A Thor et à travers ! (Thor par Garth Ennis)

THOR : Vikings Par Garth Ennis et Glenn Fabry

thor-vikings

Mais c’est quoi ton dentifrice ? ©Marvel comics

1ère publication le 23/02/14- Mise à jour le 16/10/17

VO : Marvel

VF : Panini

Article de BRUCE LIT

Thor : Vikings est une mini série de 2003 en 5 épisodes scénarisée par Garth Ennis et dessinée par Glenn Fabry.  Traduction signée Genviève Coulomb….

L’aversion de Garth Ennis pour les super héros est aussi irritante pour les fans sans humour que salutaire pour tous les autres.

A l’heure, où sous l’égide d’un Bendis tout mouillé nos héros sont retournés dans le bac à sable, Vikings rappelle qu’il fut un temps où Marvel, fort de la levée du Comics Code Authority, publiait des histoires adultes pour les adultes.

Si Vikings ne met pas Thor à l’honneur, il reste paradoxalement un récit de Super Héros. On y retrouve beaucoup de thématiques qu’Ennis a développé dans son impressionnante bibliographie:

1/Le pouvoir se mérite!

Jesse Custer dans  Preacher  est doté d’un pouvoir divin qu’il n’utilise jamais, préférant régler ses problèmes comme un homme à qui la vie n’a pas fait de cadeau. C’est finalement ici la même chose pour Thor. L’immense étendue du pouvoir du Dieu du tonnerre ne lui sert à rien. Celui-ci reçoit finalement une leçon d’humilité qui n’est pas si éloignée que ça d’un récit de Super Héros classique où le type se prend une trempe d’entrée de jeu avant d’élaborer sa vengeance (tous les récits de Frank Miller sont construits ainsi!).

2/Une victoire se mérite!

Ennis est passé maître dans l’art de rendre des personnages invraisemblables crédibles : Ses vikings qui traversent le temps pour mettre la pâtée à l’univers Marvel, qui peut y croire? Pourtant, en lui laissant les coudées franches sur la représentation de la violence, Marvel permet à Ennis de rendre plausible le choc de l’arrivée de guerriers aguerris surprenant son monde.

Cet éditeur qui publiera des âneries monstrueuses comme Secret Invasion met en scène des décapitations, des amputations,des crucifixions et des viols. Il s’agit ici d’une véritable guerre dans toute son horreur !

Beurk ! Quelqu'un pourrait'il rétablir le Comics Code ?

Beurk ! Quelqu’un pourrait’il rétablir le Comics Code ? ©Marvel comics

Dans ce contexte, et face à ces brutes épaisses, le Super Héros doit faire preuve de ressources et de stratégies pour surmonter un danger réel. A ce titre, Ennis met en scène un Dr Strange sarcastique,détaché de toutes les souffrances dont il est témoin de par son rang de sorcier suprême. Il est froid, caustique, prudent. L’inverse de l’espèce d’abruti incompétent et vaguement chaud lapin mis en scène par Bendis dans ses New Avengers

3/Être Super Héros,ça se mérite!

Alors que pendant longtemps les griffes de Wolverine ne servaient qu’à égratigner tous ses adversaires qui n’étaient ni des cyborgs, ni des ninjas, Thor utilise ses pouvoirs pour repousser des adversaires dangereux. Il n’a pas le temps de faire de l’humanisme de pacotille. En guerrier aguerri, il doit passer d’un adversaire à l’autre! Son marteau n’écrase plus le sol mais bien le visage de ses adversaires!

Eloignez les enfants !

Éloignez les enfants ! ©Marvel comics

Tout est loin d’être parfait! La grande parenthèse consistant à aller chercher 3 alliés à travers le temps est aussi amusante qu’inutile. Il s’agit pour Ennis de se faire plaisir et de parler de ce qu’il affectionne le plus: de récits de guerre.

Pour autant, il se donne la peine de donner aux trois déracinés temporels un minimum de personnalité pour passer le piège de son scénario: écrire une histoire de Thor où celui-ci apparaît le moins possible ! Cet artifice est un peu gratuit et il s’empresse d’ailleurs de rendre le retour de ces personnages impossibles dans la continuité Marvel.

Glenn Fabry le légendaire illustrateur des couvertures de Preacher dessine ces 5 épisodes. C’est ultra violent, plutôt pas mal détaillé mais parfois son style évoque celui de…Steve Dillon! Il a toujours autant de mal à dessiner les mains de ses personnages ! Tous semblent atteint d’arthrose avancée avec des poignets tordus, des doigts longs, cartilagineux et inesthétiques. Pour autant il donne une identité forte à ses personnages et ne lésine pas sur l’empilement des corps des victimes pour rendre toute l’horreur du conflit.

Stephen Strange, quel taquin celui-là !

Stephen Strange, quel taquin celui-là ! ©Marvel comics

Dommage que vers la fin, Ennis se désintéresse de son récit. La route vers la victoire de Thor l’intéresse plus que la victoire tout court. Pourtant il prouve encore une fois à quel point son talent lui permet de dominer tous les tacherons de l’industrie du Comics. En écrivant une histoire irrévérencieuse, il parvient à mettre suffisamment de contenu pour rendre Thor intéressant!  Quel type quand même !

Notons que la traductrice la plus moquée du Marvel Universe, la tristement célèbre Geneviève Coulomb réussit un travail sans fautes d’orthographes et plutôt agréable. Ses expressions argotiques si souvent vilipendées restent appropriées à la grandiloquence pédante du personnage !

12 comments

  • xabaris  

    Merci à Bruce et Ennis de m’avoir fait lire un Thor. Chose que j’ai toujours évité jusqu’à ce jour, considérant le « super » en question comme un pseudo Asterix américain.

    Quoi qu’il en soit, super comics. Je suis parti négatif en me disant « encore un massacre de super héros par Ennis, pas très original… » et pourtant… mea culpa. Qui suis je pour osé douté du grand Ennis?

    Il a réussi à me surprendre par un récit qui est à la fois suprenant par l’équipe formé par thor : l’équipe la plus improbable de l’univers du comics ou même de tout univers confondu. Mais aussi un récit qui selon moi, ne rabaisse pas tant que ça le champion d’Asgard et qui au contraire l’humanise et lui apprend à compter sur des humains et aussi s’attacher à eux.

    Mentions spécial pour le chevalier teutonique qui m’a fait mourir de rire lors des deux première pages.

  • jyrille  

    Je le dis toujours, mais lorsque j’ai vu l’exposition provisoire de Van Gogh à Amsterdam, cela portait sur des dessins du peintre. Pendant trois ans, ce dernier ne dessina uniquement que des visages et des mains, afin de s’améliorer. Les mains, les chevaux, les voitures et les avions sont parmi les choses les plus compliquées à dessiner je crois.

  • Présence  

    Merci Jord, pour ces précisions techniques. J’essaierai de prêter attention à ces détails dans mes prochaines lectures.

    De ce que j’ai pu voir, l’utilisation de l’infographie par les artistes des BD ou comics (ou même manga) relève de 2 approches distinctes. Il y a ceux qui ont « simplement » troqué leurs crayons et leurs pinceaux pour un stylet graphique. Ils en tirent 2 bénéfices immédiats. Lorsqu’ils dessinent ou lorsqu’ils encrent, ils ne craignent plus d’abîmer le support. Deuxième avantage : pas de numérisation à faire, les fichiers sont prêts à l’emploi. Il y a des vidéos très parlantes de Dave Gibbons avec sa Cintiq.

    http://www.youtube.com/watch?v=Rcgahm2xXgM
    http://www.youtube.com/watch?v=cNA2JjwHGb4
    http://www.youtube.com/watch?v=Ef1IoP-wIHg

  • Présence  

    […] Il y a également les artistes qui ont repensé toute leur manière de dessiner à partir de leur outil. C’est le cas par exemple de Stjepan Sejic et Danie Acuña qui réalisent leurs cases sous forme de peinture infographique.

    http://www.youtube.com/watch?v=IUurTsDm5Ww

    Enfin, il y a ceux qui recourent aux outils qui s’apparentent à du dessin industriel pour compléter leurs décors ou représenter les éléments technologiques. C’est par exemple le cas de David Marquez qui utilise un logiciel appelé sketchup pour créer la structure de ses perspectives dans les intérieurs de bâtiments.

    http://www.youtube.com/watch?v=WFA7RBy7UOc

  • jyrille  

    Mon fils utilise Sketchup à l’école, en cours de technologie. Je vais aller voir tes liens, Présence, c’est toujours fascinant de voir des dessinateurs à l’oeuvre. Merci !

  • Arnaud  

    On aura comprit que ce site sert tout le temps la soupe à Ennis et son goût pour le vomi et la merde contre des auteurs plus litéraire comme Bendis. Franchement changes de disque Bruce ne te crois pas le centre du monde des comics. Heureusement tu es minoritaire et pleins de gens pensent pas comme toi. Ce site est bien mais trop souvent se prend à précher la parole divine ! Ce Thor est nul, crade et ridicule.

    • Bruce lit  

      Bonjour Arnaud,
      Je crois que nous n’avons pas été présentés : je suis Bruce Lit, ton seigneur et maître….
      Bon, je pense que nous avons à faire à un lecteur en colère d’avantage qu’à un troll, donc je promets de ne pas sortir les griffes.

      1/On aura comprit que ce site sert tout le temps la soupe à Ennis
      Dois-je te faire remarquer que la soupe, c’est excellent pour la santé sur un blog qui privilégie les lectures pop-corn. C’est aussi la saison, vu que l’été se termine bien plus gracieusement qu’une histoire de Bendistôt. Quant à Ennis, si je fais abstraction des rediffusions, le dernier article le mettant à la une date de…Juin 2016. Tu aimes la soupe froide ?
      Maintenant on parle souvent de lui dans les commentaires, oui, et pour cause. Personnellement, avec Moore et Miller, il figure dans mon Top 3 des meilleurs scénaristes de Comics.

      2/goût pour le vomi et la merde contre des auteurs plus littéraire comme Bendis
      Gasp…Mieux vaut-être aveugle que de lira ça…Littéraire ? L’homme de Siège, Secret Invasion et Age of Ultron ? Puisque tu parles de vomi et de matière fécale, dois je te rappeler l’existence de cette immondice nommée New-Xmen ? Le concernant, j’ai aussi tenu ma promesse de ne plus jamais parler de ce petit monsieur puisque je n’ai pas écrit une ligne sur son « oeuvre » depuis Novembre 2015. Si on en parle aussi dans les commentaires, c’est que le sire étant sur toutes les séries Marvel, il ets difficile de l’éviter. Ce qui est mon souhait le plus cher, crois-le….
      3/Heureusement tu es minoritaire et pleins de gens pensent pas comme toi.
      C’est bien dommage. Comme Norman Osborn, j’ai un temps pensé cloner le monde à mon image. Hélas, je suis meilleur blogueur que chimiste….
      Je te rappelle quand même que nous tombons rarement d’accord avec les copains et qu’à ma connaissance aucun n’a été excommunier pour être en désacord avec moi. Inversement je m’en prends souvent plein la poire dans les Figure Replay que je songe à passer bientôt en crypté…
      4/Ce site est bien
      C’est ce que j’ai cru comprendre aussi…Néanmoins, je suis pas fâché, même si ton désaccord s’exprime de manière maladroite.
      La bise
      -Bruce

    • Matt  

      Et moi je fais partie des chroniqueurs et je n’aime pas Ennis^^ Bon cela dit je reconnais qu’il a du talent. Mais c’est vraiment pas ma came. Trop crade, déprimant et…pour ma part, pas drôle. Donc merci de ne pas faire d’amalgames sous prétexte que Bruce aime.
      C’est vrai que Bendis s’en prend souvent dans la tronche mais pour ma part je suis fan de certains de ses travaux avant « secret invasion ». Maintenant il fait toujours la même chose, recycle des idées en moins bien, etc. Je crois qu’il produit trop, tout simplement. Marvel a fait de lui son grand manitou et à force de pondre des trucs, ben y’a pas que des oeufs d’or…mais aussi de la merde. Surtout même.

      @Bruce : Fais gaffe tu as dit « new x-men » au lieu de « all new ». Tu vas aussi t’attirer la colère des fans de Morrison^^

  • PierreN  

    C’est tout de même plus nuancé que cela. Bendis n’est plus en odeur de sainteté ici tout comme Millar, ça c’est certain, mais ça ne veut pas dire pour autant que les avis sont unanimes pour considérer qu’il n’a fait que de la merde, et inversement qu’Ennis n’a pondu que des chef-d’oeuvres.
    Bruce a quand même dit du bien du Bendis pré-Avengers (DD, Alias) et admis qu’Ennis a parfois écrit des travaux alimentaires peu inspirés…

    Il semblerait que les plus véhéments envers Bendis sur le net soient justement ceux qui ont appréciés sa première partie de carrière, les fans de la première heure qui n’ont plus trouvé leur compte dans sa production à partir du moment où il est devenu le grand manitou de l’univers partagé, en s’éloignant de sa spécialité (les personnages solos dans un environnement urbain tenant plus du polar).
    À bien y regarder, Bruce est plus dur avec Soule, mais c’est bien parce qu’il n’a apprécié aucune de ses oeuvres et qu’il ne lui concède aucun talent (contrairement à Bendis fut un temps).

  • Tornado  

    Ce blog a été fondé par Bruce, puis autour de Bruce, par des fans de Garth Ennis. C’est comme ça. Depuis, cependant, d’autres contributeurs sont arrivés, ne partageant pas cette admiration inconditionnelle. Mais il est clair que cette admiration pour Ennis, que nous sommes plusieurs ici à considérer comme un très, très grand auteur de comics, est complètement assumée.

    • Bruce lit  

      Hey les gars, cooooool !
      Je ne crois que la critique d’Arnaud soit agressive (mais j’apprécie le vote de confiance).
      @Arnaud : tu vois, chez Bruce Lit, c’est pire que chez les Xmen 🙂
      Pour te surprendre, reste connecté puisqu’il est prévu un cycle Millar où l’on en dit…du bien !

  • JP Nguyen  

    Bon, je vais faire mon vieux con, parce que je trouve que les autres sont vachement soft.

    Cher Arnaud, ton intervention avec « Heureusement tu es minoritaire et pleins de gens pensent pas comme toi. » m’agace. C’est un blog où les contributeurs exposent des points de vue, on ne prétend pas détenir la vérité suprême.
    Mais toi, qu’est-ce que tu viens faire ? « Bouh, tu penses pas comme moi, alors t’as Thor ! Ce truc, c’est de la merde parce que je le dis et que moi, Arnaud, je suis dans ce que je pense être la majorité, alors j’ai raison et ta gueule ! »
    Et trouver Bendis « littéraire » quand on fait autant de fautes en quelques lignes, c’est presque un faux compliment pour le pauvre Brian…

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *