Frank Thorne, le bikini en fer (et contre tout)

Focus : Frank Thorne

Un hommage de ALEX NIKOLAVITCH

©Neofelis

Le créateur de RED SONJA, Frank Thorne est mort ce lundi 08 mars. C’est le romancier, traducteur et contributeur de Bruce Lit, Alex Nikolavitch, qui le premier a voulu lui rendre hommage.

L’intégrale de ses aventures est parue aux Editions NEOFELIS

Avec sa bonne tête de druide, il était le roi des concours miss Hyrkanie.

Frank Thorne n’aura donc pas vu le printemps 2021. Il s’en est allé le 8 mars 2021 rejoindre Big John Buscema et Robert Howard au paradis hyborien de Crom.

Né en 1930, il était arrivé dans les comics à la toute fin des années 40 et avait fait de la romance et du comic strip, s’orientant d’ailleurs essentiellement vers ce format pendant toutes les années 50 et 60. Il y livre un travail solide et d’un parfait classicisme. Ses incursions dans le domaine du comics book sont sporadiques, quelques poignées d’épisodes chez Archie ou DC, des adaptations de classiques chez Dell.

Du strip très habillé (tiré de la bande DR. GUY BENNETT)

La gloire vient en 1975, quand il est appelé par Marvel pour travailler sur Red Sonja. Le personnage a été créé peu de temps auparavant par Roy Thomas et Barry Smith dans les pages de CONAN THE BARBARIAN n°23. L’épisode adapte une nouvelle de Robert E. Howard, L’OMBRE DU VAUTOUR, qui n’est pas du tout une aventure du Cimmérien, mais un récit historique basé sur le siège de Vienne par les Turcs en 1529.

Le récit met en scène Sonya de Rogatino, une rousse flamboyante qui participe à la défense de la ville. Elle devient Red Sonja dans l’histoire de Conan, et est développée par la suite dans les pages de MARVEL FEATURE, SAVAGE SWORD OF CONAN (où elle se trouve doté de son bikini iconique en cotte de maille) et dans celles de KULL.

©Marvel Comics

C’est à partir du n°2 de MARVEL FEATURE que Frank Thorne arrive sur le personnage, et y met la patte. Il y a dans ses planches un mix d’érotisme diffus et une qualité art-déco très particulière (mais bien dans l’époque) qui iconise complètement la belle et son regard farouche. Et à partir de 1977, Thorne se trouve chargé de dessiner la série régulière RED SONJA, qui ne durera que 15 numéros, les derniers étant dessinés par Sal et John Buscema. Notons que la série est coécrite par Roy Thomas (dont l’apport est assez minime, tant il est débordé par ailleurs) et Clara Noto, mais que le n°6 voit apparaître également au générique Wendy Pini, qui a rencontré les auteurs en convention, alors qu’elle cosplayait l’héroïne (Thorne est resté pendant longtemps juré commis d’office aux cosplays de la guerrière rousse).

Et très rapidement, Frank Thorne disparaît des comics mainstream. Les contraintes qui y sont attachées ne lui conviennent guère. Mais il a trouvé son créneau, et il s’y tiendra par la suite.

Avec GHITA OF ALIZARR, il crée un personnage à la Sonja, mais bien plus débridé, dans une veine érotique qu’il continue par la suite à exploiter dans IRON DEVIL, par exemple. Il alterne dès lors histoires courtes en magazine (notamment PLAYBOY) et romans graphiques sur lesquels il peut prendre son temps.

La même chose en moins vêtu (GHITA)

Il revient brièvement au format comics en 1989 chez Comico pour la mini-série RIBIT, à l’héroïne très sonjesque (mais verte, pour changer) avec un dessin et des designs qui abandonne l’art-déco pour lorgner vers Moebius, dont le boulot est traduit aux US à l’époque au format graphic novel chez Marvel (sauf LE BANDARD FOU, sorti chez Dark Horse au même format, Marvel n’étant pas prêt à l’époque à publier un truc pareil).

L’âge venant, il réduit la cadence. NYMPH, sorti en 2006, est plus un roman illustré qu’un roman graphique, se déroulant dans l’univers de GHITA.

Lui et sa femme Marylin, avec laquelle il aura passé toute sa vie, sont décédés à quelques heures d’intervalle le 7 mars 2021.

Qui veut la peau de Roger et RIBIT ?

26 comments

  • Tornado  

    Ah ben cet artiste, je ne le connaissais pas du tout. C’est même récemment, à l’occasion de la sortie de l’intégrale Red Sonja en VF, que j’ai appris que l’héroïne avait déjà sa série régulière à l’époque. Ou alors on me l’avait déjà dit mais j’ai oublié.
    Je feuilletterai l’album à la première occasion. Ça a l’air d’un bel objet vintage. je suis étonné que ça ne sorte pas chez Panini, mais après tout, tant mieux.
    Son parcours me fait presque imaginer un « proto Frank Cho ». Un gars qui adore dessiner les nanas dans des trips de geeks un poil érotiques, et qui réalise une jolie carrière en pointillés…

  • Présence  

    Et c’est là que je m’aperçois de la finitude de ma curiosité : je ne m’étais jamais demandé ce qu’avait Frank Thorne avant Red Sonja. Merci de combler cette lacune. Je pense que j’apprécierais mieux Ghita of Alizarr si je relisais ce comics aujourd’hui, que je ferais plus d’effort pour m’intéresser à l’histoire. 😀

    En regardant dans mes piles à lire, je me suis rendu compte qu’il y a Iron Devil tout en bas d’une particulièrement instable. Il me semble me souvenir avoir lu quelques pages de Lann également, par contre j’étais passé totalement à côté de Ribit alors que j’épluchais consciencieusement toute la liste de parution de Comico à l’époque.

    Merci pour cette rétrospective d’un artiste peu conformiste.

  • Matt  

    Ah tiens je ne savais pas que c’était sorti en VF l’intégrale Red Sonja.
    je ne peux pas dire avoir été impressionné par la moindre histoire mettant en scène la demoiselle. ça semble souvent bien trop ridicule. la série sortie chez Paninouille est assez nulle en fait, passé le premier tome correct. Après ça vire…en fantasy façon super héros avec des dieux qui tirent les éclairs ou des lasers…
    A l’époque de savage sword of Conan…bah elle n’apparait que très peu.
    Et puis ça reste difficile de prendre au sérieux une nana en bikini, fut-il en cote de mailles.
    Soit il faut la rhabiller un peu, soit que la BD entière dispose d’un ton plus second degré. Imagine-t-on une BD Shana hyper sérieuse profonde et tragique, avec la nana en slip tout le long de l’histoire ?

    • Nikolavitch  

      les histoires de Sonja sont souvent convenues, c’est clair.

      un truc qui est sorti du lot, récemment, c’est le run de Gail Simone, assez malin, qui remet en place plein de trucs sur le perso, et qui alterne assez bien rigolade et tragédie. un tome vient de sortir en VF

      • Matt  

        D’accord je note, merci.
        Je ne savais pas non plus que ça sortait en VF.

  • Matt  

    Enfin je jetterai bien un œil sur l’intégrale de Neofelis. Le côté vintage doit mieux passer.
    Mais c’est comme Vampirella, à moins de faire quelque chose de référentiel aux comics d’époque, ça me parait casse gueule de reprendre ces persos de nos jours et raconter des histoires avec des nanas en bikini comme si de rien n’était sans que personne ne se questionne sur leur accoutrement.
    Ce n’est pas infaisable, j’avais apprécié le Vampirella en enfer de Joe Jusko, justement pour le dessin qui était en lui-même une grosse référence aux artworks et couvertures de l’époque façon Frazetta ou tous les autres artistes espagnols qui ont pondu des couvertures chez Warren.
    Mais tu prends un dessinateur plus lambda, et la pilule passe moins à mon avis…
    Sauf si tu rhabilles un peu le perso.

  • Eddy Vanleffe  

    GRAPH ZEPPELIN va aussi les sortir en couleur à priori….

    en tout cas, ça interpelle et c’est une chouette rétrospective sur un artiste assez méconnu.

  • Tornado  

    A noter que l’éditeur Neofelis sort également ce mois-ci le même type d’anthologie sur L’ANNEAU DU NIEBELUNGEN par Roy Thomas & Gil Kane.

    • Surfer  

      Bonne nouvelle, même si j’aurais plus apprécié la version dessinée par P. GRAIG RUSSELL

  • Surfer  

    Je ne connaissais FRANK THORNE que de nom. Je crois que je n’ai jamais rien lu de lui. Je constate qu’il dessine fort bien les femmes !

    J’apprends qu’il est le créateur graphique de RED SONJA !
    Je ne sais pas pourquoi, mais j’avais toujours imaginé que c’était l’œuvre de BIG JOHN !

    Je n’ai jamais lu d’ histoires de la belle rouquine en solo.
    Mais j’ai toujours beaucoup apprécié les aventures de CONAN où elle était présente. C’est un magnifique personnage qui mérite plus qu’un rôle de faire-valoir ! Et je comprends que tout naturellement elle ai eu le droit à sa propre série.

    L’intégrale de la belle héroïne fait vachement envie.

    • Tornado  

      Le créateur graphique de Sonja c’est Barry Winsor Smith dans les pages de la 1° série Marvel sur CONAN.

      • Surfer  

        Merci pour cette précision parce que ce n’était pas clair!

        Alex écrit dans un premier temps:

        « Le créateur de RED SONJA, Frank Thorne est mort ce lundi 08 mars. »

        Puis ensuite :

        « Le personnage a été créé peu de temps auparavant par Roy Thomas et Barry Smith dans les pages de CONAN THE BARBARIAN n°23. »

        • Nikolavitch  

          ah, ouais, sauf que les deux premières lignes, c’est l’intro ajoutée par Jonah J. Monsieur Bruce

          Bruce, si tu peux corriger en « le dessinateur », ce serait top

        • Surfer  

          Désolé Alex, je viens de comprendre. C’est Bruce qui écrit, lors de sa présentation de l’article, que THORNE est le créateur. Manifestement une petite erreur de sa part.

  • Patrick 6  

    Voilà un article pour le moins instructif ! J’ignorais totalement ce qu’avait fait le dessinateur hors Red Sonja (même si manifestement le personnage a influencé une bonne partie de sa carrière).
    Il y avait eu quelques parutions en France (Arédit je suppose) et j’avais été marqué par l’érotisme torride qui se dégageait des dessins. Comme je me fais un trip Conan en ce moment, je pense que je ne tarderai pas à mettre mon nez dans la récente réédition !

  • Jyrille  

    Merci pour l’hommage et pour la découverte de cet auteur que je ne connaissais pas du tout. J’aime beaucoup toutes les planches et dessin ici, tout ça sent bon les années 70 et Métal Hurlant (sans parler de la photo de cosplay, je n’aurai pas imaginé que cela puisse exister depuis aussi longtemps !). Je ne connaissais Red Sonja que de loin mais j’ai envie d’en lire du coup ! Un jour peut-être.

    Pas de BO ?

    • Nikolavitch  

      la BO, il me semblait avoir mis celle de Morricone pour le film.

      et ouais, c’est bien sympa, Red Sonja. et ça vaut vraiment le coup de lire la nouvelle de Howard…

      • Eddy Vanleffe  

        Pour la surprise de la description du siège turc…On sent un Howard quand même bien mieux documenté que prévu tout en restant épique à mort… j’ai encore mes volume Fleuve noir (presque tous…argh! )

        • Nikolavitch  

          j’ai chopé le Néo y a quelques temps de ça, ça avait été un gros plaisir de lecture.

  • JP Nguyen  

    De Red Sonja, je n’ai lu que le Team-Up avec SPider-Man, dessiné par John Byrne, publié en VF dans un Spécial Strange de l’époque du Phénix Noir…
    Byrne lui avait une chevelure « de feu » très similaire à celle dessinée par Thorne pour la cover de l’article.

    Le bikini en fer, c’est quand même top kitsch. Mais aussi très iconique. Boss Fight, le fabriquant de figurines 4 pouces, propose cet accessoire en pièce détachée car il est prisé des customiseurs qui veulent faire leur Red Sonja…

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *