Interview Sharnalk (Chaîne Nébulaire)

A la découverte de La Chaîne Nébulaire

Une interview de LOIC CLÉMENT

Iconographie et légendes de BRUCE LIT

Auteur de BD (LE TEMPS DES MITAINES et MISS CHARITY  sorties en début d’année chez Dargaud et Rue de Sèvres), notre ami Loic Clément est également un inconditionnel du blog et  fan hardcore des CHEVALIERS DU ZODIAQUE . Il est à l »origine de cette proposition de rencontre avec un spécialiste reconnu des CHEVALIERS DU ZODIAQUE.
Qui-suis-je pour le lui refuser ?  Un autre fan des chevaliers pardi !
-Bruce

Il ne faut pas se mentir, le Youtube Game francophone a manqué cruellement de spécialiste de SAINT SEIYA pendant longtemps ! Alors lorsque la chaîne Nébulaire (quelle bonne idée de nom !) a ouvert ses portes, j’étais sur le pont dès la première traversée. Et une chose est sûre : malgré les problèmes de son ou de montage inhérents à un début (soyons indulgents), le bateau n’a pas fait comme celui de la maman de Hyoga.

Depuis, il se maintient drôlement à flot et on apprend des tonnes de choses sur cette licence culte, parfois sublimée, parfois malmenée. Ça m’a donné envie d’en avoir plus en interviewant Sharnalk…
Brûle ton cosmos, chevalier de la machine pneumatique, ton adversaire manie l’arme d’un bronze saint légendaire !

Des vidéos érudites à la chaîne !  ©Toei Animation ©Akira Toriyama

Des vidéos érudites à la chaîne !
©Toei Animation
©Akira Toriyama

Bonjour « Sharnalk », et merci de répondre à mes questions. J’ai cru comprendre dans ta vidéo sur les adaptations vidéo-ludique de Saint Seiya que tu étais possesseur de la NES dans les années 80 avec le fameux jeu La Légende d’Or. J’en déduis donc que nous sommes de la même génération et que tu as entre 35 et 40 ans ? Voudrais-tu bien te présenter en quelques mots ? 

Bonjour,
J’ai en effet eu la première Famicom, et Les chevaliers du Zodiaque la Légende d’or fut un de mes tout premiers jeux (quelle déception !). J’ai 38 ans, je suis fan de Japanime. Je pense être de la génération Animeland, un magazine qui paraissait en kiosque dès 1996 (et qui existe toujours), et là grâce à leurs excellents articles, j’ai appris/découvert pas mal de choses.
Actuellement, je travaille dans un service de flux informatiques. 

Depuis 8 mois, tu tiens une chaîne Youtube sur SAINT SEIYA. La passion te vient de l’enfance et du Club Dorothée, c’est ça ? Tu peux nous raconter comment tu es tombée dans la marmite de cosmos magique et la place que Saint Seiya tient dans ta vie depuis ? 

J’ai bien sûr aimé le Club Dorothée, mais je ne suis pas tant que cela nostalgique de cette période malgré les magnifiques découvertes que j’ai pu y faire. C’est effectivement dans cette émission que j’ai connu l’oeuvre de Masami Kurumada qui m’a beaucoup parlé, que cela soit par le design réalisé par une équipe talentueuse ou par les magnifiques musiques de Seiji Yokoyama et l’émotion qu’elles véhiculaient en moi. Saint Seiya a toujours été important dans ma vie, pourtant je ne collectionne pas pour autant les Myth Cloths et je n’ai pas tous les Artbooks non plus…
Lorsque la première VHS du troisième film SAINT SEIYA : Shinku no shônen densetsu / Les Guerriers d’Abel, est sorti en France en 1991, ça été un choc pour moi. Cette VHS je l’ai vue et revue des centaines de fois.Aujourd’hui, je peux affirmer que ce film est ce que j’aime le plus sur cette licence. De tout ce que j’ai vu sur Saint Seiya Abel, reste en haut du podium.
Après j’ai fait une petite pause SAINT SEIYA car je suis également un très grand fan de DRAGON BALL, et j’anime d’ailleurs un podcast à ce sujet (Dragon Ball Cast). 

Focus sur le doublage des chevaliers !

Je me rappelle avoir découvert le 3eme film sur la 5 de Berlusconi avec mon frère un dimanche matin et pareil que toi : j’en ai pris plein les mirettes et quelle poésie ! Pourtant dans ce film comme dans la série, malgré un fabuleux jeu d’acteur, les erreurs de traduction étaient énormes. « Camille du Verseau » au lieu de Camus, Les cercueils de glace de « Sybéria 2″, les dialogues échangés entre Seiya et Abel…
Tu peux nous expliquer un peu le contexte du doublage à l’époque ? Pourquoi de telles erreurs si nombreuses ?

Il n’y a pas eu tant d’erreurs de traduction que ça sur la version Française de SAINT SEIYA, surtout comparé à DRAGON BALL à coté. Bien sûr il y a « des perles » dans la série TV qui ont été largement popularisé par Youtube comme l’attaque de la rôtissoire de Jango mais au final, dans les grandes lignes l’histoire était largement compréhensible. Là où dans Dragon Ball Z, de par le script Anglais de la Toei Animation très calamiteux parait-il, il était impossible de comprendre la résurrection de Kuririn peu après la bataille sur Namek. Eric Legrand avait confié sur les forums que les Japonais n’étaient pas très forts en anglais. Par exemple l’attaque « Par la corne du Lion » d’Aiolia figurait dans le script de la Toei Animation, ce n’est pas une invention de Marc François.

Sur le troisième film, c’est un cas à part, car l’adaptateur n’était pas Jean Yves Jaudeau, qui quoi qu’on dise a fait beaucoup de bien à l’adaptation de la série et des autres films. Il effectue d’excellentes tournures de phrases, le tout avec un ton chevaleresque très appuyé. Il connait très bien la série, et c’est pour cette raison, que son absence fut très remarquée sur le troisième film ainsi que sur l’adaptation du Meikai (les textes sont médiocres).
Et donc, sur ce film, il a été confié à un prestataire, dont l’identité est à ce jour inconnue. Et effectivement il y a beaucoup de bizarreries autour de ce troisième film. Beaucoup d’experts en japonais avaient tenté de comprendre l’erreur du « Shining Hell Claw = Hercule Frappe le » sur les forums…
Dans le film, Atlas de la Carène évoque l’habit sacré, dans la tête de celui qui connait la version originale où Cloth = Armure, on comprend pourquoi oui. Mais la version Française habituelle avait toujours fait l’impasse sur la traduction « cloth = habit ».

Mais le jeu d’acteur dans la version Française est fabuleux, et comme je l’avais indiqué dans ma vidéo, même si Eric Legrand se trompe d’attaque au moment où Seiya tue Atlas, c’est son meilleur « Par les météores de Pegase ». Nicolas Marié est irrésistible en Abel. Après avec le temps, bien sûr je préfère regarder la version originale. Akira Kamiya (Ryo Saeba, Kenshiro, Roy Focker) qui incarne Atlas est génial par exemple.
Donc malgré les points positifs du jeu d’acteur, aujourd’hui, je regarde surtout ce film en version originale qui est magique.

La saga du sanctuaire décryptée par un spécialiste

Si je suis ta chronologie, tu découvres donc Les Chevaliers du Zodiaque quand tu es enfant puis après une grande pause, tu y reviens comment ?

Disons que DRAGON BALL est passé par là et je me suis remis à Saint Seiya quand des mangas en import ont commencé à se pointer en France via les boutiques Tonkam et Atomic Club . C’est ainsi que j’ai connu la saga Hades. Ne parlant pas Japonais, je ne comprenais guère l’histoire, mais je trouvais déjà que Rhadamanthe était très classe et j’étais impressionné de le voir vaincre si facilement Death Mask et Aphrodite.
C’est aussi vers 98 – 99 que j’ai obtenu une copie des VHS Japonaises. Saint Seiya est la seconde série que j’ai découvert en version originale (la première étant LES CHRONIQUES DE LA GUERRE DE LODOSS).

Ainsi, si je comprends bien tu reviens vers la série au moment où son actualité est au plus bas en France c’est bien ça ? Et à cette époque là, pas vraiment d’Internet encore pour discuter entre fan, je me trompe ? Est-ce que comme d’autres, tu as eu l’espoir d’une adaptation de la partie Hadès lorsque Jérôme Alquier a dévoilé son travail de fan ?

Oui j’avais ce besoin, et si Internet n’existait pas encore, il existait un lieu très précis sur Paris pour en savoir d’avantage : la boutique de TONKAM le samedi après-midi. Il y avait énormément de passionnés d’animation, alors  qu’en 1997, être fan de japanime, c’était un peu la honte. J’ai subi beaucoup de moqueries par exemple à l’école d’aimer des Japoniaiseries. Par le biais de quelques contacts, j’ai pu mettre la main sur la série Saint Seiya en VO via des VHS. L’import m’a relancé sur Saint Seiya, j’étais par ailleurs très désorienté par le prix des Cloth Series (les jouets Vintages) en import. Genre Alberich à 2000 Francs, je comprenais pas …
A cette époque j’ai espéré ardemment une adaptation de l’arc Hades… Il y avait de nombreuses rumeurs mais à chaque fois, tu avais quelqu’un pour la démentir. J’en profite pour donner la meilleure rumeur sur un projet SAINT SEIYA, c’était dans un Animeland, où il était indiqué qu’un cinquième film était en préparation, abordant la mythologie Egyptienne. Bon dieu que j’aimerais voir un tel projet naître… Et au final, sur l’adaptation Hades, je me rappel très bien que c’était Olivier Hague (traducteur de Jojo Bizarre Adventure de la version J’ai lu) qui l’avait annoncé sur tout le web.

T’es tu jeté sur la publication des mangas en français à leur sortie ? Qu’en as-tu pensé ?

Oui ! Naturellement, j’étais pressé d’arriver au tome 19 qui marque le début de l’arc Hadès… Alors c’est vrai que dans la première édition des mangas y avait des erreurs maladroites, que cela soit dans les constellations, des erreurs de noms mais ce n’était pas si catastrophique que ça…. Après tout un de mes manga favoris DRAGON QUEST – LA QUETE DE DAI a été comparativement bien plus largement massacré par J’ai lu. Bref, sur cette première traduction, il existe l’excellent site le Scribe du Sanctuaire qui recense toutes anomalies.

Des analyses en Or !

Après un léger passage à vide, le revival SAINT SEIYA bat son plein au cours des années 2000… Adaptation du premier tiers d’Hadès, sortie du 5ème film et petit à petit, sortie de nombreux Spin off comme épisode G puis Lost Canvas… Peux tu nous dire comment le fan de la première heure que tu es, a vécu cette période ?

Pour la première adaptation du Junikyû, oui j’étais ravi, c’était inespéré pour moi. L’OVA 13 est d’ailleurs splendide, une très belle fin, bien que très différente du manga. C’était un beau cadeau pour les fans. Pour le Tenkai-Hen, c’est vraiment un film polémique, même si d’année en année, on est de plus en plus nombreux à l’apprécier. Personnellement, j’ai toujours du mal entre le passage où Seiya quitte Hyoga et Shun et celui où il est vaincu (?) par Athéna. Mais c’est une proposition plus qu’intéressante sur ce qu’aurait pu devenir Saint Seiya.

Par la suite, mon réalisateur fétiche, Shigeyasu Yamauchi, l’homme à qui je devais les meilleurs épisodes de ma série fétiche est tombé en disgrâce chez la Toei Animation. C’est à ce moment-là selon moi que la licence a périclité. On Peut dire que l’adaptation du manga d’origine s’est faite dans la douleur via la réalisation de Katsumata hélas plus tout jeune pour pondre des miracles en plus d’un budget moindre et d’une équipe très réduite. J’étais très chagriné de tous les problèmes liés au staff de l’ARAKI PRODUCTION sur le MEIKAI et ELYSION.

Le manga LOST CANVAS était très prometteur, les dessins de Teshirogi sont très bons notamment. Malheureusement sur la durée, le manga ne m’a pas tant séduit que ça. Bien sûr, je vois beaucoup de personnes sur les forums indiquer que pour eux, cela surpasse le manga d’origine mais je suis un peu une anomalie dans le fandom, car je ne suis pas tant que ça fan des Gold Saints / chevaliers d’or. Bien sûr, j’adore la bataille du Sanctuaire, mais j’aime avoir des personnages démarrant d’en bas vaincre les plus hauts gradés. Dans Lost Canvas, ce schéma n’est pas vraiment appliqué dans la mesure où Yato de la Licorne et Yatzuriha de la Grue ne sont malheureusement pas très bien exploités.

Après, la force de Lost Canvas, c’est de mettre en valeur des Gold Saints mal-aimés par Masami Kurumada. Albafica des poissons ou Rasgado du Taureau, c’est juste parfait ! C’est tellement agréable et jubilatoire de les voir briller… Mais in fine, un manga consacré à tous les Golds, où chacun doit mourir en se sacrifiant, c’est moins mon truc. J’adore les morts injustes, ou des batailles où tous les personnages ne sont pas à égalité. C’est une opinion assez impopulaire j’en conviens. Cette approche centrée sur les chevaliers d’or est selon moi une réponse à la demande de la part des fans de voir des Gold Saints voler la vedette aux bronzes. Je pense qu’on peut affirmer aujourd’hui les Gold Saints sont largement bien plus populaire que les héros initiaux. Donc même si le manga ne s’adresse pas vraiment à moi, je comprends tout à fait son succès et je ne le conteste nullement.

Quant à l’animé de TMS, c’est juste excellent mais il y a beaucoup de fantasmes autour de cette adaptation. Beaucoup pensent que la série a cartonné et que si elle s’est arrêtée, c’est à cause de la Toei Animation ou pire Masami Kurumada.
Concernant l’Episode G, je ne l’ai jamais lu et ne pourrai donc pas en parler sur ma chaine même si je le déplore. Il faut dire que le dessin d’Okada m’a toujours laissé froid…

La saga Hadès et ses coulisses !

Tu parlais du déclin de la licence avec la mise au placard d’un grand réalisateur en la personne de Shigeyasu Yamauchi et je trouve ça intéressant de constater que si quantitativement les projets ont continué de proliférer après son départ (SAINT SEIYA OMEGA, LEGEND OF SANCTUARY, SOULF OF GOLD, SAINTIA SHO ou la série KNIGHTS OF THE ZODIAC pour Netflix), la qualité est quant à elle très loin d’avoir fait l’unanimité. Tu es d’accord avec cette analyse ? Est-ce que tu peux nous parler des différentes itérations citées et ton opinion sur elles ?

C’est compliqué… Par exemple je suis bienveillant avec SAINT SEIYA OMEGA saison 1 malgré de nombreux défauts. On reproche souvent à cette série son design mais hélas, pour une série TV, la Toei Animation n’avait pas d’autre choix que de simplifier les cloths pour permettre de réaliser une animation de qualité. En contrepartie de ce choix de design, on a perdu du coté chevaleresque. Cela dit, on a eu le meilleur remplaçant de Shigeyasu Yamauchi en la personne de Morio Hatano, l’un de ses meilleurs disciples. Le dernier épisode de la saison 1 (épisode 51) est une véritable merveille de ce réalisateur.

LEGEND OF SANCTUARY, je l’avais vu lors d’une projection privée. C’est étrange mais j’aime bien le début du film, je le trouve même drôle, et dès qu’on passe la maison du Taureau, on passe en mode de lecture X20. Techniquement le film se défend je dois bien le reconnaître même si la 3D n’est pas mon truc.

Soul of Gold, lui a été créé pour accompagner les nouvelles Myth Cloth des Gold Saints, car il s’est avéré que les meilleures ventes de Myth Cloth étaient les armures divines des héros. Bandai a donc commandé à Masami Kurumada de nouveaux designs mais cette fois ci pour les 12 Golds. Si la game Cloth série accompagnait bien la série d’origine dans les années 80, là le problème, c’est que c’est la série qui est le produit dérivé de la gamme de Myth Cloth devenu ainsi le produit principal. Ca pose question… Toutjours est-il que je n’aime pas beaucoup cette série, même si je vois bien qu’autour de moi sur les groupes Facebook, elle est particulièrement appréciée. Pour l’anecdote, on mentionnera que la Toei a fait un coup foireux à AB Production qui dans un premier temps a commercialisé en DVD et BLURAY sur le marché français une version pleine de défauts qui correspondait à celle qui était diffusée sur le web. Or peu après, la Toei a mis en vente des Blu Ray où les épisodes étaient améliorés. In fine, on a eu droit quelques mois plus tard cette version (ouf).

SAINTIA SHO par contre, ça été un bain de sang en interne. Et voir sur Tweeter la mangaka s’excuser de l’adaptation de la Toei Animation, c’est quelque chose que je n’avais encore jamais vu. Je n’ai pas été jusqu’au bout donc je n’ai pas vraiment d’avis. J’appréhende un peu ma vidéo dessus.

KNIGHT OF THE ZODIAC, la version originale est la version anglaise car cette série a été faite pour le marché Américain. Donc déjà, elle n’est pas du tout faite pour moi vu ce contexte. Il y a deux trois bonnes idées, comme par exemple de voir Seika au premier épisode. Mais sinon, sans détester, je ne suis pas fan. Et aujourd’hui, je pense qu’on est nombreux à aimer le style Shingo Araki / Michi Himeno, mais comme c’est particulièrement difficile à animer (cf le Meikai et Elysion), ben la solution miracle c’est la 3D, comme ça plus de problème pour faire bouger les armures et en plus on embarque ainsi une nouvelle génération. Hélas je n’ai pas l’impression que la formule passe vraiment.

Donc oui, la qualité se dégrade, et contrairement à DRAGON BALL, il n’y a pas réellement eu de nouvelles générations autour de SAINT SEIYA. J’entends beaucoup d’amis à moi lorsqu’ils vont au Japon, dire que là-bas, à l’instar de GUNDAM, SAINT SEIYA est une série pour les quadragénaires. Aujourd’hui, on aimerait bien une adaptation (de qualité) autour de Next Dimension en rappelant les anciens. Mais manifestement, Michi Himeno ne veut plus jamais bosser pour la Toei Animation, Eisaku Inoué (un animateur très talentueux de la première série) avait confié à la Made In Asia en 2018 qu’il était triste des choix de la Toei Animation et que sans Shingo Araki, il ne voudrait plus participer à un projet sur cette licence.

Par ailleurs, Masami Kurumada n’est plus tout jeune, à 66 ans il ne peut plus travailler comme il le faisait dans les années 80, et il fait tout pour rendre hommage d’ailleurs à ses autres anciens titres cultes comme Fuma no Kojiro dernièrement. Mais à l’instar d’un manga comme BERSERK beaucoup s’inquiètent sur Next Dimension : parviendra t il à terminer son manga ? That is the question ! La seule bouffée d’oxygène ce sont les petites vidéos du jeu Patchinko de Saint Seiya. Michi Himeno participe à ce petit projet, la qualité est vraiment bluffante.

Je confesse que j’aimerai bien un reboot de la série d’origine, en reprenant le style Araki. Des animateurs bien précis de la nouvelle génération pourraient imiter son style comme Umakoshi (Casshern Sin, Saint Seiya Omega) en reprenant vraiment l’histoire du manga ainsi que le design des cloths. A l’instar de la série Hunter X Hunter de 2011, peut être que cela pourrait fonctionner…

Les films ont aussi droit à leur focus !

On en arrive maintenant à la création de ta chaîne Youtube, La Chaîne Nébulaire. J’ai compris que tu animais déjà un podcast sur DRAGON BALL mais comment en vient-on un jour à se dire : tiens je vais faire des vidéos sur SAINT SEIYA ?

Plusieurs éléments ont été déterminant… Déjà, ma copine m’encourageait à me lancer sur Saint Seiya. Personnellement je n’osais pas trop car je suis un peu timide et je n’aime pas beaucoup me mettre en avant. Malheureusement sur Youtube je ne trouvais pas mon compte, tout du moins sur les vidéos francophones. Avec ce que je sais sur la licence et surtout les personnes que j’ai côtoyé qui sont de véritables experts, j’ai fini par me dire que j’avais peut être un truc à tenter.

Au début notamment je faisais 350 – 400 vues. Or je me répète systématiquement cette phrase : « Le succès n’est qu’une option, je le fais pour moi avant tout. ! » C’est super important pour moi et ça ne doit pas changer. J’ai souhaité mettre en valeur mes quelques connaissances sur les seiyûs, et mettre en avant de nombreuses interviews traduites sur Saint Seiya Pedia. Très honnêtement il y a des choses savoureuses à dire dessus.

Concrètement, mes sources sont :
Saint Seiya Pedia pour les nombreuses interviews traduites par le webmaster Archangel 
Burning Blood, qui a été rédigé par Ludovic Gottigny qui est pour moi le plus grand connaisseur en France de cette licence 
Moeru Cosmo : un excellent site sur les personnages de Saint Seiya. Je me suis beaucoup basé dessus sur ma vidéo du premier film :
- Le Scribe du Sanctuaire : beaucoup d’informations rares et donc précieuses 

Très vite, Alberick Megrez, un ancien pigiste d’Animeland m’a rejoint pour peaufiner mes textes et améliorer mon élocution sur les noms Japonais (oui car franchement c’était pas top). D’ailleurs la vidéo sur le Grand pope est à 80% de lui. C’est l’une des vidéos dont je suis le plus fier, car l’histoire du grand pope dans l’animé est très méconnue en France, tant elle est complexe et très différente du manga.
Sinon, j’ai trouvé un public grâce à l’influenceur Pix’Perience qui a parlé de la chaine dans une de ses vidéos et je l’en remercie beaucoup.
Par la suite, ma modeste audience m’a permis de contacter Stalt Alchemist (CDZ Abregé) le temps d’une petite parodie dans ma vidéo Poséidon. C’est quelqu’un qui a été adorable avec moi.
Dernièrement, Guillaume Quatravaux, un ancien animateur Français sur un des épisodes de Saint Seiya Meikai-Hen, m’a indiqué aimé mes vidéos. J’en ai donc profité pour l’interviewer puisqu’il a connu cette adaptation de l’intérieur… Je suis assez fier d’avoir eu son témoignage.

Tout ce que vous aviez envie de demander sans avoir osé le faire.

Peux tu nous raconter un peu comment se déroule la création d’une vidéo de l’idée jusqu’à la mise en ligne ?

D’abord, j’écris mon script.
Pour l’anecdote, il faut savoir que je publie de manière chronologique. Par exemple, j’ai mis ma vidéo du film Asgard entre deux vidéos des Gold Saints, parce que le film est réellement sorti au Japon à ce moment là…
Bref, je reprend beaucoup d’interviews pour étayer mes propos, et surtout trouver des sources avant d’affirmer quelque chose. Sur la vidéo Asgard, j’ai fait beaucoup de coupures car je ne suis pas parvenu à trouver des preuves pour appuyer certains propos que j’ai donc dû supprimer. D’ailleurs, je pense que c’est la vidéo que j’ai la plus retouché…
Une fois que le script me semble abouti et que j’ai trouvé des témoignages pertinents, je le passe à Alberich Megrez pour les éventuelles modifications.
Ensuite tout se passe sur Filmora 9. J’essaie d’avoir quelques vidéos en avance. J’ai énormément galéré sur celle de Lost Canvas en raison des nombreuses pages du manga à illustrer. Cela me prend 15 jours de travail sur une longue vidéo je dirais.
Pour l’ambiance sonore, je m’efforce de ne pas mettre uniquement des musiques de Seiji Yokoyama, histoire de créer une petite identité à la chaine. Je sais que cela avait été très remarqué de mettre une zik d’ESCAFLOWNE dans ma vidéo d’Asgard. En réalité, à chaque fois que je tombe sur une vidéo SAINT SEIYA j’entends toujours les mêmes musiques… du coup ça m’a gavé !

J’ai voulu montrer que j’étais fan de Seiji Yokoyama avant tout et pas seulement des musiques de Saint Seiya en choisissant pour mon générique une musique du Sentai OH RANGER assez méconnue mais très chevaleresque. Le fait que des personnes aient cru que cette musique était dans la série montre que je ne me suis pas trompé.

Petit scoop : la seule vidéo que je ne peux pas réaliser en raison du confinement c’est celle de Seiji Yokoyama. En effet, j’attends qu’un concert mené par mon ami Gérald Ory trouve enfin une date. Il organise en effet un concert hommage à Seiji Yokoyama, et il a eu le privilège rare de le connaître personnellement. Du coup, au moment où ce concert verra le jour, je pourrai enfin concocter une belle vidéo je pense. Pour le moment je ne fais rien.

Voilà qui est intéressant !

Es-tu satisfait des retours, des réactions que suscite ton travail ? Que penses-tu de la communauté SAINT SEIYA ?

Je suis agréablement surpris, les réactions sont bienveillantes. Manifestement il y avait un créneau et j’ai plutôt eu de la chance. Bon évidemment, le son de mes vidéos n’est pas parfait hélas, et j’en suis vraiment navré. Disons que j’obtiens un résultat parfois différent entre mon logiciel et mon upload et ça, c’est terriblement frustrant.

Sur la communauté de SAINT SEIYA, je sais pertinemment que je suis un ovni sur quelques points bien précis. Par exemple, comme je le disais précédemment, j’aime modérément les Gold Saints et je ne fais pas une fixette sur eux. Je reste profondément attaché à Seiya, Shiryû, Shun, Hyoga et Ikki. Or, aujourd’hui je constate qu’on est une minorité à penser ainsi, mais je veux surtout pas imposer mon opinion. C’est juste un avis que je propose amicalement, sans une once de jugement.

C’est d’ailleurs pour ça que la vidéo sur LOST CANVAS m’a posé des soucis, car cette série est extrêmement populaire, voire peut être plus que le manga d’origine. J’aime plutôt bien l’adaptation de TMS et elle a le mérite d’être extrêmement bien réalisée. Avec Episode G et surtout Lost Canvas, une nouvelle génération de fans accroc au golds est née… Du coup, sur ma vidéo Abel, j’ai vu beaucoup d’indignations sur la mort rapide de Camus et Shura. Dans la tête du scénariste à l’époque, les Corona Saints sont plus efficaces dans ce film, or ça aujourd’hui, ça parait impossible… Imaginer des antagonistes beaucoup plus fort que les Gold Saints est une hérésie. Les interviews autour du staff de Soul of Gold vont dans ce sens là : Comment rendre les God Warriors / les guerriers divins au même niveau que les adorés Gold Saints ?
Cela explique pourquoi aujourd’hui, le quatrième film Lucifer, est tant détesté par les fans. Donc du coup j’ai ce petit décalage en plus d’aimer la première saison de SAINT SEIYA OMEGA, mais là encore je comprends les critiques et je vais tout faire pour expliquer le processus de création de cette série tant il y a à dire.

On finit par un petit questionnaire :

Ton Saint préféréIkki car les deux meilleurs combats de la série d’origine sont de lui (Shaka et Mime)
Ton antagoniste guerrier favoriSaga, peut être parce que j’adore la voix de Sogabe sur lui. Mais c’est un personnage atypique. Bien sûr on avait déjà vu des antagonistes ayant une double personnalité, comme dans MAZINGER Z avec Ashura, mais Saga, c’est bien différent, il est très singulier. Kurumada est vraiment passionnant quand il parle de la confection de ce personnage.
Ton antagoniste divin favoriAbel car c’est l’un des antagonistes les plus complexes dans les films, tant il aime sa sœur et ce tout en étant du mauvais coté. On est très loin de Lucifer et d’Eris.
Ton arc favori dans le manga et / ou dans l’adaptation animéeLe sanctuaire. C’est vraiment culte.
Ton attaque favoriteExcalibur car la posture de Shura est incroyablement classe. Il s’agit un de mes combats favoris je pense.
Ton spin off préféréLost Canvas par TMS parce que
Marine ou Shaina ? Shaina car on en sait plus sur elle.
Misty ou Algol ? Difficile, en forçant je dirais Algol tant le combat est ingénieux et assez court au final. Le sens du sacrifice, et ce court passage à marqué tous les enfants qui comme moi avait regardé le film « le choc des titans ». Misty c’est très intéressant, c’est Kurumada qui a volontairement fait un clin d’oeil à Versailles no Bara (Lady Oscar) car à ce moment là, il savait que Shingo Araki bossait sur l’adaptation de son manga. C’est beau.
Orphée ou Mime ? Mime tant son destin est original. Mais j’adore Orphée, et d’ailleurs bonne idée dans les OVA (contrairement au manga) d’avoir fait périr Eurydice.
Flamme ou Irina ? Si on parle d’Erii Aizawa du premier film, je pense voter pour elle. Je n’ai jamais aimé la version de Freya (Flamme dans la VF) dans la série TV.
Syd de Mizar ou Bud d’Alcor ? Bud assurément. Syd son combat est insipide, mais il l’est volontairement pour nous induire en erreur.
Pandore ou Hilda de Polaris ? Sachant que dans les deux cas, Ikki se prend un coup de trident par elles, je dirai Pandore. Son passé est exceptionnel tout autant que sa fin.
Hadès ou Poséidon ? Hadès , car c’est l’un des dieux les plus mystérieux. D’ailleurs son visage est pendant très longtemps masqué. Et rien que tout ces mystères l’entourant, notamment sur son âme qui se présentait devant les juges, son corps camouflé à Elysion, oui j’aime Hadès.
Saga ou Kanon ? Sur la durée Kanon je pense tant il est ultra actif au Meikai. C’est tellement rare que les bronzes est un véritable allié.
Next Dimension ou Lost Canvas ? Next Dimension n’étant pas encore terminé, je ne peux rien dire.

Merci de ta patience et de ta simplicité Sharnalk.

Des vidéos pour ne pas se noyer dans la continuité des Chevaliers d'Athena.  ©

Des vidéos pour ne pas se noyer dans la continuité des Chevaliers d’Athena.
©Bandai

—-

La Bo du jour

21 comments

  • Bruce lit  

    Un grand merci à Loic pour m’avoir fait connaître cette chaine nébulaire (quel nom génial !). Je ne suis pas friand de Youtubers, c’est un format que je n’aime pas bcp et sur lequel on trouve pas mal de charlots. Or tes vidéos m’ont passionné parce qu’elles répondaient à plein de questions que je me posais. J’y ai appris plein de choses, notamment sur les coulisses de cette série que je continue d’aimer de plus en plus après 30 ans de visionnage. Je comprends enfin grâce à tes vidéos la décéeption que représente Hadès pour les puristes. Chose incroyable : j’ai très envie de lire le manga désormais, m’étant contenté de l’animé depuis tout ce temps.
    Je suis d’accord : les combats avec Ikki sont souvent les plus intenses, un personnage à la fois sage et violent.

    Je profite de t’avoir sous la main pour te poser plein de questions sur Hadès.

    1/ J’ai toujours du mal avec cette histoire de suicide d’Athéna pour trouver le huitième sens. Je ne comprends pas quel est le rapport entre un suicide et la sagesse requise pour aller en Enfer…C’est mieux expliqué dans le Manga ?
    2/ Parce que si on décortique le truc, au delà de l’effet dramatique : les chevaliers d’or Renégats reviennent à la vie et se parjurent pour…demander à Saori de se suicider ? Je ne me suis jamais satisfait de cette intrigue.
    3/ Une fois en Enfer, Saori rejoint Shaka et semble compter les moutons avec lui. Là encore c’est du gâchis, tu ne trouves pas ?
    4/ Hyoga : borgne, pas borgne ? Pourquoi ne retrouve t-il pas la vue comme Shiryu ? J’ai lu sur des forums qu’il garde son bandeau dégueulasse en hommage à Isaac. Quelle est ta théorie ?
    5/ Pourquoi Hyoga et Shiryu font les potiches dans cette dernière saga ? Kurumada s’est exprimé là-dessus ?
    6/ J’aime considérer que tout le monde meurt à la fin de Hadès, c’est une fin parfaite. Mais ce n’est pas le cas. Comment Athena regagne la surface ? Ils remontent avec ses bulles de savon ? Et elle, elle s’était tranché la gorge ! Elle peut donc regagner son corps comme ça ?

    Une dernière question sur ton activité de Youtubber : n’as-tu pas peur de représailles de la Toei ou de AB production pour diffuser leur matériel sans autorisation ?

    • La Chaine Nébulaire  

      Hello,

      Merci pour l’interview et ton retour, cela me fait plaisir si je t’ai donné l’envie de (re)lire le manga. Je dois avouer que j’aime beaucoup la partie du Meikai par ce biais :)

      1°) L’explication est en effet indiqué par Dôhko et vaguement par Shion, Athéna reste en vie via l’Arayashiki pour se rendre vivante au monde Meikai. Mais l’histoire de son corps charnelle, eux aussi disparaissent à l’image de Shaka.

      2°) Ils souhaitent atteindre Athéna pour que celle ci ait sa cloth face à Hadès. Aucune personne dans le présent n’était au courant de cette information.

      3°) Oui dans le manga, Athéna et Shaka réapparaissent par magie, dans les OVA, ils sont plantés sur un coin bien précis du Meikai, c’est désolant, si budget il y avait eux, nul doute qu’on aurait pu concocter une histoire plus intéressante.

      4°) Hyoga dans le manga devient borgne par Isaak, toutefois, il a précisé que la blessure n’était pas mortelle pour son œil. Il conserve néanmoins son bandage, peut être comme un hommage à Isaak.

      5°) Non il ne s’est jamais exprimé là dessus, mais je pense que la raison est la suivante : tout a été dit sur eux. Le film Tenkai Hen traduit plutôt bien ce sentiment.

      6°) On n’a jamais su comment ils revenaient sur terre, avec Next Dimension, oui ils sont réussis à quitter Elysion.

      Concernant la Toei Animation et AB, oui c’est le risque, cela dit je ne monétise aucune de mes vidéos donc si on me laisse tranquille ça me va. Je ne cherche pas à me faire bien voir des éditeurs c’est sûr.

      • Bruce lit  

        Merci pour ces réponses.

        1/ Bon, c’est un peu foireux cette histoire. Merci de me le confirmer.
        2/ Ils auraient pu s’y prendre autrement, non ?
        3+4 : bon…

        • La Chaine Nébulaire  

          1°) C’est un retournement de situation visant à surprendre le lecteur, mais Athéna de base voulait je pense faire croire à un suicide pour détourner la méfiance des Spectres, sauf que malheureusement, Saga à involontairement indiqué un indice à Pandore. Du coup, cette mise en scène n’a pas servi à grand chose, tout du moins pour Seiya et les autres. Athéna elle n’a pas été inquiétée car elle est arrivé au Guidecca en passant par un autre chemin.

          2°) Shion indique bien qu’ils étaient très surveillés par les spectres, donc du coup, pas évident de trouver une autre alternative.

          • Bruce lit  

            1/ Ok
            2/ Oui. Tous les personnages télépathes sont un peu aux nèfles sur ce coup-là… On parle quand même de personnages capables de transmettre des messages sur des pétales. Mais effectivement, sans ça, pas d’histoire.

  • Eddy Vanleffe  

    Saint seya est un univers qui le poitn commun d’avec les comics de super héros , d’être à la fois galvanisant dans un premier temps et de se nourrir de ses incohérences, de ses trous, ses oublis…
    d’où vient un tel? et pourquoi les filles sont masquées, pas toutes, alors comment ça se fait? et telle histoire canon, pas canon?
    là on arrive dans la domaine qui sort purement de la BD ou l’animation pour devenir la mythologie… la nouvelle mythologie…
    ici nous avons un objet dont 80% de la fascination vient de l’incroyable richesse des visuels de Shingo Araki, ces chevaliers sont vraiment trop classes^^

  • Présence  

    Une interview très intéressante pour un néophyte comme moi qui se demande comment peut fonctionner une chaîne Youtube, et comment on s’y prend pour faire des épisodes régulièrement.

  • Kaori  

    Merci à Loïc Clément pour l’interview, exercice loin d’être facile et bien réalisé, on apprend beaucoup de choses et un jeu intéressant de ping pong.

    Merci à Sharnalk alias La Chaîne Nébulaire de s’être prêté au jeu de s’être lancé dans ce projet, surtout pour apporter une voix dissonante.
    J’avais commencé hier à me lancer dans les vidéos, notamment celle du doublage, parce que j’avoue que c’est ce qui m’intéresse le plus. Mais je n’ai même pas eu le temps d’aller au bout. Je prendrai plus de temps pour voir tout ça et commenter.
    Cela fait plaisir de voir l’investissement d’Eric Legrand. Je crois qu’il a énormément contribué à mon attachement au personnage de Seyiar quand j’étais enfant.
    J’ai toujours eu du mal avec le personnage d’Ikki justement à cause de sa grosse voix virile. De se dire qu’il a juste 15 ans, ça fait un choc. Je crois que je suis trop âgée pour revoir cette série en VF, même si je suis reconnaissante des qualités et du talent des comédiens de doublage français…

    Les Chevaliers d’Or ne m’ont jamais fascinée, à part le chevalier du Lion, pour qui je garde un certain attachement. Je reste sur les Chevaliers de Bronze, indiscutablement.

    Avec tous ces articles, je pense que mon programme pour cet été est déjà fait…

    • La Chaine Nébulaire  

      Ah oui le fameux débat autour d’Henry Djanick, j’adorais petit cette voix sur Ikki, mais effectivement je trouve que la meilleure aujourd’hui c’est celle de Bruno Magne.

      • Bruce lit  

        Le monologue d’IKki avant sa mort contre Shaka, une fois privé de ses 5 sens, les intonations de Djanick, tout ça c’est parfait.

  • Bruce lit  

    @Sharnalk
    Il y a aussi une incohérence sur l’âge de Shion, non ?
    On apprend durant Hadès qu’il était le grand pope assassiné par Saga. Si Doko accuse son âge (250 ans), Shion serait donc resté suffisamment jeune et valide avant son assassinat ?
    C’est lui qui remet l’armure à Seiya ou Saga du coup ?

    • La Chaine Nébulaire  

      Shion était très âgé ceci est est sous-entendu lorsque Saga le tue dans le manga. Par contre, on ne sait pas comment il a fait pour rester en vie aussi longtemps.

      Dans le manga, celui qui remet la cloth à Seiya est Saga. Dans l’animé c’est Shion.
      Ma vidéo sur les grands popes est là : https://www.youtube.com/watch?v=H67qcfMwU6Y

      Cette histoire est très compliquée dans l’animé, mais pas dans le manga.

      • Bruce lit  

        Mazette, je viens de voir ta vidéo. Alors moi Ares et Saga, c’était la même personne. Il faut être vraiment balèze pour comprendre l’imbroglio comme tu l’as fait ! Pourtant j’ai dû voir la série une dizaine de fois ! Bravo !
        Du coup un débat a eu lieu il y a quelques temps sur le blog : Hadès est-il oui ou non à l’origine de la folie de Kanon et Saga ?

  • Jyrille  

    Tout comme vous lorsque je parle de Donjon, j’avoue ne pas tout comprendre lors de la lecture de cette interview. Mais j’y ai pourtant pris un certain plaisir : celui de la découverte et de la passion qui anime les fans de cette franchise. Notamment l’attachement à la bible : costumes, design, parti-pris…

    D’où vient le nom de la chaîne, « nébulaire » ? A priori, cela a à voir avec les nébuleuses…

    Il faut encore que je regarde une ou deux vidéos de la chaîne pour me faire une idée. En tout cas merci d’en avoir sélectionnées pour illustrer.

    La BO : j’aime bien. J’ai réécouté l’album récemment, il est vraiment pas mal.

  • Bruce lit  

    Hey, l’important c’est de participer Cyrille.
    J’ai un gros souci : j’aime de plus en plus les chevaliers du zodiaque. J’ai revu toute la série avec les enfants jusqu’à Hadès. On en parle tout le temps ensemble, ils chantent les musiques, demandent les mangas, c’est génial.
    La chaîne nébulaire est l’arme utilisée par le chevalier Andromède. Il s’agit d’une chaîne magique qui tire son pouvoir de la constellation d’Andromède (chaque chevalier possède une énergie -un cosmos- et souvent un destin en fonction du totem qui le représente. Ainsi le chevalier d’Andromède a pour constante de sacrifier sa vie pour autrui).

    • Loïc CLÉMENT  

      Bon alors, quand est-ce que tu te mets à la saison 1 d’oméga, Bruce ?

      • Bruce lit  

        @Loic : Ahahaha. Ca me fait penser aux gars qui veulent absolument inviter la meuf à danser le slow. Je te promets de regarder à Gibert si je le trouve d’occaz. Mais pour ça, il me faudra attendre mon déménagement.
        @Sharnalk : je chipote, le truc est plutôt bien amené. Un truc que je me suis souvent demandé : pourquoi Athena ne ressuscite que les Bronze durant le sanctuaire. On peut supposer que Camus par exemple, mieux protégé par son armure d’or a la même étincelle de vie que Hyoga (l’emmerdeur ! ;) )
        Je vais regarder ta vidéo sur les popes. Merci.

  • Bruce lit  

    Tiens une autre question Sharnalk :
    On sait pourquoi Kurumada passe son temps à dessaper Shiryu ? Pour faciliter le tatouage du Dragon ?
    Et les casques : pourquoi, à partir de Poséidon, les personnages n’en portent plus ? Du boulot en moins pour les dessinateurs ?

    • La Chaine Nébulaire  

      Salut,

      Non ça n’a jamais été révélé, cela dit, une personne pas mal de muscles, retirant lui même ses vêtements dans l’animé (cf première rencontre avec Kiki), je pense qu’on a voulu surfer avec la vague Hokuto no Ken, de même qu’il y a des références cachées autour de Bruce Lee :

      https://www.facebook.com/RelogioDosZodiacos/photos/a.456755854364910/886486161391875/?type=3&theater

      Les Japonais sont pas loquace lorsqu’ils doivent révéler leurs sources.

      Les casques depuis Hades j’aurai dit, , beaucoup ont vu comme de la paresse. En fait ça dépend, dans certains cas, le casque permet de camoufler le visage d’un ennemi, ce qui est pratique quand l’auteur n’a pas une idée claire et net du visage, c’est le cas d’Eaque ou Sylphide. Par la suite, oui pour les héros, les casques tombent plus vite, comme celui de Seiya ou Ikki. Mais quand on y réfléchit bien, dans les films 3 et 5, les ennemis ne portent plus de casque.

      Je pense que c’est un choix esthétique.

  • La Chaine Nébulaire  

    Mince on peut modifier.
    Mais pour les casques, je dirai que Kurumada à suivi l’animé, tout du moins les films d’animations. Et peut être qu’effectivement l’auteur préférait dessiner ses personnages sans.

    • Bruce lit  

      Avec le temps, le casque devient aussi un indicateur de puissance. Ça permet de mesurer la violence du coup sans détruire immédiatement l’armure.

Répondre à Eddy Vanleffe Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *