Figure Replay 49 : Judgement Day

Figure Replay 49 : Judgement Day

Par : JP NGUYEN

Sur Bruce Lit, pour faire une pause humoristique entre deux rafales d’articles, les figurines de super-héros prennent la pose sans se prendre au sérieux. C’est Figure Replay, rubrique écrite et réalisée par JP Nguyen.

Bien que 4 semaines séparent ce numéro du précédent, sa préparation a été réalisée dans une certaine urgence… L’inspiration m’ayant fui, je n’ai trouvé mon pitch qu’au dernier moment, pour boucler l’affaire en 3 jours… En dehors du fait que les articles de la période écoulée n’ont pas provoqué d’étincelle particulière dans mon esprit tordu, je devais aussi mettre les choses en place pour le numéro 50…

Malgré tout cela, je pense que je vous offre cette semaine mieux qu’un numéro de transition, même si les calembours sont un peu moins nombreux, j’en ai quand même concocté certains qui valent le détour, le tout agrémenté de réflexion politico-sociales, servies sur un plateau king-size de figurines (le détail est listé en dernier image).

Faites-moi part de votre jugement dans les commentaires… et soyez moins sévères que Thanos !

Go Figure !fr49_covfr49_01 fr49_02 fr49_03 fr49_04 fr49_05 fr49_06 fr49_07 fr49_08 fr49_09 fr49_10 fr49_11 fr49_12 fr49_13 fr49_14 fr49_15 fr49_16

//////

Ca va chier ! Thanos a décidé d’éliminer 50 % de la planète ! Plutôt que de se lancer dans une baston inutile, les action figures de Figure Replay vont tenter l’impossible ! Qui aura le dernier mot ? Découvrez-le chez Bruce Lit.

La BO du jour :

Et si En Sabah Nur avait mis la main sur le gant, ça aurait donné quoi, déjà ?

27 comments

  • Tornado  

    Et ben c’est très impressionnant ce que tu es parvenu à faire en peu de temps ! Ça se lit tout seul avec une vraie linéarité séquentielle et on ne ressens pas de baisse de régime par rapport aux autres numéros.
    « Il faut rester zen là » ! Excellent ! :D

  • Patrick 6  

    La vache Stéphanie de Monaco ! Rien ne nous sera épargné ^^ (A noter le DI Monaco dans la vidéo)
    Pour quelqu’un qui n’était pas inspiré tu t’en es sorti haut la main !
    Par contre la référence à Richard Cocciante et son coup de soleil m’a échappé …

    • JP Nguyen  

      Cocciante / Quotiente, tu vois le rapport ? Avec la division, la fraction tout ça… (je fais tout mon possible pour faire commenter Matt&Maticien) ;-)

      • Matt & Maticien  

        Et ça marche ! Perso, je n’ai vu que du positif dans ce FR 49. Tu dis avoir moins d’idée, je les crois surtout dé-multipliées. Comment ne pas ressortir avec un large sourire de la lecture de ce FR ? en écoutant du joy division peut-être ;)

        • Bruce lit  

          @Matt et Maticien : T’imaginer, toi, écoutant du Joy relève d’une réalité alternative !
          @Vindicator : sauf si les gars te disent le contraire (mais oseront-ils le faire à découvert), je ne crois pas avoir quoi que ce soit avec Bolloré. La programmation du FR en semaine permet à mon sens de donner au travail colossal de JP plus de visibilité qu’un WE où les gens sont moins présents sur la toile. En tout cas sur le blog. Vous en tirerez les conséquences que vous voudrez…

  • OmacSpyder  

    Un jugement sans appel : Thanos t’a donné la foi! Un numéro de FR dans lequel je me suis plongé en apnée : pas un temps mort (façon de parler!) et une avalanche de persos bien sent(r)is! Le « fait Nyx » est bien du « made in jp »! La Division Alpha et toutes ses opérations pour échapper aux limbes, c’est un nain-dicible plaisir!
    Et quelle fin (après tous ces moyens… déployés)! Un combat titanesque entre deux destins ou desseins, les 4F pris dans la Storm et un cliffhanger insoutenable!
    Bref tu nous a refait le coup de Avengers Infinty War : ton numéro est un Big teaser pour le grand numéro 50 explosif!!
    Jugement : FR à perpétuité! :)

  • Matt  

    En effet malgré la réalisation au dernier moment, tu t’en sors bien^^ On sent que tu nous prépares le numéro 50 aussi avec cette fin.
    Euh…moi j’ai pas compris le « il faut rester zen là »

    • Présence  

      zen là = Zenn-La, c’est-à-dire la planète dont est originaire Norrin Radd (Silver Surfer)

      • Matt  

        Ah ok merci. Je ne connais pas assez l’histoire du Surfer pour reconnaître^^

  • Présence  

    En vrac :

    Le plaisir ineffable du retour de Figure Replay, merci JP.

    Je trouve que l’effet spécial en dichotomie sur les phylactères de Two-Face fonctionne très bien.
    Question calembour : le Nur à gant tombe pile alors qu’il fallait aller le chercher, ainsi que le Fait Nyx, respect, pareil pour la venue de l’automne / Lawton, la dosette d’Annihilus, le Latvaurian et le gland de l’infini, la soirée disco.

    La réplique du Joker sur la diminution de la population de comiques est irrésistible. La case avec Punisher, Spider-Man et Daredevil est parfaite, pour les criminels, Tante May (magnifique) et Charles Soule. C’est extraordinaire la manière dont Norrin Radd résume en si peu de mots l’intrigue de ses apparitions.

    Comme Patrick, la référence à Richard Cocciante m’avait échappé.

  • Jyrille  

    Splendide ! Comme Tornado je suis soufflé par la narration séquentielle. Ce sont de vrais planches là, avec un sacré fond pour les dernières pages. J’ai adoré le retour des FF depuis les archives, avec une fin haletante (un cliffhanger quoi), tu es en train de nous faire un graphic novel !

    Pour les jeux de mots, je ne les ai pas tous compris je pense, mais érotomane est bien marrant (même si je ne connais pas le frère de Thanos). Pas compris la vanne du Joker non plus. Tes réflexions du début, à travers Thanos, Phénix et Vision sont super bien emmenées et pleines de bon sens : respect ! Et comme un nur à gant est hyper balèze.

    Par la suite je suis impressionné par le découpage des planches. GG again JP !

    La BO : un classique, pas du tout étonnant de la part d’un fan des Inconnus.

  • Eddy Vanleffe  

    Je ne suis pas le spécialiste de Figure Replay, mais un palier semble avoir été franchi…

    moins de jeux de mots, moins centré sur l’actualité du blog, nous avons une sorte de sketch pastiche prêt à l’emploi pour une édition papier… humour méta en prime…
    Ma blague préférée: Tu veux une capsule cosmique? non je n’aime pas les dosettes…
    c’est juste une fulgurance. :)

  • Bruce lit  

    Ce qui est drôle dans la drôlerie de FR, c’est que si chaque épisode a son ton, sa couleur, nos commentaires, eux deviennent redondants ; cet épisode ne déroge pas à la règle avec sa somptueuse mise en scène, ses effets de lumière et un budget FX digne des exigences de l’AFP. Il y a quelque chose de musical dans ton écriture JP, je le redis chaque épisode a son identité propre.

    P1 : sans doute la scène la moins spectaculaire de l’épisode. Pourtant c’est fendard de voir nos héros pointer sur fond de carrelage blanc. Une annonce de leur chômage imminent. Je constate que le Punisher ne daigne pas répondre à ce flippé-de-sa-mère de Spider-Man. Quant à DD, il cherche encore de la justice là où la comparution risque de l’entraîner à sa perte.

    Humiliation totale pour Apocalypse comparé à ce tube épouvantable de Steph’ de Monaco. J’ai toujours trouvé cette chanson fascinante. Le couplet est moins mauvais que dans mon souvenir. On se croirait dans une -mauvaise- chanson de Christophe. J’aime bien le refrain malgré toutes ces voix doublées, tant et si bien qu’on ne sait pas bien laquelle est la principale. Et je me demande toujours ce que veut dire cette phrase cosmique : Allumer ma vie, c’est un incendie qu’on ne peut plus arrêter…

    C’est à Thanos d’être impuissant face à increvable tante May. Un prochain défi de customisation ?
    J’ai bien entendu apprécié le bon sens de Frank Castle, qui pragmatique demande quasiment à Thanos de lui prêter un Death Note.
    DD : j’adore ! Implaccable !

    Norin essaie d’arnaquer Thanos qui ne se laisse pas avoir. Une réorientation à prévoir chez Apocalypse, ses cavaliers étant souvent d’une connerie surhumaine.

    LA mise en scène de Magnus est exquise. Par contre, Crâne rouge a l’air d’une tomate écrasée….Le combat est perdu d’avance.

    Fraction sur Alpha Flight : même si je n’aime pas cette équipe, je ne leur veux pas tant de mal !

    Le duel final entre Doom et Thanos m’a fait m’esclaffer. Tel Voltaire et ses Philousophes, le Latvaurien est une expression marquante.
    Mais que va t’il se passer désormais ??? Le mois sera long !

  • JP Nguyen  

    Une des contraintes fortes de ce numéro, c’est qu’il devait servir de lancement au 50, dont le concept de « Replay on Infinite Earths » me trotte dans la tête depuis un moment (même si je suis loin d’avoir écrit tous les gags dans ma tête).
    Et donc, pour ce 49, je voulais jouer sur une impression de fin du monde, de grand bouleversement imminent…. Dans un style plus sérieux, j’avais bien aimé les épisodes prélude à AoA où les Mutants font le point dans le désert, avant que le monde ne se transforme…
    Et de fil en aiguille, j’ai donc à nouveau tapé sur Thanos, vu que Infinity War avait ouvert le cycle d’articles du mois dernier.
    Je ne sais pas si Omac veut bien nous faire une petite analyse gratos, mais j’ai bien aimé mettre en scène ces « négociations avec la Mort », tout en partageant certains constats un peu désespérants, mais de façon humoristique.
    Dernier détail : dans un bon vieil esprit de recyclage, le « trône » de Thanos a été bricolé à partir de mousse polystèrene noire, récupérée dans des cartons de matériel de laboratoire…
    Comme toujours, merci pour vos gentils commentaires, ça me motive toujours pour remettre le couvert…
    Ne manquez pas le numéro 50, je ne sais pas vous dire d’avance tout ce qu’il y aura dedans, mais je ferai tout pour marquer le coup de digne manière !

  • OmacSpyder  

    FR sur le Divan Bonus :)
    L’angoisse de mort est une angoisse particulièrement « vivace » parce que la mort est justement la seule réalité avec laquelle on ne peut négocier.
    Sauf que la mort est aussi pour le psychisme de l’ordre de l’irreprésentable : on ne peut se représenter sa propre mort, ou alors on s’imagine y assister pour voir qui est présent et s’il pleure ou pas, qui est triste effondré, qui nous regrette le plus, s’il y a du monde ou pas… Bref, on joue les voyeurs : on n’est donc pas, dans cette image de notre mort, réellement mort puisqu’on y assiste. C’est donc un trompe- l’oeil.
    Mais cela n’empêche pas le psychisme de continuer à tenter de négocier avec Elle et son inéluctabilité. On s’invente des vies multiples, et surtout on range la mort dans le placard. L’esprit ne conçoit ainsi pas sa mort, vivant le plus souvent comme immortel. De temps en temps Elle (l’idée de sa propre mort ) ressort du placard et là c’est panique à bord! On ruse, on esquive, on court devant. On fait de l’humour ou on tombe en amour. N’est-ce pas un peu la même chose : on dresse un écran pour continuer à vivre infiniment…
    Ainsi l’intellect sait que la mort nous attend au tournant. Mais notre part inconsciente s’amuse à courir tout droit et à freiner pile devant! Et à repartir dans l’autre sens avec un rire d’enfant.
    Voilà un peu comment chacun négocie avec la mort, de sa mort ;)

    • Bruce lit  

      Ce que tu décris, c’est le syndrome Tom Sawyer, non ?

      • OmacSpyder  

        Je ne connais pas ce syndrome. C’est un truc américain le « syndrome-pour-tout »…
        Ce que je décris s’applique à tous.
        Mais si on l’appelle ainsi, alors la Mort est Joe l’indien^^

        • Bruce lit  

          Tom Sawyer simule sa mort pour « punir » sa vieille tante et assiste à ses propres obsèques.

          • OmacSpyder  

            Alors dans ce cas c’est différent : il y a un désir de punir.
            Dans ce que je décris, c’est la représentation même de sa propre mort qui passe par le fait… d’y être présent. Donc non mort. Ainsi l’idée de sa propre mort demeure irreprésentable. Ce qui montre la limite de l’individu pour se représenter sa finitude.
            C’est… Finity War!^^

  • JP Nguyen  

    Merci Omac pour cet éclairage. FR termine sa quarantaine mais moi, j’en suis au début et je dois avouer que j’ai pas mal d’interrogations qui ressemblent plus ou moins à ce qui est communément désigné comme « mid-life crisis ». Mais pour le 50, j’essaierai de vous concocter une laughing crisis !

    • OmacSpyder  

      « Mid-life crisis » : voilà bien en effet le moment d’un… tournant! Et l’idée d’un prochain tournant nous traverse… Brrrr…
      Et où on entrouvre le placard pour une demie panique…
      Comme le dit ta conclusion, le rire enfantin demeure une belle parade! Hâte de voir cettec séquence FR sur le fil du rasoir…

  • Vindicator  

    M’enfin c’est plus le samedi Figure replay ? Avant c’était le dimanche , ça change tout le temps !!! Pas de deprogramation comme les Guignols svp!

  • Léo Deroclès  

    Excellent travail en si peu de temps !
    Le parallèle entre la dulcinée de Thanos et le symbole du Punisher était bien trouvé !!!

  • Bruce lit  

    Joies de la relecture : les comparutions des personnages se font dans l’ordre de la file d’attente de la première séquence. Quelle discipline !

    • JP Nguyen  

      Puisqu’on en est à relever les détails : comme souvent, du fait de mon attachement au personnage , j’ai épargné Daredevil, en lui donnant une pose cool : l’intrépide pose un pied sur une marche du trône quand tous les autres s’arrêtent bien avant.

      • Bruce lit  

        Le Diable est dans les détails…

  • OmacSpyder  

    Et si tant est que DD = JP, ce pied mis en avant corrobore bien la mid-life crisis : un pied devant avant d’avoir les deux! :O
    Et une certaine provocation face au Juge Thanos : ça pourrait valoir un outrage! (Outre-âge) au magistrat suprême! :)

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *