666 Abonnés ! (FAQ)

Une foire aux questions répondue par BRUCE LIT

C’est une tradition qui vient d’on ne sait où : celle d’une Foire Aux Questions des lecteurs d’un blog ou d’une chaine Youtube lorsque son nombre d’abonnés atteint un certain seuil !
Lancée sur le très tard quasiment 7 ans après la création du blog, la page @Bruce Lit : Le Blog a enregistré en octobre 2020 son 600ème abonné ! Mais le temps que je réponde à toutes ces questions et trouve une iconographie intéressante, nous sommes passés au chiffre symbolique de 666. L’occasion était trop belle d’attendre quelques jours, non ?
Les coulisses de Bruce Lit, c’est ici, tout de suite, maintenant !

Sébastien Zaaf  : Est-il possible de nous faire pour le blog un récapitulatif de ce que ça consomme comme pour Astérix et Cléopâtre ?

Hmmm… Ta question me rappelle que personne n’a encore couvert les albums d’ASTERIX sur le blog. C’est un tort : ASTERIX LÉGIONNAIRE rentre à l’aise dans mon top des meilleures BD jamais lues.
Sinon, Whisky, Canisse et Absinthe. Jamais de bières, je laisse ça pour Nikolavitch et Patrick 6. JP Nguyen est le vrai connaisseur en alcool capable d’élaborer des recettes de Cocktails spécifiques aux super-héros qu’il affectionne. Le plus dangereux de l’équipe reste cependant Présence accro au jus de carottes…
Mais l’élément indispensable avant toute review, c’est le CD qui va en accompagner la rédaction. Il m’est impossible de me concentrer sans musique. Par contre, j’aime lire en silence à l’inverse de Cyrille ou Tornado.

Benjamin Thomas Comment as-tu gardé cette rage de faire, de vaincre, de réussir, écrire, découvrir après tant d’années ? Et comment gères tu au quotidien ton équipe ?

Le mot rage est adapté. Ecrire est un besoin, une drogue. Avec les années j’y vais à rebrousse poil, une review me prend à peu près 3 à 4 heures entre sa rédaction, son illustration et son iconographie et comme je suis très paresseux, j’en repousse toujours l’échéance. Mais je me suis fixé l’objectif deux écrire un par semaine minimum et je n’ai jamais dérogé à la règle en 8 ans.
Enfant, mes parents m’avaient acheté une machine à écrire, je voulais écrire des romans. Je devais m’orienter vers le journalisme avant que mon immaturité ne prenne le dessus à la Fac. Le blog me permet d’explorer cette revanche envers moi-même, chaque article est le premier.
Sur les découvertes, je me fie essentiellement aux coups de coeur de l’équipe ainsi que les reviews de COMIXITY et TOP COMICS.

Je me disperse peu sur les réseaux sociaux et n’ai aucun problème avec le fait de découvrir une oeuvre des années après sa sortie. Je préfère le coup de coeur. C’est valable pour mes choix en musique, en amitié ou pour ma femme que j’ai aimée au premier regard. Je suis très sélectif ce qui explique probablement mon rejet massif quand un auteur me déplaît. Je suis incapable de tout aimer comme Présence.
La gestion de l’équipe se fait naturellement. Ce sont des gens dont j’aime avoir des nouvelles tous les jours. Le Blog est un peu notre journal à ciel ouvert., notre journal de bord, notre groupe de rock où chacun joue sa compo. Sans leurs messages, je ne serai pas aussi motivé.

Chaque mois, je leur envoie les audiences des articles publiés, je précise parfois tel ou tel axe sur lequel je souhaite orienter le blog, mais chacun produit ce qu’il veut.
Je me nourris aussi des idées de l’équipe. Bien avant les vendredis rock, Tornado avait suggéré des articles musicaux. Il fallait juste trouver la bonne formule et savoir les vendre. Là-dessus, je ne suis pas trop mauvais.

Les aliens de la blogosphère.
Montage de JP Nguyen

Desroches Yannick  Des tonnes de neurones, d’heures de recherches et de rédaction, des hectolitres de sueur, du matériel à dessin par cartons entiers… À mon avis, je ne suis pas loin de la vérité. Bruce, tu confirmes?

Oui, Yannick tu as raison. Pour faire vivre Bruce Lit, les ingrédients sont les suivants : du plaisir, du travail, de la discipline et de l’audace : ne pas avoir peur de faire un bide, de déranger, ne pas se décourager si une photo d’un vieux SPECIAL STRANGE déclenche plus de réactions que l’article sur lequel tu as sué sang et eau. Je ne m’interdis rien, si le ridicule tuait sur les réseaux sociaux, ça se saurait…Rien n’est impossible, j’aime l’extraordinaire en tout et cette aventure l’est. Le jour où je n’y trouverai plus mon compte, je l’arrêterai.

Michel Dragnir A quand une rubrique concernant les romans des mondes de l’imaginaires ? Parlez nous d’Herbert, de Vance , de Jaworski, de Bordage, de Pevel ou de Damasio que diable !

Tout d’abord parce que c’est une littérature qui m’est étrangère. J’ai déjà écrit que la scifi, tout du moins en littérature, ne m’attire pas plus que ça, j’ai même chargé Nikolavitch d’en faire un défi. Pendant mon adolescence, j’ai été entièrement absorbé par la littérature classique (Balzac, Goethe, Lermontov et Baudelaire) puis par le rock.
Aujourd’hui encore, les bd de Moebius ou Jodoroswki ne m’attirent pas du tout, ce n’est pas faute d’avoir essayé. C’est une grave lacune que j’assume totalement ne me voulant spécialiste en rien.
Sur des reviews littérature scifi, l’équipe pourrait s’en charger, il y a une demande. Reste l’iconographie à trouver. Tu ne peux pas faire un article de 2000 mots avec juste la couverture du bouquin. On a fait des spécials Stephen King, Maupassant ou Céline quand c’était possible. Ensuite chercher des groupes de diffusion sur Facebook. Il y a toujours un moment où les lecteurs font la gueule quand je ne publie plus de comics. Ca m’agace et je le comprends en même temps.

Stéphane Le Troëdec À quand la chaîne Youtube « Bruce Lit », avec toute l’équipe en vidéo et en mode bogoss ?

C’est pas demain la veille que vous verrez nos trognes devant nos bibliothèques. Tout simplement parce que, si nous nous écrivons tous les jours avec la Team depuis 8 ans, la plupart de mes équipiers oscillent entre grande timidité, méfiance des réseaux sociaux et autisme. Quant à moi, je déteste me voir à l’écran. L’écriture me contente, l’image me fait souffrir.

Guillaume Petetin C’est une bonne position ça, scribe?

Non. Je suis trop raide et le yoga me rend violent… Par contre plusieurs tendinites au fil des années. J’ai le même rapport avec mes ostéopathes que Gainsbourg avec ses cardiologues…

Pierre Navarre Une semaine DD/Hell’s Kitchen au moment de l’étape des 666 abonnés ?

Une thématique DD d’une semaine, je ne suis pas sûr de tenir puisque j’ai abandonné Matt avec l’arrivée de l’antéchrist Charles Soule. Je déteste le show Netflix, paix à son âme. Et la version de Zdarsky qui en assure le SAV avec un DD nul en tout, peine à me convaincre. Le volume 3 était assez grotesque avec ce DD qui réalise qu’il doit être plus méthodique, se fait aider d’Elektra, une stratège de génie comme tout le monde sait, pour faire exactement la même chose sous un autre costume…
Quant au volume 4, c’est la fête du slip avec un dernier épisode qui tente de singer de manière pataude le INFERNO de Nocenti. Je ne parle même pas de la cohorte de nouveaux personnages et de liaisons absurdes que l’on prête à Matt Murdock pour ensuite se rendre compte que ça ne fonctionne pas. Le syndrome de Milla Donovan. Vous vous en rappelez de Milla Donovan ? Matt non plus…

Même pas en rêve…
©Marvel Comics


Jean-Baptiste Vu Van
 Quel est l’auteur qui a le plus nui aux X-Men ? Austen, Morrison ou Hickman ?

Austen occupe une place historique parce qu’il fut le 1er à sortir de la route sur la licence. Mais avec le temps il a été talonné voire dépassé par une pléiade de joyeux jobards souvent talentueux ailleurs : Matt Fraction, Ed Brubaker Kieron Gillen, Jason Latour, Jeff Lemire, Charles Soule et bien évidemment Bendis.
Morrison, je ne déteste pas son run. Il a eu le mérite de vouloir tenter quelque chose et certains passages sont assez réussis mais l’ensemble manque d’âme et d’amour. Il ne connaît pas les personnages qu’il écrit. Je me reconnais plus dans l’écriture de Aaron, Whedon, Remender et parfois Rosenberg même si son run reste assez bordélique.
Quant à Hickman, je déteste son travail viscéralement. Il ne fait que signer le dernier acte d’une licence massacrée depuis une décennie. Inviter Sinistre et Apocalypse au petit déjeuner sans se douter qu’ils vont bien saloper le royaume des Xmen, vous trouvez ça si original ? Je n’y lis rien de nouveau si ce n’est des personnages dégoutants et un scénariste à qui l’on donne carte blanche. Ce qui n’était pas le cas de ses prédécesseurs.

Jean-Baptiste Vu Van (encore lui)  L’archivage des anciens articles : un impératif technique ou un choix stratégique ?

Les deux mon capitaine : l’interface de mon wordpress ne présente que 15 articles à la une avec un article par jour qui en chasse l’autre, comme les dents du requin. J’aime bien aller de l’avant et parfois détruire mon travail. Il y a 1500 articles en ligne en ce moment. Il devrait y en avoir beaucoup plus. J’en ai jetés pas mal avec le temps, notamment au moment du transfert de mon serveur vers une offre pro de OVH principalement mes premiers articles pour le blog que je trouvais trop jeunes . Ouais ! Tuons les jeunes !

Vincent Martini A 666,tu mets du Maiden en chanson du jour ? (même si tu détestes ?)

Jamais de la vie ! Maiden fait partie des groupes que je n’ai jamais aimés. Tout au plus le 1er album sans Dickinson dont la voix m’horripile. Je pourrais à la limite tolérer FEAR OF THE DARK.
Ceci dit pour bien répondre à ta question je me suis infligé SEVENTH SON of A SEVENTH SON et POWERSLAVE. Par moment je souriais en pensant à tous ces moments passés avec un pote dans sa cave à la fin des années 80 avec son Maiden qui crachait dans son Soundsystem et les aigus à fond. Bon sans surprise j’ai détesté : je trouve ça braillard et stéréotypé, ces trémolos dans les aigus de Dickinson… Tous mes copains en Amerique du Sud écoutaient ça. Je comprends que l’on puisse aimer mais ce n’est pas pour moi.

He sold his soul to rock’n’roll
©Ed Illustratrice


Jean-Baptiste Vu Van
(retirez-lui le micro que diable !)  De combien d’articles disposes-tu en réserve, généralement ?

Je ne commence jamais une saison avant une quarantaine d’articles en réserve. J’en écris 1 à 2 articles par semaine et en mets en forme 4 pour l’équipe. Ce qui fait que je reste toujours sur un stock de 30 à 40 articles dans l’année. Je sais que j’arrive en fin de saison lorsque celui-ci descend à 20.
Avec le temps, nous avons élaboré avec la team une charte graphique et de mise en forme. Ils sont rodés et presque disciplinés. Ils m’envoient leurs brouillons et il me faut à peu près une trentaine de minutes pour rendre ça présentable. Honnêtement, avec cette méthode et des pauses le WE et pendant les vacances, c’est gérable. J’arrive à passer du temps avec ma famille. Il me reste même encore quelques amis

Jean-Baptiste Vu Van Quel a été l’impact du COVID sur l’activité du site ? (ces gens de Top Comics sont de sacrés maniaques ! Où est ma bouteille d’eau, j’ai la bouche pâteuse !) 

Un impact très positif. Parce que Bruce Lit Le Blog reste mon outil de prédilection pour apaiser (plusieurs réponses possibles) ma colère, mes angoisses, mon ennui. Je crois en l’apaisement via l’écriture. C’était même le sujet de mon mémoire de DEASS. La vie est courte et brutale. Un cliché hélas confirmé par ce putain de Virus qui m’a arraché mon idole le chanteur Christophe. Je ne m’en suis pas remis. Mais du coup, j’ai 10 fois plus d’énergie qu’auparavant. J’ai tellement de choses à lire, à écrire et à aimer et de gens à rencontrer...

Jean-Baptiste Vu Van (Sécurité !!Les origin stories des contributeurs ? Comment en sont-ils venus à écrire pour le site ?

Ahahah !
La question, elle a été répondue ICI pour Frank Anière de WATCHTOWER
COMICS.

Bruce Team : The Blue Team, Canal Historique
©Ed Illustratrice

Nolino Nolino  Quelles expériences as tu vécues, quel souvenirs, font que tu as des rejets assez compulsifs sur des artistes comme les Bérruriers noir ou Iron Maiden … cette répulsion, surtout en voyant ce que tu partages à coté serait intéressante à explorer.

J’ai un rapport aux livres, à la musique et aux gens excessif en tout. La team est désormais rodée et peut-être aussi nos lecteurs. Si j’aime quelqu’un, je l’aime en tout, malgré son haleine, ses défauts, ses opinions politiques, son amour pour Warren Ellis et sa vie sexuelle. Je suis capable de monter à l’échafaud avec lui/elle, d’être là de manière inconditionnelle.

Inversement si je n’aime plus ou si je suis déçu, je suis celui qui quitte. Heureusement il y a des paliers avant d’en arriver là. Il s’agit de ma conception intrinsèque de l’existence : il n’y a pas une minute à perdre, même blessé il reste des choses à faire ; je suis comme ces chiens qui continuent de courir après avoir été renversés par une voiture. Je grapillerai chaque instant de vie pour en tirer une experience. Je ne crois pas en la vie après la mort. C’est même un concept qui m’est insupportable. Tout se joue maintenant.
Ceci dit avant de détester un auteur ou un groupe, je l’explore assez pour m’en faire une idée précise. J’aime très vite, très fort et très longtemps. L’inverse est inévitable.

Les Berus et globalement tout le rock français alternatif de l’époque (LSD, Ludwig, Les Négresses Vertes), je les ai écoutés plus jeune et c’était déjà un cauchemar pour mes oreilles. Les Bérus, SALUT A TOI, trop propagande pour un camp de vacances Guévariste pour moi. Je ne garde de cette époque que les Rita, Jad Wio et la Mano, Niagara aussi.

David Brehon
 Finalement, ne dépenses-tu pas plus d’énergie à recruter et manager une équipe que si tu faisais tout tout seul ?

Non, car c’est de l’énergie positive, il y a une vraie camaraderie entre nous. Parfois, des portes ont claqué très fort mais avec ceux qui sont restés, nous en sommes sortis plus soudés que jamais. Nous avons vécu nos joies, nos galères et nos peines ensemble. Nos morts aussi.
Alors, oui, Bruce Lit est un projet que je pourrais mener seul comme au tout début. Mais ce serait tellement moins varié et marrant. L’équipe m’a rendu moins excessif (si, si !), plus ouvert…


David Brehon
Quelle est l’anecdote la plus drôle de l’histoire du site ?

Ma préférée reste cette soirée dans le sud de la France où en vacances et déconnecté du blog, je lis LES FANTOMES DE MANHATTAN de RJ Ellory. Je tique sur un détail où il est question de la mort de James Dean, mon idole de jeunesse, où Ellory sous-entend qu’il s’est suicidé. Je sais que Ellory est un écrivain célèbre et lu dans le monde entier mais je lui envoie un MP en lui indiquant sa bourde.
Contre toute attente, il me répond, nous comparons nos textes VO et VF, on parle longtemps de James Dean et du coup je lui propose mon interview !

The Gold Team (le petit Manu est prié de présenter son billet de retard…)
©Ed Illustratrice

La BO du jour : Le nombre 6…

33 comments

  • Présence  

    Hé bien, même après toutes ces années passées à œuvrer ensemble, j’en apprends encore.

    Merci à Bruce et à Madame (ainsi que les soutiens techniques de l’ombre) pour cet espace d’expression sain et chaleureux, ainsi que pour toute la promotion et la communication qui l’accompagne.

  • Nikolavitch  

    Mon origin story dans la team ? la bibliothèque du coin qui me présente Bruce, en disant « il est fan de comics et tient un blog » (et je m’aperçois que le blog, j’étais déjà tombé dessus plusieurs fois) et en repartant, on s’aperçoit qu’on habite à trente mètres l’un de l’autre depuis des années

  • Bruce lit  

    « Hé bien, même après toutes ces années passées à œuvrer ensemble, j’en apprends encore. »
    Ah ? Par exemple ?

  • Matt  

    Patrick et Bruce sont priés de remettre leurs lunettes sur le trombi !
    Comme ça on peut voir que les pauvres malheureux lecteurs de comics ont presque tous des problèmes de vue…

    • Patrick 6  

      Ahah non plus de lunettes, avec les masques je ne vois plus rien à cause de la buée ^^

  • Jyrille  

    En parlant de problèmes de vues, je dois aussi aller chez l’ophtalmo : je vois de moins en moins les petits caractères (pour les mangas, c’est une horreur). La vieillesse est un naufrage.

    Sinon je ne connaissais pas cette tradition mais en tout cas je la trouve super sympa, bravo aux participants ! Moi aussi j’apprends des trucs. Et pour la bière, you can count me definitively in.

  • Eddy Vanleffe  

    Bruce lit: le blog ou le tout est supérieur à la somme des parties! ^^
    Des articles romans une fois qu’on aura résolu le problème de l’iconographie, ça rajoutera encore une corde à notre arc…
    Pour Maiden, c’est un peu le groupe ‘pop culture » par excellence et c’est presque un manque aussi évident qu’Asterix en effet…
    la FAQ devient presque une « feuille de route »…^^
    Félicitations à toi Bruce pour ce succès ( on a quoi à présent 700 abonnés? C’est beaucoup? )
    Merci enfin d’être mon Hôte que je parasite régulièrement avec mes articles.

  • Bruce lit  

    @Nikolavitch : 2016, c’était hier… Mais effectivement sans te connaître, je me disais bien que ce gaillard et son chapeau avaient tout de Victor Creed. Nous étions donc destinés à devenir amis sur un air de Guy Marchand…
    @Matt : pas de lunettes pour moi, tu trouves pas que j’ai déjà le regard assez noir ?
    Merci du coup à Edie pour ce portrait qui me terrifie moi-même. Creepy !
    Et merci à JP également pour la séquence FR que je viens d’intégrer à l’article. Tout ça s’est décidé ce matin à l’aube en me rendant compte que nous avions atteints les 666 abonnés.
    @Cyrille : cheers mate et happy presbytie !
    @Eddy : un spécial Serge Brussolo est dans les cartons, n’est ce pas ? Pour Maiden, les intrumeantaux, je gère…

    • Jyrille  

      En effet, je n’ai pas souligné le beau portrait trash de Ed et le FR de JP a tous mes suffrages. Sans parler de te remercier, mais là il suffit de reprendre les termes de Présence plus haut.

      La BO : rien de spécial.

      • Bruce lit  

        @Cyrille : c’est le problème des concepts albums : isolée comme ça, la chanson de Manson ne paie pas de mines. Mais elle clôt de manière assez angoissante l’album Holy Wood. C’est un vrai film d’horreur en soi, du cinéma pour les oreilles.

  • Tornado  

    Ce genre d’article atypique est toujours sympathique pour nous autres contributeurs.
    Mention spéciale au dessin d’Edie, toujours au top : flippant mais reconnaissable !

    Non seulement j’ai proposé à Bruce l’idée d’articles musicaux, mais aussi de cinéma hors adaptations de comics ! j’avais comme approche de trouver un lien avec la culture geek et la BD à chaque fois. Résultat ? Il n’y a que moi qui m’y suis tenu quand les copains s’emparaient du sujet sans tenir compte d’aucune contrainte ! 😀
    A l’arrivée, le blog a réussi à trouver son identité dans tout ce bordel BD/Comics/Ciné/série TV/musique/collections/figurines/jeux vidéo, avec beaucoup de liberté, et c’est très bien comme ça.
    Quant à la littérature, la question a été soulevée. Personnellement je ne serais pas contre si le boss décidais d’y céder. Mais là aussi ce serait chouette d’ouvrir à plusieurs genres, comme par exemple les bouquins sur… la musique et le cinéma !

    • Tornado  

      Ah j’ai oublié les mangas aussi dans la liste (et quoi d’autre ?).

      Et autre chose : La planche de Daredevil postée dans l’article est particulièrement atroce ! Qu’est-ce que c’est que cette horreur ? Ils le vendent ça ?

  • Bruce lit  

    En me relisant, je réalise que la plus grande difficulté n’est pas tant la rédaction d’un article que sa diffusion.
    Une fois que tu es célèbre, tu peux publier la photo de ton chat ou des travaux en face de chez toi pour être liké des milliers de fois et retweeté au delà du raisonnable. Par contre si les groupes où tu postes ne sont pas réactifs, tu peux écrire et publier des trucs de référence dans la plus parfaite indifférence.
    C’est ici que commence ma limite de promoteur de Bruce Lit : j’essaie de ne pas me disperser et si vous connaissez de chouettes groupes participatifs de littérature sur FB signalez-les moi.

    Oui la planche de DD est extraite du dernier volume de Zdarsky où l’on atteint des summums d’immaturité et de sottise. Et encore, il s’agit du meilleur dessinateur du lot…

    • Jyrille  

      La vache. Parce que Tornado a raison, le dessin est horrible.

      • Bruce lit  

        Vous devriez voir les costards des personnages…

        • Eddy Vanleffe  

          Pourtant Marco Checchetto a beaucoup de talent et n’avait choqué personne sur le Punisher de Rucka….
          et même ici, si je vous fais totalement confiance en ce qui concerne le scénar, je trouve que c’est pas monstrueux, on reconnait bien les « personna », le décor est un peu trop ‘informatique » et les planches sont pas optimales mais j’ai lu vachement pire.
          tien pour la vie sentimentale de Matt, pour moi ça s’arrête à Kirsten Mc Duffie, la sublime procureure du run de Waid qui parvient à enterrer en quelques pages toutes les Milla, Karen Page, Glory O’Breen et Heather Glen d’avant.

          • Tornado  

            C’est un tout en fait. Chaque dessin en lui-même… bon c’est bien dessiné. Mais entre la tête des personnages, rajeunis et un peu lisses (pour être gentil), et le look global de la planche avec son découpage à la serpe et ses couleurs gerbos, c’est assez dégueu…

          • Eddy Vanleffe  

            Alors oui pour le « jeunisme » c’est clair, on est dans un découpage « manga avec lignes de force » un décor photoshopé et des visages « si t’as plus de 25 ans, tu meurs! »..c’est pour ça que je dis souvent que le comics de super héros actuels à très peu d’exceptions près, c’est plus nous qui sommes visés. c’est donc u peu normal que cela ne nous parle plus du tout.

  • Jyrille  

    Au fait : « ASTERIX LÉGIONNAIRE rentre à l’aise dans mon top des meilleures BD jamais lues » Pareil. Les Lauriers de César aussi. Et Astérix et Cléopâtre. Et Astérix chez les Bretons. Astérix en Corse. Astérix chez les Helvètes. Le Bouclier Arverne. Bref…

    • Bruce lit  

      ASTERIX EN CORSE, c’est merveilleux

      • Jyrille  

        C’est marrant, tu le trouves très facilement en Corse. Même au tabac, même parfois à la station service.

        • Eddy Vanleffe  

          mon préféré Perso: les belges. une tuerie….
          Je m’en vais aller causer dans le centurion son oreille….

          • Jyrille  

            Ah oui ? Je le trouve nettement moins bon perso… En tout cas en bas de la liste.

          • Eddy Vanleffe  

            Je pense très honnêtement que ce tome donne une telle idée « vraie » de la Belgique dans sa mentalité, sa bonne humeur ses héros (Eddy Merckx,n Jacques Brel…) ses traditions vraiment poussées (peinture flamande, dentelle, choux de Bruxelles), a partir du changement de frontière, il n’y a pas une seule case sans allusion ou un truc ou un autre.
            HEY un article collaboratif ou chacun parle de son tome préféré… ?

          • Jyrille  

            Pourquoi pas ?

          • Tornado  

            Ah oui Eddy, super idée ! (Les Belges est également l’un de mes favoris avec En Corse)

    • Chip  

      Je vote pour le Domaine des Dieux.

  • Surfer  

    Félicitations pour le succès du blog.
    Il le mérite.

    Il a déjà 7 ans ! Bravo pour la longévité…je regrette simplement de l’avoir connu un peu tard.
    Pourtant ce n’est pas faute d’avoir exploré là blogosphère. Mais ce satané Galactus avait dû créer un champ de force autour du site Bruce lit pour m’en interdire l’accès. Comme il l’avait fait lorsque qu’il m’avait exilé sur votre planète.

    Le bougre, c’est mal me connaître. J’ai réussi à braver cet obstacle, mon surf connaît maintenant la route et c’est devenu un rendez-vous quotidien.

    J’ai enfin découvert un endroit mature où je retrouve des chroniqueurs de ma génération avec qui je peux échanger sur des passions communes.

    Ne changez rien, vous êtes tous parfait pour des terriens 😉👍

    • Bruce lit  

      Je suis ravi d’être lu en dehors des galaxies. Quant à Galactus, essaie de le recontacter sur son Twitter, il semble qu’il se soit calmé depuis que je lui ai promis un échantillon gigantesque de la connerie humaine via le cerveau de Donald T. Tu peux te charger de le lui remettre ? Frank C. est en route pour l’échantillonnage…

  • David  

    J’adore le portrait de l’équipe par Ed Illustratrice. Ça fait plusieurs fois que son talent me scotche.
    Bruce, c’est toujours un bonheur de vous lire, toi et ta bande. Continuez, les gars.

  • Chip  

    Moi, chef, moi j’m’en souviens de Milla Donovan, moi j’m’en souviens moi, chef.

    Sinon je lève mon verre (métaphorique, il est 9h du mat) au boss et à l’équipe.

  • Kaori  

    Il y a quelque chose d’émouvant à lire cette FAQ.
    Une fierté à appartenir à cette team, à la fois simple et tellement enrichissante.
    Est-ce qu’on est une bande d’autistes qui s’ignorent ? Peut-être 😉 . En tout cas on est une belle Team, menée par un Leader qui a les épaules bien larges pour porter ce projet !
    Alors bravo et merci encore pour ça, Chef…

    Je suis sûre que tu adores le portrait de Ed’, qui te donne cet air méchant que tu aimes tant 😉
    Bravo à elle, mais aussi à JP pour ce Doom éclair, et à Madame pour la jolie image 666 !

    PS : Patrick tu triches ! Puis la buée, c’est surfait, on s’y fait sans problème, je t’assure 😉

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *