Alien Nation (Alien Isolation)

ALIEN ISOLATION par THE CREATIVE ASSEMBLY

Un article de MATTIE BOY

Aujourd’hui je vais parler d’un jeu-vidéo que j’ai beaucoup aimé : ALIEN ISOLATION. Développé par The Creative Assembly et édité par SEGA. Sorti en 2014 sur presque toutes les plateformes, il est arrivé également sur Nintendo Switch en 2019.

Un jeu bien meilleur que les derniers films de la franchise
©Sega

Il s’agit d’un jeu vidéo de type survival-horror. Pour les néophytes, il s’agit de jeux dont le gameplay ne repose pas tant sur l’action, mais sur la survie dans un contexte horrifique. Les représentants du genre les plus célèbres sont les jeux SILENT HILL ou RESIDENT EVIL. Oui je sais, dans RESIDENT EVIL il y a techniquement toujours eu de l’action, et plein d’armes. Mais…jamais beaucoup de munitions. Il fallait les économiser, contourner les ennemis quand on le pouvait. Parce qu’avoir plein d’armes sans munitions…eh ben ce n’est pas très utile, figuriez-vous ! Du coup non, on ne défouraillera pas 3000 aliens à coup de fusil à pompe. Il y a grosso modo un seul alien dans le jeu, sauf vers la fin.

En gros un survival-horror c’est ça : ce sont des jeux dans lesquels on est : soit désarmé, soit armé mais sans que ça nous serve beaucoup (ou du moins pas contre tous les ennemis), et où il faut contourner les ennemis quand c’est possible, économiser nos ressources, ou se cacher si cette mécanique de gameplay est prévue dans le jeu.

Certains jeux de ce type comme la série des OUTLAST ont même poussé le concept jusqu’à nous mettre dans la peau d’un personnage incapable de se défendre. Seulement équipé d’une caméra à vision nocturne, le gameplay se résumait à devoir se cacher, trouver des objets pour ouvrir des portes, etc…sans jamais se faire voir (ou du moins il fallait courir vite et se planquer si on se faisait voir.) C’était innovant…mais pas fait pour tout le monde. Certains trouvaient ça ennuyeux…même si pour le coup, c’était sacrément stressant.

Un petit trailer

Dans ALIEN ISOLATION, on joue Amanda Ripley, la fille d’Ellen Ripley, dans une aventure se déroulant entre le premier et second film. Je rappelle que Ripley a passé 57 ans en hibernation perdue dans l’espace suite au premier film. Et que dans le director’s cut du second film ALIENS de James Cameron, on apprenait que Ripley avait une fille nommée Amanda…récemment décédée à un âge avancé.

Le jeu nous propose de jouer Amanda donc, en quête de réponses sur la disparition de sa mère. Elle travaille en tant que mécanicienne pour la fameuse « compagnie » comme sa mère en attendant d’avoir des nouvelles. En début de jeu, elle est avertie par un collègue que la station spatiale Sevastopol a retrouvé la boîte noire (journal de bord, tout ça…) du Nostromo (le vaisseau de Ripley) Pas de trace d’Ellen Ripley évidemment puisqu’elle s’est éjectée en capsule de secours, mais c’est un début de piste. Ripley se rend donc sur Sevastopol avec 2 collègues. Et c’est là que débute l’Enfer.

Sevastopol, immense station silencieuse et mourante
©Sega

Parce que la station spatiale Sevastopol est un immense complexe dans lequel nous allons évoluer durant tout le jeu…et il y a un Alien qui se balade dedans. Mais pas seulement. Au fil du jeu, en trouvant des vidéos sur des ordinateurs ou des messages audios, on apprend qu’après avoir lu le contenu de la boite noire du Nostromo et appris pour le signal de détresse de l’étrange vaisseau que l’on voit dans le premier film, une expédition s’est rendue à ces coordonnées…et un Alien s’est retrouvé à bord, un peu de la même façon que dans le premier film. Mais pour que l’histoire fonctionne dans un jeu qui dure bien 8h ou 10h, il a fallu ajouter d’autres éléments. Après avoir appris la présence de cet organisme à bord, les androïdes de la station ont reçu l’ordre de ne plus aider les humains et de sécuriser l’organisme alien (un peu comme Ash dans le film de Ridley Scott. Sauf que là les androïdes sont clairement moins évolués et plus agressifs.) Certains humains ont aussi perdu les pédales, et se sont rassemblés en petits groupes qui s’entretuent. Et notre personnage Amanda Ripley est lâchée en plein milieu de tout ceci.

ALIEN ISOLATION est un jeu à la première personne (en vus subjective quoi…comme les jeux de tir…sauf qu’on ne tire pas des masses là…) qui propose à la fois la mécanique de se cacher comme les jeux OUTLAST (la seule solution contre l’alien) mais aussi quelques objets pour se défendre (une clé à molette, un flingue, un lance flammes) et tout un système de « craft » permettant de créer quelques objets utiles. En gros on ramasse de la camelote par ci par là, une pile, une bouteille, etc…et quand on en a assez, on peut créer un cocktail Molotov ou un diffuseur de bruit qu’on peut lancer quelque part pour attirer l’alien loin de nous (ou sur d’autres ennemis humains , ha ha !) Cela permet de varier le gameplay. Il y a également quelques phases de jeu dans lesquelles l’alien est absent et où on se retrouve contre d’autres ennemis, comme des humains qui ont pété les plombs ou des androïdes synthétiques pas très amicaux. Là on peut les flinguer…enfin…presque. Les humains ça va. Les androïdes sont très costauds. Pareil, il faudra bien réfléchir si vous décidez de vider votre chargeur ou pas, parce que vous n’aurez pas assez de munitions pour dézinguer tout le monde, loin de là ! Les armes c’est en dernier recours en gros. Mieux vaut lancer un unique cocktail Molotov au milieu d’un groupe d’humains rassemblés pour faire un beau carton économe. Et surtout pas si l’alien est dans le coin ! Un tir de flingue et il vous repère en moins de deux et vous fait la peau.

Il ne voit pas toujours très bien dans le noir, mais vous, vous allez frôler la crise cardiaque.

Vous disposez aussi du détecteur de mouvements comme dans les films. Avec le petit radar qui fait « bip bip » pour indiquer une présence. Rien de tel pour savoir si l’alien est proche, et prévoir de se cacher. C’est un outil qui vous sauvera la vie…mais qui contribuera aussi à vous stresser à mort. Vous pouvez vous cacher dans les placards, sous les tables, etc. Et attention ! Eteignez votre détecteur si l’alien est tout proche. Le saligaud va l’entendre ! Pareil, mieux vaut éviter de courir. Les bruits de pas, c’est pas bon ! L’alien n’a pas une vue toujours excellente mais il a l’ouïe fine ! Une mécanique de gameplay vous proposera même, lorsque l’alien se rapproche trop près de votre cachette, de retenir votre respiration en pressant sur un bouton. Sinon c’en est fini de vous !

Autant le dire tout de suite, l’alien n’est pas tuable. Parce que…s’il l’était, il n’y aurait plus de jeu. Vous allez me dire « mais si on lui tire 20 balles dessus, c’est pas réaliste qu’il ne meurt pas » Ne vous en faîtes pas, vous n’aurez jamais le temps de lui tirer plus d’une ou deux fois dessus avant qu’il vous bute…le machin est véloce et vous tue d’un seul coup ! Seul le lance flammes sera utile pour le repousser et le faire fuir un instant. Mais cachez-vous vite ensuite, parce qu’il va revenir !

Et c’est là qu’on peut parler d’une des plus grandes qualités du jeu : l’intelligence artificielle de l’alien. Ouais je sais, ce n’est pas une IA au sens propre du terme, mais on appelle ça comme ça dans le jeu-vidéo : en gros comment se comporte l’ennemi. Est-il con au point de rester devant vous quand vous lui tirez dessus ? Ou sait-il se planquer, réagir vite, etc ? C’est de la programmation de comportement en fonction des situations.

Vous pouvez tirer, oui. Mais souvent il vaut mieux SE tirer !

Qu’est-ce qui fait que l’alien est si bien programmé au point qu’on n’a jamais vu ça ailleurs ? Eh bien il n’a aucun pattern. « c’est quoi un pattern, Mattie ? » J’explique : dans les jeux, et à plus forte raison dans les jeux d’infiltration où il faut se cacher, les ennemis ont toujours un chemin prédéfini lorsqu’ils ne sont pas alertés par votre présence. Par exemple il y en a un qui va aller de droite à gauche au fond d’une pièce, un autre qui fait une ronde en faisant le tour d’un bâtiment. Et ils répètent ces gestes en boucle. On appelle ça un pattern. Le pattern peut être plus ou moins complexe pour simuler un comportement réaliste (l’ennemi peut faire une ronde, puis monter un escalier, fouiller 2 zones, redescendre faire sa ronde, et rebelote.)

Et le but du joueur est de trouver l’angle mort, la fenêtre de quelques secondes, la faille dans la surveillance des ennemis pour pouvoir se faufiler d’un endroit à un autre sans être vu. Si les ennemis faisaient absolument n’importe quoi, ce serait peut-être plus réaliste, mais cela pourrait aussi rendre le jeu trop facile…ou infaisable, avec zéro angle mort et aucune solution pour passer. Et on n’attend pas d’un jeu qu’il soit trop simple…ni plus difficile que l’infiltration du Pentagone en portant une ceinture de casseroles !

Lorsqu’ils sont alertés, les ennemis ont également un pattern. Par exemple ils seront étonnés pendant 5 secondes, et si vous parvenez à vous cacher avant la fin des 5 secondes, l’ennemi aura le pattern suivant : il va venir là où il a cru vous voir, tourner autour de la zone 2min, puis abandonner et repartir reprendre son pattern de patrouille précédent. S’il vous voit il est évident qu’il vous attaquera.

Ici, dans ce jeu, l’alien n’a aucun pattern. Cela veut dire qu’on n’est jamais certain de savoir où il est, où il va, quand il va revenir vers nous, ni quoi que ce soit. Et du coup c’est le stress à l’état pur. On ne peut que se fier à notre détecteur de mouvements face à une créature qui, au final, agit de manière très réaliste et pas du tout comme un ennemi de jeu vidéo conventionnel. Bon…il y a bien de rares occasions où, pour les besoins de l’histoire, il faut que l’alien soit à un endroit précis. Donc il y sera toujours. Mais c’est rare. Dans la progression normale du jeu, vous pouvez très bien rejouer 2 fois le même passage avec : la première fois l’alien présent qui vous bute, et la fois suivante, sans qu’il n’y ait personne. Même si vous attendez 10min.

Donner vie à l’alien

Mais alors comment les développeurs ont pu faire en sorte qu’on croise quand même parfois l’alien ? Ou au contraire qu’il ne nous colle pas aux basques constamment, rendant le jeu infaisable comme j’expliquais plus haut ?

Eh bien le comportement de l’alien est basé sur son temps de présence proche de vous. Si ça fait longtemps que vous ne l’avez pas croisé, il risque de vous rendre une petite visite dans votre secteur prochainement. Et si ça fait longtemps qu’il vous colle aux basques, il va finir par partir (à condition que vous restiez discret.) Est-ce que ça rend les choses prévisibles ? Beaucoup moins qu’un ennemi avec un pattern. Ce n’est pas non plus à la minute près. Vous ne pouvez pas vous dire qu’après 10min de jeu, il va être là. C’est plutôt basé sur un temps de présence près de vous sur 1h de jeu par exemple. Imaginons qu’il soit programmé pour vous foutre la paix environ 30min sur 60min, ça n’empêche pas qu’il peut vous coller aux basques 20min d’affilée, ou se rapprocher de vous pendant seulement 5min, mais toutes les 10min. Et évidemment cette règle du « je te fous la paix » ne s’applique que si vous êtes prudent. Si vous courez partout en tirant en l’air et en faisant du bruit comme un demeuré, il sera sans arrêt collé à vos basques. En gros c’est quand même très imprévisible. Et très flippant.

Lorsqu’il est près de vous, il peut aussi faire des trucs imprévisibles. S’il sort de la pièce, ne sortez pas direct de votre cachette en disant « c’est bon, c’est un perso de jeu vidéo, il ne va pas re-rentrer juste après être sorti » Si, si ! Il peut. En fait l’alien dispose d’une série d’actions possibles qui se déclenchent de manière aléatoire, ou en fonction de vos actions. Et comme indiqué plus haut, il a des réactions logiques. Si vous lui tirez dessus au lance flammes, il va fuir un moment. Mais il sait où vous êtes. Si jamais il revient, il va directement revenir là où il faut sans vous chercher bêtement ailleurs. Et peut-être par un autre chemin. Cachez-vous !

Ah oui parce que voilà…l’alien se balade dans les conduits d’aération au plafond et tout. Si votre radar indique qu’il est là mais que vous ne le voyez pas…il est surement au-dessus de vous. Ne passez pas sous la bouche d’aération. Il peut vous tuer directement. En général il y a un indicateur de sa présence : de la bave qui coule de la bouche d’aération. Mais bon il suffit d’être un peu pressé, de ne pas le remarquer, et paf vous êtes mort.

Les morts sont assez cinématographiques. Je crois que celle dont je me souviendrais toujours est justement une fois où j’ai vu sa bave, j’ai attendu que ça ne coule plus en me disant que je passerai après…et je ne sais pas, je ne l’ai pas entendu, il a dû descendre derrière moi…paf d’un coup sa queue me traverse le bide par derrière et je suis mort. On aurait dit une mort scénarisée ! Le saligaud, il m’a contourné et je n’ai rien vu.

Des fois, ceci arrive. Parce que s’enfuir bruyamment, c’est risqué…

Vous vous demandez peut-être « mais du coup…ce n’est pas un peu dur comme jeu ? » Un peu, ouais. Inutile de jouer en mode difficile, sauf si vous êtes maso. En mode normal vous allez déjà morfler. Le jeu peut parfois être frustrant, mais c’est tellement bien fait malgré tout, et tellement efficace dans son gameplay et son atmosphère stressante, qu’on lui pardonne.

Car oui tiens, je n’ai pas parlé de l’atmosphère. Tout est hyper fidèle aux films, et en particulier au premier film de Ridley Scott. Avec les sons du film, le côté « rétro-futuriste » avec les vieux écrans de PC dans un univers de SF (c’est ce qu’on connaissait en 1979 en fait lors de la création du film. Et le jeu prend le parti de tout respecter.) Il y a même quelques bonus avec des contenus additionnels proposant de rejouer deux séquences du premier film avec Ellen Ripley, Ash, Lambert, etc. Et c’est le casting original qui a fait le doublage (en VO hein, pas en VF.)

Evidemment on se doute bien que Amanda ne va pas retrouver sa mère, puisque le jeu s’insère dans la chronologie des films et que les deux femmes ne se sont jamais revues. On se doute aussi qu’Amanda ne va pas mourir malgré la fin inquiétante du jeu puisqu’on sait qu’elle meurt à un âge avancé au début de ALIENS. Mais c’est un prétexte pour pousser notre personnage dans la gueule du loup et nous faire vivre une expérience de jeu oppressante hyper fidèle à l’ambiance du film, et ultra efficace dans son gameplay.

Mais il faudra de la patience. Et du sang froid. Le jeu ne propose d’ailleurs aucun point de sauvegarde automatique. Vous devez trouver des bornes pour sauvegarder le jeu. Cela rend le jeu punitif, mais d’un autre côté si vous pouviez sauvegarder toutes les 30 secondes, le stress et la peur s’envoleraient.

Et merde, ils sont là eux aussi…
©Sega

Si je devais trouver un reproche à faire ? Pour ce type de jeu stressant, il est peut-être un peu long. On se plaint souvent que les jeux sont trop courts, mais ce n’est pas un jeu auquel on peut jouer 3h de suite (enfin certaines le peuvent peut-être…) C’est intense et flippant, on ne se sent jamais en sécurité. Du coup un jeu comme ça qui dure plus de 10h…on n’en voit pas le bout. J’ai bien mis 2 mois à le finir.

Quelques passages sont un poil frustrants aussi, comme lorsque notre détecteur de mouvement est perturbé par des champs électromagnétiques et qu’il ne sert à rien. Et comme par hasard on est dans un nid avec des saletés de face-huggers (les araignées qui pondent les œufs aliens) qu’on a du mal à voir se balader au sol et qui nous tuent d’un seul coup en se jetant sur notre visage. Je sais que c’est totalement voulu, mais Dieu que ce n’est pas facile de sortir de là ! Dieu que ce jeu est sans pitié et stressant !!

Pour le reste, c’est juste excellent. Le scénario est simple oui, mais c’est ce qui fait la force de ce genre d’expérience horrifique. Pas des histoires pseudo religieuses à 2 balles qui essaient d’expliquer le pourquoi du comment de l’existence supra-compliquée des aliens comme dans ces stupides films Prometheus et Covenant qui ont au passage perdu toute tension. On s’en fout ! On n’a pas besoin d’expliquer ce que sont les aliens. Vous avez besoin d’expliquer ce que sont les lions ? Pourquoi ils existent ? Bah parce que ! La nature les a créés, point barre.  Cette manie de tout vouloir relier à l’homme !

ALIEN, ce n’est pas un concept qui nécessite un gros background. C’est la dangerosité de l’étrange, de l’inconnu, la tension qui résulte de situations désespérées avec des gens coincés avec un monstre qui est intéressante. C’est l’isolement face au danger, c’est ça la force des films ALIEN. Qui aurait cru qu’un jeu tiré d’une licence de film puisse être aussi réussi et mieux comprendre son concept que les derniers films ? ça n’arrive pas souvent. En général un fois les droits de la licence payés, il ne reste plus grand-chose du budget du jeu et on se retrouve avec un gros paquet de merde vidéoludique tout naze. Là c’est loin d’être le cas. Un des meilleurs jeux d’horreur de ces dernières années, et une des meilleures adaptations en jeu d’un univers cinématographique.

Un passage en flash-back où on incarne un membre de l’équipe qui a eu le malheur de retourner sur le vaisseau du premier film bourré d’œufs aliens.


La BO du jour : tu seras traqué sans merci tout au long de ce cauchemar



58 comments

  • JP Nguyen  

    Un article qui vous saute au visage et vous emmène dans les entrailles du jeu !
    Je partage ton avis sur l’évolution de la franchise au cinoche.
    Sinon, pas de console chez moi et plus de 10 heures à jouer à se faire peur, c’est clairement pas pour moi !

    • Matt  

      Ouais non tu vas faire une crise cardiaque toi^^
      Mais…c’est super bien fait si on aime les jeux qui font flipper.
      Ce n’est pas de la flippe en mode « houlà c’est dégueu ce que je vois, c’est trash et gore » mais c’est juste qu’il y a une tension terrible dans tout le jeu, et on craint réellement l’alien, on se sent comme une petite merde…

  • Présence  

    Certains jeux de ce type comme la série des OUTLAST ont même poussé le concept jusqu’à nous mettre dans la peau d’un personnage incapable de se défendre. – C’est rigolo comme concept, et même transgressif.

    J’ai beaucoup aimé l’explication détaillée sur le comportement programmé du xénomorphe, et ce qui fait que ça le rend imprévisible.

    Pour ce type de jeu stressant, il est peut-être un peu long. – Ça donne l’impression qu’il faut être un peu masochiste pour y jouer. 🙂

    Une présentation très réussie d’un jeu : j’ai eu l’impression de m’y retrouver à jouer.

    • Matt  

      Maso ? Non^^
      Faut aimer se faire peur.
      Et ne faut-il pas être maso pour aimer se faire peur ?
      Bah comme disait JP dans un récent figure replay…l’horreur fictive est plus amusante que les problèmes de la vraie vie. On peut avoir peur en se disant « ouah c’est bien fait, trop réussi »

      Les jeux Outlast, c’est ça :
      https://www.youtube.com/watch?v=ZkSydla4sxo

      Là c’est de l’horreur très trash. Et on a surtout peur parce qu’on ne peut absolument rien faire.
      J’ai apprécié les 2 jeux mais…pour moi le premier a une fin assez nulle.
      Et le 2 est super dans son ambiance mais…trop difficile, et pas mal frustrant du coup.
      Mais ce sont des jeux indépendants faits par une petite équipe. On ne croirait pas vu la qualité des graphismes mais ce sont des jeux à petit budget. Il faut tout de même saluer leurs efforts, ils ont réussi des jeux qui ont inspiré pas mal de développeurs ensuite. Un peu trop même. Il y a eu pas mal de « clones » de Outlast un moment dans le genre jeux d’horreur.

      • Présence  

        J’ai regardé la vidéo : ça a l’air bien flippant.

  • Manu  

    Excellent article! En tant que gamer, je ne peux qu’applaudir des mains et des pieds ^^
    J’aime les ( bons) jeux partant d’une franchise cinématographique connue, surtout si cela amène quelque chose à l’ensemble en se disant « ah oui, cela pourrait s’insérer dans le canon des films ».

    • Matt  

      Merci merci.
      Tu l’as testé le jeu ou non ?

      • Manu  

        Nope, je n’en avais qu’entendu parler. Mais tu m’as incité à m’y intéresser davantage 😉 Je suis sur Castlevania Mirror of Fate pour l’instant 😀 Et j’hésite à me lancer dans Death Stranding ou The Witcher 3.
        Entre la compo musique et les jeux, tu m’étonnes que j’ai du retard dans mes articles ^^

        • Matt  

          Ah The Witcher 3 ça déchire tout. Un des meilleurs RPG jamais conçus, avec des quêtes secondaires aussi bien scénarisées que la quête principale.^^

          Death Stranding j’ai pas la console pour y jouer et honnêtement…Kojima ou pas, je ne suis guère intéressé par un jeu de livraison^^
          Bon et puis je joue en solo moi, et Death Stranding a un intérêt dans la coop en ligne. Donc pas fait pour moi.

          • Manu  

            J’attends les soldes, car il vient de sortir sur PC, niark niark! Du coup, pas besoin d’abonnement Playstation. Avec la fibre, ça passe comme dans du beurre, et l’interactivité est présente avec d’autres joueurs. Je suis comme toi, je suis plutot solo mais j’ai envie de tenter l’expérience

  • Nikolavitch  

    Je suis très peu gamer, mais je dois avouer que celui ci me fait envie depuis le début

    • Matt  

      Il faut aimer se cacher^^
      Et ne pas rechercher l’action bourrine parce que c’est juste complètement inutile contre l’alien.
      Et l’utilisation des armes est réaliste dans le sens ou tu dois mettre une balle après l’autre dans le barillet…
      On le voit un peu dans la courte vidéo avec les androïdes.
      On a trouvé une arme, on n’a pas le machin rond pour recharger toutes les balles d’un coup (je ne sais plus comment ça s’appelle) donc manuellement tu mets une balle après l’autre…bref t’es pas dans un jeu de tir, c’est galère et vraiment tendu.

  • Eddy Vanleffe  

    Pas gamers pour un sou, je me suis pris dernièrement à apprécier mieux les cinématique de certains jeux aux films vendus sur grand écran…
    You tube regorge de films tout à fait regardables et je pense notamment à la franchise Star Wars
    Celui-ci fait un peu pareil. il donne plus envie que le dernier … je ne sais même plus quoi d’ailleurs…

    • Matt  

      Ouais par contre ce n’est pas un jeu très « scénarisé »
      Enfin à regarder sur youtube ce serait chiant. C’est très immersif dans le sens où tu trouves des éléments de scénario en fouillant des bureaux, en écoutant des répondeurs, des bandes-son. Il y a très peu de cinématiques.

  • Tornado  

    Sans surprise je passe car je ne joue pas. Mais j’ai pris plaisir à lire les relations entre le jeu et la franchise ciné 😉

    • Matt  

      C’est sympa d’être passé quand même et d’avoir lu^^

  • Jyrille  

    Un jeu approuvé par Maël. Ca a l’air excellent, moi qui suis fan du premier film, ça me donnerait envie d’essayer. J’ai adoré le passage où tu parles de l’intelligence artificielle. La vidéo explique bien le parti pris des développeurs, c’est une super idée. Tout comme le fait de reprendre l’imagerie du premier film. Tout comme le détecteur de mouvement et le fait que l’alien se cache au-dessus ou en-dessous, c’est parfaitement ça. Revivre le film mais de l’intérieur en somme !

    Je sais que souvent les jeux ont désormais plus de budget que les films hollywoodiens, je ne suis donc pas étonné de la qualité du jeu que je peux voir dans les vidéos. Cela dit, le lien sur OUTLAST est pas mal aussi dans un autre genre (plus Resident Evil en effet). Je n’ai pas essayé Silent Hill mais j’en ai toujours entendu du bien.

    Bref, merci Mattie, ça fait plaisir de lire ça.

    La BO : mais ça sort d’où ça déjà ? Bof bof.

    • Matt  

      Oh par contre détrompe toi, ce n’est pas un jeu à gros budget. The creative assembly est un studio de jeux de taille moyenne, spécialisé en général dans les jeux de stratégie.
      Mais il y a des mecs talentueux.

      Tiens par exemple si je te dis que ce jeu a été fait par un mec tout seul, tu me dirais quoi ?^^
      https://www.youtube.com/watch?v=bZ-bqqDVOU8

      Et celui-là par 2 personnes :
      https://www.youtube.com/watch?v=0HA7zQ1eXAI

      Et les Outlast par un studio de moins de 10 personnes

      Il n’y a pas autant besoin d’argent que pour un film. Tout est fait à l’ordi donc techniquement tu peux même faire un jeu comme celui là seul. ça te prendra juste 15 ans peut être^^
      Le cinéma il te faut des acteurs, des costumiers, des techniciens, des tonnes de trucs. C’est très très compliqué le cinéma en fait.

      • Jyrille  

        Oui bien sûr ça ne m’étonne pas que de tels jeux soient faits par une personne ou deux (je connais le métier un minimum). Tout dépend du temps passé, de la liberté qu’ils ont et de la conception de base.

    • Matt  

      Ton fils y a joué ? Tu dis qu’il approuve.

      • Jyrille  

        Oui enfin à ce que j’ai compris. Il le trouve excellent.

    • Matt  

      Les gros gros studios de jeux pétés de thune, il n’y en a au final pas tant que ça. EA games, Activision, Ubisoft, Sony, Nintendo, Microsoft, et peut-être quelques-uns que j’oublie.
      Eux ouais ils te font des jeux qui coutent cher.
      Mais bon ça ne veut pas toujours dire que c’est mieux que le reste…(en même temps c’est pareil avec les blockbuster^^)

      • Manu  

        Complètement d’accord!

  • Bruce lit  

    Je me rappelle que mon 1er film VHS; c’était Alien.
    Je dois avoir 8-9 ans et on est invités chez des amis de mes parents. C’est également la première raclette de ma vie.
    J’ai gardé un amour immodéré pour le fromage fondu-charcuterie beaucoup moins pour le film de Ridley Scott que je n’ai jamais réussi à aimer malgré 3 revisionages. J’ai dû voir le 2 et le 3 mais aucun souvenir.
    Par contre j’aimais bien les jeux : le glauquissime Alien 3 sur Megadrive, Alien Vs Predator sur PC et Alien Trilogy sur Ps1. J’avais également adoré Dead Space 1 et 2 qui s’en rapprochait beaucoup.

    Naturellement, je n’ai pas joué à celui-ci car toujours ni télé ni consoles prévues à la maison et j’ai envie de dire tant mieux, car voilà le genre de trucs sur lequel je passais des nuits. Les vidéos proposées sont très impressionnantes. Le radar est toujours aussi approximatif ce qui ne fait qu’ajouter en tension. Tu m’apprends que désormais , les nouvelles consoles permettent de disposer les ennemis de manière aléatoire sur la map : voilà qui doit garantir le suspense et la terreur.

    Une réserve seulement : tu es toujours dominé pendant les 10 d’affilée ou il y a quand même la possibilité de combattre un peu ?

    • Matt  

      « Tu m’apprends que désormais , les nouvelles consoles permettent de disposer les ennemis de manière aléatoire sur la map : voilà qui doit garantir le suspense et la terreur.  »

      C’est pas vraiment ce que j’explique^^ L’alien lui-même est programmé pour ne pas se comporter de manière prédéfinie. ça a du être du boulot parce qu’il faut malgré tout qu’il se pointe parfois, et qu’il ne soit pas constamment sur toi. Mais ils ont réussi un super truc.

      Tu es globalement dominé par l’alien tout le long ouais. Mais…comme expliqué, tu as des objets comme des cocktails Molotov, des EMP, des diffuseurs de bruits, un flingue, un lance flamme, une matraque électrique…tout ceci te permet de cramer humains ou androïdes, étourdir un androïde avec la matraque, buter les humains à coup de flingue…mais d’une part faut être TRES économe, et ne pas faire de bruit quand l’alien est dans le coin. Donc…tu n’es pas encouragé à combattre, non.

      Il y a un passage ou deux ou tu sais par contre que l’alien ne peut pas venir. Scénaristiquement, tu es à l’abri de lui pendant un moment. Là tu peux un peu plus t’amuser à casser la gueule à 2 ou 3 androïdes (il faut les prendre par surprise sinon ils bloquent tes coups de clé à molette…et les balles de flingue sont précieuses…mais c’est faisable.)

      Quand tu obtiens le lance flammes vers le milieu du jeu, tu peux confronter l’alien pour le repousser s’il t’arrive dessus. ça marche assez bien. Mais pareil, faut faire gaffe à la réserve de carburant. Globalement il ne faut s’en servir que si tu n’as pas le choix et qu’il t’arrive dessus.
      Donc tu n’es pas complètement impuissant mais tu ne te sens jamais très fort non plus. C’est de l’horreur, pas de l’action.

      • Bruce lit  

        J’aime les jeux où l’on manque de munitions
        Mais vraiment où l’on en manque. Comment c’est géré du coup c’est un manque réél ou elles apparaissent par magie à la Metal Gear si tu viens à en manquer ?

        • Matt  

          Houlà non ça n’apparait pas par magie. T’en as plus, t’en as plus.
          Tu peux techniquement faire tout le jeu sans te servir du flingue si tu optes pour une approche furtive. Donc ça veut dire que si tu déconnes avec en gaspillant, on te fera pas de cadeau, t’en auras plus^^

          • Bruce lit  

            Ah ouais, ça c’est du challenge.

        • Matt  

          J’ai pas du tirer plus de 20 balles dans ma partie de toutes façons^^
          C’est pas souvent utile, ça fait du bruit…et j’esquivais les androïdes.le lance flammes est pas mal utile, même pour cuire un peu les androïdes
          La matraque ou un bon coup de clé à molette c’est sympa aussi^^
          Le flingue fait trop de bruit…ne jamais s’en servir si l’alien rôde. Utile surtout au tout début avant l’arrivée de l’alien contre quelques humains, et lors d’un passage où on est temporairement débarrassé du xénomorphe.

        • Matt  

          Je ne sais pas si tu as déjà connu un jeu de ce genre Bruce.
          Parmi les vieux jeux, il n’y a que Clock Tower je crois qui te faisait incarner un perso incapable de se défendre.
          C’est un genre qui est revenu à la mode dans le survival horror.
          Bon t’es pas aussi démuni dans ce jeu que dans un Outlast ou tu ne peux littéralement RIEN faire pour te défendre, mais malgré la présence d’armes et de gadgets, ne t’attends pas à de l’action^^
          Même si tu réussissais miraculeusement à dégommer tous les ennemis que tu croises (sauf l’alien), tu serais à court de munitions, de batteries, de Molotov au bout du 4eme ennemi. Et tu ne trouveras ensuite progressivement que 5 balles par là, un cocktail par ci, une batterie par là…et tu devrais esquiver 20 personnes avant d’avoir assez de ressources pour en dégommer un seul.

    • Matt  

      Ce n’est pas un jeu ou tu peux t’attaquer à deux personnes en même temps. Ou alors en restant caché et en lançant un cocktail Molotov^^
      Mais 2 contre 1 et tu es mort.
      ça fait très réaliste dans un sens.
      Si tu décides de te faire un androïde, il a intérêt à être seul. Et ça va être un dur combat. Tu lui mets une balle, puis un coup de clé à molette. Puis il va se rétablir. Alors tu cours, tu changes d’arme, tu l’étourdis avec un coup de matraque. Tu lui fous un coup de clé pendant qu’il est étourdit…et peut être une 2eme balle bien dans la tête, et tu vas y arriver à un moment^^
      Mais s’il y en a 2 ? Laisse tomber.

    • Matt  

      Un truc assez drôle à faire c’est lancer un objet qui fait du bruit vers un groupe d’humains hostiles…et regarder l’alien, attiré par le bruit, venir les défoncer^^
      Bon par contre…s’il te trouve il te défonce aussi hein…il faut savoir s’échapper de son propre piège.

      Un des pires passages du jeu c’est une pièce ou il y a un androïde et l’alien qui rôde. Parce que l’alien se fiche des androïdes. Et les androïdes sont là pour sécuriser l’alien. Donc…c’est la merde. Impossible de buter l’androïde parce que le bruit que ça ferait et le temps que ça prendrait, l’alien aura 3 fois le temps de te buter…et impossible de confronter l’alien. Bref faut la jouer furtif.

    • Jyrille  

      J’ai déjà dû le dire, mais mon premier visionnage de ALIEN, ce fut au cinéma, c’était une ressortie pendant une Nuit de l’Epouvante, où trois films étaient projetés en général. J’étais ado, 14 ou 15 ans.

      • Matt  

        Moi je suis fan des 3 premiers films.
        Je me fous de ce qu’on dit du 3. Personne ne l’aime, oui je sais que Fincher l’a renié. Mais le fait qu’il n’ait pas pu faire ce qu’il voulait ne veut pas dire que le résultat est à chier. ça revenait aux sources de l’horreur du premier avec un seul alien et une prison dépourvue d’armes. J’aime bien.

        • Jyrille  

          Il est très bien le 3. A la revoyure, je pense même qu’il est meilleur que le 4.

          • Nikolavitch  

            j’ai déniché l’assembly cut, et je le revois avec plaisir…

        • Kaori  

          J’aime beaucoup le 3. J’étais allée le voir au ciné, j’étais ado.
          Je crois que Alien, c’est encore une trilogie (oui je renie le reste) que j’ai vu dans le désordre.
          J’ai dû commencer par le 3 puis le 2 puis le 1. Puis le 4… Qui n’est pas SI mal, parce que Winona et parce que la scène finale, mais sinon… Je garde un très « bon » souvenir du 3.

          • Jyrille  

            Dans le 4 je retiens surtout la scène sous l’eau, qui a un aspect très Jeunet je trouve. Et Winona of course.

          • Tornado  

            A l’époque (je l’avais vu au ciné), la critique était unanimement dithyrambique sur le 4 et sur la réal de Jeunet. Il a commencé à être démoli beaucoup plus tard.
            J’aime beaucoup le 3 aussi.

        • Eddy Vanleffe  

          Bon j’adore le boulot du Fossoyeur de films.
          il est pour moi ZE you tubeur cinéma…
          et en plus il est positif, il ne dézingue pas pour faire comme les copains.
          il a une vraie analyse des choses.
          Bref! Vive François Theurel
          J’aime bien la saga Alien sans être non plus un « fou furieux ».
          oui le 4 je ne sais pas ce que les gens ont contre lui…on sent bien la patte Jeunet mélangé à du Hollywood… on ne pouvait pas attendre autre chose quelque part… chaque scène aune trouvaille qui enrichit l’univers.
          bon moi contrairement à vous je ne me souviens pas de Wynona Rider, mais plus des autres, mais bon… ^^

          • Matt  

            Le problème c’est que Jeunet il fait…des cartoons live.
            C’est assez délirant son univers.
            ça ne colle franchement pas à la saga Alien.
            Et ça commençait déjà avec les conneries de croisements d’espèces pour faire des créatures différentes, tout ça…
            Pour moi ça ne sert à rien.

  • Surfer  

    Les jeux vidéos c’est pas mon truc…j’ai quand même lu l’article pour m’informer de ce qui ce fait actuellement. J’ai appris ce qu’est un pattern et que l’on utilise aussi l’intelligence artificielle dans les jeux.
    Mon truc à moi c’est les échecs. Je joue en ligne pratiquement tous les jours lorsque j’ai une pause.
    Je suis sur l’application Chess.com. Je me mesure à des adversaires divers et variés de pays différents.

    La franchise Alien j’aime beaucoup (Surtout le 1er film de Ridley Scott).

    La BO: j’aime pas…. Et en plus le morceau est long. Avec la meilleure volonté du monde je n’ai pas pu aller jusqu’au bout

    • Bruce lit  

      @Surfer : tu as vu Le jeu de la dame sur Netflix ?

      • Surfer  

        Je l’ai vu, j’ai adoré. Mon épouse a également beaucoup aimé ( Pourtant elle ne comprends rien aux échecs). La jeune fille l’a beaucoup ému. Faut dire que l’actrice est formidable, elle fait une prestation incroyable !
        Je suis presque tombé amoureux (Mais ça, je n’ai pas osé le dire trop fort ma chérie était à coté 😄)
        Mention spéciale pour les décors des années 60 qui sont particulièrement réussis.

        Une mini-série a ne pas louper si on a accès à la plateforme Netflix

        • Matt  

          Anya Taylor Joy est probablement la raison pour laquelle Bruce a regardé cette série^^

          • Bruce lit  

            @Surfer : alors tu prends ta planche là, ta barre de Galak(tus) et toutes les femelles de l’hémisphère nord si tu veux mais Anna Taylor Joy est à MOI ! Je l’ai vue le premier et voilà des années que j’hulule avant tout le monde que c’est la comédienne la plus douée de sa génération. J’avais raison et vous aviez tort. Maintenant je rentre dans la file d’attente avec mon numéro 7513215487 pour avoir le droit un jour de lui envoyer un message. Quelle fille, rhhha….

          • Matt  

            J’suis sûr que je l’ai vue avant toi dans The Witch^^

            Par contre physiquement c’est pas forcément mon idéal féminin ni rien.
            Mais elle joue très bien, ça c’est vrai. Et elle devient charmante parce qu’on croit à son jeu.

          • Bruce lit  

            Elle n’est pas belle, elle a de drôles de yeux exorbités mais quelle classe, elle est glamour en diable dans cette série, si touchante, si vulnérable.

        • Surfer  

          😀😀😀😀😀😀
          Méfie toi Bruce tu risques de te frotter à plus fort que toi et d’être pulvérisé sous un tonnerre de rafales cosmiques.
          Au passage le numéro de téléphone n’est pas le bon !
          Un jeune fille de sa classe ne donne pas son Numéro à n’importe qui. Elle t’a donné une série de chiffres pour se débarrasser de toi.
          L’espoir fait vivre et rêver.
          Mais tu a raison sur 2 choses.. Elle est touchante et vulnérable…Au point que j’ai envie de la protéger! Et quand il s’agit de protéger une jeune fille en détresse JE SUIS SANS PITIÉ. Nan mais !!!

          @ Matt tu as connu l’actrice avant moi.
          Je l’ai découverte dans SPLIT. Un film un peu plus récent (2016). Elle était bien jeune à l’époque et elle ne m’a pas spécialement marqué.
          Le problème c’est que James McAvoy fait une prestation d’acteur d’un autre monde. Il crève l’écran avec la multitude de personnages qu’il incarne. Du coup notre attention est sur lui, au détriment des autres acteurs/actrices.

          Concernant la beauté de Anya, c’est sûr qu’elle ne coche pas tous les canons de la bonne sexuelle. Son magnétisme à quelque chose d’inexplicable en ce qui me concerne. Cela va au-delà de la beauté. Bruce l’a expliqué en partie. Je rajouterai simplement qu’elle a un charme fou.

          • Matt  

            Il y a des actrices comme ça, comme Barbara Steele aussi pour revenir à un de mes articles^^, qui ne correspondent pas vraiment aux canons de beauté à cause d’un visage étrange. Mais qui ont du charisme, la classe, des visages expressifs pouvant être flippants ou attendrissants.
            Je pourrais citer Macarena Gomez aussi.
            Ou même Eva Green.
            Elles ne fonctionnent pas vraiment dans des rôles de femmes fatales qui font tomber tous les hommes par contre. ça fait un peu bizarre. Leur charme ne vient pas vraiment d’un aspect « sexy »
            C’est mon avis^^

          • Surfer  

            C’est tout à fait ça.
            Les femmes que tu cites sont du même calibre.
            Je profite pour corriger mon post précédent. Je voulais dire BOMBE sexuelle et pas BONNE sexuelle !!!!! Foutu correcteur d’orthographe !!! Il va falloir que j’apprenne à ne pas écrire trop vite et à me relire avant de poster😩

  • Kaori  

    Alors, au départ, je me suis dit « ah, un article sur un jeu vidéo, ça va pas m’intéresser des masses, mais bon, allons voir ça. »
    Et en fait, tu réponds à toutes les questions qu’on peut se poser, comme un pattern, par exemple.
    Bref, article très instructif.

    Evidemment, ce jeu n’est pas pour moi. Je ne peux pas jouer à ce genre de jeux vidéos, ces jeux où on incarne le personnage principal. Comme je l’avais déjà raconté, même Super Mario sur N64, ça me met en stress. Alors un jeu de « survival-horror »…. Je serais déjà morte d’effroi au bout de 5 minutes !

    Pourtant j’aime bien les films du style d’ALIEN, mais quand il s’agit d’incarner un héros, je n’arrive pas à me dissocier…

    En tout cas, merci pour l’immersion !

    • Matt  

      Tu veux dire en vue subjective ?
      Parce que techniquement on incarne toujours un personnage principal dans un jeu^^
      Tu veux dire voir avec ses yeux quoi. Etre à sa place.
      Oui ça renforce l’aspect flippant. T’as l’ennemi qui se jette sur toi en gros plan et tout^^

      Je confirme que ce n’est pas pour tout le monde. Moi qui suis habitué, je me suis retrouvé à poser la console pour me remettre de mes émotions parfois…

      • Kaori  

        Ah non mais n’importe quel type de jeu, peu importe la vue !

        Genre, je joue à Marvel Strike Force sur mobile… J’ai enfin monté les X-Men. J’ai mon coeur qui s’arrête chaque fois que Cyclope est « tué » ! Je te jure que c’est vrai…. Il m’a fallu plusieurs mois pour que ça ne me le fasse plus avec la Torche… Je suis timbrée, que veux-tu ^^;;

        C’est la raison pour laquelle je joue à très peu de jeux. Et que sur mobile… Même la Switch ou la Wii, je ne peux pas…
        Il y a fort fort longtemps, j’ai joué à un jeu de civilisation d’Egypte ou je sais plus quoi. J’en rêvais la nuit. Mon cerveau jouait pendant que je dormais. Un truc de dingue. Alors t’imagines en vue subjective… Le truc le plus flippant du monde !! Mon mec jouait à Resident Evil 3 quand on s’est connu. Je paniquais à sa place, je pouvais pas regarder ! Donc, non, les jeux vidéos, c’est pas pour moi ^^;;

        • Matt  

          Ah ouais à ce point…^^
          Bon cela dit moi c’était quand je jouais à Tomb Raider que j’aimais pas mourir parce que le bruit était gore je trouvais. Tu jouais une jolie nana et quand tu faisais une chute elle hurlait et SHCRAK t’avais l’impression que ça lui brisait tous les os^^
          ça me faisait bizarre.
          Mais bon je suis tellement habitué maintenant.

          Il y a des jeux avec de l’humour noir où ils abusent complètement de ça d’ailleurs. Ton perso tombe sur des pointes, ça fait gicler le sang, la tête se détache et tout…euh MERCI ! J’avais pas compris que j’étais mort^^

        • Matt  

          Ah bah d’ailleurs dans Resident Evil 3, selon comment tu meures, je crois qu’il y a une animation ou t’as 15 zombies qui viennent te bouffer à terre.
          Sympa^^

  • Kaori  

    Mes hommes me font rire… Chaque soir, c’est le même délire : « C’est toi qui joues. » « Non, c’est toi qui joues ! »
    Ha ha ha !!!
    Première fois que je les vois se disputer pour être celui qui regarde et pas celui qui joue 😀 !

Répondre à Bruce lit Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *