Bœuf Mode (10 titres de DEPECHE MODE)

Bœuf Mode (10 titres de DEPECHE MODE)

Un plat préparé par KAORI

Des chansons de foi et et dévotion pour les masses ultra violentes

Des chansons de foi et et dévotion pour les masses ultra violentes

Qui ne connaît pas Depeche Mode ? Ce groupe connoté années 80, avec son style New Wave, qu’on a souvent pensé fini et qui chaque fois a su revenir là où on ne l’attendait pas ?
Depeche Mode fut fondé en Angleterre en 1979. Belle année, s’il en est, puisqu’elle vit l’arrivée de votre serviteuse… serviteure ? Bon, de moi-même (foutue langue française macho à la noix !). Le groupe fête donc ses quarante ans de carrière en cette année 2019.
Il fut créé par Vince Clark et Andrew Fletcher, rejoints par Martin Gore et enfin Dave Gahan, le chanteur leader qui trouva le nom du groupe en regardant un magazine de mode français.

Le groupe, très friand de synthétiseurs (il n’utilise à l’époque que ça), a du mal à trouver un label. Il signe enfin un contrat avec le label Mute Records en 1981. Il sort alors son premier single avec JUST CAN’T GET ENOUGH, tiré du premier album : SPEAK AND SPELL, principalement écrit et composé par Vince Clark.
Mais Vince Clark rêve d’indépendance : il quitte le groupe à la fin de l’année 1981.
Depeche Mode doit donc vite trouver un remplaçant. Après des auditions, leur choix se porte sur Alan Wilder. Ils sortent un deuxième album en 1982, sans toutefois impliquer Alan Wilder.
Le troisième album sort en 1983, avec notamment EVERYTHING COUNTS, un des plus grands hits du groupe.
Et c’est à partir de là que débute mon top 10, mes titres préférés de Depeche Mode, par ordre presque chronologique…

10 – SOMEBODY, 1984

© 2006 Digital Remaster Depeche Mode/Mute Records Limited, a BMG company, under exclusive license to Sony Music Entertainment

SOMEBODY est un titre assez méconnu du public, d’abord parce qu’il est interprété par Martin Gore, plus souvent aux claviers et à la guitare, ou en accompagnement vocal, mais peu souvent en voix leader.
Ensuite parce qu’il est très différent du genre habituel propre à Depeche Mode, loin du New Wave ou du synth pop habituel du groupe, puisque la voix de Martin Gore est accompagnée d’un piano et de quelques bruits de fond.

Le titre est issu de leur quatrième album, SOME GREAT REWARD, sorti en 1984, sur lequel on peut trouver PEOPLE ARE PEOPLE ou encore MASTER AND SERVANT. Comme pour la plupart des albums qui vont suivre, tous les titres ont été écrits par Martin Gore, à l’exception de IF YOU WANT, écrit par Alan Wilder.
Cette chanson est une jolie balade, très douce, ayant pour thème la recherche de l’amour, et en particulier ce que représente la personne idéale pour Martin L. Gore.
J’ai choisi cette chanson parce que les paroles m’ont beaucoup parlé, à l’époque où je l’ai découverte, notamment dans cet extrait :
She will listen to me
When I want to speak
About the world we live in
And life in general
Though my views may be wrong
They may even be perverted
She’ll hear me out
And won’t easily be converted
To my way of thinking
In fact she’ll often disagree
But at the end of it all
She will understand me
(Elle m’écoutera quand je voudrai parler du monde dans lequel on vit et de la vie en général. Bien que mes points de vue soient faux, ils pourraient même être pervertis, elle m’écoutera et ne sera pas facilement convertie, en fait, elle sera souvent en désaccord, mais à la fin, elle me comprendra.)

 

9 – BLASPHEMOUS RUMOURS 1984

© Sire/Mute – 1983

Interprété par Dave Gahan, ce titre est lui aussi issu de l’album SOME GREAT REWARD.
On y retrouve les sonorités propres au groupe, à la fois dark tout en ayant un refrain au rythme plus rapide, presque enjoué, qui ne se termine pas.
Pourtant l’histoire relatée y est assez tragique, puisqu’il s’agit d’une jeune fille de 16 ans qui tente de se suicider mais échoue, « thanks the Lord ». Sauf que, deux ans plus tard, elle est victime d’un accident de voiture qui la laisse dans un état végétatif, branchée à une machine et qu’elle finit par décéder. D’où le refrain :
I don’t want to start
Any blasphemous rumors
But I think that God’s
Got a sick sense of humor
And when I die
I expect to find Him laughing
(Je ne veux pas commencer des rumeurs blasphématoires mais je pense que Dieu a un sale sens de l’humour et quand je mourrai, je m’attends à Le trouver en train de rire.)

 

8 – NEVER LET ME DOWN AGAIN, 1987

© Sire/Mute Records – 1987

Un incontournable de l’album MUSIC FOR THE MASSES, 6ème album studio. Encore branchée très synthés, paroles simples, pas de réelle mélodie chantée, tout est dans l’instrumental et cette superposition monocorde de la voix de Dave Gahan avec les claviers. Le morceau se termine avec Martin Gore qui rejoint son camarade au chant, tandis que Dave Gahan répète en boucle « Never let me down again ». Un morceau que j’aime beaucoup pour son intensité.

 

7 – LITTLE 15, 1987

© 1987 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International Ltd.

Encore un titre de MUSIC FOR THE MASSES. Le thème de la chanson est le temps qui passe. Certains y verront une romance entre une femme majeure qui revit sa jeunesse via son amant de 15  ans.  Un requiem au temps qui passe et celui qui reste.
Mais sincèrement, il n’y a pas grand-chose à dire sur cette chanson, juste écouter le mélange piano/claviers et la voix de Dave Gahan.

 

6 – THE THINGS YOU SAID, 1987

© 1987 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International Ltd.

Toujours issu de MUSIC FOR THE MASSES, le titre est interprété par Martin Gore.
On y retrouve les sonorités habituelles du groupe avec une mélodie principalement jouée par les claviers tandis que la voix de Martin Gore reste quasi monocorde.
Pas d’explication particulière à donner. J’aime cette chanson, tout simplement.

 

5– ENJOY THE SILENCE, 1990

© 1990 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International Ltd

Tiré de l’album VIOLATOR, 7ème album studio, ce titre est sans doute le plus connu du groupe, avec PERSONAL JESUS.
Ce morceau possède la particularité de ne faire entendre le nom du morceau qu’à la fin de la chanson, une fois que le titre se termine, dans le silence.
Cette chanson me parle parce qu’elle correspond beaucoup à ma personnalité, peu bavarde, voire très souvent silencieuse, dans la vie réelle.
Extrait choisi :
Words are very unnecessary
They can only do harm
(Les mots ne sont vraiment pas nécessaires, ils peuvent seulement faire du mal.)

 

4– IN YOUR ROOM, 1993

© Sire/Mute – 1994

Tiré du 8ème album studio, SONGS OF FAITH AND DEVOTION.
Changement de ton, changement de style. Le groupe s’éloigne de la New Wave et se dirige vers un son beaucoup plus rock, en délaissant un peu les claviers pour ajouter plus de guitare électrique.
C’est une période assez sombre pour le groupe puisque le chanteur Dave Gahan s’enfonce de plus en plus dans la drogue.

Le titre IN YOUR ROOM est particulièrement représentatif de ce que traverse le groupe à ce moment-là : sombre et torturé. Alan Wilder, ne se sentant pas reconnu à sa juste valeur (Martin Gore a visiblement du mal à partager le rôle d’auteur-compositeur, puisque ce n’est qu’à partir de 2004 qu’il acceptera d’intégrer des titres écrits par Dave Gahan, ce dernier menaçant de quitter lui aussi le groupe…), quittera le groupe en 1995 et Dave Gahan fera plusieurs tentatives de suicide en 1995 et 1996 avant d’entrer en cure de désintoxication.

 

3 – HOME, 1997

© 1997 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International Ltd.

Titre issu du 9ème album, ULTRA, et premier depuis 1982 sans Alan Wilder
ULTRA est un album sombre, toujours rock avec guitare et batterie, bien qu’il renoue un peu avec le synthétiseur.
Le groupe doit se reconstruire après le départ d’Alan Wilder et la cure de désintoxication de Dave Gahan.
BARREL OF A GUN représente bien cette période sombre, avec ses saturations dans les guitares et la voix de Dave.
Mais j’ai choisi un titre beaucoup moins rock qui porte sur le fait d’enfin se sentir « chez soi », d’appartenir quelque part. Un sujet qui me touche particulièrement. Et puis j’adore la partie mélodique jouée à la guitare électrique à la fin du morceau.

Ce titre est chanté par Martin Gore. Il est amusant de constater que, bien que j’adore la voix de Dave Gahan, j’ai dans ma liste trois morceaux interprétés par Martin Gore. Toujours pour des chansons plus sensibles, plus intimistes.
Extrait :
And I thank you
For bringing me here
For showing me home
For singing these tears
Finally I’ve found that I belong here

(Et je te remercie de m’avoir amené ici, de m’avoir montré ma maison, de chanter ces larmes. Finalement j’ai découvert que j’appartenais à ce monde)

 

2 – FREELOVE, 2001

© 2001 Venusnote Ltd. under exclusive license to Sony Music Entertainment International Ltd.

Extrait d’EXCITER, dixième album studio du groupe.
De l’album EXCITER, j’aime particulièrement la mélancolie de WHEN THE BODY SPEAKS. C’est un titre que j’avais oublié, jusqu’à l’écriture de cet article… Comme je ne peux pas faire un top 11, je la mets en lien.
Parce que je ne pouvais pas passer sous silence FREELOVE.
Pour cette chanson, je ne PEUX PAS être objective… Si je dis que j’ai rencontré l’homme qui partage ma vie en 2001, peut-être que cela vous met sur la piste…
Tous les couples ont une « chanson ». La nôtre, aussi ironique que cela puisse paraître, au sens des paroles, c’est celle-ci.
Chanson pleine de souvenirs et lourde d’émotions bien personnelles… Hum ! (https://www.youtube.com/watch?v=IfuD44g-DaI)

 

1 – WALKING IN MY SHOES, 1993

Sire/Mute – 1993

La voilà, ma numéro 1.
Celle-ci, je l’ai découverte à sa sortie. Et ce fut un vrai coup de cœur. L’intro un peu dark, le refrain, encore plus dark, et le mélange synthé/guitare électrique.
Issue de l’album SONGS OF FAITH AND DEVOTION dont j’ai parlé plus haut. La chanson parle d’une personne commettant de mauvaises actions, mais refusant la repentance, demandant seulement l’absence de jugement : avant de me juger, essaye de vivre ce que je vis.

Je ne sais pas exactement pourquoi, mais à cette époque, ces paroles faisaient particulièrement écho en moi. Certainement les jugements que l’on peut se prendre en pleine face à l’adolescence…
La rumeur veut que cette chanson soit un message caché adressé à Dave Gahan,
Le refrain :
Now I’m not looking for absolution
Forgiveness for the things i do
But before you come to any conclusions
Try walking in my shoes
Try walking in my shoes
You’ll stumble in my footsteps
Keep the same appointments i kept
If you try walking in my shoes
If you try walking in my shoes
(Je ne cherche pas l’absolution, le pardon pour les choses que je fais. Mais avant que vous n’arriviez à de quelconques conclusions, essayez de marcher dans mes chaussures : vous trébucherez dans mes pas, garderez les mêmes rendez-vous que moi, si vous essayez de marcher dans mes chaussures…)

La sélection fut difficile, mais encore une fois l’occasion d’un moment bien agréable… Et vous, quels sont vos titres préférés de Depeche Mode ?

Cet article est dédié au fan de Depeche Mode qui me supporte depuis presque 18 ans…

63 comments

  • Eddy Vanleffe....  

    Et en plus Kaori est fan de DEPECHE MODE…^^

    Je les ai connus avec Everything Conuts et si je devais au débotté faire un top 10, il serait assez proche du tien…
    10-Blashemous rumours
    09-Shake the disease
    08-Everything Counts
    07-Enjoy the silence
    06-Personal Jesus
    05-Barrel of a gun
    04-In your room
    03-Higher Love
    02-walking in my shoes
    01-Never let me down again

    sont celles auxquelles je pense en premier…
    Mais bravo et merci de partager sur ce groupe incroyable empli de spleen et de synthétiseurs…Alan Wilder fut un arrangeur exceptionnel…J’accroche moins depuis son départ…

    • Kaori  

      Effectivement, ça se rapproche ;)

      Higher love, ça ne me dit rien… Je vais aller voir ça !

      • Bruce lit  

        Ah oui Higher Love !
        La voix de Gahan se brise. Le couplet avant le refrain, on l’entend si vulnérable…
        Le mec est dépressif, accro à l’héro. D’ici peu, il va mettre feu à la maison et s’asseoir dans son fauteuil en attendant son heure.
        Très belle pioche Eddy.
        Kaori : https://www.youtube.com/watch?v=sG0-mrYG4uE

  • Bruce lit  

    Bravo Kaori pour ce top pas si facile que ça !
    Tout d’abord parce que DM est un groupe monstrueux et assez intimidant. Et ensuite parce que à l’instar des Beatles, des Stranglers et sûrement de U2 leur palanquée de tubes est impressionnante.
    Pour moi DM est un cas unique dans l’histoire de la musique. C’est assez mignonet en albums neo-romantic-electro un peu gay avec des paroles un peu naives (les musiciens sont jeunes). Comme Eddy, j’adore Shake the Disease, mais je pourrais très bien vivre sans les premiers albums que je considère comme leur préhistoire.
    Et puis arrive Music for the masses, leur Dark Side of the moon, où tout à coup, l’on comprend que ce n’est pas des petits minets mais un incroyable groupe de rock. Il me faudra Violator et l’arrivée des guitares pour réaliser son importance.
    Je n’aimais pas bcp DM il y a encore 20 ans. Comme The Cure. Leurs fans que je croisais en discothèque ou en concert me semblaient échappés d’une secte.
    Mais un soir qu’une nana que j’aimais bien me plaquait en boite, Never Let Me Down Again retentit vers 2h00 du matin. Les contrepoints de synthé avant la fin du morceau avant le « See the Stars, they’re Shining Bright » me paralysèrent. Tout à coup, j’entendais la chanson. Elle m’obséda jusqu’à l’aube. Le lendemain je m’achetais ULTRA qui venait de sortir avec le ANTECHRIST SUPERSTAR de Manson et je réalisais que je n’avais plus assez de joues pour les baffes que je me prenais.
    Depuis, je suis assidûment leur carrière, même si je me refuse à les voir en concert. Je n’ai jamais compris comment une musique si intimiste pouvait sonner dans un stade.
    Tous leurs albums sont bons. Même ceux considérés comme mauvais.
    A ton top, j’ajouterais
    -Wrong : la preuve que l’on peut écrire de nouvelle chansons et être toujours au top.
    -Sweetest Perfection : sans doute une chanson la plus noire du groupe sur l’addiction à l’héroïne
    -It’s no good pour son incroyable ligne de chant
    -Only when i lose myself pour sa sensibilité

    -Sur la voix de Gore, je l’aime aussi même si à la longue elle est linéaire et fatigante dans la continuité. Celle de Gahan est plus sombre et a plus de grain.
    Bravo et merci Kaori.

    • Matt  

      « -Sur la voix de Gore, je l’aime aussi même si à la longue elle est linéaire et fatigante dans la continuité. »

      Voilà, c’est ça^^

    • Kaori  

      Etant donné ma personnalité, c’est plus facile pour moi de faire un top DM, sachant que forcément, je vais trouver des gens qui aiment, que sur un artiste moins connu ou moins apprécié…

      La synchronicité m’aime bien : cela fait 6 ans aujourd’hui que mon homme est allé les voir au Stade de France. Il m’appelait vers 21h pour me faire entendre WALKING IN MY SHOES ^^
      C’était un samedi aussi !

    • Kaori  

      NEVER LET ME DOWN : je me demandais de quelle partie tu parlais, mais on n’a pas le même langage lol.
      C’est effectivement ma partie préférée aussi, juste avant l’arrivée de Martin Gore (dont je ne comprends pas un strict mot dans cette partie !!).

      • Bruce lit  

        C’est la fameuse partie du concert 101 : https://www.youtube.com/watch?v=PNcHx78zJyI
        L’incroyable puissance de ce moment à 4.18 où la foule communie avec Gahan et capturée par le cinéaste DA Pennebaker (l’homme qui filma Ziggy Stardust et Bob Dylan).

        • Kaori  

          J’adore…

          C’est ce genre de moments qui me mettent les poils quand je regarde leurs concerts…

    • Jyrille  

      Ah oui, Sweetest Perfection et It’s No Good sont tops. Et tu as raison pour la voix de Gahan, elle est splendide.

      • Bruce lit  

        mais mon fils a directement dit « Attends, tu entends la tension ? C’est du rock ! ». Mon fils ne cesse de me surprendre.
        Si’l existe un teeshirt Mael M., j’achète ! Je kiffe ce p’tit mec !
        Quant à la quarantaine, certains indicateurs tendent à prouver que l’auteure de cet article la passera sous 48 heures…

        • Kaori  

          RAAAAAAAAAAAAAH !!!!

          Mais laisse moi mes dernières 48h en paix !!!

          • Bruce lit  

            Tiens, on fait son Asuka ?

          • Kaori  

            Ouais…

            C’est marrant, parce que je gardais un souvenir d’une Asuka agaçante.
            Sauf qu’en revoyant la série, je me suis rappelée que je l’aimais beaucoup, en fait, cette rousse au sale caractère lol.

        • Jyrille  

          Ah ah je penserai à faire des t-shirts…

      • Bruce lit  

        Cyrille, tu as écouté les albums solo de Gahan ? Ils sont vraiment chouettes.

        • Jyrille  

          Nope.

          • Eddy Vanleffe  

            Paper Monster est cool oui…on sent l’artiste qui engrangeait beaucoup suite à son mutisme forcé dans Depeche Mode.

  • Matt  

    « Qui ne connaît pas Depeche Mode ? »

    Moi^^ Enfin juste de nom. Jamais rien entendu.

    Bon l’article est bien, je remarque qu’on fait un peu pareil, à parler des paroles surtout^^ Sauf que le problème (vous le verrez dans mon prochain article) c’est que des fois je comprends pas tout des paroles, du coup je me retrouve à ne pas savoir quoi dire du tout^^

    Bon…sinon…chansons 1 à 4 :
    J’aime pas vraiment. Faut dire déjà que les synthé, c’est pas trop mon truc. Ou du moins pas seul, il faut un accompagnement avec autre chose.

    « paroles simples, pas de réelle mélodie chantée, tout est dans l’instrumental »

    Voilà, c’est un peu le souci^^ Et comme l’instrumental n’est pas trop ma came, je me fais un peu chier.
    C’est pas inécoutable mais ça me laisse complètement froid.

    « On y retrouve les sonorités habituelles du groupe avec une mélodie principalement jouée par les claviers tandis que la voix de Martin Gore reste quasi monocorde. »

    Oui, voilà un autre problème. A moins de kiffer les voix monocordes (j’aime bien les variations de timbre moi), on a surtout du clavier (synthé) et les même sonorités.
    Bon ça n’avance pas là.

    N°5 : Enjoy the silence
    Ah bah voilà c’est mieux déjà^^ Et je la connais en fait celle là, sans savoir que c’était de Depeche mode (ça m’arrive souvent ça, j’ai du l’entendre dans un film^^)
    Alors effectivement c’est un peu plus sympa niveau mélodie, et ça parle moins (ha ha ! Dis comme ça, on dirait que j’ai juste envie que le chanteur ferme sa bouche^^ Mais bon…j’aime mieux)

    In your room : Ah ! J’aime mieux l’orientation moins new wave. La mélodie me plait mieux. Un peu long par contre.

    Home : bof. Pas fan de la voix de Martin Gore. Et la mélodie ne me fait pas grand chose. Je m’ennuie…

    Je précise que si moi-même je parle souvent des paroles, c’est surtout parce que je ne sais pas parler d’autre chose. Mais les paroles peuvent être géniales, si à côté je n’adhère pas à la mélodie ou à la voix du chanteur, ça va me laisser sur le carreau. C’est un peu le cas de Freelove tiens^^

    Walking in ly shoes : Mieux. J’aime bien^^

    Voilà, voilà, mon retour détaillé pour une fois^^
    Désolé si je n’accroche pas plus que ça. Mais en général je suis souvent comme ça. Je n’aime jamais toutes les chansons d’un groupe. Et il y a plein de groupes dont j’aime 4 ou 5 titres et dont j’ai abandonné l’écoute après en avoir testé 10 ou 15 autres qui ne m’ont rien fait.

      • Matt  

        Ah ben…non.
        J’aurais du l’entendre quelque part ?^^

        • Bruce lit  

          @Matt : Personnal Jesus est la chanson la plus célèbre du groupe et sans doute la plus respectée. Je pensais qu’elle était présente dans des OST, mais en fait non. C’est une chanson qui composée comme un blues pour un groupe que tout le monde pensait limité en composition. Les paroles devraient te plaire : Tu es ton propre Dieu.
          C’est vraiment une chanson importante pour le groupe mais le rock également.
          Tiens lors de ma virée à Gibert il y a avait plein de C.Fringants d’occase, mais j’ai priorisé les Ito (je suis sûr que tu comprends) …

  • Nikolavitch  

    Ah, si le top n’avait pas contenu Blasphemous Rumours, je crois que j’aurais fait les gros yeux.

  • Kaori  

    Merci Eddy et Bruce :)

    @Bruce : en concert c’est très vivant et j’adore la façon de bouger de Dave Gahan. Ça n’a effectivement rien d’intimiste !
    Mais c’est très chouette, et le chant des spectateurs apportent un côté communion très fort.
    Je suis moins fan des derniers albums, mais comme dit mon homme « ça ne se discute pas ».
    Je ne « remets » pas SWEETEST PERFECTION. Je vais aller chercher ça.

    @Matt : pas de souci si tu n’aimes pas, les goûts et les couleurs…
    Concernant l’instrumental, je n’aime pas quand ce n’est qu’instrumental. Il me faut la voix avec.
    Martin Gore a des trémolos dans la voix (vibrato assez prononcé), ce n’est pas ce que je préfère, mais il est talentueux et a une sensibilité qui me correspond.
    J’aime beaucoup plus la voix grave et dark de Dave.

    • Matt  

      J’avoue que j’ai tendance à plus souvent écouter de l’instrumental, que ce soit le classique, les musiques de film ou de jeux.
      J’aime bien les chansons aussi hein, mais j’en écoute moins souvent.
      Eh ! J’ai pas dit que j’aimais rien non plus dans tes choix hein !^^

    • Matt  

      Et sinon le synthé j’aime bien dans de la synthwave orchestrale rétro, comme ce que fait un peu le groupe « le matos » (encore des quebecois) dans, par exemple, la BO du film Turbo kid (très fun^^) :

      ://www.youtube.com/watch?v=WLIGbR6QQxQ

      Ou encore l’OST du jeu Velocity 2x :

      ://www.youtube.com/watch?v=Ew7gKv5vHMQ

      • Kaori  

        L’ironie, c’est qu’à la base, j’ai renié les premiers albums de DM (jusqu’aux 90 quoi), justement à cause de ce son synthé.
        Ca faisait kitch, ça me rappelait une pub avec I JUST CAN’T GET ENOUGH, et des clips où ils étaient tout jeunots, genre c’est dépassé et c’est nul.
        En plus, je n’ai jamais été techno et cie.
        C’est seulement en 2002 quand une amie m’a filé l’intégrale des meilleurs albums que j’ai compris que c’était bien plus que ça, et que les synthés, ça pouvait être agréable et surtout apporter une profondeur que je n’imaginais même pas !!
        Pour moi, DM, avant WALKING ON MY SHOES, c’était des rigolos, une bande de potes qui s’amusaient sur leur synthé…

        Pour tes morceaux : c’est sympa, mais effectivement pas le truc que j’écouterais, car comme disait JP sur ton article, je n’ai pas de référence, pas d’affect avec les morceaux, ne connaissant ni le film ni le jeu.

        Par exemple, j’ai énormément d’affect pour les musiques d’un jeu auquel jouait mon frère :
        ://www.youtube.com/watch?v=efpFtC_XoqY&list=PLiJs4SEJ9DOw77JRauVCYmViTuCYRIOzT

        • Matt  

          Oh mais j’ai pas besoin d’affect pour apprécier une musique moi. C’est bizarre vos remarques à toi et JP^^
          La musique de Velocity 2x par exemple je l’ai adorée dès que je l’ai entendu dans le trailer du jeu, et j’avais encore pas touché au jeu moi-même.

          ://www.youtube.com/watch?v=RGsrGmIWxV0

          Et sinon, par rapport à ta réponse à Bruce plus, faut s’en foutre de pas trouver de fans !
          Et oser parler de trucs moins connus^^
          Moi je trouve ça bien.
          On va pas te taper dessus si on n’aime pas.

          (et je ne connais point le jeu dont tu parles^^)

          • Kaori  

            Ouais, je sais, « faut s’en foutre », mais ça, c’est plus facile à dire qu’à faire ^^
            J’ai réussi à passer outre le regard des gens sur mon physique. Autrefois j’y pensais dès que je rencontrais quelqu’un ou que je rentrais dans une pièce ou même que je me promenais dans la rue, persuadée que tout le monde me dévisageait en pensant « baaaah ».
            Ça fait une vingtaine d’années que j’ai réglé ce problème. Soit la moitié de ma vie. Parce que je me suis rendue compte que je ne regardais absolument pas les gens, et au pire si je les regarde, je n’en pense pas du mal.
            Bon, malheureusement, je constate que ce n’est pas le cas de tout le monde. Mais tant pis, je n’y pense quasiment jamais, et même, je m’en fous.
            Mais en ce qui concerne mes écrits, qui restent, qui sont lus, que j’offre en pâture, c’est complètement différent. Je repars sur la peur du jugement négatif de ma personne.
            Ce que je dis sur le blog, je ne le dis à personne d’autre. Et je le dis parce que je sais qu’il va y avoir des amateurs.
            En vrai, il n’y a qu’une seule personne qui connaisse tous mes goûts.
            Pour les autres, c’est en fonction, si la personne partage mes goûts ou pas.
            Je crois que j’ai une phobie du rejet ou un truc comme ça…

          • Kaori  

            Et pour le jeu, c’est normal que tu ne connaisses pas, mon frère jouait à ça adolescent, et il a 46 ans ;). Le jeu est sorti en 1989 !
            Quand j’étais gosse, je passais des heures à le regarder jouer sur son Commodore 64, Amiga ou Atari. On jouait à Double Dragon tous les deux, ou alors je le regardais jouer à Donjons et Dragons.
            Mais ce jeu-là, je n’en ai aucun souvenir visuel, par contre j’adorais la musique. Je crois me souvenir qu’il avait acheté le CD et que je lui avais piqué, mais pas sûre…

            Ah, et sinon, contente que tu sois venu commenter cet article :)
            C’est pas souvent qu’on te voit sur les articles musicaux ^^

          • Matt  

            Dis donc madame, le mec qui a écrit sur le retrogaming c’est moi ^^
            Cherche un article sur la megadrive et tu verras. Et je jouais à double dragon sur la master system de mon frangin !
            Je connais des jeux Atari 2600 aussi^^
            Mais là c’est juste que c’est quoi comme jeu ? Amiga et Atari ST ? Ah ouais jamais eu ça.

          • Matt  

            Moi j’aime bien parler de trucs pas connus.
            Justement tu fais justice à un truc qui n’a peut être pas la reconnaissance que tu estimes qu’il mérite.
            Tant pis pour ceux qui aiment pas. Tu fais connaitre le truc.
            Parce que les trucs les plus connus…c’est pas forcément le meilleur hein. Tout le monde connait les blockbusters par exemple. Je ne crois surprendre personne en disant que ce sont pourtant rarement les films les plus profonds et intéressants^^

          • Matt  

            Un truc qui m’avait fait marrer de la part d’un youtubeur américain :

            « les gens ne sortent pas pour chercher des produits. Sauf peut être si c’est pour des problèmes d’érection » ^^
            Du coup les trucs pas connus le sont généralement parce que les gens ne sont pas tombés dessus. Faute de marketing, ou d’attention de la part d’une presse partiale.
            Donc il y a des chances que tu fasses des heureux aussi en leur faisant découvrir des trucs qu’ils vont aimer.
            Ou pas…
            Mais c’est le risque^^

          • Kaori  

            Ha ha, désolée, je ne voulais pas te vexer ;)
            Je ne savais pas que tu étais un adepte du rétrogaming. Je n’ai jamais été joueuse pour ma part. Ou si, une fois, sur un jeu de gestion en Egypte. Laisse tomber, je jouais même en dormant… J’ai un potentiel addictif assez fort… Du coup j’ai lâché le jeu et plus jamais recommencé.
            A une époque aussi, je m’éclatais sur la N64 que mon frère m’avait filé (il est plus PC-XBox que PS et cie) avec Mariokart. J’ai tenté Super Mario Bros, mais j’ai des tendances claustro, je déteste être sous l’eau, du coup dès que Mario devait nager sous l’eau, je paniquais et le faisais remonter à la surface… Ouais je sais, je suis cinglée ^^

            Pour les voyageurs du temps, c’était un jeu monojoueur, où tu parcourais des mondes. Jeu français très sympa dans mes souvenirs.

            Enfin, pour les trucs pas connus, hum… Ici on est en terrain miné, ce qui est peu connu est quand même connu par nos spécialistes ès musique.
            J’ai un niveau connaissances musicales franchement limité, je suis très « mainstream ». C’est aussi pour ça que comme toi, je parle des paroles ! Parce qu’à part dire « j’adore » ou raconter ma vie, qu’est-ce que tu veux que je dise ??
            Et puis toi c’est à part, tu vas chercher tes trucs dans le Grand Nord lol donc ici vraiment personne ne connaît !! Donc pas d’avis négatif au départ.

            Mais bref, j’y arriverai, un jour ^^

          • Matt  

            Tu m’as pas vexé, je rigolais hein…
            (et je sais que je te fais peur, alors j’en profite^^)

            Ouais j’avais encore ma megadrive quand d’autres avaient la Saturn ou la PS1. Parce qu’on ne voulait pas m’acheter une autre console^^ Mais pas grave, j’aimais plein de jeux dessus.
            Mais je suis loin d’avoir tout connu.

            Ha ! Ha ! Peur de laisser Mario sous l’eau. Alors j’imagine que les jeux d’horreur, jamais de la vie pour toi^^ Moi je suis fan. On se cache dans des placards dans le noir, tout ça…avec des zombies ou des cinglés partout…
            Bref…^^

            « Enfin, pour les trucs pas connus, hum… Ici on est en terrain miné, ce qui est peu connu est quand même connu par nos spécialistes ès musique. »

            Oui enfin…on s’adresse aussi aux lecteurs muets, pas qu’à la team^^
            Et crois moi que je suis pas le seul à connaitre les gens du grand nord vu comme les salles sont remplies en France quand ils viennent^^

          • Kaori  

            Argh oui, mon mec jouait à Resident Evil à une époque, sur sa PS (1 je pense, c’était il y a presque 18 ans !!).
            Jamais pu le regarder jouer ^^
            C’est aussi pour ça que les films d’angoisse, j’ai du mal. Sérieusement, j’aime bien imaginer des futurs articles, les écrire dans ma tête la nuit. J’ai failli me provoquer une crise d’angoisse juste en me refaisant le speech du film Les Autres…. Du coup je fais une crois sur mon idée de parler du cinéma d’horreur espagnol ^^

            Pour les Cowboys Fringants, je me suis fait cette réflexion quand tu as raconté être allé les voir sur scène. Je me suis dit « Ah ouais ?? Ils ont assez de fans en France pour venir faire des concerts ? Chapeau les gars ^^ »

            Et j’ai dit que tu me faisais un peu peur AVANT ^^
            Maintenant c’est trop tard ;)

  • Tornado  

    Youpi ! Un top 10 où je connais toutes les chansons ! Et où je les aime toutes (exceptée la 7). Pas loin d’être mon Top 10, en fait.
    Depeche Mode fait partie de ces groupes que je n’écoute pas nécessairement souvent, mais dont j’adore la quasi-totalité de la discographie.
    De EXITER, j’aurais effectivement choisi WHEN THE BODY SPEAKS, même si FREELOVE est superbe.
    J’aurais pris PRECIOUS aussi (à la place de la 7).
    Et puis…
    - Black Celebration
    - A Question of Lust
    - Dressed in Black
    - Everything Counts
    - Behind The Wheel
    - Get The Balance Right
    - Suffer Well
    - Waiting for the Night
    Par contre je n’ai encore jamais écouté les trois derniers albums.

    • Tornado  

      Ouh Pinaise, j’ai oublié PERSONNAL JESUS ! :D

      • Tornado  

        … et SHAKE THE DISEASE…

      • Kaori  

        Elle est tellement ancrée dans la culture populaire que moi aussi je l’ai zappée, mais délibérément.
        C’est le premier truc que m’a dit mon homme m’a dit quand je lui ai montré mon classement : « T’as pas mis PERSONAL JESUS ?? »
        Et : « T’as mis aucun titre des derniers albums ? Même pas PRECIOUS ? ».
        Nan, j’aime pas PRECIOUS…

        Il y a quelques titres que tu as mis que je ne connais pas.

  • Présence  

    C’est bien parce que c’est toi ! Autant je ne connaissais pas les Cowboys Fringants et j’ai écouté les morceaux sans a priori, autant je suis perclus d’a priori pour Depeche Mode. Au moins cet article le donne une occasion en or d’écouter pour de vrai plusieurs morceaux de ce groupe et de remettre en question l’image que je m’en fais.

    Somebody : ça passe tout seul, effectivement sans sonorité New Wave ou synth pop.

    Blasphemous Rumours : autant être honnête, je ne ressens aucune émotion en écoutant cette chanson. Mon câblage émotionnel n’est pas adapté à cette forme d’expression en musique.

    Never let me down again : ça passe mieux, une ambiance goth (pour mes oreilles), une musique un peu ambiant pas désagréable.

    Little 15 : à nouveau une absence de réaction émotionnelle chez moi. En fait ce n’est pas désagréable comme je le craignais, c’est juste une terre étrangère à mes horizons musicaux.

    The things you said : finalement j’arrive à me faire à cette voix un peu monocorde, et à ces quelques notes de clavier répétées à l’envie.

    Enjoy the silence : c’est rigolo parce qu’en découvrant ainsi ces morceaux des années plus tard, je prends conscience de l’influence que la musique de ce groupe a pu avoir, jusque dans le monde du hard rock.

    In your room : sympathique introduction à la guitare, avec une sonorité qui me parle déjà plus.

    Home : à nouveau, je me rends compte que certaines sonorités de ce morceau ont influencé certains musiciens et que je les retrouve ailleurs.

    Freelove : surprenant, musicalement cette chanson semble plus originales à mes oreilles et vraiment très agréable, une belle découverte.

    Walking in my shoes : ça se laisse écouter, mais à nouveau je ne ressens pas d’émotion.

    Finalement je me suis aperçu que je ne connaissais rien de ces chansons et que je parlais sans savoir. Je ne connaissais ce groupe qu’à travers la reprise de Johnny Cash : Personnal Jesus & sa version originale par DM. Merci beaucoup pour ce tour d’horizon.

    • Kaori  

      Hé ben, si je m’attendais !
      Toi la source inépuisable de musique, je n’aurais pas imaginé que tu fuyais DM au point de ne pas connaître leurs standards !
      Et ce groupe est tellement éclectique que je n’imaginais pas qu’on puisse ne pas aimer…

      Bon ben j’ai bien fait de faire cet article alors ;)

      • Matt  

        Tiens bah tu vois^^ Ton groupe connu déclenche du rejet chez Présence, et mon groupe « inconnu » lui a plu.
        ça devrait t’encourager à parler de trucs en tous genres sans te préoccuper si on va aimer ou pas.^^

        • Présence  

          Hé ho, c’est pas un concours. Je ne suis pas une unité de mesure. :) :) :)

          Je partage l’avis de Matt : parler de ce qu passionne, sans se préoccuper de la réaction.

          • Bruce lit  

            @Kaori : de son propre aveu, notre ami Présence est passé à côté de NEVERMIND.
            Well
            Nevermind !

          • Kaori  

            Présence comme unité de mesure, j’adore l’idée !

            Sauf qu’il est passé à côté de NEVERMIND !

            Bon, dans un autre registre, je suis bien passée à côté de Games of Throne…
            Mais maintenant que je connais la fin, je vais peut-être pouvoir regarder…

          • Bruce lit  

            Ton article a réalisé une certaine prouesse : me faire empoigner ma guitare qui prenait la poussière pour me rejouer à l’acoustique mes préférées de DM :
            No good, enjoy the silence, sweetest Perfection, Never let me down. Je me suis éclaté et suis moins rouillé que je ne le pensais. A tel point que j’envisage sérieusement de jouer dehors pour la fête de la musique !

      • Présence  

        Je viens de découvrir que je connaissais aussi la chanson Enjoy the silence, au travers de la reprise de Tori Amos. Décidément, ils sont partout ces Depeche Mode.

    • Eddy Vanleffe....  

      @Presence,
      oui Depeche Mode est un groupe qui a beaucoup, influencé das la seconde moitié des années 90… sans eux Rammstein, Moonspell, Paradise Lost, Ommph, ne seraient pas pareils du tout…
      de même que 10 titres sont toujours réducteurs,
      I feel You en 1993 est une claque absolue et derrière lui tout l’album Songs of Fatih and devotion.

      • Présence  

        Merci pour ces précisions parce que je n’étais pas sûr de mon coup. Maintenant que tu as mentionné Paradise Lost, je vois mieux où ces sonorités m’avaient déjà frappé.

        • Bruce lit  

          One Second est un album à la DM.

          • Présence  

            C’est justement à One Second que je pensais.

          • Eddy Vanleffe....  

            et que dire de Host?
            en plus il est super bon ce disque….

  • JP Nguyen  

    Je n’ai qu’une connaissance superficielle de DM. Ils ne font pas partie des (rares) groupes dont j’ai dévoré la discographie.
    De ce que j’en connais, les paroles, quand j’arrive à les comprendre, ont un petit côté existentialiste sympa….
    Avec ma touche mainstream, pour contraster avec les nombreux experts ayant déjà commenté, je citerai « Policy of truth » comme un de mes morceaux de prédilection concernant ce groupe…
    Au passage, j’hésite… Cet article m’a inspiré un jeu de mots pour FR… Je ne sais pas si j’oserai le placer, il est un peu faiblard…

  • Patrick 6  

    Despédes Moches ou Despeches Molles (il fallait bien quelqu’un pour les sortir ces deux là hein) est en effet un cas unique dans l’histoire du Rock, d’une part pour avoir survécu au départ du chanteur fondateur et d’autre part pour être passé du statut de Garçons coiffeurs (ah qu’ils étaient mignons avec leurs petites cravates et leurs cheveux bien coiffés) au statut de groupe Rock crédible !
    A titre personnel je les ai toujours bien aimé mais en revanche j’avais toujours refusé de les voir en concert « Hey les groupes synthétiques en live, quel intérêt ? » jusqu’en 2008, où cédant à la curiosité, j’ai été les voir à Bercy… Woaw ! quel choc incroyable ! Je les ai revu en concert depuis très régulièrement et à chaque fois c’est un grand moment d’émotion ! Je les mets carrément en 2ème position dans mon Top 10 des meilleurs groupes de scène !!! (Le 1er a un nom qui commence par un C)
    J’aime beaucoup ton Top10 mais je ne peux résister à l’envie de faire le mien ! :
    1-Never let me down (toujours un moment magique sur scène)
    2-But not tonight (la plus belle face B de tous les temps)
    3-Shake the disease
    4-Everything counts
    5-Enjoy the silence
    6-Blasphemous remours
    7-Behind the wheel
    8-Leave in silence
    9-Walking in my shoes
    10-Little 15

    • Kaori  

      @ Patrick : Je suis d’accord, sur scène ils sont incroyables… la communion avec le public est transcendante.

      @ Bruce : merci pour le lien, c’est effectivement sympa, même si je préfère les originaux ;)

      @ JP : POLICY OF TRUTH est un des titres live sur la clé USB utilisée dans la voiture de mon homme, mais ce n’est pas un de mes titres préférés. Je n’y ressens pas les émotions que j’ai pour les autres.

  • Jyrille  

    Allez je me lance ! Déjà, très très bon titre. Parlons bouffe, j’adore ça. C’est un sujet qui regroupe presque tous les autres : recettes, goûts, cultures, règles… On peut en parler pour n’importe quelle oeuvre ou création, l’architecture, la sculpture, la musique, l’écriture…

    La cuisine de Depeche Mode m’a longtemps laissé froid. J’adorai dansé sur Just Can’t Get Enough et voilà. J’ai dû découvrir le groupe avec People Are People, et le son m’était trop froid, trop martial. Violator fut un hit, je me souviens très bien de cette période. Mais je refusai obstinément de m’y pencher, préférant leurs cousins de The Cure. Plus tard, je découvris qu’ils jouaient aussi des instruments, avec I Feel You. Pourtant je n’avais toujours pas envie de m’y mettre. J’avais trop de choses à écouter.

    C’est en 2001 et avec Never Let Me Down d’abord puis tout l’album Music For The Masses que j’ai vraiment découvert le groupe. Je crois que Alex Sindrome a raison, Never Let Me Down est la meilleure chanson de DM. Lorsque je l’ai faite écouter à mes enfants, ma fille n’a pas trop aimé, mais mon fils a directement dit « Attends, tu entends la tension ? C’est du rock ! ». Mon fils ne cesse de me surprendre.

    A partir de ce moment, j’ai exploré leur discographie pendant six mois. Six mois à n’écouter QUE Depeche Mode, y compris l’album Tribute qui leur a été fait (DM For The Masses, je te le conseille chaudement si tu ne le connais pas déjà). Par contre je n’ai toujours pas écouté leur trois premiers albums, je me suis contenté du DM 81-85 qui a Shake The Disease, une pure merveille qui n’est sortie qu’en single. J’ai assez récemment vu que le Some Great Reward est également un très bon disque. La preuve : tu commences ton Top 10 avec cet album…

    Même si je n’ai donc jamais écouté en entier Construction Time Again et A Broken Frame, j’adore cet article qui m’a fait découvrir un photographe de qualité : http://bacadisc.over-blog.com/2018/08/comment-une-paysanne-russe-a-t-elle-seduit-depeche-mode.html

    Il met bien en évidence les relations avec l’imagerie russe et la musique martiale, métallique et froide de Master And Servant.

    EXCITER est sorti lorsque le groupe m’obsédait. Ce fut donc une totale déception, même si il y a de très bonnes choses dessus. Par la suite, je trouve que le groupe est en pilotage automatique, aucun album ne m’a convaincu. Par contre, ce sont de sacrés bons faiseurs. Leur mélange d’acoustique, d’électronique et d’instruments traditionels, électriques ou non, est bluffante et toujours originale. Ce groupe a une patte unique, et pour moi il est clairement un des plus importants du rock.

    J’ai un énorme regret de ne les avoir jamais vu en concert. J’aurai pu, je n’ai pas voulu : je n’aime pas les grandes salles et les stades. Mais je dois me faire une raison. Si ils repassent, si j’ai l’occasion, j’irai les voir.

    Ton article est super. J’adore l’intro où tu parles de la langue française, et te souhaite une joyeuse quarantième année ! :D The Cure fête également leurs 40 ans cette année. Ou l’an passé ?

    Somebody est une de mes préférées aussi. Pour les mêmes raisons que toi. J’aime beaucoup Blasphemous Rumours mais elle est un peu trop longue, et le refrain prend le pas sur tout le reste. Je suis étonné que tu fasses l’impasse sur BLACK CELEBRATION, il a de superbes chansons aux paroles également cyniques : New Dress, Fly On Windscreen, A Question of Lust… J’adore vraiment ce disque.

    Je trouve que le terme de requiem sied très bien au titre Little 15, un des plus glaçants du groupe. Le titre To Have And To Hold, tiré du même album, est repris par les Deftones sur l’album tribut dont je parlais au-dessus. A chaque fois que j’entends cette version, j’ai l’impression d’avoir un flingue pointé sur la tempe.

    Pas la peine de revenir sur Never Let Me Down, ni sur VIOLATOR. C’est leur meilleur album, de loin. Indémodable.

    C’est marrant que ton top 10 soit presque chronologique, sauf pour le premier. SONGS OF FAITH AND DEVOTION est un peu moins bon, tout comme sa version live, mais a de supers titres. In Your Room me parle moins par exemple, tout comme Walking in My Shoes, mais effectivement le changement est là. Tu m’apprends la vie du groupe à ce moment-là : l’horreur du succès incontrôlable.

    Je suis fan de la chanson Home également, pour moi ULTRA est leur dernier grand album de DM. Il n’aurait pas dépareillé dans le Top 10 des albums les plus sombres du rock écrit par Bruce. Tout comme toi, c’est ce Gore-là qui me touche. Merci !

    Je vais aller voir les paroles de Freelove… mais coimme je l’ai dit, elle ne ferait jamais partie de mon top 10 personnel :D

    Le mien, en roue libre total :
    1. Never Let Me Down Again
    2. Enjoy The silence
    3. Policy Of Truth
    4. Home
    5. Somebody
    6. Fly On a Windscreen
    7. Black Celebration
    8. Shake The Disease
    9. Sacred
    10. Personal Jesus

    Pas mal en commun donc ! Merci pour l’article Kaori, c’est super : j’aime ce groupe.

    • Kaori  

      Merci beaucoup Cyrille pour ton retour qui me fait très plaisir :)

      Tu as pris le temps de tout lire et écouter, j’en suis flattée !

      Oui j’ai fait par ordre chronologique, parce que j’ai un problème avec les classements… Je n’arrive pas à classer, positionner, valoriser plus l’un que l’autre. J’aime, je n’aime pas, j’adore. Voilà mes trois positions.
      Et très très rarement « Je déteste ».
      J’ai donc classé par chronologie, en laissant mon titre fétiche en position 1.

      Étrangement, je n’aime pas BLACK CELEBRATION, ni POLICY OF TRUTH. Je ne ressens rien pour elles.
      Mais je suis d’accord avec toi pour SHAKE THE DISEASE.
      Il y a pas mal de titres que tu cites que je ne connais pas, je vais aller écouter ça :)

      FREELOVE prône l’amour libre, sans attache. Et bizarrement, je la trouve romantique…

      PS : pour rendre à César ce qui est à César, le terme de « requiem » revient à Bruce, qui a trouvé quelques infos supplémentaires au moment de l’édition de l’article.

      PPS : merci pour le nombre à venir, il me reste encore moins de deux jours dans la trentaine… Allez, force et courage, comme on dit !!!

      • Jyrille  

        De rien ! Mais je n’ai pas tout écouté : je les connais très bien pour la plupart.

  • Jyrille  

    J’ai réécouté Higher Love que j’avais oubliée (comme In Your Room) : pas mal. Mais comme un peu le reste de l’album, une redite…

    Le titre solo de Dave Gahan : un peu gospel (dans les claviers), un peu Nick Cave… pas mal.

    Only When I Lose Myself : je ne connaissais pas puisqu’elle n’est que sur le 86-95. Ou alors je l’ai oubliée. Sympa, mais rien d’extraordinaire je trouve.

  • Jyrille  

    Je ne me souvenais pas de Precious : normal elle est sur Angels machin, pas un album excellent, juste bon… peut-être meilleur que Exciter. La chanson est pas trop mal mais fait aussi redite. Le dernier album en date est dans la même veine, il me manque Delta. Wrong, rien de bien original non plus même si ultra-efficece, je ne sais plus sur quel album non plus.

Répondre à JP Nguyen Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *