Master of Puppets

Bomber X par Go Nagaï, Keisuke Fujikawa et Michio Mikami

Première publication le 23/12/15- Mise à jour le 22/07/17

AUTEUR : Lion STEPHANE MAILLARD PERETTI

VF: Kaze

L'équipage au grand complet

Voyons….Cet équipage….A quoi, ça me fait penser ?

Laissez-moi vous parler d’une perle rare dont peu se souviennent, pourtant au coeur des années 80 qui ont emmenées avec elles tant de séries qui nous hantent encore. Ekkusu Bomba. Ou Starfleet. Ou Bomber X.

En 1965, Sylvia et Gerry Anderson créent pour la télévision Anglaise une série appelée Thunderbirds, (chez nous, Les Sentinelles de l’Air) contant les aventures de la famille Tracy, en 2065, veillant sur le monde avec leurs appareils super sophistiqués.
La nouveauté majeure? Les personnages sont des marionnettes, et non des acteurs. Un nouveau genre appelé « Supermarionation » dont chaque épisode coûtaient une sacrée somme d’argent. Si la série arriva dix ans plus tard en France, elle atterrit au Japon peu après sa création et eut un succès phénoménal.

En 1980, l’engouement pour Star Wars est encore retentissant et pousse Kimio Ikeda de JIN Productions, à tenter de mélanger la série des 60s et l’univers de Georges Lucas. Pour le financement, Ikeda réalisa qu’il lui fallait un grand nom du manga et de l’animation et pensa à Go Nagaï, qui avait déjà derrière lui des succès plus que colossaux tels Devil Man, Mazinger Z, Cutie Honey ou chez nous… Goldorak.

Le bombardier au dessus de la base lunaire

Le bombardier au dessus de la base lunaire

Intéressé par la nouveauté, mais tout de même soucieux à propos de la technologie nécessaire pour créer cet univers, Nagaï se lance dans l’aventure. Ainsi, il reprend les figures typiques des mangas qu’il les avait utilisés sur Getter Robot pour les jeunes héros principaux de Ekkusu Bomba: Shiro Ginga, le leader indéfectible, Bongo Herakles, le bagarreur un peu rebelle, et Bigman Lee, le perso amical et comique.
Il ajoute un mentor sage mais faillible, le Dr. Ben Robinson et une présence féminine, Lamia. Un espèce de droïde volant et buzzant (et chiant) PPA, et un…euh… truc poilu aux yeux luminescents, Kikara. (C’est fou , je sais, on a déjà vu ça ailleurs, mais où?).

Ikeda recrute Michio Mikami en tant que réalisateur, qui veut créer quelque chose d’encore mieux que Les Sentinelles de l’Air, dit il. Keisuke Fujikawa de Dynamic Productions, un des premiers studios pour ce qui est de l’exportation de D.A. Japonais, va travailler avec Nagaï sur le scénario.

La création d'une des scènes, avec, au centre, le Big Dai X, en version maquette

La création d’une des scènes, avec, au centre, le Big Dai X, en version maquette

La grande différence entre les marionnettes de Thunderbirds et celles de Bomber X sera que les Japonaises sont animés par des tiges, venant du bas, plutôt que des fils au dessus des personnages.
Le style des visages des marionnettes, faites de caoutchouc resterait proche de celui des mangas (grands yeux, nez fin pour la plupart). Et comme, lorsque ces dernières « marchaient », elles avaient un air très figé, il fallu les faire cheminer sur leurs deux jambes le moins possible, en utilisant des trucs et astuces, et de nombreux plans rapproché, en évitant les plans moyens.

On ajouta un des éléments typique du dessin animé Japonais des années 70: le robot géant modulable, le Big Dai X, qui ici était joué par un acteur en costume, comme dans les sentaï genre Bioman… et des vaisseaux dont un gigantesque vaisseau-mère de l’empire Gelma, les bad guys de l’histoire.

It's just another day for you and me in... bon, continue de jouer, Herakles

It’s just another day for you and me in… bon, continue de jouer, Herakles

Et maintenant, de quoi parle t’ on ici? C’est l’année 2999. Les Guerres Spatiales qui ont déchiré le Système Solaire sont terminées et la Terre vit une période de paix. C’est dans un état de détérioration avancé que les commandants de l’EDF (Mais non, ça veut dire Earth Defense Force, allons!) voient le vaisseau impérial de l’Empire Uranor (VF de Empire Gelma) attaquer la base éloignée de Pluton.

Une belle bande de salauds!

Une belle bande de salauds!

Le peu de ressources pour combattre l’invasion qui ne peut être qu’imminente est dérisoire, et le général en chef Kyle se voit obligé d’appeler le Dr Ben, sur la base lunaire terrienne (où décidément il y a beaucoup de monde) qui travaille sur le projet X malgré la fait que ce dernier ne soit pas totalement achevé. On rassemble les meilleurs cadets, Shingo (Cyril), Bongo Herakles (Heraclès) et Bigman Lee (Leo, qui a en effet un peu d’embonpoint.).

Les trois jeunes sont inquiets pour leur éducateur, le capitaine Custer, affecté sur Pluton. Le Dr Ben prend d’ailleurs sa place en tant que leader et pilote du Bombardier X (c’est d’ailleurs ça, le projet X), utilisant le laser Xanta et 3 modules complémentaires. Les jeunes rencontrent alors la protégée du docteur, Lamia (Floriane) et Kikara (Rasputnik en VF), son wookie aux yeux jaunes et luisants.

Le seul personnage avec le Big Dai X à être joué par un acteur, l'empereur Gerlma ou Uranor en VF

Le seul personnage avec le Big Dai X à être joué par un acteur, l’empereur Gerlma ou Uranor en VF

L’équipe sera vite en difficulté face à l’avancée du vaisseau mère et ses nombreux chasseurs spatiaux.
A son bord, servant fidèlement l’empereur Uranor, les soldats de l’Empire: des hommes à têtes de fourmis mais surtout Bloody Mary (Gorgona) une femme-cyborg belle, aux cheveux rouges,et un seul oeil humain, un masque/ordinateur couvrant le second. Fière et sadique, clairement pas seule dans sa tête, elle est obéie au doigt et à euh… l’oeil par le Lt. Kozlo (Karzul, en VF) subalterne typique et pas très doué. Un visage assez difforme et Klaus Kinskiesque, avec un oeil recouvert d’une tête d’insecte dont le corps parcourt le casque de guerre, il semble vouloir tout faire pour Gorgona et pourrait en être amoureux, si cela peut exister… Ils posent un ultimatum à la Terre, remettre ce qu’ils nomment « Force One » , une arme surpuissante qui serait planquée chez nous sans que personne ne le sache.

Essayant de prendre les devants, l’équipage lunaire s’envole sur le Bombardier X. C’est un premier combat spatial, qui se solde par une défaite… Le vaisseau s’écrase sur la lune. Alors que le capitaine Custer, supposé mort, est interrogé brutalement par Gorgona, Lamia essaie de faire diversion en pilotant un buggie lunaire, et l’équipage du bombardier utilise l’une de ses nouvelles armes pour la débarrasser à son tour des chasseurs spatiaux.

Le vaisseau mère s’apprête à attaquer le QG de l'EDF. Ça va couper

Le vaisseau mère s’apprête à attaquer le QG de l’EDF. Ça va couper !

Alors que les forces d’Uranor commandent qu’on lui remette « Force One » et que le général Kyle n’arrive à trouver aucune information à propos de ce terme mystérieux, le Bomber X, plus ou moins réparé, gagne un peu de temps en utilisant le laser Xanta sur l’ennemi.

C’est le début de nombreux affrontements entre les deux vaisseaux dans le système et au delà, alors que le capitaine Custer subit un lavage de cerveau. Il devient un ennemi acharné et méconnaissable, défiguré (les « méchants » ont ces traits typiques à la Go Nagai, comme nous les connaissons dans Goldorak: pas complètement humains mais suffisamment pour effrayer, avec des implants souvent en forme d’objets ou d’insectes anguleux) …

 Transformé par Gorgona, le capitaine Custer n' a aucune envie que je fasse un jeu de mot sur sa main

Transformé par Gorgona, le capitaine Custer n’ a aucune envie que je fasse un jeu de mot sur sa main

Le Bomber X va croiser le Céphale, navire spatial en forme de galion, qui semble aussi chercher Force One et cela à plusieurs reprises. Un lien entre les nouveaux arrivants et Lamia semble se faire assez vite. Il faudra quelques temps aux humains pour accepter que les intentions du Céphale sont pacifiques, alors que Shiro commence à tomber sérieusement amoureux de la jeune fille qui a donc intégré l’équipage.

Les combats durent. Gorgona et ce bellâtre de Karzul sont convoqués par Uranor, qui commence franchement à perdre patience. Trouvant bonne grâce auprès de leur maître, les deux monstres repartent et on peu remarquer que Gorgona commence à être obsédée à la pensée de ce mystérieux Force One… De plus, il semblerait décisif de trouver ce dernier avant le prochain millénaire… et il ne reste que 6 mois avant qu’il ne débute!
Le récit est sombre, les cadets devront tuer leur ancien instructeur maintenant passé à l’ennemi, et faire des sacrifices. Il faut noter l’utilisation rare du Big Dai X, le robot géant, au contraire de la grande majorité des séries en utilisant un.

Shingo, confronté à son instructeur sur... euh...Dagobah?

Shingo, confronté à son instructeur sur… euh…Dagobah?

Le représentant du Céphale, un fier extraterrestre du nom de Haley semble attirer Lamia et des soupçons se forment dans l’équipage… Serait-elle Force One?
Leurs doutes semblent être fondés et la jeune fille commence à changer, après avoir rencontré le capitaine Haley. Les deux sont de la même race alien, et le représentant du Céphal est destiné à Lamia, ce qui désespère Shiro… Quant à Gorgona qui a réussi à comprendre que 1 et 1 font 2, elle demande qu’on lui remette la jeune fille.

Lamia est kidnappée, Haley lie finalement amitié avec Ben et les cadets, dont le bombardier a été de nouveaux quasi-détruit. Haley explique qu’une prophétie assure que la jeune fille deviendra un être aux immenses pouvoirs en l’an 3000 (ne me demandez pas pourquoi ils ont le même calendrier que nous)… C’est pourquoi l’empire Uranor détruisit la planète Esper pour prévenir à l’avènement de cet être, mais le Céphale s’échappa avec le bébé et l’équipage, pour faire vite. De nombreuses scènes des épisodes montrant la capture puis l’interrogatoire de Lamia par Gorgona sont censurés aux USA et en Angleterre.

Heraklés nous la joue Star Wars avec les canons tourelles du Bomber X

Heraklés nous la joue Star Wars avec les canons tourelles du Bomber X

Emprisonnée sur une planète de glace, Lamia dont les pouvoirs ne sont qu’en train de se manifester essaie de communiquer télépathiquement avec Halley. Elle sera sauvée par l’intervention des cadets dans le Big Dai X, Shiro acceptant lentement qu’il ne peut faire partie du futur de Force One.

Ainsi, l’attaque de l’empire va se précipiter, Uranor lui-même partant avec une nef d’une taille incroyable vers la Terre pour des représailles. L’équipage perdra le Dr Ben et mènera une mission punitive dans le vaisseau de Gorgona, la décapitant sur son chemin, détruisant le reste.
Alors que l’an 3000 point à l’horizon, Lamia et Haley vont fusionner pour devenir Force One… et tenter de sauver la Terre de la destruction.

Le bombardier est précipité dans un trou noir. A convenient plot hole, comme on dit!

Le bombardier est précipité dans un trou noir. A convenient plot hole, comme on dit!

Loin de l’an 3000, en 1983, la série débarque dans l’émission Vitamines  (Karen Cheryl….) de TF1. Bien qu’elle ne repassera pas souvent par la suite, elle est plutôt bien accueillie et garde un bon groupe de fans encore à notre époque. On trouve au doublage de Shingo/Cyril entre autres Eric Legrand, qui prêta sa voix à Seiya dans Les Chevaliers du Zodiaque/St Seiya ou Albert dans Lady Oscar.

Gerry Anderson, en UK, fût inquiet de voir la série (renommée donc Starfleet outre Manche) voler la vedette à la sienne, Terrahawks. Car étrangement, comme Goldorak pour notre pays ou le Capitaine Flam pour l’Allemagne, Bomber X eut un succès retentissant dans certains pays anglophones qui s’en rappellent bien mieux que nous: les USA, et le Royaume Uni. Comme chez nous, les noms furent changés et la censure frappa bien plus fort (jusqu’à créer certains problèmes dans la continuité de l’histoire) mais on demanda longtemps les DVD pirates qui se passaient de fan à fan, avant que la série soit pour de bon fixée sur le support.

Gorgona... Bon, alors, ok, j'ai peut-être exagéré en la disant belle femme... Désolé de vous décevoir

Gorgona… Bon, alors, ok, j’ai peut-être exagéré en la disant belle femme… Désolé de vous décevoir

Savez-vous que Brian May, le guitariste hirsute de Queen a fait un album sur Ekkusu Bomba, dont une reprise avec Eddie Van Halen du thème anglais de Starfleet par l’ex Moody Blues Paul Bliss? Le fils de May regardait la série avec son père et c’est ainsi que naquit « The Starfleet Project« , qui ressemble beaucoup à l’original et dont le clip est certainement encore trouvable sur Youtube (et hop ! Ndlr).
La bande son originale est composée par un groupe Japonais nommé Bow-Wow, dont le cd est trouvable sur le net, et elle ne souffre absolument pas de la comparaison avec celle connue en Angleterre ou celle Française (car encore une fois, on nous sucra les thèmes pour qu’ils soient remplacés par les éternels Haïm Saban et Shuki Levy)…

La série aurait pu durer plus si le succès Japonais avait été plus grand, et j’ai entendu parler d’un incendie dans les décors, qui aurait détruit une grande partie de l’univers Bomber X. Vue la beauté des marionnettes et de certaines planètes, c’est une vraie perte au point de vue artistique.
Un fait amusant reste que cette série qui avait rompu avec les codes de nombreuses façons n’aurait pas décollé à cause du trop grand nombre d’animés et de sentaïs (pensez à ce terme aux horreurs telles Bioman, donc) basés sur les robots géants. Quel dommage et quelle ironie pour Bomber X qui ne faisait pas usage du sien à tort et à travers.

Il y eut deux mangas en 1980, mais ceux-ci sont difficiles à trouver et d’un intérêt assez faible.

Le Big Dai X assemblé

Le Big Dai X assemblé

Bien sûr, comme toutes les séries que nous connaissons et qui ont eu leur heure de gloire plus ou moins grande durant notre enfance, il y a des scories dans le scénario de Bomber X.
Des poncifs, aussi. Il ne faudrait pas chercher un métacommentaire dans cette série qui mérite tout de même le coup d’oeil pour les efforts de réalisation, les marionnettes en elles-mêmes, son côté unique car plus jamais après elle il n’y eut d’essai pour reproduire l’aventure « Supermarionnetion » au Japon. Sombre et tragique, Bomber X est un ovni à ne pas oublier. Il mêle la fantasy au space opera, voir au conte de fée (mais.. pour pas pour enfants.)

En France, des DVD des 25 épisodes existent, et si vous savez garder un oeil d’enfant, il est bien possible que Bomber X vous soit une révélation et autant ne pas attendre l’an 3000 pour le découvrir.

Bombez le torse pour noël

Bombez le torse pour le prochain noël

——-
Un zeste de « Star Wars », le créateur de « Goldorak » et  des marionnettes animées pour 25 épisodes cultes : Bomber X !
C’est Stephane Maillard Peretti qui en tire les ficelles et vous en raconte la saga.

La BO du jour: Dire Straits fans de Bomber X !

12 comments

  • Matt & Maticien  

    Étonnant. J’ai beaucoup aimé le travail des thunder birds. J’aimerai comparer avec cette autre forme d’animation. Bel article très bien documenté sur un objet rare. Merci

  • JP Nguyen  

    Pour celui-là, je ne me rappelle que vaguement du générique français. L’esthétique des marionnettes ne me séduisait pas trop quand j’étais gosse (et pourtant, maintenant, je suis fan de figurines !) N’envisageant pas de regarder la série, je ne te tiens pas grief de tes abondants spoilers sur l’intrigue, et, au contraire, je t’en remercie : ils me permettront, qui sait, de faire semblant de connaître la série sans l’avoir vue (oui, je copie honteusement un argument de Présence…)

  • Bruce lit  

    « Forever young » 2/6
    Un zeste de « Star Wars », le créateur de « Goldorak » et ceux de « Cosmos 1999″, des marionnettes animées pour 25 épisodes cultes : Bomber X !
    Un nouvel épisode d’Encyclopegeek retrace pour Bruce Lit l’intégralité de cette saga, et c’est Stephane Maillard Peretti qui en tire les ficelles !

    La BO du jour: Dire Straits fans de Bomber X ! https://www.youtube.com/watch?v=BUavFsfbFv8

    Je ne garde de Bomber X que des souvenirs diffus. Il aura fallu cet article pour que je réalise que cette série aura marqué son temps ainsi que la vraie prouesse technique pour mettre en place tout ça. Je crois que comme Dark Crystal, les marionnettes me mettent mal à l’aise, encore aujourd’hui, il y a ce volet malsain qui me repousse. Ne connaissant que très mal la vie et l’oeuvre de Go Nagai, je ne savais pas qu’il avait été de ce projet. La filiation avec Goldorak est évidente surtout avec la poupée Gorgona qui ressemble au Grand Stratéguerre.
    Merci encore Stéphane pour ouvrir des brèches insoupçonnées pour Bruce Lit.

  • Patrick 6  

    Ah vrai dire de cette série je me rappelle surtout du générique (Français) que ma sœur et moi chantions comme des fous :)) A l’époque j’avais un peu associé « Bomber X » à « San Ku Kaï » (même si au final ça n’avait pas grand chose à voir) et le souvenir de l’un me ramène toujours à l’autre !
    (L’esprit est une chose complexe)
    Pour le reste ton article m’a rafraichi la mémoire car tout ceci était bien flou pour moi, merci à toi donc ;)
    Je reverrais volontiers cette série même si je pense qu’elle a dû très mal vieillir ! Par exemple lorsque j’ai revu les « Sentinelles de l’air » j’ai été surpris du manque de rythme des épisodes…
    A confirmer ;)

  • Tornado  

    Purée ! Prenez San Ku Kaï et les Thunderbirds, ajoutez une pincée de Star Wars et de Goldorak, et mettez le tout dans un shaker !
    Incroyable ce mélange ! Surtout que je n’ai aucun souvenir de cette série. Rien. Nada. Je la découvre ce matin même…
    Article bien rigolo en tout cas ! ;)

  • Présence  

    Je me souviens de la série Thunderbirds, j’ai même encore un petite voiture de Lady Pénélope. Par contre, je n’ai vu aucun épisode cette série qui semble bien atypique, et très particulière.

    J’ai lu avec intérêt tout l’article et bien m’en a pris car ne voilà-t-il pas qu’à la fin, il répond à un grand mystère de ma jeunesse. Pourquoi diantre y avait-il un étrange robot sur la pochette de cet album solo de Brian May ?

  • Leo Swampy  

    Merci à tous…
    C’est une série sympa qui a bien sûr vieilli… Elle est tout de même encore visible pour quelqu’un qui fait abstraction de ce genre de choses! :)

  • Nice Panda  

    Oh, la madeleine… :-O

    pour ceux qui l’ont vu et s’en souviennent, est-ce dans cette série qu’un des épisodes voit toutes les planètes du système solaire être alignées (possiblement, justement, lors du passage à l’an 3000) ?

    Si oui, il s’agit d’un plan qui m’avait fort marqué dans mon enfance (alors que je ne me souviens de rien d’autre) et pour lequel je me referais avec plaisir l’intégrale. :-)
    Comme dit plus haut : l’esprit est une chose complexe… ;-)

  • Jyrille  

    Ton article est très drôle et très documenté Léo, du beau boulot ! Surtout que je n’ai aucun souvenir de cette série ! Je suis pour le coup comme Tornado, étonné par le mélange des styles, et je confirme que la fille ressemble au grand stratéguerre… Je ne connaissais même pas cet album solo de Brian May, je vais aller jeter une oreille dessus. Merci pour ma culture, encore une fois.

  • Matt  

    C’est marrant je n’avais jamais entendu parler de cette série. Bon ok j’étais pas né en 1983 mais je connais X-Or, Albator, Cobra etc…alors que c’est sorti avant ma naissance. Mais faut croire que personne n’a rediffusé cette série.

    En général j’aime bien les trucs artisanaux comme ça avec des marionnettes. Par contre j’ai peur que ça ait trop vieilli. Disons par exemple que les marionnettes en question ne sont pas du même niveau que celles des Minikeums ou des guignols. Ils ont tous des yeux morts et aucune expression.

  • Matt  

    Enfin ouais…je suis en train de réaliser que c’est pas pareil non plus. les guignols c’est plus des costumes avec des animatroniques pour les visages. Pas des marionnettes. Mais bon…si on ajoute à ça Henry Selick et Tim Burton avec le stop motion de l’étrange Noël de mr Jack, les noces funèbres et Coraline…ça fait que Bomber X souffre de la comparaison quand même dans le domaine des effets spéciaux artisanaux.

  • Eddy Vanleffe  

    J me souviens avoir adoré cette série de manière Crescendo…le final m’avait pas mal mis sur les dents…

    le fait que cela ait été en marionnette m’a fait ranger ça dans la case des trucs à ne pas forcément déterrer.
    je regrette un peu… un de ces jours…

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *