Mytho-Man (Interview Alex Nikolavitch)

Interview Mythes et Super Héros

Une Visite à domicile signée BRUCE LIT

MYTHE ET SUPER HÉROS de Alex Nikolavitch vient d’être réédité en couleurs, papier glacé, avec plein de moments iconiques de super héros, quelques chapitres de plus (mais sans le coutelas de Rahan).

C’est un livre formidable que je lisais avant que mon blog soit blog. Et je dis pas ça parce qu’il sait où habitent mes enfants…
Pour les protéger, je rencontre le monstre dans sa tanière. C’est le moment de se la jouer Franklin « Guts » Nelson : il mesure près de deux mètres et a réussi à soulever tout seul ma nouvelle bibliothèque…Je vais l’avoir par la ruse, le tout est de le déstabiliser !

Le livre est dispo à la commande juste ICI

De nouvelles aventures en couleurs
©Les Moutons Electriques

Oi ! C’est encore moi ! C’est quoi, ta troisième interview ? Je te dérange pas trop, tu faisais quoi ? (tu prendras le bout de pizza qui reste ?)

Ça va finir par faire copinage, non ? Ou pire, chaîne info qui invite toujours les mêmes intervenants. « Bonjour, Nick O’Lavitch, l’actualité hippique étant chargée… » « Monsieur Lavitche, la situation au Biafrogalistan… » « Après une cérémonie mouvementée à la Foire à la Saucisse de Vélizy, pourriez-vous nous faire part de vos analyses… » (à quoi, la pizz’ ?)

C’est par MYTHES ET SUPER HEROS que je t’ai connu. C’est ton Best-Seller ?

Oui et non. C’est ce que j’ai fait chez les Moutons qui s’est le mieux vendu, mais les tirages de mes albums de BD vont largement au-delà, en général. Mais c’est sans doute ce bouquin qui m’a assuré ma place dans le paysage, plus que mes albums. Peut-être parce qu’il était le premier de ce genre, je ne sais pas.

Les Moutons Électriques ont mis les grands moyens : nouvelle couverture, papier glacé, iconographie généreuse et en couleurs : pourquoi cette réédition ?

Parce que le tirage précédent était épuisé, parce que la collection a évolué vers quelque chose de plus luxueux, parce que dans la première version, y avait encore pas mal de scories que j’ai profité pour corriger, parce qu’il y avait besoin de mettre à jour certaines choses ? Rayez les mentions inutiles, tout ça tout ça.

Avec Jennequin, Marcel, Fournier, Lancel, Lainé et Bajram tu fais partie de la vieille garde de Scarce celle qui a intellectualisé les comics avant que ce ne soit la mode. Comment as-tu vu émerger cette génération de bloggeurs qui s’inspiraient de vos travaux respectifs, plus de visibilité et parfois moins de culture ?  (tu n’as que de la bière ? J’ai horreur de ça !)

Alors, là, c’est assez drôle parce qu’il y a une espèce de légende urbaine là-dessus. J’ai dû écrire une seule fois dans Scarce, et assez tardivement, genre y a une dizaine d’années tout au plus, alors que je lis Scarce depuis quelque chose comme 1987 ou 1988, et que je connais les Jennequin, Lainé, Bajram et Marcel depuis une petite trentaine d’années. En fait, j’ai commencé à écrire dans un des derniers numéros de Direct Importation, puis dans Heroes, où j’avais notamment une rubrique, la Nikolavitch War Zone, qui s’est réincarnée plusieurs fois depuis. Après, les temps ont changé, et les blogs et autres forums occupent désormais la place des anciens fanzines (même si Scarce continue vaillamment à tracer sa route). Après, moins de culture dans les blogs ? Ça dépend desquels, et puis faut bien démarrer un jour. J’avais moins de culture quand j’ai commencé, moi aussi, et j’ai écrit des trucs que je n’écrirais plus maintenant. (je te trouve bien exigeant, quand même. Et puis c’est de la bonne bière, non mais)

Les super héros, c’est quand même un joyeux foutoir.

Quel est le 1er ouvrage mythologique à t’avoir marqué quand tu étais encore jeune et charmant ?

Houla, c’était y a longtemps, ça. Une espèce d’encyclopédie, où on passait genre d’Atome à Artemis, ou l’inverse, avec des illustrations assez naïves à la gouache. Ces récits m’ont frappé. Et puis un passage télé de Jason et les Argonautes m’a frappé, aussi. Après, j’ai creusé ça en bibliothèque.

Pour reprendre les termes de Jean-Marc Lainé, penses-tu que Stan Lee soit le nouvel Homère ?

C’est Stan Lee lui-même qui s’autoproclamait Homère du Vingtième Siècle. Je lui laisse la responsabilité de sa communication. En fait, et je pense que Jimbo me contredira pas, il y a surtout un côté Barnum chez Stan Lee. Et je le crois surtout dans la lignée des grands feuilletonnistes, prodiguant coups de théâtre, retournements et cliffhangers

Tu ouvres ton essai en démontrant l’influence de la mythologie antique sur les Super-Héros.  Est-ce finalement la seule connexion que l’amérique des comics entretient avec l’Europe ?

Plein de comics ont été faits par des européens. Et si l’Amérique a développé ses motifs à elle (le cow-boy, le privé dur à cuire, etc.) elle a toujours pioché, comme tout le monde, dans un vieux fonds de culture mondiale. Elle s’est emparée du mythe arthurien, des romans de Hugo ou de Dumas… Ça fait partie du jeu culturel, ces emprunts dans tous les sens. On remixe, on réactualise, on mélange…

Tu écris en citant Batman et Superman qu’une bonne origine donne la clef du héros lui-même. C’est aussi vrai pour DD, Spidey, Hulk et les FF. Quid des X-Men, une série où Stan Lee inventait les mutants pour éviter d’en raconter les origines ?

Et on a mis des années à raconter celles des personnages. Ororo se définit énormément par son passé, mais qui commence à être creusé quand, lors du deuxième run Cockrum, non ? On a joué pendant très longtemps avec les origines potentielles de Kurt, on a gratté jusqu’à l’os la famille Summers… Ça change la dynamique des choses. Déjà, c’est un groupe créé d’un bloc, et ça j’en cause un peu, l’important c’est l’équilibrage des pouvoirs et des personnalités, dans ce cas-là.

Tu précises que l’emploi de Nemesis pour désigner le super-vilain qui pourrit la vie du super-héros est inapproprié…. (c’est normal que tes toilettes soient bouchées ? )

La Némésis est une punition, normalement. Et considérer les super-vilains comme la punition des héros, ça peut donner des choses intéressantes (ça s’est fait, d’ailleurs), mais c’est un peu réducteur de l’employer comme ça. Après, archi-ennemi est sans doute moins classe. (j’y ai oublié ma bite, encore?)

Super-Héros de foire ?
©DC Comics

Les super héros selon toi ont également puisé dans le cinéma, mais aussi le music hall et le cirque !

Le super-héros est une éponge qui prend là où il trouve à se nourrir. Batman a beaucoup tapé dans le film noir, les pulps policiers, jusqu’à l’arrivée de Jerry Robinson, qui a ajouté tous les motifs liés au cirque, les clowns, les phénomènes de foire, les acrobates. Mais le costume de Superman vient déjà des sideshows, des spectacles à l’extérieur du cirque, avec les hercules soulevant ou cassant des trucs. Et puis après ça a été d’autres trucs. Les films de monstres, la SF… l’amusant, c’est que le super-héros rend autant qu’il prend. MATRIX a inspiré le look de super-héros de la décennie suivante, mais piochait à mort dans les comics.

Dans la mythologie les héros n’empêchent pas la fin du monde et en plus ils meurent. Penses-tu que le feuilletonesque a tué le super-héros ? Plus personne ne prend plus la mort au sérieux…

C’est la différence majeure entre les mythes reçus et le feuilleton vivant. (même si les mythes étaient vivants du temps de leur élaboration). Le feuilleton doit se poursuivre, et pour une série bouclée, comme le Starman de Robinson, nombre de concepts continuent à se déployer depuis 30, 50, 80 ans. Au prix de reboots, de retours, etc. Et après, pourquoi prendre au sérieux une mort de bande dessinée ? Quand c’est bien fait, ça permet de belles histoires. Mais même tante May est morte et reviendue.

Cette fois-ci, ils sont morts !
 ©Marvel Comics

Quelles sont les histoires de Super Héros qui ont le plus remué le jeune Nikolavitch ?

Krona déchirant l’espace-temps pour revenir fiche le bazar dans Green Lantern (lu dans un pocket Flash, y a… pfou), les X-Men au Japon (quasi mon premier X-Men lu), un Superman avec un alien vivant planqué sur terre parce qu’il fait une sorte d’allergie, et qui voit ses troubles se réveiller quand il croise Clark Kent, les origines de Terra Man… Tous ces vieux trucs que j’ai lus en vacances, quand je mettais la main sur des pockets et autres. Certaines histoires du Surfer, aussi…

On sent une tendresse particulière pour les Histoires de Thor. Par contre les X-Men sont assez absents de ton bouquin…

Ils sont moins mythologiques pour plein de raisons. Même si Wolverine pourrait faire l’objet d’un chapitre sur l’homme sauvage qui se civilise (et nous envoie à Enkidu, Perceval, au roi des Singes, etc.) ou sur Phénix et la tentation du pouvoir… Thor restait plus directement dans le thème. Et ouais, j’aime bien Thor. Ça a été un goût appris, d’ailleurs. Au départ, le concept me semblait idiot, et puis en en lisant (notamment les Simonson et l’album Beta Ray Bill) je suis tombé dans la marmite.

Tu opposes la vision individualiste et pessimiste de Ditko à celle solidaire et merveilleuse de Kirby. Quelle ère est-il ? 

L’ère éthique, bien sûr. Mais oui, il y a un vitalisme brut chez Kirby qu’on ne retrouve pas chez Ditko, qui s’occupe plus de morale et de concepts. Chez Kirby, le fait de vivre est en soi sa propre justification. Le mal, c’est tout ce qui se met en travers de la pulsion de vie et de liberté, d’où Apokolips comme incarnation ou étape de l’Antie-Vie. Chez Ditko, le mal est la déviance par rapport à la norme, la folie, etc. Ce sont deux pôles qu’on retrouve assez souvent, sous diverses formes, dans les comics, et qu’ils ont posés (même si c’est déjà en germe dans l’opposition symbolique Superman/Batman).

Avec les films Iron Man est devenu un héros le plus populaire du MCU. Tu écris pourtant que son héroïsme est une anomalie…

Ben Tony Stark reste un connard, même quand il fait le bien autour de lui. Il a été créé comme ça, à rebours des attentes du lectorat Marvel de son époque. Donc oui, c’est un personnage de héros malgré lui, rattrapé régulièrement par sa nature profonde. C’est pour ça qu’on l’aime bien, en fait. Il essaie, mais il est pas taillé pour le job. C’est comme Vil Coyote à l’envers, un peu.

Sûr que le blues est inventé pour lui
©Marvel Comics

Durant la CIVIL WAR, tu soutenais quel camp ?

Cap. Sans hésitation et sans réserve. Ça se discute même pas.

Tu es plutôt Jim Shooter ou Tom De Falco ?

Vaste question. Comme scénariste, aucun des deux, ils ont tous les deux écrit des trucs que j’ai lus sans déplaisir, bien distrayants, mais rien qui m’ait non plus ébouriffé. Comme editors-in-chief, clairement Shooter, qui a présidé à des merveilles, qui a poussé ses auteurs à prendre des risques, quitte à se planter ou à faire machine arrière. Pour moi, c’est la dernière époque où l’univers Marvel a avancé, évolué, changé, muté. DeFalco, avec son approche back to the basics, a un peu cassé cette dynamique. Y avait des raisons à ça, ça a permis de ranger certains jouets et de remettre certaines séries sur les rails, mais sur le long terme, ça a tué le truc.

C’est vrai que ce sont les Britishs qui écrivent les meilleurs superhéros ?

Pas que (on oublie trop vite des scénaristes comme Waid, Ostrander, Slott… Mais oui, avec leur regard extérieur, les rosbifs ont dynamité les codes un peu moisis du genre, et obligé tout l’ensemble à se réinventer.

La plus grande réussite DC et Marvel c’est quoi ?

Comment ça ? En personnage ? En saga ? Pour moi, l’important c’est qu’ils ont réussi à imposer des personnages et des univers entier en partant de rien, d’un projet de deux gamins dont personne ne voulait pour DC et Superman, et d’un truc de la dernière chance pondu sur un coin de table pour Marvel et les FF. Des trucs qui ont fait vibrer une corde et ont duré.

Tu es cinéphile. Un bouquin sur les films MDCU t’intéresserait-il ?

Je me considère absolument pas comme cinéphile. J’aime regarder des films, j’aime les vieux films, mais les cinéphiles purs et durs, c’est comme les fans de musique, c’est des gens avec qui j’éprouve des difficultés à discuter. Après, le MCU c’est quelque chose que je regarde avec beaucoup de plaisir, en le prenant précisément pour ce que c’est : du divertissement popcorn bien troussé. Après, voilà, on m’a proposé de faire des trucs sur le sujet, je ne me crois ni légitime, ni pertinent pour parler des films (ou alors dans un article de deux pages, pas sur tout un bouquin, je crois que ça m’emmerderait à faire, en plus). Alors que des comics, oui.

Tu m’avais pas dit que tu m’avais retrouvé l’adresse de David Mazzucchelli ?

Arrête de picoler, mec.

Bon, ça c’est plutôt bien passé…

La BO du jour

30 comments

  • Nikolavitch  

    Et la couverture du bouquin est due au toujours très bon Melchior Ascaride, qui a également fait celle de mes quatre romans publiés chez le même éditeur.

    • Jyrille  

      Oui je la trouve très réussie. Ca me donne envie de prendre ton roman sur Lovecraft…

      • Nikolavitch  

        le Dossier Arkham, par contre, c’est pas lui mais Patrick Pion (c’est pas chez le même éditeur)

        • Jyrille  

          Arf…

  • Présence  

    Sans le couteau de Rahan !?! I Il reste encore une possibilité d’édition ultime pour les Moutons Électriques. 🙂

    Il faut bien démarrer un jour. – Il paraît que même l’écriture de Bruce ne s’est pas faite en un jour…

    J’ai beaucoup aimé les questions et le développement sur la nature moins mythologique des X-Men.

    J’attends avec impatience cette interview de David Mazzucchelli.

  • Tornado  

    Plus une discussion qu’une interview, voire un article. C’est chaleureux, familial, intéressant, truculent. J’achète ! (dans tous les sens du terme) 🙂

    • Bruce lit  

      @Alex : on a pas discuté de mes intérêts sur la vente de ton bouquin. MP sinon je retire tout en ligne.

  • Jyrille  

    Ca tombe bien car je me suis offert ce bouquin récemment. Cet article, enfin cette discussion si vivante et réaliste, formera un complément parfait lors de ma lecture de cette réédition.

    Ah bien sûr j’ai adoré vos échanges, même si je ne suis pas assez spécialiste (ni même amateur) pour apprécier toutes les réponses. En ce qui concerne les films du MCU, je rejoins complètement Nikolavitch, ça a été pensé ainsi : en bon divertissement.

    La BO : bah ?

  • Eddy Vanleffe  

    cher monsieur Nikolavitch
    Je viens de m’offrir LES CANAUX DU MITAN que j’ai commencé hier soir.
    j’ai été très surpris et cela dès les premiers paragraphes par cet univers très original fait d’une plaine impraticable autrement qu’en bateaux tirée par des chevaux.
    C’est le genre d’idée qui ma fait accrocher direct aux bouquin fantasy
    ça m’a fait penser immédiatement à du Brussolo, ce genre de folie. est-ce une comparaison appropriée ou un truc qui n’existe que dans ma tête.
    Je pense aussi me faire dans la semaine qui vient (mes congés) celui ci sur la mythologie…
    en 2001-2002, j’avais écrit un article sur la comparaison entre mythes et comics..j’étais tout fiérot de ma trouvaille que j’étais tout seul à avoir trouvé…
    j’avais pas fini de me connecter à mon premier abonnement libertysurf que je lisais un tas d’autres articles…
    Bouhouhou en fait tout le monde avait fait le même rapprochement… ^^
    Donc il me faut celui ci que je dois prendre avant qu’il disparaisse à nouveau…

    • Nikolavitch  

      merci pour les commentaires sur le Mitan !
      Je ne pensais pas forcément à Brussolo en l’écrivant (un bail que j’en ai pas lu, tiens) mais ses univers dingues m’ont marqué, c’est clair.

  • Surfer  

    L’entretien des 2 compères est effectivement très drôle.

    J’ai appris qu’ Alex à apprécié quelques-unes de mes premières aventures cosmiques . Cela m’a fait grandement plaisir👍. On a affaire à un connaisseur 😉.

    Quelque part je suis heureux de ne pas avoir acheté la première édition du bouquin. La nouvelle semble effectivement bien meilleure. Il va falloir que je passe commande auprès du Père Noël.

    C’est vrai qu’internet, les blogs et les sites spécialisés ont retiré pas mal d’intérêt aux fanzines.
    Je ne possède que quelques anciens Scarces, dont celui consacré à Jim Starlin et celui consacré au Surfer de Lee et Buscema.
    Depuis l’avènement d’Internet je n’achète plus de fanzines.

    J’aime beaucoup l’illustration iconique ou l’on voit les vestiges de nos super-héros 😉. Elle est tirée de HULK: Future imparfait si je ne m’abuse ?

    Pas de musique aujourd’hui ?! On est punis ?

    • Bruce lit  

      @Surfer : réveil avec double otite. Moi KO.
      Ceci dit tu viens de me fournir l’idée de la BO du jour.

      • Surfer  

        Ah la BO enfin !
        Bon ben…c’est toujours mieux qu’un groupe de Punk qui ne sait pas aligner 2 notes pour faire un accord.
        Tu as raison en cas d’otite, les tympans sont à ménager. Le Punk, le Hard ou autre Métal est à proscrire 😝

        Bon rétablissement, repose toi bien 😉

        • Nikolavitch  

          ah, tout de suite les vilaines vannes sur le fait que Pierre Richard est mon animal totem (ou que j’ai été mordu jadis par un Pierre Richard radioactif, je ne sais pas au juste)

          c’est pas joli joli, Monsieur Bruce.

      • Jyrille  

        Houla, soigne-toi bien. La BO, bien joué, j’aime beaucoup.

        • Nikolavitch  

          Il profite de l’otite pour lire.

          c’est de là qu’est née l’expression « otite Reading », d’ailleurs

          • Jyrille  

            Ah ah pas mal !

    • Nikolavitch  

      pour la musiquer il voulait mettre du Dylan, et comme il le dit, je fais deux mètres de haut et je suis capable de déplacer son étagère.

      « la peur, voilà ce qui baillonnera les Monsieur Bruce séditieux », comme disait le moyen Moff Tarkin (petit frère de l’autre)

  • Bruce lit  

    Je confirme : Nikolavitch, c’est le gabarit de Depardieu avec la maladresse de Pierre Richard.

    • Nikolavitch  

      je te déteste

      • Bruce lit  

        Je balance : Nikolavitch vient de se prendre une chauve souris dans la tronche en allant jeter ses poubelles !
        Véridique !
        Conflans est vraiment devenue une ville dangereuse…

        • Tornado  

          C’est comme ça qu’est né Batman non ? On est à fond dans l’article, là ! 😂

  • Patrick 6  

    Ahah excellent ! Je me suis bien marré vous êtes vraiment complétement cinglés (et je m’y connais) ^^
    Nikolavitch rappelles moi de ne jamais venir chez toi, apparemment il se passe des choses curieuses dans tes toilettes…
    Autrement je suis tout fier d’avoir déjà un exemplaire dédicacé du présent ouvrage ! Je suis sûr que ça vaudra des millions d’ici peu ! (mon avenir est assuré youpi, je peux démissionner sans inquiétude, merci M’sieur !).

  • JP Nguyen  

    Un échange tout décontracté du gland (encore heureux, sinon ça pourrait boucher les chiottes).

    Juste pour être sûr, cette partie de l’interview est-elle complète ?
    « Et après, pourquoi prendre au sérieux une mort de bande dessinée ? Quand c’est bien fait »
    Je me serais attendu à autre chose après « quand c’est bien fait… »

  • Kaori  

    Ce que vous êtes drôles, tous les deux !

    Je rejoins JP : j’ai l’impression qu’il manque un bout à la phrase « Quand c’est bien fait »

  • Chip  

    Bon, je le commande alors; j’espère bien y voir enfin abordée sérieusement la problématique de la préservation des costumes super-héroïques face à la vermine kératophage, problématique sujette à une omerta dans le débat public qui montre bien à quel point ce sujet est épineux pour les puissants qui nous gouvernent.

    • Bruce lit  

      Les comics c’est trop sérieux pour confier ça à des rigolos

  • Jyrille  

    Et bien chez Nikolavitch, je me suis également offert les deux Philip K. Dick chez Quarto Gallimard et le Dossier Arkham !

    • Chip  

      Ah ben merde, je l’apprend par ton com, merci, justement ça commençait à me démanger de me remettre les nouvelles de PKD sous la dent et de tout dévorer (après, ahem, celles de Silverberg), mais j’en étais resté aux vieux volumes (Denoël, je crois).

      Chic alors, comme disent les jeunes du passé.

      • Jyrille  

        De rien, c’est Nikolavitch qui a eu ça à Noël et qui m’en a appris l’existence, je n’ai pas hésité, vu que moi aussi j’ai plein de vieilles éditions… Depuis quatre ans, je traque les romans de K Dick que je n’avais pas qui sortent chez Folio SF et J’ai Lu.

Répondre à Chip Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *