Double Dragon (Daughters of the dragon)

Les filles du dragon par Jimmy Palmiotti, Justin Gray & Khari Evans

AUTEUR : MATTIE-BOY

VO : Marvel

VF : Panini

L’article d’aujourd’hui sera consacré à la mini série DAUGHTERS OF THE DRAGON disponible dans un album 100% Marvel chez Panini en VF.

Don’t mess with us !  ©Marvel comics

Don’t mess with us !
©Marvel comics

LES FILLES DU DRAGON, c’est quoi ? Eh bien c’est une série parue en 2006 de 6 épisodes signés Jimmy Palmiotti, Justin Gray et Khari Evans. Mais c’est aussi un duo de choc de jeunes femmes qui trouvent leurs origines dans la série IRON FIST.

En 1975, lorsque IRON FIST est créé par Roy Thomas, il fait rapidement la connaissance de Colleen Wing qui lui demande son aide pour protéger son père Lee Wing. Puis ensuite vient Misty Knight, partenaire de Misty, toutes deux enquêtrices privées. Leur première mission ensemble consistera à libérer Colleen du culte du maitre Khan. Et par la suite, Misty deviendra la petite amie de Daniel Rand pendant de nombreuses années.
Ces deux jeunes femmes sont de purs produits de leur époque inspirés des films d’exploitation que sont les films de kung-fu (au même titre que Iron Fist ou Chang Shi) et les films policiers de « blacksploitation »

 Le quotidien des filles du dragon  ©Marvel comics

Le quotidien des filles du dragon
©Marvel comics

Colleen a une nationalité un peu floue puisqu’elle est métisse (son père Lee Wing semble américain malgré son nom…ou peut être est-il lui-même métisse, et sa mère est japonaise.) Selon les dessinateurs, il est plus ou moins apparent qu’elle a des origines asiatiques. Mais Misty est clairement noire (faut croire que c’était plus facile de faire des héros noirs qu’asiatiques aux USA à l’époque.)

Bref…la première est experte en arts martiaux et au maniement du sabre, et la deuxième est une ex-flic avec un bras cybernétique (conçu par Tony Stark après que son vrai bras fut réduit en bouillie par une bombe.) Et ce sont des personnages très sympathiques à suivre.
Dans cette mini-série, les scénaristes choisissent une approche référentielle aux films d’exploitation over the top comme le ferait un Tarantino (mais en moins gore quand même.) C’est-à-dire qu’ils utilisent les clichés du genre pour les élever à un autre niveau et proposer un divertissement drôle et rythmé.

Ça défouraille pas mal dans ce comics !  ©Marvel comics

Ça défouraille pas mal dans ce comics !
©Marvel comics

L’histoire est la suivante : Misty et Colleen sont agents de liaison de 4 super-vilains ridicules (Whirlwind, 8-Ball, Humbug et Freezer Burn) libérés sous caution. Comme ils se font assassiner, les filles du dragon constatent qu’ils ne se présentent plus au commissariat et mènent l’enquête. Il va s’avérer que ces crétins ont dérobé un objet précieux à une personne qu’il ne faut pas embêter : miss Ricardonna, une éditrice de renom. Cette femme n’est évidemment pas n’importe qui et tient à récupérer son bien que les 4 bras cassés ont volé sans même savoir de quoi il s’agissait.

Le duo de choc va donc chercher à en savoir plus et faire arrêter Ricardonna. Au cours de l’aventure, elles croiseront Iron Fist qui leur filera un coup de main pour la bataille finale ainsi que des personnages loufoques comme Otis, leur réceptionniste, un nabot qui a un pouvoir bien pratique : il est invincible. Mais c’est tout. Il n’a aucune force, il ne sait pas faire grand-chose, mais au moins il ne risque rien, on peut le balancer dans les zones dangereuses. Il servira évidemment de comic-relief.

 Ouuh ! Ils font peur ceux-là, hein ?  ©Marvel comics

Ouuh ! Ils font peur ceux-là, hein ?
©Marvel comics

Comme je le disais plus haut, cette série joue avec les clichés du genre et donc ce serait une erreur de prendre le tout au premier degré. C’est du divertissement délirant, avec ce qu’il faut d’exagération en tout genre, que ce soit au niveau des combats, des rebondissements, des dialogues savoureux de nos deux héroïnes à qui on ne la fait pas, et jusqu’à, il faut l’avouer, une certaine sexualisation de leur physique.

Mais il serait bête de s’en offusquer, cela fait partie des exagérations de ce comics d’exploitation. Surtout qu’à côté de ça, les auteurs ne nous prennent pas pour des imbéciles pour autant. Il y a pas mal d’autodérision, l’intrigue réserve des surprises, les personnages sont attachantes et ont de l’esprit (et pas juste de jolies silhouettes.) et les touches d’humour font mouche.

Sexy kung-fu catfight !  ©Marvel comics

Sexy kung-fu catfight !
©Marvel comics

Le duo de choc fonctionne très bien. Les deux femmes semblent beaucoup s’apprécier. Misty est la plus sérieuse alors que Colleen est un peu plus délurée. Mais d’un autre côté, c’est Colleen qui a une attitude plus zen et ne cède pas à la colère (normal, elle a étudié ça avec son grand-père) alors que Misty est plus colérique.

Le comics a son lot de scènes impayables comme lorsque nos héroïnes ont besoin d’un peu plus d’artillerie et vont voir le Punisher…qui est occupé à torturer un mec dans l’indifférence générale. Ou la scène ou Otis pousse un super vilain tout pourri (Orka) à se confier sur ses problèmes alors qu’il était venu chercher des noises aux filles. Ainsi lorsque ces dernières reviennent à leur bureau, elles trouvent un gros naze en train de roupiller dans les bras de Otis…

C’est meugnon…  ©Marvel comics

C’est meugnon…
©Marvel comics

Le dessin de Khari Evans s’inscrit aussi dans ces exagérations. Outre les silhouettes avantageuses des filles et les scènes un peu racoleuses (comme un combat en serviette de bain qui joue sur l’érotisme…mais on ne va pas s’en plaindre hein, dehors les bienpensants !), les combats sont percutants avec des contorsions des combattants à peine crédibles.

Comme nous sommes chez Marvel et une série destinée à tous publics, il n’y a pas de geysers de sang, mais pour le reste, l’aspect sexy et tous les éléments exagérés sont parfaitement maitrisés pour proposer un cocktail explosif d’action et d’humour. Le niveau de détails des dessins est également appréciable. Il y a notamment un grand soin apporté aux expressions des visages (elles-mêmes exagérées certes, mais très expressives du coup.)

 Ils évitent de mettre trop de sang, mais ça tranche quand même !  ©Marvel comics

Ils évitent de mettre trop de sang, mais ça tranche quand même !
©Marvel comics

Pour le background de Misty, il y a même un petit flash back sur la façon dont elle a perdu son bras. Et une brève engueulade (gentille) entre nos héroïnes histoire de pas négliger les personnages. Ce n’est pas le principal intérêt de ce comics, mais force est de constater qu’on ressent bien la complicité des deux femmes, et ça les rend attachantes.
En bref, ce n’est pas un comics révolutionnaire, mais un divertissement fun qu’on pourrait rapprocher d’un SHANNA de Frank Cho pour son côté référentiel assumé et efficace. Fort plaisant à suivre, c’est une lecture que je recommande.

Depuis novembre 2018, une autre série DAUGHTERS OF THE DRAGON a commencé à être publiée et un TPB VO est prévu pour février 2019. Donc sans doute à nouveau une série courte avec nos deux héroïnes. A voir si le scénariste propose quelque chose d’intéressant, mais dans l’idée je suis partant. Il n’y a jamais trop de kung-fu dans une BD !

 Salut Frank, t’as des armes pour nous ? Eh, c’est qui le mec plein de sang derrière ?  ©Marvel comics

Salut Frank, t’as des armes pour nous ? Eh, c’est qui le mec plein de sang derrière ?
©Marvel comics

—-
De la BLaxploitation, Misty et Colleen qui font du Kung Fu, des vilains ridicules et le Punisher interrompu en pleine séance de torture ! Mattie Boy vous propose de découvrir DAUGHTERS OF THE DRAGON par Jimmy Palmiotti et Khari Evans chez Bruce Lit.

La BO du jour : et puisque on est dans l’ambiance Tarrantino….

https://www.youtube.com/watch?v=aR6qvkDDBCg

28 comments

  • JP Nguyen  

    Eh bien Matt, je plussoie totalement sur ton point de vue ! J’ai lu cette mini il y a des années et je l’ai trouvée très fun et sagement sexy. Le dessinateur a très bien réussi toutes les scènes d’action, dynamiques et bien chorégraphiées.

  • Tornado  

    Cool. J’ai toujours été tenté par cette mini que j’ai aperçu moult fois chez les bouquinistes.
    Voilà le genre de lecture mainstream purement divertissante qui peut me plaire. c’est parfaitement auto-contenu et, comme tu le précises, ça ne nous prend jamais pour des imbéciles malgré la légèreté de la chose.
    J’apprécie pour le coup les scénarios de Jimmy Palmiotti, qui a par exemple écrit un des seuls runs de Deadpool que j’ai aimés. Idem, il savait y introduire d’autres super-héros de l’univers Marvel (et bien, le Punisher par exemple !) de manière fluide, sans infiltrer le sentiment de ne le faire que pour flatter le lecteur avide de partouze en super-slips.
    De plus, comme dans SHANNA, il y a plein de références à des univers connotés que j’adore, ici les clins d’oeil respectifs à la kung-fuxploitation et la Blaxploitation ! (Hem, peut-être un jour vous parlerai-je du film BLAKULA… :D )

    Merci pour cette review.

  • Matt  

    Anecdote amusante : Panini, fidèle à lui-même, a écrit une connerie amusante sur la 4eme de couverture en disant « Misty Knight et Colleen Doran… »
    Je suis sûre que la scénariste Colleen Doran serait ravie d’apprendre qu’elle est secrètement une héroïne experte en kung fu^^

    • Présence  

      Pas mal comme faute d’étourderie. :)

  • Eddy Vanleffe  

    Khari Evans a fait uun très bon boulot dans son traitement des corps.
    On se retrouve bien dans l’ambiance de ces films où l’actrice filmée au alenti en plein combat pour qu’on voit la beauté et la grâce du mouvement…
    Ensuite on est dans une sorte d’ambiance seventies, on dirait Starsky et Hutch avec des nanas.
    A ce titre c’est une réussite de l’ère des reboot-ciné-tv compatibles comme aimait les faire Marvel en ce temps là…
    On peut reprendre tout à fait cette version pour une série Netflix…
    Fin et agréable plus que White Tiger dans le genre.

  • Matt  

    Je me suis procuré la nouvelle mini série dont je parle en fin d’article. Pas encore lue cela dit^^

  • Jyrille  

    Et bien tu présentes très bien tous les arguments pour rendre cette série sympathique. Je répète, je ne connais que Misty et Collen via les séries télé Iron Fist et The Defenders de Netflix, c’est donc normal que Misty ait un bras tranché pendant The Defenders. Mais bizarrement, c’est Collen la copine de Danny Rand… Bref, tu le vends bien, alors pourquoi pas à l’occasion ?

    La BO : j’adore. Tiens il faut que les revoie les deux Kill Bill.

    • Matt  

      « Mais bizarrement, c’est Collen la copine de Danny Rand… »

      Ouais comme je disais sur mon article sur Iron Fist, la théorie de Eddy se vérifie : on dirait qu’ils évitent les mélanges d’ethnies dans les couples…

      • Jyrille  

        Ah mais non, dans la série, Colleen est clairement asiatique. Chinoise je crois.

        • Matt  

          Mais l’actrice est métisse chinoise/caucasienne alors ça va^^

          Je rigole, j’en sais rien en fait.

  • OmacSpyder  

    Un article bien balancé et bien rythmé avec ce qu’il faut pour nous aguicher doucement avec quelques arguments affûtés écrits à la main bionique!
    Je connaissais la minisérie mais pas son contenu, voici qui est réparé. Se la procurer en occasion à l’occasion ne devrait pas coûter un bras ( splash de cymbales, sorry, c’est vendredi^^ ). Moi, je les aime bien ces nanas-là ( voix de Patrick Bruel – oui, on est toujours vendredi^^) entre une Kill Bill bis et un Shaft au féminin! Ça tranche et ça bastonne bien.
    Tiens, Matt, est-ce qu’elles ont une façon féminine de se bastonner? ( Je rigole tout seul, le week-end tombe à pic!^^ )

  • Présence  

    Je me souviens avoir lu cette courte minisérie improbable il y a 10 ans. J’ai retrouvé tous les points qui m’ont plu dans ton commentaire très fidèle : les 4 super-vilains ridicules, l’épatant Otis, l’autodérision, le second degré, les postures avantageuses de ces dames.

    J’avais été déçu par le tome suivant (Palmiotti, Gray et Tucci) se déroulant pendant Civil War du fait de l’absence de second degré. Du coup je n’ai pas lu la suite de cette série par Zeb Wells & Al Rio.

    • Eddy Vanleffe  

      Pauvre Al Rio au destin avorté…

    • Matt  

      Il y a un tome suivant ?
      C’est une mini série, de quoi parles-tu ?
      Heroes for Hire c’est autre chose avec plus de personnages, je ne considère pas ça comme une suite.

      • Présence  

        Après cette minisérie de 3 épisodes, Palmiotti & Gray ont été amenés à écrire la première histoire d’une série mensuelle de Heroes for Hire, avec Misty Knight & Colleen Wing dans laquelle apparaissent Otis et Orka, donc en fait une suite directe de la minisérie. Cette série a duré 15 épisodes (lien dans un autre commentaire).

        • Matt  

          6 épisodes, pas 3^^

          Bon je ne savais pas. Cela dit on se passe très bien d’une suite.
          D’ailleurs est-ce que quelque chose a une fin chez Marvel ?^^ Il a toujours une suite si on va par là.

          • Présence  

            Oups ! 6 épisodes, je ne sais pas pourquoi j’étais resté sur l’impression de 3. J’aurais mieux fait de vérifier.

          • Matt  

            C’est la nouvelle série de 2018 qui est en 3 épisodes. Mais ce sont des épisodes double de 40 pages.
            Tu y as jeté un oeil peut être ?

        • Matt  

          Ouais j’ai déjà vu ces épisodes, mais comme le titre de la série n’est pas le même, pour moi ce n’est pas une suite^^
          J’entends par là qu’il n’est absolument pas nécessaire d’aller lire plus loin que cette série.
          ça va faire fuir Tornado si t’utilises le mot « suite » à la légère^^
          C’est une suite au même titre que le run de Austen est une suite de celui de Morrison…

  • Matt  

    Dis Bruce, y’a pas une astuce pour mettre des liens dans les commentaires mais sans qu’ils soient actifs ? (un peu comme la BO du jour^^)
    Comme ça on pourrait poster des liens pour les copains et juste faire un copier/coller pour les motivés. au lieu de te donner du taf de modération.

  • Jyrille  

    Si, tu ne mets pas le http devant. Normalement.

    • Matt  

      Ah ben oui mais si on fait ça, il ne suffit plus de faire copier/coller^^
      Je voulais dire comment laisser le lien complet en mode texte.

  • Bruce lit  

    dehors les bienpensants !
    Oh oui ! Dehors ! Bite, couilles, trou, foutre et sang ! Des événements sur la toile m’ont fait enrager contre ces coeurs très sensibles qui voudraient vivre dans un monde sans odeurs, où les artistes sont des modèles de vertus, sans violence, sans sexe bien évidemment mais hélas AVEC eux. Il y a , sincèrement, j’ai pas les mots, des gens qui s’indignent de savoir qu’une jument est morte sur le tournage de Don Quichotte de Gilliam et appellent au boycott de son cinéma… C’est tellement pathétique… Je ne saurais leur dire de brûler tous les tableaux de De Vinci et surtout ne jamais regarder le making off de AGUIRE LA COLERE DE DIEU, sans doute l’un des plus grands monuments du 7èart : ils risqueraient l’apoplexie. Là ce soir, j’ai besoin de méchanceté, de Iggy et les Stooges pour oublier Woodstock sans Hendrix et les Who. Patience….Un article arrive bientôt pour faire quelque chose de cette colère.

    Euh….
    On disait quoi ?
    Bonjour, Matt :)
    Bon, là il y a trop de Karaté, tu me pardonneras.
    Pourtant, je reconnais bien là la facétie de Palmiotti et le pitch d’agent de probation et de bandits minables auraient de quoi m’attirer. Ainsi que le Punisher en tablier également. Alors pourquoi pas, même si je ne suis pas forcément un admirateur de Khari Evans.

    • Matt  

      « Oh oui ! Dehors ! Bite, couilles, trou, foutre et sang ! »

      Euh…oui enfin, doucement quand même, pas trop^^

      Tiens le dernier représentant de ces gens dont tu parles c’était SM et son attitude anti-Disney et qui appelait au boycot de tout ce qui sort de chez Disney…parce que le patron qui ne faisait parfois que « signer » (comme Stan Lee) avait peut être des idées racistes il y a presque un siècle en arrière…

      Bref…

      Mais qu’as-tu contre le karaté enfin ?^^ Les super slips ne font que ça de se taper dessus, pourquoi quand c’est du sabre et du kung fu plutôt que des rayons optiques, d’un coup ça t’emmerde ?^^

      • Bruce lit  

        Au cinéma oui
        En Animé oui
        En BD, c’est comme les robots et les monstres, ça prend pas.

        • Matt  

          Mais…mais…
          Mais c’est la même chose que les bastons classiques des super héros. Les coups de Spider-man ça peut très bien passer pour du kung fu…
          Il n’y a que le look des persos qui changent. Machine a un sabre au lieu de griffes, porte une tenue de type survêtement moulant à la Bruce Lee, et bidule a une coupe afro et un gros flingue à la place d’un rayon optique…
          Mais ça prend pas ?

          Et y’a plein d’aliens et de robots géants chez les X-men de Claremont d’abord !^^

          Bon je taquine, tu fais ce que tu veux.

  • Kaori  

    Et dire que pour moi, Colleen Wing était juste une ex de Cyclope…
    J’aurai appris plein de choses dans cet article !

    Bon, je ne suis clairement pas le public visé par cette mini-série, à vrai dire, le kung-fu et le karaté, ce n’est pas du tout mon truc. Y a que le remake de Karaté kid, avec le fils de Will Smith, qui m’a plu. Parce que ça ne tournait pas qu’autour du karaté (ou du kung-fu, enfin bref, autour des arts martiaux).

    Pis j’aime bien quand les auteurs sont honnêtes sur ce qui leur a plu dans telle ou telle oeuvre, à bas la « bien-pensance » (j’aimerais bien savoir quel est le nom qui va avec bien-pensants…) !

Répondre à Tornado Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *