Interview Alicia FIORUCCI

Interview Alicia FIORUCCI

Propos recueillis par BRUCE LIT

La première fois que j’ai entendu parler d’Alicia Fiorucci c’était dans BEST 1. Son visage félin et affûte, son costume rouge, son attitude, tout m’évoquait chez elle le Alice Cooper époque WELCOME TO MY NIGHTMARE.
J’avais bon ! En allant sur sa page, je découvrais ses reprises de EIGHTEEN, Iggy Pop, les Clash et des Runaways.

C’en était trop ! Je me procurais illico son 1er LP WELCOME TO MY FUCKING WORLD, un disque attachant et séminal. De l’écoute à l’interview il n’y a qu’un pas de Mosh’ pour se jeter sur la belle en espérant en ressortir vivant!

Salut Alicia. Je t’ai découverte dans BEST 1 et tout de suite, en voyant la pochette de ton LP, je me suis dit que tu étais la fille que Joan Jett et Alice Cooper n’ont pas eue !

Oh rien que ça merci beaucoup pour cette entrée en matière et merci à Best pour la connexion !

Tu as même le logo de SCHOOL’S OUT (un cœur avec un poignard planté dedans) tatoué sur ta cuisse.  Que représente Cooper pour toi et quels sont les albums que tu affectionnes ?

Effectivement pour le logo , je me suis inspirée de SCHOOL’S OUT et aussi du Black Heart de Joan Jett. Pour la typographie du nom Alicia F !, je voulais quelque chose qui se rapproche de celle de l’écriture de DRACULA de Francis Ford Coppola (un de mes film et livre favoris).
Pour Alice Cooper, c’est un « amour » musical qui dure depuis mes  14 ans, la première chanson que j’ai entendue de lui c’était ELECTED, le hard rock m’a frappée à l’adolescence pour ne plus jamais me quitter. La preuve ! J’ai vu 3 fois le Coop’ sur scène et à chaque fois c’est grandiose, on en prend plein la face.

Concernant les albums j’aime globalement vraiment toutes ses périodes ça va de SCHOOL’S OUT en passant par LOVE IT TO DEATH, KILLER mais aussi HEY STOOPID !, TRASH, THE LAST TEMPTATION en faisant un détour par BRUTAL PLANET , THE EYES OF ALICE COOPER et le dernier en date DETROIT STORIES.  J’ai juste un peu plus de mal avec la période Zappa un peu trop rock fusion jazz pour moi.

Alicia Cooper ?
©Thierry Lerendu

Tu racontes en interview l’importance de Bowie sur ta carrière. Tu nous remets une pièce dans la machine ?

Bowie je l’ai connu grâce à une émission qui passait sur le câble, sur Canal Jimmy, qui se nommait le Rock Press Club. C’était une table ronde présidée par Philippe Manoeuvre, de chroniqueurs et journalistes autour d’un sujet sur un courant du rock. C’était le glam rock qui était à l’honneur ce jour là.  REBEL REBEL a retenti et ça été le coup de foudre immédiat. Une autre belle claque pour l’adolescente que j’étais ! De plus, mon oncle, Robert Fiorucci (à qui le disque est dédié) m’a emmené le voir en 2003 au Galaxie d’Amneville (57). C’était magnifique ! Son ZIGGY STARDUST était tellement fantastique ! Un concert mémorable. Il manque dans le paysage rock actuel mais il laisse un bel héritage auditif et visuel car il regorgeait de créativité.

WELCOME TO MY FUCKING WORLD commence avec HEY YOU ! Tu y invites ton auditeur à boire ta pisse et manger ta merde.  On peut dire que tu sais y faire pour te présenter ! C’est la faute des Ramones ?

J’invite surtout tous les mecs qui m’ont manquée de respect à déguster. Comme tu dis c’est une sacrée introduction, la dentelle c’est pas trop le genre de la maison. De plus, en tant qu’amatrice de GG Allin c’était aussi un clin d’oeil à sa poésie fleurie. Je suis ravie que tu aies trouvé l’ambiance “ramonesque” car c’était bel et bien le but sur ce titre.

Like a kick in your head !
© Armando Carvalho

Ta reprise de CHERRY BOMB est formidable.  Tu t’appropries totalement cette chanson de Kim Fowley et Joan Jett !

Merci beaucoup pour ton ressenti sur ma seule et unique reprise de l’album. C’est un titre qui m’a beaucoup accompagnée durant mon parcours de rockeuse. Dans ma bagnole, dans mon appart, sous la douche, aux toilettes, enfin bref, c’est une chanson qui fait partie de moi. Ce gimmick « ch-ch-ch » est tellement tubesque et délicieusement entêtant. De plus, j’avais envie de rendre hommage aux pionnières du rock glam punk les Runaways. Ce groupe était fascinant et a ouvert la voie pour beaucoup de filles voulant électriser le monde. 

CITY OF BROKEN DREAMS est une bien belle ballade garage avec des castagnettes…

Oui une petite ballade dans ce monde de dynamite ne fait pas de mal à personne. Sur ce titre j’exprime mes désillusions, ça n’a pas toujours été évident le changement de région car j’ai déménagé de Lorraine en IDF, il y a 5 ans et beaucoup de choses ce sont bousculées et les comportements des gens ont parfois changé à mon égard. Pour cette chanson, le rythme plus lent était de bon aloi, un peu comme si je marchais un jour gris, sur les pavés, sous la pluie. On a voulu aussi ajouter des castagnettes pour un peu d’originalité et une petite pensée à Phil Spector ; ravie que tu les aies perçues.

KILL KILL KILL c’est votre hommage à Iggy Pop ?

Ouais le titre peut faire penser à la chanson KILL CITY de notre ami Iguane, C’est le morceau le plus rentre dedans de l’album. Un vrai boulet de canon! J’avais un message fort à adresser à nos dirigeants de tout poil. Y en a un peu marre de se faire bouffer par le capitalisme à outrance, on en perd les vraies valeurs humaines, ça m’attriste et me révolte. Après, je sais bien que je ne changerai pas les choses à mon petit niveau mais au moins c’est dit et évacué. Mes textes sont aussi une catharsis, un exutoire. De plus, si ça peut aussi faire réfléchir quelques personnes, ce serait bien.

She Loves Rock’nRoll
©Thierry Lerendu

Si je devais te faire un reproche, je trouve que la batterie de WELCOME TO MY FUCKING WORLD sonne souvent métallique… C’est paradoxal pour quelqu’un qui n’aime pas la musique compressée.

Alors là sur les ressentis de son c’est toujours sujet à de la subjectivité. Certains aiment d’autres moins, c’est un peu comme le dicton « les goûts et les couleurs … ». Après, j’aime beaucoup recueillir les impressions d’autrui dès lors où le propos est constructif. Ce qui est justement le cas. Après oui je ne suis pas très fan de la musique compressée , rien ne vaut un vinyle ou un cd.

Il n’existe pas encore de clips de toi sur la toile, ni de chaine Youtube : c’est dommage, tu restreins considérablement ton audience.

Un premier clip officiel, sur la chanson HEY YOU ! va voir le jour très prochainement. Avec les restrictions de toutes sortes liées au covid, ce n’était pas facile de tout organiser. D’autant plus qu’en tant qu’indépendant complet on a moins de latitude pour le financement. Faut donc tout gérer et les planètes commencent à s’aligner.

Concernant la chaîne Youtube , y en a une mais qui date de l’époque où j’étais animatrice radio. Parce qu’avant de me lancer sur les planches, j’ai eu 2 concepts d’émissions sur des radios en Lorraine. Il faudrait que j’actualise tout ça avec mes activités du moment et d’ailleurs le 1er clip inaugurera le renouveau  de la chaîne d’Alicia.

Après je n’ai pas mis mon album sur les plateformes non plus car j’ai envie de « forcer » les gens à revenir aux vraies valeurs des choses. La musique par MP3 sur ces plateformes est pour moi du pur consumérisme, ce n’est pas palpable, il n’y a pas de livret. Tu ne peux donc pas t’immerger dans l’univers du groupe. C’est une manière jetable d’écoute de la musique, à mon humble avis.

De plus on a investi des ronds dans la réalisation de l’album et donc je ne veux pas que les ventes soient court-circuitées par ces outils informatiques qui amoindrissent l’ effort et le respect créatif. J’ai le même sentiment sur les bouquins, je ne me vois pas lire sur une liseuse. Il faut que je sente les pages sous mes doigts voire même les humer. C’est tout un rituel auquel je suis attachée.

Ton univers visuel s’inspire aussi des Cramps. Alicia F est-elle aussi une geek ?  Tes BDs, livres, films de chevets ?

Oui le côté latex, cuir, bas résilles et tutti quanti ça fait très « crampsien ». J’adore ce visuel, ces matières, avec des notes de léopards par ci-par là et les cuissardes qui vont bien. Pour moi c’est la quintessence du rock au sens pur du terme. Le rock se doit d’être provocant, sexy et glam.

Concernant mes BD préférées, je dois avouer que je n’étais pas une aficionada de ça j’ai changé d’avis quand Tony m’a fait découvrir l’univers de Frank Magerin . Ses BD sont touchantes et le propos bien ciblé. Il en est de même pour Jean-Pierre Dionnet le côté science-fiction en plus. Même ASTERIX et TINTIN sont cools.

Une des mes séries préférées c’est X-FILES, Mulder et Scully un must pour moi. Sinon l’univers de Rob Zombie me parle beaucoup la trilogie :  LA MAISON DES MILLE MORTS, THE DEVIL’S REJECTS et THREE FROM HELL quelle saga ! SCREAM est aussi un film si marquant de mon adolescence que je connais 95 % des dialogues par coeur. Toujours dans ce même univers THE CROW, on y voit même Ian Dury et Iggy Pop ce qui est fort agréable. 2 films incontournables aussi WAYNE’S WORLD et EMPIRE RECORDS. 
Dans les biopics je suis fan de celui sur les Runaways tout naturellement mais aussi celui sur Patsy Cline, SWEET DREAMS, interprétée par la grande Jessica Lange d’AMERICAN HORROR STORY. Et n’oublions pas notre bon patrimoine français, en terme de comédies, VOUS N’AUREZ PAS L’ALSACE ET LA LORRAINE, LES BRONZES et LES VISITEURS (réalisation Jean-Marie Poiré ex Frenchies / Musique : Eric Levy ex Shakin’ Street, toutes les routes mènent au rock).

Parmi mes romans préférés, j’aime beaucoup RUE DES MARTYRS de Patrick Eudeline, un spleen intersidéral qui m’émeut beaucoup, un délicieux crève-coeur. Patrick est un sacré écrivain à la plume fine et poétiquement réaliste.
Je vous invite aussi à découvrir l’univers des polars de Muriel Mourgue aux éditions Ex-Aequo. Les intrigues sont ficelées autour du personnage de Thelma Vermont qui mène l’enquête dans plusieurs situations et villes avec une période de prédilection pour les années 60 et 70. Un peu comme la série COLD CASE  à l’écran , le côté roman noir en prime.

Pour les autobiographies j’ai beaucoup aimé celle de Patti Smith JUST KIDS.  Et pour initier les lecteurs à GG Allin il y a aussi la biographie de Pierre Avril et Adeline Wall  GG ALLIN , ANTECHRIST DE L’EXTRÊME (Camion Blanc) ça peut mettre le pied à l’étrier pour certains qui ne connaîtraient pas ce performer punk hors tout, même les sentiers battus ne font plus l’affaire avec lui. 

Version BD avec le label Skydog de Marc Zermatti
©Patrick Cazengler

AILEEN parle de la tueuse en série Aileen Wuornos surnommée « La Demoiselle de la Mort ». Ton interprétation se fait plus grave que sur le reste de l’album. Qu’est-ce qui te touche dans le parcours de cette femme qui a assassiné 7 hommes ?

Pour la gravité de l’interprétation, oui, je n’allais pas faire une chanson popisante vu le sujet. J’ai même enfoncé le clou jusqu’à ajouter un bruit de portes de prison qui claquent à la fin. Le parcours d’Aileen me touche tout particulièrement car je suis une femme et tout ce qu’elle a enduré depuis qu’elle fut expulsée dans le monde est vraiment d’une tristesse et violence infinies. Dès lors où elle a poussé son premier cri, les emmerdes commençaient avec un socle familial en vrac complet. Une cabossée de la vie en somme. Quand tu te penches un peu plus sur sa vie tu te rends compte qu’elle n’est pas  uniquement réduite aux 7 hommes qu’elle a assassiné. J’ai un documentaire sur elle, on la voit interviewée derrière les barreaux etc.

Pour les lecteurs et lectrices, si Aileen vous intriguent , le film MONSTER, réalisé par une femme Patty Jenkins avec Charlize Theron dans le rôle de la « Demoiselle de la Mort » (pour lequel elle obtient l’Oscar de la meilleure actrice en 2003 entre autres prix) vous donnera un aperçu de qui elle était.  De plus dans la BO on y retrouve Blondie, INXS, Joan Jett & The Blackhearts, Humble Pie , Molly Hatchet, Journey.

Plus globalement pour te suivre sur ton mur, tu sembles fascinée par les Tueurs en série notamment Ed Gein…

Héhé No Pain, No Gein . Ce bon Ed qui a inspiré de nombreux films, Buffalo Bill du Silence des Agneaux ainsi que Norman Bates de PSYCHOSE d’Hitchcock mais aussi MASSACRE à LA TRONÇONNEUSE, MANIAC. Il a aussi une sorte de « biopic » sorti en 2000 intitulé ED GEIN, LE BOUCHER. Alfred Hitchcock fut hanté par cette sordide affaire comme il en était contemporain. J’ai une certaine fascination pour tout ce qui est lié aux tueurs en série . J’ai même les disques de Charles Manson et de sa « family ». Car oui, il a enregistré des albums le bougre. Y a même les Beach Boys qui lui ont volé une chanson, D’ailleurs, ça l’a vraiment rendu furax car il n’a jamais eu de royalties. J’invite les lecteurs à se pencher sur la traduction du livre CHARLES MANSON PAR LUI-MÊME (éditions Séguier) qu’a fait Laurence Romance récemment car je pense que ça rétablirait certains faits. Je veux tout de même spécifier que je ne suis pas atteinte d’hybristophilie. 

Sur scène ou à la ville : Alicia et Tony Marlowe
© Armando Carvalho

Tu es très affable et sympathique sur les réseaux sociaux. Pourtant les titres de tes chansons fleurent bon la misanthropie et l’agressivité. Qu’est-ce qui sépare Alicia F. d’Alicia Fiorucci ?

Oui, je ne vais pas commencer à rentrer dans le lard des personnes qui me soutiennent sur les réseaux, ça n’aurait pas de sens. D’où ma gentillesse avec mon réseaux d’amis et contacts via les RS. Sinon les expériences de vie et les déceptions m’ont fait devenir un peu misanthrope. Je me suis investie pour beaucoup de monde durant mes années d’activisme musical avec la radio et mon blog pour bon nombre de groupes, assoc’ et depuis que je me suis lancée moi même dans cette aventure, je peux compter le support de tout ce beau petit monde sur les doigts de la main de Django Reinhardt. C’est dire la désillusion et le dégoût des gens car plus tu leur en donne , moins ils te rendent. J’en ai fait des km pour aller voir des groupes, les interviewer, les passer à la radio, écrire des compte-rendus de leurs concerts, tout ça bénévolement bien sûr, sans avoir un infime retour, un partage, un mot, une commande de disque donc maintenant je pense à moi et à Marlow Rider (l’autre groupe de Tony orienté blues rock 70’s). Qu’on ne compte plus sur moi pour ça, chacun sa merde! C’est un exemple parmi d’autres sur le pourquoi du comment il y a cette agressivité dans WELCOME TO MY FUCKIN WORLD. Aussi, les carcans sociétaux me gonflent. Quand on n’est pas dans le moule, c’est davantage un chemin de croix pour tracer ta route. Les critiques vont bon train. Mais les gens occupez vous de vos affaires !  Au final, y a pas de grande différence entre Alicia F, et Alicia Fiorucci c’est la même personne sauf que la 1ere exprime en chanson ce que ses entrailles ont envie de crier, d’exposer, de hurler.  

La nouvelle scène rock-pop a un formidable casting féminin. Un message pour nos lectrices ?

Qu’elles n’hésitent pas à bousculer les conventions qu’on leurs impose, de réaliser leurs rêves. D’être elles mêmes sans penser aux regards des autres. Je voudrais aussi leurs dire que le rock n’est pas uniquement une histoires de mecs. Qu’on a aussi notre mot à dire ! En d’autres termes mesdames les lectrices, soyez les bienvenues dans mon putain de monde ! Messieurs, vous n’êtes pas en reste non plus, bien sûr !

I Guess I Love Her To Death

20 comments

  • Présence  

    Cela fait plaisir de pouvoir découvrir ainsi cette artiste que tu avais commencé à mettre en avant sur facebook. Impressionnant le nombre de références que vous avez en commun !

  • Jyrille  

    Merci pour la présentation et la tribune que tu offres ici à Alicia, que je ne connais pas du tout. En regardant les photos, j’ai tout de suite pensé aux Cramps, cela m’a tout l’air d’être du bon rock old school tout ça, et pourquoi pas, j’aime bien en général.

    Je découvre qu’elle est de ma région, je n’étais pas allé voir Bowie à ce moment-là (la tournée Reality) et en fait ce fut une erreur, pourquoi me concentrer sur le disque alors que le concert aurait forcément été cool ? Rien que revoir Bowie aurait été cool…

    C’est important que les messages passent, rien que pour ça, je salue ton article. Dès que j’ai un peu de cerveau disponible, je m’en vais écouter quelques titres et je reviendrais. Welcome, Alicia !

  • Surfer  

    Salut Bruce,

    Décidément tu vas passer maître dans l’art de l’interview 😉.
    On sent qu’il y a un vrai travail en amont et, du coup, il en résulte une pertinente orientation des questions. Bravo 👍.

    Depuis le temps que l’on échange sur le blog tu te doutes bien que cet univers musical n’est pas du tout le mien.
    Que ce soit dans la manière d’appréhender la musique, l’attitude extrême ou la poésie fleurie.
    Tu comprendras également mon dégoût lorsque l’on nous invite à boire de la pisse et à manger de la merde🤢.
    Ce n’est pas du tout ce que je recherche lorsque j’écoute un artiste !

    Malgré tout, j’aurai aimé entendre un titre d’Alicia pour avoir une idée un peu plus précise de la musique qu’elle peut nous offrir… ou plutôt… nous vendre🙂.
    Malheureusement, il n’y a pas grand chose de dispo sur la toile. Dommage car, malgré les réticences, Internet a au moins le mérite d’offrir un aperçu de ce que peut proposer un artiste.
    En ce qui me concerne, je passe maintenant systématiquement par cette étape avant d’acheter un disque.

    Ceci dit, je partage au moins une chose avec elle.
    J’aime le support physique (l’objet) et je trouve que toute musique compressée dénature le rendu musical.
    J’ai plus d’un Téra de fichiers musicaux stockés dans un disque dur et je m’aperçois que finalement je n’écoute que 1) mes vinyles 2) mes CDs…
    Toutefois, il existe maintenant des fichiers FLAC qui ne compressent pas la musique et qui ont un rendu d’écoute égal à celui d’un CD.
    D’autre part, les plateformes de streaming en ligne peuvent proposer aussi de la musique avec un son de haute fidélité ( En fichier FLAC pr exemple).
    Pour cela il suffit de choisir l’abonnement adéquat qui est un peu plus cher.
    Et, bien entendu, avoir le bon matériel Hifi à la maison pour pouvoir en profiter.

    • Bruce lit  

      Hello Surfer.
      Je suis le premier à déplorer qu’il n’y ait pas plus de vidéos d’Alicia sur Youtube. Son 1er clip n’étant disponible que depuis hier, j’ai sauté sur l’occasion. C’et effectivement un article musical avec plus de photos que de sons.
      « Tu comprendras également mon dégoût lorsque l’on nous invite à boire de la pisse et à manger de la merde »
      Je taquine Alicia là-dessus.
      En écoutant les paroles, il s’agit d’une femme qui se fait harceler sexuellement dans un lieu public et qui l’ envoie chier de manière un peu rock.

  • Surfer  

    Ah bah voilà…une vidéo vient d’être postée après mon commentaire.

    Bon, cela confirme mes opinions premières…ce n’est pas du tout mon truc😩. Désolé

  • Jyrille  

    Le titre : ah ben c’est fun et retro. Très Ramones en effet.

  • Tornado  

    Toujours très heureux de retrouver un vendredi rock. Et très touché d’avoir plusieurs articles cités en lien sur cette page.
    Bon par contre, aujourd’hui je ne suis pas du tout la cible musicalement parlant. Pas du tout du tout. 🙂

  • Hervé  

    Merci pour cette interview carrée. Alicia est aussi généreuse en interview que sur scène.

  • Patrick 6  

    Well done Bruce !
    Alicia F est manifestement un personnage intéressant et ses réponses franches et directes.
    Comme dit plus haut dans les commentaires je déplore qu’on trouve si peu de chose sur Youtube (et ailleurs). Du coup on sort un peu frustré de n’avoir que l’image et si peu de son ! Quelques extraits live sont disponibles ceci dit, et même une interview lunaire avec Jacky(show) ! https://www.youtube.com/watch?v=5ILKhVnOSmM

    En tous cas à défaut de lien musicaux ça fait quand même plaisir de voir des photos sur le blog 😉
    En tous cas je vais me pencher sur son disque asap !

    • Bruce lit  

      Ah ah je ne savais pas pour l’interview Jacky !
      Alicia sera en concert le 21 juin dans une brasserie réputée pour accueillir la Bruce Team…
      Le disque est trouvable à Gibert.

    • Présence  

      Suite à la lecture de l’article, j’ai fait de même et j’ai abouti à la même interview avec Jacky, plutôt sympathique.

  • Eddy Vanleffe  

    je suis allé revoir l’article dont je ne me souvenais absolument pas dans BEST ( et pour cause une photo et 10 lignes…)
    et je suis favorable à bonne fortune de la jeune dame…
    après le clip ne m’a pas non plus exactement donné l’impression que ça méritait autant de superlatifs, mais c’est bien cool.
    par contre combien d’exemle de succès féminins faudra t il pour qu’on passe à autre chose que le sempiternel « le rock c’est pas qu’un truc de mecs ».
    on est convaincu de ça et ça depuis des années..

    • Bruce lit  

      Salut Eddy.
      Une bonne présence scénique, l’attitude adéquate et un 1er disque réussi les superlatifs que je n’ai pas légers viennent de là. Mais encore une fois, Alicia paye de ne pas avoir une chaine Youtube plus garnie, ça oui.
      « le rock c’est pas qu’un truc de mecs ».
      on est convaincu de ça et ça depuis des années..
      Oui, pour toi et moi, c’est une évidence. Maintenant comptons ensemble le nombre de rockeuses féminines françaises évoluant dans le domaine du hardrock. Alicia m’évoquait en coulisses des exemples édifiants de sexisme du monde de la radio et de la musique considérant que les femmes doivent faire de la musique douce et caline.

      • Eddy Vanleffe  

        Je suis très étonné…
        C’est vrai que de mon coté je ne considère plus l’hexagone comme une référence depuis longtemps. j’ai pas donc pris ce paramètre depuis longtemps…
        parce qu’in fine je peux citer une cinquantaine de chanteuse haut la main dans le domaine du rock, du metal (on dirait même que c’est devenu obligatoire…)
        en française en Frenchie je peux au moins citer trois exemples actuel
        Laura Cox un coup de coeur perso (qui a percé grâce à sa chaine)
        https://www.youtube.com/watch?v=MJo1r7d5xQk
        la chanteuse de RED BEAN AND PEPPER SAUCE
        https://www.youtube.com/watch?v=DKFzXvSfaRY
        Dans la scène metal on a Clémentine Delaunay
        https://www.youtube.com/watch?v=9XpKh3v7Oec

        la talentueuse italienne Christina Scabbia décrivait le scène metal comme suit:

        https://www.metalzone.fr/news/169456-cristina-scabbia-lacuna-coil-message-journee-internationale-des-femmes/

        Dans une interviex

        • Bruce lit  

          Je checkerai les noms que tu m’as donné. Je suis intéressé.
          Cependant les faits parlent pour moi : sur les centaines de groupes présents au HELLFEST chaque année, on ne trouve aucune formation avec des filles dedans. Et encore moins hexagonale.

          • Jyrille  

            Je viens de vérifier, et oui elles sont laaaaaaaargement en minorité mais il y en a quelques-uns cette année : Lacuna Coil, Doro, Laura Cox, Nightwish. Et aucun n’est français.

            Après il y en a peut-être d’autres mais je ne connais pas tous les groupes (cette affiche de cinglé, franchement, sur sept jours) : https://www.hellfest.fr/line-up

          • Bruce lit  

            Oui. C’est quasi le concert métal du siècle.

          • Eddy Vanleffe  

            mais on est d’accord que le rock et le hard rock est très marginale en France c’est sûr, mais c’est pas vraiment du sexisme, c’est un particularisme…
            l’affiche contient une minorité de femmes c’est vrai… mais un milieu qui était à 95% masculin il y a 20 ans, on a quand même fait du progrès on a des domaines comme le métal symphonique

          • Eddy Vanleffe  

            on peut rajouter Blues Pils, Epica, Eluvetie, Wardruna, Baroness, Skald (français et avec chanteuse et la BO de l’article sur Stan Lee chez DC), Therion, et ceux que je ne connais pas….

  • Fletcher Arrowsmith  

    Bonjour Bruce,

    je lis avec quelques jours de retard cette interview. Comme je le pressentais dans BEST, cet univers rock n’est pas le mien, par contre à travers ton entretien je découvre une artiste haute en couleurs avec des tas de références qui me parlent.

    Des questions une nouvelle fois pertinentes, sans langue de bois (le côté pisse) mais surtout sortant des sentiers battus.

    Mention spéciale pour sa réponse sur la dématérialisation de la musique mais aussi des livres : j’adhère totalement, surtout pour le papier.

    Passionnant pour mes yeux, moins pour mes oreilles 🙂

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *