Jusqu’à ce que Marvel nous sépare (Le mariage de Ben Grimm)

Mr and Mrs Grimm par Dan Slott et Collectif

Le seigneur de l’anneau : BRUCE LIT

VO : Marvel

VF : Panini

Orange is the new blue ©Marvel Comics / Panini Comics

Orange is the new blue
©Marvel Comics / Panini Comics

LE MARIAGE DE BEN GRIMM est le deuxième arc de la nouvelle série des FF chapeautée par Dan Slott après son repêchage des limbes marvelesques.
Il s’agit d’un récit pouvant être lu de manière indépendante, sans souci de continuité ou d’engagement à lire les autres tomes du run. Il suffit de se dire qu’il s’agit du mariage de l’homme de pierre avec sa nénette aveugle avec qui il flirte depuis 1961… A ce titre, ce numéro contient l’épisode d’origine de Kirby et Lee en plus des Bachelor Parties des deux tourtereaux.

L’enterrement de vie de jeune fille d’Alicia est scénarisée par Gail Simone.

Si quelqu’un s’oppose à quelques spoilers dans cet article, qu’il le dise ou qu’il se taise à jamais !

Malgré les magnifiques couvertures de Esad Ribic, d’Alex Ross ou d’Elizabeth Torque, on ne peut pas dire que le mariage du Fantastique qui fut l’incarnation fictive de Jack Kirby, ait déchaîné la toile.  Et quelque part, c’est tant mieux, car cette intimité est synchrone avec la volonté de Ben Grimm : les super-copains juste pour l’enterrement de vie de garçon, car il sait très bien, en vieux gorille de l’univers Marvel, qu’un mariage avec ses supers-potes est forcément synonyme d’une super bastonnade avec des supers enfoirés.

Ce pauvre Ben a la poisse chevillée au corps : sa bachelor party organisée par Johnny Storm va s’avérer être un désastre total et son échange d’alliance avec sa belle fiancée, parasitée par Fatalis et Galactus. Entre-temps le lecteur va sourire, opiner de la tête lorsque Slott rappelle Thundra et Wundarr issus du PROJET PEGASUS le temps de scènes comiques tordantes et être profondément ému par la délicatesse avec laquelle Slott écrit l’affection mutuelle entre Sue Storm et Ben Grimm.
C’est le meilleur épisode de ce récit, sublimé par le dessin rétro des époux Allred. Tout est grâce, subtilité avec une belle rétro-continuité pleine de sens sur l’agressivité de Ben contre  Sue au moment de l’embarquement dans la navette spatiale.

Surtout, ne pas fâcher Thundra : elle nest pas sensée être invitée à un enterrement de vie de garçon !  ©Marvel Comics

Surtout, ne pas fâcher Thundra : elle n’est pas sensée être invitée à un enterrement de vie de garçon !
©Marvel Comics

Slott s’avère une nouvelle fois aussi à l’aise avec l’univers Marvel qu’un cuisinier qui connaîtrait parfaitement la maison : une bonne dose de continuité allégée, de l’humour sans matière grasse (il nous évite les sempiternelles questions sur la sexualité ou l’hygiène intime de The Thing), des sentiments sans niaiserie, du fan-service adapté à l’histoire et non l’inverse.
C’est un vrai régal de voir deviser La Chose et la Femme Invisible autour d’une valse tandis que Jane protège ses pieds de tout risque d’écrasement par le monstre orange avec un champ de force.

Maladroit, complexé,  bourru et princier, Slott trouve naturellement la voix du Fantastiquement pilote malchanceux,  le seul de la bande à être défiguré par ses pouvoirs alors qu’il aura tout fait pour empêcher cette expédition spatiale.
Alors que, on ne le répétera jamais assez, Marvel aura transformé au cours de ses 15 dernières années son univers merveilleux en multivers de crevures égoïstes et fascistes, qu’il est bon de lire un récit où les personnages s’aiment, se font confiance, se sacrifient pour le bonheur de l’autre.

Une belle amitié magnifiquement écrite et mise en scène. ©Marvel Comics

Une belle amitié magnifiquement écrite et mise en scène.
©Marvel Comics

Slott n’oublie aucun détail ; la rencontre surprenante entre Ben Grimm et Le maître des maléfices (le père adoptif de Alicia Masters) ou la présence de la fameuse Tante Pétunia enfin représentée autrement que la bimbo introduite (sic) par John Byrne.
Mais le meilleur reste à venir au moment de l’échange des voeux : alors que le couple est interrompu par le Dr Doom, Reed Richards utilise le gadget qu’il confectionnait pendant  les préparatifs : un champ protecteur qui arrête le temps pendant 4 minutes pour permettre aux jeunes mariés de profiter du plus beau jour de leur vie.
C’est une idée merveilleuse, tellement touchante de tendresse, adorablement amené et à double sens : le lecteur est lui aussi transporté dans un moment hors du temps,  hors de la sottise éditoriale de Marvel et de ses errances scénaristiques.

Face à lui, Gail Simone enterre la vie de Alicia accompagnée de Ms Hulk, Crystal, Medusa et Jane Storm.  Ces quatre fantastiques au féminin débordent de charme et de sensualité, il est amusant de voir les Inhumaines il n’y a pas si longtemps défigurées par un de ces événements stupides dont Marvel a le secret, redevenir sympathiques et héroïques.

Autre ambiance chez les filles !  ©Marvel Comics

Autre ambiance chez les filles !
©Marvel Comics

On ne peut pas dire que Simone se soit foulée ceci-dit tant son histoire est un assemblage de clichés plus ou moins habiles loin de l’imagination de Slott. Elle multiplie les lieux communs comme la soirée au féminin devant les Chippendales, la vilaine frustrée qui vient interrompre le mariage, le clin d’oeil lourdement appuyé sur le teamup attendue de 4 femmes Badass et la conclusion à base de diamants…Tout ceci serait légèrement affligeant (si un homme avait écrit cette scène, il aurait immédiatement été lynché sur les réseaux sociaux) si Simone ne se ressaisissait pas pour offrir un peu d’altruisme et de générosité pour la fin du récit.

Une belle histoire humble et modeste, humaine d’une puissance cosmique.
Entouré de dessinateurs très compétents (Adam Hughes notamment), Dan Slott livre une histoire mémorable  de personnages qu’il est encore possible d’aimer 58 ans après la création.
Qu’importe ce que Marvel décidera de faire de ces jeunes mariés, que Ben renonce à sa belle et douce  épouse pour sauver son chien ou que Alicia soit une Skr…, une des filles de Thanos, chargée d’infiltrer les FF, ce récit est un ravissement  authentique pour lequel on dira forcément : oui !

5 minutes, hors du temps. ©Marvel Comics

4 minutes, hors du temps.
©Marvel Comics

 

——

De temps à autre, Marvel parvient à retrouver le ton des récits de super-héros nobles, altruistes et attachants qu’ils ont perdus à coup d’events légèrement fascisants.  Avec le mariage de Ben Grimm, Dan Slott parvient à écrire le miracle de l’amour sans Tony et ses garçons. Récit d’un miracle chez Bruce Lit.

Alicia Masters : Tout le monde dit que c’est elle, qu’elle est faîte pour toi.

72 comments

  • David  

    Totalement d’accord avec ton analyse. Sauf pour les 5 minutes. C’était 4, de mémoire, 4 comme les Fantastiques.

  • Vindicator  

    En fait tu est une vraie fleur bleue et un faux méchant Bruce

    • Présence  

      Tu l’as démasqué ! :) :) :)

      • Bruce lit  

        @David : Comment ? Fatalis ne fait pas partie des FF ?
        (je modifie immédiatement)
        @Vindicator : je ne sais pas d’où me vient cette réputation de méchant, je ne m’y reconnais pas.
        @Présence : la prestation de Buckingham ne m’a pas marqué. Celle de Hughes, d’avantage.
        Gail Simone : il me semble que Eddy avait fait le même type de remarque sur son article de Birds of prey.

  • Présence  

    Whouaaah ! Un article réalisé dans des délais express, respect.

    Oulaaah ! Une rechute : Bruce qui reprend plaisir à lire du Marvel. :) :) :)

    Ouais : 100% d’accord avec toi, et tu le dis bien mieux que je n’aurais su l’exprimer. Dan Slott est vraiment épatant pour écrire des personnages dignes d’admiration. Tout pareil que toi pour Gail Simone : assez insipide par rapport à Slott, et le même épisode écrit par un homme aurait engendré un vent de critiques.

    J’aurais juste ajouté la liste des artistes : Aaron Kuder, Mike Allred (que tu cites), Mark Buckingham, Adam Hughes, et le retour de Fred Hembeck et de ses genoux en spirale le temps de 3 pages (pour les nostalgiques).

  • Eddy Vanleffe  

    Mon dieu Marvel/Dinsey a racheté Bruce Lit! :)
    Je suis content que ce récit existe, je suis certain que Dan Slott puisse écrire les MEILLEURES scènes humaines chez Marvel actuellement. il aime tout simplement cet univers et se décarcasse pour qu’il soit à la fois moderne et fidèle…
    Gail Simone s’enferme depuis quelques années dans des récits de filles pour filles où les clichés s’empilent finalement autant qu’ailleurs..dommage pour quelqu’un qui a sur écrire de très bons comics…

  • Manu  

    Le dernier recueil Marvel que j’ai lu c’était parce qu’on me l’avait offert ( Wolverine Old Man Logan). Depuis je n’avais plus rien de la sandwicherie chez moi.
    Mais là… Il y a tellement d’arguments convaincants que je pense craquer.

  • Tornado  

    J’ai rigolé tout au long de ma lecture de l’article en constatant que cette éloge de la « saga du mariage » était tout autant un prétexte pour rédiger une charge contre le Marvel contemporain ! :D
    Pour ma part je n’ai aucune envie de lire ça. Je constate depuis un moment que Ben Grimm est l’un des personnages préférés de la team Bruce Lit. Pour ma part je n’ai jamais partagé cet engouement. J’ai toujours trouvé que c’était un personnage assez lourd (sans jeu de mot), toujours écrit de la même façon (bourru, colérique, gros nounours), avec -et c’est surtout là que ça devient agaçant pour moi- TOUT LE TEMPS les mêmes gimmicks (disputes avec Johnny/Tante Pétunia/colères/pleurnicheries/disputes avec Johnny/Tante Pétunia/colères/pleurnicheries/disputes avec Johnny/Tante Pétunia, etc…). Et de toute manière je crois que je ne suis pas un grand fan des FF (alors que je les adorais à l’époque de LUG). Je n’ai quasiment rien gardé d’eux dans ma bibli (cela-dit je n’ai toujours pas lu le run de Waid & Wieringo…).
    Qui plus-est, -et ça ne m’étonne pas-, la planche par Gail Simone, avec l’enterrement de vie de jeune fille et le chippendale à poil est d’une vulgarité sans nom, totalement à l’opposé de la candeur du projet. Rien que cette image me fait fuir.
    Et enfin, tout ce que j’ai pu lire jusqu’ici témoignerait plutôt que le run de Slott sur les FF, pour l’instant, est loin d’être réussi.

    Bref, rien pour moi là dedans : Trop de personnages en slip (littéralement en plus…), trop de références à la continuité et trop de vulgarité dans un univers qui ne supporte pas tellement ce dernier élément. Et n plus je ne suis pas pro-mariage et je déteste les enterrements de vie de garçon… (mode Schtroumpf grognon ON)

    • Matt  

      T’es pas tout seul, je n’apprécie pas ben Grimm non plus.
      Et je viens de dire ce que je pense de la mise en valeur d’un mariage.

      Déjà quand ils font intervenir le Watcher (qui ne vient que pour des événements cosmiques majeurs bordel !) lors d’un mariage, ça me gonfle. Oh ben ça alors, l’univers entier est pro-mariage et chrétien ? C’est super naïf et agaçant.

  • Matt  

    Moi ce qui me fait peur c’est cette phrase « son échange d’alliance avec sa belle fiancée, parasitée par Fatalis et Galactus. »

    Je déteste quand un univers entier vient appuyer l’importance d’un mariage (foutus chrétiens de mes 2 !) en conviant tout et n’importe quoi à ce moment là. On a déjà eu Méphisto qui était prêt à faire n’importe quoi pour faire capoter un mariage, là Galactus ? GALACTUS ? WHAT ?
    Encore Méphisto on pouvait (avec beaucoup d’indulgence) dire que c’est une figure religieuse et que le mariage est religieux et que donc Méphisto peut tirer quelque force mystique d’une annulation de mariage religieux ou je sais pas quoi…
    mais que viennent foutre des entités cosmiques ici ? Il veut empêcher un mariage aussi Galactus ? Il a que ça à foutre dans l’univers ?
    j’espère que c’est pas tourné comme ça, car peu importe si le récit est mignon, ça n’a aucun sens pour moi. C’est comme…merde je sais pas, Sinister ou Apocalypse qui se seraient pointés au mariage de Scott pour gâcher la fête comme des gosses pouilleux. Ou Dark Vador qui abandonnerait sa conquête de l’univers pour venir péter l’ambiance d’un mariage…

    • Eddy Vanleffe  

      Ben Grimm porte une kippa, Matt… chrétienté….
      en plus tu vois un double sens délirant, c’est juste un prétexte pour mettre plein de guests cosmiques…
      je ne pense pas que ce soit pour induire l’idée que l’univers est pour le mariage….

      @Tornado…si t’aimes pas les FF, t’aimeras pas non plus le run de Waid qui est classique à mort à ceci près qu’il met un peu de politique interventionniste en Latvérie…un message « adulte » qui aurait pu être bien mais qui est(à mon sens) ridicule… et puis le voyage dans l’au delà…OMG…
      moi j’ai bien Ben Grimm et ses chamailleries de gamins avec Johnny. je vais même vous dire, j’ai apprécié le film…(à 60%)

      • Matt  

        Oui bon bref peu importe, ce serait un mariage indien que ce serait pareil. Pourquoi tout le monde se pointe à ce moment là ? Le prétexte de mettre des guests justement n’est qu’un prétexte pour appuyer l’importance de l’union de deux personnages, alors que techniquement je vois pas ce que ces fameux guests pourraient en avoir à foutre. Galactus qui mange des planètes, Fatalis et autres persos…ils se sont tou dit « éh ! un mariage ! On va foutre la merde à ce moment là ! C’est pas comme si j’avais des galaxies à explorer ou des coups d’état à préparer ailleurs. Je vais me pointer avec un super laser pour péter l’ambiance »

      • Matt  

        T’imagines tous les chefs terroristes qui sortent de leur planque et arrêtent de conspirer ailleurs pour venir faire foirer le mariage de Trump (ou un truc du genre) ?

      • Matt  

        Et encore…Trump est un chef d’était.
        Imaginons plutôt que tous les terroristes se déplacent pour le mariage d’un commissaire de police^^

      • Matt  

        Galactus c’est quand du niveau des grands anciens de Lovecraft qui se préoccuperaient de l’union de 2 humains quoi.
        Sérieusement…

        • Eddy Vanleffe  

          le truc c’est que fais direct le grand écart entre Lovecraft et du Marvel…
          Marvel…c ‘est du picsou…c’est pas sérieux de base… on peut y rajouter des double sens , des visions adultes, faire des thèses etc…mais c’est pas un mouvement littéraire homogène…
          comme le disait Tornado, c’est pas du Balzac…
          comparer les deux c’est comme comparer les kinders et le Lindt..
          il y a une tradition dans les mariages des FF, il y a toujours des invités cosmiques….

          après je comprends qu’on puisse décrocher.. c’est comme les lunettes de Clarck Kent, c’est con mais ça fait parti du concept

          • Matt  

            Bah pas d’accord. Tu lis du Starlin, Galactus va pas faire le trouble fête chez les gens.
            Et plein d’auteurs comme Miller, Brubaker, Eliis, Fraction n’ont jamais fait faire des trucs aussi kitsch aux personnages.
            Si le but c’est de revenir à la naïveté du mariage de Reed des années 60, un truc devenu illisible même pour moi, ben je ne suis pas client du tout !
            ça avait au moins l’excuse d’être vieux et pour les gosses à l’époque. On ne peut plus dire ça aujourd’hui après être passé par des runs plus adultes.
            C’est pas une question de comparer ça à du Balzac. Même dans les séries B de divertissement, tu peux garder un scénario sérieux qui a du sens et ne pas faire venir le Watcher parce que Ben Grimm porte une alliance ! C’est clairement donner de l’importance au truc pour faire un buzz aussi autour d’un mariage. C’est presque « meta », les personnages à l’intérieur du bouquin font la pub d’un mariage Marvel.
            Du coup ça me gonfle. On sent bien l’éditeur derrière qui veut marquer le coup (alors que ça peut capoter 3 mois après) en dépit de la cohérence d’un univers qui met en scène des dévoreurs de planètes qui vont de soucier de fourmis qui se marient…

          • Eddy Vanleffe  

            Je fais confiance à Dan Slott pour pouvoir marier le délicat équilibre du délire et de l’émotion , ‘est-il pas fan de Doctor Who qui joue justement sur cet équilibre là
            un épisode clairement humour, un autre clairement horreur, un autre dérangeant et un autre avec des réflexion de société et un dernier ayant des scènes poignantes…

            Brubaker, Miller, Ellis n’ont quasiment jamais touché aux FF…
            Fraction en a fait un truc très léger justement il me semble…
            Starlin a fait le graphic Novel avec Hulk qui est juste un délire total avec les deux protagonistes à la recherche de la recette d’une sauce cosmique…
            Pip le troll quoi, il sait aussi mélanger les genres et dans Dreadstar, son personnage de félin n’arrête pas de se disputer de manière rigolote avec un autre membre de l »équipe et boum la page d’après, on apprend qu’un personnage a été violé enfant…
            c’est difficile de discerner comment rythmer son récit et la balance entre délire et réalisme

          • PierreN  

            « de Doctor Who qui joue justement sur cet équilibre là »

            Le concept du QG des FF plus grand à l’intérieur qu’à l’extérieur (façon Tardis) vient de là (Slott est un véritable fanboy de la série tv), déjà utilisé par le scénariste dans ses Mighty Avengers (le manoir infini de Pym).

      • Tornado  

        Je ne parlerai pas du film…

        Pour Ben Grimm j’ai oublié un élément important : l’humour. Ce personnage qui fait des blagues tout le temps, y compris en plein combat, c’est un truc avec lequel j’ai vraiment du mal. Du coup tu te retrouves avec tout un tas de scénaristes qui manient l’humour comme moi la mécanique auto : C’est complètement surfait et raté 95% des fois. Principale raison pour laquelle je trouve ce personnage souvent très lourd (sans jeu de mot…).

        • Eddy Vanleffe  

          t’as raison sur un point, tous les scénaristes ne sont pas drôles… en fait ils sont rare, il n’y a qu’à voir DEADPOOL, on a quand même envie de leur montrer un Gotlib pour qu’ils voient quelques faire de l’humour référencé, meta en brisant le 4 e mur etc…

          après, le perso fait de l’humour mais il n’est pas forcément drôle pour autant…
          Spiderman fait des blagues pour se donner du courage (dit dans le comics , c’est pas moi qui interprète), mais ça veut pas forcément dire qu’elles soient drôles, le perso a même plutôt un humour à la con… c’est pas Baffie qui snipe comme un taré.. c’est un gars normal qui fait des blagues pourries…

          après les FF, je crois que c’est vraiment un titre « cosmos 1999″ kitsch, fun et dépaysant et larger than life… clairement pas le truc à message (sinon celui qu’on peut voir dans un vieux star trek), ni très adulte, ni très sombre dans son fond…
          j’aime bien certains runs et je suis assez attaché à leur mythologie mais voilà…déjouer une invasion skrull avec des agrandissements des cases de bd pour leur faire peur et ça marche parce que les skrulls ont une vue de merde….
          je les aime bien quand même et leur facteur aussi…

        • Matt  

          Bah alors les FF c’est pas pour moi. Et ça m’étonne pas d’ailleurs : j’ai aucun comics des FF^^
          J’étais pas sûr de savoir pourquoi j’aimais pas, mais c’est peut être pour ça.

          Sinon pour le film…je n’en parlerai pas non plus mais je veux hurler à l’aide :
          J’ai mes neveux chez moi qui adorent le film Scooby Doo…
          Et ils n’aiment pas la belle et la bête. SORTEZ MOI DE LA !
          Ok ils ont 7 et 9 ans mais…je regardais 20000 lieues sous les mers de Fleischer moi à 9 ans !
          ça va devenir des fans d’Adam Sandler à ce rythme.
          Le truc le plus flippant des gosses : leurs goûts de chiotte niveau cinéma.^^
          HELP !

          • Tornado  

            Tu te rattraperas quand tu auras tes propres gosses, Matt. Avec mon fils on regarde les mêmes films ^^

          • Matt  

            Bah j’sais pas…mon frère n’a pas des goûts très différents des miens niveau ciné. Il trouve ce genre de films à chier aussi. Donc comme quoi les goûts c’est pas héréditaire^^
            Mais en fait je crois qu’ils n’aiment que les comédies, qu’elles soient débiles ou potables. Ils se sont marrés devant Fantomas avec De Funès aussi. Mais du drame, des filles en perso principal : c’est berk nul…

            Ah les gosses…faut du courage je crois…je crois pas que je pourrais^^
            Et pour l’instant je suis mal barré pour en avoir mais bref…

  • Kaori  

    Bruce aime se faire passer pour un méchant, c’est son identité costumée, mais en vrai… ;)

    Concernant le volume, comme je lis en VO, je n’ai lu que la moitié de ce tome. Et pas celle avec les filles, parce que bon… ça ne m’intéresse pas… Mais du coup, ça pique ma curiosité…
    J’avais bien aimé ce numéro, j’avais bien ri, ressenti beaucoup d’émotions, un chouette numéro, oui.

    Pour le mariage, je suis un peu comme Tornado sur ce coup-là, mais seulement pour mon cas : je suis anti-mariage et anti-EVJF pour moi, après, les autres font bien ce qu’ils veulent.
    Et malgré tout, j’aime bien voir les mariages dans les comics ou les films (par contre, je m’emmerde comme un rat mort quand c’est en vrai…)

    Les FF, Ben Grimm, je suis plus comme Eddy, j’aime la relation entre Ben et Johnny. Et comme Ben, mon moment préféré du numéro, c’est quand ils se retrouvent tous les deux sur le trottoir…

    Pour Galactus et Fatalis, techniquement, ils n’interviennent pas dans le mariage, c’est juste un problème de timing… D’où le cadeau de Reed.

    Concernant les films, ben, j’ai une certaine affection pour les premiers, malgré leurs défauts. J’ai regardé à moitié les rediffs des deux films. Moitié parce que dans le 1, je me suis endormie avant la fin, dans le 2 j’ai pris à la deuxième moitié.
    Je n’ai toujours pas vu le reboot…

    @Matt : mes enfants ont des goûts totalement différents des miens… J’ai essayé de leur présenter des trucs qui m’ont plu, mais bof, ça ne marche pas des masses, ça ne les emporte pas comme moi. Ma fille est trop girly et trucs à la mode (Barbie et cie) et mon fils aime surtout les dinosaures, donc tous les films Jurassic Park, World et cie… En comédie, il aime « L’élève Ducobu »…

    • Bruce lit  

      Mince, une anti mariage de plus !
      J’avais bien aimé le 1er FF au cinoche et notamment le fait qu’ils se battent plus entre eux qu’avec des super-vilains.
      Je regarde avec mes enfants (8 et 3 ans) l’intégralité des chevaliers du zodiaque en ce moment : ils adorent, c’est un vrai bonheur de partager ça avec eux (et accessoirement avoir de nouvelles idées d’articles, notamment sur Saori).
      Avec leur mère, ils regardent Ernest et Celstine ou du Miyazaki. Ce sont de vraies éponges qui se nourrissent de tout ce que nous leur proposons.

      • Matt  

        « J’avais bien aimé le 1er FF au cinoche et notamment le fait qu’ils se battent plus entre eux qu’avec des super-vilains. »

        Ah bon tu as aimé le fait que ce soit de pathétiques gamins stupides qui foutent rien ?
        Quelle connerie ce film…

      • Kaori  

        On leur propose, mais ce n’est pas ce qui les emballe… Ils ont vu beaucoup de Miyazaki, mais ils sont très terre à terre. Le coup des parents de Chihiro en cochons a pas mal interpellé ma fille, par exemple. Et ils les voient une fois, ça leur suffit. A côté de ça, mon fils a regardé en boucle Cars et tous les films de dinosaures…

        « Anti-mariage », je n’aime pas non plus le terme (même si c’est moi qui l’ai employé ;) ).
        Disons que déjà, être au centre de l’attention, c’est trop me demander. Devant des enfants, je veux bien, et encore, ce n’est pas si simple.
        Là, parader devant tout le monde en robe de mariée, sachant que jamais je ne ressemblerais à ce que je veux… Non… Alors bon, on a parfois imaginé faire un mariage entre 4 témoins. Et là on imagine le psychodrame que ça provoquerait. Ou alors on a imaginé un mariage « normal » et là, pareil, j’imaginais déjà ce que ça donnerait niveau organisation, conflits des mères respectives, etc etc….
        Après, y a peut-être une condition qui aurait permis de faire basculer tout ça, franchir les montagnes, comme on dit, mais là, ça devient trop personnel pour le blog…

        • Matt  

          Ouais mais voilà les tiens ils aiment Cars ! C’est pas le plus infâme truc de merde.

          Tu connais le film Scooby Doo ??? Tu sais à quel niveau ça se situe ce truc ?^^

          • Kaori  

            Oui je connais, j’ai « regardé » y a quelques années déjà. Ma fille l’a regardé hier soir. D’habitude, je regarde les films avec elle. Je lui ai proposé Le monde de Dory à la place (qu’elle a déjà vu deux fois au moins). Mais non, elle voulait voir le film « Scooby-Doo »… Ben j’ai passé mon tour pour cette fois !!
            On se fait Le monde de Narnia en ce moment, c’est quand même mieux. Sauf qu’elle ne comprend rien :’(
            Bref, patience, patience…

        • Bruce lit  

          Je peux effectivement comprendre que le mariage soit plus stressant pour une femme que pour un homme. Elle est celle que tout le monde va regarder, qui n’a pas le droit de se louper, doit avoir une attitude tout du moins dans une robe de mariée.

    • Matt  

      Avoir des goûts différents c’est une chose Kaori. S’ils aiment les pires merdes commerciales et stupides par contre, ça va me désespérer…

      • Kaori  

        Là, on entre dans les jugements de valeur, et je n’aime pas.
        Ça me rappelle toujours ces gens qui disaient « mais comment tu fais pour regarder/lire ces conneries » à propos des dessins animés japonais, des comics, des mangas, ou des dessins animés tout court.
        Alors oui, y a des trucs, je me demande comment ils font pour aimer, mais je me rappelle que mes parents se posaient la même question, alors…
        C’est comme ça, la roue tourne, on finit tous par être le vieux con de nos enfants…

    • PierreN  

      « Je n’ai toujours pas vu le reboot… »

      Il y a aussi la version cheap de 1994 (celui jamais sorti en salles et produit pour conserver les droits).

      • PierreN  

        « version cheap de 1994″

        Disponible sur Youtube avec des sous-titres (puisqu’il ne doit pas y avoir de VF).

        • Kaori  

          Je vais chercher ça :)

  • Bruce lit  

    @Manu : je ne vois aucune raison de ne pas aimer cette histoire fonce.

    @Eddy : les comics c’est une drogue et j’ai de très bons dealers. Mais je l’ai déjà dit et répété : j’arrête quand je veux !

    @Tornado : étonnant que le fan de Frankenstein que tu es ne soit pas ému par le destin de Ben Grimm, monstre malgré lui. Je n’aime pas les FF plus que ça non plus, mais lorsque leurs histoires se passe dans un cadre terrien, j’aime bien retrouver les conflits entre Ben Grimm et ce crétin de Johnny Storm.
    Tu as effectivement bien perçu mon intention secrète de chercher UNE bonne histoire dans le Marvel actuel.
    Mince ! J’avais bien rédigé pour Matt et toi l’intro non continuité pour vous faire céder à la tentation. Le numéro d’après les FF affrontent de nouveau Fatalis, j’en ai remis la lecture à plus tard.
    J’oubliais de dire que j’aimais bien le personnage d’Alicia Masters, sa douceur et son physique.
    Les enterrements de vie de garçon : mon frère m’avait orgnaisé un duel contre un mec déguisé en Dark Vador au pied de la Tour Eiffel. Voir le mec débouler sur le champ de mars en sortant d’un taxi, ça a quand même son petit effet. Ensuite, soirée Laserquest , tournée des bars et tournoi Dragon Ball, j’ai passé une soirée inoubliable et très geek !

    @Matt : sur l’intervention de Galactus et de Doom, Slott amène ça très bien. Ils n’interrompent pas le mariage intentionnellement, il s’agit tout simplement d’une attaque « standard » . Nos héros ayant le sens des responsabilités, ils se disent qu’on ne peut pas privilégier un mariage à la dévoration de la planète. Avant de repartir se battre, Reed offre 4 minutes de paix à nos amis. C’est tout, c’est beau, c’est intelligemment amené.

    Pour le reste la vie de super héros est une vie dangereuse : combien de fois SpiderMan doit reprendre du service alors qu’il a jeté son costume à la poubelle, que les sentinelles attaquent les Xmen qui fêtent noël, que Magneto intervient en plein enterrement, que Matt Murdock doit interrompre sa plaidoirie pour devenir DD ?
    Toute la mythologie de Spider Man est basé sur le contretemps : lorsque Gwen Stacy meurt, Spidey a la grippe et donc diminué physiquement. Il doit enfiler son collant alors qu’il étudie, qu’il drague une nénette, qu’il dort, visite sa tante ou s’amuse avec ses copains.
    Je me rappelle d’une séquence très amusante où il se change dans des toilettes avec dans chacune Iron Man et d’autres super héros de l’époque. Pierre, je suis sûr que tu peux me retrouver cette image !
    Tout ça pour dire, que être super héros est un travail à plein temps et que lorsque les scénaristes se donnent la peine de creuser le truc, c’est assez passionnant à lire, cette vie sous état de stress permanent.

    Quant au mariage, chacun son opinion bien sûr. Notre pays permet de se marier débarrassé de toute conviction religieuse. J’aime beaucoup aller aux mariages de mes amis, c’est plus sympa qu’un enterrement quand même…
    Et face à la vie et ses tourments, faire alliance avec une femme que l’on aime, se dire que l’on va vieillir ensemble (et mon côté romantique me chuchote mourir ensemble) moi je trouve ça beau.

    • Kaori  

      Tu as très bien expliqué l’apparition de Fatalis et Galactus.

      Concernant les mariages/enterrements, même si je n’aime évidemment pas aller à un enterrement, c’est quand même un moment de recueillement qui m’est indispensable dans le processus du deuil.
      Les mariages, généralement je ne vois quasiment pas les mariés, je suis au milieu d’inconnus, et en plus il faut danser… Là-dessus, tu es beaucoup plus romantique que moi, parce qu’en plus, autant je crois en la force de certaines unions (et pas forcément maritales), autant le pourcentage de divorces me laisse dubitative quant à l’utilité du truc…

      • Bruce lit  

        Tu fais des rencontres ou des non rencontres, tu vois tes amis heureux, tu médites au sens de cette union, fais le rapprochement avec la tienne, tu en profites pour boire et manger plus que d’habitude, pas de vaisselles, quel bonheur.
        Le dernier étant celui de l’ami Cyrille, j’ai eu en plus la chance, en plus de passer un très bon WE avec sa famille et ses amis, d’avoir droit à de le bonne musique !

        • Jyrille  

          Merci :D

    • Matt  

      Ben Grimm n’a pas grand chose du monstre quand même. Surtout dans un univers où il y a des mutants et super slips partout.
      Ensuite, il est pété de thune (comme tous les FF), il a des amis, même une chérie. C’est quand même pas la tragédie de Frankenstein.
      Et puis si Frankenstein lançait des blagues à tout va aussi…ça marcherait moins.
      Hulk passe mieux comme monstre. Le Hulk un peu idiot et brutal je veux dire.

      • Bruce lit  

        Sauf qu’il est le premier super héros monstrueux chez Marvel, les mutants viennent bien après et ils ont tous des belles gueules.
        Le fait d’avoir des amis et de la thune n’enlève rien à son malheur d’être défiguré à vie, de détester son apparence, humilié en permanence par Doom ou le gang de Yancy Street. Il est l’étranger de la famille FF : ni frère, ni mari. Il est le membre d’un groupe très populaire en étant le plus laid, c’est quelque chose de…monstrueux auquel j’accorde beaucoup de compassion.

        • Kaori  

          Oui, c’est bien écrit dans le run de Splott…

          Tu as lu la suite, Bruce ?
          J’ai beaucoup aimé le numéro où le lecteur découvre pourquoi Reed oeuvre tant pour la popularité de l’équipe…

          Quant au mariage, le non-mariage m’a plus marquée, quand j’y pense. Pierre saura sûrement retrouvé ce numéro où Ben quitte l’église après avoir regardé discuter Matt, Peter et Bruce… Encore une manière de montrer toute l’intensité dramatique de la vie de super-héros…

          • Bruce lit  

            Non, pas encore.

          • Kaori  

            Ha ha, j’aime le « pas encore » !!!

            Bien joué, Présence ;)

          • PierreN  

            « Pierre saura sûrement retrouvé ce numéro où Ben quitte l’église après avoir regardé discuter Matt, Peter et Bruce… »

            La fin du run de Millar avec le précédent (presque) mariage de Grimm (il change d’avis à la dernière minute) ?

          • Kaori  

            @Pierre : oui c’est bien de celui-là dont je parle.
            Par contre je suis incapable d’associer les épisodes aux runs et à leurs auteurs. Je m’attache uniquement aux faits…..

        • Matt  

          @Bruce : Qu’il soit le premier ne veut pas dire que c’est le mieux fait.
          Et ensuite il est certes laid, mais il n’est pas vierge de tout amour, relations comme peut l’être la créature de Frankenstein qui découvre le monde qui l’entoure, et ne comprend pas la haine, pourquoi on l’a créé si c’est pour le rejetter, ce qu’il fait de travers ou pas. Il n’a pas les repères moraux, il dit lui même après avoir appris à parler en rester caché qu’il a de l’amour et de la haine en lui, qu’il ne sait pas quoi en faire, et que s’il ne peut satisfaire l’un, il satisfera l’autre. Le monstre de Frankenstein est aussi une brute dans un sens. Il tue. Par égarement.
          La personnalité de Hulk en est bien plus proche. Il veut qu’on soit gentil avec lui, ou qu’on le laisse tranquille, il ne comprend pas le monde et se met à détester les humains.
          Banner a vécu aussi avant de devenir monstre, mais comme Hulk est une seconde personnalité, sa caractérisation est séparée de celle de Banner.

          C’est le mariage entre Jeckyll & Hyde et le monstre de Frankenstein

      • PierreN  

        « Ben Grimm n’a pas grand chose du monstre quand même. »

        Au départ si, mais son allure c’est « adoucie » avec le temps (il suffit de jeter un oeil aux 2 séquences d’Allred avec Ben face à Sue, juxtaposés par Bruce dans l’article), quand bien même cette amélioration physique est légère, notamment dans les 70′s post-run de Lee/Kirby (la patine de Sinnott à l’encrage n’y est sans doute pas pour rien), à tel point que ce look de monstre plus si « monstrueux » est devenu une source de reproche pour John Byrne (ce n’est pas un hasard si lors de son propre run, il a redonné au personnage son apparence originale pendant un temps, pour finalement se raviser). Dans son « How to Draw The Thing » Byrne insiste bien sur le fait de ne pas en faire un « Teddy Bear », estimant qu’il doit conserver une certaine rugosité.

        http://www.littlestuffedbull.com/images/comics/365bengrimm/bengrimm0218a.jpg

        Byrne avait justement usé du voyage dans le temps dans Marvel Two-In-One #50 (un de ses 1er boulots en tant que scénariste) comme prétexte narratif pour confronter le Ben du présent et celui du passé, distincts grâce à leurs différences de textures de peau (Byrne n’a pas tardé à avoir des fixettes, dont cette propension au « back to basics/retour aux sources »).

          • Bruce lit  

            Je suis d’accord avec toi Pierre.
            Physiquement, Hulk reste mieux loti que Ben Grimm : il peux redevenir humain.
            Pour donner raison à Matt, Hulk sous Kirby n’est pas très beau et tout gris comme un certain Frankie… Il « s’embellit » avec le temps mais au moins il peut redevenir humain.
            La Chose , si tu remplaces ses briques (déjà un tue-l’amour) par son apparence initialise chez Kirby, on dirait un Golem (l’explication la plus retenue) ou un lépreux.

            J’ai lu la suite hier nuit avec Galactus et Doom et j’ai trouvé ça très bien. Oh, ce n’est pas inoubliable, j’ai allègrement sauté les parties consacrées à Franklin et Valeria, mais c’est frais dans l’ancien, plein d’imagination et de bons mots. Impossible de résister à Ben Grimm abandonné dans un enclos à chèvres en Latvérie.
            Le plan de Fatalis pour recycler l’énergie de Galactus et donc faire le bien est assez génial.
            Reste le gros problème de Marvel : le dessin. Un dessin non pas mauvais, mais fonctionnel qui change tous les trois pages. Impossible d’associer un duo d’auteur. La force du run de DD par exemple reste Bendis -Maleev ou Morrison -Quitely ou Milligan -Allred.
            Ici, le dessinateur est clairement un intérimaire, un page-tes-dummy, et ça c’est vraiment pénible.

    • PierreN  

      « Je me rappelle d’une séquence très amusante où il se change dans des toilettes avec dans chacune Iron Man et d’autres super héros de l’époque. Pierre, je suis sûr que tu peux me retrouver cette image ! »

      Ça ne me rappelle rien. Sorry.

      • Bruce lit  

        Alors c’est désespéré.
        Je suis sûr d’avoir lu dans un Special Strange, sûrement un teamup de La Chose.

  • Flo  

    On ne peut pas être et avoir été…
    Or Marvel a toujours raconté ses personnages au Présent, avec à chaque fois l’humeur de l’époque contemporaine, plutôt que de manière tout le temps réactionnaire pour ne faire plaisir qu’aux vieux fans bloqués dans le Passé (seuls lecteurs des ces comics? vraiment?). L’identité de la firme et de ses héros s’adaptant à peine, une poignée de détails caractéristiques restant inamovibles.

    Marvel n’est pas plus « nulle » que DC ou un autre dans leurs histoires, explicitement ciblée Action (Comics) et Tout Public – comme avec les films… ils ne se sentent ni hautain ni méprisant avec leurs lecteurs/spectateurs, qui savent faire la part des choses…
    Et ne formatent pas leurs histoires pour ne plaire qu’à une seule frange plus sophistiquée: ainsi, quand arrive un arc narratif plus profond, il représente l’exception – donc la rareté, qui est plus précieuse.

    Sinon, autant dire tout de suite que c’est le Public actuel, lecteur/spectateur, qui est « con et nul »… si on en a les tripes. :-)

  • Eddy Vanleffe  

    wouaouh vous vous êtes lâchés…^^

    ça veut dire quoi « anti-EVJF » Kaori?
    j’ai encore loupé un combat sociologue-réseaux asociaux?

    ah Matt tu es intransigeant…
    les gosses sont des éponges le plus souvent et il absorbent bien plus qu’ils n’aiment…
    la mienne est à fond sur les Philippe Lacheau par exemple… et aussi sur les Agatha Christie su coup je lui ai cherché une adaptation des dix petits nègres… je n’ai trouvé que les dix petits indiens en noir et blanc de 1954… elle a kiffé à mort… va comprendre
    elle ne supporte pas ghibli, elle trouve ça monstrueux et chiant… le côté contemplatif japonais elle y est allergique…
    en ce moment elle joue à la préado et ne veutp lus regarder un dessin animé de type disney parce que c’est « bébé »… du coup elle vu les Harry POtter, les Marvel (elle adore ant-man), les twilight…Shaolin Soccer

    hier on a regardé The Crow et on a bien aimé…
    à sept ans je n’aimais que les comédies, je ne comprenais même pas qu’on puisse avoir envie de regarder un film triste..je fuyais les larmes, il y en avait suffisamment dans la vraie vie…

    • Kaori  

      @Eddy, tu n’as rien raté, EVJF est le raccourci de enterrement de vie de jeune fille ;)
      Tu sais le fameux truc où tu dois te ridiculiser en ville déguisée et aborder des inconnus. Mais bon je n’ai pas d’amies assez cinglées pour ça ;)

    • Kaori  

      Ah et essaye Vice Versa avec ta préado, normalement ça devrait lui parler…

      • Eddy Vanleffe  

        elle l’a vu et pas aimé…

        l’enterrement de vie de jeune fille/garçon…
        Je ne sais pas, c’est un âge non?
        le mariage, et tous les trucs pour faire des occasions et avoir des pique-assiettes chez soi qui vont faire semblant de t’apprécier une soirée pour boire un coup…ça ne me parle pas…
        je crois très fort au lien du couple et au lien filial mais pas familial… mes ersatz génétiques, je ne me sens pas obligé de les fréquenter…

        de toute façon je peux faire la scène d’ici…

        -Alors salut ça va?
        -tu connais ma fille de seize ans? elle aime aussi tu sais les trucs que t’aimais bien dans le temps …les Chevalier du dragon les trucs niakwé nazis là… T’es toujours nazi?

        j’ai déjà envie de mourir étouffé dans la sauce gribiche de l’entrée….ça ou alors je flingue tout le monde avant la fin….prends sur toi et tiens le coup jusqu’à la jarretière au moins…. ou les chaises musicales, c’est si bien les chaises musicales..
        après je vais bouffer de quoi nourrir trois pays du tiers monde et j’irais germer ma honte mêlée de vodka sans les buissons ou les chiottes des filles selon mon humeur..

        • Kaori  

          Ha ha… Si tu savais…
          J’ai rien contre ma famille au sens large, ils sont ce qu’ils sont et je n’ai jamais eu de problèmes avec eux. J’ai plus de mal avec les personnes qui décident que passer Noël avec moi ne veut rien dire parce que je n’appelle jamais, que je n’invite jamais, etc.
          Cette année j’entends déjà les réflexions parce que j’ai oublié d’appeler pour l’anniversaire de mon neveu et que je n’ai pas appelé pour demander des nouvelles etc. Je leur interdis pas de prendre leur téléphone, hein…
          Bref cette vie de « famille » faite de convenances me gonfle.
          Clairement, non, dans ce sens, je ne suis pas du tout famille… Je suis chez moi et je j’emmerde personne, c’est pourtant pas trop demander…

    • Matt  

      @Eddy : A 7 ans tu te disais qu’il y avait assez de larmes dans la vraie vie ?…

      Mais oui je comprends ce que tu veux dire. Je suis pas intransigeant, j’ai juste pas l’habitude avec les gosses. J’ai envie qu’ils aient le même niveau de culture et de réflexion qu’un adulte^^

      Euh…sinon pour vos histoires de famille…ça dépend toujours des familles hein. Il n’est pas question de croire au nom au lien familial. Si tu t’entends hyper bien avec ta famille, c’est cohérent de croire en ce lien. Et inversement.
      Moi c’est même pas que je suis pro ou anti mariage, c’est juste d’un point de vue narratif que je trouve ça débile que ce soit mis à ce point en avant. Bon je vous crois que Galactus ou Fatalis se contentent d’attaquer par hasard à ce moment-là, mais je faisais part de mes crainte à ce sujet. Le Méphisto de OMD m’a traumatisé.
      Imaginez : L’univers conspire pour briser un mariage ! Houlàlà ! Galactus ou Eternité, Thanos ou les grands anciens veulent faire capoter le mariage de Bébert et Paulette dans le bled de Trouduculpaumé sur terre. ça fait peeeuuur !^^

      • Kaori  

        Matt, on t’a dit que c’était pas une intervention pour stopper le mariage, juste qu’ils se manifestent pendant le mariage et donc nos héros devraient stopper le mariage pour aller sauver le monde… Bruce l’a bien expliqué plus haut.

        • Matt  

          Euh oui, et j’ai dit à l’instant que je vous croyais. Et que j’expliquais mes craintes, en me moquant du truc^^

          • Kaori  

            Argh, désolée, j’ai lu trop vite, et comme tu insistais encore dessus à la fin de ton message, j’ai mal interprété ;)

      • Eddy Vanleffe  

        Ben oui Matt…je ne vais pas te raconter ma vie, mais non ma prime enfance n’a pas été un lit de roses comme dirait l’ami Freddy Mercury…
        Je ne me plains pas, c’était pas ma vie en fait, j’étais juste là, j’ai tout vu et j’ai toujours préféré le rire…
        petit je ne loupais pas un « Charlots » par exemple ^^

  • JP Nguyen  

    Le titre de l’article est terriblement perspicace et cynique !
    Je suis fan de la Chose mais blasé de Marvel. Ayant lu cet épisode et le premier arc de Slott, j’ai trouvé le mariage sympa mais l’arc avec Doom/Galactus très poussif, sans grande originalité ou moment remarquable.
    Plus globalement, l’univers Marvel a atteint depuis un certain temps un état où plus rien n’a de véritable sens ou d’impact durable. A ses débuts, Reed et Sue pouvaient se marier et leur mariage s’inscrire dans la durée. Mais avec l’étirement de la continuité, toutes les morts et résurrections, tout peut arriver mais plus rien ne compte vraiment.

    • Bruce lit  

      Tout dépend de comment prendre les choses.
      Pour moi, je clos « mon » Marvel :
      Les Xmen se terminent avec Aaron
      DD avec Waid
      SM avec Superior Spiderman
      Punisher avec Aaron
      et les FF avec cette histoire.
      Tout ce que je lis désormais, c’est presque « professionnel » pour alimenter le blog et quelques bulsshit detector, mais l’implication émotionnelle n’est plus là, c’est juste un coup d’un soir…
      En cela, oui, on peut appeler ça du cynisme.

  • Jyrille  

    Aucune chance que je lise ça mais ça fait plaisir à lire ! Je suis mitigé pour les dessins : j’aime beaucoup celui de l’enterrement de vie de jeune fille mais impossible de remettre un nom sur ce dessinateur… C’est lui Adam Hugues ?

    La BO : tu as déjà dû me le faire écouter. C’est sympa.

  • Jyrille  

    Ah et très bon titre d’article au fait.

    • Bruce lit  

      Merci.
      Oui, l’auteur de l’enterrement de vie de jeune fille, tout du moins celui du scan, est Adam Hugues
      Alister : ce morceau sonne Elliot SMith, tu ne trouves pas ?

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *