Les zombies sont vos amis ( la Zombie Walk)

Encyclopegeek : la Zombie Walk

PAR : 6 PATRICK FAIVRE

1ère publication le 30/10/16- MAJ le 12/10/19

Cet article portera sur la Zombie Walk ce défilé de fans de films d’horreur grimés en morts vivants. Cette manifestation est organisée annuellement dans de nombreuses villes en Europe comme Outre-Atlantique.

L’affiche officielle

L’affiche officielle

Un défilé de zombies est une idée à nulle autre pareille dans le petit monde du fantastique ! Et pour cause, essayez d’organiser un défilé de vampires par exemple et vous n’obtiendrez qu’un succès très limité. Non pas que les vampires soient moins populaires que les zombies, mais singer un suceur de sang sous entend une organisation pointue et un joli budget entre les fringues, les fausses dents et le maquillage… Bref ce plaisir sera réservé à une élite à l’aise financièrement et ultra motivée.

En revanche, s’habiller en zombie est à la portée du premier venu ! Romero n’a t-il pas réalisé son premier film, la Nuit des morts vivants en n’ayant aucun budget ? Ainsi, avec du faux sang (disponible dans tous les magasins de farces et attrapes) du fond de teint et un t-shirt déchiré, tout le monde peut incarner un zombie parfaitement décent ! Et puis le Vampire est un solitaire notoire (bon il côtoie quelques goules, ponctuellement, par hygiène mais rien de plus) tandis que le zombie se déplace toujours en horde !
Le thème est donc parfaitement raccord sur tous les plans.

La place de la République zombifiée

La place de la République zombifiée

La première Zombie Walk en France fut organisée en 2008 à Lyon, très vite suivie par Paris, Bordeaux, Rennes ou Strasbourg… Regroupant initialement à peine une poignée de zombie, leur nombre ne fit que croître et embellir au fur et à mesure des années.
Difficile d’estimer précisément le nombre moyen de participants à une Zombie Walk (tout dépend si vous êtes de la police ou d’un syndicat) mais il se murmure que 1.500 zombies auraient défilés lors de la récente ZW Parisienne (organisée le 8 octobre dernier) et autant de civils et de photographes suivant la marche. Soit 3.000 personnes au total.

Concernant le défilé dans la capitale, il a longtemps utilisé l’intime rue Saint Martin (non loin des Halles) comme point de ralliement. Succès étant, l’endroit est devenu trop exigu. Depuis les trois dernières années le point de rendez-vous se fait désormais sur la vaste place de la République.

Allons zombies de la patrie !

Allons zombies de la patrie !

Le système D est le maitre mot de la manifestation, tout d’abord la ZW ne dispose certainement pas du budget d’une Gay Pride par exemple, il est donc inimaginable d’avoir plusieurs chars plombés de zombies hystériques avec des plumes dans le …euh- un peu partout ! Non non, au niveau organisation la sobriété est de mise : un camion ouvre la marche avec une sono à son bord et une voiture balai (Cadillac traction manuelle arrière dernier modèle) avec un groupe de rock ferme la marche.

Rendons du reste ici hommage aussi bien au groupe de rock qui a joué tout en marchant durant le défilé, ainsi que la programmation musicale proposé par le DJ : Les Cramps, Frustration, la BO de 28 jours plus tard, j’en passe et des meilleurs…

La Zombie-car !

La Zombie-car !

De même si un stand de maquillage était présent lors des premières ZW, il a disparu ces dernières années, les organisateurs ne pouvant plus le financer. Un appel aux dons est d’ailleurs annuellement lancé pour permettre aux organisateurs de rentrer dans leurs frais (l’année dernière en fin de manifestation ils ont chaleureusement remercié les…euh… 3 donateurs qui leur ont permis de payer le plein d’essence du camion ! Mince les Zombies sont fauchés !).

Ainsi donc les participants sont priés de s’auto maquiller et même si les différences de qualité de grimages sont flagrantes (du simple faux sang renversé sur la figure, jusqu’aux prothèses ultra sophistiquées et réalistes), le bon esprit reste de mise et les snobs sont priés de rester chez eux.

Fany, une amie du blog ne s'est pas lavée les mains....

Fany, une amie du blog, ne s’est pas lavée les mains….

La bonne humeur règne en effet en maîtresse durant le défilé qui contient cependant quelques passages obligés tels que :

-La lâcher de victimes : tel le bon chasseur organise toujours un lâcher de gallinettes cendrées, toute bonne ZW doit avoir son lâcher de victimes ! Ainsi donc régulièrement un groupe de zombies fait mine de poursuivre un civil parfois consentant (faisant parti du défilé), parfois choisi au hasard parmi la foule de badauds attiré par cette étrange parade. La victime tente de fuir finalement plus amusée que réellement effrayée… Il va sans dire qu’une fois attrapé le quidam pourra repartir parfaitement indemne.

-De même toute personne assise en hauteur (sur le rebord d’une fenêtre ou même debout sur un banc pour voir le défilé) se retrouvera bien souvent encerclée par une horde zombie bras tendus criant Graaaoour à leur attention !

« Vous ne m’aurez pas putain de zombies ! »

« Vous ne m’aurez pas putain de zombies ! »

Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer parmi les participants il n’y a pas que des Goths ou des fans des films de Romero, mais également des personnes de tous horizons attirées par ce carnaval morbide, cet Halloween spécialisé.
Au niveau de la moyenne d’âge toutes les tranches de vie sont représentées, même si avouons-le, les Zombies ont majoritairement relativement jeunes. On retrouve tout autant des ados en goguette que des parents amenant leur progéniture défiler !
Bien qu’étant dérangée autant que dérangeante la marche reste avant tout festive.

Spécifiquement cette année, contexte morose et menace d’attentat oblige, le public était venu un peu moins nombreux (mais ce n’était pas extrêmement criant non plus).
La présence policière était plus marquée également. L’organisation c’est adaptée au contexte : les reproductions d’armes ou d’uniformes sont interdites. Un manuel de bonne conduite Zombien a même été rédigé par les organisateurs de la marche !
Le Zombie terroriste aperçu l’année dernière a eu la bonne idée de changer de costume cette année…

Pas de zombie terroriste cette année !

Pas de zombie terroriste cette année !

Cependant il faut croire que les mesures ne sécurité ne sont pas toujours suffisantes puisque la manifestation prévue à Bordeaux a été purement et simplement interdite par la mairie !
Bigre Juppé n’a pas gardé l’esprit jeune…

La Zombie Walk Parisienne se termine habituellement Place des Vosges, un fort bel endroit peu habitué à voir les morts vivants envahir les cafés qui parsèment ses arcades à la plus grande stupéfaction des autres clients sidérés de voir des revenants boire des bières !

Après cela chacun rentre chez soi (encore maquillé le plus souvent). Me concernant dans le métro un homme me voyant barbouillé de sang et pale comme la mort m’offre sa place pensant que je vais défaillir !
Il est quand même rassurant de constater que la solidarité existe encore en ce bas monde… même envers les Zombies !

La décomposition d’un zombie !

La décomposition d’un zombie !

—–

Mais c’est horrible ! » 7/7
Un décomposé devant des salades composées ? Ça se passe durant la dernière Zombie Walk dont notre Patrick Faivre international vous retrace l’historique.

 

19 comments

  • Matt  

    Mouais…
    Encore un effet de mode en rapport avec les zombies.
    Je ne pense pas en effet que ce soit dangereux ni rien comme idée, mais ça me passe carrément au dessus ce genre de trucs.
    De manière globale les défilés me gonflent d’ailleurs. Même la Gay Pride tiens. Est-ce qu’il y a des Hetero Pride ? Non. A quoi ça sert de se donner en spectacle comme ça ? Attention, je ne m’attaque pas à leurs droits hein. Critiquer un défilé ne veut pas dire que j’ai quoi que ce soit contre ces gens.
    Mais bon…si c’était un défilé de nudistes ça plairait tout de suite moins. Parce qu’il y a des gens qui n’ont pas envie qu’on vienne leur coller sous le nez des trucs qu’ils n’ont pas envie de voir et qui sont du domaine de la vie privée.
    Chacun fait ce qu’il veut mais sans faire chier autrui.
    Comment ça je suis un vieux grincheux ? Bah peut être mais déjà que je n’aime pas la foule…alors me faire emmerder par des zombies dans la rue…no thanks.

    Il y en a qui se sont fait de chouettes maquillages cela dit. Je crois que je préfèrerai simplement l’idée de se balader déguisé dans les rues dans la période d’Halloween. Sans que ce soit un gros événement organisé qui réserve tout un lieu.

    • Bruce lit  

      @Matt : j’ai le souvenir d’avoir fait -déguisé en Mad Max Zombie- la première Zombie Walk, il y a quoi 6 ans ? 7 ans ?
      C’était une ambiance unique. Pour les amoureux du genre, c’est tout comme porter un t-shirt de ta série préféré mais avec plein de copains autour. C’était vraiment bon enfant, souvent hilarant, voire rock’n’roll de foncer sur les chihuahuas des petites vieilles en faisant mine de les manger.
      Il y’a avait quelque chose de surréaliste à beugler des slogans irrésistibles : « Les zombies sont vos amis », « des cerveaux pour tous » ou « adopte un zombie ». Il s’agit d’un truc gratuit qui ne fait de mal à personne où je rêve d’aller avec ma fille l’année prochaine.
      Pour anecdote, en rentrant de la ZW, j’ai eu l’honneur de croiser CHarlie Adlard, le dessinateur de Walking Dead à Album juste après !

      @Patrick 6: t’es beau comme tout en curé mon grand. A quand un remake de « Mon curé chez les zombies » ?

  • Patrick  

    A quand le retour des défilés nazis? Ca avait quand même de la gueule!

    • Bruce lit  

      Tiens on signe pas Redwave ? Le désavantage de la schizophrénie,M. Patrick H., c’est que lorsque l’on est con, on l’est deux fois plus…
      Plutôt que de censurer tes crétineries, on va les laisser pourrir et sécher comme une charogne d’idiotie. Et en musique. Donc pour toi et tes idées moisies, on dégaine le petit juif.

  • Matt  

    Ah mister Patrick Faivre est dans la foule ?

    Bon je sais que je passe pour un râleur mais selon le point de vue du mec qui s’en fout des zombies, je m’imagine juste au milieu de tout ça et ça m’aurait gonflé qu’on me coure après.

    Disons que de base les rues de Paris ressemblent déjà à une invasion de zombies. Simplement se balader dans certains quartiers un samedi est une épreuve. (je vous ai dit que je n’aimais pas la foule ?^^) Donc j’imagine juste qu’en plus on vienne m’empêcher d’aller où je veux et ça ne m’amuse pas^^
    Et puis je vous ai dit que je n’aimais pas les zombies ?

    Par contre je trouverai ça cool de pouvoir me promener costumé avec un masque hideux dans les rues (pas forcément un masque de zombie) mais sans avoir à monter sur Paris pour ça. Un « jour halloween » où les gens se déguiseraient dans les rues. Comment ça, ça existe et ça s’appelle juste le 31 octobre ? Béh…non, y’a personne de déguisé dans les rues…
    Ce serait marrant que tout le monde se prenne au jeu, comme un gros événement national.

  • JP Nguyen  

    Ca a l’air bon enfant et en plus assez fauché, sans l’aspect pompe à fric de certaines manifs/events…

    J’apprends de plus dans cet article que la première ZW en France était à Lyon ! Dire que j’ai loupé ça… euh, en fait, non, rien…
    Participer à une Zombie Walk ? Moi vivant, jamais ! ;-)

    Patrick (Faivre) : ton maquillage sur la deuxième photo est terrible (ou alors, entre-temps, tu as trouvé une super crème anti-rides)

  • Présence  

    Merci pour cette présentation de l’organisation aux règles comportementales, en passant la question financière. Il y a quelque chose de paradoxal à se déguiser en zombies pour un parisien, c’est-à-dire d’afficher sa condition de zombies de tous les jours dans ses déplacements mécaniques par les transports en commun, un peu ce que souligne Matt.

  • Sabine Piou  

    Waouh! J’adorerais la faire une fois. Ça doit être génial comme ambiance, voir même un peu flippant quand tout à coup, prise dans la foule, tu ne sais plus s’il s’agit de fiction ou de réalité… Je m’emballe un peu mais vraiment ça doit être à faire au moins une fois!

    • Bruce lit  

      @Sabine: hello ! Pour une fan de WD, l’immersion est garantie. Et puis la Zombalgie est un facteur d’égalité irréfutable entre hommes et femmes.
      @Matt et Présence:je vois que certains affichent leur parisianisme avec fierté…
      @Jp: Participer vivant à une Zw ? paradoxe temporel…
      @Patrick 6 : le maquillage du type au café est incroyable. Rien que pour ça et juste en tant que spectateur, c’est formidable. Dis moi, le guitariste, c’est le même chaque année non ?
      LA photo du Djihadiste Zombie : c’était l’an dernier ?

      • Patrick 6  

        La voiture et le groupe sont là tous les ans oui et en effet le Zombie terroriste c’etait l’année dernière, tout comme celle du soldat au drapeau.

  • Patrick 6  

    @ Matt : Mais c’est vrai que tu es un vieux râleur dis moi :))

    @ Bruce : Tu t’es fait porter pâle pour les deux dernières ZW, la troisième sera la bonne ?
    Euh tu as vu Adlard habillé en zombie ??

    @ JP : Participer de ton vivant non… Mais après ?
    Autrement je vois que tu as l’oeil ca pour la 2eme photo j’avais en effet fait appel aux service d’un professionnel pour le maquillage contrairement à toutes les autres fois où c’etait du fait main !

    @ Présence : Oui c’est tout à fait ça, la vie moderne nous transforme insidieusement en zombie, mais au moins ceux de la ZW ont le mérite de nous faire rire ce qui n’est absolument pas le cas de ceux du quotidien !

    @ Sabine : Tu es invitée d’office l’année prochaine ;)

  • Bruce lit  

    @Pat…
    Figure toi que ça fait deux ans que mon employeur se met en tête d’organiser un salon ce même jour et qu’en tant que responsable et organisateur, je me dois d’y être….sob….

  • Bruce lit  

    Je pense sérieusement à faire un spécial « Femme de Geek« …

  • Tornado  

    Ma chérie voulant faire la zombie Walk et moi détestant la foule au moins autant que Matt, je me retrouve dans la situation de devoir jouer les couples modernes… :D
    Déjà que je regarde la série TV Walking Dead et que je souffre à chaque fois de sa noirceur pour lui faire plaisir…

  • Matt  

    Tu es parisien aussi Tornado ? Alors tu supportes mieux la foule que moi.
    Pour aller vivre là bas…avec le prix de l’immobilier et des loyers, et le monde fou…faut vraiment ne pas avoir le choix.
    Après c’est cool à visiter hein. Mais pour y habiter…nan !

    • Tornado  

      Non, moi je vis dans le sud. D’ailleurs, dans ma petite ville, ça fait déjà quelques jours que les gamins se baladent déguisés en vampires et en sorcières. Et ça, je trouve ça très sympa.

      @Patrick et aux fans de ZW : Au fait, cette idée de « lâcher de victimes » est hilarante ! Ça doit être quand même assez rigolo à voir ! :D

  • Jyrille  

    Cool, aujourd’hui, on a droit à un cross-over de blogs ! :) Celui entre Bruce Lit et le Paris de Patrick Faivre en photos… C’est une bonne idée – de façon générale, les extensions au-delà du medium comic me plaisent.

    Merci donc Patrick pour ce compte-rendu d’une manifestation à laquelle je ne participerai sans doute jamais, mais que je trouve rigolote. Clairement, le zombie et ses manifestations où les hordes défilent se prêtent bien au jeu de ce genre d’activité potache.

    Je cours parfois, et il semblerait que certaines courses aient des lâchers de zombies. Je n’en ai pas encore vu, mais ce doit être marrant, d’être pourchassé par des zombies alors que les coureurs traînent leurs shorts et leurs chaussures de running… La dernière à laquelle j’ai participé était également sévèrement encadrée par les forces de l’ordre. Les attentats sont toujours dans les esprits, c’est assez étrange.

    Sinon j’ai vu une coquille : « L’organisation c’est adaptée », il faudrait un « s’est ».

    Je suis également épaté par les déguisements de certains, le maquillage est parfois bluffant. De beaux efforts.

  • redwave  

    D’abord,je ne suis pas schyzophrène! Ensuite, c’est vrai qu’avec notre président actuel, rien ne va!
    Il faudrait un chef d’état fort et sans concession sur la politique intérieure!

  • Matt & Maticien  

    Merci pour cette plongée dans l’univers des zombies. je rejoins les commentaires sur le métro parisien ;) cet halloween nous avons aussi convoqué les morts et servi aux enfants le cuisinier en morceaux. bref l’inspiration des univers zombies. Du coup, un de mes neveux n’osait plus mettre un pied dans la cuisine.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *