Winter is coming (WINTER SOLDIER par Ed Brubaker)

WINTER SOLDIER, L’HIVER SANS FIN par Ed Brubaker, Jackson Butch Guice et Michael Lark.

Une mission de KAORI


VO : Marvel

VF : Panini Comics

Duo d’espions
@Marvel

En octobre 2020, Panini a réédité les 14 premiers numéros de la série WINTER SOLDIER dans un format Deluxe, ceux-là même écrits par Ed Brubaker en 2012-2013 et parus en 2013 dans le périodique Marvel Knights. Le recueil s’ouvre avec l’épisode FEAR ITSELF 7.1 : CAPTAIN AMERICA, qui fait le lien entre la carrière de Bucky Barnes en tant que Captain America (narrée dans la série du même nom par le même auteur) et cette nouvelle intrigue. Les épisodes sont signés Jackson Guice, sous le nom de Butch Guice (épisodes Fear Itself + n°1 à 5 et n°10 à 14) et Michael Lark (épisodes n°6 à 9). Les couvertures sont signées Lee Bermejo (n°1 à 5), Steve Epting (n°6 à 13) et Daniel Acuña (n°14).

L’ouvrage VF contient des variant cover de Lee Bermejo, Gabrielle Dell’Otto, Joe Kubert et John Tyler Christopher, ainsi que quatre planches crayonnées de Michael Lark, et enfin le mot d’adieu d’Ed Brubaker à son Soldat de l’hiver et à son lectorat. Seul bémol : quelques petites erreurs de traduction (de conjugaison notamment) se sont glissées, modifiant ainsi le sens de certains dialogues… . À noter qu’Outre-Atlantique, la série s’est poursuivie sans Brubaker, pour un arc supplémentaire de 5 numéros, écrit par Jason Latour et dessiné par Nic Klein, largement dispensables.

Il n’y a encore pas si longtemps, moins d’une vingtaine années, ce qui a l’échelle « comics » équivaut à la petite enfance, Bucky Barnes était uniquement le sidekick mort au combat auprès de Captain America. Servant régulièrement à illustrer certainement le plus gros échec de Steve Rogers, il rappelait que Stan Lee avait toujours eu en horreur l’utilisation d’ados dans le monde des super-héros. Mais ça, c’était avant que Ed Brubaker ne débarque chez Marvel. Tornado nous a très bien illustré cette arrivée ici et Matt nous a même fait un petit condensé des meilleurs numéros de Brubaker sur la série CAPTAIN AMERICA . Je vous propose d’en découvrir la suite…

Resituons l’intrigue : James Buchanan Barnes a donc endossé l’identité de Captain America après l’assassinat de Steve Rogers. Cependant, il est finalement rattrapé par son passé d’assassin à la solde de l’URSS durant la Guerre Froide en tant que Winter Soldier. Il se sort de son procès avec succès mais est victime d’un coup monté par un certain Colonel Rostov pour l’emprisonner dans un goulag en Sibérie. Tout ceci a un but : obtenir du Soldat de l’Hiver les codes d’activation de 3 agents soviétiques conditionnés et entraînés par Bucky lui-même et mis en sommeil après la fin de la Guerre Froide. Rostov obtient ces informations pour vendre les trois agents au marché noir. Sans aucune solution légale et face à une mort certaine, Bucky s’échappe du goulag grâce à l’aide de Natasha Romanoff, la Veuve Noire. Bucky devient donc un fugitif. Pour une raison obscure, il sera tout de même sollicité pour tenir son rôle de protecteur de l’Amérique dans l’événement FEAR ITSELF, où il semble trouver la mort, ce qui conduira Steve Rogers à reprendre son rôle de Captain America. L’épisode Fear Itself 7.1 nous montre ce qui s’est passé en coulisses et comment Bucky va profiter de cette occasion pour régler ce problème dont il se sent responsable. Peut-être enfin le moyen pour lui d’obtenir cette rédemption qu’il recherche depuis que Steve lui a redonné ses souvenirs…

Revenu d’entre les morts
@Marvel

La série se découpe en 3 arcs : GARE AUX DORMEURS (5 numéros), FLÈCHE BRISÉE (4 numéros) ET LA TRAQUE (5 numéros). Elle nous plonge dans un univers parsemé d’intrigues, d’espionnage, de manipulation et de vengeance mais aussi de questionnements et de culpabilité. James « Bucky » Barnes porte la responsabilité de l’entraînement de ces hommes avec qui, pour certain du moins, il avait pu créer un lien. La responsabilité des actes de meurtriers, véritables armes vivantes, utilisées à leur insu, comme lui avant qu’il ne recouvre la mémoire. Et c’est ce que je trouve intéressant et même attachant avec ce personnage : cette quête de rédemption. Ce personnage héroïque de la Seconde Guerre, adolescent doué et surentraîné pour aider le plus grand héros de l’Amérique, confronté au nazisme et aux horreurs de la guerre, condamné à devenir un assassin à la solde des ennemis de son pays, commettant crimes et atrocités, mais en étant un simple passager, obligé de regarder. Quelqu’un pour qui la mort aurait été une meilleure option et qui doit vivre avec les souvenirs de ses assassinats. C’est une des raisons pour laquelle Natasha joue un rôle central dans son équilibre et sa réhabilitation et, bien sûr, dans son adaptation à ce monde qu’il ne connait pas, elle-même ayant été victime des Soviétiques et de leurs méthodes de manipulation mentale. Elle comprend son sentiment de culpabilité et les souffrances que cela engendre. Les deux héros forment ainsi un couple particulièrement bien écrit et développé, qui restera pour beaucoup de fans (dont je fais partie) un des plus touchants de l’univers Marvel.

Les dessins de Butch Guice et la colorisation de Bettie Breitweiser nous plongent dans un milieu sombre, froid et pluvieux, tout à fait adapté à un titre porté par le Soldat de l’Hiver. La mise en page est bourrée d’action et de mouvement, avec des pieds et des mains qui sortent des cases, des trames obliques dans lesquelles les personnages se meuvent. Une vraie réussite pour un style inoubliable. Butch Guice avait pris la suite de Steve Epting, à l’origine du personnage de Winter Soldier, en gardant la lumière du personnage de Captain America. L’encrage était fin, les couleurs plus lumineuses. Ici nous sommes au cœur de l’espionnage et d’une histoire bien plus sombre et même particulièrement dépressive dans sa conclusion…

Jackson Guice ou l’art de la mise en page
@Marvel

GARE AUX DORMEURS

Cet arc nous plonge directement dans le bain, avec Nat et Bucky infiltrés pour déterminer qui a récupéré ces fameux agents dormants. Et la surprise est de taille ! C’est sans doute la raison pour laquelle cet arc est celui que j’aime le moins. Alors que nous sommes dans une atmosphère des plus sérieuses et réalistes, on se retrouve face à un gorille armé d’une mitraillette. Il faut avouer que le choc est rude. Il en est de même quand on découvre dans quel but ont été volé ces agents dormants… C’est dire à quel point j’avais oublié que nous étions dans une série Marvel. Cependant, l’arc est bien écrit, l’action est prenante et le dénouement loin d’un classique « les gentils ont gagné contre les méchants ».

L’intrigue est même particulièrement complexe, dans un jeu de poupées russes où un méchant en cache toujours un autre. Le but de la personne derrière tout cela n’est pas des plus logiques, mais ça ne détonne pas des intrigues que l’on peut trouver dans les films de James Bond par exemple. Cela dit, je me suis quand même souvent perdue à comprendre qui était où et pourquoi. C’est un arc qu’il m’a fallu relire plusieurs fois avant de tout bien cerner. Mais peut-être est-ce aussi parce que je ne suis pas habituée à ce genre d’univers. Pour le reste, la conclusion est tout à fait correcte : elle amène la suite tout en préparant la lente descente de Bucky (déjà bien amorcée durant ses aventures dans la série CAPTAIN AMERICA). Comme je le disais, Bucky porte cette responsabilité que sont ces assassins soviétiques parfaitement entraînés et le prix à payer pour obtenir une partie de sa rédemption est bien élevé. L’arc se termine d’une manière particulièrement déprimante, avec une victoire au goût amer. Mais elle annonce une suite des plus intenses. À noter que le titre VO est plus sombre encore : A LONGEST WINTER : un hiver des plus longs.

Le dormeur va se réveiller
@Marvel

FLÈCHE BRISÉE

Michael Lark prend la relève de Jackson Guice. Et alors que le défi était risqué, c’est une réussite. La transition se fait remarquablement, grâce une colorisation toujours sombre, davantage dans les rouges, mais toujours parfaitement adaptée au ton de la série. Grâce à cela, l’ensemble de la série garde une hétérogénéité très agréable, même si Michael Lark opte pour mise en page beaucoup plus classique.

L’intrigue est cette fois-ci pleinement dans la violence et l’espionnage. Le troisième agent, le plus dangereux, est manquant. Son histoire nous est relatée, celle-ci s’intégrant parfaitement avec les événements passés et relatés dans CAPTAIN AMERICA. Assez rapidement, on se rend compte que quelque chose cloche. Le piège est tendu et se referme inexorablement sur le Soldat de l’Hiver. Leo, l’agent dormant, a trouvé sa faille et va l’exploiter pour obtenir ce qu’il veut : une vengeance.

Dans cet arc, c’est aussi le passé de Natasha qui est évoqué ainsi que l’importance qu’elle a dans la vie de Bucky… Tout semble plus ou moins arrangé, jusqu’à la dernière page, glaçante, qui révèle que le pire est à venir…

Une plongée au cœur de l’action époustouflante
@Marvel

LA TRAQUE

Cette fois-ci, on y est… Le S.H.I.E.L.D. a été attaqué sur son terrain, certains personnages ne s’en relèveront pas et la traque commence. Pour cela, à situation désespérée, méthodes désespérées. C’est ainsi que nous avons la surprise de voir débarquer les amis de Bucky et de Natasha, ceux qui savaient Bucky vivant (Cap et Logan) et un autre : Clint Barton alias Hawkeye. Contrairement au premier arc où je ne m’attendais pas à faire face si vite à des super-vilains, l’arrivée de super-héros ne choque pas, au contraire : Bucky a servi de longs mois au sein des Avengers, et comme le lui rappelle Steve, il n’est pas seul. J’ajouterai même que cela apporte un plus à l’histoire. Wolverine a une relation particulièrement tendue avec Bucky puisqu’en tant que Soldat de l’Hiver, il a assassiné sa femme et leur bébé à naître… De même que Clint et lui ne s’entendent pas particulièrement bien, les deux ayant des méthodes drastiquement opposées. Mais cela apporte un peu de fraîcheur dans une atmosphère particulièrement crispée et pesante.

Un couple pas comme les autres…
@Marvel

Cet arc se démarque des autres dans le sens où la narration n’est plus réservée à Bucky, contrairement au reste de la série. Logan puis Steve prennent le relais pour quelques pages. Nous avons aussi la surprise de retrouver un autre ancien amant de Natasha, plutôt à l’aise dans l’obscurité. Bucky est désespéré et ses décisions sont plus que déroutantes. Mais cela illustre bien l’état d’esprit du personnage à ce moment-là, et ne fait qu’accentuer le côté dramatique de l’historie.

Le run se termine d’une façon particulièrement déprimante, à l’image du reste de la série, qui se déroule quasiment sans discontinuité sous une pluie battante. Je crois qu’on ne pouvait pas faire pire comme châtiment. Une fin qui pour ma part m’a particulièrement bouleversée.

Un seul être vous manque…
@Marvel

Les copains du blog le savent : je n’aime pas les histoires tristes. Pourtant, celle-ci, dans sa forme, aussi belle que tragique, et dans son fond, qui montre les mêmes qualités, touche en plein cœur et fait partie de ses œuvres que l’on prend plaisir à lire et à relire, ne serait-ce que pour s’attarder sur la beauté rétro et gracieuse de Natasha, le look à la fois Eastwoodien et « James Dean » de Bucky, et toutes ces mises en pages ingénieuses, romantiques, dramatiques ou simplement inoubliables.

Jamais aucune autre équipe d’auteur et d’artistes après cela n’aura réussi à comprendre la complexité du personnage et à l’utiliser de manière honorable. C’est pourquoi je l’affirme sans aucune hésitation : si vous ne deviez lire qu’un seul récit du Soldat de l’Hiver, il faut que ce soit celui-ci.

En route vers la rédemption ?
@Marvel

BO du jour : un hiver tout aussi enjoué  

116 comments

  • JB  

    L’ennui avec un article aussi complet, c’est qu’on a du mal à rebondir ^^ On sent l’amour pour les personnages et le run.

    • Kaori  

      Merci beaucoup JB, c’est exactement le but que je recherchais : couvrir le recueil tout en transmettant toute l’affection que j’y porte, mais en essayant d’être à peu près objective et mesurée ^^

  • Jyrille  

    Très bel article Kaori. Sur les planches, j’aime beaucoup la colorisation, je les trouve assez belles en fait. mais tout comme le run de Zdarsky sur DD et le Superman de Johns, tout ça demande trop d’investissement pour que je m’y plonge. En tout cas j’appreds plein de trucs et je vois bien les liens avec le MCU, où ce dernier est allé chercher ses histoires.

    J’ai FEAR ITSELF en VO et je compte bien le fourguer à quelqu’un même si j’adore les dessins, mais ton article me donne envie de le relire. Parce qu’évidemment je n’avais pas tout compris (et ce sera encore le cas). Je ne connais que Michael Lark sur son run avec Brubaker sur DD et j’aime bien son trait charbonneux.

    Minute people : Natasha et Bucky se mettent ensemble ? Je ne savais pas.

    La BO : inconnu au bataillon. C’est joli mais pas mon truc.

    • Présence  

      Dessiné par Michael Lark, il y a également de recommandable ses épisodes de Gotham Central, Scene of a crime (avec Brubaker & Sean Phillips), Lazarus (avec Greg Rucka).

      • Jyrille  

        Merci Présence ! Je n’ai jamais craqué pour Gotham Central, je verrais plus tard… et je regarderai sans doute la série télé 😉

        • Jyrille  

          Ah ben j’ai acheté tout Gotham Central récemment… reste plus qu’à lire.

    • Kaori  

      Bucky et Nat sont ensemble sous Brubaker exclusivement. Ils se sont connus dans la Chambre Rouge, où Bucky entraînait les Veuves Noires dont Natalia. Ils sont rapidement tombés amoureux. Leur liaison a ensuite été découverte. Natalia était fiancée au Garde Rouge, Alexei Shostakov et Bucky commençait à retrouver une partie de sa personnalité (contester les ordres, jurer en américain…). Bucky a donc été replongé en crystase (et réveillé uniquement pour les missions), jusqu’à son retour dans le Captain America de Brubaker. Ils se sont retrouvés juste après la mort de Cap et se sont presque aussitôt remis ensemble. Mon couple Marvel préféré… Je pourrais en parler des heures… Malheureusement, cela a été totalement zappé du MCU…

      • Matt  

        Sous Brubaker exclusivement ? Bah…c’est canon en fait, les autres auteurs ont accepté le truc.
        Paul Cornell y fait référence dans sa mini série (pas terrible) Black Widow Deadly origin.

        J’aime bien ce couple atypique assez tragique aussi. ça marche plutôt bien.
        Bon cela dit à la suite de ce run…ça parait compliqué pour eux^^
        Et puis depuis Widow est morte dans Secret Empire machin. Et revenu à la vie. Ah non en fait c’est un clone. Super, on est en 2021 et on considère encore qu’un clone c’est la même personne. Moi je vous parie que si on clone quelqu’un et qu’on lui implante des souvenirs (si c’était possible) tu n’obtiendrais pas la même personne. Les jumeaux ont-ils forcément la même personnalité ? Non. Et puis l’âme tout ça…bon bref ça c’est flou, personne ne sait comment ça marche^^

        En fait Natasha est complètement morte. Fini.

        • Kaori  

          Oui c’est canon, mais ils ne se sont jamais remis ensemble après ça. Mais leur idylle joue un rôle dans le run de Waid et ça, j’ai beaucoup beaucoup aimé ^^ . Et on en parle effectivement régulièrement dans les séries Black Widow.

          Je lis actuellement la dernière série Vo de Black Widow, et c’est étrange car elle y est dépeinte comme Nat, comme si elle n’était jamais morte. J’ai du mal aussi avec ça, et je préfère faire comme si elle n’était pas morte… Sinon ça ne sert à rien de lire les histoires d’un clone. Enfin j’en sais rien, j’ai jamais lu la saga du clone de Spidey ^^ . Ou alors ce n’est pas Natasha. Mais donc dans ce cas-là ce n’est plus BuckyNat, alors que c’est écrit comme ça… Bref…

          • Matt  

            Voilà, ça résume le problème^^
            Au moins quand tu ressuscite le perso, on peut se dire que c’est le même.
            Là j’ai bien l’impression que c’est un clone mais que tout le monde fait comme si c’était la même personne…
            Etant donné le problème éthique que ça pose de considérer un clone comme la même personne, je crois que je préfère les résurrections^^

            Bon après je sais pas, j’ai pas lu. On est chez Marvel. Peut-être qu’ils ont transféré son vrai esprit dans le corps d’un clone bla bla…j’ai arrêté le Marvel moderne de toutes façons^^

            Tu as lu les séries Black Widow précédentes ? Celles de Waid, de Edmonson, de Richard Morgan ? Voire même celle de Grayson en 1999 ?
            J’aime bien le perso, j’ai pas mal de mini séries^^

          • Kaori  

            J’ai lu Tales of Suspense, où Bucky et Clint partent à la recherche de ce clone. C’est une mini sympa où les deux se disputent sans arrêt à savoir est-ce que c’est la vraie, pas la vraie, ainsi que leurs méthodes très différentes. Ca explique toute l’histoire de ce clone, qui effectivement a récupéré toute la mémoire de Natasha.

            J’ai lu uniquement celle de Waid (que j’aime énormémemnt, aussi grâce aux dessins de Chris Samnee), j’ai survolé celle d’Edmonson, parce que Bucky y apparait et je suis la dernière par Thompson pour laquelle j’ai beaucoup aimé le premier arc.
            Je n’ai pas lu celles avant l’arrivée du Soldat de l’Hiver ^^ .
            Pour moi avant Natasha c’était la Veuve Noire, qui fréquentait Daredevil dans mes Strange, et c’est tout, parce qu’à la base, je n’aime pas trop les séries d’espionnage ^^ .

          • Fred le Mallrat  

            C est la norme chez Marvel.
            Un corps cloné avec un esprit transféré.. c est :
            -Hitler en maitre de la haine
            -Crane rouge qui dés les années 80 est dans un corps cloné de Steve Rogers (d ailleurs le Crane rouge des uncanny avengers n est pas « notre » crane puisque c est son esprit de 44 qui est transféré.. l esprit est donc plus important que le corps.. ce qui est d ailleurs la norme depuis Human Torch dans les 40’s ou Vision)
            -Tony Stark depuis civil War 2 et même Rhodey depuis la série de Slott
            -Les mutants depuis HoX/POX
            -Et si Ben Reilly est un perso c est bien qu un clone a une personnalité et est donc humain et donc si on transfere ton esprit dans un clone ca devient toi…

            mais aussi un peu chez DC sinon Superboy n est pas un personnage c est un clone..

          • Fred le Mallrat  

            En plus on te dit bien que ce n est pas la premiere fois que Nat est revenue ainsi.. donc on a peut etre jamais connue la « vraie »

            J oublias evidemment Yelena qui en a bénéficié.

      • Fred le Mallrat  

        Le MCU ne peut pas tout reprendre à l identique.
        Si Winter Soldier a peu d altération.. Widow est vraiment un personnage trés differends de celui des comics papier… comme hawkeye d ailleurs.

  • Présence  

    Ah ben mince, je m’étais tenu à l’écart de cette série à l’époque, partant avec un a priori négatif : juste une série dérivée pour vendre plus de papier.

    Ton article me fait comprendre qu’on peut envisager ce récit comme une histoire complète, ou au moins une saison et que Brubaker s’est vraiment investi dans le personnage, qu’il avait une réelle connexion avec lui.

    J’ai beaucoup aimé ton analyse de ce qu’apportent les dessins de Butch Guice, et la comparaison avec la narration visuelle de Michael Lark, ainsi que la tonalité émotionnelle apportée par la mise en couleurs.

    On sent bien également l’ambivalence que t’inspire le dosage évolutif entre les composantes Espionnage et Superhéros.

    • Kaori  

      Contente de t’avoir éclairé, Présence 🙂 .

    • Fred le Mallrat  

      Quelque part, Winter Soldier est plus la suite du volume 5 de Captain America puisque Brubaker traite essentiellement de Barnes que le volume 6 que Brubaker fait avec Mcniven et Davis..
      Brubaker n est vraiment intéressé que par Barnes.. quand il doit manipuler principalement Rogers.. c est un peu moins bien (Reborn ou ce fameux vol.6 voire la mini Steve Rogers ou Secret AVengers)

      Winter Soldier est pour moi plus la fin de son Cap que Cap vol 6 (même si le dernier numéro de ce volume est la parfaite conclusion)

  • Matt  

    Bon bah tu sais quoi ? Moi qui était impatient que ça sorte en deluxe depuis mon article sur le run de Brubaker sup Captain…bah je l’ai pas encore lu^^ Bien acheté, bien dans ma pile de trucs à lire. Mais pas encore eu le temps.
    Je regarde 3000 films en ce moment, j’ai lu des mangas, tout ça…

  • Matt  

    Bon techniquement j’avais commencé à lire parce que j’avais les revues Marvel Knights dans lesquelles c’est publié et qui contiennent aussi le run de Waid sur DD. Mais ça me gonflait d’avoir tant de revues qui prennent tant de place et je les ai filées à Tornado qui voulait lire le run de Waid sans acheter les Icons moches au papier mat^^

    • Kaori  

      @Matt bah pourtant il me semblait que tu l’avais lu ! On avait parlé de la fin du couple BuckyNat pourtant, il me semble…

      • Matt  

        Oui bah disons que je me suis spoilé en feuilletant mes revues quoi.
        En effet je connais la fin déprimante dont tu parles^^

      • Matt  

        En fait c’est une des raisons pour lesquelles je n’aime pas les revues kiosque Panini qui publient plusieurs séries à la fois.
        Des fois tu termines l’épisode DD et ça enchaine sans transition ni couverture sur l’épisode Winter Soldier. Alors on voit bien que c’est pas le même dessin ni rien, mais moi des fois je lis le truc parce que j’ai commencé^^ Même si je comprends rien. Ou alors dès la première page de l’épisode ça te dit un truc intrigant. Et je vais lire un peu plus pour savoir…
        Je sais, c’est bizarre…
        Je sais que Natasha se fait laver le cerveau et passe du mauvais côté, je connais la fin, etc.^^
        mais j’ai rien lu dans l’ordre et je connais pas trop l’histoire que ça raconte.

        • Eddy Vanleffe  

          j’aime le format anthologique, pour quelques accident, beaucoup de bonnes surprises et c’était la joie de découvrir des trucs qu’on aurait pas choisi.

  • Eddy Vanleffe  

    Merci pour ce cours de rattrapage kaori.
    j’ai sans doute tout survolé puisque j’ai les Marvel Knights en question mais comme je n’avais pas de connexion avec le personnage et que j’ai peu d’appétence pour les histoires de nations, d’espionnage, de drapeau et la mythologie de Captain America…
    J’ai admiré comme de juste les planches de Butch Guice et j’avais noté aussi la prédominance des éléments comme rendu très « film noir » j’adore.
    Pour ce qui est du personnage de Bucky…je ne suis pas friand de ces résurrections capillotractées, mais c’est le jeu ma pauvre Lucette et Je suis assez Client de ce que fait Brubaker en général qui parvient à rendre avec beaucoup de fidélité, une copie moderne et adulte. bref, c’est ça qu’on veut en général^^

    ce mois ci j’ai vu que Panini attaquait la période où DD et Black Widow bossaient ensemble à Los Angeles et je pense bien me le faire…
    c’est tout ce que j’aurais à dire sur le couple…^^

    Bravo, bon panorama qui mérite que je me penche à nouveau sur ces épisodes…

    • Kaori  

      Ah oui, là-dessus, on ne pourra jamais être en accord 😉 Mais c’est pas grave, je comprends et respecte 🙂 . Je suis un peu la Matt d’Emma et Scott et toi le Bruce de Scott et Jean !

      • Eddy Vanleffe  

        Tout à fait!
        mais en fait je suis tout à fait pour que les personnages refassent leur vies, ça pas ça mon problème…
        non mon souci en tant que lecteur « trop » assidu c’est :  »
        « Non mais quel tableaux de chasse ils/elles ont toutes et tous?
        Natasha, Spider-Woman ou encore Miss HUlk ont de taper à peu près tous les Avengers,
        Johnny Storm, lui c’est la moitié de New york carrément!

        • Kaori  

          Mon côté fleur bleue veut croire qu’il y a toujours un être qui compte plus que les autres. Dans le cas de Johnny, je me dis qu’il n’a toujours pas trouvé la bonne ^^;; .
          Cela dit, dans 60 ans de continuité, de soap, d’auteurs, c’est difficile d’être l’homme/la femme d’une seule femme/homme. A part le couple Reed/Susan, tout le monde fricote à droite à gauche, histoire de pimenter un peu le récit. Les fans s’attachent ensuite à un couple en particulier. Cela me va. C’est quand ça commence à se tirer dans les pattes entre fans que ça devient agaçant…

        • Matt  

          Bah c’est toujours le souci d’une continuité qui s’étire encore et encore.
          Peter et MJ ont été ensemble 30 ans. On se dit que c’est important, tout ça. Mais ils ne vieillissent que de 5 ans…et plus ça continue, plus le temps se compresse, et dans 1O ans si les persos n’ont encore vieilli que d’1 an…bah tu seras obligé de te dire que leur période ensemble n’aura duré que 6 mois…alors que ça n’aura aucun sens (ça impliquerait aussi qu’une année de fac de Peter n’a duré que 2 mois en fait, etc)

          Et là tu te dis qu’ils changent de conjoint toutes les 5 min. Sauf que c’est juste que leur espace temps n’a aucun sens^^

          • Eddy Vanleffe  

            Je sais Matt, mais je suis assez « fleur bleue » aussi et je trouve peu crédible cette dispersion et quand dans le bordel rocambolesque des super héros cet aspect est l’un des trucs avec le quel j’ai le plus de mal…
            et puis surtout, les amours se suivent et ne laissent presque aucune trace…personne ne s’en veut, personne n’est jaloux ou alors pour le gag une image…
            Matt Murdock avait vraiment construit quelques chose dernièrement avec Kirsten, c’était bien, logique, mature et tout mignon.
            depuis….. elle a été zappée pour avoir droit à un caméo minable dans le cernier acte….

  • JP Nguyen  

    Première surprise : Ed Brubaker a écrit une histoire déprimante ? Pourtant, c’est pas son genre ! 😉
    Deuxième surprise : Kaori apprécie un beau brun portant un masque et ancien sidekick ?

    Merci pour la rétro sur ces épisodes, ton article est très vendeur. Sauf que… je n’ai pas un attachement énorme pour le personnage de Bucky et que celui de Black Widow a subi trop d’avanies (j’étais pas au courant pour ces histoires de clonage…)

    Juste pour vérifier que je connais encore un peu mon Marvel Universe : un singe avec une mitraillette, comme on est pas chez DC, est-ce que ce serait un des super-singes du Fantôme Rouge ?

    • Kaori  

      Ah JP, tu manies toujours aussi bien l’ironie ^^
      Toi aussi tu as remarqué ce point commun entre Nightwing et lui ? 😉 . Tu as ajoutes « qui a su sortir des girons de son mentor pour se créer sa propre identité » et c’est bon, tu as tout compris !
      Et oui, bingo pour le Fantôme Rouge !

      • Eddy Vanleffe  

        Le jeune homme qui devient adulte… c’est un thème qui te causes?

        • Kaori  

          Si c’est le cas, c’est inconscient ! Je m’orienterais plus sur l’idée de s’échapper du carcan familial, avec ses dogmes, ses principes auxquels il faut répondre. L’image à laquelle il faut coller. Là ça me parle ^^ .

  • Tornado  

    Super article. Je n’ai pas lu ces épisodes mais je les ai ! Comme l’a dit Matt il m’a filé ses revues MK et la série est dedans. Elle m’attend donc sur mes étagères. Mais il faudra que je lise l’arc LE PROCES DE CAPTAIN AMERICA / GOULAG d’abord. Le dernier deluxe que j’ai acheté du run de Brubaker et que je n’ai toujours pas lu. Et cool ! WINTER SOLDIER vient juste après ! 🙂

    Pour l’instant j’ai tout revendu des deluxes Captain America sauf le premier (celui dont j’ai fait l’article). En règle générale, je DETESTE les résurrections, je les trouve débiles et je les hais. Mais parfois, quand le scénariste dégaine une idée de génie, ça marche ! (par exemple Geoff Johns pour Hal Jordan dans la série Green Lantern). Comme quoi je ne suis pas fermé. Il faut juste que je trouve ça bon et que je ne me sente pas pris pour une bille (d’ailleurs, après son coup de génie avec Bucky, Brubaker s’est complètement planté lorsqu’il a fallu ressusciter Cap, bien qu’on ne puisse pas complètement lui en vouloir dans la mesure où cette fois, le principe lui était imposé !). Bref, il faut que ça marche ! Qu’on y croie !

    Ton article m’a remis sur les rails en tout cas. J’ai très envie de lire cet arc car il semblerait bien que Brubaker ait eu envie de finir son run comme il l’avait commencé avec son alchimie « super-héros/espionnage », en mettant en scène celui qui aura finalement été le véritable héros de son run, c’est-à-dire Bucky. Et en racontant avant tout une bonne histoire.
    PS : J’adore les scans. 👍

    • Eddy Vanleffe  

      oui, j’ai senti que cette série, c’était un Brubaker qui se faisait plaisir en compensation d’avoir fait le toutou chez les mutants ou ce genre de chose…
      il a écrit ce qu’il avait à écrire et il a dit adieu au mainstream et il n’est plus jamais revenu…

    • Matt  

      Moi perso je connaissais même pas Bucky avant qu’il ressuscite chez Brubaker, alors j’ai même pas perçu ça comme une résurrection. Juste comme un perso venu du passé qu’on pensait mort. Comme dans les films Cap en fait…
      Et j’aime beaucoup ce que Brubaker a fait avec le personnage. Quand c’est pour réinventer tout un personnage disparu depuis longtemps et pas juste faire revenir un perso mort de manière toute pourrie 3 mois avant parce que le perso fait vendre (genre un Wolverine) là c’est un peu nul.

      C’est même plutôt leur mort qui est nulle. Si tu sais que t’en as besoin pour vendre et qu’il y a plein de fans, bah tu le tues pas ton perso !

  • Kaori  

    @Tornado et Eddy : ce que je trouve dommage avec les revues, c’est que j’ai peur qu’il vous manque le Fear Itself 7.1 dont je suis totalement fan en terme de dessins. Même si narrativement, il ne s’y passe rien d’indispensable (on voit Steve très en colère en apprenant le mensonge de la mort de Bucky, on explique comment Bucky a survécu et on le voit partir avec Natasha), c’est juste top top top, dans la relation BuckyNat, dans les poses de Nat (Nat en larmes, Nat à l’hôpital, Nat expliquant pourquoi elle a dissimulé la vérité à Steve… Je ne suis sans doute pas objective, mais j’adoooore cet épisode. Au cas où ça ne se verrait pas assez ^^ ). Là-dessus, c’est vraiment super que Panini ait eu l’idée de l’intégrer en préambule. D’ailleurs, Tornado, les premiers et derniers scans en sont tirés. Je ne sais pas si Jyrille l’a dans ces numéros Fear Itself VO. Si oui, il pourra toujours vous le filer 😉 .

    • Jyrille  

      Je vais vérifier ça ce soir !

    • Matt  

      Il n’y est pas dans les revues en effet.

    • Matt  

      Panini et ses délires.
      Dans les sagas cosmiques Annihilation, c’était l’inverse. Fallait garder les revues parce qu’il manquait des épisodes dans les deluxes…

      • Kaori  

        Merci Jyrille. Aucun regret de le virer alors 😉 .

  • Matt  

    En fait ouais moi ce n’est pas les résurrections que je n’aime pas, ce sont les morts.
    Allez-y citez moi une mort qui a eu un impact. Un truc émotionnel qui avait du sens.
    On va me dire Jean Grey. Peut être Colossus chez Lobdell.
    Et ?
    Les 150 mots de Xavier ? Les 12 autres morts de Jean ? Celle de Cyclope ? De Diablo ? RIen à foutre. C’était nul, écrit pas des tacherons.
    Si Daniel Way ou Charle Soule tue un perso, je ne vais pas bouder qu’un Warren Ellis ou Brubaker le ressuscite. C’est clairement Soule qui ne savait pas ce qu’il foutait.

    • Tornado  

      @Cyrille : Je ne lis pas la VO !

      @Matt : Captain Marvel, Oncle Ben, Gwen Stacy, et même son papa.

      • Matt  

        Gwen et oncle Ben : Oui mais eux ils ne sont pas revenus et ce sont des persos secondaires e la série Spider man.
        Je parle de persos principaux qui ont leur série et qui ont eu des morts qui justifieraient qu’ils restent morts.
        Il y a Captain Marvel ok.
        ça fait pas lourd par rapport au nombre de morts débiles.

        • Eddy Vanleffe  

          Barry Allen est resté mort pendant 25 ans et honnêtement son deuil était plus intéressant que son retour. le passage Wally à l »age adulte….
          mais oui je suis d’accord, la mort ne servirait plus à rien.
          vous voulez un crossover cosmique qui ait du sens?
          DEATH! DON’T MESS WITH HER

          c’est simple la mort en marre du grand passe passe de ces privilégiés que sont les héros à bénéficier d’une, la mort rétablit l’équilibre et fait que désormais on arrête de faire n’import quoi avec ça. ça permet aussi de statuer sur qui reste mort, qui rattrape t-elle et qui pourrait y échapper?
          chez Marvel je commencerais justement par un personnage qui est connu pour être mort et revenu de façon pourrie, elle le rattrape et bing il retourne à la terre et fissa…

          • Bruce lit  

            @Matt
            Des morts marquantes avec ou sans résurrections :

            La famille Stacy, Ned Leeds, Kraven, Jean Grey, Illyana, Heather, Glori et Karen Page.

          • Matt  

            La famille Stacy, Ned Leeds : persos secondaires, ça compte pas^^

            Kraven : Oui. Une mort qui avait du sens. Et comme c’est un vilain, on pouvait penser qu’il resterait mort. Raté. Résurrection regrettable certes. Même si Joe Kelly qui a du s’en occuper nous a bien fait comprendre que Kraven était dégouté d’être revenu à la vie et qu’il bute sa femme rapidement ensuite…

            Jean Grey : ça fait 1 héros.
            Ilyanna : Ah ? En gamine du virus ? Oui bon…c’est un bazar son histoire, elle était déjà vivante en ado avant d’être morte en gamine…

            Heather : c’est qui ça ?

            Glori et Karen Page : pareil qu’en haut. Persos secondaires qu’on peut en effet tuer sans les faire revenir puisqu’ils n’ont pas de série à eux mais font partie du supporting cast. Ces résurrections là sont nulles ok. Je parlais de héros tués sans qui tu peux plus continuer à vendre des comics et qu’il vaut mieux éviter de faire mourir si tu veux continuer à raconter des histoires. Cyclope mort de manière nulle, Diablo aussi, Wolverine aussi, etc…on sait qu’ils vont revenir, arrêtez de les tuer et surtout de façon si pourrie !

          • Bruce lit  

            Heather est la 1ère femme de Matt Murdock. Elle se suicide un soir alcoolisé où il ne lui vient pas à l’aide. Elektra aussi a eu une belle mort. Sa résurrection n’a jamais servi à quelque chose hélas. Karen Page avait quand même une place historique dans le casting de DD, façon Aunt May quand même.
            On l’oublie souvent mais Cable est mort plus souvent que sa vraie /fausse mère.
            Nous parlions l’autre fois de notre fatigue du mainstream : pour moi, c’est ça : les morts pas morts, les clones, les doubles et les frères cachés, j’en peux plus.

          • Matt  

            Je suis d’accord.
            Je voulais juste dire que la résurrection n’est un problème que s’il y a une mort^^
            Et que parfois c’est les morts qui sont débiles.
            On sait tous qu’il faut se construire sa propre continuité. Par exemple Charles Soule a fait de la merde sur les X-men et a tué Cyclope. Si un auteur l’avait ressuscité juste après lui pour faire un run excellent, aurais-tu trouvé ça nul que cet auteur ait ressuscité Cyclope, ou aurais-tu été bien content d’avoir une bonne histoire et de pouvoir faire comme s’il n’était jamais mort en oubliant complètement le run de Soule ?

            Comme on « évite » les histoires qu’on trouve nulles, et que parfois ce sont des auteurs et des histoires nulles qui tuent les héros, parfois la résurrection me laisse de marbre. Me dérange pas. Parce que la mort était pourrie et inutile.

            Mais évidemment, c’est gênant quand c’est un tâcheron qui ressuscite un perso mort glorieusement dans une super histoire.

    • JB  

      Jim Corrigan à la fin de la série The Spectre d’Ostrander. Nova, tuée par Morg. La Black Canary de l’Âge d’Or (Take care of my little bird, dit-elle à Ollie.) Vic Sage, The Question, dans 52. Mar-Vell. Pa Kent dans le story arc Brainiac, mais tu considères probablement le perso comme secondaire.

      • Eddy Vanleffe  

        et Genis-vell aussi non?

        • JB  

          Est-ce que sa mort a eu un impact émotionnel ? C’est plus discutable je trouve.

          • Eddy Vanleffe  

            je suis inconsolable! ^^

            Pourquoi ce perso est il plus mal vu que les autres? Je ne comprends pas en fait…
            bon il a été remplacé par sa soeur vite fait bien fait, mais bon….

          • JB  

            Faut dire qu’il avait pété un cable vers la fin de sa dernière série, et que les New Thunderbolts où il apparaît et meurt sont (il me semble) inédits en VF

      • Tornado  

        Pa Kent dans le story arc Brainiac : Ah oui ça, ça m’avait vraiment filé la larme à l’oeil ! C’est à cause de cet arc que je me suis ensuite perdu dans la saga NEW KRYPTON…

        • Eddy Vanleffe  

          j’ai adoré cet arc, un vrai point de vue humain avec un discours discret mais présent sur la construction de l’identité…

  • Bruce lit  

    Le mercredi, c’est Kaori !
    Je dois t’avouer que n’étant pas accro à l’univers super-espions et de Captain America, j’ai entamé la lecture de cet article avec le seul plaisir de te retrouver. Au final tu as su prononcer certains mots pour faire ronronner le vieux lion grincheux : James Dean et Clint Eastwood.
    Tout ça m’a l’air fort intéressant en contenu, en écriture et en dessin. Depuis quelques temps, j’ai revu mon jugement sur Brubaker : KILL OR BE BE KILLED et son PULP (sorti en VF hier, foncez les gars et les filles !) font parti des meilleurs comics lus ces dernières années.
    C’est quoi cette histoire de femme et d’enfant de Wolverine tués par Becky ?
    La BO: sympa, ça sonne très Elliott Smith.

    • Kaori  

      @Bruce : je te sentais moins emballé effectivement, mais tu es professionnel jusqu’au bout, merci 🙂 .
      Pour la femme de Logan, il s’agit d’Itsu. J’ai réalisé en te lisant que le bébé survivra puisqu’il s’agit de Daken !

      Pour Eastwood, si un jour tu lis le CAPTAIN AMERICA partie « goulag », tu pourras remarquer que Guice a pris énormément de plaisir à utiliser le film L’EVADE D’ALCATRAZ, dont Bucky devient le Clint Eastwood incarné. C’est assez étonnant d’ailleurs. Bon, et toi, le spécialiste de James Dean (au moins sur le blog !), sur ce scan n°1, y a pas un faux air de James Dean ??

    • Matt  

      En creator owned (comme on dit en rosbif) Brubaker a toujours été bon selon moi. J’aime son VELVET (encore des espions^^), son FONDU AU NOIR, KILL OR BE KILLED, et ses autres séries que je n’ai pas lues sont bien notées en général.
      Chez DC il a fait du bon avec CATWOMAN, GOTHAM CENTRAL (manque une vraie fin par contre)
      Ok il a foiré sur les X-men…bon…ça fait pas lourd quand même. C’est parce que c’est ta franchse préférée que tu l’as boudé ^^
      Son CAP est inégal certes mais il a fait du super boulot avec le perso de Bucky. Ah faut aimer les trucs d’espionnage ça aide évidemment. Mais niveau qualité d’écriture, pour moi c’est un bon le monsieur.

      C’est quoi ça PULP ? Histoire finie ou à suivre ?

  • Surfer  

    Je n’adhère pas du tout à Captain America, son univers et par extension à Bucky.
    Et, Je n’apprécie pas toutes ces histoires d’espionnage.
    Par contre, j’aime bien les romances. Et celle de Bucky avec la Veuve m’a l’air sympathique.
    J’aime bien aussi les auteurs, Ed Brubaker et Michael Lark en particulier.
    Trop peu pour vouloir acquérir ce recueil. Je suis devenu de plus en plus exigeant par manque de place. Les Comics /BD que je possède déjà en prennent beaucoup et je ne veux pas m’en débarrasser.

    La BO : je ne connaissais pas. C’est sympathique 😉

    • Kaori  

      Merci Surfer pour ton avis. Oui la romance entre les deux réveillent mon côté fleur bleue à 2000% (*rougit*) !
      Je n’ai jamais été fan de Captain America. D’ailleurs je n’ai lu que le run de Brubaker sur le personnage. Que je ne trouve intéressant que quand il développe l’intrigue concernant le Soldat de l’hiver 😉
      Mais il faut faire des choix, tu as raison…

  • Bob Marone  

    Eh bien merci pour cet article. Je me suis plongé dedans avec délice. Du grand Brubaker !! Le mélange espionnage/super-héros fonctionne vraiment très bien. Les dessins sont formidables et très bien adaptés à ce type d’histoire marquée par une certaine dose de réalisme. Bref, une découverte épatante.

    • Kaori  

      Voilà un commentaire qui fait très plaisir ! Ravie d’avoir écrit un article utile et d’avoir fait un satisfait !

      • Jyrille  

        D’ailleurs j’ai finalement craqué pour une autre série de Brubaker sur laquelle je ne m’étais jamais penchée : Gotham Central. J’ai pris les 4 tomes chez Urban.

        Dès que je lis ce Winter Soldier, je reviens ici Kaori 😉

        • Kaori  

          Marché conclu 😀

        • Bob Marone  

          Très très bon Gotham Central. Enjoy !

          • Jyrille  

            Merci, je vous dirais ça !

      • Bob Marone  

        Je n’ai pas précisé que c’est ton article qui m’a fait acheter l’album. Et ça fait plaisir de tomber sur un comics Marvel qui donne envie, par les temps qui courent.

        • Jyrille  

          Pareil (sauf pour les Marvel vu que je les lis pas). L’article et les scans. Et le fait que j’adore le run de Brubaker et Lark sur Daredevil.

  • Matt  

    Kaori, tu disais avoir lu une série récente de Black Widow.
    Celle de 2020 de Kelly Thompson ? Ou dans le premier épisode elle semble manipulée et avoir un bébé et tout ?

    Tu as tout lu ?
    ça m’intéresserait d’avoir un avis.

    Bon j’ai aussi l’impression qu’elle se souvient de Bucky mais…bah…c’est Marvel quoi, j’imagine qu’elle est morte 10 fois et ressuscité 10 fois, perdu et retrouvé la mémoire 30 fois et autres délires depuis ces dernières années…

    • Bruce lit  

      BLACK WIDOW de Thopmpson : un actioner sympathique aux dessins remarquables. Le scénario est fonctionnel, c’est un mini HOUSE OF M pas convainquant mais qui a ses moments. Je l’ai lu cette semaine.

    • Présence  

      Une critique détaillé des premiers épisodes, avec en préambule sa version courte :

      En découvrant ce premier tome d’une nouvelle saison des aventures de Black Widow, le lecteur sent la curiosité monter : de belles couvertures d’Adam Hughes, une situation inédite et positive pour l’héroïne, une tonalité espionnage avec les éléments superhéros mis en sourdine. La narration visuelle s’avère être en phase avec cette tonalité, agréable à l’œil, même si elle manque parfois de tonicité. Passé le premier épisode, l’intrigue s’engage sur des rails pour un déroulement prévisible manquant d’émotion juste.

      https://www.amazon.fr/gp/customer-reviews/R1UHF6FGHCCG1N/ref=cm_cr_dp_d_rvw_ttl?ie=UTF8&ASIN=1302924834

      • Bruce lit  

        J’avais zappé que c’était un Tome 1.
        C’est vrai que tout ça manque d’émotion et que la famille de Natacha sort de nulle part pour y retourner très vite. Quant au respect de la vie humaine, non rien…

      • Matt  

        Ok.
        Bof alors.
        Même si l’histoire du respect de la vie humaine, je m’en fiche pas mal. C’est une espionne, pas un super héros qui ne tue jamais.
        Marrant que ce soit si important pour quelqu’un qui aime le Punisher^^

        Bon…mais je pense faire l’impasse.
        Par contre quelqu’un a lu la série d’avant ? Je viens de voir qu’il existe un « web of black widow » datant de 2019 par une scénariste que je ne connais pas : Jody Houser

        • Bruce lit  

          Le Punisher prend soin de ne jamais tuer les civils lors de ses assauts. Ici, rien à foutre. Et puis il s’agit de donner une famille à Natacha pour la lui retirer brutalement. C’est gratuit et je le répète limite assez facho pour les êtres sans pouvoirs que l’on utilise comme du bétail.

          • JB  

            Ah, il y a des précédents pour le Punisher abattant ou mettant en danger des innocents. Rien que sa première apparition le montre sur le point de tuer Spider-Man… Il snipe Captain America dans Punisher/Captain America: Blood & Glory, le héros étoilé ne devant sa survie qu’à la maille de son uniforme. Si l’on se limite aux civils, il est responsable du crash d’un bus d’enfants dans Punisher: Ghosts of the Innocents. Dans le Daredevil de Frank Miller, il tabasse à mort un junkie. L’une de ses balles perdues atteint un SDF dans Daredevil vs The Punisher. Sous l’effet de la Mad Bomb, il étrangle également une journaliste…

          • Bruce lit  

            Shhhhh…..
            Ne pas donner d’eau au moulin à Matt sur le Punisher.
            Pour la peine, tu es collé et tu vas me faire la review de Ghosts of the innocents !
            Tu croyais quoi, p’tit mec ? Que tu étais en démocratie ici ?

          • JB  

            Tant que j’y pense, il faudra peut-être que je chronique aussi le crossover Punisher : Countdown, où Castle abat accidentellement une famille de civils dans un parc ^^

          • Bruce lit  

            Good boy.

      • Matt  

        J’ai rien dit, ça n’a pas l’air terrible du tout.
        Encore une histoire de clone de résurrection de machin.
        Punaise ça devient dur de trouver un truc qui a de l’intérêt chez Marvel. Vraiment dur…même parmi les mini séries.

        • Eddy Vanleffe  

          Le run très versé action de Mark Waid et Chris Samnee est la seule qui me tente.

          • Matt  

            Dans le moderne oui.
            Après il y a de bonnes séries solo sympas.
            -Une old school jamais rééditée par George Perez
            -Celles des années 2000 publiées récemment dans le Black Widow : Marvel Knights
            -Les 2 mini de Richard Morgan

            Tiens au passage il parait que le film est naze.
            Un espèce de film d’espionnage ou on enlève le sang, les meurtres trop choquants, on fait des blagues sur divers trafics pour rendre ça plus fun et tous publics.
            Ouais non…ça ne devrait pas être tous publics en fait…ça colle pas.
            Parait aussi qu’à peu près tous les autres persos du film sont plus développés que Black Widow…
            C’est peut être lié au fait que, vu que ça se passe avant Endgame, il était impossible de faire quoi que ce soit avec elle qui la rendrait différente de ce qu’elle est dans Endgame.
            ça c’est de la gestion de scénar…

            Bref je passe, regarderait pas.

          • Jyrille  

            Beaucoup ont été déçus par le film Black Widow, moi j’ai trouvé ça pas mal malgré ses défauts évidents, le premier étant un manque de budget flagrant.

    • Kaori  

      Oulà je débarque un peu tard.
      Oui elle se souvient de Bucky, on voit ça dans le run de MarK Waid et Chris Samnee.

      J’ai bien aimé ces premiers épisodes, graphiquement déjà, et je n’ai pas trouvé ça sans émotion.
      La suite, avec Yelena et leur nouvelle protégée, m’attire beaucoup moins.

      Pour le film, il y a beaucoup à en dire. Ce n’est pas la merde que tu décris. Il y a l’humour à la MCU, c’est certain, certains se plaindront que c’est trop féministe. Je n’ai pas vu où le traffic d’êtres humains étaient tourné en ridicule. C’est au contraire montré dans une des scènes les plus poignantes du MCU. La meilleure opening de tout le MCU.
      Je me tâte à en faire un article.

      • Jyrille  

        D’accord avec toi Kao. Il y a énormément de choses à dire sur Black Widow le film. Team up ?

        • Kaori  

          Deal, Jyrille !!! ^_^

          • Jyrille  

            😀

      • Matt  

        Ok merci.
        En fait je ne décris que ce que j’en ai entendu. ça donne pas envie.
        Et comme les films du MCU ne me manquaient pas au final (c’était l’overdose, même s’il y en a que je trouve très bien. Mais 2 ou 3 par an depuis je sais pas combien d’années, ça m’a vraiment lassé…)

        J’ai lu le run de Widow de Samnee et Waid mais…ça ne dit pas pourquoi elle se souvient de Bucky non ? Comme je l’ai lu avant ce Winter Soldier, je n’ai pas été choqué qu’elle le reconnaisse…vu que je ne savais pas qu’elle l’avait oublié^^
        J’imagine qu’elle retrouve la mémoire je sais pas ou je sais pas quand…ma foi…faut aimer les histoires en gruyère pour suivre Marvel hein…

        Je vais peut être tenter au moins les 5 épisodes du premier tome de Kelly Thompson alors.

        • Kaori  

          Alors dans le run de Waid, il la suit et finit par se faire prendre et elle lui demande pourquoi il la suit depuis tout ce temps, pourquoi il la protège etc. Elle le « connait » à travers les autres, mais pas en tant qu’ancien amant. Sur la lune, grâce au télépathe cinglé et à Nick Fury devenu une entité dont j’ai oublié le nom, elle a accès à la connaissance et retrouve donc toute la mémoire, mais rien ne le dit explicitement, c’est juste le fait qu’elle l’appelle « James » et pas « Barnes », et le fait qu’ils s’embrassent qui montrent le retour de ses souvenirs. D’ailleurs quand il lui pose la question, elle ne répond pas et le dépose, continuant son aventure en solo. « Nous aurons toujours la Lune » 😀

          Pour le film, on va préparer un truc bien avec Jyrille pour répondre à tout ça 🙂 .

          • Matt  

            Ah oui…
            Faut dire que ce passage sur la lune est le moment WTF du run.
            J’imagine qu’ils n’avaient pas le choix vu que Nick Fury est devenu un truc chelou, mais ça clash avec le reste de l’intrigue assez réaliste.

      • Matt  

        En fait ce que j’ai beaucoup entendu sur le film Black Widow, c’est qu’il s’agit davantage d’un film Yelena Belova. Beaucoup disent du bien de son rôle et de l’actrice.
        Et qu’à côté Black Widow a l’air d’être un persos secondaire.
        Bon…ça ne veut pas dire que le film pue la merde. Mais ça peut être étrange.

        • Eddy Vanleffe  

          moi je n’arrive plus du tout à regarder un film Marvel…
          THOR RAGNAROK a pété le game!
          depuis les deux conclusion Avengers, ben c’est cool pour avoir la fin de l’histoire mais le dernier Spider Man, Captain Marvel, les séries appel d’offre de Disney + et Black Widow, rien ne me tente plus… quand je vois passer les news, je referme bien vite l’onglet la gueule de Kevin Fiege me donne des boutons.

  • Matt  

    Bon j’ai lu les 5 épisodes de Kelly Thompson sur sa série Black Widow.
    Bon…en effet ça laisse à désirer…

    Le problème c’est même pas le coup des civils inutiles. Ni du manque d’émotion. C’est juste que c’est hyper rushé sans aucune explication.
    Les ennemis sont une formalité à éliminer en 2 pages.
    A un moment elle se fait soi disant cramer le cerveau par un implant…mais en fait non, elle va bien. Pourquoi ?
    Je sais que c’est le perso principal et qu’elle peut pas mourir, mais au moins donnez-nous une explication !! C’et dingue ça, on ne s’embarrasse même plus à faire un scénar cohérent, on rend juste les persos immortels sans explication…
    En plus l’un des méchants est censé être son ex-mari et il balance juste une phrase « ah au fait je faisais semblant d’être méchant, j’étais là pour te protéger de l’intérieur » Euh…ok. Bah…alors dites nous que c’est lui qui a fait en sorte que l’implant ne fonctionne pas par exemple. Non ? Rien ? Il a servi à rien, il a juste balancé sa réplique et au revoir ? Putain…

    Bon bah Jelly Thompson c’est fini pour moi. Déjà sa série Mr. et Mrs. X avec Malicia et Gambit c’était de bouts d’histoire sans début ou sans fin, alors maintenant j’arrête les frais.

    Par contre j’ai pas compris la coup de gueule de Bruce sur les civils. Y’a pas de civils qui meurent…
    Widow défonce juste des mecs de l’hydra. Et elle sauve des civils d’ailleurs. Bref…

    • Kaori  

      Ben écoute, mine de rien, la série a gagné un Eisner Award ^^; .

      • Eddy Vanleffe  

        Sérieux?
        je pensais que que les Eisner awards c’était pour des récits ambitieux, novateurs, ou particulièrement réussis… Le Marvel Actuel….ben…. à part Immortal Hulk je ne vois pas…

      • Matt  

        Et ?
        Tu aimes tous les films qui gagnent des Oscars ?

        Il y a des qualités d’écriture sur les persos, mais niveau scénar c’est vraiment fait à l’arrache.

        • Eddy Vanleffe  

          Je ne suis pas cérémonie du cinoche… ils récompensent des trucs qui sont dans une veine que je fuis comme l’émotion, les grands messages….
          En revanche, je ne conteste pas qu’ils récompensent des films réussis dans leur genre.
          quand on me dit que Black widow a eu un award, c’est comme si on m’annonçait que’un film d’action Netfllix raflait un césar…

          • Jyrille  

            Alors je crois que Black Widow a reçu un MTV Award, donc bon, ce n’est pas vraiment très prestigieux.

          • Eddy Vanleffe  

            le film?
            je crois que Kaori parlait de l’eisner que le comics a du avoir récemment..

          • Jyrille  

            Ah ok. Oui le film.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *