Article participatif : Le X-Man ultime, Cyclope ou Wolverine ?

Article participatif : Le X-Man ultime, Cyclope ou Wolverine ?

Retranscription Iconographie et mise en forme de   PIERRE N

1ère publication le 27/04/20 – MAJ le 03/08/20

Nos lecteurs ont la parole ! Chez Bruce Lit, en attendant le tour de « c’est qui le plus fort, l’hippopotame ou l’éléphant ? », on a tenté de statuer en cette mi-mars sur un autre des plus grands questionnements existentiels dans les annales de la pop culture. Ne reste plus qu’à enclencher le magnéto…

Le calumet de la paix ce n’est pas de sitôt  ©Marvel Comic

Le calumet de la paix ce n’est pas de sitôt
©Marvel Comics

Bruce Tringale :
Puisque on a du temps à tuer ensemble, votez pour LE X-Man de référence et expliquez pourquoi en commentaires. Vous préférez ?

Nolino Nolino :

Ni l’un ni l’autre.. Cyclops est celui auquel tu t’identifies quand tu es jeune et que tu te cherches.. Wolvie .. le macho mal dégrossi, bad boy qui attire les filles..avec lequel on s’identifie ado/ post ado …Le parcours de Nightcrawler est plus intéressant …
Hank McCoy aussi;, mais tu prévois les allers-retours en maison de repos vu le coté bipolaire du perso …

Team Wolverine (Wakand…Canada Forever !) :

Jyrille Bocellin :
Wolverine. Parce que Miller. Parce que le Club des damnés.

Vincent Dassonville :
Wolverine ! Son look, son histoire, son charisme avec un faible pour la période Claremont/Miller et Buscema

Paulo Carapinha :
Parce qu’il était top cool, un peu le Fonzy des X-men et quand tu le découvres à 11 ans ça marque.

Chris Paris :
Simple délit de sale gueule, parce que j’aime pas Scott Summers !

Olivier Guay :
Wolverine parce que ce personnage a eu droit à des passages forts intéressants en solo… Ce qui n’a malheureusement jamais été le cas avec le leader des x-men

Bruce Tringale :
Tu parles de séries Solo ? Scott n’en a pas eu, que des mini sans interêt. C’est un personnage qui ne vit que pour son équipe

Olivier Guay :
Ce que je voulais dire c’est justement que pas un auteur n’a eu la volonté de mettre Scott en avant dans sa propre ongoing.
Mise à part une pseudo série continue en 2014 ou 2015 sur le jeune Scott ramené dans le présent (1 an et demi à peu prés après cette mauvaise idée de Bendis).
Au contraire du griffu qui lui a eu droit à sa propre ongoing dès 1987…
Ce n’est pas de la faute de Scott mais forcément ça oriente mon vote

L’éclosion de leur respect mutuel  ©Marvel Comics

L’éclosion de leur respect mutuel
©Marvel Comics

Pierre Navarre :
Logan, parce qu’une des constantes du run de Claremont avec Storm (alors que Cyke c’est plus un « ça s’en va-et-ça revient » à la Xavier, tandis que chez Morrison Logan est plus en retrait au profit de Summers), pour sa dynamique avec les autres membres de l’équipe (jeunes comme vieux) et les héros non-mutants (Cap, Spidey), pour les interprétations graphiques plus variées (longueur variable de chevelure et de griffes), pour sa tournure prise chez Aaron (le character development qui aura duré jusqu’à sa mort éphémère), parce que plus fun à dessiner que l’autre cul-serré (Scott se lâche seulement quand il balance la purée par les yeux), parce que rendre cool un middle-aged guy psychotique à roufflaquettes et pas vraiment beau gosse (contrairement à Scott et son allure de gendre idéal, le buveur de bières velu en marcel fait tâche à côté) c’était pas forcément gagné d’avance (malgré l’attitude du fumeur au chapeau de cow-boy, les griffes, et le masque batmanien post-moustaches).
« Dire que tu étais encore mon ami juste avant le dessert de midi » ©Fox Kids slainhg_04

Cyril Jacquin :
Wolvi eest un des personnages phares des X-Men. Cyclope a beau faire partie des premiers membres il a toujours été trop fallot . Toujours à pleurnicher qu’il voudrait bien faire des bisous à Jean mais que son pouvoir/fardeau l’en empêche et gnagnagna bouh ouin. Logan s’il est aussi bougon se pose moins de questions et n’hésite pas à se salir les mains.Apres c’est vrai que le Cycke aura quand-même fini par trouver le moyen de mettre la reine blanche dans son lit (même si je me doute bien que c’est elle l’initiatrice de ce rapprochement) ce qui est un exploit venant d’un gars qui a l’intégralité des balais de l’apprenti sorcier dans le fondement.

Eddy Vanleffe :
Wolverine, parce que les griffes, sa coupe, l’animalité, le conflit intérieur, la fascination du Japon, le côté tuteur pour les gosses perdus…il me rappelle un oncle que j’avais, un gars bourru, totalement borderline et le modèle de tous les cousins…

Nicolas Giard :
Mon héros de jeunesse c’était Logan, avant que Marvel n’en fasse un crétin griffu du temps d’ Onslaught.

Kalagan Del :
Le griffu, car c’est le meilleur dans sa catégorie !

Mickaël Cherifi :
Wolverine parce que c’est le meilleur dans sa partie !

Raphael Kalengayi :
J’ai toujours détesté Cyclops et son balai  dans le cul donc Wolverine sans hésiter.

La tension monte (avant de rejoindre ce chameau de professeur)  ©Marvel Comics

La tension monte (avant de rejoindre ce chameau de professeur)
©Marvel Comics

Fred Bordelais :
Logan, car lui seul méritait Jean.

Sylvain Sarcelle :
Wolverine..pour son côté sauvage et impitoyable.

Evan Cavallera :
Wolverine car c’est grâce à lui que j ai aimé les xmen.

Stayphany Simon :
Une histoire d’amour pour un personnage hors catégorie, hors des codes (enfin au début), c’est mon petit coté antisocial ça.

Fyl Askani OneSting :
J’aime pas Cyclope et depuis qu’il a quitté sa femme et son fils pour retrouver un ancien flirt décédé , c’est vraiment un fils de chien.
Et Wolverine est le seul à avoir une certaine éthique en amour !

Théophane Adhémar :
Wolverine. J’expliquais ici pourquoi il était le X-Man qui m’intéressait le plus… Mais c’était il y a trois ans et un article très court, en ne lisant pratiquement plus de comics avec cette équipe depuis, j’ai creusé mes lacunes et il faudrait que je m’y remette un peu pour voir si mon avis tient toujours..

Nolino Nolino:
Scott c’est le premier de la classe, le binoclard type … Chouchou des prof, qui deviendra prof.. après la mort du père.. Logan c’est James Dean, Jim Morisson, Fonzy, le bad boy rocker , celui qui vient’enlever ta fille et en faire une femme…

Bruce Tringale :
Ah tu me prends par les sentiments en invoquant James Dean, là , c’est moche, ça monsieur…
Pour moi, Scott est James Dean. Logan, c’est Brando

Frédéric Steinmetz :
Pourquoi justifier ce qui est une évidence ? Logan est le meilleur dans sa partie… point.

Bruce Tringale :
Je n’en ai jamais hélas été très convaincu. Si tu regardes le run de Claremont, on ne peut pas dire que le perso sauve le jeu, c’est même un boulet qu’il faut sans cesse recadrer. Il se prend des raclées en permanence.

Atila Lehun :
C’est peut être le coté picoleur amateur de jeune filles qui retient les votes à mon avis. Une sorte de pudeur et de crainte pour la e-réputation.

Olivier Pagano :
Oui qui sont ils ces aficionados de Wolverine? Quels sont leurs réseaux? Leur programme?

Terrassé en un clin d’oeil  ©Marvel Comic

Terrassé en un clin d’oeil
©Marvel Comic

Team Cyclope (interdiction de taper quelqu’un avec des lunettes) :

Bruce Tringale :
Cyke Parce que le 1er Xman. Parce que la descendance Summers est plus balèze que celle de Logan.Parce que Cyke se coltine quand même Sinistre, Apocalypse, Onsalught, Stryfe, Despair ou le Dark Phoenix.

Jean-Pascal Nguyen :
Comme personnage, je préfère Wolverine, mais comme symbole des X-Men, c’est forcément Cyclope. Sa mutation est plus difficile à vivre et l’école de Xavier pour lui apprendre à maîtriser son pouvoir a plus de sens.

Darkseid Sam :
Cyclops, un personnage que l’on aime pour ses défauts, ses échecs, mais qui continue d’essayer de s’améliorer. J’aime Wolverine bien entendu, mais je pense que Cyclops, bien écrit, est foncièrement plus intéressant. Ce n’est pas un hasard si tous les auteurs des X-Men au cours des 15 dernières années se sont passionnés sur son cas !

Ash Rush :
Cyclope reste et restera le X-man pour moi, mais ce qui est intéressant c’est que en un sens Cyclope et Wolverine ont tout deux représenté chaque extrémité du « rêve » de Charles Xavier. En s’échangeant les rôles parfois.

Jérôme Bonnaud :
Je ne veux pas influencer le vote des autres, mais la quintessence du X-Man, c’est Cyclope. Certes, Wolverine est cool, badass, rebelle et populaire, mais il n’a pas les qualités de meneur et de stratège de Cyclope.

Chacun son champ ©Twentieth Century Fo

Chacun son champ ©Twentieth Century Fo

Gabriel Lalfer :
J’adore vraiment Wolverine, sont côté badass, ses liens avec les autres héros et ses amis, sa violence et son humanité mais je trouve qu’il est le même depuis longtemps sa complexité n’évolue pas beaucoup contrairement à Cyclope qui est une âme fondatrice des X-mem, le leader le plus respecté, le fil conducteur qu’a le personnage depuis les années 90 est exceptionnel donc Cyclope sans hésiter

Romain Lazerges :
Cyclope est un formidable exemple d’Humilité
je me rappelle d’un article dans Spécial Strange sur lui intitulé « L’oeil sur … Cyclope ! » qui décrivait ses qualités de leader (que n’aura jamais Wolverine).

Hugo PoIice :
Contrairement à Logan, Cyclope a eu une réelle évolution. Certes le Cyclope d’Uncanny X-Men de Bendis m’a un peu gonflé parce que le scénariste ne l’a pas fait bouger plus que ça et finalement après Marvel a fait marche arrière sur le perso, mais dans l’ensemble les idées de Scott ont beaucoup évolué. Logan, lui, je trouve qu’il stagne et bien que j’apprécie le personnage, ses histoires sont toujours les mêmes.

Dio Makalou :
Cyclope parce que je voulais son pouvoir quand j’étais gosse

Tengu Andersen :
Cyclope est la depuis le tout début, c’est le Xman de référence

Sébastien Zaaf :
Cyclops. Il n’a pas d’autre choix que d’être un X-MAN. Et il pue le courage en tant que chef. Et il fait des choix même contre lui. Le courage c’est autre chose que boire une bière en mâchonnant son cigare, surtout avec un healing factor en filet de sécurité

Healing factor : 1, gueule de bois : 0  ©Marvel Comics

Healing factor : 1, gueule de bois : 0
©Marvel Comics

Kaori :
*Grande inspiration*
Scott est LE premier leader, celui qui a mûri avec la Team d’origine, qui a quitté peu à peu le rôle d’élève ou gentil soldat pour prendre en main l’équipe.
Celui prêt à tous les sacrifices pour mener à bien son combat, pour le bien de l’humanité (avant que ça ne devienne « Les Mutants d’abord »).
Celui qui porte le fardeau à la place des autres, qui prend le plus son rôle à cœur pour protéger l’équipe.
Celui qui fait taire ses émotions pour réussir sa mission.
Celui qui s’écrase quand nécessaire, qui remotive quand l’équipe flanche. Celui qui n’a pas le droit de faillir.

Pour tout ça (et plein d’autres choses), je lui pardonne toutes « ses » erreurs, ou presque.
Je l’avoue, la partie « Emma/Scott », c’est quelque chose qui, quand je l’ai appris, m’a profondément choquée, et jusqu’à présent, je me refuse toujours à lire quoi que ce soit à ce sujet. Logan, c’est la bête sauvage, celui qui s’apprivoise, mais surtout qui aime bien foutre la merde dans le couple Jean/Scott. Rien que pour ça, ça a longtemps été un de mes persos détestés. Mais j’aime l’amitié Cyke/Logan, parce que malgré leur rivalité, ils ont réussi à gagner le respect de l’autre et à se respecter mutuellement.

Bruce Tringale :
C’est tout à fait ça. Cyke assure souvent la vente et le service après vente pendant et après le combat. C’est un stratège de génie capable de mener son équipe à la victoire même capturé par les Damnés ou Magneto. Jusqu’à Joss Whedon, il est prêt à mourir pour son équipe. Avant ce salopard de Morrison, il est le garant du « No Kills » . Tornade succombera bien vite à sa propre violence, jamais Cyke. Ce n’est pas un hasard que les Xmen coulent lorsque leur leader subitement se transforme en Magneto Bis.
Il ne frime pas, ne sort pas les griffes mais est capable d’une puissance faramineuse capable de redonner vie à la planète d’Akron. Logan, je l’aime bien, mais ce n’est qu’un type avec six couteaux à la main. Lorsque il s’agit de percer le blindage de Onslaught, c’est Scott qui explose tout.

Hervé Hoareau :
Sauf que Scott n’a pas d’humour, et donc il n’est pas drôle. Paf dans l’oeil, Cyclops. Pardon, snikt dans l’oeil.

Jean-Baptiste Vu Van :
Pour le No Kill, on parle de Sinistre et d’Apocalypse ? Ils ont certes survécu, mais malgré Summers.

Bruce Tringale :
C’est différent. Scott ne tue jamais de civils. Pendant Inferno, le mec craque, il est poussé à bout : Sa femme, son ex-femme, son frère qui le nargue, son bébé qui a failli mourir. C’est justement parce que pour la première fois il donne la mesure de son pouvoir que c’est exceptionnel. C’est une répétition avec Apocalypse qui a tout de même empoisonné son enfant.

Tchin ! ©Marvel Comics

Tchin ! ©Marvel Comics

Eddy Vanleffe :
La relation Scott/Jean n’a jamais mise en danger par Logan… il faut voir comment elle le remet en place dans la fusée Starcore et la tête que le nabot fait…il met un certain temps à guérir de ce coup là.. tout le reste c’est de la retcon de merde fait au moins quinze/vingt ans après.

Kaori :
En danger non, mais son arrogance à dire que Jean n’était pas faite pour Scott mais pour lui m’agaçait au plus haut point !

Eddy Vanleffe :
Oui il le dit une fois et se fait jeter, après il passe sont temps à faire l’ado dans son coin avec son bouquet de fleur qu’il balance à la poubelle… Non moi qui m’en tapais du couple, j’aimais le fait que perso n’aime pas Noël, qu’il partae seul en forêt pendant que les autres trempaient dans leur pique nique de merde, qu’il boive de la bière ma boisson nationale, qu’il envoie chier  Xavier et  insulte aussi Captain America le symbole du drapeau, bref il avait mes valeurs…

Bruce Tringale :
Wolverine prépare Vegeta.  C’est une icône adolescente. C’est aussi le Han Solo que l’on préfère au chevalier blanc Luke. Sauf que dans un cas, c’est bien Luke pendant que Solo reste figé pendant les trois films. Ce n’est pas pour rien que son élément soit la carbonite…
L’évolution de Vegeta est plus intéressante et évoque effectivement celle de Wolverine : un ancien meurtrier devenu respectable et responsable.

Kaori :
Vegeta ou presque… C’est assez marrant, parce que c’est justement ce que je kiffe dans le personnage de Vegeta

Pierre Navarre :
Concernant la retcon, le début de Classic X-Men révèle que l’attirance physique de Jean pour le nabot est une des raisons de son départ juste après le giant-size.

Eddy Vanleffe :
Avant de connaitre le blog, je ne savais même pas qu’il y avait des fans de Cyclope, vous avez ouvert mes horizons. La première aventure que j’ai lue, Ororo était la chef et Cyclope avait un rhume (la lose quand même…).

Bruce Tringale
Ce n’est pas un rhume mais la grippe ! C’est dans AU ROYAUME DE KA-ZAR et celà rend le personnage terriblement humain au contraire de Wolverine, un personnage terriblement cheaté : squelette et griffes en métal, hyper-sens, Healing Factor. Le personnage ne risque pas grand chose durant un combat (sauf contre Magneto). Lorsque Logan se précipite comme un con sur Magnus, il prouve à quel point il lui manque des neurones. Une erreur stratégique que Scott n’aurait jamais commise.
En plus de son génie sur e terrain, Scott est également un bon orateur. N’oubliez pas sa dignité face à Stryker dans GOD LOVES , MAN KILLS ou à l’ONU durant SCHISM . C’est ce que je ne pardonnerai jamais AvsX. Le transformer en fanatique incapable de parlementer avec Captain America.

Loïc Clément Forenpome :
Cyclope bien sûr, parce qu’il est incarné par mon acteur préféré qui joue dans mon film préféré (Sonic) !

Fany Petit Bielawski :
Cyclope, parce que ce perso a une vraie profondeur

Bruce Tringale :
Un article de Scarce l’avait appelé : Le Chevalier Triste. Ça lui va bien.

Loïc Clément Forenpome :
Oui, et ensuite des génies l’ont transformé en chevalier pitoyable. Le Cyclope contemporain comptant pour rien, c’est vraiment du gâchis…

Xavier Lancel :
Moi je l’aurais plutôt appelé « le casse-couilles qui tire toujours la gueule » Mais je n’ai pas écrit l’article.

Sammy Day :
Tellement évident ! On vote pour le meilleur X-Man, pas le meilleur mutant. Wolverine est un individualiste, Cyclope un leader – nettement plus adapté à la thématique de « l’équipe ». Wolverine l’a plusieurs fois reconnu : lorsqu’il a toutes ses capacités, Cyclope est le leader des X-Men. Wolverine reste un franc-tireur.

Un aperçu exclusif de la prochain saison de Krakoa-Lanta  ©Marvel Comics

Un aperçu exclusif de la prochain saison de Krakoa-Lanta
©Marvel Comics

Cy Fox :
Cyclope fut le X Man de référence pendant des années, leader incontesté (sauf par Tornade)des x men, successeur désigné de Xavier, alors que Wolvie bourlinguait avec la Division Alpha, les FF ou en solo.Par la suite Cyclope s’est détourné du rêv, a tué le prof, s’est allié avec Magneto alors que Wolverine a repris l école de Xavier. Les voir réunis de nouveaux sous la bannière x Men me fait grave plaisir !

Jean Luc Daleirac :
Et bien, les amis, pour moi, c’est Cyclope, car je l’ai découvert dans Strange #1, j’avais 14 ans, et ça m’a marqué à vie…après, j’adore aussi Wolverine, donc…

David Bee :
Scott n’est pas un concept de pouvoir mais un vrai perso, qui a su évoluer ( de Jean à Emma), toujours de façon cohérente avec sa personnalité ( le Phoenix et la mort de Xavier), par des angles intéressants ( Scott et son équipe Badass) et avec des persos rattachés ( Havoc, Cable, Prestige) qui ont su ajouter une valeur ajoutée à ses préoccupations et non décliner un concept à succès (Logan et les griffes aux pieds de Laura, les griffes aux poignets de Daken).

Le mot de la fin de BRUCE LIT :
Alors qu’il est évident que les pro-Cyclopes sont les plus intelligents, les plus beaux et les plus gentils, les supporters du griffu qui pue profitent lâchement du début du Corona-Virus pour bourrer les urnes de manière déloyale, expliquant le score sans appel mais bien évidemment aussi truqué qu’une élection de Trump.  A ceux-là, je leur crie d’une voix blanche : Lavez-vous bien les mains bande de Pilate ! Chacal puants ! Enfoirés post-Goldman ! Euh… Millar Worlders !

Le résultat fatidique ©Bruce Lit

Le résultat fatidique ©Bruce Lit

De quoi déclencher la berserker rage du boss

De quoi déclencher la berserker rage du boss

—–

La BO du jour

Vous reprendrez-bien du frères ennemis ?

48 comments

  • PierreN  

    Tant qu’à faire, la liste des sources d’images (& la vidéo) pour les curieux (positionnées en fonction de la x-chronologie) :

    – années Claremont : Uncanny X-Men #127 (Claremont/Byrne, 1979) & Uncanny X-Men #166 (Claremont/Smith, 1982)

    – années post-1er run de Claremont (déclinaison de la franchise sur d’autres supports) : X-Men The Animated Series (saison 1 – épisode 1, Night of the Sentinels: Part 1, 1992), X-Men Mutant Academy video game (2000), X-Men 1er film movie characters posters (Marsden & Jackman, 2000)

    – années Quesada/Jemas : Ultimate X-Men #32 (Millar/Kubert, 2003) & New X-Men #142 (Morrison/Bachalo, 2003)

    – années Aaron : illustration promotionnelle pour l’event Schism (Kubert/Ponsor, 2011) & Wolverine & the X-Men #40 (Aaron/Larraz, 2014)

    – années Hickman (période actuelle) : House of X #6 (Hickman/Larraz, 2019)

  • Bruce lit  

    Merci Pierre pour ces éléments et à tous nos participants.
    Good to have you back.
    Je progresse dans ma route to Hickman. J’ai lu les 12 premiers épisodes de Xmen Gold : absolument aucun intérêt. Ce n’est ni bon, ni mauvais. Ce Marc Guggenheim a-t-il déjà accompli quelque chose de grand ? Pourquoi lui confier une telle série si le mec n’a rien à dire ? C’est effarant !
    J’ai lu également la résurection de Scott Summers et quelques épisodes de Uncanny où il retrouve Logan. Ma foi, pour le coup il y a quelque chose. Déjà pour une fois, il y a de bons dessinateurs et surtout des intentions. Je lis la suite ce soir. Tu as lu tout ça Pierre ?

    • matt  

      « Pourquoi lui confier une telle série si le mec n’a rien à dire ? C’est effarant ! »

      Sans doute parce que c’est du comics industriel produit chaque mois, sans qu’il soit possible d’y avoir une pause. Donc ça n’a rien d’étonnant que parfois personne n’ait rien à dire mais qu’il faille produire quand même.

      Sinon Guggenheim a vaguement fait un petit arc sympa sur Spider-man de la période brand new day : character assassination (diffamation en VF : revues spider-man 120 et 121). Des flics qui posent des spider-traceur sur des lieux de crime pour faire accuser Spidey parce qu’ils en ont marre des super slips qui bâclent leur boulot et agissent en dehors de la loi. Spidey finit en taule un moment.

    • Présence  

      Marc Guggenheim a commencé sa carrière comme stagiaire chez Marvel dans les années 1990. Par la suite, il a créé plusieurs séries télé dont Eli Stone (2008–2009), Arrow (2012– 2020), Legends of Tomorrow… Il a aussi bien écrit pour Marvel (Spider-Man comme l’indique Matt, Wolverine, Punisher, Agents of SHIELD, Blade avec des dessins d’Howard Chaykin… faudra que je me penche dessus) que pour DC (Flash, Baman, JSA). J’avais lu JSA, Batman et Death of Wolverine, plutôt sympathiques.

  • Vindicator  

    Instructif et drôle à la fois. C’est sympa ces articles collectifs

  • Présence  

    La meilleure réplique à mes yeux revient à Eddy : Avant de connaitre le blog, je ne savais même pas qu’il y avait des fans de Cyclope.

    Après avoir lu vos échanges, je suis assez sensible à à l’argument relatif aux compétences d’équipe de Scott Summers.

  • Surfer  

    Dilemme pas évident je me lance;

    On peut discerner chez ces X-Men des caractères qui les opposent totalement.
    Ils personnifient à seulement eux 2 l’éternel dualisme né de la civilisation. L’opposition entre :

    1) L’instinct animal
    2) La décision consciente et rationnelle issue de l’éducation, la société.

    Pour ma part le personnage le plus attachant est Wolverine. De part sa férocité, il nous rappelle que, même si nous sommes des êtres pensants, nous sommes toujours des animaux. Darwin nous l’a suffisamment démontré.

    Ce duel instinct animal / comportement rationnel sera toujours éternel autant que durera le règne de l’homme. Même si celui-ci évolue vers l’homo-supérior. Et peu importe son degré de civilisation !

    Scott est bien trop lisse et trop fade à côté de Wolverine qui a un caractère bien plus intéressant.
    Ils sont dans la même équipe et mènent le même combat. Sauf que Wolverine doit en mener un autre tout aussi difficile: Il doit essayer de dompter ses instincts meurtriers. Il sait que le plus petit écart peut facilement le plonger dans une folie meurtrière.

  • Steve  

    Très sympa cet échange a plusieurs voix.
    On distingue aussi avec ces préférences pour les personnages l intérêt qu ont les auteurs a créer plusieurs acteurs dans une histoire :
    Faire avancer le récit
    Permettre au lecteur de pouvoir s identifier a l un plutôt qu a un autre
    Mettre des conflits et des oppositions et/ ou des difficultés pour nous permettre de se poser des questions
    Surfer très interessant le rapport a l instinct animal ou à la raison utile dans une société
    Je rajouterai que peut être Wolvie représente le contre pouvoir nécessaire à quand une loi est discutée
    Cyclope effectivement est une sorte de premier ministre toujours exposé au regard des autres.
    Il sont aussi opposés sur les choix de classe sociale : l un n a pas forcément réussi dans son couple et est toujours en vadrouille et sans attache. L autre plus sédentaire, en couple etc…
    Ensuite cyclope est aujourd’hui peut être moins populaire car complètement raté au cinéma quand wolvie a été bien incarné ( Particulièrement Logan)
    Enfin comme Logan /végéta on peut comparer la fidélité au rêve Xavier et seya /saori et phénix/ Wolverine
    Le bon élève et le bad boy

    • JB  

      D’où la couleur jaune du costume de Logan, tout s’explique !

  • Bruce lit  

    @ Matt
    Je suis d’accord. Le comics est un divertissement industriel et les Xmen semblent en roue libre depuis des années, comme un navire sans capitaine. Ce que j’ai lu du travail de Hickman sur le titre ne m’a pas enthousiasmé (j’attends de tout lire pour me faire une opinion définitive) mais reconnaissons à Marvel d’avoir réalisé qu’en nommant un réalisateur en chef sur les titres X, le choix d’une cohérence entre les titres est de nouveau là.

    Je crois que Guggenheim a aussi bcp oeuvré dans le jeu vidéo.

    @Présence : team cyclope donc ! Je reconduis donc ton CDD pour la 8 ème fois !

    @Surfer Ta chouette analyse m’a amené à réfléchir à mon rapport aux Xmen.
    Lorsque je relis le titre après des années en standby, Claremont vient de quitter le titre après 17 ans.
    Ce qui veut dire que Lobdell et Nicieza ont finalement des personnages établis et au parcours clair. A l’inverse de bon nombre de personnages Marvel passés aux mains de moults scénaristes.
    Cette tendance s’est brouillée avec le temps : les xmen n’ont plus rien d’homogène, c’était déjà notable au moment de catastrophes comme Inferno. On en reparle dans la semaine.

    @Steve : oui, Cyke est insignifiant au cinoche. Une des premières causes de mon désamour pour les franchises Marvel au cinéma.
    La comparaison avec Ikki ? Oui et non ?
    Wolverine est un solitaire aussi impitoyable que Phénix. Mais curieusement, si je devais rapprocher Wolverine d’un chevalier, je dirais Seiya pour le versant masochiste à se prendre des raclées sans réfléchir et mépriser les conséquences sur son corps. Les deux sont quand même sacrément suicidaires.
    Si je devais rapprocher Cyke ce serait Shyriu : posé, réfléchi, noble avec des problèmes de vue et une dévotion identique à Xavier / Dokko le vieux maître.

    • Surfer  

      « Ce qui veut dire que Lobdell et Nicieza ont finalement des personnages établis et au parcours clair »

      Tout à fait:
      Claremont n’est pas à l’origine des X-Men. Comme chacun sait, le concept à été créé par Lee/Kirby
      Il n’est même pas le créateur des personnages les plus importants!
      Cependant, c’est Mr Claremont qui est à l’origine de la caractérisation des personnages !
      Cela à été primordial pour en faire le succès que l’on connaît.
      Il solidifie les fondations, là où Lee et Kirby avaient échoué.
      Cette reconstruction/solidification a permis à d’autres scénaristes des développements plus ou moins inspirés.
      Malgré tout, les bases solides permettent au mythe de perdurer et ce, quelque soit le scénariste qui passe après !

    • matt  

      Pour moi c’est pour ça que ça devient une impasse absurde et de la maniaquerie de s’offusquer du moindre écart de conduite d’un personnage ou de quelques erreurs de continuité. A un moment, quand tu dois produire sans jamais t’arrêter, tu vas forcément confier la série à un mec qui soit ne connaitra pas bien, soit n’aura rien à dire, soit ne sera pas doué, etc.
      Il suffit de « sauter » ces passages qui nous ennuient. Tout en sachant éventuellement dans les grandes lignes ce qu’il s’est passé pour ne pas être largué ensuite (mais même ça, après 60 ans de Marvel, ça devient très chiant)

  • Ben Wawe  

    Difficile de trancher la question du « X-Man ultime », tant cela dépend des auteurs… et des époques, hélas.
    Je retiens cependant le très bon argument de Ash Rush : « Cyclope reste et restera le X-man pour moi, mais ce qui est intéressant c’est que en un sens Cyclope et Wolverine ont tout deux représenté chaque extrémité du « rêve » de Charles Xavier. En s’échangeant les rôles parfois. »

    Je trouve qu’il a exactement raison.

    Cyclope est le X-Man ultime parce qu’il est le premier, le définitif, longtemps le plus loyal, le plus acharné, le plus stratège, le plus efficace, le plus sûr dans son rôle.
    Mais Cyclope a failli, sombré, trahi ; il s’est trahi lui-même, en fautant. Je ne parle pas d’Emma, ici, mais bien de Madelyne, qu’il abandonne pour retrouver Jean. Scott n’est déjà plus un modèle dès ce moment-là, Morrison finalement ne fait que « confirmer » ce qui a été acté à ce moment-là. Scott n’est qu’un humain, rongé par ses émotions et envies, surtout dans le bas-ventre.
    Le rejet du père a été facilité par le nombre honteusement élevé de casseroles accrochées au cou de Charles Xavier, AvX n’est alors pas « illogique » mais la suite est longue et usante. Quel plaisir de retrouver « mon » Scott chez Matt Rosenberg, même s’il disparaît depuis.

    Partant par là, Wolverine n’est pas le X-Man ultime, évidemment. Râleur, bagarreur, rebelle, alcoolique, fumeur, obsédé, mauvais par nature, sauvage, c’est une « bête » que Charles Xavier et les X-Men apprivoisent.
    Mais celui qui est d’abord et longtemps « l’arme définitive », les fameux chevaux qu’on lâche quand il le faut… et bien, il devient l’incarnation même des X-Men.
    Ces superhéros craints et haïs, qui protègent un monde qui les hait, parce qu’ils veulent s’intégrer mais parce qu’ils ne supportent plus l’injustice… ben c’est Wolverine. L’évolution est lente, souvent inconsciente, mais c’est une évidence sous Jason Aaron, qui synthétise tout Logan jusqu’à arriver à l’évident Wolverine and the X-Men, où Logan est bien l’héritier définitif de Xavier. Son successeur, son héritier en étant l’incarnation que, oui, même un sauvage peut se civiliser – même une bête peut s’intégrer.
    Même un mutant, donc, peut devenir un héros.

    En ça, en ces évolutions contraires mais complémentaires, il n’y a pas un X-Man ultime.
    Il y en a deux ; Scott et Logan.
    Et, en outre, il faut avouer que les aventures qui les écrivent bien ensemble, ce sont très souvent les meilleures des X-Men.

    • Kaori  

      Très bonne analyse.

      Je suis d’accord que la relation entre les deux frères ennemis est un plus dans les X-Men.
      Moi aussi j’ai retrouvé « mon » Scott avec Matt Rosenberg. Et c’était chouette de retrouver le duo, comme avant…

      • Bruce lit  

        Ce qui est marrant quand on y pense, c’est que celui que l’on a qualifié de Boyscout est en fait celui qui a le plus de conflits à régler avec d’autres hommes.
        Autant avec les nanas, ça passe autant avec les garçons…
        Scott tue Xavier
        Scott se bat avec ses deux frères Havok et Vulcain
        Scott affronte Logan
        Scott se fritte avec Hank Mc Coy
        Scott défonce Apocalypse et Sinistre
        Scott affronte Logan
        Scott s’engueule avec Magnus
        Soctt recadre Bishop et Cable
        Scott affronte logan
        Scott demande à Bobby d’arrêter de dire des conneries sur le terrain
        Scott se regarde Cap America droit dans les yeux…
        Scott fait la gueule à son père déguisé en pirate…
        Scott affronte Logan…

        Pas étonnant que le mec finit par craquer !

        • Ben Wawe  

          Donc être chef et avoir des responsabilités justifie d’abandonner femme et enfant ?
          Ha. 🙂

          • Bruce lit  

            Oh Ben, ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit.
            On en reparle Jeudi : Inferno, c’est une histoire de merde créé pour disculper tout ce merdier autour de Scott.
            Les fautifs, ce sont les scénaristes pas le personnage qui aurait dû couler des jours heureux avec Maddie et Nathan.
            Me faire dire le contraire serait comme accuser Tante May de s’être trouvée sur la trajectoire de la balle pendant Civil War…

          • Ben Wawe  

            Si on ne peut plus faire de mauvais esprit ! 😀

          • Bruce lit  

            -Zaaakt-

  • Jyrille  

    J’aime bien les articles de ce format, c’est dynamique. Et il y a un vrai échange intéressant je trouve.

    La BO : même pas envie de réessayer.

  • JP Nguyen  

    J’ai beau avoir voté Cyclope, certains arguments du Bruce sont discutables.
    Je cite :
     » Si tu regardes le run de Claremont, on ne peut pas dire que le perso sauve le jeu, c’est même un boulet qu’il faut sans cesse recadrer. Il se prend des raclées en permanence. »

    Il sauve l’équipe lors de la soirée au Hellfire Club avant le Phoenix Noir. Il resauve les miches de l’équipe dans la saga des broods. Il se pose en boussole morale devant Rachel pour l’empêcher de tuer Séléné. Il tient la baraque pendant que Storm va retrouver Forge pour regagner ses pouvoirs et fait déjà, à l’époque, un bon leader, même si uniquement par intérim.
    Et tout ça, c’est pendant le run de Claremont.

    D’ailleurs, même s’ils ont eu des relations particulières dès l’ère Cockrum puis Byrne, la grande opposition Cyclope/Wolverine, elle n’est venue que bien plus tard.
    Pendant les années Claremont, les deux leaders les plus emblématiques, c’étaient Scott puis Ororo.
    Pendant l’ère Lobdell/Nicieza, Scott et Logan cohabitent dans la même équipe (Blue) et ne se tirent quasiment pas dans les pattes…
    Quelque part, l’opposition Wolvie/Cyclops s’est pas mal faite au détriment de Storm, rétrogradée dans le décor ou en épouse pas du tout convaincante de T’Challa…

    • Bruce lit  

      Touché JP. 1 Point.
      Tu as raison. Bon si je voulais être de mauvaise foi, je dirais que tes derniers exemples se déroulent après le départ de Scott.
      Et que durant le Hellfire Club se fait tabasser, ce n’est pas encore la machine à tuer qu’il va devenir. Il s’agit d’une diversion qui permet à Cyclope qui,lui, pour le coup libère ses copains.
      Sur les Broods, oui tu as raison, son rôle est vraiment majeur et plus convainquant à mes yeux, puisque c’est l’apparition de son facteur guérisseur. C’est une saga que j’ai vraiment appréciée il y a moins de 5 ans, auparavant, c’était trop spatial pour moi.

    • JB  

      Dans mes souvenirs, c’est surtout Binaire qui sauve les X-Men de leur infection par les Broods, Wolverine était prêt à les snikter (sa solution par défaut, encore plus si le client est une rouquine). Pour « tenir la baraque », je crois me souvenir de Havok, seul dans la base australienne, qui jette une canette à l’image de Logan pour avoir laissé l’équipe exploser.

      • JP Nguyen  

        Euh, Wolverine avait été envoyé par les Editors dans sa propre série…
        Rogue disparue suite au combat contre Master Mold, Longshot quittant l’équipe, Storm tuée pendant le combat contre Nanny… c’est un peu gonflé de tout mettre sur le dos de Logan, il ne pouvait rien faire, Papy Claremont avait décidé de désintégrer l’équipe..

    • Jyrille  

      Voilà, sa partie dans le Hellfire Club suffit à me faire préférer Wolvie. Il y va tout seul, et il les sauve toutes et tous.

      • JB  

        Je viens de relire les épisodes. Phénix se libère de l’emprise du Cerveau lorsqu’il « tue » Cyclope. Elle aurait délivré les X-Men même sans l’arrivée de Serval, qui détourne simplement l’attention du Club pendant quelques instants au début d’UXM 134. Le grand oeuvre de Logan dans cette saga est de mutiler des sous-fifre qui n’ont pas son facteur guérisseur.

    • JB  

      Ah, j’avais pas vu : Serval, boussole morale devant Rachel pour l’empêcher de tuer Séléné. Nous sommes bien d’accord, sa solution pour empêcher un meurtre est d’éventrer sa coéquipière, ce qui va conduire Phénix II chez Mojo ?

  • Matmout  

    Ni l’un, ni l’autre ! Iceberg, c’est la vie 😀

    • Bruce lit  

      Un nouvel ami pour la vie ! Iceman fan since 1979 !

  • Eddy Vanleffe  

    J’ai craqué sur la foi d’un article de Doop chez la distinguée concurrence^^ j’ai chopé les X-Men intermédiaires de Mattew Rosenberg et Larocca.
    C’est TRES TRES BIEN.

    oui Bruce je sais : ARTICLE!

    • Kaori  

      Tu parles de la partie juste avant Hickman, avec le retour à la vie de Cyclope ?

    • Bruce lit  

      Bof…
      Les dessins sont chouettes mais c’est quand même décousu et inintéressant au possible.

      • Eddy Vanleffe  

        Je ne trouve pas…
        C’est un secret pour personne, la franchise X est en panne,
        c’est sûrement parce que de base la franchise n’a plus rien à dire, l’époque n’est plus non plus à revendiquer son humanité mais bien à morceler cette humanité en fractions de plus en plus petites pour qu’ils puissent se quereller indéfiniment, le message inhérent à la série est mort, sacrifier sur l’autel du progrès du fascisme appelé en raccourci « progressisme ».
        ainsi désormais Ororo harangue les foule comme une prédicatrice folle acclamée par la foule qui scanne « Mutants » comme d’autres pouvaient hurler « Sieg heil! »
        la douleur ressentie à la vue de cette planche fut presque physique.
        MAIS
        un comics c’est une aventure par mois quoi qu’il arrive et ça pour tout le monde de la chaussette verte à Spider-man quoi qu’il arrive.
        On peut claquer la porte, parce qu’on est plus la public visé, mais il arrive parfois qu’un récit remonte à la surface
        depuis le run de Bendis, on sent que les auteurs ont le besoin de s’excuser du bordel… Lemire est au fraises, rien à sauver.
        Guggenheim tente l’hommage à Lobdell, ça me le rend très sympatoche Mais, j’ai la sensation qu’ils font du surplace…
        Brisson et Rosenberg tentent le tout pour le tout, conscients que la continuité est devenues nawak, ils jouent avec les conventions (deux résurrections quand même) et déploient toutleur amour de la franchise pour écrire le récit qu’il auraient voulu lire je crois.
        En ceci: ça matche!.
        j’étais prêt à me les faire sur le retour de Cyclope (forcément capillotracté) et au bout de quelques pages, je ne pouvais plus leur en vouloir. Comment critiquer des gens qui demande pardon alors que c’est pas eux les fautifs?

        • Bruce lit  

          Il y a de bons passages, de bons moments et de bons dialogues, notamment où Scott Summers décide de faire des Xmen une équipe démocratique. Mais ce ne sont que des intentions et honnêtement je n’ai pas trouvé les enjeux intéressants. Ce n’est pas nul mais ça reste très banal. J’ai aucune inspiration pour écrire là-dessus.
          Matt, il y a un focus sur Emma Frost qui te plairait.

          • Matt  

            Ok

            En même temps Bruce, je crois que ce que tu cherches chez les X-men, c’est foutu, tu peux plus l’avoir.
            Pas avec cette continuité. Pas avec tout ce qui s’est passé depuis que tu n’aimes plus.
            A part un truc hors continuité peut être. Mais tu es clairement dans la position du mec qui exige un truc que même un grand auteur aurait du mal à te fournir tant c’est le merdier dans cette franchise.

          • Bruce lit  

            Oui, c’est ce que je pense aussi. La série ne m’apporte plus rien.

          • Eddy Vanleffe  

            Quand c’est cassé, c’est cassé… surtout chez toi Bruce…
            Pour ma part j’ai lu une scène qui m’a fait dire…tiens? la bête bouge encore? puis une autre, puis un très méta « Fuck you Bendis!^^ », des hommages explicites à Claremont, je veux dire Claremont, pas Clarmont/Byrne selon la légende que le père Chris est un imposteur… du coup je me suis intallé sur mes oreillers et me suis laisser aller, un peu rab’ du bon vieux Cyclope, Wolvie, Jean, un bonne scène d’Ororo… un cyclope impérial quand même…

          • Matt  

            Bon mais c’est quoi précisément que tu as lu ? J’arrive pas à saisir.
            Uncanny X-men version 2019 ? Avec l’histoire comme quoi les X-men sont presque tous morts ?
            Ces trucs là ?
            https://www.mdcu-comics.fr/comics/mag-vf-14979-panini-comics-x-men-2020-x-men-1/

            Parce que y’a pas du tout Tornade là dedans j’ai l’impression. Dès le début elle est présumée morte. T’as débuté avant le numéro 11 donc. Et t’as pas encore fini.

          • Eddy Vanleffe  

            alors si on veut faire les choses bien sur le run de Rosenberg et Brisson
            il faut les magazines panini suivant (j’en ai chié parce que quand même un jeu de piste pareil, c’est chié…)
            100% RESURRECTION DU PHENIX (une mini avec pas mal d’explications)
            FRESH START X-MEN 9-10-11 ( Uncanny x-men 1-10+annual 1)
            pour une raison que seuls les chamans pachtous peuvent comprendre, ils ont relancé leur magazines JUSTE AVANT Hickman et on se retrouve avec
            X-MEN 1 à 3 (uncanny X-men 11à 22)
            tout ça raconte quatre arcs
            1-le retour de jean grey
            2-un dernier baroud ‘honneur des Xmen made in Guggenheim contre Legion et Nate grey
            3- Cyclope revient et il récupère son sens de l’honneur, il croise Wolverine et il vont reconstruire tout ce qui est détruit et commence par les jeunes recrues
            4-une intrigue qui va remettre la série sur ses fondamentaux et qui aurait pu servir et de conclusion et de nouveau départ sur les bons rails( ‘enfin ceux que j’aime)
            puis….
            Hickman où un Xavier motard fait du jardinage psychédélique sur Krakoa tout en fondant une nouvelle secte dont les préceptes sont ceux d’Apocalypse, tout en confessant vouloir kidnapper les enfants mutants à leurs parent sous races… Magneto se bourre la gueule pour oublier que lui même est un gros loser modéré face à tous ces fascistes, mais ne vous inquétez pas lecteurs…il y un plans très étudié…il vous sera fourni dans une quinzaine d’épisodes avec un « powerpoint » téléchargeable sur eugénisme. com… ah oui Jean Grey, se tape Cyclope ET Wolverine, mais Cyclope il s’en fout il a encore la clé de la chambre d’Emma qui fait quand même plus trucs dégueulasses…
            pendant ce temps les anciennes conquêtes de Cyclope montent un blog pour dénoncer le système mutant de harcèlement qui a fait de Scott un « womanizer » de premier bourre…

          • Matt  

            Euh…ok.

            Enfin le Hickman que tu décris c’est APRES les revues mentionnées^^

            Je me disais aussi…j’ai pensé un moment que les X-men 1 à 3 de Panini c’était tout le run de Rosenberg (qui commençait donc au numéro 11)
            Mais en fait non, ils ont juste rebooté n’mporte où…

            Bon cela dit ça m’a bien calmé là. Je crois que je n’ai plus envie d’essayer^^

          • Eddy Vanleffe  

            On aura l’occasion d’y revenir cher collègue!

    • Matt  

      J’avais laissé sous-entendre que ça pouvait être sympa aussi.
      Mais j’ai peur du background nécessaire pour lire le truc. J’ai rien lu depuis la fin des X-men de Aaron en gros.
      Si on a droit à 40 versions alternatives du même perso, un Wolverine « old man », une Tornade bébé, une Jean Grey vivante, un Diablo en 2 exemplaires, un Colossus qui a fusionné avec une entité mystique ou whatever bullshit de ce genre…je vais instantanément décrocher.

      Mais si Bruce dit bof, ça peut vouloir dire que c’est intéressant^^

      • Eddy Vanleffe  

        non on est plutôt dans un recentrage. un retour au canal historique. bien sur il faut des prérequis quelque part (on est dans les comics de plus de soixante ans…)…
        Il y a le cable que je ne sais pas trop d’où il sort… (à priori, c’est un voyageur temporel qui a pour mission de réparer l’espace temps et ben il a du boulot.. je crois que c’est lui qui renvoie justement les gamins dans leur époque…
        Wolverine est revenu aussi… j’ai jeté un oeil au retour par Soule mais c’est tellement de la merde, que je dirais de ce satisfaire de « c’est Wolverine il est immortel de toute façon »^^

        • Matt  

          Non mais je m’en fous à la limite que Cyclope et Logan soient revenus vu que j’ai pas lus leur mort^^ C’était visiblement de la merde de toutes façons donc je fais comme si ça n’avait pas existé.
          Ce que je crains c’est les trucs du genre « Jean Grey est en vie » vu que là par contre j’ai lu sa mort qui date de Morrison…et pas envie de lire sa résurrection.

          Il n’y a pas trop de machin super bizarre comme des mondes alternatifs nouveaux, des personnages en double exemplaire et tout ça ?

          Et tu as TOUT lu ? Les épisodes 11 à 22 ? Il n’y a pas non plus de cross-lectures à faire ? Genre un truc qui serait expliqué dans une autre série écrite en parallèle et qu’on pige rien si on ne la lit pas ?

          • Eddy Vanleffe  

            pas de crossover je crois… non j’ai pas tout lu
            en revanche j’ai commandé la résurrection de jean Grey… c’est un délire, c’est évident mais pas plus que sa mort sous Morrisson par attouchement du poignet…
            le truc c’est de faire revenir les personnages « aimés »‘ pas les détritus qu’ils ont fini par devenir.

          • Matt  

            « c’est un délire, c’est évident mais pas plus que sa mort sous Morrisson par attouchement du poignet… »

            Bah si…une résurrection c’est toujours plus du délire qu’une mort…
            Attouchement du poignet ? Ouais bon tu sais que tu peux mourir en buvant un truc aussi hein ? ça s’appelle du poison^^ Pas besoin que la mort d’un perso soit grandiose. Captain Marvel est bien mort du cancer, sans baston de l’enfer épique^^

            Enfin Jean Grey est revenue trop de fois, j’en ai ras le bol d’elle.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *