Que regarde le Gardien ?

Original Sin par Jason Aaron et Mike Deodato Jr

Chauve qui peut !

Chauve qui peut !©Marvel Comics

Première publication le 29 novembre 2014- Mise à jour le 07 novembre 2015.

VO: Marvel

VF: Panini

Cet article portera sera sur la mini série Original Sin publiée en 8 épisodes par Marvel. Nous évoquerons également les faits marquants de la cinquantaine d’épisodes de Tie-in ainsi que le numéro 0 écrit par Mark Waid. L’édition francçaise de 440 pages contient Point One 1 (I), Original Sin # 0-8, Original Sin Annual 1, Original Sins # 1-5, Original Sin: Secret Avengers Infinite Comic # 1-2.

Notre article dévoile les éléments clés de l’intrigue

Uatu le Gardien (un chauve habillé dans un drap de nuit qui n’apparaît que pour annoncer la météo quand les choses se gâtent pour l’univers Marvel) est assassiné sur la Lune. Ces yeux ont également été arrachés. On apprend en effet que toutes les informations collectés dans les orbites du Gardien contiennent tous les secrets de l’univers Marvel. Capturés par un vilain de 10 ème zone, les yeux explosent comme une bombe dévoilant les sales petits secrets des héros…

Vous n'allez pas en croire vos yeux....

Vous n’allez pas en croire vos yeux….©Marvel Comics

Alors que ceux ci sont dévoilés dans les Tie-ins, l’événement principal se concentre sur l’enquête en deux temps : qui est le meurtrier et pourquoi.  Depuis House of M, l’univers Marvel tourne à la partouze permanente. Une fois le crossover lancé, malgré ses qualités d’écriture (nous y reviendrons), un sentiment de lassitude étreint le lecteur le plus indulgent envers Aaron (auteur de véritables perles : Scalped, Wolverine et les Xmen, The Other Side).

Quand bien même Aaron pourrait écrire le meilleur Crossover de tous les temps, il est trop tard….Parce que y’en a marre de voir toujours les mêmes héros faire les mêmes choses quoiqu’il arrive : Captain America et sa droiture impulser le mouvement, Iron Man et ses bidules de dernière minute, Thor et ses muscles, Wolverine et ses griffes, Spider-Man et ses vannes. A croire que plus aucun héros ne peut plus aller faire pipi sans qu’un autre ne lui tienne la quéquette… Comment établir la bravoure et l’héroïsme de nos super-slips préférés dans cette bouillabaisse où aucun ne peut exister individuellement, où tous les événements majeurs, les choix cruciaux sont accomplis par le conseil de sécurité Marvel, les 5 mêmes,  tout le temps ?

Optic blast....

Optic blast….©Marvel Comics

Pourtant Original Sin n’est pas dénué de qualités. A l’inverse des autres crossovers façon Bendis, Aaron favorise l’introspection, une certaine psychologie des personnages et c’est globalement très bavard. Le personnage de Nick Fury permet à quelques reprises à Aaron de disserter brièvement sur la guerre comme il le fit si bien pour The Other Side.

Et le récit n’est pas exempt de métaphore religieuses.  Le Gardien, figure omnipotente et silencieuse observant la terre loin des souffrances humaines évoque bien sûr Dieu. Le titre, pêché originel, renvoie au péché d’Adam et Eve lié à l’arbre de la connaissance. Et ici nos héros souffrent d’accéder à des secrets qui les éloignent du Paradis Perdu de leur naïveté.

Original Sin est centré autour de Nick Fury

Original Sin est centré autour de Nick Fury©Marvel Comics

C’est ainsi que l’on apprend que Nick Fury a depuis des décennies mené des missions d’assassinats cosmiques pour préserver l’humanité. Devenu criminel de masse, Fury justifie ses actes pour préserver la pureté des idéaux des autres Marvel. Aaron joue encore sur la symbolique : au pacifisme de Uatu-Dieu s’oppose la furie de Nick, surnom occasionnel du Diable. Et lorsque celui-ci assassine Uatu, nous sommes en pleine parabole de la mort de Dieu.  Soit, c’est un peu rapide, mais pourquoi pas après tout  ?

Comme il l’avait fait pour les Xmen, Aaron se joue des conventions du crossover en proposant des alliances contre nature. C’est ainsi qu’un Team-up entre Stephen Strange et Frank Castle complètement improbable donne lieu à certains passages irrésistibles. On sent qu’Aaron est heureux de retrouver l’homme à tête de mort et lui offre quelques moments d’anthologie comme celui où il parvient à balancer Hulk du haut d’un gratte-ciel.

Punisher et Stephen Strange ? More than meets the eyes !

Punisher et Stephen Strange ? More than meets the eyes !©Marvel Comics

Mais, alors que le scénariste jonglait avec habileté avec un casting impressionnant pour les Xmen, voici que lui aussi se prend les pieds dans le tapis du Crossover.  C’est ainsi que Black Panther et Emma Frost font équipe placidement sans qu’aucun ne semble se rappeler de l’événement précédent, celui où Namor et ses potes possédés par la force Phenix détruisaient le Wakanda…Moon Knight et deux Gardiens de la galaxie font du featuring de luxe…

Concernant les sales petits secrets de nos héros, les révélations sont de taille : Angela sortie tout droit de Spawn est la soeur de Thor, Spider-Man a (encore ?)  un double féminin cette fois, Johnny Storm a empêché le retour de Ben Grimm à sa forme humaine et Charles Xavier était marié à Mystique.

Dis ton pote il aurait pas détruit mon pays ?

« Dis, ton pote il aurait pas détruit mon pays ? »  « M’en souviens plus et pourtant je suis télépathe » ! ©Marvel Comics

Et enfin, celle majeure de cet événement : Iron Man est à l’origine de la transformation de Bruce Banner en Hulk, entraînant une baston d’anthologie entre les deux vengeurs qui finit bien sûr par une réconciliation! Et qui rappelle quand même World War Hulk, autre event de triste mémoire où déjà Hulk voulait la peau de Stark…. Sortie 20 ans plus tôt cette histoire aurait sans doute eu plus d’impact. Mais encore une fois, c’est la lassitude qui est au RDV.

Voici une énième histoire où Charles Xavier est un asshole. Et nos héros après s’être entre-tués pendant la Civil War, après avoir vécu des vies parallèles bien meilleures dans House of M, après la Paranoia de Secret Invasion et de Dark Reign et de nouveaux affrontements pendant AvsX, ces héros donc sont de nouveau mis à mal.   Et trouvent encore  la force de se pardonner à la fin de l’histoire.

Torturer, c'est agréable....

Torturer, c’est agréable….©Marvel Comics

Il ne s’agit pas ici de défendre le statu quo. Bien au contraire, tout changement notable est le bienvenue dans l’univers figé de Marvel. Seulement, tout le monde sait qu’à quelques exceptions près, cette idée de changement l’emporte sur le changement réel. Qu’une bonne baston avec plein de morts serait l’issue définitive à ces évenements.

Parce qu’encore une fois Tony Stark est une belle enflure et qu’il s’en tire à bon compte. Et qu’encore une fois, nos héros Marvel n’ont plus rien d’héroîque. Plutôt des brutes souvent sans cervelles pratiquant meurtres, violence et torture pour la bonne cause…

Une vilaine appelée Oubliette... Effectivement, elle peut y retourner....

Une vilaine appelée Oubliette. Effectivement, elle peut y retourner….©Marvel Comics

Voici maintenant une dizaine d’années que les grands vilains ont totalement diparu de ces events et que les héros se battent constament entre eux… Car ce ne sont pas les vilains bas de gamme proposés par Jason Aaron qui relèvent le niveau de l’histoire. Leur motivation, leurs pouvoirs font bien pâle figure face à celle des Héros.

Cette tension permanente, cette perte d’illusion qui revient à chaque crossover n’est elle pas la manifestation inconsciente du pacte de confiance rompu entre Marvel et ses lecteurs ? Ces changements qu’Aaron s’éreinte à mettre en scène, personne n’a envie d’y croire. Malgré ses qualités  et des dessins de Deodato magnifiques, des couvertures avec de la gueule,  Original Sin est un événement ennuyeux, ultra bavard et qui frise parfois le ridicule voire le grand guignol…

Après le cerveau de Charles Xavier dans les Uncanny Avengers, ce sont maintenant les yeux dégoulinants de Uatu que les vilains convoitent. Et il est embarrassant de voir tout ce petit monde cavaler après deux globes oculaires. Et que dire cette enquête lénifiante autour du meutre du Gardien à la personnalité inexistante dont finalement tout le monde se fout ?

Nick Fury se la joue Alice Cooper….©Marvel Comics

Des yeux et une tête coupés, un borgne et un vilain avec un globe oculaire en forme de visage…Jason Aaron tente de developper avec ce pêché originel  une histoire teintée de rétrocontinuité et de grand guignol qui effacent les qualités de certains chapitres… Les changements proposés pourraient être passionnants chez un éditeur indépendants. Mais la confiance n’y est plus, et Marvel de poursuivre le schsime avec son public en proposant ce genre de truc qui n’en met plus plein la vue malgré des dessins souvent impressionnants….

Pourtant, à certains moments une certaine ironie de Jason Aaron et Mark Waid transparaissent et rend la lecture d’Original Sin ambivalente : impossible à aimer et à détester totalement !

Bon....on s'en fout un peu du Gardien...Mais quand faut y aller, faut y aller...

Ouais, ils l’ont pas loupé ! ©Marvel Comics

40 comments

  • Présence  

    Quand tu as annoncé qu’un article sur Original Sin arrivait bientôt, je me suis dépêché de lire e denier, pour pouvoir lire ledit article sans risquer d’y découvrir des éléments clés.

    Je partage la majeure partie de ton analyse. Je n’avais pas pensé à établir le parallèle avec Dieu, mais tes arguments m’ont convaincu de la justesse de cette lecture.

    A mon grand étonnement, j’ai également bien apprécié le partenariat entre Doctor Strange et Punisher, avec Deodato s’appropriant les concepts graphiques de Steve Ditko de manière convaincante.

    Pour le détail (et pour avoir lu la minisérie correspondante), en fait Tony Stark n’est pas responsable de la création de Hulk.

    Sur le principe, je ne pense pas que des lecteurs assidus de l’univers partagé Marvel peuvent encore croire une seule seconde que le prochain crossover changera durablement le statu quo ou fera évoluer les personnages. Ce type de récit est à prendre comme un exercice de style, un peu comme un lecteur régulier peut aborder une énième redite des origines d’un superhéros Marvel ou DC. Finalement ce qui importe, c’est de voir si le scénariste arrive à insuffler un peu de personnalité au récit. Bilan : comme toi je trouve qu’Aaron ne s’en est pas trop mal tiré, mais que son récit est plombé par tous les éléments imposés par les responsables éditoriaux pour nourrir la prochaine phase de l’univers Marvel. Par exemple, Aaron doit mettre en place le dispositif de l’explosion de l’œil qui provoque les révélations, sans pouvoir en tirer partie car toutes les révélations ont lieu dans les séries mensuelles.

  • nicolas giard  

    Malheureusement cela fait belle lurette que ces héros de merde on renonçé à la part de rêve, d’héroisme et de magie qui nous on tant séduit dans notre jeunesse.

    En fait on peut dire que l’univers Marvel est parti en sucettes depuis après Onslaught avec Heroes Reborn, la trahison de Tony Star, la chute de Charles Xavier en tant que mentor bénéfique. Je vais pas vous retracer les 18 dernieres années de continuité mais voilà ou nous en some : de la marde. Voilà ce que Marvel Comics est devenu avec quelques exeptions dans le parcous comme Marvel Knights ou le Daredevil de Bendis.

    Je suis franchement dégouté, et DC Comics même combat !

    Vive Image Comics !!

  • Tornado  

    @Présence : Merci pour ta dernière phrase. Elle m’a convaincu immédiatement d’éviter cet « Original Sin » connecté avec 12000 séries !

    De Jason Aaron, j’attends avec impatience « Southern Bastards ». Et si j’ai eu envie, à un moment, de lire « Wolverine & the X-men », cette envie est aujourd’hui morte dans l’oeuf !

    @Bruce : J’apprécie toujours autant ton sens du détail et tes multiples niveaux de lecture. Mais je me demande comment tu parviens à t’accrocher encore à la continuité de Marvel l’éditeur…

    • nicolas giard  

      Wolverine & the X-men est vraiment, vraiment une bonne série que je te recommande chaudement, et c’est dire vu le commentaire que j’ai posté plus haut !

      • Bruce lit  

        Le problème est que la plupart de ces séries n’ont pas été traduites en français. Je pensais que Tornado fondrait pour les dessins de Deodato….Tout fout le camp !

      • Jyrille  

        Bien bien, je m’arrête là pour le moment à la lecture de vos commentaires, pour me raccrocher à celui de Tornado. Je ne lirai sans doute jamais ce truc mais les dessins sont impressionnants selon les scans, et je pense que Présence a raison quand il évoque l’exercice de style.

        Cependant, je suis toujours curieux de lire Wolverine & the X-Men. Les articles et les dessins m’avaient plu, et puis cette histoire d’école de mutants dirigée par Wolverine, ça m’intrigue. Bref, je tenterai peut-être.

        Tornado, j’ai vu le Elektra de Miller avec Sienkiewicz réédité par Panini. Mais je vais plutôt le demander en cadeau. A la place, je me suis pris le dernier Fables (23 en VF) et la mini-série Cendrillon (spin-off de Fables) chez Urban.

        Dernière chose : en ce moment, j’écoute uniquement Bruce… Springsteen.

    • Bruce lit  

      @ Tornado : il s’agit d’avantage de curiosité « professionnelle » ! Je n’aurai sûrement jamais lu OS sans le blog. Mais l’influence de Présence également capable de passer du mainstream à l’indépendant total. Et puis je voulais voir comment JAson Aaron s’en sortait, si je pouvais le défendre contre les mauvaises critiques que j’avais lu.
      @ Présence : Tu spoiles encore plus que moi ! Est ce possible ? Pendant les 4 épisodes, l’intention est bien de faire croire que Stark est responsable de Hulk jusqu’au twist final…Et c’est d’ailleurs la faiblesse de cet event : ces secrets, ils ne sont pas si graves dans le fond. Sur la politique éditoriale, les crossover, comme les résurrections font partie du jeu effectivement. Je pense que le lectorat s’insurge d’avantage contre leur multiplication à outrance… Le dernier bon crossover remonte à Civil War, c’est dire….
      @Nicolas: Oui ! MAis ces contraintes éditoriales existence depuis si longtemps. Je pense que ce qui est fascinant est la capacité à surfer sur ses vagues éditoriales. Jim Shooter flingue la relation entre Kitty et Colossus ? CLaremont rebondit et le transforme en maturité de son heroïne.
      Le DD de Waid que j’ai relu hier que je trouve magnifique, le Spidey de Slott, les FF de Hickman, les Xmen d’Aaron, Xforce de Remender et les Uncanny Avengers du même sont des réussites éclatantes qui réussissent à s’affranchir des contingences du crossover.
      Pour élargir le débat, on peut poser la question aux autres formes d’art populaires ? Le monde a ’til vraiment besoin d’un septième Star Wars, d’un nouveau disque de Pink Floyd ou d’Alice Cooper ? La réponse est dans la question… Mais personnellement j’adore le nouveau Pink Floyd parce que je sais ce que je vais y trouver et ce à quoi je dois renoncer. Combien de groupes suivent la même logique des Super Héros : séparation résurrection, petits secrets, mesquineries qui n’empêche pas la machine de continuer : Les Rolling Stones ou Johnny en sont l’exemple le plus flagrant.

      • nicolas giard  

        Kitty avait 14 ans tout de même et Colossus 19.
        Si il avait eut 21 ans il etait légalement un adulte mais Kitty à 16 ans restait une mineure et les Americains ne igolent pas avec le détournement de mineures.
        Et effectivement Kitty gagne en maturité et en force alors que Colossus se prend une raclée mémorable avec le Juggernaut assorti d’une leçon de morale de Wolverine.

  • Tornado  

    @Nicolas : J’ai l’impression que quand je dis que je ne peux plus piffer les X-men, personne ne me croit ! :D
    C’est drôle ! Et pourtant c’est vrai :/
    Est-ce si difficile à concevoir ?
    Si un jour je me réconcilie avec cette bande de pompe à fric à la continuité supergerbatoire, alors peut-être lirai-je les « X-men » de Aaron. Mais aujourd’hui, plutôt crever !
    Na.

    • nicolas giard  

      Wolverine & the X-Men fait figure d’exeption en ce sens : Aaron a réussi le tour de force de creer une série intelligente qui ne s’mbarasse pas de continuité t de crossovers.

  • Tornado  

    Et au fait, Bruce : Le titre de l’article est très bon !

    • nicolas giard  

      Non mais quel lèche-bottes !!
      lol

  • nicolas giard  

    Je ressens la même chose, Leo. En ce temps là les héros étaient des héros avec une morale.

  • Bruce lit  

    Merci Tornado ! Je mets un point d’honneur à chercher des titres et des légendes sympas. En fait je commence toujours par chercher le titre avant d’écrire. C’est une technique chère à S. Gainsbourg qui prétendait qu’une fois le titre trouvé, sa chanson était écrite ! Je suis plutôt content de cette formulation : »A croire que plus aucun héros ne peut plus aller faire pipi sans qu’un autre ne lui tienne la quéquette ».
    Concernant les Super Héros , ce que je déplore c’est d’avantage le retour au statu-quo que la fin de la moralité des super héros. On ne peut pas d’un côté critiqué l’infantilisme de Marvel et de l’autre regretter que nos super héros, comme beaucoup d’adultes aient renoncé à leur innocence et leurs rêves.
    Une des grandes réussites de Marvel est d’avoir transformer Scott Summers en terroriste, lui l’ancien boy scout de Xavier.
    C’est une évolution qui ‘est guère reluisante mais intéressante. Le problème est que nous avons grandi avec nos héros et que leur âge aussi se fait sentir. Dans l’idéal il faudrait tous les tuer et reprendre tout de zero, hein Tornado ? C’est d’ailleurs ce qui arrive à Nick Fury…..

    • Tornado  

      1OO% d’accord. Mais tu le sais déjà.

      Je suis bien content que les super-héros soient devenus tordus moi. Je n’aime plus depuis longtemps la naïveté dans les comics.
      En revanche je hais les statuquos. Mais c’est la politique éditoriale et les lois du marché qui décident…

      • Bruce lit  

        Aussi scandaleux que cela vous paraître, le ras le bol de Tornado pour les Xmen je l’ai éprouvé pour les séries Tv auxquelles je suis devenu allergique.

        Allez y les poteaux, lancez moi 10 séries excellentes du début à la fin, moi je ne suis pas sûr d’y parvenir.

        Je ne supporte plus Game of Thrones. Je reconnais son intelligence, son caractère haut de gamme, mais non, je ne peux plus. Le meurtre de la femme enceinte m’a écoeuré et semblé gratuit. Une ellipse hors champs était suffisante.

        Et la torture de Théon, son humiliation permanente , son énucléation…..

        Et tous ces personnages ( syndrôme Xmen) qui apparaissent, disparaissent, où il faut une fiche pour savoir qui est qui.

        Et un résumé qu’il faudrait d’au moins d’une heure pour savoir ce qui s’est passé la saison d’avant.

        Et pourtant, comme dans les comics, finalement rien n’ a changé. Daenerys a toujours l’air aussi ahurie et recrute la moitié de la planète pour une guerre qui n’arrive jamais. Les Lannister complotent, les Stark meurent. Je sais , c’est caricatural….

        Cette pléthore de personnages secondaires voire tertiaires inutiles , le gros qui trimbale son enfant dans la neige. Signe des temps, lorsque ces personnages qui ne servent à rien se retrouvent à des signatures d’autographes lors de convention aux côtés des cyborgs de Star Wars, c’est que vraiment leur carrière est foutue….

        Voir Bram ramper pour la quatrième année consécutive dans la neige est au dessus de mes forces. Comme de savoir si le beau frère du neveu de l’oncle Barathéon va aussi sortir de l’ombre pour accéder au trône.

        Et ce putain d’hiver qui n’arrive jamais.

        Et les marcheurs zombies que l’on voit en fin de saison pour le cliffhanger et disparaissent par la suite, et les dragons itou.

        Et une fin qui n’est même pas sûre d’être tournée, voilà qui arrive à terme de ma patience….et qui ressemble beaucoup au coup de gueule de Tornado vs les Xmen !

        • Jyrille  

          Ah j’ai pas suivi Games of thrones saison 4 (je me suis arrêté à la 3) mais je te rejoins complètement !

          En série télé j’ai un retard monstrueux. Mais Breaking Bad, ne m’a pas déçu… Je sais que tu les as vus. Là je vais ma faire The Wire et Battlestar Galactica. Faut que je finisse The Sopranos et Faulty Towers aussi (vieille sitcom de John Cleese).

          Mais à l’heure actuelle… Tu es tombée sur Arrow ? Le peu que j’ai vu m’a donné un goût de pauvreté. Alors je regarde Fais pas ci fais pas ça sur France 2 et je me bidonne comme une baleine.

    • Jyrille  

      Ah c’est marrant, moi c’est le contraire. Je cherche toujours le titre après avoir écrit l’article. J’ai oublié de te dire que comme Présence et Tornado, je suis toujours admiratif de ton analyse et de ta capacité à avoir du recul sur ce que tu lis…

  • Stan FREDO  

    Obligé d’être d’accord avec Bruce à propos de cet « événement » dont j’ai suivi les épisodes de la ligne principale en VO via un abonnement au comic shop local. J’ai bien aimé les dessins de Deodato, même si parfois ils étaient réalisés en format timbre-poste.
    @tornado : mon évaluation sur « Southern Bastards » est en ligne sur un site Internet marchand luxembourgeois roi de l’optimisation fiscale.

  • Bruce lit  

    Aussi scandaleux que cela vous paraître, le ras le bol de Tornado pour les Xmen je l’ai éprouvé pour les séries Tv auxquelles je suis devenu allergique.

    Allez y les poteaux, lancez moi 10 séries excellentes du début à la fin, moi je ne suis pas sûr d’y parvenir.

    Je ne supporte plus Game of Thrones. Je reconnais son intelligence, son caractère haut de gamme, mais non, je ne peux plus. Le meurtre de la femme enceinte m’a écoeuré et semblé gratuit. Une ellipse hors champs était suffisante.

    Et la torture de Théon, son humiliation permanente , son énucléation…..

    Et tous ces personnages ( syndrôme Xmen) qui apparaissent, disparaissent, où il faut une fiche pour savoir qui est qui.

    Et un résumé qu’il faudrait d’au moins d’une heure pour savoir ce qui s’est passé la saison d’avant.

    Et pourtant, comme dans les comics, finalement rien n’ a changé. Daenerys a toujours l’air aussi ahurie et recrute la moitié de la planète pour une guerre qui n’arrive jamais. Les Lannister complotent, les Stark meurent. Je sais , c’est caricatural….

    Cette pléthore de personnages secondaires voire tertiaires inutiles , le gros qui trimbale son enfant dans la neige. Signe des temps, lorsque ces personnages qui ne servent à rien se retrouvent à des signatures d’autographes lors de convention aux côtés des cyborgs de Star Wars, c’est que vraiment leur carrière est foutue….

    Voir Bram ramper pour la quatrième année consécutive dans la neige est au dessus de mes forces. Comme de savoir si le beau frère du neveu de l’oncle Barathéon va aussi sortir de l’ombre pour accéder au trône.

    Et ce putain d’hiver qui n’arrive jamais.

    Et les marcheurs zombies que l’on voit en fin de saison pour le cliffhanger et disparaissent par la suite, et les dragons itou.

    Et une fin qui n’est même pas sûre d’être tournée, voilà qui arrive à terme de ma patience….et qui ressemble beaucoup au coup de gueule de Tornado vs les Xmen !

    • Stan FREDO  

      Je suis assez content de ne pas avoir la télé (depuis près de 20 ans) et de pas chercher sur Internet à regarder ces séries télé dont la presse etc. nous rebat les oreilles !

    • comics-et-merveilles.fr  

      Avec quelques hauts et bas certes mais les 10 saisons de New York Section Criminelle ont été globalement excellentes (grâce bien entendu à D’onofrio et Erbe) et d’une intelligence qui frise très souvent l’improbable, mais j’adore et j’admire. Bon ok, ce n’est pas vraiment une vraie série au sens « feuilleton »…
      Comme toi, je trouve que Game of thrones commence à aller trop loin dans la torture « explicite ». J’aurais cité les mêmes exemples. Par contre, je ne te suis moins sur la suite même si les faits son réels ;)
      ps : OS pas lu, donc pas lu l’article encore, désolé Bruce. J’attends éventuellement un Marvel Deluxe ou assimilé.

  • JP Nguyen  

    Moi j’aime Justified. C’est prévu de se terminer à la saison 6, j’en suis à la 3 et je trouve que c’est bieng.

  • Stan FREDO  

    Pour les ceusses (et les celles ?) qui éprouvent un ras-le-bol des « events » Marvel Comics, le #12 de Harley Quinn qui vient d’arriver dans les comic shops (je viens de l’acheter) vous propose une satire de Thanos – non sans caser un méga-totou à la manière des Inhumains – , avec en plus Pee Gee qui prend les commandes et HQ qui joue les « side-kicks » dans sa propre série. Profond délire du couple Palmiotti-Conner ! Who watches them?

    • Présence  

      J’ai terminé le premier tome d’Harley Quinn, vraisemblablement un 5 étoiles.

  • Marti  

    Harley Quinn à venir en librairie chez Urban en 2015 !

    Pour en revenir à Original Sin, j’ai trouvé que l’histoire principale a perdu en force en rélègant à peu près tous les secrets aux tie-ins, l’enquête se retrouve alors étalé sur plus d’épisodes qu’elle n’en avait besoin. Malgré quelques bons points comme le tendem Strange/Punisher déjà évoqué le tout m’a laissé assez de marbre, malgré une parution à intervalle assez court j’étais souvent bien incapable de me rappeler ce que j’avais lu dans les détails la fois précédente dès que j’attaquais un nouvel épisode… Pour moi c’est vraiment cette impression de surplace qui restera comme souvenir gravé dans ma mémoire de la première lecture que j’ai faite de cet event, avec heureusement les magnifiques dessins de Deodato qui rehaussent vraiment le niveau. Je me demande si Aaron n’a pas disséminé quelques piques envers les restrictions de Marvel, comme le fait que Nick Fury ne sache pas lui-même ce que Rocket « placement de produit à la mode » Raccoon venait faire dans cette galère de l’espace.

    • Marti  

      Et à propos de la révélation sur Xavier, ce tie-in de Bendis est une arnaque vu que ça n’a même pas de rapport avec les révélations d’Original Sin, et qu’en plus l’arc commence une fois l’event achevé… et n’est toujours pas terminé, s’éternisant sur une histoire assez tirée-par-les-cheveux d’énième mutant-le-plus-puissant-jamais-rencontré-nulle-part !

  • Bruce lit  

     » A tombeau ouvert » Finale
    Notre voyage au pays des morts s’achève avec celle de Uatu le Gardien. Panini réédite Original Sin pour 70€ . Bruce Lit toujours soucieux du bien être de votre porte monnaie vous offre la chronique d’une événement qui n’en est déjà plus un…
    La BO du jour : Une mort brutale où il est question d’ouvrir les yeux :https://www.youtube.com/watch?v=-BGrFku2itk.

  • SCARCE- Xavier Lancel  

    Sigh, Marvel fait tellement mal son boulot que maintenant, des mois aprés les events, si tu ne les a pas lu, tu n’as aucune idée des changements qu’ils ont censé avoir apporté. Dans 5 ans, tout le monde aura fait un coup de crasse monumental a tout le monde mais ne s’en souviendra par magie jamais dans ses aventures.

    • Bruce lit  

      Hello Mr Scarce;
      Oui, or le contexte éditorial de l’époque, cette histoire n’a aucun intérêt sinon le destin de Nick Fury. Sérieux ? qui apprécie ce personnage parmi vous ?

      • yuandazhukun  

        Excepté chez Starlin je ne connais pas bien le gardien…la description que tu en fait Bruce est hilarante, la légende du dernier scan est à mourir de rire…y a pas à dire (même si ton avis sur Original Sin est mi-figue mi-raisin (ouais encore une sale vieille expression !)) je ne lirai jamais ça même si comme beaucoup j’adore Aaron…J’ai déjà acquis l’absolute Infinity ce qui est un exploit pour moi alors….Pour revenir à ta question ce perso gamin me saoulait un peu (même si à la base « l’observateur » est une bonne idée bien que déjà vu…)je dis un truc genre je peux pas vous aider mais comme vous êtes sympa je vous laisse un indice ! Eh oui fallait bien qu’a chaque aventure il serve à quelque chose…sinon tu le vois au début et à la fin d’un épisode et basta…(je le vois bien lever les bras au ciel à la fin d’un épisode lambda « putain qu’ils sont cons ! Vaudrait mieux être aveugle parfois,’tain de taf !)

  • Tornado  

    Game Of Thrones est l’une des plus belles oeuvres que j’ai vu de toute ma vie. Tout medium confondu.
    Dexter est exceptionnel sur les 4° saisons. Ensuite c’est inégal, tout en restant addictif.
    Californication, j’ai trouvé ça génial tout du long. Je ne partage pas du tout ton aversion.
    Walking Dead est dantesque. La seule série avec Game of Thrones où je flippe pour les personnages et où je suis stressé comme un con sur mon fauteuil.
    Je te trouve quand même bien difficile avec ces oeuvres qui survolent de très haut les productions de masse.
    Je ne devrai pas tarder à regarder Hannibal.

  • Jyrille  

    Oui Justified (pas tout vu) c’est très très bien ! Et True Detective c’est mieux que Breaking Bad.

  • Bruce lit  

    Dexter : oui la série aurait dû s’arrêter à la 4. Fin parfaite. Mais bon, sérieusement la suite ? Cette fin au fond des bois ?? Cette psychanalyse à deux balles des frères-soeurs Morgan ? ….
    Californication : Même topo ! Toi qui déteste le statu quo, ne me dis pas que cette série ne tourne pas en rond constamment ! Les gags sont de plus en plus vulgaires, les personnages progressivement vidés de leur substance ( ou de fluide….) et, idem, la fin est très facile, ne prend aucun risque et appuie sur reset pour tous les personnages.
    GOT : je me suis déjà exprimé là dessus. Une intrigue entre Lanister et les Stark m’eut suffi.
    WD : la saison 4 m’ a achevé en milieu de saison. 5 épisodes à longer les chemins de fer, l’autre blonde ( me rappelle même pas son nom …Beth ? , elle le porte bien….) qui risque sa peau et celle de son ami parce qu’elle veut boire un coup….Pour le coup le format comics me convient mieux.
    Je suis difficile ? Je plaide coupable ! Lost, True Blood, Terminator, Mad Men, Real Humans, Prison Break, 24, House, GOT, Alias, Heroes sont des séries qui n’ont pas tenu leurs promesses mais que j’ai regardé jusqu’au bout pour à chaque fois me sentir eu…Je n’ai plus cette patience… Mais il faut dire que je me lève à 5 heures tous les matins et que le soir vers 21 h30 je commence déjà à rassembler à un zombie. Et désormais je passe tout mon temps libre pour le blog.

  • Tornado  

    Dexter : Complètement d’accord pour la psychanalyse à deux balles des frères-soeurs Morgan. Mais quand même je n’irai pas jusqu’à dire que j’ai détesté ou que je me suis senti trahi et tout ça. C’est une série qui demeure addictive et bien foutue. Encore une fois supérieure à la moyenne malgré tout.
    Californication : Tu as pris la série trop au sérieux. C’est du délire et même parfois du non-sens. Je n’ai jamais cherché à lui trouver une quelconque cohérence interne et je me suis contenté de m’amuser tout le long. Et je me suis vachement amusé ! Par contre il y a une super toile de fond avec une critique vitriolée de la vie des nantis qui, à force de jouissance, devient complètement vide de sens et incohérente.
    GOT : Ceux qui disent que le script est creux ont 1000 fois tort ! C’est une discussion houleuse que j’ai sans cesse avec des copains qui méprisent cette série et qui refusent de voir la splendide et passionnante toile de fond politique sur les plans de conquête à long terme, les notions d’alliance et de trahison, les luttes de pouvoirs, à travers lesquelles on peut percevoir que ce sont les sous-fifres qui sont les plus tordus, exactement comme dans nos gouvernements bien réels ! GOT, c’est une parabole de la « course présidentielle » sous le vernis du Seigneur des Anneaux ! C’est un cours de politique menée par un professeur fan de provoc ! C’est le miroir déformant de notre monde dominé par la soif de pouvoir. Mais bon, les détracteurs les plus acharnés de la série finissent par esquisser avec mépris que « y a rien d’original ». Alors que jamais le sujet n’a été traité avec un tel lyrisme et une telle violence ostentatoire !
    Après au niveau de la forme, c’est sûr qu’il faut aimer son rythme contemplatif et répétitif…
    WD : Là encore tu vas chercher des incohérences dans les moindres recoins là où je préfère me laisser porter par l’ambiance cauchemardesque et l’expérience narrative d’une des seules oeuvres aujourd’hui, avec GOT, qui arrive à me scotcher sur mon fauteuil de peur de voir mourir mes héros à tout instant. Et les incohérences parsemées ici et là, je ne les vois même pas ! C’est quand même autre chose que 99,99% de ces films et séries ou tu connais la fin depuis le début…
    Lost : Là on est d’accord. J’ai lâché à l’épisode 10 de la 1° saison. Insupportable.
    Prison Break : Lâché au 7 ou 8° épisode. Ma femme a terminé la série toute seule ! Rien que le générique avec le rappeur m’a achevé. Les personnages ne m’ont jamais accroché.
    Heroes : Lâché à la fin de la 1° saison. Il ne se passe rien ! On tourne en rond en attendant que les auteurs daignent nous offrir un tout petit peu de quelque chose, puis plus rien. Sachant que la série était inachevée, j’ai arrêté la torture.

    Je ne cherche pas à prouver que j’ai raison et que tu as tort, évidemment. J’essaie juste d’expliquer en quoi je ne suis pas d’accord. Mais on ne m’enlèvera pas de l’esprit que tu es un public redoutablement difficile !!! (rires)

  • Bruce lit  

    Attention , je n’ai jamais dit que GOT était nul !! J’ai été l’un des premiers à en faire l’éloge pour la saison 1 sur Amazon. GOT c’est du haut de gamme, des acteurs à la réalisation. La politique, les intrigues, c’est très original.

    Je dis ( et je redis) que j’ai pas le temps de cerveau disponible pour suivre une intrigue si lente. Ce qui fut le cas aussi pour The Wire estampillée meilleur série policière au monde par bcp et dont j’ai peiné à achever la saison 1.

    La lenteur, je n’aime pas beaucoup ça et je ne suis pas sûr d’être e très attaché aux personnages pour continuer GOT. Si j’aimais bien Tyrion, et je continue à suivre GOT par procuration puisque ma femme me raconte tout. GOT c’est le triomphe de la culture Geek, un phénomène qui prouve que cette culture ne produit pas que des acnéiques décérébrés. Mais ce n’est pas mon truc.

    Je ne me vois pas comme quelqu’un de très difficile. Par contre je suis passionné, et je n’aime pas perdre mon temps. M’endormir devant la TV est un truc qui me rend dingue. Du coup, je chasse tout ce qui me fait pioncer dont GOT.

    Concernant WD, j’ai une circonstance atténuante ! La série est très irrégulière. Je suis le Comics depuis sa création, et du coup la série Tv a fini par me désintéresser. Les meilleurs moments sont ceux qui adapte en la BD. Les pires sont souvent les moments qui ne sont pas dans le matériel original.

    J’arrive à un moment de ma vie où je fais une overdose de série Tv. Braking Bad a répondu à toute mes attentes concernant une série. Pour l’instant rien n’est parvenu à la détrôner.

    Je stoppe les séries comme à un moment les comics : j’ai l’impression de m’être fait avoir depuis tellement d’années que je ne suis plus motivé. Comme je le disais plus haut, combien de série haut de gamme par mi la pléthore proposée ?

    Concernant Californication, je n’ai jamais vu ça comme un divertissement mais comme le récit d’un homme luttant contre ses addictions et ses mauvais choix. Lorsque le volet sitcom trash conservateur a pris le dessus, je m’en suis désintéressé.

  • Marti  

    Pourquoi tant de haine pour le kiosque ? Cela permet d’avoir une dose de comics à prix abordable (notamment pour le jeune lectorat, il fut un temps où je ne pouvais même pas me payer une sortie librairie par mois) et aussi de bénéficier du rythme mensuel qui a son charme pour les séries sur le long cours.

  • Bruce  

    @ Jyrille : Merci des compliments. Je n’ai vu de True Detective que le premier épisode. Je ne sais pas si, avec la vie de dingue (heureux) que je mène, j’aurais le temps de voir le reste.
    @Marti je ne déteste pas le kiosque mais la gestion des parutions panini, le découpage, charcutage, les Extra, Hs et tout le tintouin… Ce n’est pas nouveau remarque….Lug faisait la même chose pour les années Strange…

  • Jyrille  

    Une fois que tu auras passé le troisième épisode de True Detective, tu ne voudras plus lâcher la série.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *