Dragon Ball Super ! (Fighter Z)

DRAGON BALL FIGHTERZ

Un article de MATTIE-BOY

Aujourd’hui nous allons parler du jeu-vidéo DRAGON BALL FIGHTER Z tiré de la licence…euh…ben DRAGON BALL (sans blague ?) développé par Arc System Works et édité par Bandai Namco. Il s’agit d’un jeu de baston, comme un STREET FIGHTER ou MORTAL KOMBAT. Je ne vais pas vous faire un cours sur ce dont il s’agit, il y a un article source : ici sur 2 des franchises les plus connues.

Le meilleur jeu DBZ ? ©Bandai Namco

Le meilleur jeu DBZ ?
©Bandai Namco

Dans le cas présent, c’est un jeu de combat en ce qu’on appelle « Tag Team ». En gros vous jouez une équipe de 3 personnages et vous en affrontez 3. En ce sens, le jeu est plus proche d’un MARVEL VS CAPCOM 2 ou 3. Evidemment vous ne contrôlez qu’un seul personnage à la fois et vous n’en affrontez également qu’un à la fois, mais changer de personnage en cours de combat fait partie de la stratégie. De cette façon, les derniers dégâts que votre personnage a pris peuvent se guérir pendant qu’un autre prend le relais, et il est aussi possible de lancer des super attaques combinées en appelant les alliés pour balancer la purée dans la tronche de l’adversaire.

Bon, mais comme il s’agit d’un jeu de baston, de quoi peut-on parler dans un article ? L’objectif ? Taper l’ennemi et gagner. Et le jeu est beau. Voilà. Fin.
Que nenni ! On peut parler du mode histoire, de la qualité des animations, des bruitages, de la fidélité au dessin animé, etc. Et c’est ce qu’on va faire.

Déjà je vais partir d’une folle affirmation : ce jeu est le meilleur jeu DBZ de tous les temps ! Voilà, c’est dit. Le jeu est accessible aux joueurs pas très doués…à condition évidemment qu’ils jouent en mode normal, pas en difficile, ou qu’ils affrontent d’autres joueurs de même niveau, mais disons qu’il n’est pas difficile du tout de sortir de belles attaques puissantes. Il y a même des combos automatiques où, si vous matraquez une touche, le personnage va faire une série d’attaques qui ont de la gueule. De quoi avoir au moins la satisfaction de faire de jolis combats même si vous n’êtes pas doués. Mais attention, le jeu propose aussi un challenge aux joueurs expérimentés puisqu’enchainer les attaques, esquiver, déclencher des attaques combinées avec les alliés au bon moment, eh bien ça peut être plus ardu.

Le jeu utilise comme dans la plupart des jeux de baston une jauge d’énergie (ou de pouvoir) qui se remplit quand on utilise des attaques simples. Elle peut atteindre le niveau 7. Et là vous pouvez lancer de grosses attaques de niveau 3 (comprendre : qui consomme 3 niveaux de la barre), etc. A savoir que la pression de 2 touches permet de se téléporter derrière l’ennemi et de frapper en même temps. Cette attaque consomme tout de même 1 barre d’énergie mais peut vraiment surprendre. Et on peut se retrouver dans un combat épique où les personnages se téléportent, lancent d’énormes boules de feu, esquivent…et franchement on se croirait devant le dessin animé. C’est même plus joli que le dessin animé qui a parfois vieilli. En gros ça en met plein la gueule visuellement.

Des animations magnifiques dignes du dessin animé

Au niveau du roster (c’est le choix des personnages), il y a du beau monde. Evidemment, succès oblige, sont venus se rajouter à la liste des personnages payants en DLC (downloadable content) que vous n’êtes pas obligés de vous procurer mais…bon…parfois c’est difficile de résister si vous êtes fan. N’étant pas fan de DRAGON BALL SUPER, j’ai laissé de côté les personnages que je ne connais pas comme Jiren, Zamatsu et autres inconnus au bataillon pour moi. Mais j’ai craqué pour Cooler, Broly ou Videl (ouais ouais je sais, personnage mineur mais…ça manque de nanas dans DBZ ! Y’a personne d’autre à part C-18…et C-21 dont on va parler.)

Les personnages ne sont en général pas disponibles en plusieurs exemplaires (sauf pour Goku, Gohan ou Vegeta, dispo en version normal, Super Saiyan, ou Super Saiyan bleu. Ou adulte et enfant pour Gohan.) Donc vous n’aurez que la forme finale de Freezer, la forme finale de Cell, etc. Il y a tout de même Buu en version obèse et kid Buu (mais techniquement ils ont existé en même temps sous 2 entités distinctes dans le manga.) Mais ce n’est pas décevant pour autant. Pour les fans de Dragon Ball Super, une des grosses attaques de Freezer est de devenir Gold Freezer pendant une courte durée, ce qui augmente les dégâts de ses attaques.

Le roster du jeu (pour l’instant. Des personnages comme Janemba arrivent)  Source :  © Bandai Namco

Le roster du jeu (pour l’instant. Des personnages comme Janemba arrivent)
© Bandai Namco

Mais parlons un peu du mode story. Ce n’est pas forcément ce qui passionne le plus les joueurs car en général on y joue pour débloquer des personnages et ensuite on s’amuse dans le mode arcade avec les personnages qu’on veut. Mais un mode story est tout de même un plus, et il mérite d’être analysé dans un article.
Techniquement, il y a 3 histoires différentes. 3 versions alternative d’une même histoire.

En gros, un nouveau personnage créé pour le jeu, C-21, une femme androïde qui se proclame chef de l’armée du ruban rouge, a réuni les Dragon Ball pour ressusciter un peu tout le monde, méchants et héros (d’où le retour de Freezer, Cell, Nappa, Ginyu, etc.) Pourquoi ça ? Eh bien…on ne le sait pas tout de suite, mais je vous spoile : elle veut les bouffer. Pour faire simple, elle a créé une machine qui diffuse des ondes qui privent tout le monde de ses pouvoirs (c’est vrai que ce serait dangereux de ramener tout le monde à pleine puissance) et elle a lié tout le monde à des sortes d’âmes artificielles dans leur corps qui leur permet d’utiliser leurs pouvoirs mais de manière modérée. Ainsi C-21 espère les absorber un à un (comme le ferait un Cell ou Buu) pour s’approprier leur force, tout en contrôlant leur niveau de puissance pour qu’elle ne puisse pas être vaincue avant d’être assez puissante.

Problème : C-16, ressuscité pour l’occasion, feint d’être l’alliée de C-21 et va implanter l’âme d’un être humain dans le personnage principal de l’histoire (c’est là que ça diffère en fonction des 3 arcs narratifs) L’âme de cet humain (qui est le joueur en gros) n’est pas influencée par les ondes de la machine de C-21 mais va devoir apprendre à s’améliorer pour devenir plus fort.
Dans le premier arc narratif, celui des héros, le joueur est donc lié à Son Goku (et plus tard à ses amis). Et l’histoire va suivre Goku retrouver ses amis, affronter des clones d’eux-mêmes (C-21 a aussi créé des clones pour devenir plus forte, et ça devient en gros son armée personnelle) C’est la trame narrative la plus classique et la moins passionnante je trouve.

Dans le second arc, celui des méchants, c’est juste génial ! Le joueur est lié à Freezer. Donc déjà de base c’est fun parce que l’âme humaine liée à Freezer peut lui parler à plusieurs reprises. Et Freezer étant une ordure, il ne supporte pas d’être lié à quelqu’un qui veut faire le bien. Vous pouvez faire le lèche bottes pour calmer Freezer ou lui dire qu’il est trop méchant, ce qui crée des dialogues assez tordants, sans pour autant ridiculiser Freezer.

Alliance improbable mais géniale

C’est ce qui est réussi dans ce mode story d’ailleurs : depuis la saga Buu, DBZ ne permet plus aux seconds couteaux de briller puisqu’ils sont tous bien trop dépassés en terme de puissance. Dans ce jeu, avec ce concept d’ondes qui limitent les pouvoirs, tout le monde est à égalité. Buu n’est pas plus fort que Cell, mais Yamcha n’est pas moins fort que Freezer non plus. Donc même si on commence cette histoire en jouant Freezer qui retrouve ses subalternes comme Ginyu et Nappa, on arrive finalement à une alliance entre Freezer et Cell, puis mêmes tous les méchants avec Goku, Piccolo, Krilin, etc. Bien entendu ils sont constamment en désaccord et la tension monte (et la trahison gronde), mais au final, en étant tous sur un pied d’égalité, on a un super contexte pour rendre crédible une alliance entre tous les êtres les plus forts de l’univers contre C-21. Et c’est l’arc narratif le plus fun.

Le 3ème arc est celui des cyborgs dans lequel on comprend enfin pourquoi C-16 et C-18 se sont alliés à C-21. En réalité C-21 n’a pas toujours été méchante, mais ses expérimentations l’ont transformée en une sorte de mélange entre divers guerriers dont elle a prélevé l’ADN (il suffit de voir son design : elle ressemble à Buu, avec la queue de Freezer) et elle est devenue maboule. Dans cet arc, C-21 a clairement 2 personnalités (ce qu’on ne nous montre pas dans les autres versions de l’histoire).

C-18 et C-16 essayaient donc de la protéger d’elle-même et de la sauver mais en vain. C-21 se dédouble en une partie gentille et une partie mauvaise dans cette version, mais les deux périssent, l’une en se sacrifiant pour tuer l’autre. Narrativement, cet arc est intéressant aussi. Mais à jouer, il est assez frustrant car pendant une bonne partie, on ne peut jouer que les cyborgs. Et la difficulté est élevée.

C-21 après sa transformation source :  PUREGAMEMEDIA.FR  ©Bandai Namco

C-21 après sa transformation
source : PUREGAMEMEDIA.FR
©Bandai Namco

Bref, toujours est-il que malgré le bazar narratif requis pour rendre cohérent un jeu dans lequel Krilin serait capable de corriger Buu, le concept de l’histoire permet à tous les personnages d’avoir leur moment et on sort du triste schéma du méchant uniquement vaincu par un Goku ou Vegeta aux cheveux bleus. Bulma peut même frimer devant Cell quand elle lui apprend qu’elle est la seule à pouvoir neutraliser les ondes qui limitent leurs pouvoirs. Freezer songe même à recruter Bulma dans son armée ensuite pour ses capacités scientifiques. Bref, ça permet d’insérer une dose d’humour bienvenue et de forcer les personnages à sortir de leurs archétypes comportementaux face à leur situation. Freezer qui discute avec Krilin posément, vous imaginez ? (bon ok Freezer dira qu’il n’est qu’un insecte quand même, mais ils discutent quoi…)

Quant à C-21, si son design n’est pas des plus originaux une fois qu’elle se transforme, le personnage est assez intéressant. Du moins dans la version où elle a deux personnalités. Un méchant schizo, ça change. Et c’est une femme en plus, ça aussi ça change dans l’univers de DBZ.
Bref en gros pour moi le mode histoire est réussi, et rend fun à jouer un peu tout le monde.

Mais la grosse partie du jeu, vous risquez de la passer dans le mode arcade ensuite. Car déjà c’est le seul endroit où vous pourrez jouer certains personnages comme Kid Buu, Hit, Goku Black ou les personnages payants comme Cooler, Broly, et autres qui ne sont pas intégrés à l’histoire. Vous avez divers parcours au choix dans le mode arcade, avec une succession de 3, 5, ou 7 combats, en mode normal ou difficile. N’étant pas un super bon joueur de jeu de baston, je m’en sors bien en mode normal, mais je me fais quand même bien allumer en difficile. Surtout que c’est un jeu où un bon joueur (ou une IA en mode difficile) peut vous enchainer sans vous laisser le temps de le toucher.

Tension dramatique

Mais globalement le jeu n’est pas frustrant. Même quand vous perdez des fois c’est tellement la claque visuelle que ce n’est pas grave.
Oui car voilà, visuellement, les personnages modélisés en 3D sont hyper fidèles aux dessins originaux. Pour cela, ils ont utilisé le Cel-shading dont j’ai déjà parlé dans cet article et qui permet un rendu 2D sur des objets 3D grâce à une palette de couleurs plus limitées. Le casting de doublage original est également présent (si vous activez les voix japonaises bien sûr. Et franchement faîtes-le ! Les voix anglaises sont dégueulasses) et c’est un vrai bonheur d’entendre la voix de Cell ou Freezer.

En guise de bonus caché, il y a même des « dramatic finishers » qui sont autant de clins d’œil à l’anime sous forme de cinématiques qu’on ne peut débloquer que sous certaines conditions. Par exemple vaincre Freezer avec le père de Son Goku sur l’arène de combat « espace » déclenche une cinématique vengeresse du père de Goku qui parvient à terrasser le tyran Freezer qui a détruit sa planète.

Même pour quelqu’un comme moi qui ne suis pas intéressé par la continuation de la série (DRAGON BALL SUPER) parce que la folie DBZ m’a passé, et que c’est surtout de la nostalgie d’enfance à présent, eh bien j’ai été enchanté devant ce jeu, parce qu’il y a cette espèce de feeling authentique. Les bruitages, les voix, les graphismes, tout est hyper fidèle à l’anime. Et si je dois reconnaître quelque chose à Akira Toriyama, c’est son talent pour créer des personnages charismatiques aux looks originaux (Freezer, Cell, Buu, les cyborgs, les Saiyans, c’est un vrai plaisir de les retrouver.) On pourrait juste regretter que les musiques de l’anime ne soient pas présentes…mais en fait c’est faux, elles le sont, mais il faut acheter le DLC « music pack » séparément. Et seulement 4 musiques sur 10 environ sont adaptées à des combats. Les génériques en chansons, ça le fait moyen durant une baston. Donc ouais à la limite le reproche à faire c’est…trop de DLC. C’est un jeu en kit qui rajoute des personnages depuis bientôt 2 ans. Vous êtes libres de ne rien acheter en plus évidemment, et le roster de base est riche malgré tout, mais la tentation d’en rajouter encore et encore peut être grande, et l’éditeur l’a bien compris.

Bref…aujourd’hui devant l’anime je me fais quand même pas mal chier devant les 12 épisodes qui sont censés se dérouler durant les 5 minutes avant que la planète Namek explose, mais je reprends ce jeu avec plaisir pour me faire une partie aux combats épiques et nerveux.
Donc en gros si vous avez la console requise (PS4, Nintendo Switch, Xbox One et PC…en gros quasiment tous les supports) et que vous êtes fan de DBZ (même juste un peu), foncez ! C’est le meilleur jeu de la franchise sur le marché.

Les « dramatic finishers »

——
Et si l’on tenait avec FIGHTER Z le meilleur jeu DRAGON BALL en attentant DRAGON BALL : KAKAROT ?

La BO du jour : rendez-nous les musiques originales en lieu et place de celles de Bruce Faulconer !

30 comments

  • JP Nguyen  

    Ah oui, en regardant les vidéos, je trouve que c’est super-beau, comme rendu !
    Pour les combats, ça m’a l’air d’être super rapide au niveau des enchaînements. Et je suis pas fan des « effets » sur les coups et impacts qui semblent très présents et font penser à un feu d’artifice permanent.
    Ta critique est complète, et donnerait envie d’y jouer… heureusement que je ne possède aucune console de salon ! Ouf, une dépense évitée !

    • Matt  

      Bon le truc sur les vidéos, c’est qu’ils montrent toujours des super attaques et pas trop de coups normaux, donc ouais on a l’impression que ça explose sans arrêt, mais en fait non. C’est l’effet « bande annonce »
      Et puis pareil ils prennent des joueurs super doués pour montrer des combats de malade super intenses. Quand tu joues toi même, ça pète un peu moins^^

  • Matt  

    Bruce Faulconer : encore un Bruce que Bruce n’aime pas, après Bruce Lee, Bruce Banner, Bruce Wayne…et autres.

    Pour info la musique du trailer en début d’article, c’est une musique d’origine hein ! Angel. C’était un générique de fin, de la période Cell ou Buu.
    Et pour ma part j’ai les musiques originales que j’ai achetées comme un gros geek fanboy^^ Par contre bon…il y a 2 pack de musiques à 10€ pièce je crois…et dedans tu dois à peine avoir 6 ou 7 titres qui collent avec les combats. Parce que bon…les génériques en chanson, les musiques super calmes…ok elles sont là, elles font partie de l’OST originale…mais elles ne collent pas sur des combats de jeu vidéo

  • Présence  

    Ce jeu est le meilleur jeu DBZ de tous les temps ! Voilà une accroche qui donne envie de lire l’article, même pour quelqu’un comme moi qui n’a pas de console.

    Tag Team – Merci pour l’explication des termes techniques (celui-ci et les autres), pour quelqu’un comme moi qui n’en est pas familier. Je m’aperçois que je n’ai jamais joué en mode Tag Team.

    On se croirait devant le dessin animé. – Une sacré réussite : j’ai arrêté de jouer aux jeux vidéo il y a de cela quelques années et à l’époque, la technologie ne permettait pas encore d’avoir une sensation aussi immersive que de retrouver la qualité d’animation d’une série TV.

    Ce jeu n’est pas frustrant. Même quand vous perdez des fois c’est tellement la claque visuelle que ce n’est pas grave. – C’est tout à fait ce qui me faudrait, car malgré tes réassurances que même un joueur moyen peut y prendre plaisir, je crains qu’un joueur grand débutant pas très bien coordonné comme moins se découragerait vite.

    Jeu en kit – J’ai beaucoup de mal avec ce concept de DLC, de me dire que je n’achète pas un produit fini. Je comprends que ça puisse être séduisant de se dire que le produit peut évoluer et qu’il y aura encore à découvrir. Dans le même temps, je me dis que c’est un dispositif commercial des plus astucieux pour inciter le consommateur à continuer à dépenser des sous sur un produit qui lui a déjà plu, donc à jouer sur une sensation de manque de complétude.

    • Matt  

      Techniquement le jeu est fini mais ils ajoutent du contenu. Ça existait aussi avant, ça s’appelait les addons. Seulement c’est vrai qu’un argon contenait beaucoup de choses. Les dix ce sont parfois des personnages à 5 euros pièce. Mais parfois il y a des promos où des session pass, et même des mises à jour gratuites qui te donnent un où 2 persos gratos. Enfin ce sont des techniques commerciales quoi.

  • Eddy Vanleffe  

    De l’extérieur j’ai l’impression que l’univers étendu de Dragon Ball gagne en esthétique ce qu’il perd en intérêt…
    toutes les images sont très jolies et C21 assez charismatique sur la foi d’une pose….

    • Matt  

      Eddy…On parle d’un jeu la. Tu vas pas faire le ronchon comme quoi ça n’a pas d’intérêt. À une époque il n’y avait même pas d’histoire dans un jeu. La ils se sont donnés du mal et c’est plus fun que les derniers trucs que j’ai vu de DBZ, ne serait ce que pour le concept de la reduction de puissance qui permet à tous les persos d’être utiles.

      • Eddy Vanleffe  

        Je ne fais pas le ronchon, je constate que les retours pour DBsupers sont globalement « c’était mieux avant »… mais je trouve les visuels depuis la reprise très réussis et assez beaux à chaque fois.
        Les sayens aux cheveux bleus électriques ont plus de classe que les Super sayens de départ blonds aux yeux bleus sortis de nulle part…
        Pour le jeu, je te lis et te crois sur parole… je ne joue pas donc je ne me permettrais pas d’emettre une critique sur ce jeu

      • Matt  

        Ah oui moi DB super je m’en cogne. En même temps faut savoir arrêter hein…

  • Bruce lit  

    Je ne les ai pas tous joués mais les jeux DBZ sont chers à mon coeur. Rien que le dernier BUDOKAI TENKAICHI, j’y suis resté deux ans tellement l’immersion était profonde. Pas de besoin de DLC : il me suffisait de me prendre mes CD et me faire ma playlist. A ce propos, les morceaux que tu as mis en lien quand ils se terminent, ça tourne en boucle et d’autres morceaux s’enchaînent.
    Actuellement Luna joue sur un Dragon Ball DS. Tu as vu que Dragon Ball KAkarot sort bientôt ? https://www.youtube.com/watch?v=8NCQN5JGoEI.
    Le gameplay a l’air sympa.
    Ton test est complet et si 1/ je n’avais pas abandonné le gaming et 2/ si je n’étais pas anti-Nitendo, je me le serais procuré. Le concept de C-21 est rigolo. Les arènes et les costumes sont-ils destructibles ?

    • Matt  

      « A ce propos, les morceaux que tu as mis en lien quand ils se terminent, ça tourne en boucle et d’autres morceaux s’enchaînent. »

      Ou ça ? Quand ? Comment ? J’ai pas mis de morceau en lien. Tu parles de mon tout dernier lien en commentaire ? C’est youtube qui enchaîne sur d’autres vidéos mon cher^^ Désactive la lecture auto.

      Dragon Ball Kakarot : bof. ça me fait un peu penser à Dragon Ball : battle of Z qui était un peu naze.
      Et puis j’en ai marre que ça raconte toujours l’histoire du manga^^ Pour le coup FighterZ était une bonne surprise niveau mode story.

      Arènes destructibles ? Oui et non. Disons que si tu envoies un mec dans le décor avec certaines attaques, le lieu du combat change, tu le suis et vous vous battez dans un autre décor. Il y a ce genre de trucs dans les Dead or Alive.

      Costumes destructibles ? Ils ne se déchirent pas mais les persos ont des bleus et des marques sur tous les corps.

    • Matt  

      L’impression d’être dans le DA est immense dans ce jeu. J’ai envie d’y rejouer là maintenant^^ Mais bon je bosse…

      Et tu sais quoi…private joke pour toi et Matt et Maticien : C-18 est très cool à jouer^^

      Je ne joue pas trop Goku. Plutôt C-18, Krilin, Piccolo, Freezer, Vegeta. Et…Videl^^

      • Matt & Maticien  

        Ha ha ! C18 forever !!! Ma seule remarque sera qu’on ne fera jamais de meilleur jeu que Celui mentionné par the boss

        • Matt  

          Ha ha !
          Evidemment ceci est subjectif, et ça dépend toujours du type de jeu qu’on préfère. Les Tenkaichi Budokai ne sont pas des jeux de baston 2D déjà.
          Mais en termes de jeu de baston 2D, FighterZ détrône quasiment tout ce à quoi j’ai pu jouer. Excellent !

    • Matt  

      D’ailleurs je n’ai pas précisé : dans le 3eme arc de l’histoire, le joueur est lié à C-18. Pendant un moment on est obligé de jouer avec C-16 et C-18 pendant un bout de temps, et c’est chaud. Parce qu’en fait dans le mode histoire tu as des « zones » dans lesquelles il y a par exemple 10 combats à faire, et ta vie ne remonte que de 20% environ entre chaque combat. Donc si tu te fais gravement blesser dès le premier combat, soit tu modifies ton équipe pour laisser les persos blessés se reposer, soit tu recommences la zone parce que t’es dans la merde^^
      Et dans l’arc des cyborgs…pendant un bon paquet de zones, tu n’as que C-1- et C-18…et un peu C-21. 3 persos. bah autant dire que c’est galère de conserver assez de vie pour finir les zones.

  • Matt  

    Ah, et Bruce…anti Nintendo ? J’ai bien dit que le jeu existe sur TOUTES les plate formes^^

    Et puis bon…je sais pas si je te dis ce que je pense de cette attitude « anti machin »
    C’est comme quelqu’un qui ne voudrait pas lire le DD de Miller parce qu’il est anti Marvel…

    Tu préférais ta Sega quand t’étais petit ? Moi aussi^^
    Mais j’ai pas de rancune envers Nintendo. Et de nos jours, ce sont les seuls qui mettent encore l’accent sur l’aspect convivial du jeu avec des consoles originales et prévues pour plusieurs joueurs. Au lieu de devoir s’acheter 2 consoles et un abonnement Internet pour pouvoir jouer à 2 via le réseau…comme c’est le cas souvent aujourd’hui.

  • Matt  

    Tiens d’ailleurs le Broly version Super arrive bientôt. Du coup il y aura 2 broly dans le jeu…

    Et Janemba est arrivé il y a quelques mois :

    https://www.youtube.com/watch?v=Lvfw-PdWDrI

    Je ne sais pas si je vais le prendre. L’OAV dont il est tiré était plutôt cool, mais oubliable quand même.
    Gogeta était gratuit lui par contre. Du coup je l’ai.

  • Kaori  

    Alors je ne suis absolument pas familière de ce type de jeux, ce qui fait que je vais poser des questions qui vont sûrement te paraître débiles…
    Je vois deux types de combats, je ne sais pas si c’est moi qui n’ai pas compris l’article ou qui ne sais pas lire, ou alors que ce n’est pas précisé, mais je ne comprends pas vraiment comment tu fais pour arriver dans le mode de combat avec des « dramatic finishers ». Ce sont des séquences de cinématique ? Ou des vrais combats ?
    Parce que le mode « arcade », qui ressemble à ce que mes enfants jouent quand ils jouent à Smash bros je sais pas quoi, je n’aime pas du tout. Les poses sont figées, mon cerveau bloque, je trouve ça super frustrant, j’appuie toujours sur les deux mêmes boutons pour faire les deux mêmes attaques. Bref pas du tout pour moi. Et je vois ce type de combat après la scène entre les cyborgs et Krillin. D’ailleurs, je ne comprends pas non plus : C-18 s’adresse au joueur en lui disant qu’il a intérêt à ne pas laisser mourir Krillin, et juste après, c’est un combat C-16/C-18 contre Krillin !!! Bref, pas compris…

    Pour les dramatic finish, tu as mis des scènes qui reproduisent le DA, c’est cool.
    Et j’adore la scène entre Goku, Vegeta et Freezer, ça c’est le mode de jeu qui me plairait ! Mais les combats, là, euh… alors oui tu dis qu’on peut faire des combos automatiques, que même les plus nuls peuvent y jouer (je le testerai sûrement, on va avoir la Switch à Noël, ça sera sûrement le prochain jeu qu’on prendra aux 12 ans de mon fils…), mais les combats, bah… je les trouve moches… Comme je le disais, ce sont des poses figées qu’on déplace, y a des éclats partout et vraiment, euh, moi ça ne m’intéresse pas du tout, s’il n’y a pas d’enjeu…
    On avait un DBZ sur la Wii, où les combats étaient vraiment cool, un peu comme tes dramatic finsh, où tu pouvais te planquer derrière des maisons sur Namec, ou même détruire le noyau de la planète (c’est ce que j’ai fait par accident en voulant me « venger » de Buu ^^ ). Ça, ça me plairait, surtout si les combos sont faciles à faire (parce que putain qu’est-ce que je galère à faire le final flash ou le garlic canon !! je me fais ramasser par mon fils, la honte -_- )

    Bref, je veux bien quelques explications supplémentaires, merci ^^ (j’ai bien compris les 3 arcs hein… c’est juste les combats…)

    • Matt  

      Bah que veux-tu que je te dise…
      C’est un jeu de baston. T’as jamais vu un street fighter ? Un mortal kombat ? Je peux pas t’aider là. Oui ce sont des combats en 2D face à face. On ne se « cache » pas, tu confonds avec un autre type de jeu. Un jeu de baston ben…ce sont 2 adversaires face à face, souvent sur un plan en 2D. Je ne peux pas te faire un cours…

      « comment tu fais pour arriver dans le mode de combat avec des « dramatic finishers ». Ce sont des séquences de cinématique ? Ou des vrais combats ? »

      Dans « finisher » il y a finish hein…^^ Donc ce sont des cinématiques de fin de combats. Et justement, leur principe est de reproduire le dessin animé, pour faire des clins d’oeil.

      Tu n’as pas lu les dialogues dans la scène avec C-18. A ce moment du jeu, on joue C-18 (le joueur est en elle) et on se bat contre Krilin (sans le tuer) pour éviter que C-21 le bute (c’est littéralement expliqué^^)
      Donc oui C-16 et C-18 se battent contre Krilin pour le mettre hors course et éviter qu’il se fasse buter.

      De quel mode de jeu parles-tu quand tu mentionnes la scène entre Goku, Vegeta et Freezer ? C’est également une cinématique avant un combat. Donc les combats dont tu parles que tu n’aimes pas…il n’y a QUE ça. C’est un fucking jeu de baston^^ Là je sais pas quoi te dire si tu es à ce point peu familière avec le principe.

    • Matt  

      Une autre chose Kaori : les jeux de combat sont des jeux techniques ; tu fais des combinaisons de touches pour sortir des attaques. T’as pas juste 2 ou 3 boutons. Tu dois faire des quarts de cercle arrière + B ou des trucs compliqués comme ça pour attaquer. Tout le gameplay repose sur la maitrise de commandes pour te battre. C’est un type de jeu qui remonte à loin. ça peut déplaire, mais c’est comme si tu disais que t’aimes pas les films d’horreur parce que ça fait peur. Oui bon…c’est un peu le principe^^
      Le style de jeu en 2D est aussi là pour « simplifier » d’une certaine façon ce gameplay. la touche haut te fait sauter par exemple, alors qu’en 3D, elle te ferait te déplacer en profondeur. Enfin bref je pensais pas devoir expliquer ça un jour^^ Et je risquerai d’en avoir pour mille ans à expliquer le concept du truc. Alors bah…va voir en ligne un peu^^ Sorry.

    • Matt  

      Le jeu dont tu parles devait être un RPG ou un jeu d’action/aventure.
      On ne se « cache » pas dans un jeu de combat. C’est comme une partie de poker, d’échecs, un match de boxe. Tu commences à jouer t’es devant l’adversaire et faut gagner quoi. On ne se déplace pas non plus dans des décors. Ce sont des arènes et on ne bouge que par rapport à l’adversaire (on recule, on avance vers lui, etc.)
      Demande à ton mec^^
      Ou lis des trucs sur l’histoire des jeux de baston

      • Kaori  

        Ah nan mais déjà je comprends maintenant la phrase « non ça l’intéresse moins depuis qu’il sait que c’est un jeu de combat en 2D » quand j’ai demandé pourquoi notre fils n’avait pas demandé ce DBZ là ^^.

        Ok donc je n’aime pas les combats en 2D, merci pour l’explication ^^

        Le jeu dont je parle, c’est celui-là : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dragon_Ball_Z:_Budokai_Tenkaichi_3

        • Bruce lit  

          @Kao’ : un jeu formidable de DBZ. Une experience illimitée. J’y ai même consacré de longues heures lors de mon enterrement de vie de garçon. Mes enfants ne me pardonneront jamais d’avoir vendu ma Ps2 avec celui-ci dedans.

          • Kaori  

            @Bruce : tu m’étonnes… Mes enfants l’adorent… C’est le seul jeu de baston que j’aime bien, même si c’est galère pur moi. Malheureusement, la Wii étant en train de rendre l’âme, avec l’arrivée de la nouvelle console à Noël ça sera fini…
            Pourquoi ils n’en sortent pas d’autres, des comme ça ??

          • Matt  

            « un jeu formidable de DBZ. Une experience illimitée. »

            Bruce devrait faire VRP. ça veut dire quoi déjà expérience illimitée ?^^
            Mais ils en sortent, il y a des trucs comme Dragon Ball Xenoverse, ou autres Dragon Ball Kakarot prochainement, même si je ne sais pas si ça va me plaire.
            Moi les combats ou tu te fight contre un point minuscule au loin parce que les décors sont grands et que l’adversaire se barre ou s’échappe à 3km, je vois pas l’intérêt…c’est chiant.

          • Bruce lit  

            Ben quand tu finis le mode histoire et que tu continues de jouer la même partie pendant 3 ans…

          • Matt  

            Si tu vas par là tout jeu de combat est illimité^^ C’est toujours pareil…mais y’a pas de fin.

  • Jyrille  

    J’ai beaucoup aimé tous les points que tu soulèves dans ton article : les trois histoires possibles, les images, l’animation, les DLC presque nécessaires désormais etc. Je n’y connais rien à DB ni à ce genre de jeu, comme Présence j’apprends des termes (tag team, logique pourtant… j’en ai déjà vu, j’ai un peu joué à Marvel vs Cap Com).

    Par contre en lisant Kaori et certains passages, je ne comprends vraiment pas tout, surtout que je ne connais pas les personnages (j’ai dû lire le manga Dragon Ball Z jusqu’au tome 18 en gros, juste après l’arrivée des cyborgs C-18 et C-16 je crois) et leur passé. Mais à te lire ça a l’air vraiment fun ! Comme le dit si bien Présence sur FB en citant les Beastie Boys : You Got To Fight For Your Right To Party.

    La BO : ouais heu pourquoi pas. N’ayant aucune nostalgie, ça ne me touche pas trop mais ce n’est pas désagréable.

    • Matt  

      « Par contre en lisant Kaori et certains passages, je ne comprends vraiment pas tout »

      Ah bon…
      ‘tain les mecs…je peux pas vous expliquer la base même d’un jeu de combat. Mon article ne peut pas faire 100000 mots.^^

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *