L’Apocalypse selon Lobdell (Age of Apocalypse)

Age of Apocalypse par Scott Lobdell, Fabian Nicieza et Collectif

Première publication le 27/03/15. Mise à jour le 03/12/18

AUTEUR : MAILLARD PERETTI

VO : Marvel 

VF :  Semic, Panini

La fin commence... Ici!

La fin commence… Ici!©Marvel Comics

Age Of Apocalypse est un Crossover Marvel qui interrompit la publication mensuelle de toutes les séries labellisées Xmen pendant 5 mois. Tout a été réédité en 4 volumes par Panini dans des traductions souvent approximatives….

1995. En cette année, un événement majeur se profile à l’horizon de la Maison des Idées: L’Ère d’Apocalypse. Le scribe des familles mutantes, Scott Lobdell, concocte un crossover liant toutes les séries « X » de l’époque, et bouleversait les publications pour 4 mois, opération inédite jusqu’alors. Marvel, face au péril Image, est dos au mur mais les X-men sont encore leur fer de lance, loin devant Avengers qui s’enlise toujours, ou Spiderman en pleine Saga des Clones. C’est l’époque des depliant-chromo-metal-covers, des amusements divers avec Photoshop, des épisodes-poster (le duel Wolverine/Sabretooth) et autres joyeusetés bien datées.

En cette décennie affectionnant particulièrement le « grim n’ gritty » surgit le plus tragique des mondes possibles. Un signe des temps, qui prouvait aussi à quel point l’existence des héros mutants était l’épicentre de l’empire Marvel. Ainsi, le fils du professeur Xavier, Légion, revenait dans le passé, créant un séisme temporel. En tuant accidentellement son père au lieu de Magneto, il entraînait une réaction en chaîne menant à la domination de la Terre par le mutant Apocalypse.

Le joug d'Apocalypse apporte désespoir et panique aux humains

Le joug d’Apocalypse apporte désespoir et panique aux humains©Marvel Comics

Sans Xavier pour créer les X-men, tout l’univers connu sombrait dans l’oubli: Ni Vengeurs, ni Fantastic Four ou Spiderman n’existaient au sein de ce monde ravagé. On retrouvait certain d’entre eux, mais loin du faste et de la gloire habituelle. La carte du globe elle même changeait, de territoires irradiés en paysages désolés. Cette fois, l’holocauste mondial était du fait des mutants, et non des humains. Les milices du despote millénaire En Sabah Nur avaient semé le chaos et la terreur.

Jurant de défendre le rêve d’harmonie de son ami , Magneto créa les X-men. Les héros posèrent le camp dans l’école de Westchester, mais ne purent contrecarrer la montée en puissance d’Apocalypse et sa main mise sur le monde. Si, dans cette ligne temporelle, la plupart des humains fuient les camps de concentration du monstre, les mutants aussi sont confrontés à la politique de survie du plus fort promulguée par le tyran. Seuls les plus terribles sortent des mines et deviennent ainsi les prélats et cavaliers de la garde d’Apocalypse…

Dans ce climat de peur et de génocide, parsemé de monticules de crânes humains, seuls les X-men résistent. C’est l’occasion pour les auteurs de se pencher sur les personnages pour nous les faire apparaître à travers un prisme distordu et dérangeant…

Au royaume des aveugles, Cyclope y voit...

Au royaume des aveugles, Cyclope y voit…©Marvel Comics

Ainsi, alors que les titres habituels changent de noms, marquant encore plus le lecteur dans sa propre réalité, trouverons-nous à la tête des X-men Quicksilver et Banshee,le premier habituellement adversaire du maître du magnétisme, le second ruminant ici ses regrets de sortir de sa retraite paisible. Tornade, impétueuse, amoureuse de Pietro, Dazzler, désabusée, fumant clope sur clope, ou encore Feu du Soleil, défiguré et noyé de remords…

Iceberg, plein de sarcasme et de cynisme, n’est plus qu’un automate de glace mais contrôle ses pouvoirs bien mieux que jamais. Malicia, elle, a donné naissance au fils de Magneto… Charles.

La fureur aveugle de Colossus, dans un monde à la Dickens

La fureur aveugle de Colossus, dans un monde à la Dickens©Marvel Comics

Nous trouvons là Bishop qui seul se rappelle de fragments de « nôtre » réalité, (Car lui-même issu d’une époque différente, c’est tiré par les cheveux, mais bon, c’est les X-men, on a l’habitude). Ce qu’ils apprennent bientôt de ce dernier va les remplir d’effroi… Leur réalité est survenue par erreur, l’erreur d’un fils assassinant son père. Comme on l’imagine, une épopée commence alors pour « rebooter » l’existence de ce monde et retourner à celui qui devrait être, à travers les différents titres.

Une course effrénée pour retrouver les différents artefacts, dirons-nous, seuls capables d’assurer le retour à la réalité de la Terre 616 commence: Un morceau du Cristal de M’Kraan, et les seuls mutants dont les pouvoirs agissent sur le temps encore en vie. Le but, renvoyer dans le passé Bishop, unique vestige de l’ancienne réalité, pour arrêter Legion.

"Montre moi quelqu'un qui n'a peur de rien, je te montrerai un idiot" - Le sacrifice du Hurleur

« Montre moi quelqu’un qui n’a peur de rien, je te montrerai un idiot » – Le sacrifice du Hurleur©Marvel Comics

Si les histoires des différents « nouveaux » titres vont du bon (les 2 titres X-men, Generation Next) au carrément chiantissime (X-calibre, Gambit and The Externals), l’intérêt reste surtout les différents belligérants de cette saga, ou plutôt la différence entre ce qu’ils devraient être et ce qu’ils sont…

Certains protagonistes classiques de l’univers Marvel sont méconnaissables. Hank Mc Coy, Le Fauve, si doux et déconneur, est un savant fou et sadique qui expérimente des pires manières sur tout ce qui lui passe sous la main… Certaines vues du laboratoire de ce Mengele mutant font froid dans le dos.

Dark Side of the Beast

Dark Side of the Beast©Marvel Comics

Scott Summers et son frère Havok sont des prélats, élevés par Mr Sinistre, et si on a plutôt l’habitude de voir Alex le cul entre les deux chaise de l’héroïsme et du terrorisme, il n’en est pas de même avec le premier leader des X-men. Logan a quitté très tôt les X-men, a perdu une main en sauvant Jean Grey des mines d’Apocalypse et on le nomme l’Arme X. Le Phoenix n’a donc jamais élu la jolie rouquine comme hôte.Le noble Colossus est marié à Kitty Pryde mais les deux sont des êtres secs et acerbes que les rêves ont déserté. Angel est un vendu qui ne se rachètera que dans le climax final et Magik n’a jamais perdu son enfance dans les limbes maléfiques de Belasco.

Ces nombreux changements entraînent la mort de nombre de héros, l’homogénéité du groupe ne s’étant jamais faite, la plupart étant carrément névrosés à la limite du possible. De nouveaux personnages nous sont aussi révélés, dont sans doute le plus important d’entre eux, Nate Grey, la version de Cable de cet univers, né de l’ADN de Cyclops et Jean Grey (on en aura donc jamais fini).

Seconde chance pour Blink, post Phalanx Covenant

Seconde chance pour Blink, post Phalanx Covenant©Marvel Comics

C’est un festival de personnages tourmentés qui est offert au lecteur, servi (ou desservi) par des artistes plus ou moins bons. Joe Madureira en pleine ascension, sur Astonishing X-men, Andy Kubert toujours très Jim Lee sur Amazing Xmen, Chris Bachalo bien en forme avec Generation Next… Un bon boulot à noter de la part de Steve Epting sur X-Factor. Le reste a méchamment vieilli.

Les séries sont encadrées de deux épisodes spéciaux, X-men Alpha et Omega, dessinées par Roger Cruz, un clone Brésilien de Madureira, et par X-Universe, où nous sommes témoins du plan de la résistance Européenne. Matt Murdock est ici un collaborateur et un groupe de héros humains, composé de Tony Stark, Gwen Stacy, Don Blake, Susan Storm, Ben Grimm, et Victor von Doom s’oppose à Mikhail Rasputin, prélat d’Apocalypse. Encore une fois, les rôles changent et le noble de coeur devient pourri jusqu’à l’os.

Les non-mutants passent à l'action

Les non-mutants passent à l’action©Marvel Comics

Lorsque Jean est assassinée par un Havok fratricide pétri de jalousie, Logan et le lecteur croient qu’elle se relèvera, tel un phénix… Mais le miracle n’intervient pas dans ce lieu de désespoir, assumant jusqu’ au bout le propos défaitiste d’un monde sans Charles Xavier, un monde sans rédemption possible…

Age Of Apocalypse se conclue sur une victoire à la Pyrrhus: restaurant notre réalité grâce au sacrifice de la toute jeune Illyana, et de Destinée, les héros voient Magneto terrasser Apocalypse, juste à temps pour que les bombes balancées au préalable par le mutant explosent. Autours du jeune Charles restent ses parents, Malicia et Erik, qui ne peuvent que souhaiter la réussite d’un Bishop parti vers le passé.

Que dire de cette saga, 20 ans plus tard? Le jeu des réalités et lignes temporelles est une vieille habitude chez les scénaristes des X-men. Depuis Days Of Future Past jusqu’à House Of M, on ne compte plus les uchronies et dystopies.

Si l’on prend AOA épisode par épisode, on a parfois l’impression d’un scénario de jeu vidéo. Trouver l’artefact, tuer le boss de demi niveau, Holocaust avant de niquer le Boss Apocalypse, avec Madureira injectant le peps à la série avec ses persos qui font très action figure (Morph). Les frères Kubert ont un style très Image, et on peut allègrement oublier une moitié des épisodes du lot.

 Scott VS Alex... round 3... ou 4, je ne compte plus

Scott VS Alex : round 3 ?  4 ? ©Marvel Comics

Pourtant, Age Of Apocalypse est à placer loin devant ces « events »-pompes à fric que sont l’Age of Ultron ou Battle for Atom. Combien d’odyssées marvelliennes, de nos jours, savent se priver de la présence suffocante de Captain America, d’un Wolverine meneur, ou d’un bondissant Spiderman? En à peine 4 mois, les auteurs laissèrent leur chance à de nombreux laissés pour compte, telle Blink ou Sunfire. Dents de Sabre devenait ici un X-man valeureux, et n’est-ce pas ce qu’il risque d’arriver avec les récents affrontements de Axis ?

AOA a jeté les bases de pas mal de resucées: en 2005, une mini-série ennuyeuse fut écrite par Akira Yoshida et dessinée par Chris Bachalo. Dernièrement, le très bon Rick Remender revint avec peu de bonheur sur les personnages sombres de ce purgatoire dans Uncanny X-Force. Et il est probable que le prochain film que commettra Bryan Singer sera échafaudé autour ce ce crossover épique.

Le retour d AOA chez Rick Remender

Le retour d AOA chez Rick Remender©Marvel Comics

Alors que Secret Wars Battleworld arrive bientôt, rebootant sans doute frileusement Marvel comme DC l’a déjà fait, il est intéressant de voir le risque qu’ a su prendre cette maison d’édition en péril. Préférez la lecture de Amazing Xmen et Astonishing X-men, ainsi que de Generation Next, propulsé par le graphisme chaotique de Chris Bachalo, le meilleur de AOA, un monde dickensien écrit par deux auteurs au summum de leur talent, Lobdell et Nicieza, un pari éditorial assez audacieux et inventif. Warren Ellis, lui, était complètement à côté de la plaque pour X-Calibre...

Peu de temps plus tard, en 1997, le crossover Onslaught allait tenter de réitérer le tour de force, sans le même succès, avec pourtant une idée de départ louable, malheureusement abandonnée en cours de route. Mais ceci est une autre histoire.

Apocalypse, lumières, clap de fin.

Apocalypse, lumières, clap de fin…©Marvel Comics

—————

Bonus Lit:

Perdus dans la continuité mutante des 90′s ? Suivez le guide ! Presque tout a été couvert sur ce blog ! Dans l’ordre chronologique:

Mutant Genesis: La dernière histoire de Chris Claremont pour son run historique, voire sa dernière grande histoire tout court: fondation des équipes Bleue et Or, les nouveaux costumes emblématiques des 90′s, mort de Magnéto sur Avalon.

Bishop’s Crossing: Bishop venu du futur annonce qu’un traître tuera les Xmen; principal suspect Gambit; Mickael Raspoutine devient fou et John Byrne aussi …Heureusement Nicieza et Lobdell arrivent ! Iceberg découvre son potentiel de mutant alpha. Les affaires commencent véritablement ici.

X-Cutionner’s song: Xavier Assassiné! Stryfe fils de Cyclope? Apparition du Virus Legacy et Apocalypse vient aider les Xmen. En fait le meilleur Crossover des Xmen de tous les temps, souvent copié, jamais égalé.

X-Men Fatal Attractions: Le virus Legacy tue Illyana; Colossus rejoint Magnéto. Affrontement mortel dans l’espace : Wolverine est désadamianté et découvre ses griffes en os, Xavier sombre dans la violence et tue son rêve. Les prémices d’Onslaught sont posés. L’histoire majeure des 90′s.

Xmen: Bloodties: Retour sur Terre à Genosha avec les vengeurs pour éradiquer le reste des troupes de Magneto. Apparition d’Exodus. Un crossover mineur à une époque où les équipes s’appréciaient encore.

The Wedding of Cyclops and Phoenix: Sabretooth demande asile aux Xmen et sème la zizanie chez Xavier. Des doutes s’installent: Xavier craque ? Heureusement Jean et Scott se marient après 30 ans de flirt .

Les aventures de Phénix et Cyclope: une histoire importante des 90′s dessinées par Gene Ha, futur co-xcréateur de Top 10. Nos amis élèvent Cable 1000 ans dans le futur, combattent Apocalypse et vivent une existence de parias loin des Xmen. Une sacrée lune de Miel…

Le Complot Phalanx: un crossover mineur où les Xmen affrontent des sentinelles bio-organiques…Bof…seul interêt: un superbe premier épisode mettant Banshee en scène, mort de Blink et création de Generation X.

Legion Quest: Début de l’amitié Rogue-Iceberg . Legion en voulant sauver le futur détruit l’univers 616. Oops !

The Dying Game : Wolverine revient à l’hôtel Xavier et massacre Sabretooth. Il retourne à un état animal et rejette une nouvelle greffe d’adamantium.

Tout le monde meurt !

Tout le monde meurt !©Marvel Comics

VOUS ÊTES ICIAge of Apocalypse : des Xmen alternatifs dirigés par Magneto ! Un Crossover inoubliable inégalé et maintes fois imité bis (House of M, Secret Wars….).

Prelude to Onslaught: Retour à la réalité. Magnéto était coriace ? Dents de Sabre imbattable ? Voilà Onslaught ! Qui est il ?

Onslaught: Xavier EST le traître! Notre chauve menace l’univers Marvel et tue tous les Héros qui vont se retrouver en de bien mauvaises mains dans Heroes Reborn. Bishop réalise son destin en sauvant son futur. Apparition de Bastion. Xavier est mis aux arrêts. La qualité de la série commence à flancher.

Operation Zero Tolerance: Représailles Humaines suite à la mort des Marvel Heroes. Iceberg sauve le monde et réalise son potentiel en prenant la tête des X-Men et en terrassant Bastion. Marrow et Cecila Reyes intègrent les Xmen au bord de l’implosion. C’est le moment pour Lobdell de tirer sa révérence épuisé par les contraintes éditoriales.

The Shattering: La valse des scénaristes. Les Xmen se déchirent entre eux ! A cette époque, impossible de savoir qui fait encore partie de l’équipe…Ah! et Wolverine meurt!

Ils font peur non ?

Ils font peur non ?©Marvel Comics

La croisade de Magnéto: Magneto se réveille obtient Genosha par l’ONU !

The Twelve: Wolverine manipulé par Apocalypse retrouve son adamantium; Cyclope fusionne avec lui et lecteur baille…

Dreams’end: Claremont conclue enfin Days of Future past. Retour de Lobdell qui boucle de nombreux arcs: morts de Robert Kelly, Moira Mc Taggert et de Colossus. Le virus Legacy est vaincu. Beaux moments d’émotion entre Scott et son père et Kitty Pryde qui enterre Peter. Design des Personnages catastrophique par Larocca…

Eve of Destruction: La dernière histoire de Lobdell prié de préparer le run de Morrison: les Xmen combattent Magneto à Genosha. Wolverine se venge enfin du maître du magnétisme. Lobdell s’auto parodie. Difficile de ne pas y voir un magistral bras d’honneur du scénariste à la maison des idées!

L'ascension d'Apocalypse : il a gagné une cape !

L’ascension d’Apocalypse : il a gagné une cape !©Marvel Comics

54 comments

  • Marti  

    De manière générale les pouvoirs de Wolverine ont été découvert petit à petit sur les deux/trois premières années de Claremont, on ne sait rien de son facteur guérisseur avant la première saga en Terre Sauvage des All-New All-Different X-Men.

    Je me suis toujours demandé comment Magneto et Malicia avaient pu consommer leur union ; Magnus se crée un champ de force autour de son corps pour se protéger du touché de la belle du sud ?

    Avant la décevante suite des années 2000, l’univers d’AoA avait déjà été revu dans la série What If, mais Panini n’a pas inclus ces épisodes dans ses Best Of il me semble…

  • Sir Leo Peretti  

    Il y a eu un What If avec Galactus, et même d’autres avec le Dark Beast, moins conséquents… J’ai préféré ne pas m’étendre plus sur une série qui était un peu comparable à un gigantesque « Et Si »

  • Bruce lit  

    J’ai trouvé les Xcalibre illisibles. Et oh surprise, c’est du Warren Ellis….Univers X était également horrible à lire.
    Rogue / Magneto : Magnus émet un écran magnétique imperceptible permettant de toucher Rogue dans mon souvenir ( c’est avec Joseph que c’était expliqué). Je n’ai jamais lu la suite d’AOA. Pour moi, c’était net : everybody dies !

  • Jyrille  

    Il faut que je l’avoue : je n’ai pas compris grand chose, faute de culture xmenienne, et de culture du comics mainstream en général. Et surtout, je n’ai pas été convaincu : qu’est-ce que c’est que toutes ces manipulations génétiques et temporelles ? Ca ne me donne même pas envie d’essayer.

  • X- Bruce  

    Aucun intérêt pour toi Cyrille si tu ne suis pas la continuité.

  • Jyrille  

    Cependant, j’ai oublié de dire à quel point l’article de Stéphane est bien mené et construit et agréable à lire.

  • Matt  

    Bon je ne vais pas refaire mon pitch sur ce que je pense de ce crossover. L’article est intéressant et met bien en évidence l’intérêt de voir des personnages agir à contre-emploi, qualité qui est hélas une des seules puisque moi j’aurais voulu en savoir plus sur ces persos et même sur Apocalypse (qui a un design horrible sur le screen d’ailleurs avec sa cape. Pourquoi ne pas avoir gardé le design classique qui en impose pour le remplacer par une version bioman ?)
    J’attends toujours de pouvoir lire Onslaught, mais le simple fait déjà que ce soit les personnages de l’univers classique me donne plus envie. Pas que je n’aime pas les univers alternatifs mais encore faut-il que les personnages aient le temps d’exister pour qu’on s’intéresse à leur sort.

    Je trouve aussi qu’il y a des épisodes un peu inutiles, mais qui auraient pu rendre l’univers plus intéressant s’ils ne faisaient pas du remplissage.

    Au fait le passage dans l’ère d’Apo de Remender est illogique puisque tout le monde devrait être mort, non ? A moins que ça ait un rapport avec la seconde ère d’Apocalypse d’Akira Yoshida mentionnée dans l’article qui peut être reboot l’univers ? jamais lue, on m’a dit que c’était nul.

  • Bruce lit  

    Le FB du matin:
    Apocalypse Now ! 4/4
    Tu ne connais rien à l’Apocalypse des Xmen et cherche de quoi passer le temps pour les pubs de la séance de ce soir ? Cet article de Stephane Maillard Peretti sur la célèbre Ère d’Apocalypse est pour toi ! Et les autres aussi !
    La BO du jour: Grands pourfendeurs de l’Apocalypse, les Midnight Oil nous parlent des forts qui survivent encore et encore….https://www.youtube.com/watch?v=QEEnwkJjrFI

    @Matt: je n’ai jamais lu la deuxième ère d’Apocalypse, la première me convient amplement. On pourrait rêver à l’univers étendu façon Secret Wars qu’aurait pu donner AOA….A noter les nombreux hors série dont Xmen Chronicles qui remplissait des trous de cette nouvelle continuité.
    @Stéphane, j’ai eu bcp de plaisir à relire ton article assez complet sur AOA en souriant des similitudes avec l’article récent sur Onslaught.

  • Matt  

    J’ai jeté un œil sur la 2eme ère d’Apo (me demandez pas comment)
    Il semblerait que Jean aurait empêché les autres de crever dans l’explosion finale, ou qu’elle aurait contenue l’explosion. Et Sinistre est encore en vie aussi du coup. Donc ça reprend bien à la suite de la mort d’Apocalypse. Tout comme Remender le fera plus tard mais en montrant encore que la situation a évoluée puisque les amis d’hier sont ennemis.
    C’est du Bachalo tout le long, c’est pas vilain (bon…si on aime son style)
    J’ai souvent lu que c’était mauvais cette 2eme ère d’Apo. C’est dommage parce que justement je demande que ça moi de les voir développés ces persos. Contrairement à toi Bruce, ça ne m’a pas suffit le premier AOA !
    Bon…cela dit Remender se débarrasse de certains sans aucune pitié. Donc mieux vaut ne pas trop s’attacher à eux…

  • Bruce lit  

    Le FB du soir: Apocalypse Now ! 4/4
    Avant d’être des images qui bougent, l’Ère d’Apocalypse était un récit novateur dans sa forme (pour l’époque), avec l’interruption de toutes les séries de mutants. Hein ? Quoi ? Comment ont-ils fait ? Stephane Maillard Peretti vous en révèle tous les secrets.

    @Matt: euh faute de script quand même puisque Jean est assassinée par Havok…sans équivoque. Et il est dit qu’elle ne peut pas survivre vu qu’elle n’est pas Phénix….
    @tOrnado: allez comprendre, c’est toujours à AoA que je pense quand je vois Donnie Darko…Allez comprendre….

    @tout le monde et les autres: Pour ceux qui veulent du Xmen formidables New Age, je ne peux que vous recommander chaudement la série Harbinger chez Valiant. Les deux premiers volumes offerts par Présence, j’ai découvert un truc super bien écrit, haletant, avec des personnages complexes et une histoire n’allant jamais là où l’on pense aller. La meilleure série ado avec Deadly Class….

    • Matt  

      Ouais enfin c’est justement censé être une révélation comme quoi elle est pas morte (ouh le spoil). Et elle apparait en Phénix. D’ailleurs jusque là j’avais jamais pigé d’où venait les images ou même les figurines ou bustes de « Phenix version AOA » Ben de là visiblement. Jamais vu ça ces images trainer on zeu web ? :

      http://powet.tv/powetblog/wp-content/uploads/2006/06/AoA_Bust_Phoenix.jpg
      https://c2.staticflickr.com/2/1373/1082575990_11869a4b92.jpg

      J’ai pas lu hein, je sors ça à l’arrache. Mais c’est pas comme si revenir d’entre les morts était un truc inhabituel.

      • Bruce lit  

        Bon….c’est une grosse connerie….mais soit….Je vois pas trop l’intérêt pour le phénix de se pointer durant Aoa…

        • Matt  

          Faudrait lire pour voir si c’est bien amené ou pas. Mais bon si cette mini n’a pas super réputation c’est peut être que c’est pas logique en effet^^

          Mais sans ça, Remender n’aurait pas fait sa Dark Angel saga. Faut voir le bon côté.

    • Matt  

      J’ajouterai (désolé pour le double message) qu’elle est vivante chez Remender quand ils vont dans l’ère d’AOA, donc je ne pense pas faire une grosse révélation là. Ils sont vivants parce que tout n’a pas explosé, ce qui explique que Remender ait pu mettre en scène ces personnages.

    • Présence  

      Si ça te dis, je peux t’envoyer les tomes suivants d’Harbinger.

  • Le moustachue  

    Le dictateur reviens toujours accompagné de son sous fifre Bruce .
     » mouahahahahah (rire diabolique) »
     » que se passe t’il Maitre ? »(la vois fluette le retour)
    « Un de t’es sbire parle aussi bien que toi et en plus de mon confrère apocalypses et non d’un minable petit allemand avec des ailes » (voix super grave de la mort qui tue)
     » mais maitre vous êtes encore victime d’une attaque du capitalisme américain ! »
     » c’est diffèrent je me documente la ! »
     » si vous l’dites par contre maitre j’ai une question comment ça ce fait que notre vie ai commencé dans l’article suivant et que l’on soit ici ? On voyage dans le temps ? »
     » telles les premiers X-Men de M.bendis nous traversons les ages et le multivers ! »
    Le jeune Bruce a fait un arrêt cérébrale juste après cette phrase les raisons de sa mort sont inconnue mais nous pensons qu’un certain maitre bendis t’est pour quelque chose !

  • Matt  

    Alors j’ai lu la seconde ère d’apocalypse, une mini série de 6 épisodes écrite par Akira Yoshida (qui est mentionnée comme chiante dans l’article, et que je mentionne plus haut pour expliquer pourquoi tout le monde n’est pas mort)

    Alors en effet, on ne peut pas dire que ce soit génial. Mais c’est pas nul non plus. Certes ça parait un peu inutile, surtout à l’époque où elle a été écrite, mais puisque Remender a depuis écrit son run Uncanny X-force que pas mal de gens apprécient (même Bruce), il est inutile à présent de râler sur l’inutilité de cette mini série. Après tout si vous avez toléré que l’ère d’Apocalypse existe encore dans le run de Remender, pourquoi râler sur la mini série qui explique ça ?^^

    En gros l’explosion des bombes a été contenue et le monde sauvé. Magneto a été le seul témoin de ce qui s’est passé mais n’a rien dit afin que les humains continuent de penser qu’il était le sauveur. Avec les X-men restants, il a aidé à reconstruire et il est donc dans les petits papiers du président. Même si évidemment, puisque les humains ont retrouvé un semblant de vie tranquille, y’a une floppée de journalistes qui se demandent si le président n’est pas sous contrôle mental des vilains mutants, etc.
    Ensuite le secret va éclater et les X-men vont apprendre que Sinistre a fait promettre à Magneto de se taire sur un truc important. Jean Grey est en vie, Sinistre l’a sortie de sa tombe pour expérimenter sur elle et débloquer ses pouvoirs de Phénix. Dans cette réalité, le phénix serait une force qui passe d’hôte en hôte et définit le mutant Alpha. Et elle aurait été en sommeil dans Jean. Why not ?

    Bref l’idée est de botter le cul de Sinistre et récupérer Jean. Et tout fini à peu près bien.

    C’est pas extra parce qu’au final c’est pas mal de bastons et juste un secret révélé qui explique pourquoi le monde n’est pas détruit. Et un Sinistre qui continue de comploter dans l’ombre avec ses bidouilles génétiques. Mais à présent que Remender a pris la suite et que Jean était présente, je me suis dit « autant savoir comment c’est possible »
    Voilà pour l’info pour ceux que ça intéresse.

  • Matt  

    Bruuuuce ? Non ? Pas de réaction ?

    • Bruce lit  

      Viii ? On m’invoque ?
      J’avais lu ton post.
      Tu as éveillé ma curiosité ceci dit. Sinistre a normalement été fumé par XMAN.
      Tant mieux si Remender est raccord.

      • Matt  

        Personne n’est capable de fumer Sinistre. La réalité 616 l’a déjà prouvé 30 fois, alors pourquoi pas dans AoA ? ^^

        Honnêtement c’est pas génial comme mini série mais pour les fans de la continuité Marvel qui veulent faire le raccord entre le premier AoA et le run de Remender, c’est pas non plus une histoire qui trahit quoi que ce soit. On nous présente aussi une version de X-23, kirika, qui est la fille de l’arme X (Wolverine) et en effet on la croise aussi chez Remender celle là.
        ça n’a guère d’intérêt pour ceux qui se foutent de la continuité cela dit. Mais je crois que t’es du genre à lire plein de trucs X-men, même des épisodes bien nazes durant Onslaught, alors je t’informe^^

        • Matt  

          Dans deux revues X-men extra 53 et 54.

          Ah par contre c’est du Bachalo tout le long…
          Moi ça a participé au fait que j’ai apprécié la lecture même si ça parait en effet un brin inutile et surtout intéressant pour la continuité. Mais toi ça risque de t’emmerder^^

          • Bruce lit  

            Bachalo = -1….

  • Matt  

    D’ailleurs, tout le monde s’en fout surement, mais Paninouille sort un nouvel omnibus l’ère d’apocalypse en version remasterisée en novembre. Apparemment ils ont revu l’ordre des épisodes en se basant sur les parutions VO (heureusement parce que c’était une catastrophe chronologiquement les recueils précédents) avec aussi des modifs de traduction et de couleurs sur certains épisodes. Et chose rare : ça fait plus de 1000 pages mais ça coute pas plus de 70€
    Bon…pas sûr que ça me donne envie de laisser une autre chance à cette saga, mais j’informe.

    • Eddy Vanleffe  

      J’hésite….

      • Matt  

        N’hésite pas trop longtemps, on sait que les omnibus, un mois après ils sont déjà épuisés^^

        • Eddy Vanleffe  

          En ligne… en magasin ils restent indéfiniment, personne ne prend un truc à 70 euros qui pèse plus de trois tonnes!
          et puis il y a un gentil vendeur Fnac qui te dit que pour le même prix , tu vas pourvoir t’acheter le double chez Urban…

          • Matt  

            2000 pages pour 70€ chez Urban ? Je demande à voir^^ « Un long halloween » c’est 400 pages pour 35€ déjà. Tu prends tous les Batman de Loeb et Sale et t’as dépassé les 100€ pour à peine 1000 pages.
            Ils sont chers aussi Urban.

            ça me dérange pas le format Omnibus. C’est lourd oui mais au moins c’est justifié^^. Alors qu’Urban et son papier super épais te fait des livres énormes et lourds sans que ce soit nécessaires (« un long halloween » justement, pour le même nombre de pages, il est 2 fois plus épais que la version Panini)

  • Matt  

    Panini, bande de putain de menteurs de vendeurs de gaufres de mes deux ! C’est une chose de faire un travail de sagouin, mais mentir en prétendant que « le sommaire a été réarrangé et la traduction revue »…
    MON CUL !
    C’est exactement la même chose, le même sommaire que dans les 4 « best of » dans le même désordre dégueulasse ! Allez vous faire enc… !!!!

    • PierreN  

      On doit donc en déduire que tu l’as acheté (et regretté cet achat) ?

      • OmacSpyder  

        Qu’est-ce qui te fait penser cela PierreN ? ^^

        On dirait du Captain Haddock trash : Espèce de moule à gaufres!!
        Visiblement, Apocalypse pour tous (omnibus) porte bien son nom?^^

  • Ozymandias  

    Avant toute chose, merci pour ce panorama d’un event qui m’intéresse encore moins que Onslaught ou Civil War. Je retrouve dans ton article tout ce qui me gonflait à l’époque chez Marvel. Les X-Men me faisaient gentiment dormir, aujourd’hui je craindrais même l’AVC si d’aventure je devais entamer la lecture de ce pavé. Je ne chercherai même pas à défendre Warren Ellis, n’ayant pas eu la « chance » de lire X-Calibre. Non, non, décidément, je ne pense pas que Marvel ait mérité sa réputation de Maison des Idées en plagiant tous les codes narratifs et les tics graphiques de IMAGE. Il aurait fallu innover et proposer un univers inspiré par Philip K. Dick plutôt que « à la Dickens ».

    Concernant la différence le rapport prix/nombre de pages, je préfère mon baril Urban à la soupe Panini. Ce n’est pas la première fois que ces escrocs tentent de nous vendre une version 2.0 qui n’a absolument rien de différent par rapport aux précédentes éditions. Quant aux traductions, je n’en parle même pas. Aujourd’hui encore, j’ai envie de m’arracher les cheveux quand un 100% Marvel me retombe entre les mains.

    Mais bon, je suis certain que l’Omnibus sera un succès grâce aux spéculateurs, aux collectionneurs, aux complétistes et autres singularités culturelles. À choisir, j’ai un Omnibus de Tom Strong et un autre de Multiversity dans mes prévisions d’achats. Deux oeuvres majeures , voire de futurs classiques à mes yeux. Et j’ai même pas eu besoin d’un vendeur pour me convaincre…

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *