Bilan 2015

Avant propos

Dans mon dernier édito en date pour Scarce, je me lamentais comme une pleureuse sicilienne de l’état de délabrement avancé dans lequel se trouvent la plupart des sites d’actualité comics,  français ou américains. Les grands sites de références américains comme Newsarama ou Comic Book Ressources se sont transformés en machines à Top10, déroulant du communiqué à tout va, le tout saupoudré de trailers, photos ou fausses fuites sur le tournage des derniers navets Marvel ou DC au cinéma, et désormais à la télévision. Le sens critique semble avoir été anesthésié, la vraie nature daubesque de certains films de super-héros encensés à leur sortie n’étant abordée que quelques années plus tard, alors que présentés comme la huitième merveille du monde à sa sortie.

Et les comics dans tout ça? Il n’en reste souvent que quelques miettes, heureusement parfois encore écrites avec passion,  (je pense en particulier aux colonnes de Brian Cronin sur Comic Book Ressources qui valent à elles-seules de continuer à visiter le site de manière hebdomadaire). Mais de l’information sur les comics, une manière de se forger ou d’approfondir une certaine culture comics, ce n’est pas sur ces grands sites que vous allez véritablement les trouver.

Pour cela, il faut se diriger vers des sites à la ligne éditoriale exigeante, avec le résultat souvent ingrat que le ratio « nombre de visiteurs / temps passé à écrire la chronique » donne plutôt envie d’abandonner l’entreprise que de la poursuivre. Mais dieu merci, les fans de comics, quand ils sont passionnés, sont prêts à bien des efforts pour partager leur passion et leur savoir.

Bruce Lit fait partie de ces sites d’exception, réalisé par une poignée de mains habiles et dévouées, souvent sous l’égide d’un grand manitou qui ne compte pas les heures, parce que s’il le faisait, il s’arracherait les cheveux.

Bruce Lit est non seulement un très bon site pour développer sa culture comics, mais il permet aussi de développer des passerelles entre différents vecteurs de la culture populaire. Sauter de Sa Majesté des Mouches à Battle Royale et en expliquer le cheminement, ouvrir de nouveaux horizons en montrant l’influence de l’image de James Dean dans la représentation de moments cultes du comics mainstream, tels sont deux exemples de cette quête insatiable à laquelle se livrent les félés de Bruce Lit.

Car il faut être un peu cabossé pour continuer une quête bénévole, complètement ignorée des différents éditeurs, alors que vous opérez pour eux un travail qui, sur le long terme, leur sera bien plus profitable que le dernier like ajouté à un communiqué impersonnel.
Je devrais être en train de boucler le dernier numéro de Scarce. Normalement, rien ne peut me détourner de mon bouclage. Mais quand Bruce m’a demandé si je souhaitais écrire un petit mot en introduction de ce bilan 2015, je n’ai pas hésité !  Ce n’est pas la peine de brailler à tout va sur la déliquescence de l’information comics sur le net, si l’on n’est soi-même pas prêt à prendre la plume pour soutenir ceux qui, contre vents et marées, font front et résistent.

Scarce, ça fait plus de 30 ans que ça dure… Tiens, vous savez quoi, je leur souhaite la même chose à Bruce Lit, la perpétuité! Bienvenue à l’asile!

Xavier Lancel
Rédac’ chef de Scarce

BRUCE

Le grand pope de cette constellation de chevaliers déchaînés exerce son pouvoir en monarque absolu ! En plus de parler de lui à la troisième personne, il décide  des thématiques et met en forme tous les articles du blog.  Spécialiste auto-proclammé des Xmen, une légende urbaine persistante prétend que Bruce Lit  serait passé du côté obscur après le passage de Bendis....

Le grand pope de cette constellation de chevaliers déchaînés exerce son pouvoir en monarque absolu ! En plus de parler de lui à la troisième personne, il décide des thématiques, prépare les teasers de Facebook et met en forme tous les articles du blog. Spécialiste auto-proclamé des Xmen, une légende urbaine persistante prétend que Bruce Lit serait passé du côté obscur après le run de Bendis….

Mes meilleures Lectures: Indéniablement, l’univers de Naoki Urasawa que j’ai découvert sur le tard. Monster, bien sûr mais aussi Pluto et Happy ! De la bande dessinée complète sur le fond et la forme où des fictions passionnantes se déroulent sur un arrière fond socio-politique qui prend son lecteur aux tripes pour ne jamais le lâcher. Un des rares moments où en coulisses, je me disputais le dernier volume avec Madame !
L’autre choc de l’année fut bien sûr l’Attaque des Titans quasiment pour les mêmes raisons ! J’attends bien évidemment beaucoup de Demokratia de Motoro Mase qui sait pousser mes attentes de lecteur dans ses retranchements.
Il serait criminel de ne pas évoquer le plaisir insensé éprouvé à la lecture de la Brigade Chimérique conseillée par Tornado: du super héros made in France aux niveaux de lecture vertigineux ! Tout comme le Sculpteur de Mc Cloud qui m’a bouleversé avec son magnifique histoire d’amour.
Les chroniques de Cyrille m’ont fait découvrir Mon ami Dhamer , une lecture viscérale et profondément angoissante sur l’origine de la déviance ainsi que Manu Larcenet. Son Combat ordinaire m’a beaucoup parlé.  Tellement que je veux le garder pour moi et ne rien écrire dessus. Et merci à JP pour la découverte tordante de Garulfo.

Mes déceptions: indubitablement, la série TV Daredevil !  L’absence de discours social, d’intrigue juridique, la personnalité loupée de Murdock (qui pratique le meurtre et la torture dès ses jeunes années en oubliant que le DD de Miller avait aussi de l’humour),  des décors hideux, aucun effort d’esthétisation des Hyper-Sens, une intrigue étirée comme un chewing gum sans goût,  des seconds rôles qui bouffent de la bobine (mention spéciale à Karen Page en insupportable pleurnicharde) me confirment que malgré l’excellente prestation de Vincent D’Onoffrio, les adaptations Marvel TV et Cinéma et leurs froides Target Audience me laissent indifférent. Un peu comme un buffet à volonté dans un club de vacances pour faire couleur locale en toute sécurité entre soi….
Enfin, avec ses X-Men Forever, Chris Claremont, l’idole de ma jeunesse prouve qu’il a définitivement perdu le feu sacré avec ses personnages.

Mes articles préférés: incontestablement celui sur Jaws écrit au fin fond de l’Equateur où je passais mes vacances avec un clavier pourri, une connexion d’un autre âge alors que ma fille était très malade. L’écriture d’un jet sur mon film culte m’a permis de tromper l’angoisse de sa guérison….Bien entendu, les articles personnels sur James Dean et The Wall ont beaucoup compté tout comme les débats qui s’ensuivirent dans ma rubrique préférée : celle des commentaires !
Et la BD alors ? Je me suis éclaté sur l’article de la vache de Gaston où je devais m’arrêter de rire pour écrire correctement. Et celui de From Hell,infernal effectivement pour rendre justice à Alan Moore et qui m’a laissé exsangue pour au moins 15 jours.

Enfin, et là c’est le rédacteur en chef qui parle, ma plus grande fierté c’est d’avoir eu des nouveaux contributeurs (enfin une femme dans l’équipe !), des crossovers entre mes p’tits gars ainsi que de nouveaux lecteurs de moins en moins timides.  C’est la fête tous les jours grâce à vous les amis en une année marquée par les attentats et la montée de la bleue marinade….
Je me suis longtemps demandé quel était le sens de continuer Bruce Lit dans ce marasme. La réponse est dans la question : l’association jouissive de la culture et du divertissement commentée par des gens bienveillants les uns envers les autres malgré leurs désaccords. Presque un blog révolutionnaire ?  On s’en fout, je laisse ça à Bendis….Juste une célébration quotidienne de ce qui fait plaisir. Jouir. Exister. Vibrer. Râler aussi !
En 2015, des gens sont morts pour avoir dessiné et écouté du Rock.  Nous, c’est ce qui continue de nous faire vivre. Voilà. Je n’ai rien d’autres à vous souhaiter pour 2016. Soyez vivants ! 

En tout cas, spécial dédicace à Laureline et Salomé, nouveaux personnages apparus cette année dans notre multiverse. Et Special Hug à JP Nguyen pour son dessin !

THIERRY ARAUD

avatt_0

Ancien zombie repenti, Thierry Araud, nouvellement arrivé sur le blog a signé deux articles mordants sur Walking Dead et Gwen Stacy. Il reste encore à savoir si le goût du sang lui est passé et si sa formidable intelligence est au service du bien….

Meilleures lectures :En matière de BD, j’ai adoré  Catharsis  de LUZ. Un récit poignant et traumatique sur les attentats de Charlie Hebdo. Brut et dérangeant mais extrêmement touchant. Sinon en matière de comics, j’ai adoré (et je pèse mes mots) la nouvelle série de Garth Ennis chez DC :  All Star Section Eight . Enfin, des supers héros bêtes, primaires, alcooliques, puants, sales, détraqués sexuels et j’en passe. Et puis quelle jubilation de voir Batman se prendre un PV parce qu’il a garé la Batmobile sur un emplacement interdit, ou Green Lantern se battre au sabre-laser contre un tyrannosaure extra-terrestre rouge. Rââââ… Le pied !!! Ok, je me calme…

Airboy de Robinson et Hinkle, chez Image, me semble assez prometteuse. En tous les cas, ce fût une lecture des plus agréable, ainsi que  Chrononauts  de Millar et Murphy : le boxon intégral dans l’espace temps et pourtant, presque tout rentre dans l’ordre à la fin. Cette série est le renouveau absolu du théâtre de boulevard !

Mes déceptions : Je suis bon public… Et puis je considère qu’une vie ne suffirait pas pour lire tous les bons bouquins. Donc, quand je tombe sur une daube, je repose et je passe à autre chose. Bon, sinon, quitte à enfoncer des portes ouvertes,  Uncanny X-Men 600  est vraiment, heu…est vraiment… heu… Mais alors, vraiment, hein ?

Mon article préféré : Pas compliqué, j’en ai écris que deux. Pour la philo de Walking Dead, ce qui m’a le plus soufflé ce sont les réactions… Moi qui pensais que tout le monde à part Bruce et moi allait trouver ça chiant… Après, on me dit, « waouh ! Un article intelligent sur les comics ». Bin oui mais les réactions l’étaient 100 fois plus. Enfin, bon, les deux m’ont procuré un plaisir d’écriture différent. En tous les cas, j’ai très envie d’en écrire plein d’autres.

PATRICK FAIVRE

Recruté fin 2014, l'homme au prénom de Bruel nourrit une obsession étrange pour les vulcains à oreille pointues et un prisonnier complètement dingue.  Dandy auto-assumé du blog en rupture totale avec le mainstream, le seul moyen d'apaiser ce grand enfant partenaire particulier de Bruce lit pour toutes les conventions est de lui passer de la new-wave si possible britannique noyée dans de la reverb'.

Recruté fin 2014, l’homme au prénom de Bruel nourrit une obsession étrange pour les vulcains à oreille pointues et un prisonnier complètement dingue. Dandy auto-assumé du blog, en rupture totale avec le mainstream, le seul moyen d’apaiser ce partenaire particulier de Bruce pour toutes les conventions, est de lui passer du rock avec beaucoup de reverb’  !

Mes meilleures lectures de l’année : L’un des plus grands chocs de cette année restera sans conteste Le Sculpteur de Scott McCloud !  Je pense que cette BD (on ne peut même plus parler de Comics en tant que tel) restera dans les mémoires comme un des chefs d’œuvre de cette décennie !

Guidé par un article sur ce blog, j’ai également adoré Shoplifter de Michael Cho (traduit par Petite voleuse). Alors oui cette BD a été publiée en 2014, mais je ne l’ai découvert que cette année ! Vous ne me tiendrez donc pas rigueur de la voir figurer dans mon top de l’année ;). Pour finir je citerai également (toujours découvert via ce blog !) le très Burtonien Fantôme d’Anya par Vera Brogsol.

Ma déception : Pas de déception en tant que telle cette année, plus la confirmation de mon divorce avec le monde du comics ! Après 25 ans de lecture plus qu’assidue de comics, je confesse avoir perdu mon intérêt pour les mecs en slip (Les filles en slip, par contre, sont toujours les bienvenues – On se comprend hein!).
Toujours est-il qu’après avoir fait le bonheur (et le chiffre d’affaire) des comics-shop du boulevard St Germain pendant des années, je fais à présent celui d’ebay en bradant ma collection au fur et à mesure…
J’aimerais pouvoir vous dire que « c’était mieux avant » (même si ce que je peux lire ici ou ailleurs m’incite un peu à le croire). J’aimerais pouvoir vous dire que le marché du comics en pleine déliquescence se contente de recycler ad nauseam les même histoires, essayant de maintenir l’intérêt du lecteur à coup de crossovers tapageurs et douteux,  tout ça… Mais non même pas ! En cherchant bien je suppose que l’on peut toujours pouvoir trouver des perles made in Marvel ou DC (même si elles sont plus rares). En réalité me concernant c’est tout simplement un désamour et une perte d’envie…
Je suis logiquement retourné à mes premières amours : la BD indépendante.

L’article dont je suis le plus fier : L’article dont je suis le plus fier est sans conteste le deuxième publié sur ce blog, celui consacré à la meilleure série du monde (et de l’univers) : Le Prisonnier ! (je vous l’avais dit !-Ndlr)  En tant que fan de la série, j’ai dû porter cet article en moi depuis une bonne trentaine d’années. Je suis donc particulièrement content d’en avoir finalement accouché (même si ce fut dans la douleur, j’ai dû le recommencer… 6 fois !). Je l’ai relu pour les besoins de ce bilan et j’y ai trouvé beaucoup de maladresses, mais quoi qu’il en soit je suis très fier qu’en cherchant sur Google mon nom soit désormais associé à celui du Prisonnier ! Je peux mourir en paix :)) !

CYRILLE M

cyri_0

Le grand timide du blog est aussi le spécialiste de l’interview made in Bruce Lit. Les rumeurs disent également que derrière sa grande discrétion, se cache, comme Shun d’Andromède,  un chroniqueur de potentiel oméga !

Meilleures lectures: A première vue, je dirai que ma meilleure lecture de l’année fut celle de Deadly Class. C’est une découverte pour moi et malgré des dessins parfois trop agressifs, le ton sonne désespérément juste, le rythme est fantastique, les dialogues ne laissent personne indifférent, bref, un vrai coup de coeur.
Mais je n’ai pas à me plaindre du reste : Sunny, l’album: Daho l’homme qui chante (une petite merveille, il faut dépasser le format que certains pourraient qualifier de bobo) et une tonne de découvertes à cause de la team ! Deadly Class évidemment, mais aussi Monster que j’ai commencé, American Vampire, et surtout la découverte de Garth Ennis à travers Hellblazer et Preacher ! Comme pour la musique, je commence, en bd, à regarder dans le rétroviseur, à essayer de découvrir les classiques ou grandes oeuvres que j’ai loupées, ignorées ou dont je n’ai jamais entendu parler. D’ailleurs j’ai aussi une chronique sur Enigma à faire…

Ma déception : D’avoir perdu de grands dessinateurs et caricaturistes de presse et de bd en général et de devoir lire Catharsis de Luz. J’ai dû découvrir une face inconnue de cet auteur qui pour moi représentait la joie, la facétie et une certaine conscience politique alliée à l’amour du rock. 2015 a cassé la joie, au fond de nous, et ce n’est pas toujours évident de la garder. Mais il faut.

L’article dont je suis le plus fier : Ahem… étant donné que j’ai été très peu productif cette année, je suis fier de tous mes articles et interviews ! Chacun a été un plaisir et une torture à mener, mais comme ils sont rares, je dirai que mes chroniques favorites sont celles sur Sunny et V for Vendetta. Je suis surtout très fier d’avoir donné la parole et tapé la discussion avec Stanislas Gros et JP pour Sin City.

Matt et Maticien

bilan 2015 Matthieu (1)

Dessinateur incompris, ami de 30 ans du patron et fan inconditionnel de l’âne Trotro, Mat Maticien a deux passions: l’hibernation immédiatement suivie de l’estivation. Ce qui a un impact immédiat sur sa production pour Bruce Lit. Son super pouvoir est de lire et d’écrire sur des BD que personne n’a compris et/ou entendu parler….

Ma meilleure lecture de l’année : Après  Là où vont nos pères  de Shaun Tan l’année dernière, j’aurai pu citer Balthazar de Tobias Schalken, autre très beau récit muet encore plus onirique et encensé par une partie de la presse… mais il pourrait aussi figurer dans la liste des déceptions car ce récit magnifique reste en devenir et pêche par un déséquilibre trop grand entre la recherche formelle et la cohérence du récit.
Donc ma plus belle découverte sera Body World de Dash Shaw (prochainement sur le blog).

Côté animé, et oui cette catégorie existe désormais… je commence le visionnage de The Big O sur les conseils de JP Nguyen mais j’ai été bien sûr époustouflé par la maestria de L’attaque des titans… Quoi vous ne l’avez pas encore vu ? réservez toutes vos soirées car vous ne pourrez pas en décrocher! Pure addiction. Et pour une fois, j’ai fait découvrir un truc populaire à Bruce !!

Ma déception : D’abord celle de ne pas avoir écrit plus d’articles… puis celle de Balthazar de Tobias Schalken qui avec une ambition au firmament de la BD crashe un peu son scénario…

L’article dont je suis le plus fier : L’interview de Laure Garancher, auteur d’Opium, qui depuis la Barbade a joué le jeu de cette interview qu’elle a rendu passionnante. Elle donne accès aux coulisses de sa création, du travail avec son coloriste vietnamien et de ses relations avec le monde de l’édition. A lire avant ou après la découverte d’Opium.

PIERRE N

Dernière recrue de l'année, Pierre N est le plus jeune de l'équipe. Pour des raisons mystérieuses, il a postulé pour faire partie de cette équipe de quarantenaires nostalgiques. Inconscience ou volonté de tuer le père ?  Toujours est il que sa culture est impressionnante pour un merdeux

Dernière recrue de l’année, Pierre N est le plus jeune de l’équipe. Pour des raisons mystérieuses, il a postulé pour faire partie de cette équipe de quarantenaires nostalgiques. Inconscience ou volonté de tuer le père ? Toujours est il que sa culture est impressionnante pour un merdeux de son âge. Aux âmes bien nées….

Ma meilleure lecture de l’annéeEnigma de Peter Milligan, une des toutes première séries publiées au sein du label vertigo, et qui est un peu la quintessence du style du scénariste, qu’il s’agisse de la thématique de la quête identitaire ou de l’aspect auto-réflexif limite méta sur le genre et ses fans, le tout accompagné de dialogues ciselés et d’un style graphique innovant.  Et comme si cela ne suffisait pas, l’équipe créative trouve le moyen d’inclure un coming out bien plus finement amené que celui d’Iceberg par Bendis.
A n’en pas douter une des plus grandes réussites du scénariste avec Shade the Chaging Man, grâce à une caractérisation réussie et une intrigue concept (le lecteur qui fait la rencontre de son héros sensé être un personnage fictif).

Ma déception : Le run de Mark Waid sur Hulk. Un pitch initial qui tourne vite en rond, une partie graphique pas vraiment inspirée, heureusement que ces dernières années il y a eu d’autres runs du géant de jade à se mettre sous la dent (Aaron et Duggan notamment).

L’article dont je suis le plus fier : Même si je suis rarement pleinement satisfait de ce que j’écrit, j’ai apprécié l’opportunité d’évoquer le pan cosmique de la maison des idées avec l’article sur les Gardiens de la galaxie de DnA.

JP NGUYEN

Gardien de la cascade de Rozan au début de Bruce Lit, JP Nguyen s'est éveillé au 7ème sens récemment et est désormais capable de balancer des articles à la vitesse de la lumière.  En plus d'avoir fourni l'intégralité des dessins de la saison 2, ses hypersens lui permettent de traquer la moindre faute d'orthographe dans l'article du jour.

Gardien de la cascade de Rozan au début de Bruce Lit, JP Nguyen s’est éveillé au 7ème sens récemment et est désormais capable de balancer des articles à la vitesse de la lumière. En plus d’avoir fourni l’intégralité des dessins de la saison 2, ses hypersens lui permettent de traquer la moindre faute d’orthographe dans l’article du jour !

Mes meilleures lectures de l’année : Les avis éclairés et enthousiastes des contributeurs du blog m’ont fait découvrir pas mal de choses cette année, mais la lecture la plus marquante aura été L’Etrange vie de Nobody Owens, avec une ambiance envoûtante, un florilège très réussi de styles graphiques et un bouquin que j’ai pu faire lire à mon épouse, chose rare, tellement nos goûts sont en général différents. Deadly Class et Sunny  ont aussi été des découvertes prometteuses, mais je tarde à attaquer la suite, du fait d’un planning d’achat et de lecture un peu chargé (pauvre petit chou….Ndlr-).

Mes déceptions : Je n’ai pas été aussi emballé que Bruce et Présence par les Aventures de Bee, ce Tintin au féminin ne m’a pas convaincu. Mais mes plus grosses déconvenues ont été côté mangas, avec Zetman  (un traitement détestable de la condition féminine) et la fin de Shamo (une fin pas vraiment à la hauteur de la série).

Mon article préféré : Je ne pensais vraiment pas écrire autant pour le blog. Plus d’une quarantaine d’articles publiés en 2015 ! Merci à Bruce de m’avoir laissé disserter sur mes sujets de prédilection comme Daredevil, Batman   et Elektra Miller, en rebootant même certains de ses articles (j’ai trouvé un prétexte : le titre des œuvres s’y prêtait bien car il contenait « again »).

Mais je reboote aussi mes propres articles, et avec Le Rouge et le Noir  j’ai pu reparler de mes deux héros fétiches avec une jolie sélection d’images.

Même si ce sont des sujets que j’affectionne, l’accouchement des articles n’est jamais chose aisée et les retours (très souvent positifs) sur ce travail, via les commentaires, font toujours plaisir. Et puis il y a de belles surprises, comme la réaction de Bruno Maïorana sur mon éloge à Garulfo  qui aboutira à une interview du dessinateur, mes collaborations en duo avec Présence et Cyrille M pour les articles sur les crossovers Batman  et Sin City ou bien encore la publication de l’article sur Lone Wolf 2100, le jour de la naissance de ma troisième fille !

Alors on dit merci à qui ? A Bruce Lee … euh non, à Bruce Lit !

PRÉSENCE

Les rumeurs les plus folles circulent sur cette présence mystérieuse et bienveillante du blog. La dernière soutient qu'il s'appelle en réalité HAL.... Intelligence Artificielle ou Méta-Humain ? Présence a tout lu et écrit à une vitesse Quicksilver. Inexplicablement, il n'a jamais ouvert un volume de Walking Dead !

Les rumeurs les plus folles circulent sur cette présence mystérieuse et bienveillante du blog. La dernière soutient qu’il s’appelle en réalité HAL…. Intelligence Artificielle ou Méta-Humain ? Présence a tout lu et écrit à une vitesse Quicksilver. Inexplicablement, il n’a jamais ouvert un volume de Walking Dead !

Mes meilleures lectures de l’année : les 37 tomes du manga Vagabond de Takehiko Inoué, une évocation personnelle de Miyamoto Musashi, reflétant la soif d’amélioration personnelle de son auteur.

Côté comics – Pour les nouveautés : la fin des Avengers d’Hickman et les Secret Avengers d’Ales Kot & Michael Walsh, la fin de Fables, le bouillonnement créatif d’Image Comics (Shutter de Joe Keatinge & Leila del Luca, Roche Limit de Michael Moreci & Vic Malhotra, Revival de Tim Seeley & Mike Norton, Wytches de Scott Snyder & Jock, Sunstone de Stjepan Sejic, Alex + Ada de Jonathan Luna…).

Côté série plus ancienne : Lucifer de Mike Carey & Peter Gross, Usagi Yojimbo de Stan Sakai. Pour finir une BD : L’œil de la nuit de Serhe Lehman & Gess (merci Tornado).

Mes déceptions : les crossovers réalisés par Rick Remender qui n’a pas brillé dans ce genre très contraint, à savoir Axis, Rage of Ultron.
Même s’il est très tentant de râler sur tel ou tel personnage, ou série ou créateur, je n’arrive pas à trouver de vraies déceptions dans le monde des comics. Comme indiqué dans mes meilleures lectures, 2015 a été très riche en comics en tout genre, à tel point que le niveau de qualité s’en trouvé grandement augmenté, et qu’il était possible ne lire que des bonnes choses.

L’article dont je suis le plus fier : Batman faisant équipe avec les uns et les autres, c’est JP Nguyen qui a tout fait et je n’ai plus eu qu’à rajouter mon nom.

SONIA SMITH

Ne vous fiez pas à l'apparente douceur de la seule fille du blog ! Sonia est la preuve vivante que les femmes peuvent faire plusieurs choses à la fois: lire des comics et écrire pour 4 blogs différents !

Ne vous fiez pas à l’apparente douceur de la seule fille du blog ! Sonia est la preuve vivante que les femmes peuvent faire plusieurs choses à la fois: lire des comics et écrire pour 4 blogs différents !

Mes meilleures lectures de l’année : difficile d’en choisir une seule. Je dirai donc Southern Bastards de Jason Aaron et Jason Latour pour le côté cynique, badass et très émouvant. Toujours chez Urban, j’ai savouré le premier tome de Deadly Class pour l’ambiance punk et mafieuse.
Je saluerai aussi de nombreuses publications Glénat notamment The Infinite Loop, un bel hymne à l’engagement et à l’amour mais aussi le coquin Sex Criminals pour son originalité ou encore l’étonnant Dead Letters qui renouvelle là encore le genre mafieux en envoyant le lecteur dans un univers surprenant.

Ma déception : sans hésitation President Luthor qui pourtant part d’un concept intéressant en faisant de Luthor le président des Etats-Unis, mais la succession rapide et très inégale des dessinateurs nuit à l’ensemble, sans parler de l’histoire dans laquelle Superman traîne sa dépression doublée d’un discours légaliste d’une banalité affligeante.

L’article dont je suis le plus fière : J’en ai encore fait très peu mais évidemment, je citerai la mort de Phénix écrit avec toute la passion que m’inspire ce personnage depuis toujours.

TORNADO

Notre professeur d'art geek voire d'art tout court, spécialiste de l'article fleuve jamais tranquille. Membre fondateur du Triumvirat Amazonien, a réussi à force de manoeuvres Lanisteresques a faire de Bruce Lit une annexe de Mad Movies à lui tout seul ! Aimable et souriant, ne jamais prononcer le mot "continuité" devant lui !

Notre professeur d’art geek voire d’art tout court, spécialiste de l’article fleuve jamais tranquille. Membre fondateur du Triumvirat Amazonien, a réussi à force de manœuvres Lanisteresques à faire de Bruce Lit une annexe de Mad Movies à lui tout seul ! Aimable et souriant, ne jamais prononcer le mot « continuité » devant lui ! Il vous enverrait sa banane tueuse ! 

Mes meilleures lectures de l’année : De loin, de très loin, mon gros coup de cœur est dédié au Château des Etoiles d’Alex Alice.
A ce chef d’œuvre de la bande dessinée s’ajoutent également quelques lectures qui m’ont enchanté durant l’année 2015, comme L’Etrange Vie de Nobody Owens , Fear Agent , Coffin Hill et bien évidemment Hellblazer par Garth Ennis, ainsi que le premier volume de l’Intégrale Rork et les incroyables Aventures de Luther Arkwright.

Mes déceptions : Bon, il y en un paquet, à commencer par le matériel old-school avec Batman : Dark Detective de Steve Englehart (que j’ai trouvé nunuche au plus haut point et vraiment mauvais de chez mauvais en termes scénaristiques) et le JLA Year One de Mark Waid, une incompréhensible cour de maternelle arriérée et bête comme ses pieds, commise par l’auteur un an après son Kingdom Come (article publié il y a peu mais écrit il y a des mois en pleine furie) ! Tout ça pour dire que le divorce qui m’oppose à certains lecteurs persuadés que les comics c’était mieux avant Alan Moore est définitivement consommé ! (rires)
Pour le reste, la série Les Gardiens de la Galaxie par Abnett & Lanning m’a plutôt ennuyé avec ses sagas éclatées. Et les Avengers et les FF de Hickman m’ont vraiment achevé. Je ne suis décidément pas un lecteur de super-héros mainstream dès qu’il s’agit de se noyer dans la continuité, où il faut un doctorat en la matière pour savoir qui est qui, de quelle époque ou de quelle dimension alternative il est issu, et s’il n’est pas un clone ou un lointain cousin remplaçant, le tout emberligoufé dans 15 tonnes de bastons stériles entre des héros génériques à la personnalité aussi épaisse que du papier de soie.
Mais ma plus grosse déception est sans doute le Star Wars écrit par Jason Aaron.

Les articles que j’ai préféré écrire, ce sont probablement tous ceux qui ont attrait au cinéma, à commencer par la tétralogie sur les films King Kong. En particulier celui sur les King Kong japonais. Bon, étant donné que ce fut le moins lu de tous, je suis sans doute à côté de la plaque mais tant pis, je me suis bien amusé et je reviendrai probablement à l’avenir sur l’univers de King Kong, voire sur celui de Conan !
Certains articles, comme celui sur Bruce Lee, et bien évidemment celui sur la trilogie Star Wars (que j’aurais voulu plus long et plus complet !) me sont sortis par les pores sans un effort ! Imparfaits, j’y suis néanmoins très attaché !
J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire un article à deux, voire à trois, Excalibur avec Stéphane étant mon favori.
J’ai enfin une affection particulière pour mon (très) long article sur Matrix, car il m’a demandé beaucoup de travail et j’ai eu l’impression d’œuvrer noblement pour la cause geek !
J’en profite pour remercier Bruce car, lors du bilan précédent, je disais justement regretter le manque d’articles dédiés au cinéma. Ainsi, notre rédacteur en chef a entendu mes suppliques, ouvert nos horizons et m’a permis de combler ce manque. Merci à lui !
Bon, il manque toujours des articles dédiés à la musique. Mais un jour, peut-être…
Pour le reste, tous les articles consacrés à Jeff Loeb & Tim Sale me tiennent également à cœur, tant j’avais envie de disserter sur ces œuvres souvent incomprises (je trouve) par les lecteurs mainstream.

XABARIS

Sans doute le seul vrai geek de l'équipe, Xabaris est capable d'aller jusqu’en Italie pour voir du Cosplay et au Japon pour assouvir sa passion des Chevaliers du Zodiaque ! Détenteur de toutes les cosoles de jeux depuis la 8 bits, il a reussi à caser le premier article de Jeu Vidéo chez Bruce Lit !

Sans doute le seul vrai geek de l’équipe, Xabaris est capable d’aller jusqu’en Italie pour voir du Cosplay et au Japon pour assouvir sa passion des Chevaliers du Zodiaque ! Détenteur de toutes les cosoles de jeux depuis la 8 bits, il a reussi à caser le premier article de Jeu Vidéo chez Bruce Lit !

Ma meilleure lecture de l’année : Sans aucun doute c’est la saga CROSSED :  Si tu voyais ça . J’adore la saga Crossed, je trouve cela extrême et plutôt unique dans son genre. Mais il ne faut pas se le cacher, parfois le « trash » et la violence prennent largement le dessus sur le scénario. Mais la sagade Simon Spurrier décide d’innover. Quatre tomes avec un scénario qui nous tient en haleine, des personnages que l’on apprend à connaître et des infectés « intelligents ». Ma fierté: avoir converti Bruce  à cette histoire ! Pas de la petite bière !

Ma déception : Pour ne pas changer,  ma déception de l’année est un film : Ninja Turtles. Mon enfance détruite à jamais par cette horreur. Je suis fan du premier film, qui véhicule aujourd’hui encore des valeurs fortes:  fraternité, amour parental, problèmes d’adolescents.

Ici, c’est un énorme coup marketing : budget effets spéciaux énorme, bande-annonce sérieuse, pour attirer les adultes et une fois la lumière de la salle éteinte la peur, s’installe à la vue du logo « Nickelodeon ». Et  se concrétise quand le film commence : Bim ! Boom ! Caca ! Prout ! Pipi ! Pizza ! . Bon, j’abuse, mais le film est tout de même destiné à un très jeune public…même un préado aurait du mal à totalement apprécier.

L’article dont je suis le plus fier : MAD MAX : Fury Road ! J’ai adoré écrire cet article. Il ne faut pas vous le cacher,  je me sens plus cinéphile que fan de comics (oh le menteur ! -Ndlr). Écrire un article sur un film qui m’a marqué a été un vrai délice que j’ai espéré partager. Prochaine étape, faire une critique négative !

43 comments

  • Matt & Maticien  

    Meilleurs voeux à tous aussi avec un peu de retard mais beaucoup de chaleur. Je peux redire ici tout le plaisir de retrouver les articles de ce blog et de réaliser des découvertes régulièrement (La dernière Deadly class, mais avant la petite voleuse, alpha… ). Merci donc à chacun d’entre vous. Mes lectures sont de plus en plus intéressantes. Je suis impressionné par l’avant propos de Xavier Lancel qui communique une belle énergie… Merci à lui et bravo à tous.

    Voilà un blog qui fait du bien!

    • Bruce lit  

      Puisse 2016 officialiser l’orthographe officielle de Mat Maticien

      • Matt & Maticien  

        N’y a t il pas toujours eu 2 « t » à mon nom ? On pourrait même considérer que Avecdeuxthé est mon nom de famille…

        • Bruce lit  

          Disons que le jeu de mots est plus subtil comme ça. Et que tous les tags ont été enregistrés ainsi…

          • Mat & Maticien  

            Ok ce sera une bonne résolution de 2016 alors ;)

  • Lone Sloane  

    Bonne année à toute l’équipe et merci pour les découvertes, les piqûres de rappel et les bonnes vibrations qui régnent en ces lieux où, pour citer le titre de l’autobiographie d’Hugo Pratt « le désir d’être inutile » constitue quotidiennement un plaisir renouvelé.
    Je vous souhaite à tous de tenir vos résolutions :-)

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *