Des robots oui, mais à tout prix ? (Transformers / Terminator)

TRANSFORMERS / THE TERMINATOR par Collectif

Un article de EMMANUEL BALLANDRAS

VO: Dark Horse

VF : Vestron

It could be yours !
© Dark Horse et Vestron

Des fois, la pub a quand même du bon ! Lors d’un passage sur Facebook, j’ai découvert que VESTRON republiait certaines franchises des années 80. Ayant grandi pendant cette période, j’ai été naturellement baigné dans la culture geek de cette époque, notamment avec des dessins animés tous aussi formidables les uns que les autres.

J’ai toujours eu un regret cependant concernant les TRANSFORMERS :  je trouvais la série géniale mais je me disais que la voix française d’Optimus Prime était ridicule et surjouée. Et dire que j’adorais le doublage de Francis Lax, notamment dans le Muppet Show! Bref…

En tout cas, cette histoire de robots qui pouvaient se transformer en véhicules, c’était vraiment une excellente idée, et sur le plan marketing, ça marchait très bien. J’avais réussi à choper en jouet Optimus Prime lors d’un Noël, et on pouvait avoir quelques Transformers petits modèles pour pas cher. L’avantage quand on est gosse c’est qu’on peut mélanger les jouets entre eux, et se faire de véritables crossovers de folie. Je pouvais donc allègrement mélanger mes TRANSFORMERS avec mes GOBOTS ou mes MAÎTRES DE L’UNIVERS.

Puis le temps a passé et je suis devenu adolescent. J’ai découvert les films d’action typiques des années 80. Et s’il y en a un qui m’a vraiment impressionné, c’est bien le premier TERMINATOR. Le scénario n’est pas là pour rigoler du tout, la BO est devenue mondialement connue, et ce qui aurait pu être un film d’action parmi tant d’autres est devenu un véritable mythe ( avant de vivre une lente descente aux enfers dont le dernier épisode a été abordé sur le présent blog par notre Bruce national).

Lors de mon dernier passage dans ma librairie toulousaine, j’ai vu la couverture d’un crossover TRANSFORMERS / TERMINATOR, je me suis dit que ça pouvait l’occasion de faire un petit bond dans le passé à l’époque où je faisais mes propres histoires avec les jouets qui me passaient sous la main.

Avertissement : des cyber-spoilers seront obligatoires à partir de maintenant dans cet article !

© Dark Horse

Dans le futur, presque tous les êtres humains ont été décimés de la surface de la terre. Par les machines ? Oui, mais pas n’importe lesquelles : des machines originaires de la planète Cybertron! Ces engins appelées TRANSFORMERS sont des robots géants ( certains font la taille d’un immeuble de 3 étages) et sont capables de se changer rapidement à l’envie soit en simili humanoïdes ( un corps mécanique avec une tête, des bras, et des jambes) soit en véhicules. Organisés dans une hiérarchie dictatoriale impitoyable, ces TRANSFORMERS ont une personnalité qui est propre à chacun, mais sont aussi capables de ressentir des émotions et des sentiments d’appartenance selon leurs aspirations ( souvent guidées par des conflits d’intérêts égoïstes ou ambitieux).

Avant de périr, les plus grands scientifiques humains ont cependant eu le temps de créer une intelligence artificielle nommée Skynet pour défendre les humains. Cette IA a su produire quelques machines de combats pour s’attaquer aux Cybertroniens. L’engin de guerre le plus fabriqué par Skynet est un endosquelette modèle T-800. Son but ? Éradiquer tous les Transformers !

La riposte des humains s’appelle Skynet
© Dark Horse et Vestron

Malheureusement les robots géants sont beaucoup trop forts et savent vite s’adapter. Les T800 ne sont pas assez puissants, ni assez nombreux malgré les usines de production qui tournent à plein régime pour les fabriquer. De plus, seul Skynet peut-être appelé IA, là où les T800 réagissent trop logiquement et froidement selon des stratégies préétablies.

Skynet décide alors de créer une machine qui permettra à un de ses robots de partir dans le passé et d’arriver au moment où les TRANSFORMERS ont débarqué sur terre! La mission de ce TERMINATOR consistera à intercepter à lui tout seul les Cybertroniens en les détruisant peu avant leur arrivée, quel que soit le prix à payer ( y comprit en pertes humaines). Un exemplaire de T-800 est donc expédié dans le passé, se retrouve à poil en 1984 devant un café-bar, et embarque de force une serveuse appelée Sarah Connor. Elle devra guider son mystérieux ravisseur vers un lieu tout aussi inconnu. Mais là, les choses ne vont pas se passer comme le prévoyait le voyageur du futur!

Comme je disais en introduction, je ne vais pas bouder mon plaisir de pouvoir assister à un crossover entre deux franchises qui me plaisent beaucoup. Le TERMINATOR porte vraiment bien son nom : il n’arrête jamais sa mission jusqu’à son accomplissement ! Quand aux TRANSFORMERS, les revoir en dessin me satisfait grandement !

Le scénario écrit par 3 personnes est plaisant car on n’assiste pas à une simple resucée de tout ce qui a fait le succès des 2 franchises. Même si le scénario de TERMINATOR sert de terreau primaire, il réussit à rendre le mélange original et attirant, et on assiste petit à petit à la guerre intestine des Cybertroniens.

L’autre force du scénario vient du fait qu’on n’assiste pas une succession idiote de combats idiots entre le T800 et les TRANSFORMERS. J’avais un peu peur de voir un récit semblable à un film de série B typique des 80’s, où on tape d’abord et on essaye de réfléchir un peu après. Mais à mon grand soulagement, ce n’est pas le cas. De plus, proposer l’idée de faire de Skynet le sauveur de la race humaine est une excellente idée.

Tous les Cybertroniens sont-ils mauvais ?
© Dark Horse et Vestron

Mais mais mais… petit souci : une fois le bouquin terminé, on n’a pas forcément envie d’y retourner. Bien que sympathique, rien ne m’a fait bouleversé, ni spécialement marqué. Se dire qu’un scénario écrit à 6 mains donne un résultat plaisant mais sans plus, ça fait un peu gâchis. De plus, ce n’est que vers la fin de l’histoire qu’on se dit que le soufflé qui avait tendance à tomber recommence à monter.

Certaines facilités de dialogues et quelques vannes sont un peu trop fan-service, ce qui m’a donné ( peut être à tort) l’impression que les scénaristes veulent justement convaincre à tout prix les fans des 2 franchises. J’aurai préféré au contraire qu’on parte davantage dans l’originalité car il y avait matière à ça. Tout cela est assez secondaire, la trame principale restant bonne (mais sans franchir pourtant la mention du passable).

Pour les dessins, Alex Milne sait ce qu’il fait ! Cela fait plus de 15 ans qu’il croque notamment les Transformers, leur donnant un aspect moitié vivant, moitié robot très convaincant. C’est d’ailleurs en grande partie pour cela que je relirai plus tard cette aventure. Certains traits sont parfois trop appuyés et gras à mon goût de chochotte, et les visages des êtres humains sont tous un peu trop uniformes. Mais cela plaira au plus grand nombre. Perso, ça me convient suffisamment, et je ne crie pas au scandale du tout!

Autre petite remarque : Sarah Connor ne brille pas vraiment dans cette aventure, mais joue les seconds rôles. Certains pourraient voir cela d’un mauvais œil, et d’autres comme votre humble serviteur s’en fichent car l’histoire est suffisamment étoffée pour ne pas ressentir cela comme une tare.

Au final, si les 2 franchises vous plaisent, que vous êtes bon client du fan-service, et que la patte artistique du dessinateur vous plaît, alors allez-y allègrement ! Les autres liront l’aventure avec une pointe de nostalgie vite passée une fois la dernière page lue.

Le T800 n’a pas d’alliés, seulement des opportunités de réussir sa mission !
© Dark Horse et Vestron

LA BO :



27 comments

  • Tornado  

    Si j’ai baigné dans ces deux univers à la même période (adolescente) que toi, je n’éprouve guère de nostalgie à cet endroit en particulier. Pas comme avec d’autres choses.
    De la même manière, je n’ai jamais été attiré par les comics avec les aliens, les Predator ou les Robocop. Je passerai donc mon tour. Mais je l’ai bien lu quand même avec plaisir, ce dernier article du Sieur Manu ! 🙂

    La BO : Ah oui, c’est vrai que c’est devenu un tube cette BO ! Je n’écouterais pas ça volontairement mais c’est bien choisi pour l’article ! Il est connu le guitariste ?

    • Manu  

      À ma connaissance non il n’est pas ultra connu ce gratteux. Du moins c’est la première fois que j’en entendais parler personnellement.
      Merci d’avoir lu l’article en tout cas 🙂

  • Surfer  

    Manifestement, on a eu les mêmes intérêts d’occupation durant notre enfance et notre adolescence 😉.

    Je pourrai effectivement être la cible de l’exploitation de ces franchises.
    Sauf que non…Je ne suis pas client.
    Cette douce sensation de nostalgie ne m’atteint pas.
    Pour que cela fonctionne avec moi, il me faut les jouets d’époque, l’animé ou le film original !
    Il faut que cela puisse me rappeler l’histoire de mon enfance. Mon histoire !

    Autant te dire d’emblée que ce crossover moderne a tout pour me faire fuir.
    D’une part car je suis adulte maintenant et je suis passé à autre chose.
    Et d’autre part j’aurai trop peur d’être déçu par ce que l’on peut faire , dans un seul but commercial , de nos rêves d’enfants.

    La BO: je ne connaissais pas cette cover de la bande originale de Terminator. Ça sonne vachement 👍

    • Surfer  

      Ça sonne vachement BIEN

      • Manu  

        Devenir adulte ? Jamais de la vie pour ma part ^^
        Plus sérieusement, je pense que certains médias sont plus aptes que d’autres à répondre à un bon résultat lors de leur transposition.

  • Présence  

    Aaah !!! L’effet puissant et imparable de la nostalgie…

    J’ai également souvent succombé à la promesse d’appariement improbable entre des univers qui n’étaient pas faits pour se rencontrer.

    Se dire qu’un scénario écrit à 6 mains donne un résultat plaisant mais sans plus, ça fait un peu gâchis. – Je comprends ce sentiment.

    Quoi qu’il en soit, je reste épaté par la longévité de ces deux franchises en BD.

    • Manu  

      Je reste également très surpris de la longévité de la franchise Transformers. Un peu moins pour Terminator. Pour l’histoire du scénario de ce comics, cela ne concerne évidemment que mon goût personnel hein?

      • JB  

        Ce qui est étonnant, c’est que Simon Furman n’ait pas participé à l’aventure. Grand artisan des comics Transformers quel que soit la maison d’édition, il a également écrit du Terminator.

  • Eddy Vanleffe  

    Les planches ont l’air cool!
    bon moi j’avoue les Transformers et tous les dessins animés américains des années 80, je ne les supporterait pas enfant, les voix étaient suraiguës, ridicules souvent, et il y avait une toujours une leçon de morale à base de lavez vous les mains avant de passer à table… je fuyais littéralement ces programmes (Mask, Jem, Musclor, Cosmocats , Silverhawk, Tortues Ninja…)
    plus vieux j’y ai parfois vu une certaine dimension visuelle très riche mais flingué par ces fameux scénars sans aucune évolution (jamais Skeletor ne se fait vraiment battre par exemple…)
    j’attends de ce fait le prochain reboot des Maîtres de l’univers et d’y découvrir une vraie histoire.

    cette version comics semble être totalement gratuite et faite de fan service pourtant ça fait sens, du coup je suis tenté…
    Bravo Manu.
    super BO
    j’ai une idée, pourquoi tu ne ferais pas des BO exclusives à la guitare de temps en temps?

    • Jyrille  

      Ah voilà, MASK ! Gamin, je regardais ça avec avidité, ainsi que Jayce, Cosmocats et Les maîtres de l’univers. Mais tu as raison, ils ont vite trouvé leurs limites, que ce soit du côté de l’animation que des scénarios.

    • Manu  

      Merci beaucoup pour ton avis Eddy. Moi aussi j’attends impatiemment le prochain reboot des MOTU.
      Pour l’histoire des BO à la guitare, j’y ai pensé il y a quelques années en arrière. Mais au vu du nombre de collègues qui se font régulièrement striker gratuitement par les robots fascistes de YT et FB, ça a littéralement refroidi mes ardeurs.
      Va-t’en savoir si Skynet n’est pas déjà en route avec ces IA à la con!

  • Jyrille  

    Je n’avais jamais entendu parler de cette bd, merci pour le coup de projecteur Manu ! Cela dit elle ne m’intéresse pas vraiment car je n’ai tout simplement jamais regardé les Transformers. Déjà à l’époque, la franchise ne m’intéressait pas. J’étais fan de POLE POSITION, cela me suffisait en fantasmes mécaniques (par contre je viens de vérifier, il n’y a eu que 13 épisodes ! Je crois qu’une autre série dans le genre me plaisait aussi, mais je ne retrouve pas là).

    Par contre j’adore les deux premiers TERMINATOR que je dois revoir, cela fait trop longtemps. En tout cas je peux dire que j’aime les scans et qu’en effet, l’idée de base de cette bd est plutôt bonne.

    La BO : super bien fait, bon boulot ! Ce thème reste en effet un classique.

    • Manu  

      On a regardé tous les deux les mêmes dessins animés à l’époque 😀 je comprends ceux qui en sont revenus depuis, mais je fais partie des personnes qui est en garde un tendre souvenir, quitte à devenir faible ^^

  • JB  

    C’est un peu la tare des comics Terminator, la majeure partie fonctionne sur une redite du premier film (reproche que l’on peut faire à nombre de franchises d’ailleurs, notamment les titres Alien).

    • Manu  

      Excellente remarque en effet. Un peu de nouveauté ne ferait pas de mal, mais difficile de trouver des scénaristes dignes de ce nom sans que cela devienne une caricature ni un nanar

  • JP Nguyen  

    Gloire et louanges à toi, Manu, pour avoir ajouté un autre article Transformers sur le blog !

    Je dois avouer que je ne me suis jamais vraiment intéressé aux adaptations comics de la franchise, c’est davantage via le dessin animé et les jouets que j’ai vécu cette passion quand j’étais gosse.
    Un crossover avec Terminator ? Vu de loin, ça me semble bancal, par rapport aux échelles de pouvoirs… Et puis, dans la franchise Terminator, il y a un sentiment d’urgence désespérée, pour éviter la fin du monde… Ca clashe avec mon souvenir des Transformers, gentil DA des années 80, plein de bons sentiments qui donnent de l’urticaire à Eddy (je peux comprendre, mais à choisir, je préfère un message positif à un truc totalement débile).

    Dans la même veine d’exploitation des dessins animés des eighties, je m’étais pris MoTU/Thundercats, une mini en 4 parties qui ne cassait pas trois pattes à un canard mais qui faisait bien le job.

    • Manu  

      Grand merci JP, ça fait plaisir ! J’aimerai bien justement voir ce que donnerai la license Transformers sous un angle beaucoup plus sérieux ( non pitié, ne me parlez pas des films de Mickaël Bay). Je suis sûr que ça serait très intéressant.

      Sinon j’ai investi récemment dans un crossover MOTU/Injustice que j’ai acheté sans conviction. Et franchement ça envoie le pâté !

  • Matt  

    Moi ce genre de passion nostalgique, c’est typiquement celle que je « revis » au travers de quelques figurines.
    Plutôt que des BD ou comics qui seraient difficiles à lire ou prendre au sérieux, ou simplement apprécier avec la même candeur que lorsqu’on est gosses.

  • Matt  

    Enfin je n’ai aucune nostalgie pour Transformers que je n’ai jamais vraiment vu (et j’aimais pas les robots géants contrairement à plein de gamins^^ Les monstres géants oui ! Les robots non. Pas géants du moins. Et pas avec ce look humanoïde constitué de cubes grossiers. Un Terminator squelettique ? oui je préfère^^)
    Mais je disais ça parce que j’ai moi aussi mes madeleines d’enfance mais bon…je préfère avoir une affiche, une figurine, ça évoque mieux le souvenir sans devoir lire des trucs qui ne nous accrochent plus en tant qu’adulte.

    • Manu  

      Oui selon les médias je trouve que certaines licences s’adaptent mieux que d’autres. Bon là c’était un petit caprice que je ne regrette quand même pas 😉

  • Bruce lit  

    Je ne suis pas fan de tous ces univers étendus, quels qu’ils soient. Star Wars pour moi c’est au cinéma, Metal Gear sur ma console. Seul le Alice cooper chez Gaiman m’avait convaincu.
    Mais le dessin ont l’air chouettes et le scénario pas totalement neuneu. A l’occasion, why not.
    Merci pour tous ces papiers Manu faciles à lire et à apprécier et comme le chantait le Prohphète : ON SE RETROUVERA.

  • Kaori  

    Le dernier article de Manu :'( …
    T’es sûr que tu veux pas en faire un sur le crossover MoTH/Injustice ?? En guest ??

    Bon, alors moi, les Transformers, j’ai jamais regardé. Mais jamais. Par contre, je regardais Gobots et j’aimais bien, allez comprendre pourquoi.

    Terminator, j’ai d’abord vu le 2 au cinéma, puis le 1 à la télé (comme pas mal de sagas de l’époque, c’est ça d’être née en 79 !!). Les autres films n’existent pas.
    J’adore la BO de ces films.
    Mais comme tu t’en doutes, je ne suis pas cliente de ce genre de lecture. Mais j’ai beaucoup aimé ton analyse.
    Reviens nous voir, hein ??

    • Manu  

      Promis je reste dans les parages Kaori. Et quand le temps me sera donné, je proposerai parfois un petit truc en amuse-bouche pour les pros qui sont plus calés que moi dans le domaine de la bd ^_^

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *