Le meilleur pour la fin ! (Logan)

 

Logan par James Mangold

Par : 6 PATRICK FAIVRE

1ère publication le 04/03/17 au moment de la sortie du film- Maj le 23/02/19.

Prendre un Logan par la main

Prendre un enfant par la main… et en faire du hachis parmentier !

Cet article portera sur le 3éme (et dernier) film consacré au mutant griffu, réalisé et scénarisé par James Mangold.

Il est garanti sans spoilers (et sans adamantium).

Tout commence vendredi dernier par une demande de notre rédac en chef (un certain Bruce T.) : Bon les cocos qui s’y colle au nouveau Wolverine ? L’enthousiasme est unanime chez les contributeurs : personne ne veut y aller ! Et pour cause ! Quand on sait que les deux précédents opus étaient respectivement épouvantablement mauvais et gentiment nul, il n’y avait pas de raison que le 3éme soit meilleur ! La loi des séries en somme.
Quoiqu’il en soit mon esprit de sacrifice et mon envie de répandre mes lumières sur la Geekosphère (tout le monde vous dira, j’aime me répandre) sont tels que j’ai relevé le challenge ! (et il faudrait que je te remercie peut-être ? Tu es là pour en chier ! -Ndr)

Ça tombe bien une avant-première est organisée aux cinémas des Halles le mardi suivant.
Emmanuelle D. (abonnée à Télérama #105.367) accepte de m’accompagner ce soir-là. Rendons hommage à son abnégation tant son genre de film est habituellement très éloigné du monde super héroïque (et louche plutôt du côté de Xavier Dolan – que je déteste cordialement soit dit en passant).
Bref nous assistons donc à la séance dans une salle bondée par un public essentiellement masculin.

Des images somptueuses et une vraie atmosphère mélancolique

2h15 plus tard les lumières se rallument. Terrassé par ce flot continu d’ultra violence, de testostérone pure, d’hémoglobine dégoulinante et de mélancolie conquérante, j’applaudis à l’unisson de la salle !

- Emmanuelle : euh t’es sérieux là ?
- Moi : oui pourquoi ?
-Emma : Mais j’ai détesté ! Ce film était ridicule et bourré de cliché ! Je ne suis pas du tout rentré dans le film ! (Et de préparer ses affaires pour sortir).
- Moi : Attends ! Il faut rester jusqu’à la fin il y a surement une scène post générique ! Tu vas voir c’est toujours comme ça.

Et de fait la plupart des spectateurs ont tenu le même raisonnement que moi : la salle est restée comble pendant le générique de fin !
Je regarde les crédits défiler, j’apprends que le western dont il est fait référence à deux reprises dans le film est Shane ( L’homme des vallées perdues de George Stevens en 1953). Le comics que lit Wolverine dans le film est de Joe Quesada et… et puis rien ! Le générique se termine sans aucun bonus annonçant le prochain film ! Bigre j’ai l’air bête !

"Bon c’est quoi ce comics de merde ? »

« Bon c’est quoi ce comics de merde ? »
Source : Melty 
©20 Century Fox

Bref notre échange sur le film reprend :
- Emma : Non mais ce n’est pas possible ! C’est quoi ce scénario idiot ?
- Moi : Oui bon le scénar’ vaut ce qu’il vaut en effet mais cependant l’idée de transposer l’histoire dans un futur proche (2029) avec un Wolverine mal en point, aussi malade physiquement que mentalement est très bienvenue.

Les mutants ont presque tous disparus (« No more mutants ? ») et Logan avec son ami Caliban en est réduit à faire profil bas et à s’occuper d’un Xavier quasi sénile (et surtout hors de contrôle).
D’entrée de jeu, on prend le contrepied du film de super héros classique : le projet de Logan n’est pas de sauver le monde mais seulement d’amasser assez d’argent pour s’enfuir en mer et vivre en paix incognito jusqu’à la fin de ses jours.
Il est évidemment rattrapé par la réalité lorsqu’il croise le chemin de la jeune Mexicaine, Laura, alias X-23, la première mutante à apparaître ces vingt dernières années !

« Papa c’est qui la dame ? »

« Papa c’est qui la dame ? »
Source Screenrant 
©20 Century Fox

- Emma : Oui ça commençait bien mais évidemment les grands méchants arrivent débarquent et le film part sur des rails.
- Moi : On reste dans le cadre d’un blockbuster mais le réalisateur choisit de ne respecter aucune chronologie, on ignore totalement à quel film cette intrigue fait suite ! Les fans sortent de leur zone de confort et les novices peuvent suivre sans difficulté. On ignore pourquoi Logan est malade, pourquoi l’adamantiun yoyote, pas plus qu’on ne sait ce que fait Charles prisonnier de cette citerne. Fini le héros charismatique, désormais Logan est un loser magnifique qui traîne son mal être dans une vie de laissé pour compte.
- Emma : Bien vu, pas la peine de se donner la peine de situer l’action « c’est comme ça et ne cherchez pas pourquoi ».
-Moi : Le mystère Emmanuelle le mystère !
- Emma : Du reste, on ne comprend pas pourquoi les scientifiques s’ingénient à créer des armes qu’ils ne contrôlent absolument pas et qui invariablement finiront par se retourner contre eux.
- Moi : Ah ça ! Va demander à Einstein pourquoi il a créé la bombe atomique que des milliers de civils nippons se sont pris sur la tronche !

- Emma : Les personnages sont totalement manichéens, complètement caricaturaux, aucun d’eux n’est crédible un seul instant.
- Moi : Le film reste du super héros : les méchants sont vraiment très méchants !
(Du reste on retrouve là le penchant de Marvel à créer des Bads Guys de pacotille, on ne peut pas dire que le chef des Reavers ne soit ni très charismatique ni très impressionnant).

Charisme d’huitre à l’horizon Source : Amazon https://www.amazon.fr/Logan-DVD-Hugh-Jackman/dp/B06XB11W8P/ref=sr_1_1?s=dvd&ie=UTF8&qid=1550900165&sr=1-1&keywords=logan

Charisme d’huitre à l’horizon
Source : Amazon 
©20 Century Fox

Par contre signalons que les « gentils » ne le sont pas tant que ça ! Wolverine n’hésite pas à abandonner la petite fille aux mains des chasseurs de mutants pour sauver sa peau ! On est loin du cliché du super héros unilatéralement bon !
Xavier quant à lui a beau être très émouvant dans son rôle de vieillard alzheimerien en pleine déchéance, il manque quand même de peu de lobotomiser toute une ville pendant une crise !!

Pour le coup, je n’ai pas le souvenir d’un film Marvel ou DC où la détresse et la mélancolie des personnages a été aussi bien rendue ! Les personnages ont enfin une vraie envergure, un vrai désespoir, ils sont enfin… réalistes ! Une performance pour du super slip !
- Emma : Tu parles, le film est cousu de fil blanc, on sait d’avance ce qui va se passer.
- Moi : Oui c’est vrai, d’autant plus qu’Hugh Jackman ayant annoncé qu’il raccrochait ses griffes avec ce film, on peut donc aisément en deviner la fin. Cependant l’issue est quand même assez bien amenée.
- Emma : Bof ! Et les acteurs parlons-en ! Le gars passe son temps à grogner et à courir.
(Du reste Emmanuelle imitera les grognements de Wolverine pendant tout le chemin jusqu’au métro – La relève de Jackman est assurée). (Je connais de bons psys pour ton amie Patrick- Ndr).

- Moi : Là je ne peux pas te donner tort ! Le mec qui fait son jogging pendant 3 plombes en criant « Grrraour » avant d’atteindre ses poursuivants est moyennement crédible !

Mais cette faiblesse scénaristique est largement compensée par des acteurs exceptionnels ! Hugh Jackman obtient son meilleur rôle à ce jour, Patrick Stewart est aussi méconnaissable que crédible en tant que malicieux nonagénaire, quant à la jeune Daphne Keen Fernández c’est la vraie révélation du film ! (Hit girl était une petite joueuse en comparaison).
-Emma : Facile à faire pour une gamine au rôle quasi muet ! Et puis son attachement rapide à Wolverine est suspect ! En même temps vu le nombre de morts qu’ils sèment sur leur chemin on imagine bien que les liens du sang sont très forts ! (rires mutuels)

- Moi : Les scènes d’actions sont en effet incroyablement violentes (n’amenez pas vos enfants !) et menées tambour battant mais sont un peu redondantes au bout d’un moment. La dixième fois que l’on voit Logan décapiter ou empaler un truand, on est déjà moins impressionné qu’à la première !
Mais au-delà d’un film de grosses bastons et de tripaille je retiens surtout le coté transition générationnelle du trio improbable des trois âges de la vie : le grand père, le père et la fille ! Une sorte de Little Miss Sunshine version mutante ! (du reste on pourrait pousser la comparaison plus loin avec ce film mais ce serait spoiler l’histoire).

C’est la fin !

- Emma : Hum non vraiment les blockbusters américains ce n’est pas pour moi !
- Moi : Je vois le film comme une sorte de croisement improbable entre Road trip bourrin, Western post apocalyptique et Slasher déjanté ! Il évoquera tout autant Mad Max que Gran Torino (un vieil homme qui se met en tête de protéger une minorité… à ses dépens)
Le réalisateur (aux manettes pour la 2éme fois) offre le parfait chant du cygne au mutant poilu (euh pardon – épilé dans le film) donnant enfin la pleine mesure au personnage.
Alors oui en effet le film ne révolutionnera rien mais…
- Emma : ça on peut le dire, c’est un blockbuster comme les autres.
- Moi : Ok on a par moment l’impression que le but du jeu est d’enchainer le plus de cascades et le plus de tripes répandues possibles.
Il manque peut-être une touche subtilité pour que ce grand blockbuster malade devienne un grand film tout court… Mais il n’en reste pas moins que cette poursuite sanguinaire est aussi jouissive que défoulatoire ! Et puisqu’ils ont réussis le tour de force d’associer violence et mélancolie contemplative le film mérite bien les 5 étoiles que je vais lui mettre !
- Emma : Oui moi aussi je lui donne les 5 étoiles du rire ! Quelle blague ce film !

La guerre des sexes n’aura pas lieu ?
Graooour !

Spoiler !

Spoiler !

—-
LA BO du jour : la souffrance de Logan/NIN magnifiée par un Johnny Cash presque mort…

80 comments

  • JP Nguyen  

    Bon, je l’ai vu il y a quelques mois déjà et je m’aperçois que je n’avais pas laissé de commentaire !
    Je dois avouer que je m’étais fait spoiler plusieurs passages mais que ça ne me pose pas de problème. (Au passage, la phobie du spoil, sur les réseaux sociaux, je trouve ça très exagéré…) C’est pas parce qu’on connaît des bouts d’intrigue, voire la fin, que ça tue tout l’intérêt ! Si c’est bien fait, ça reste intéressant. Et si c’est mal foutu, ça restera mal foutu, spoiler ou pas…
    Bref…
    C’était bieng…
    J’en profite pour remercier le généreux bienfaiteur qui m’envoya le DVD. Je crois qu’il traîne régulièrement sur ce site.
    Ce n’est pas mon film de super-héros préféré mais il possède un certain charme, une identité propre… Assurément le meilleur Wolverine au cinoche (mais c’est pas dur) et même le meilleur X-Men à ce jour…
    Comme relevé dans l’article, je trouve que les méchants manquent de charisme. Et que la musique est assez quelconque (d’ailleurs, je l’ai totalement oubliée). Mes films cultes ont souvent une BO marquante (les westerns de Sergio Leone, le Parrain, Pulp Fiction, Kill Bill…)
    Côté Marvel, il n’y a que la BO des Gardiens de la Galaxie qui me soit vraiment resté en tête (avec des découvertes de vieux titres très sympa comme « Come and get your love »)

    • Bruce lit  

      Je pense que effectivement la musique reste -un des- point(s) faible des films Marvel. ON ne peut pas dire que les scores de Kamen pour Xmen ou de Elfman pour Hulk et SM aient marqué les esprits. Pour le reste, comme les films de Tarrantino, l’ost des GOG est une compilation habile de titres existants.
      Complètement d’accord avec toi sur cette phobie du spoil. Un bon sujet de teamup JP ?

      • Jyrille  

        Complètement d’accord avec vous sur les phobies du spoil, perso ça ne me gêne pas. Pour les scores, il y en a deux sortes : les BO jukebox (je dois ce terme à Stanislas Gros), et les bandes-sons. Stan écoute pas mal de BO et on sera tous d’accord pour dire que celles des films DC sont bien meilleures que celles de Marvel. Pour GOG par exemple, il y a les titres jukebox qui font une excellente compile (je l’avais déjà dit sur FB, il y a deux ans : j’ai commencé à écouter la BO des GOG le 7 janvier 2015. Complètement abasourdi par l’attentat, j’ai été incapable d’écouter un autre disque les deux semaines suivantes. Par conséquent, les GOG sont Charlie pour moi.) et il y a le score de Tyler Bates, qui est aussi guitariste de Marilyn Manson : https://en.wikipedia.org/wiki/Tyler_Bates

        Et je ne le trouve pas très percutant ce score, pas comme ce que fait Hans Zimmer pour DC. C’est un des rares trucs à sauver de The Dark Knight Rises par exemple, la musique de Zimmer. J’en ai écouté quelques-unes, notamment celle de Batman vs Superman, je l’ai trouvé excellente. Celle de Gladiator aussi.

        • Tornado  

          La BO de Gladiator est exceptionnelle (avec Liza Gerrard en plus).

          • Bruce lit  

            Une BO de Blockbuster inoubliable ? Celles de Star Wars bien sûr, prélogie incluse. Avec le temps j’adore celle de la revanche des Sith.
            Un autre ? Facile ! Celle de Amadeus :)

    • Jyrille  

      JP, tu as remarqué que ce film était un western ? Je l’ai revu récemment, et il n’a pas bougé, comme toi je pense que c’est de loin le meilleur Wolverine et le meilleur film de X-Men.

    • Jyrille  

      Encore un oubli : j’avais totalement oublié que Hooked on a feeling, le premier titre de la BO de GOG, que j’ai écouté cinq mille fois car mes enfants adorent cette BO, est également sur celle de Reservoir Dogs ! Je l’avais totalement oubliée.

  • PierreN  

    Les BO mémorables selon moi: Williams sur Superman, Elfman sur Batman et Spidey (notamment les thèmes associés à Octopus, ou encore le morceau de la naissance du Sandman par Christopher Young), dans une moindre mesure celui de Zimmer sur la trilogie de Nolan (en particulier le morceau correspondant au moment où dent menace le fils de Gordon sous ses propres yeux), certains thèmes d’Hellboy (les morceaux associés à la mort du père).

    C’est vrai que du côté de Marvel Studios, c’est un peu chiche de ce côté-là.
    Le thème d’Avengers reste un peu en mémoire, mais cela manque vachement de panache et de souffle épique (à des années lumières du Conan de Poledouris).

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *