La mort de Scott Summers (Review Death of X)

Death of X par Charles Soule, Jeff Lemire et Aaron Kuder

1ère publication le 27/02/17- Mise à jour le 09/06/18

Cyclope va mourir ! C'est écrit sur la couverture !

Cyclope va mourir ! C’est écrit sur la couverture !©Marvel Comics

: BRUCE LIT

VO : Marvel

VF : Panini 

Tous les scans de cet article sont la propriété de Marvel Comics. 

Death of X est une mini série scénarisée (rires hystériques) par l’inénarrable Charles Soule et le tiède Jeff Lemire dont la présence est indétectable ici. Le tout est efficacement dessiné par Aaron Kuder.
L’action intervient quelques mois après Secret Wars. La série est censée répondre à l’énigme de la mort de Cyclope posée au début du run de Lemire. .

Quelques Spoilers viendront planer tels des nuages Fukushimaesques au dessus de vos têtes.

C’est un grand mystère insoluble ! Comment ce Charles Soule qui multiplie les immondices parvient encore à décrocher des scénarios chez Marvel ?

On parle quand même d’un gars qui a réussi à humilier Wolverine avant de lui offrir une mort lamentable. Qui a coulé, avec son grand pote Daniel Way, les Thunderbolts (série annulée). Et d’un nullard qui a tout simplement effacé tout le run de DD de Bendis, Brubaker et Waid en rétablissant un statu quo lamentable, une intrigue absurde et un sidekick inutile.

Nos héros jouent aux vilains...

Nos héros jouent aux vilains… ©Marvel Comics

Mais il n’était pas dit que Soule s’arrêterait en si bon chemin puisque Marvel a décidé de lui confier la mort du premier des Xmen, le fils de Xavier : Scott Summers. Autrefois l’équivalent de Luke Skywalker chez les mutants, ce pauvre Cyclope aura progressivement viré sa cuti en achevant son voyage vers le côté obscur en devenant tour à tour Vador voire même Palpatine…

Avoir fait du plus grand des Xmen le nouveau Magnéto, c’était marrant 30 secondes mais au final, il a fallu que Marvel se demande bon ? on fait quoi maintenant ? tellement il devenait embarrassant que Scott, nié dans son identité de super héros, poursuive sa carrière de justicier. Lire les Xmen de Cyclope, c’était un peu comme si Vador continuait d’enseigner à l’académie Jedi après les avoir tous massacrés….

Tuer Cyclope ? Pourquoi pas….Même si Marvel a assuré ses arrières en ramenant un jeune puceau pour le remplacer. Et que le vrai Scott Summers est mort lors de la saga des 12 sous la plume d’Alan Davis il y’a 20 ans. Depuis, les scénaristes se sentaient obligés de creuser la désastreuse influence de Grant Morrison : Scott est  un psychopathe qui se dissimule du regard des autres, convole la reine des cruches Emma Frost  et ordonne des meurtres à ce pauvre Wolverine qui n’y comprend quies….

Un casting même pas respecté par son auteur qui en change de bout en bout….©Marvel Comics

Qui qu’on appelle désormais lorsqu’il faut tuer un symbole de Marvel en 4 épisodes ? Le Captain Soule bien sûr ! Qui réalise ici un exploit personnel : montrer que sa médiocrité crasse de La mort de Wolverie n’était ni le fruit du hasard, ni le fait de la pression de de Marvel.

On parle quand même de Scott Summers merde ! Le mec intègre qui a réussi à attendrir le Phénix Noir, mit la pâté à des caïds comme Sinistre, Apocalypse, fait trembler Wolverine dans ses chaussettes, mit Magneto himself à genoux, mené une croisade admirable de courage contre le révérend Stryker. Le père de toute une descendance de sauveurs de l’humanité, dont le nom est synonyme d’espoir des milliers d’années après sa mort. Le leader incontesté et incontestable de la plus grande équipe de Super Héros.

Cyclope méritait il de mourir ? Oui. Surement. Tout simplement pour arrêter le (mutant) massacre. Mais ainsi ? Des mains d’un mec qui après presque 10 ans de carrière n’a rien produit de majeur ?

Crystal toute jouasse de contaminer lhumainté...

Crystal toute jouasse de contaminer l’humanité…©Marvel Comics

Bon…Le pitch ? Les Inhumains devant à l’époque  voler la vedette aux mutants pour ce qui s’avérera être une série lamentable, il est décidé d’en faire la nouvelle espèce Uncanny… Dirigés par Crystal, les voici qui voguent totalement ahuris et tout à leur auto-satisfaction (de quoi ? on se le demande...) au dessus du Japon. Leur mission ? Accompagner au mieux les prochaines mutations de leur fait.

Vous n’avez pas compris ? C’est normal, c’est encore plus con que ça en a l’air ! Les Inhumains ont libéré des nuages Teratogènes conférant aux humains des supers pouvoirs. Ils suivent donc de près ces nuages pour veiller à ce que les mutations se passent bien. Oui, je sais, c’est totalement benêt…Mais c’est du Soule, je vous l’avais dit. Là dessus, interviennent les mecs de l’Hydra qui veulent s’accaparer les effets du nuage magique avant d’être mis en échec en deux pages par les Inhumains et leur nouvelle recrue qui n’a ici aucune importance…..

Hé; y a aussi Jamie Madorx qu il est mort

Hé; y a aussi Jamie Madrox qu’il est mort©Marvel Comics

Et les Xmen là dedans ? Et bien ils s’aperçoivent que ce nuage dans les villages les affectent et les tuent. On découvre ainsi les cadavres purulents de Jaimie Madrox sur l’île de Muir. Qui est, pauvre de lui, le candidat idéal dès qu’un virus vient décimer les mutants. Madrox avait déjà en effet contracté le virus Legacy dans les 90′s, l’équivalent du SIDA mutant. Il meurt ici à nouveau après avoir prononcé à peine trois phrases. C’est ce pauvre Peter David qui s’était emmerdé à écrire X-Factor pendant presque 20 ans qui dû être ravi…

Après une tentative de solution pacifique par cette pauvre Tornade qui se tape désormais toute les corvées, les Xmen et les Inhumains décident de se foutre sur la gueule. Purement et simplement. Sans s’affronter. Ils se menacent, s’insultent, se toisent. Et puis c’est fini…Un X-man sorti du run pourri de Bendis détruit le nuage (oui!). Les Inhumains pas contents sortent Flèche Noire qui tue Cyclope. Ça tombe bien, Cyclope, il avait envie de mourir. Comme son lecteur qui aura, avec beaucoup d’abnégation lu toute cette saga en moins de 20 minutes.

Tu peux me tuer, je men fous !

Tu peux me tuer, je m’en fous !©Marvel Comics

Autrefois force de paix et de solidarité, les X-Men post Morrison n’en finissent plus de disserter hors sujet. Scott n’est plus une nouvelle version de Magneto mais d’Apocalypse ! Il ne cherche plus de coexistence pacifique mais tout simplement la loi du plus fort ! Que les meilleurs survivent !
Résumons : la brume Terramachin met en danger les mutants. C’est la faute des Inhumains ! Ben, dans ce cas, il faut tous les buter, ils l’ont bien cherché.
Voyons…si je transpose dans la réalité on pourrait imaginer ça : le SIDA, c’est la maladie des pédés ! Tuons les ! Mmmh, ou encore : l’islam flotte au dessus de purs américains ! C’est eux ou nous !

Ici réside toute l’hypocrisie de Marvel qui flatte son peuple en introduisant des minorités ethniques dans ses comics mais continue à se faire l’ambassadeur d’une idéologie nauséabonde beaucoup plus proche de l’administration Trump que du pacifisme de Xavier ou de l’humanisme d’un Claremont. Tout comme Disney qui embaucherait son quota d’afro américains ou Mc Do qui proposerait dans ses menus empoisonnés quelques légumes qui n’empercheraient pas la Mc Donaldisation du monde.

La guerre est déclarée !

La guerre est déclarée !©Marvel Comics

En plus de l’idiotie du scénario et la putréfaction de toute noblesse des personnages, Soule s’affirme une fois de plus comme le scénariste du rien : un pitch laborieux prétexte à l’exécution sommaire d’un personnage: une cuve d’adamantium pour Logan, un nuage radioactif pour Scott. Un casting bidon (20 héros de plus ou de moins n’auraient pas changé une virgule aux événements) sans aucun talent de dramaturge. Et aucune mise en scène de super pouvoirs puisque presque aucun ne les utilise en 120 pages.
D’ailleurs si les Stepford Sisters les avait utilisés leurs pouvoirs, elles auraient perçu les magouilles de Scott et d’Emma Frost.

A la fin de Death of X, Marvel a atteint son objectif : faire sortir par la petite porte Cyclope dont les conneries devenaient trop encombrantes. Les Xmen pas rancuniers, font la paix avec ceux qui ont tué leur leader et provoqué une crise mondiale. Et lorsque cette morue d’Emma Frost se permet dans sa dernière tirade de paraphraser Evey de V for Vendetta, aucun doute n’est permis : ce putain de nuage leur a tous déglingué les neurones chez Marvel….

Des affrontements sans saveurs

Des affrontements sans saveurs©Marvel Comics

—–

 » A poil, commercial » 1/6
Il écrit comme un porc, et pourtant Marvel continue de lui confier le destin de héros majeurs : Charles Soule, qui avec ce Death of X signe le permis d’inhumation de ce pauvre Scott Summers.
Chronique d’un désastre annoncé chez Bruce Lit…

La BO du jour : Xmen et Inhumains s’affrontent pour une histoire de nuage. Les Stones avaient réglé le problème dès 1965.

47 comments

  • JP Nguyen  

    Bon, je débarque après tout le monde mais je voulais juste dire que, non, même si c’est un travail de commande, on peut pondre de bons trucs. Remember les Acts of Vengeance, Fall of the Mutants ou Inferno. Même les séries non-concernées (comme DD) par ces events devaient y faire référence. Et là, malgré le canevas imposé, les « bons » auteurs arrivaient à livrer des récits dignes de ce nom.

    La review de Bruce ne spoile pas un des trucs que j’ai lu sur le net :
    attention spoiler
    Scott est en fait mort dès le début de l’arc à cause des brumes et Emma anime une sorte de construct pour continuer à le faire vivre et lui offrir une mort « légendaire » face à Black Bolt.
    fin spoiler

    Je rejoins Bruce sur son intro : pourquoi Soule récupère-t-il ces events ? Putain, Wolverine et Cyclops !
    Pour le coup, même si c’est « imposé », il y a de quoi écrire un chouette feu d’artifice final. Et avec Soule, pourtant, on finit avec un pétard mouillé.

    Pour paraphraser ma review de son DD, Marvel a Soule, mais l’âme de Marvel (et des X-Men, en l’occurence) a disparu depuis un moment…

  • Patrick 6  

    Ah Bruce vraiment tu le vends très mal ! Ton article ne donne pas envie de lire ce comics, je tiens à te le dire et… hein comment ça c’est fait exprès ??
    Blague à part je rejoins JP que ce soit une commande ou pas peu importe ! Par exemple dans vos boulots respectifs vous ne pouvez pas dire « Oui je sais j’ai bossé comme un sagouin, mais vous comprenez c’est une commande ! » Ouais et les Dollars de chaque comics c’est une commande aussi ? Ils sont moins chers car moins bons ? Que nenni !
    Moralité une bouse même imposée reste une bouse… sans excuse !

  • Wildstorm  

    Depuis que l’article existe, j’attendais avec impatience la sortie fr (c’est chose faite).
    Quand un comics est aussi contesté/détesté, cela me donne encore plus envie^^
    Nan, je plaisante à moitié. Le lirai les x-men jusqu’à ma mort contre vents et marées (ou nausées – auto dérision inside -)…

    Je ne nie pas les différents défauts et l’épaisseur fine du scénario…
    Mais par exemple, la fin m’a plutôt agréablement surpris.

    - spoiler (même si personne ne lira ce comics ici^^) -

    Qu’un ancien héros emblématique puisse mourir bêtement et subitement, sans gloire, je trouve cela plutôt bien.
    Que le 3/4 de l’histoire ait complètement déraillé dès qu’Emma soit passée aux commandes n’a rien d’étonnant (pas certain que Cyclops aurait été aussi binaire – c’est mon opinion -).

    Je pense que Medusa était aussi de mèche dans la mise en scène.
    Je ne pense pas qu’Alex ait été le seul des X-men à connaître la vérité, d’où certainement une paix/trêve très surprenante acceptée.
    Oui, j’aime bien positiver dans mes hypothèses ;)

    Les triplés avaient bien perçu les magouilles d’Emma Frost mais je suppose que tu plaisantais…

    Bref, rapide et manquant de profondeur certes, on survole beaucoup les personnages, oui! Ce sont les points communs avec la mort de Wolverine (c’est peut-être déjà beaucoup vous allez me dire…).
    Mais, après une semaine exténuante de boulot, et bien moi, ça m’a fait beaucoup de bien de lire du mainstream popcorn (d’ailleurs vendredi soir c’est souvent comics kiosque :D), alors que je m’étais endormi et m’étais forcé à finir Wolverine….

    Pour moi le comics de base, c’est comme un un verre à moitié vide. La plupart du temps, j’ai tendance à le voir autrement et à m’en satisfaire. Parfois le « bonheur », c’est aussi simple que cela :p

  • Pistoletabulles  

    Je viens moi aussi juste de le lire en VF. Je partage beaucoup de ta colère Bruce. Sachant que l’évolution de Cyclope était pour moi aussi un non-sens. J’attendais (suis je naïf ! ) de cet album quelques réponses et une fin de Scott digne de ce nom. Et bien sûr, je n’ai pas eu mes réponses (pourquoi Cyclope est l’ennemi mutant numéro 1 ?) et sa fin est pathétique (mourir en étant contaminé oui, pourquoi pas, mais pas aussi bêtement: tiens, ils sont tous morts et il y a cet étrange gaz vert dans l’air… Pas grave, ne portons pas de protection et allons gambader tous ensemble parmi les cadavres… Ah tu tousses… Tu as du prendre froid en faisant un calin avec Iceberg… Ça va passer…)
    Bref. C’est rageant à lire mais curieusement, cela ne va pas m’empêcher de lire la suite. J’ai hâte de voir la fin de ce ramdam avec les inhumains, en espérant (suis je trop naïf ?), revoir renaître mes chers X-Men.

    • Bruce lit  

      @Florent et Wildstorm : vous êtes d’incorrigibles optimistes. Pour ma part je n’ai plus aucune illusion sur cette franchise massacrée continuellement depuis 20 ans (!) à quelques Aaroneries et Remenderies près. Soule est un nul mais c’est comme un accident de voiture : la chaîne de responsabilité s’étend aussi bien au conducteur qu’au fabricant de la bagnole…
      Enfin vous me raconterez hein ?
      Qui a lu la série Iceberg ?

  • Gilles  

    Bruce Lit bravo pour ce post qui ne mâche pas ces mots mais qui résume parfaitement la médiocrité de Marvel. Votre comparaison avec le SIDA est très forte.

  • nicolas  

    Oh la la Bruce, débranche! On le sait que la franchise X-Men est a chier depuis Onslaught, on va pas refaire le monde. La prochaine fois que je viens a Paris, promis, je t’apporte les X-Men de Claremont pour te remonter le moral.

    At part ça, ce que je trouve lamentable, en effet, c’est l’abîme de médiocrité dans lequel l’enferre Marvel depuis 20 ans, avec quelques exceptions (Daredevil de Bendis, Marvel Knights, Wolverine & the X-Men). Mais tu sais, les bon comics, les vraiment bons, sont la minorité dans un genre de BD qui s’auto-cannibalise depuis qu’il existe des comics.

    Marver et DC pasent leur temps à se plagier et se copier depuis que Stan Lee a ré-inventé les super-héros en 1961, et maintenant les voilà vendus à Hollywood, perdant le peu d’âme et d’étique profesionelle qui leur restait.

    C’est la vie, c’est comme ça.

    • Bruce lit  

      @Nicolas : le personnage de Cyclope m’a accompagné tout enfant. Il m’a aidé à passer un cap d’une maladie où pendant 5 ans je me suis identifié à lui et son courage de devoir porter des lunettes en quartz rubis. Je l’aime d’amour. Vraiment. Je me devais d’être là à son enterrement même si sa mort est merdique, well shit happens !
      Sur l’abîme de médiocrité, je mettrais aussi les come back plus nombreux que ceux de Frank Sinatra de papa Claremont :)

      • nicolas  

        Respect pour ce que tu as vécu, Bruce. Quand a Claremont… on ne peut pas être et avoir été il parait.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *