La déchéance des Wayne (Batman Telltale)

BATMAN, THE TELLTALE SERIES par Telltale Games

Une aventure vidéo-ludique supérieure à pas mal de films  ©Telltale Games

Une aventure vidéo-ludique supérieure à pas mal de films
©Telltale Games

AUTEUR : MATTIE-BOY

Nous revoici pour un article sur un jeu Telltale Games. Après THE WOLF AMONG US tiré des comics FABLES, voici un jeu Batman tiré de…ben…des comics BATMAN de DC.

Je l’ai déjà dit, Telltale Games est spécialisé dans les jeux d’aventure proches du film interactif avec des choix multiples de dialogues et des phases de QTE (des suites de boutons sur lesquels cliquer au bon moment pour s’en sortir lors d’un combat très cinématographique). L’intérêt de ces jeux n’est donc pas tellement dans le gameplay mais dans l’histoire, les conséquences des choix, le suspense, etc.
Les conséquences des choix ne sont pas toujours très importantes non plus. Justement parce qu’écrire une histoire, c’est compliqué. Et donc il ne peut pas y avoir 100 histoires différentes en fonction des choix. Comme dans beaucoup de jeux qui n’ont au final qu’une « bonne fin » et « mauvaise fin », les choix ont surtout une incidence sur le voyage et non sur la destination. Certains persos pourront vous détester, des embrouilles dans les dialogues pourront se déclencher suite à une de vos décisions qui n’auraient pas eu lieu dans le cas contraire, etc.

Ici, l’histoire est très intrigante et on se sent impliqué au point qu’il est difficile de poser le jeu pour reprendre la partie plus tard. Attention tout de même, le but de cette histoire n’est pas de s’inscrire dans le canon du comics, puisqu’ici Le Pingouin sera par exemple un vieux copain d’école de Bruce qui est devenu criminel suite à la ruine de sa famille, et physiquement c’est un grand maigrichon. De la même manière, certains personnages secondaires que les fans connaissent peuvent avoir un rôle bien différent (imaginez Alfred en traitre ignoble…je vous rassure ce n’est pas le cas, parce que je ne vous révélerai pas qui est le cerveau criminel derrière toutes les magouilles qui menacent Bruce, mais il faut s’attendre à des surprises qui diffèrent des comics).

 Le Pingouin menace Harvey Dent  ©Telltale Games Source : jeuxvideo.com http://www.jeuxvideo.com/screenshots/451777-0-0

Le Pingouin menace Harvey Dent
©Telltale Games
Source : jeuxvideo.com 

Là où l’histoire du jeu fait fort, c’est qu’elle ne menace pas juste Batman et des civils innocents, mais directement Bruce Wayne et sa réputation. Première « trahison » du comics : il est rapidement révélé que le père de Bruce, Thomas Wayne, trempait dans des magouilles criminelles avec le parrain local de la mafia : Carmine Falcone. Ce dernier s’invite au manoir Wayne le soir d’un gala organisé pour Harvey Dent qui se présente comme candidat à la mairie pour remplacer le corrompu maire Hill. Le joueur comprend que Carmine Falcone semble s’attendre à ce que le fils Wayne fasse comme son père, mais Bruce est un peu largué parce qu’il ignore les secrets de son père.

Secrets qui vont éclater dans la presse via une source inconnue qui veut détruire la réputation de Wayne. Oswald Cobblepot (dit « Le Pingouin »), terroriste à ses heures, semble bien profiter de l’info pour essayer de mettre la main sur Wayne Enterprises. Bruce se retrouve compromis et menacé dans sa vie civile. Et lorsqu’il enfile son costume de Batman, c’est auprès d’une nouvelle venue à Gotham, Catwoman, qu’il va trouver un peu d’aide.

Batman et Catwoman font équipe face à un mystérieux cerveau criminel, même si leur relation reste toujours aussi chaotique  ©Telltale Games Source : jeuxvideo.com http://www.jeuxvideo.com/screenshots/451777-0-0

Batman et Catwoman font équipe face à un mystérieux cerveau criminel, même si leur relation reste toujours aussi chaotique
©Telltale Games
Source : jeuxvideo.com 

Le jeu fait se réunir un paquet de personnages mais sans devenir une série de grosses bastons ni une partouze de héros puisqu’au final Batman est seul, ses ennemis ressemblent juste à des criminels, et la quantité de personnages secondaires est également là pour qu’on s’interroge sur qui est derrière tout ça.

Carmine Falcone ne semble pas avoir intérêt à ce que ses magouilles avec la famille Wayne soient révélées, donc il est écarté de la liste des suspects. Surtout après avoir été tué…
La machination finit par dégénérer complètement. Le Pingouin s’en prend à Harvey Dent qui, lors d’une attaque, finira en Two-Face. Ce passage est intéressant car il témoigne d’un changement dans l’histoire. Au moment où Harvey est menacé, vous aurez le choix, en tant que Batman, de le sauver lui ou Catwoman qui est sur le point de se faire attaquer par les hommes du Pingouin. Si vous choisissez de sauver la fille, Harvey va se faire cramer la tronche. Si vous choisissez de sauver Harvey, Catwoman sera blessée. Mais de manière bien moins importante, et elle ne nous en voudra même pas trop. Mais ça vous n’en savez rien à l’avance évidemment.

Vous avez le choix de ne pas créer ce personnage défiguré. Mais avouez que vous en avez envie ! ©Telltale Games Source : jeuxvideo.com http://www.jeuxvideo.com/screenshots/451777-0-0

Vous avez le choix de ne pas créer ce personnage défiguré. Mais avouez que vous en avez envie !
©Telltale Games
Source : jeuxvideo.com 

Le comportement de Harvey ne différera pas de manière radicale non plus dans les deux cas puisque l’histoire doit rester la même, mais s’il a la tronche cramée, il va devenir beaucoup plus vite déséquilibré et dangereux (et il en voudra vraiment à Batman). Comme son problème de double personnalité n’est pas lié à sa défiguration mais le guette depuis longtemps, il va malgré tout perdre pied et devenir dingue mais de manière moins brutale et plus subtile s’il a encore son visage intact. Mais disons que vous avez le choix de créer Two-face visuellement, ou pas. Toujours est-il qu’il va devenir maire et qu’au final, dans son état, ce ne sera pas mieux qu’avant.

Bref, avec toutes ces histoires, Bruce va finir à Arkham (oui, oui !) et rencontrer vite fait, lors d’un caméo pas très utile à l’histoire mais bien fichu, un Joker qui semble avoir déjà pigé lors de dialogues jouissifs que Bruce et la chauve souris ne font qu’un. Mais le Joker s’en fout, tout cela l’amuse. Il aidera même Bruce à passer un coup de fil en faisant diversion avec une émeute.

Eh ! Mais qui c’est celui-là ?  ©Telltale Games Source : jeuxvideo.com http://www.jeuxvideo.com/screenshots/451777-0-0

Eh ! Mais qui c’est celui-là ?
©Telltale Games
Source : jeuxvideo.com 

Pendant l’absence de Bruce, un nouveau groupe de criminels du nom des enfants d’Arkham fait régner la terreur. Leur mystérieux chef semble en vouloir personnellement à Bruce et pourrait bien être le responsable de sa déchéance totale. Il va s’avérer en effet que le père de Bruce aurait fait enfermer, avec la complicité de Falcone, des adversaires politiques ou des témoins gênants. La mère de Cobblepot notamment. Donc forcément ce dernier n’est pas content. Mais Cobblepot n’est pas le leader. C’est encore quelqu’un d’autre qui semble avoir souffert terriblement à cause des anciennes familles corrompues de Gotham. On pourrait presque trouver que ce personnage a ses raisons de vouloir se venger, mais il s’en prend à un Bruce innocent qui n’a jamais rien su de ces magouilles, et met la ville à feu et à sang.

Sans tout vous révéler, c’est une histoire en tous cas qui est rondement menée. Comme vous avez pu le comprendre, ça se déroule dans la « jeunesse » de Batman puisqu’il rencontre ici pour la première fois le Joker, Catwoman, Two-face, etc. Les choix proposés ne changeront forcément pas toute l’histoire mais peuvent créer des situations tendues, comiques, et même…euh…coquines (ouais vous pouvez passer un moment très intime avec Selina Kyle), et ils impliquent vraiment le joueur.

 Eh ! Doucement, Bruce ! Vous venez de vous rencontrer.  ©Telltale Games Source : jeuxvideo.com http://www.jeuxvideo.com/screenshots/451777-0-0

Eh ! Doucement, Bruce ! Vous venez de vous rencontrer.
©Telltale Games
Source : jeuxvideo.com

Il y a tout de même quelques phases d’analyse du terrain à faire en tant que Batman avec des mini énigmes (simples) qui permettent de faire une reconstitution de la scène de crime (où est partie la balle, comment est mort telle personne, etc.) Et bien sûr les fameuses scènes d’action avec QTE qui pourront vous coûter la vie si vous ne réagissez pas assez vite (même s’il y a aussi parfois des feintes, avec des actions que vous pouvez rater sans que ce soit mortel. Mais visuellement Batman se prendra une mandale.)

Telltale Games a depuis fait d’autres jeux Batman. Ils appellent ça des saisons aussi, comme des séries. Je n’ai joué qu’au premier jeu, mais ils ne semblent pas spécialement se suivre (enfin…pas plus que les comics on va dire. Ce sont de nouvelles intrigues à chaque fois, même si les jeux ont aussi une continuité comme par exemple la trilogie de Nolan).

Vous devrez parfois choisir dans quel endroit vous rendre en premier, ou choisir de vous rendre quelque part en Bruce Wayne ou en Batman, pour des approches différentes d’une même scène (subtilité ou intimidation)  ©Telltale Games Source : jeuxvideo.com http://www.jeuxvideo.com/screenshots/451777-0-0

Vous devrez parfois choisir dans quel endroit vous rendre en premier, ou choisir de vous rendre quelque part en Bruce Wayne ou en Batman, pour des approches différentes d’une même scène (subtilité ou intimidation)
©Telltale Games
Source : jeuxvideo.com

Sur le plan visuel, un peu comme dans THE WOLF AMONG US, le jeu utilise le cel shading pour donner un aspect dessin aux personnages avec des contours noirs marqués et des couleurs plus limitées. C’est assez réussi, même si moins stylisé que l’univers de FABLES.

En gros c’est un jeu que je recommande. Il n’oblige pas non plus à aller chercher les suites, et c’est une bonne histoire très prenante qui utilise tous les éléments de son univers, de la vie civile de Bruce, de la politique de la ville, des institutions en place comme l’asile d’Arkham, à la psychologie des personnages rongés par la haine (les méchants) ou par la culpabilité (Bruce) en passant par des ennemis célèbres de la chauve souris. Quant à l’aspect playboy de Wayne qui semble toujours lui faciliter la vie d’habitude, il le met ici dans une merde noire avec un scandale médiatique terrible sur sa famille, au point qu’il se retrouve même avec un équipement tout pourri à la fin du jeu puisqu’il n’a plus accès aux entreprises Wayne (malgré l’aide secrète de Lucius Fox).

 Attention à ce que vous dîtes au caïd de la mafia  ©Telltale Games Source : jeuxvideo.com http://www.jeuxvideo.com/screenshots/451777-0-0

Attention à ce que vous dîtes au caïd de la mafia
©Telltale Games
Source : jeuxvideo.com

Quant à l’idée de créer un nouveau vilain spécialement pour le jeu, c’est aussi très bien joué puisque même si techniquement Cobblepot aurait pu faire l’affaire en méchant qui veut se venger de la famille Wayne, les fans l’auraient vu venir trop facilement. Et quand le jeu se paie le luxe d’être complexe dans la caractérisation de ses personnages, c’est appréciable. Par exemple, pour Bruce son père reste un père aimant dans ses souvenirs, et la vérité sur ses activités illégales est difficile à encaisser. Et certains méchants ont des motivations compréhensibles (mais évidemment des actes impossible à cautionner.)

Bref encore un bon jeu pour Telltale qui, faute de révolutionner le jeu-vidéo avec un gameplay au final très limité, nous propose une histoire très bien ficelée.

Le jeu étant découpé en 5 parties, il y a 5 trailers qui varient un peu selon vos choix (2 ou 3 trailers possibles par épisode) Voici le trailer de l’épisode 2, quand l’intrigue a un peu démarré, mais sans spoiler.

Mattie Boy est formel : Le Batman de Telltale est une adaptation video ludique bien plus jouissive et immersive que les films. Il vous explique pourquoi chez Bruce Lit.

BO du jour : le thème principal du jeu :

27 comments

  • Matt  

    Je me rends compte que mon article n’est pas aussi complet que je l’aurais voulu.
    L’étoile manquante, c’est pour un gameplay un peu limité d’un point de vue purement « jeu vidéo » et aussi pour quelques affrontements surhumains exagérés (notamment contre le cerveau criminel qui est censé être un humain normal)

    Mais à côté de ça, plein de thèmes intéressants sont abordés en moins de 10h de jeu.
    -La relation père\fils avec Alfred alors que ce dernier a du choisir de rester au manoir Wayne pour élever un jeune Bruce orphelin, et la culpabilité d’Alfred de ne jamais avoir osé lui dire ce qu’il avait découvert sur les activités de son vrai père.
    -La romance réussie avec Catwoman qui derrière son assurance a un problème d’estime de soi (à la fin elle ne résiste pas à la tentation de nous voler un truc, et Bruce la rattrape et peut, au choix du joueur, aller dans son sens et lui dire qu’elle n’est qu’une voleuse, ou se souvenir qu’elle nous a sauvé la vie plus tôt alors que rien ne l’y obligeait)
    -La corruption de Gotham et son rapport avec les familles fortunées.
    -la dangerosité de l’état policier avec un Harvey Dent qui, une fois devenu maire, déclare une sorte de loi martiale et fait de Gotham un état hyper répressif avec son unité spéciale.
    -Le portrait d’un Bruce anéanti par les révélations sur son père qu’il n’arrive pas à détester
    -Des amitiés qui se brisent de manière convaincantes et tragiques (Bruce/Harvey, et dans une moindre mesure Bruce/Oswald)
    -La puissance des médias pour briser des vies
    -la légitimité du justicier (Montoya n’aime pas Batman et vous pourrez (ou non) essayer de lui faire changer d’avis.) Gordon n’appréciera pas non plus que vous choisissiez d’interroger le maire Hill en tant que Batman (mieux vaut y aller en tant que Bruce)
    -La maltraitance des enfants (oui, oui ! Je vous dis pas qui mais parmi les méchants, il y a un enfant maltraité)

    Bref…c’est quand même très bien ficelé comme histoire. Et plein de sous-textes.

  • Manu  

    Excellent article Matt
    J’avoue avoir espèré pas mal du jeu mais que je suis quand même resté sur ma faim. Bien que sachant à quoi m’attendre de la part d’un jeu Telltale, j’ai trouvé un certain manque de punch dans le déroulement général de l’histoire.
    J’ai bien apprécié une relecture du batverse, la possibilité des choix multiples, le design global, la romance avec Catwoman… Mais pour le reste, je n’ai pas accroché davantage.
    Je pense aussi que si le jeu avait été traduit comme sur la série des Arkham, cela aurait permis une meilleure plongée dans l’ambiance. De plus le jeu est un peu trop clair à mon goût pour les couleurs. Je n’ai pas ressenti les passages de nuit comme étant très crédibles.
    Pas un mauvais jeu, mais bien trop court, moins immersif que ce que j’imaginais, et aux actions finalement trop limitées qui m’ont empêché de l’apprécier plus que ça.

    • Matt  

      « si le jeu avait été traduit comme sur la série des Arkham »

      Euh…il a été traduit.
      Enfin je sais pas à quelle version tu as joué mais j’ai une version VOSTFR.
      Ah tu voulais une VF peut être ?

      Moi j’ai apprécié comme tu as pu le comprendre^^ Le côté trop clair ou le gameplay limité, c’est pas faux, Mais niveau histoire et traitement des persos, je trouve que ça va tellement plus loin que la plupart des films. Comme au hasard…la trilogie de Nolan (dont je n’aime que le 2eme film)
      C’est davantage creusé dans tous les domaines. Il y a un paquet de trucs qui se passent et aucun ne semble parachuté de nulle part. Les réactions et évolutions des personnages sont crédibles et réussies, etc.

      Et le passage sur les gosses maltraités par la famille d’adoption…c’est glauque ! Quand on découvre que le cerveau criminel a été tabassé dans son enfance à coup de ceintures dans une pièce secrète dans la cave d’un « gentil » couple.
      Et il y a un côté « détective » à Batman qui est 100 fois mieux exploité que dans les films aussi.
      C’est davantage du niveau de la série animée des années 90.

      • Manu  

        Oui voilà une VF c’est ce que je voulais dire. Parce que lire les sous-titres, ça m’a un peu empêché de rentrer dans l’histoire.
        Après je comprends tout a fait que l’on aime ce style de jeu, c’est juste pas ma came.
        Et je suis complètement d’accord avec toi pour le plaisir de voir les choses autrement que celles qui sont inscrites dans le marbre :)
        Et je suis à 100% d’accord avec toi concernant les films de Nolan : le 1 et le 3 ne sont pas mauvais en soi, mais j’ai du mal a les revoir avec plaisir. Par contre le 2 est super

        • Matt  

          Le truc c’est qu’aucun jeu de Telltale n’a bénéficié de doublage français. Et c’est pas trop leur faute^^
          Je crois même que certains n’ont même pas de sous titres français (certaines versions console sont en anglais…sous titré anglais^^)
          Faut croire que ça n’a jamais suffisamment marché en France pour que les jeux aient droit à ça.

          Bon après moi j’aime bien la VOST donc ça ne me dérange pas du tout. Des fois les doublages français sont nazes.
          Mais The wolf among us, je l’ai fait en full anglais. Parce que…pas le choix.
          Je crois que depuis la version PC a des sous titres traduits. Mais certaines versions console, non.

  • JP Nguyen  

    Je ne connaissais pas du tout. C’est intéressant, cette possibilité de revisite du Batverse, avec des variantes à l’intérieur, ce qui est spécifique aux jeux vidéos, quand la BD et le cinoche ne peuvent dérouler qu’une seule histoire…
    Ceci dit, je manque de temps pour jouer devant un écran… Ces dernières années, mon programme ludique s’est principalement limité au… Baby-foot !

    • Matt  

      Mais c’est pas plus long qu’une série TV hein^^
      D’ailleurs, même si les divers choix sont impossibles au ciné, le format d’une telle histoire fonctionnerait bien en une saison de 10 épisodes.
      Parce que je le répète, l’histoire est vraiment bien.

      Bon, le studio Telltale a fermé maintenant donc il n’y aura plus d’autres jeux de leur part. Apparemment ils produisaient trop de jeux trop vite et avaient une gestion financière pourrie, et ce fut la faillite.

  • Jyrille  

    Très intéressant et chouette article Mattie, comme JP je ne connaissais pas du tout. Je ne joue pas aux jeux vidéos mais j’aime beaucoup ce monde et leurs évolutions (c’est à cause de mon boulot que je trouve ça fascinant). J’ai commencé à jouer à Arkham Asylum (je crois) sur XBOX il faudrait que je le termine un jour… En tout cas le trailer est super efficace et l’histoire a l’air vraiment bien foutue : j’adore quand toutes les strates sont représentées, comme dans THE WIRE.

    La BO : un thème qui me rappelle fortement ceux de Hans Zimmer pour la trilogie de Nolan. J’ai revu The Dark Knight Rises : c’est encore pire que dans mes souvenirs.

    • Matt  

      Ils devraient embaucher les scénaristes de Telltale pour faire des films^^

      Tu peux jeter un oeil aux autres trailers si tu veux. Je ne les ai pas mis parce qu’ils finissent par révéler des trucs, mais si tu ne joues pas, tu peux te faire plaisir à les regarder^^

    • Matt  

      Par exemple trailer de l’épisode 3 (il y a 5 parties) :

      https://www.youtube.com/watch?v=_B3wcpObTyI

      Et on peut voir au début que Harvey se prend un projecteur sur la gueule et a la tronche cramée par la suite. Si on a choisi de le sauver lui plutôt que Catwoman dans l’épisode 2, le trailer du 3 change un peu et il ne se fait pas cramer la tronche.

      A savoir aussi : les scènes de baston qu’on voit en mode « cinéma » dans les trailer, il y a en réalité des touches sur lesquelles appuyer dans le jeu pour éviter de se faire battre. Rater l’esquive d’un coup de poing ne fera pas grand chose. Rater l’esquive d’une balle…peut tuer^^

  • Présence  

    Je me rends compte que ce n’est pas évident d’écrire un article sur un jeu vidéo, surtout quand il repose sur une intrigue qu’il ne faut pas dévoiler. Ton article fait bien ressortir la dimension adulte des thèmes présents dans le récit. C’est intéressant de voir comment DC Comics laisse de la liberté aux créateurs qui exploitent son personnage emblématique, dans le cadre des jeux vidéo.

  • Bruce lit  

    Pour moi il est doublement trop tard ; Telltale, c’est fini et je n’ai plus touché une manette depuis…6 ans. L’envie n’est plus là, mais simplement pour des raisons logistiques : la configuration de la maison ne me permet de jouer à l’abri de mes deux monstres et ce que j’avais lu des consoles Ps4 et Xbox avait anéanti toute volonté de m’inscrire en ligne, de télécharger je ne sais pas quoi…Ce que j’aimais dans les consoles, c’était qu’à l’inverse des jeux PC tu avais juste à l’allumer sans t’emmerder d’une quelconque installation.

    Pour le reste, je ne suis pas sûr que ce jeu m’aurait intéressé du temps de ma phase addict : j’aimais bien les jeux de bastons bourrins. J’avais adoré les Arham Asylum à l’époque où Batman ne m’intéressait pas. Là, on est plutôt dans du jeu de rôle à la Fahrenheit non ?
    Bruce Wayne est vachement maigre sur tes scans. Son internement à Arkham est bien écrit ? Il y a avait des phases psychanalytiques intéressantes dans le 1er Arkham Asylum. C’est là que j’y avais découvert Harley Quinn. A ce propos, il existe des épisodes où elle crédible en tant que psy, elle ?

    • Matt  

       » la configuration de la maison ne me permet de jouer à l’abri de mes deux monstres et ce que j’avais lu des consoles Ps4 et Xbox avait anéanti toute volonté de m’inscrire en ligne, de télécharger je ne sais pas quoi…Ce que j’aimais dans les consoles, c’était qu’à l’inverse des jeux PC tu avais juste à l’allumer sans t’emmerder d’une quelconque installation. »

      Prends une Nintendo Switch^^
      C’est une console portable, tu peux jouer dans tes chiottes, dans ton lit, à l’abri des gosses. L’écran est assez gros. Et au pire c’est une console hybride, tu peux la brancher sur la télé si un jour t’es tout seul.
      Faut juste créer un compte Nintendo comme depuis un bail sur toutes les consoles. Rien de spécial à télécharger, si ce n’est une mise à jour d’un jeu parfois si y’a un bug.

      « Telltale, c’est fini »

      Et alors ? Tu ne t’intéresses qu’aux studios qui n’ont pas fermé ?^^

      « Bruce Wayne est vachement maigre sur tes scans. Son internement à Arkham est bien écrit ? »

      Il n’est pas spécialement maigre. Juste pas taillé comme un super héros.
      Son internement ? Il se fait droguer et perd la boule, casse la gueule à Cobblepot devant tous les médias (et personne ne sait que Cobblepot est un mafieux à ce moment là), donc t’es interné (surtout que Harvey est devenu maire et fait arrêter un peu n’importe qui)
      T’es donc pas tellement psychanalysé, juste t’es enfermé et tu fais « ami ami » avec le Joker (appelé John Doe) qui est presque sympa avec toi, il te sauve de 2 patients violents (mais tu sens qu’il est pas net du tout, et qu’il a compris qui tu es)

      En fait le leader des enfants d’Arkham veut te faire ressentir ce qu’on ressenti les gens sains d’esprit internés contre leur gré (et drogué pour paraître fous) par ton père et Carmine Falcone.

      Je ne connais pas Fahrenheit. C’est un jeu d’aventure ce Batman, pas un jeu de baston (énigmes et choix de dialogues). Evidemment je ne parle que de jeux scénarisés ici. Surtout s’ils sont inspirés de comics.

      C’est fou comme vous compartimentez tout. T’aimes lire ou voir un film, mais en jeu, faut de l’action et tu t’en fous de l’histoire ?

  • Eddy Vanleffe  

    Bon je sais enfin ce que veut dire telltale: c’est un livre dont vous êtes le héros en jeu vidéo. j’aime le concept: je crois avoir joué à un truc walking dead sur tablette qui ressemblait à ça…

    Bravo Matt pour la diversification

    • Matt  

      Ben ils ont fait 4 ou 5 « saisons » (jeux) sur Walking Dead^^
      C’était peut être ça ?

      Je n’ai fait que les 2 premiers moi. Dans le premier on joue un black qui protège une gamine du nom de Clémentine.
      Dans le 2eme jeu on joue Clémentine (notre bon protecteur étant mort tragiquement à la fin du premier jeu)

  • Manu  

    Bon, maintenant Matt, ‘faut que tu pondes un article sur la quadrilogie des séries « Arkham » en jeu vidéo. Je viens de terminer grâce à mon côté obsessionnel pour la 3ème fois « Arkham Knight » à 201% ( oui, oui, faut connaître les trucs pour ça). Et du coup, je suis curieux de savoir ce que tu en as pensé aussi.
    Sinon, un article en commun? ;)

    • Matt  

      M’enfin qui es-tu ? Tu écris des articles ici ? Je suis perdu avec les pseudos qui changent moi.

      Arkham Knight j’ai bien aimé, même si c’est très bourrin les phases en Batmobile et que les défis du Riddler me gonflent en général.
      Mais déjà faire du Joker une personnalité enfouie dans la tête de Batman était génial.
      Je n’ai pas joué à « Arkham origins » par contre. Pas le même studio. J’avais pas envie.

      J’ai joué à un spin-off 2D « origins BLackgate » par contre que j’ai bien aimé (même si certains comparent forcément en disant « beuh c’est en 2D », mais ils n’ont pas pigé que c’était un jeu portable sur la 3DS à la base…)

      • Manu  

        J’ai juste écrit un seul article ici ( sur Barbe Rouge) par la bonne grâce du taulier de ce site qui m’a fait l’honneur de ce privilège.

    • Matt  

      Le truc aussi c’est que, n’en déplaise à Bruce qui veut de l’action bourrine quand on parle jeux vidéo, je parle surtout de jeux narratifs ici, justement parce que le jeu vidéo c’est pas ce qui cartonne sur ce blog. Je parle donc davantage des jeux avec histoires proches du cinéma ou de la BD.

      Je pourrais faire des tests de jeux plus orientés action, mais là déjà il faudrait entrer dans la partie technique, parler graphismes, gameplay, durée de vie, jouabilité, bugs, qualité des contrôles, etc. Parce que niveau histoire y’a rien à dire souvent : t’avances et tu tapes^^
      Et je pense que tout le monde s’en fout dans notre lectorat de ce genre de jeux.

      Je peux me tromper mais bon déjà je sais que je vais laisser la team sur le carreau.

      • Jyrille  

        Personnellement, je pense que cela peut être intéressant si tu rends le jeu vivant et intéressant, ce qui est tout à fait faisable.

      • Manu  

        Alors moi je le vois différemment : parce que y’a matière à débattre justement, et plus en particulier sur cette série là : les histoires, les partis pris, la vision des personnages, la comparaison face aux BD, etc… Moi je suis chaud pour un papier là-dessus, surtout que je suis à fond sur cette série ( Hors Sujet : si le Rocksteady annonce un prochain Batman dans les mois à venir, je suis déjà dans les strating-blocks)

  • Bruce lit  

    Et sinon, y’a personne pour dire à Selina qu’elle a l’air cruche avec ses lunettes de ski ?
    Non, c’est vrai, le masque façon Michelle Pfeiffer a quand même plus de…chien !

    • Manu  

      Raaaah Michelle elle avait une classe folle, quoique son costume faisait trop SM pour mon goût de chochotte

      • Bruce lit  

        Ben celui de la BD est pas mal aussi, sans ces lunettes qui viennent gâcher le sex appeal.

        • Manu  

          Perso, je préfère ce costume plutôt que celui qu’elle porte dans « Year One » ou « Un Long Halloween »

        • Matt  

          Moi j’aime bien.
          Et des protections pour les yeux c’est plus pratique que d’avoir l’air d’une reine SM.

        • Matt  

          Et puis j’ai envie de te contredire de toutes façons^^
          J’ai insisté sur les personnages, sur le côté humain et intimiste, sur la qualité du traitement des persos et de l’intrigue, principalement pour toi, et t’as fait le gros blasé « boaf ça tabasse pas assez »

          Alors tu sais quoi ? Prout !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *