Défense de la prélogie de Lucas

Star Wars, la prélogie par Georges Lucas

Première publication le 31 mai 2015. Mise à jour le 21 décembre 2015 puis le 14 décembre 2019.

Article de BRUCE LIT

Cet article a été écrit AVANT la dernière trilogie de Abrams.

Je t'ai a l'oeil Bruce Lit....

Je t’ai à l’œil Bruce Lit…. Source Allo Ciné ©LucasFilm Ltd

Cet article passera en revue les trois films de la prélogie Star Wars :  La Menace fantôme, l’Attaque des clones et La Revanche des Sith de Georges Lucas avec une nette prédominance pour ce dernier. A ces films controversés sortis au début des années 2000, les puristes de l ‘univers Star Wars leur préfèrent ordinairement  les 3 films des années 70-80 composant la trilogie classique : Un nouvel espoir, l ‘Empire contre attaque, le Retour du Jedi.  Le but est bien entendu de susciter gentiment un brin de controverse sans qu’aucun Jawa ne soit blessé et que personne à la lecture de ces lignes ne passe du coté obscur…

La vie peut être ironique… Mis au défi par l’insolent Tornado juste ici, voila que votre pauvre serviteur, éternel pourfendeur de fautes de scripts, de Millardises et de Bendisseries massacreuses de continuité, est sommé de défendre 3 films honnis par la Lucasphère…Cette même galaxie qui a appris à haïr le père, un brin sénile il est vrai, qui nous aura tous fait rêver il y a longtemps, très longtemps, dans une autre vie…. Et puisque Dark Lucas ne me rend pas la tâche facile, je vais tenter de réhabiliter La Menace fantôme, l’Attaque des clones et la Revanche des Sith tout en me faisant guère d’illusions sur la portée de mes propos: réconcilier fans de la trilogie classique et de la prélogie restant aussi facile que de pousser Juifs et Palestiniens à faire la paix….

Et l’interprétation de Mc Diarmid, pourquoi personne n’ en parle jamais ?

La prélogie est bourrée incohérences scénaristiques

Là dessus, comment ne pas être d’accord avec les détracteurs de la prélogie ? Tout d’abord, il convient de saluer l’éprouvante connerie du conseil Jedi ! A tel point que lorsque celui-ci est impitoyablement décimé, on ne peut que se réjouir de la disparition de cette clique d’abrutis….

Parce que, quand même, depuis le début de la prélogie, nos héros ont des doutes sur la candidature d’Anakin Skywalker…Sous le prétexte qu’il soit le messie, tout le monde ferme les yeux sur les dérives du jeune Jedi. Notamment lors du massacre contre le village Tusken qui ne lui vaut aucune mise à pied, alors que clairement, il s’agit de son premier pas vers le côté obscur. Pis ! Alors que depuis le début de la prélogie se pose la question de la fiabilité du jeune homme, voila que Yoda et ses potes proposent que le Jedi le plus susceptible de sombrer du côté obscur aille espionner le Sénateur Palpatine soupçonné de rouerie et surtout d’être un seigneur Sith hors pair. Autrement dit, ce pauvre Anakin est envoyé au casse pipe, sans remord aucun !

Apres avoir tenté de résister, Anakin pétera un peu trop facilement sa durite….parce que tout simplement le script exige qu’il devienne Darth Vador et que Lucas a perdu suffisamment de temps comme ça dans le premier film avec Jar Jar Binks. Le reste est du même acabit : Padmé qui meure aussi vite qu’elle accouche quelques semaines après la découverte de sa grossesse… Elle a juste le temps de nommer les jumeaux avant de mourir inexplicablement. Certes, elle a le coeur brisé par les conneries de son mari, mais elle a surement envie d’élever ses enfants non ? A ce propos circule ici une théorie intéressante sur les vraies raisons de la mort de la belle princesse.
Enfin que dire des couleuvres que le public doit avaler avant la fin du film ! Yoda perd un duel ? Et alors, c’est une raison pour s’enterrer 20 ans sur Dagobah à compter les salamandres ? Pourquoi, ne pas monter un réseau de résistance avec Obi Wan, tout de suite, là, maintenant ? Et Obi Wan justement pourquoi il s’emmerde à vivre dans une grotte et ne pas élever Luke pour gagner du temps pour son apprentissage ? Enfin que dire du Deus Ex Machina permettant de communiquer avec les morts 2 minutes avant la fin ?

La grossesse la plus rapide de la galaxie….[

La trilogie initiale est elle vraiment exemptée de problèmes de raccords ? Obi Wan avait toute compétence pour élever Luke. ! La mort des parents Skywalker, c’est un peu sa faute non ? Veiller sur un gamin à des kms de là, Jedi ou non, c’est pas vraiment de la protection rapprochée…. Et comment de simples fermiers peuvent ils défendre le messie que Luke est amené a devenir, pendant que Papi Kenobi doit faire du stop pour venir l’aider ?

Lorsque Vador capture Leila dans le premier film, il ne se doute pas qu’il se tient en face du portrait craché de Padmé ? Et pour qui se fout complètement de l’univers étendu, il faut aussi accepter que Vador révèle sa filiation à Luke sans que personne ne se demande comment le vilain a fait pour piger que c’était son fils et qu’il découvre l’existence de sa fille en sondant les pensées du héros alors que Leia est à sa merci dès le début  du premier film. Et l’entrainement de Luke alors ? En moins de 4 ans, le voila devenu un Jedi accompli en faisant du jogging dans les marécages alors que l’entrainement standard semble nécessiter une dizaine d’années de pratique, tout au mieux…

Enfin, et à ma grande joie, j’ ai mis en difficulté les copains du blog ici incapables de répondre à cette simple question : de quoi meurt EXACTEMENT Vador ? On parle quand même d’un mec qui a survécu à l’amputation de l’intégralité de son corps, qui a été brûlé vif dévoré par la lave  mais qui, après quelques éclairs, succombe dans les bras de son fils ! Pourtant, Luke et Mace Windu avant lui ont été aussi « éclairés » et y ont résisté sans l’armure que porte Vador ! What the Fuck ? Alors que personne ne penserait à remettre en cause la conclusion du Retour du Jedi, la mort de Vador souffre pourtant des mêmes défauts reprochés à la prélogie : Vador meurt dans les bras de son fils parce que le script exige sa rédemption….

Un raccord qui aura fait beaucoup jaser…

Mais alors ?

Les plus grandes sagas originales de Saint Seiya à Dragon Ball ne souffrent elles pas de wagons d’incohérences sans pour autant que l’opprobre ne soit jeté sur Kurumada et Toriyama ? Alors, pourquoi tant de haine contre Lucas ? Il est plein aux as ? Mais que dire de Bob Dylan ou d’Iggy Pop qui ont toujours la côte et dont les disques sont souvent des plantages et des bras d’honneur à leur public ? Lucas est un gros con ? La belle affaire ! Il serait donc le premier artisan hollywoodien, voire artiste tout court à faire n’importe quoi de son patrimoine artistique au mépris du public ? De Marlon Brando à Serge Gainsbourg en passant par Frank Miller, faut-il évoquer les naufrages artistiques embarrassants d’artistes avec 40 années de carrière au compteur qui font tous les mauvais choix sans s’attirer la haine de leur public ?

Et JJ Abrams alors ? Le monde est déjà enclin à la génuflexion pour son volume 7 sur la foi d’une bande annonce de 60 secondes et du fait qu’ il aurait correctement rebooté Star Trek. Soit ! Mais c’est pourtant vite oublier que lui aussi a fait son Lucas avec ses deux séries cultes : Alias et Lost ! Voici clairement deux exemples de créations écrites au fur et à mesure,  truffées d’incohérences de saisons en saisons. Le final d’Alias est d’une médiocrité sans égal et Lost après avoir empilé mystère sur mystère n’aura rien résolu déclenchant la colère des fans s’estimant arnaqués à juste titre.  Et la première bande annonce avec le sabre laser en tire bouchon aura battu des records de parodie. Il aura suffi d’injecter une image Hand Solo et Chewie vieillissant pour brosser les fans dans le sens du poil. Alors ? En quoi, Abrams serait moins odieux et démago ? La logique du blockbuster et ses produits dérivés s’appliqueraient différement selon que l’on s’appelle G. Lucas, JJ Abrams, S. Jackson ou C. Nolan ?

Alias : une belle arnaque signée J.J. Abrams...

Alias : une belle arnaque signée …J.J. Abrams…

Pourquoi ne pas accepter tout simplement que Lucas, comme beaucoup de créateurs est dépassé par son oeuvre et qu’il naviguait déjà à vue entre A New Hope et Empire Strikes Back ?  Lorsque Leia flirte avec Luke dans le premier film, Lucas sait il déjà qu’ils sont frères et sœur ?  Il aurait donc fallu qu’en 1977 Lucas ait le scénario des 6 films bouclés dans les détails, alors qu’il n était pas sûr de tourner la suite , alors qu’il n’était même pas sûr de boucler le prmier film !  Mais qui pourrait se targuer de cela ?  La maladresse de certaines situations évoquées rend elle toute la trilogie illisible pour autant ?

Pour ma part, je considère que Lucas est tout de même parvenu à raconter l’histoire de la famille Skywalker sur deux générations de manière complète. Une histoire de choix et de répétitions inconscientes plutôt cohérente. Et que la prélogie brosse une belle histoire de rivalité amour / haine entre un maître ( Obi Wan ) et son disciple ( Anakin ). Suis-je le seul à avoir eu le coeur brisé par le cri de haine d’Anakin à l’égard  de son maître ? A avoir été ému par le regard désespéré que lui lance Ewan Mc Greggor, épouvanté par le gâchis de ce beau jeune homme si prometteur ? Faut il énumérer les grands moments de la prélogie : la course de Pods, le duel avec Darth Maul, les chorégraphies des combats au sabre laser, les adieux d’ Anakin à sa mère, la création des clones et l’enquête angoissante d’Obi Wan, Yoda déchaîné enfin en action, l’ordre  66, la scène muette déchirante entre Padmé et Anakin alors que la guerre semble inévitable, l’agonie de ce dernier, le général Grievious tout cela et j’en passe serait à jeter ?

You were the chosen one !

L’intrigue politique de la prélogie emplie de références au nazisme, à la révolution française, et à la chute de l’empire romain serait donc moins développée que la trilogie classique ? Vraiment ? La création des clones pour épauler la république ne serait pas une métaphore astucieuse de Lucas de la première guerre entre Russes et Afghans avec les Etats Unis armant les moudjahidins qui finiront par se retourner contre leur mécène avec le conflit que l’on connait ? On n’est pas raccord avec Star Wars là ? Rappelons quand même que cette saga aura passé en revue toutes les grandes batailles de l’humanité de Stalingrad au Vietnam en passant par Hiroshima et la première guerre mondiale.

Bien sûr, impossible de passer sous silence, la surenchère d’effets spéciaux et surtout le plantage Jar Jar Binks. Oui, Lucas a clairement fait n’importe quoi avec cet espèce d’abruti. Mais il a vite corrigé le tir dans les deux autres volumes non ?  J’ai aussi lu que des fans n’appréciaient pas le fait que Darth Maul soit muet. Et puis bien sûr les histoires de mid-chlori-machin. Là encore, le procès d’intention fait à Lucas subodore d’une certaine mauvaise foi, voire d’une amnésie sélective. Parce que, merde, quand même, n’allez pas me dire que personne ne se rappelle que Les Ewoks ont salopé la bataille d’Endor, et qu’à mon sens, il y ‘a peu de différences entre leur humour bouffon qui vient tout gâcher alors que l’intensité du duel Luke / Vador bat son plein, et Jar Jar Binks qui joue au con sur Naboo !

Et Bobba Fett alors ? il serait plus bavard que Darth Maul ? La prélogie raconte d’ailleurs son histoire, ce n’est pas de la valeur ajoutée ça ?  Et puisque le jeu de Hayden Christiansen est souvent raillé, qui d’autre pour trouver Harrison Ford est en très petite forme dans le Retour du Jedi ? Qui admettra que Billy Dee Williams ne sert pas à grand chose sinon à trouver un remplaçant pour piloter le Faucon Millénium lors de la bataille finale?

En conclusion

Lorsque sortirent les trois films de la prélogie, une révolution se déroulait : celle d’ Internet qui allait rendre le public moins isolé dans la perception de ses émotions et de ses déceptioLa haine anti Lucas de l’époque m’a souvent évoqué celle contre la reformation de groupes de rock dans les années 80 scandaleuses hier dont tout le monde se fiche aujourd’hui. Lucas, le petit cinéaste indépendant et rebelle des années 70 est devenu l’empereur auto-satisfait des blockbusters, ce n’est est un secret pour personne. C’était déjà le cas après la sortie du Retour du Jedi, non ? ns. Et surtout, la possibilité de désacraliser en communauté les vaches sacrées de la culture populaire comme de la politique. Imagine t’on ce qu’aurait donné la bataille d’Endor si Internet  avait existé à l ‘époque du Retour du Jedi ?

La haine anti Lucas de l’époque m’a souvent évoqué celle contre la reformation de groupes de rock dans les années 80 scandaleuses hier dont tout le monde se fiche aujourd’hui. Lucas, le petit cinéaste indépendant et rebelle des années 70 est devenu l’empereur auto-satisfait des blockbusters, ce n’est est un secret pour personne. C’était déjà le cas après la sortie du Retour du Jedi, non ? Quel est ce masochisme étrange poussant à aller voir et revoir des films dont on juge par avance qu’ils seront pourris ?  Pour ma part, j’ai très bien vécu l’après Retour du Jedi sans ressentir de manque insupportable. Et si, l’épisode 7 ne serait jamais sorti, la face du monde en aurait été changée pour autant ? J.J Abrams en rappelant la vieille garde et jouant la nostalgie serait donc plus innovant que Lucas ? Ah ?

Et quand bien même, la prélogie ne donne pas ce que toute une génération de fans attendait, l’alternative à ce quelle apporte est loin d’être honteuse : l’histoire d’ un ordre Jedi empêtré dans son impuissance à contrer la perversion sournoise de Palpatine, un focus intéressant sur les Sith, la dégradation d’une république qui perd peu à peu ses idéaux démocratique au profit de séparatistes….Le focus sur la personnalité de l’empereur et la nature même de sa politique serait donc explicite dans la trilogie classique ?

Pour ma part, c’est ce que j ai adoré dans ces trois opus : l’ascension patiente et rusée de Palpatine qui est autre chose que le vieillard grimaçant apparaissant 15 minutes dans le Retour du Jedi. La soumission et la haine que peut éprouver Vador envers lui y prend une autre dimension….Sans la prélogie, Star Wars ne raconterait QUE  l’ascension de Luke Skywalker. Ici, c’est bien le destin d’une famille qui nous est conté et particulièrement celui d’Anakin, véritable personnage tragique qui en voulant contrer le destin, ne fait que l’accélérer.

Et ce duel, il a pas de la gueule ?

Ces 6 épisodes alignés ne parlent que de ça : d’un homme qui a gâché sa vie, son potentiel, qui a perdu sa femme, ses amis et son honneur. Qui aura ignoré les avertissements de ses pairs, et les signes avant coureurs de son destin ; Le général Grievious, son armure et sa respiration asthmatique est à ce titre un formidable pre-Vador ! Beaucoup raillent le côté raide et grandiloquent de Vador lorsqu’il se réveille transformé en machine.  C’est complètement occulter la référence assumée à la créature de Frankenstein à laquelle se réfère Lucas.

Même lorsqu’il commet l’ irréparable en trahissant les siens et en massacrant la jeune école Jedi, Anakin, est de la volonté même de Lucas une sorte de James Dean de l’espace : un rebelle complètement paumé à la recherche d’un père à qui on aimerait tout pardonner. D’ailleurs certaines rumeurs sur le net prêteraient à Palpatine la paternité de notre héros. Et bien, moi il me touche cet Anakin. En dépit de tout le bordel décrit ci dessus et surtout qu’ à mon sens, Lucas l’a choisi beaucoup trop jeune, comme le reste du casting d’ailleurs et aurait pu développer d’avantage la transformation de l’homme en machine comme pour Robocop par exemple….

Voila ce que je retiendrais de la prélogie : l’ascension et la chute d’Anakin qui, sans le savoir accomplit une destinée tourmentée et… controversable ! En mettant fin à une république bancale, il donne naissance a une rébellion et à un fils qui finira par la rétablir ! Mince N’ allez pas me dire que c’ est idiot tout ça ! Et surtout que Le Cycle de Thrawn ou L’Empire des Ténèbres qui ressuscitait l’empereur, avaient plus de profondeur ! Parce quand même un conflit qui débute pour des problèmes commerciaux et met plus de dix ans à fragiliser une république faillible, c’est quand même mieux que le méchant qui attaque les gentils parce qu’il est méchant !   Pour ma part, c’ est ici que j’attendrai Abrams au tournant : essentiellement autour du volet de la reconstruction de cette république si fragile.

La prélogie reste une entreprise bancale mais avec des moments prodigieux selon que l’on accepte de voir le verre à moitié plein….Comme un bouquin avec ses bons et ses mauvais chapitre dont l’ensemble serait plus intéressant que la somme des parties. Il ne s’agit pas de prétendre que la prélogie est un chef d’ oeuvre mais si je devais comparer ces trois films aux albums de Pink Floyd (au hasard), je dirais que tous sont bons, certains meilleurs que d’autres et qu’il y a de très bons moments dans ceux les plus décriés. Quel est le vrai Pink Floyd d’ailleurs ? Celui de Barrett, de Waters ou de Gilmour ?

Et puisque l’on parle musique, il serait honteux de passer sous silence les magnifiques partitions de John Williams qui effectue pour le coup un travail à la hauteur de la trilogie originale. Sans cette prélogie et le thème de Padmé et d’Anakin, le mariage de votre serviteur n’aurait pas certainement pas été le même….Objectif, moi ?

Comme l’ ONU, l’ordre jedi semble aussi hésitant qu’ inefficace…

Ce dossier écrit sur la route entre deux cyber cafés sud américains jusqu’à l’aube sur des claviers espagnols pourri et sans correcteur d’orthographe est entièrement dédié au seigneur Sith Tornado !

92 comments

    • Bruce lit  

      Ah, un jour, il faudra s’occuper aussi du cas de ce film de Ken Russell dont je n’ai jamais su je le trouvais mauvais ou réussi. Peut-être un peu des deux….

      • Jyrille  

        Je l’ai vu une fois, le film Tommy, c’est aussi bancal que les trois films que tu défends ici : de bons moments et d’autres totalement kitsch. Enfin dans mon souvenir. La scène avec Tina Turner est top.

  • comics-et-merveilles.fr  

    Belle stratégie de défense en attaquant la trilogie IV-V-VI ;)
    Tout ce que tu mets en perspective est tellement vrai quelque part…
    Malgré cela, je pense tout de même que Lucas n’aurait pas dû réaliser lui-même les 3 films (au delà des scénarios). Jar Jar n’est même pas celui qui m’a le plus gêné (bon je ne l’aime pas non plus), la séquence qui m’a pourri l’épisode I, c’est bien à la fin où Anakin, qui ne fait exprès de rien, mais qui aura tout de même réussi à décoller et à désactiver tous les droides en tirant quasi au hasard…

    Mais, au niveau du script, on doit même se creuser un peu plus la tête avec la prélogie (je m’en suis surtout aperçu quand j’ai dû expliquer le positionnement politique et la stratégie de Palpatine à ma fille).

    Sur la série comics actuelle de Star wars, nous avons eu droit à un épisode avec un petit focus plutôt plaisant sur Obiwan pendant qu’il « surveillait » Luke sur Tatooine. On a une petite explication sur ce qui te dérange tant mais bon, pas assez développée à mon gout (ni super convaincante) mais cela eu le mérite d’exister et la série n’est pas finie^^

    Sinon, je suis en train de voir (toujours avec ma fille) films-séries Clone wars et Rebels (séries canoniques reconnues par Disney).
    Et bien, même si c’est très « légers », suivre un peu plus le conseil des Jedi pendant la guerre, suivre le développement des personnages d’Anakin ou Obiwan renforcent l’intérêt des épisodes I-II-III (Bon je rassure de suite, le conseil reste encore très spectateur surtout par rapport à Anakin mais au moins il tente de gérer une « vraie » guerre…). Bref, je ne sais pas si vous les avez vus ? (je n’ai pas lancé la recherche « Brucelit » donc pas taper hien ? ;))

    • Bruce lit  

      Salut Wildstorm.
      Si j’ai dû écrire un truc là dessus, A long time ago en tant qu’amazon jouvanceau, mais plus sur le film.
      Copier coller :
      Pourquoi pas , après tout ??
      Par Bruce Tringale TOP 500 COMMENTATEURS le 19 décembre 2008
      Format: DVD

      Les fans de la saga savent déjà que cet épisode s’intercale entre les épisodes 2 et 3 .
      Dans cet épisode , Anakin et sa bande doivent porter secours …. au fils de Jabba enlevé par le compte Dookou .
      Les deux camps comptent sur les ressources du contrebandier baveux pour prendre le dessus sur l’autre camp. Et évidement lorsqu’il s’agit de Sith rien n’est aussi simple qu’il n’y parait.

      J’avoue que j’appréhendais le passage à la 3D , mais force de constater que la modélisation des personnages est réussie (à part Dooku qui ressemble à un cornichon dont la date de péremption aurait dépassé les 20 ans).

      Le doublage (vo plus que conseillée) est assuré par des acteurs talentueux qui imitent à la perfection les voix d’Obiwan et sa bande ; à noter que Christopher Lee et Anthony Daniels sont de la partie et se doublent en tant que Dooku et C3PO.

      L’animation n’est pas en reste et certains plans sont de toute beauté .
      D’un point de vue narratif , on fait la connaissance de la Padawan d’Anakin qui ne manque pas de charme , et qui va lui donner du fil à retordre.

      Notre futur Vador est très présent et cet épisode , premier d’une longue série renforce la dimension héroique du futur Sith.On réalise d’autant plus l’immense gachis que constituera sa chute vers le côté obscur.

      Maintenant , le public visé étant clairement celui des enfants , on ne peut pas dire que l’on retrouve la violence et le pathos présent dans la Revanche des Sith. C’est bien dommage , car malgré le fait que cet épisode constitue un excellent divertissement , la surenchère d’action et de combat ne fait pas avancer les personnages.

      Le film est tout de même plus interessant que la série actuellement diffusée sur le cable , trop centrée sur l’action et dont chaque final aboutit sur un Status Quo où l’on se dit qu’il ne se sera passé grand chose durant cette guerre des Clones.

      • comics-et-merveilles.fr  

        merci :)
        en effet, d’accord pour le status quo. Insérés entre deux films déjà existants, cela donne peu de places et le fait que ce n’est pas le même public visé également.
        Je rajouterais la découverte des planètes et des univers souvent « survolés », sans compter quelques Jedi qui ne faisaient que de la figuration dans les films (et qui se font exécutés après l’ordre 66).
        Bref, l’avantage des séries sur les films…Un bon complément pour moi et pour ma fille :)

        • Tornado  

          Pour ma part, je préfère la série Clone Wars de Genndy Tartakovsky aux trois films de la prélogie. Entre deux scène d’action, la série parvient à retrouver l’esprit de Star Wars et propose plein d’idées pour s’y rattacher en comblant les bourdes commises par le père Lucas en termes de continuité.

        • Bruce lit  

          La série : J’ai abandonné en cours de route. Cela manquait quand même d’intensité et de Drama à mon gout….

          • comics-et-merveilles.fr  

            seul, pas sûr que j’aurais tenu en effet, par contre, avec une fille de 6 ans qui rigole à chaque petite blague des drones ou des clones, c’est inestimable ;)

  • Stryder  

    Très intéressant belle argumentation

  • Fred Le Mallrat  

    Je trouve que la menca fantome est pas ausis mauvaises qu on le dit..
    La deliqenscence de la démocratie prête à se jeter dans le fachisme est bien foutue..
    Je trouve que les scenes des assemblées sont bien foutues…

    Moi non plus ne je ne comprend pas la mise totale au ban de la prélogie.. c est pas aussi bien que l empire contre attaque? evidemment mais déjà le retour du Jedi ne l est pas..

    Bon aprés.. pour Abrams je trouve qu Alias ou Lost.. c est quand même ce qu il a fait de mieux.. mais que bon Lost il y aplus de Lindeloff ou Cruse que d Abrams.
    Bon moi Lost n a pas la fin que j attendais, que je souhaitais, pas les réponses.. mais Lost à la fin qu il fallait à la série.
    Beaucoupd auteurs rappellent qu ils ne sont pas là pour donner au lecteur ce qu il veut… ben là c est tout a fait cela. C est pas ce qu je voulais mais c est ce qu il faut.

  • Kaori  

    Un article auquel je ne m’attendais pas !

    Je n’ai jamais trop compris la haine envers cette prélogie. Oui il y a quelques incohérences, comme le fait qu’Obiwan se barre en laissant Anakin crever dans d’atroces souffrances. Et la mort de Padmé bien sûr.
    Mais je rejoins Bruce : la scène entre Anakin et Obiwan est lourde d’émotions. Je verse toujours ma larme.
    L’ensemble est aussi agréable à regarder que la première trilogie (dont je commence à me lasser et dont je vois trop les faiblesses maintenant…).

    Bref, sympa un avis dissonant et, pour une fois, positif !!

  • Vindicator  

    Mais c’est pas de la science-fiction Star wars Bruce ? lol

    • PierreN  

      Vindy, un élément de réponse :

      « C’est le premier paradoxe de la série : des vaisseaux et technologie en apparence futuristes, mais une dialectique qui est celle du conte et de l’épopée, et cette pétition de principe assénée dès le premier écran, ce qui fait dire aux analystes que la sage ne relève pas de la science-fiction, mais d’une heroïc fantasy borderline, plus proche mettons d’un Seigneur des Anneaux que d’Interstellar. L’histoire, contre l’intuition, ne se déroule dans un lointain avenir, et emprunte son vocabulaire narratif au passé mythique. »

      http://www.brucetringale.com/mets-la-gomme-chewie/

      • Vindicator  

        Sympa le lien. Ma question posait plus sur le paradoxe que Bruce aime de la scifi sans le savoir comme M Jourdain

        • Tornado  

          En fait, Star Wars ce n’est pas vraiment de la SF. C’est plus de la fantasy mêlée de space opera.

          Bon. Depuis cet article, j’ai essayé de redonner sa chance à la prélogie…
          Peine perdue. C’est pire à chaque visionnage…
          Je pense que si je devais encore la regarder, je sauterai peut-être entièrement L’ATTAQUE DES CLOWNS qui est pour moi désormais irregardable, et que je zapperai des passages entiers des deux autres films, dont la bataille finale de l’épisode 1, et toute l’intro insupportable de l’épisode 3, ainsi que son final…

          De la même manière, j’ai peur que la nouvelle trilogie ne suive le même chemin dans mon coeur. J’ai de plus en plus de mal à supporter certains passages aussi…

  • Bruce lit  

    @Stryder : merci, c’est cool d’avoir des retours positifs sur des trucs écrits il y a une éternité.
    @Fred : la déliquescence de la démocratie prête à se jeter dans les bras du fascisme est bien vu et hélas d’actualité. Les élections en Angleterre c’est les séparatistes de SW…
    @Kaori : négatif, moi ?
    @Vindicator : je ne considère pas SW comme de la scifi. 2001 Odyssée de l’espace, si. J’ai lu hier LE MONDE MUTANT de Corben et l’ai apprécié. En fait dès qu’il y a de la technologie, des aliens qui ne parlent qu’en voyelles, de l’espace et des gadgets ça me fait chier. Ce que j’aime dans SW ce sont les duels au sabre laser et le volet mythologique. Les vaisseaux spatiaux, je m’en fous.

  • Zelphur4  

    Un article pour rendre justice à la prélogie ! ça fait plaisir qu’on en parle sur Bruce Lit.

    Pour ma part je suis plus fan de cet période que de la trilogie original, faut dire que j’ai toujours trouvé cet période assez passionnante à suivre, comme voir la république petit à petit se diriger vers Empire ou à quoi ressemblait l’univers SW avant l’épisode 4. Et puis voir aussi tout un Ordre Jedi fonctionnelle ça fait plaisir quand on a dans la trilogie et la postologie que 2 ou 3 Jedi seulement.

    Effectivement, cet prélogie comporte certaines des meilleurs ost de Star Wars, rien que « Battle of the Heroes » et « Duels of the fates » c’est mythique !
    Chose que n’a pas réussi à refaire la postlogie pour ma part. A croire que John Williams était plus inspiré pour la prélogie :-/

    D’ailleurs par curiosité (si ça te dérange pas de répondre), qu’est ce que tu pense des films de la postlogie ?
    J’ai toujours pensé que la trilogie de Disney pouvait prendre le meilleur des 2 trilogies précédentes pour en faire la meilleur trilogie de SW, mais je dois avouer que je suis assez dubitatif qu’on on voit les différent deboire en coulisses pour la production des films.
    On verra ce que donne le 9 en espérant que ça soit cohérent avec les précédents

  • midnighter  

    excellentes argumentations
    excellent article

    sinon, on oublie un peu trop les vannes pourries de han solo dans  » la guerre des étoiles  » de 77 quand on reproche les traits d’ humour dans la prélogie et la postlogie

  • Bruce lit  

    @Zelphur 4 : Bonjour. Je ne vois pas en quoi te répondre me dérangerait, bien au contraire.
    Sur la nouvelle prélogie, je n’ai que du mal à dire et rien de très original : un potentiel immense foutu à la poubelle : des ost de Williams dont je n’ai pas retenu une note, des personnages mythiques que l’on fait revenir sans leur donner une chance d’interagir entre eux avant de les tuer, bcp de nouveaux personnages qui ne servent à rien, Finn notamment, le pilote dont je ne retiens jamais le nom, le personnage de l’actrice asiatique, le sabre laser que tout le monde manie à la perfection, Snoke qui disparaît comme une merde, l’épisode MAry Poppins : il est clair qu’un fois débarrassé des héros de la trilogie originale, je ne vais pas me taper 20 ans de Finn, Rey et leurs copains par la suite.
    Rey et Keylo ont de belles scènes mais trop peu sur une oeuvre globale de plus de 5 heures qui n’auront pas raconté grand chose.
    Par contre j’ai adoré ROGUE ONE qui pour le coup est un film utile à la continuité et admirable de bout en bout. Je n’ai pas vu SOLO, le personnage ne m’ayant jamais intéressé. Harrison Ford ne fait que cachetonner dans LE RETOUR DU JEDI. Le voir mourir dans STRIKES BACK m’aurait suffi.
    Cependant, il faut dire ceci : JEDI est un miracle de montage ! Après tout la première heure se passe chez Jabba et ne sert pas à grand chose en terme de résolution d’intrigue finale. Et pourtant c’est extraordinaire ce qui s’y passe. Je n’ai jamais retrouvé ça dans la nouvelle prélogie. Et je n’aurais jamais assez de mépris pour Luke qui traie ses chèvres alors que ses amis meurent à aller le chercher.

    @Midnighter : le personnage de Solo équivalait en son temps à l’opposition Serval / Cyclope. On disait de lui qu’il était un vrai héros contrairement à Luke trop parfait. Moi j’aime bien la pureté chez un personnage.

    • Matt  

      « Par contre j’ai adoré ROGUE ONE qui pour le coup est un film utile à la continuité et admirable de bout en bout »

      Ben moi je me suis fait chier la première heure, et il y a des scènes d’action sympas à la fin.
      Rien d’utile, on sait qu’ils vont avoir les plans et qu’ils vont mourir : c’est dit dans l’épisode 4.
      Très bien réalisé cependant certes, sur le plan technique.
      Mais complètement oubliable.
      ça reste le moins pire des nouveaux films cela dit.

      Dans la nouvelle trilogie ce n’est pas folichon non plus pour moi (et elle n’est pas finie…et je me demande bien quelle connerie ils vont inventer pour faire revenir Palpatine, et de quelle taille sera l’étoile noire cette fois…parce qu’il est fort probable qu’on ait encore droit à une super arme géante parce qu’ils ne savent raconter que ça)

      Pour moi les nouveaux persos ne sont pas charismatiques ni intéressants. Et on sent bien qu’ils se sont lancés là dedans sans avoir de plan à long terme. Abrams lance des pistes dans le 7, Reynolds les ferme toutes dans le 8 comme pour dire « ha ha, vous vous attendiez pas à ça, hein ? »
      Oui ok mec tu nous as surpris, mais c’est quoi l’histoire que tu as à raconter du coup ?
      ça a l’air improvisé ce machin. Oui j’oserais dire que même la prélogie a une histoire plus travaillée et réfléchie. C’est plein d’idées de merde, de scènes d’action inutiles et racoleuses, de personnages fadasses avec son Anakin pleurnichard et nul à chier…mais niveau histoire c’était moins improvisé et moins calqué sur ce qui a marché dans les premiers films.
      Là on a encore une empire, des rebelles, un perso principal qui découvre la force, et qui va être lié à Skywalker surement, un grand méchant dont ils n’ont pas sur quoi faire alors hop l’empereur va revenir, une super arme géante, un sith qui hésite à rester méchant, etc.
      Et je ne parle même pas des conneries comme le fait qu’il suffise visiblement de lancer un seul vaisseau en hyper espace pour détruire une flotte entière. Comment ça se fait qu’ils n’ont pas encore gagné les rebelles ? Tu prends 3 ou 4 vaisseaux en pilote automatique, tu les lances en hyper espace contre les flottes du first order, et paf tu les butes tous.
      Enfin bon c’est nul pour moi^^
      Et plein de fan service chiant aussi. Et de touches d’humour qui ne marchent pas du tout. Dans le 8, on dirait qu’ils voulaient se la jouer gardiens de la galaxie avec des blagounettes. Sauf que les gardiens il y a un côté comédie assumée dès le début. Là c’est censé être sérieux Star Wars, mais il y a des trucs à la con comme un Yoda qui se comporte comme un crétin comme dans l’empire contre attaque (sauf qu’il testait Luke normalement). A moins que Yoda soit devenu sénile depuis qu’il est mort ?…
      Rey qui était très forte dans le 7 est devenue assez nulle dans le 8 (parce qu’il y a eu des plaintes comme quoi elle était trop balèze dans le 7…sauf que merde choisissez un truc et tenez-vous y parce que sinon y’a rien de cohérent !!)

      • Bruce lit  

        Je ne puis qu’abonder dans ton sens.
        Dans les anciens épisodes canoniques jetés à la poubelle pour coller au nouveau contrat Marvel, Palpatine revenait grâce au clonage. J’avais tenté de lire ça en BD, mais ça ne fonctionnait pas pour moi. Star Wars en BD, ça ne m’est pas possible.

        • Matt  

          Pour moi faire revenir les persos et reproduire toujours le même schéma ne fait que prouver à quel point l’univers de star wars est horriblement limité.
          On pourrait croire qu’avec un monde entier réinventé, des planètes partout, on pourrait raconter plein de choses. Mais non : on en revient aux mêmes persos, à la même famille, aux mêmes méchants, à la même dynamique du héros qui découvre la force, aux combats au sabre laser, aux Sith, à un empereur maléfique, à une super arme géante, etc.
          C’est toujours pareil.
          Je n’arrive même plus à revoir la trilogie d’origine à cause de toutes les conneries qui ont été rajoutées depuis. Vador qui crit « nooo » comme une tapette à la fin, et parce que visiblement il faut toujours crier « nooo » pour que ce soit cool (le cliché ultime parodié mille fois)

          Et tu restes bizarre avec ton aversion pour la SF en BD spécifiquement^^
          Et c’est pas très SF Star Wars d’ailleurs en effet. Surtout fantasy.

        • Matt  

          Tu vois en 2 films gardiens de la galaxie, on sent que l’univers cosmique de Marvel est plus riche que celui de Star wars en 8 films. C’est con quand même…

          • Tornado  

            A l’époque où les comics Star Wars étaient chez Dark Horse, les auteurs avaient vachement bien développé cet univers sur plusieurs milliers d’années. Faut lire la série Dark Times, dont j’avais fait l’article, elle est vraiment géniale malgré la fin précipitée pour rendre les clés à Marvel en toute vitesse…
            Par contre les épisodes où Palpatine revient cloné, j’avais détesté. Ça rendait caduque le sacrifice de Vador dans le Retour du Jedi. J’ai trop peur qu’ils reprennent cette idée dégueulasse (et il y a plein de fans de ce machin !) dans l’épisode 9… (purée je vais aller le voir jeudi prochain, quand j’y pense…)

          • Matt  

            ça pourrait être pire : un voyage dans le temps pour ramener tout le monde à la vie et replonger dans le fan service de la trilogie, avec tous les acteurs modélises en CGI pour les mettre en scène jeunes^^

          • Matt  

            Ou alors Snoke était en fait l’empereur super fort qui est resté vivant sous forme d’esprit et a possédé le corps d’un autre. Et il revient dans un nouveau corps…et il meurt direct parce que y’a plus qu’un seul film pour conclure^^

  • Kaori  

    La nouvelle trilogie…
    A part la mort de Han Solo, de Luke et le coup de Leïa dans l’espace, je n’ai absolument rien retenu…
    Ah si, et des tonnes de questions sans réponse accompagnées de « WTF ?? »
    Pour la première fois, même pas envie d’aller au ciné pour voir le dernier opus…

    ROGUE ONE : pas aussi exceptionnel que je pensais, au vu de tout ce qu’on en a dit. Bon film, cependant, mais pas non plus inoubliable.

    SOLO : pas si nul ce que qu’on en a dit. J’ai plus de souvenirs de ce film que des autres. Mais faut dire que j’aimais mieux le personnage d’Han Solo que celui de Luke. Même si avec le recul et les années, son humour dans la vieille trilogie ne fait plus le même effet (je reste cependant une fan du « I know » qui m’a scotchée sur place à l’époque).
    Bon par contre, l’intrigue part tellement dans tous les sens que je ne me rappelle plus qui est dans quel camp au final…

  • Matt  

    Et ils sont désespérés pour faire le buzz.
    Z’avez entendu cette histoire comme quoi le script aurait été trouvé par quelqu’un qui faisait le ménage ? parce qu’apparemment les acteurs laissent trainer leur script sous leur lit.
    Et il aurait été mis en vente sur Ebay.
    Et Disney l’aurait racheté.
    Et bizarrement personne ne l’a copié hein !!!
    Ah ! Il parait que c’était imprimé avec de l’encre qui ne se photocopiait pas. Hum hum…de l’encre magique hein ?
    Et les photos ça n’existe pas hein. C’est pas comme si tout le monde avait un smartphone qui fait des photos.

    Qui croit que c’est de l’intox comme moi ?^^

    • Bruce lit  

      @Kao : et après on dit que c’est moi qui râle…
      @Matt : je ne connaissais pas cette histoire de fuite. Tout cela est surréaliste.

    • Kaori  

      @Matt, ,non, pas entendu parlé de cette fuite…

      @Bruce : mais je râle pas ! Je suis juste désabusée ;)

      • Eddy Vanleffe  

        j’ai vu les films et comme tout le monde gamin j’avais beaucoup aimé et puis ce sont les seuls films de Space opera pas ridicules dans le monde du cinéma pendant longtemps…
        j’ai donc aimé la ces fils malgré leurs défauts. j’ai tendance à préférer les premières moutures mais bon.
        La prélogie, c’est compliqué… quand on veut à tout prix voir la « préquelle » des autres, pn reste un peu sur sa faim avec tous les trucs pas hyper raccords et les CGI qui ont pris un sacré coup dans la gueule… par contre quand on regarde ces films comme la description d’un système sclérosé qui ne sait pas se renouveler et qui va sombrer dans la barbarie, ils ont carrément tendance à être plus prophétiques que les témoins de Jehovah… c’est très bien amené et ça prend son temps, c’est très sympa.
        les derniers, sont des cas d’école. c’est si mauvais, ça se regarde, mais o ne retient rien, s’attache à personne et on s’en contre fout totalement du début à la fin. le 8 fait un délire méta en prenant un malin plaisir à bousiller la franchise et le scénar dans un exercice de style qui finit par être jouissif, mais non en fait parce qu’on s’emmerde ferme…

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *