Le défi Nikolavitch : Kryptonix

Le Défi Nikolavitch : Astérix, c’est du Super-Héros ou pas ?

Un article de ALEX NIKOLAVITCH

1ère publication le 8/02/21- MAJ le 16/08/21

Chaque mois, Alex Nikolavitch, traducteur, romancier, essayiste, scénariste et subisseur des beuveries de Bruce Lit est mis au défi de répondre aux plus grandes énigmes de la culture populaire.

Spécial Guest : Frederic Steinmetz (Vous aimez les dessins pan-dans-la-gueule de Frederic ? Il est possible de lui commander son 1er Artbook sur sa page Facebook. On en reparle bientôt)

Prends-ça le gros !
©Frederic Steinmetz

J’étais en train de faire la popote tranquillement quand la porte s’ouvre à la volée.
Jonah J. Monsieur Bruce déboule dans ma cuisine.
« Tu prépares de la potion magique ? » me demande-t-il de but en blanc.
« Non, ma terrine de foie de volaille au champignons et au porto. Mais ouais, la formule, c’est de bouche de druide à oreille de druide. »
« Tiens donc. Mais sinon, on est bien d’accord ? Astérix, en vrai, c’est un super-héros, non ? »

Je hausse le sourcil d’une façon qui se veut vaguement seanconneresque, finis de répandre chapelure et poivre sur ma terrine, puis l’enfourne (210° degrés, pour environ 45 minutes), avant de me retourner vers mon rédac’chef.
« Alors… en fait… »

Et paf !
©Albert Uderzo
©Dargaud

Voilà une question qu’elle est bonne. Le petit gaulois réfractaire a des super-pouvoirs, c’est un fait avéré. Et même, à un moment, une identité secrète quand il infiltre la Légion sous le nom d’Astérus. Mais pour le reste… Ni masque, ni costume, ni Gaulecave, ni Gaulemobile. Par contre, il a bien une archi-némésis aussi puissante politiquement que Lex Luthor ou Fatalis en la personne de Jules César et de ses hordes.

Voilà qui mérite investigation.
Parce que c’est quoi, un super-héros ? Le masque ? Superman et Reed Richards n’en ont pas. Les pouvoirs ? Batman et le Punisher en sont dépourvus. L’identité secrète ? Tout le monde sait que Luke Cage et Power man sont le même. Le costume ? The Question ou le Starman de Robinson sont assez limite de ce point de vue. Ces éléments sont importants, mais pas essentiels, ils fonctionnent selon un principe combinatoire, c’est leur association et leur mise en œuvre qui fait la recette, un peu comme en cuisine. Oui, je mets de la coriandre aussi. Pas dans mes super-héros, merde ! Dans la terrine ! Faut suivre, des fois. Ou alors seulement dans Starfire des Teen Titans, mais c’est un cas à part.

Le roi du déguisement.
©Albert Uderzo
©Dargaud

Est-ce qu’il faut être américain pour être un super-héros ? SUPERDUPONT est, sans contestation possible, un super-héros 100 % bien de chez nous. Mais il emprunte ses codes à Superman et compagnie. Idem pour CAPTAIN BRITAIN, créé au départ dans les magazines Marvel UK. Ou pour MARVELMAN, qui pompe allègrement le CAPTAIN MARVEL de chez Fawcett au moment où celui-ci cesse d’être publié. Gardez-le dans un coin de la tête, d’ailleurs, ce Captain Marvel, on y reviendra.

En tout cas, il y a là une question de codes et de genre. Car à ce tarif, Goku, dans DRAGON BALL, pourrait être considéré lui aussi comme un genre de super-héros. D’ailleurs, il a des origines secrètes qui évoquent un peu celles de Superman. Idem pour Actarus, d’ailleurs, qui dispose, soit dit en passant, d’une identité secrète dans les règles de l’art. GOLDORAK est beaucoup plus proche des codes du super-héros que ne l’est Astérix, ce qui est globalement vrai du Shonen en général, au point que les deux genres puissent fusionner bel et bien avec des séries comme MY HERO ACADEMIA.

Et ces codes du genre super-héroïque, on ne va pas se mentir, mais on ne les retrouve pas vraiment, chez Astérix.
Mais…
Mais il y a un mais.

Un style très comics.
©Albert Uderzo

Quand on remonte un peu en arrière dans l’œuvre d’Uderzo, créateur graphique de la série, on découvre des séries oubliées comme ARYS BUCK ou PRINCE ROLLIN. Qui n’ont rien à voir avec les super-héros non plus, parce qu’il s’agit d’aventures merveilleuses dans un moyen-âge de fantasy. Tout au plus pourra-t-on noter la présence d’un nain teigneux, Cascagnace, qui évoque nettement un proto-Astérix.

Mais regardons les héros de ces séries, à la musculature surdéveloppée, sous le trait rond d’Uderzo à l’époque. Elles ont un petit côté C.C. Beck, le créateur de CAPTAIN MARVEL/SHAZAM. Et pour cause, le jeune Uderzo est hyper fan de Beck.

Ancêtre du Gaulois, ou descendant de celui-ci ? La continuité du Uderzoverse est aussi complexe que celle de DC !
©Albert Uderzo

Là, il y a donc un lien avéré, quoiqu’alambiqué. Mais creusons encore. Si les codes du super-héros tel qu’on le connaît se cristallisent avec Superman en 1938, le genre pioche dans pas mal de choses l’ayant précédé. Par bien des côtés, Doc Savage, Popeye, Zorro ou Tarzan sont des proto super-héros, dans la mesure où ils ont alimenté le chaudron de sorcière (ou de druide, d’accord) dans lequel Siegel et Shuster ont mélangé tout un tas d’ingrédients ayant abouti à la création du Kryptonien. Beck, quand il crée Captain Marvel, a pour feuille de route d’inventer un nouveau personnage susceptible de surfer sur le succès de Superman.

Uderzo ne fait que piocher dans le même fonds d’éléments conceptuels qui ont alimenté les super-héros. Il n’est pas seul d’ailleurs, il faut évoquer à présent son scénariste, René Goscinny, qui plaque lui-même ses propres préoccupations sur la série : le petit village entouré de forces hostiles renvoie directement, cela a été à de nombreuses fois souligné, aux Shtetls, les petites communautés juives d’Europe orientale, en butte aux persécutions. S’il n’a pas lui-même vécu dans ces conditions, son père a fui la Pologne pour la France précisément pour ce type de raisons.

Un village qui résiste encore et toujours aux panzers.
©Albert Uderzo

Astérix lui-même est un mix, comme Superman, créé lui aussi par des fils d’immigrés juifs, qui en font une métaphore de l’intégration dans un nouvel environnement, et du rêve américain. Superman est un melting pot d’idées et d’influence, qui évoque le melting pot de la société américaine dans son ensemble. Et ça, c’est aussi vrai d’Astérix. Les influences ne sont pas toutes les mêmes, et les métaphores non plus, sans parler du ton… mais le processus créatif est fondamentalement identique.

Pour l’anecdote, d’ailleurs, un autre point de comparaison entre les super-héros et Astérix, c’est qu’Uderzo lui-même est issu de l’immigration italienne (tout comme le vrai grand super-héros français, j’ai nommé Lino Ventura). Et si les scénaristes et dessinateurs juifs sont surreprésentés dans les premières générations d’auteurs de comics, le deuxième gros contingent, dès l’origine, est constitué d’italiens, les Romita, Coletta, Giacoia, Buscema et autres. La bande dessinée populaire a, en France comme aux Etats-Unis, été une carrière propice aux jeunes créateurs issus de l’immigration et n’ayant pas forcément les réseaux pour accéder à des formes d’art considérées comme plus « nobles ».

Alors non, fondamentalement, Astérix n’est pas un super-héros. Mais dans le grand paysage de la pop culture, il se situe dans une case toute proche de celle abritant Superman et ses pareils. Des cases qui ne sont pas hermétiquement fermées, et entre lesquelles la communication n’a jamais vraiment été rompue.
C’est ainsi qu’avec malice, Jean-Marc Lofficier organisera un crossover officieux entre Superman et le petit village gaulois dans ACTION COMICS n°579.

Superman a enfilé sa cape d’improbabilité !
©DC Comics

Une douce odeur attire mon attention. Pris dans ma péroraison, j’en aurais presque oublié ma terrine dans le four. Je la sors délicatement.
« Je peux goûter ? » me fait Monsieur Bruce avec une lueur de convoitise dans le regard.
« Ça se mange froid. C’est con, ce sera pas possible avant le couvre-feu. »

C’est toujours pareil avec cette terrine, je dois systématiquement la défendre bec et ongles comme un petit village gaulois. Décidément, tout se recoupe toujours.

JE NE SUIS PAS GROS !
©Frederic Steinmetz

La BO du jour

38 comments

  • Bob Marone  

    Eh bien, eh bien. Ça c’est de la démonstration par Toutatis ! Excellent par Belenos. Une autre par pitié (cf. Je ne sais plus quel album).
    Si je puis me permettre une remarque traduisant un penchant coupable pour l’escalade par la face nord des drosophiles, les hordes de César, en fait, ce sont des Légions.

    • Nikolavitch  

      certes. engagez-vous, rengagez-vous, qu’ils disaient !

  • Eddy Vanleffe  

    Uderzo n’a pas dessiné du Captain Marvel sous licence en France d’ailleurs?

    Super démonstration.
    je me suis marré en écoutant la BO, maintenant que je l’ai dans la tête pour la journée, beaucoup moins! ^^
    Bravo les dessins de Fred! ^^

    • Nikolavitch  

      j’ai entendu parler de ces Captain Marvel, mais jamais vu. et j’ignore si c’était tout à fait officiel.

      (E.P. Jacobs a bien fait quelques pages de Flash Gordon de façon tout à fait pirate quand l’importation de la série est devenue impossible sous l’occupation)

  • JB  

    Mais alors, si l’on franchit la frontière Belge, qu’en est-il de Benoît Brisefer ?

    • Nikolavitch  

      mine de rien, Benoit Brisefer est nettement plus dans les codes qu’Astérix !

      • JB  

        Avec le secret autour de ses pouvoirs, sa kryptonite (le rhume) et sa némésis (Lady d’Olphine) !

  • Chip  

    Moralité : prendre du pot franco-belge ne fait pas de vous un super-héros.

    • Nikolavitch  

      ah, ça, se tente

  • Jyrille  

    Je suis très étonné de voir que pour une fois le défi Nikolavitch n’est pas illustré par Mattie. Mais qu’importe tant le travail de Frédéric est impressionnant et colle parfaitement au sujet.

    Bravo Alex pour la démonstration, c’est très érudit et drôle comme toujours. J’ai adoré ta vidéo sur les slips en peau de bête au fait, je vais forcément regarder les autres !

    Très heureux de voir Astérix débouler sur le blog, il en faudra d’autres hein les gars ?

    La BO : je ne connaissais pas du tout ou alors je l’avais complètement oubliée, très fun.

    • Nikolavitch  

      oui, pour la BO, on a tendance à occulter les souvenirs traumatiques.

      mais ouais, certaines vidéos sont un peu dans l’esprit des défis (d’ailleurs, celle du slip de Superman recoupe carrément le défi publié ici jadis)

      • Jyrille  

        C’est même une extension, ou un sous-domaine, de celui publié sur le blog.

        • Nikolavitch  

          « extension du domaine du slip »

          ouais, dit comme ça, c’est un peu grivois…

          • Jyrille  

            Houellebecq te remercie.

  • Manu  

    Alors en vrai ( comme disent les jeunes d’aujourd’hui) les explications sont complètement concluantes. Rien à ajouter. Chapeau

  • Vindicator  

    Explication claire, sujet et dessins géniaux

  • Matt  

    Intéressant, je ne connaissais pas les premiers travaux d’Uderzo avant Astérix, et son lien avec C.C Beck.

    J’avais entendu parler du premier Captain Marvel par contre, qui n’appartenait pas du tout à Marvel et qui a été racheté/remodelé pour devenir Shazam

    • Tornado  

      Des travaux de Goscinny & Uderzo avant Astérix : Oumpapah le peau rouge c’est génial. Même humour, même lecture à plusieurs niveaux. Des aventures coloniales rondement menées. Juste avant Oumpapah : Jehan Pistolet, Corsaire du Roy. Là c’est nettement moins bon. J’ai lu l’intégrale l’an dernier. C’est vraiment pas terrible. Je ne préfère pas remonter plus en arrière. A partir d’Oumpapah ça semble suffisant.

    • JB  

      Le personnage de Captain Marvel n’a pas été renommé Shazam avant le reboot des New52 en 2011, ce sont ses séries qui ont changé de titres

  • Tornado  

    Tout cela est tout à fait convaincant.
    Enfin du Asterix sur le blog.
    Il n’y a pas longtemps, on avait été quelques uns à évoquer un article participatif ou chacun y irait de son album préféré. Il serait peut-être temps de relancer l’idée.
    Mes albums préférés :
    – En Corse
    – Chez les Belges
    Je les aime tous, mais ces deux-là ont toujours été mes favoris.
    Le Tour de Gaule, Asterix Légionnaire, Les Lauriers de César, Asterix chez les Helvètes. Difficile de choisir ensuite. Ils sont tous géniaux à partir du 2° et jusqu’au départ de Goscinny.

    La BO : Han ! j’avais oublié cette chanson ! Quand je repense au Splendid, c’est systématiquement Macao et La Salsa du Démon qui me viennent en tête. J’adorais quand j’étais gosse !
    Un soir il y avait eu une émission de variété avec La Salsa du Démon. On y voyait Lucifer entrain de niquer la caméra ! Le lendemain à l’école (je devais être en CM1 ou quelque chose comme ça), j’entendais tout le monde parler du fait que « Lucifer avait enculé la caméra ». C’était la 1° fois que j’entendais ce mot. Et la 1° fois que j’apprenais qu’une personne pouvait avoir un rapport sexuel avec une autre personne…

    • Jyrille  

      Niko a raison : traumas.

    • Matt  

      Mes albums préférés d’Astérix ?
      Dur choix.
      Mais je crois que ce serait :

      -Le tour de gaule
      -Astérix et Cléopâtre
      -Astérix légionnaire
      -Le devin
      -Astérix en Corse

      • Eddy Vanleffe  

        On en reparle en mail et on organise tout ça?
        j’optionne sur Les belges!

        • Matt  

          Vous pouvez faire ça sans moi.
          Moi en ce moment c’est fatigue fatigue…
          Et je préfère être dans un état d’esprit ou je n’ai rien à faire et ou personne compte sur moi.
          Enfin…sauf cas graves ou obligations pro.
          En gros j’ai assez à faire, je fais une pause en ce qui concerne le blog. Faut pas que ça devienne un fardeau.

    • Matt  

      Ah et les helvètes avec la fondue aussi^^
      En fait ils sont tous chouettes, mais certains j’ai oublié de quoi ça parle. Ceux listés je m’en souviens bien, c’est ceux qui m’ont le plus marqués.

      Et j’aime beaucoup le dessin animé les 12 travaux d’Astérix. Mon préféré parmi les DA.

      • Nikolavitch  

        les Douze Travaux, c’est un bijou !
        entre midi douze, la maison qui rend fou, si vous voulez revenir, revenez demain… quel festival !

        • Tornado  

          Et l’île du plaisir ! 😀

        • Matt  

          La maison qui rend fou…
          CD Projeck Red a même fait une référence à ce passage dans le jeu The Witcher 3, quand Geralt veut récupérer de l’argent dans une banque géré par un nain (formulaire A38, etc.)
          ça y ressemble beaucoup trop pour être une coïncidence^^
          Ils doivent connaître Astérix en Pologne^^

          https://www.youtube.com/watch?v=7QYsOu86P3I

        • Jyrille  

          Plusseun

          Surtout la maison qui rend fou

  • Présence  

    Quelle drôle de question… J’aurais bêtement répondu non, parce que c’est du franco-belge (des fois, je suis un peu binaire, et souvent je suis psychorigide).

    C’est donc avec une grande curiosité que j’ai découvert cette analyse qui voit plus loin que le bout de son nez, en passant en revue les superpouvoirs d’Astérix (n’empêche, c’est louche cette histoire de produit magique qui rend plus fort, ça sent le dopage), l’achi-Némésis, la nationalité, les codes et le genre, la continuité du Uderzoverse (jolies images d’archive), sans oublier la Princess Koriand’r et la terrine de foie de volaille.

    De toute façon, un article qui se termine avec une couverture de Keith Giffen aussi amusante est forcément un excellent article.

  • Olivier Bocquet  

    Jolie analyse, de celles qui prétendent répondre à une question mais prennent tous les chemins de traverse possible avant de retomber sur leurs pattes en mode « c’est bien la réponse que vous attendiez, mais au moins on a fait le tour de la question ». Ce n’était d’ailleurs pas tant une question qu’un prétexte, et c’est ça qui est bon.

    • Nikolavitch  

      c’est toujours un prétexte, les défis, c’est pour ça que c’est fun à faire et à lire !

  • Bruce lit  

    Tout est vrai sauf cette histoire de Terrinne, car scoop j’ai plus souvent vu Niko s’hydrater que de s’alimenter (sauf chez moi et mucho).
    Merci pour cet état de fait, n’étant que très peu versé dans la mythologie proto Asterix. Il m’a aussi fallu un temps pour tilter que Jean-Marc Lofficier était le surnom de JM Lainé et qu’en plus de la Terrine, on était aussi dans de la Private Joke.
    Ceci dit, je suis surpris qu’en tant que Traducteur de The Boys, tu ne rappelles pas que les Super Héros de Ennis ont pour origine une potion magique créé par le Dr Uderzo. J’avais même écrit quelque part que la série pouvait être du Asterix trash avec une poignée d’individu qui aidés de leur potion magique luttait contre l’empire Vought.
    Des lecteurs pointent aussi l’oubli des derniers albums où Asterix rencontre Superman.

    Le dessin : Matt n’était pas dispo pour ce défi. Je me suis donc redirigé sur les planches de F Steinmetz lors du désormais challenge historique lancé par Thierry Martin

    La BO je connaissais, notamment pour la strophe où il est établi que Asterix est plus fort que Conan le barbare.

    • Nikolavitch  

      sur The Boys, les lecteurs n’ont jamais voulu croire que la vanne sur Uderzo était d’Ennis et pas de moi.

      sur l’album d’Astérix avec Superman, j’ai choisi de décider que ça n’existait pas.

      et sur les deux JML, oui, ils en ont beaucoup plaisanté en un temps

    • Eddy Vanleffe  

      attendez Jean Marc Lofficier scénariste de BD chez Semic et JM Lainé ne sont qu’une personne?

      • Nikolavitch  

        non, justement. mais des gens malintentionnés ont fait courir cette rumeur à une époque : « Jean-Marc Lainé, c’est le pseudo qu’emploie Lofficier quand il n’assume pas son travail », des conneries comme ça.
        on n’a jamais retrouvé les mecs, mais il parait qu’il y en a un qui était serbe et très grand. rumeur là aussi, sans doute. mais crédible, hein : c’est une vilaine engeance, les traducteurs serbes et très grands.

  • Surfer  

    Merci,
    Grâce à toi je vais pouvoir identifier les super héros… Un masque…un costume…des super pouvoirs… un peu des trois…aucun des trois…

    La BO : j’ai bien rigolé, ils sont presque aussi drôles qu’un groupe de PUNKs et musicalement ils sont bien meilleurs 😀😀😀

  • Bruce lit  

    Et sinon, personne pour avancer la cause de la baston entre Goku ou Obelix ?
    Je mise sur un dernier sanglier pour deux ventres

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *