Lorsque la parodie s’auto-parodie !

Kickass 2 par Millar et Jr Jr

Première publication le 11 sepetmbre 2014 ( !) . Mise à jour le 07 décembre 2014.

Street Fighters 2 !

Street Fighters 2 !©Marvel

Fort du triomphe BD et Ciné de Kickass 1 , Mark Millar a fondé son label modestement intitulé Millarworld . C’est ainsi , notre homme exsude la confiance en lui et en son oeuvre .Alors que penser de Kickass 2 ?

Après les événements de la première saison , notre jeune héros souhaite fonder une ligue. Hit Girl tente de retrouver la vie d’une fillette de 11 ans.

Red Mist souhaite commettre l’attentat le plus sanglant de New York depuis le 11 septembre.

Et n’oublions pas que ce jeune Norman Osborn connait l’identité secrète de notre ami.

Ceux qui avait adoré la première partie seront en terrain connu : Parodie réaliste du monde des super héros , dialogues souvent désopilants, ironie omniprésente et une maîtrise admirable du rythme de l’histoire.

Une ligue de pequenauds ordinaires

Une ligue de péquenauds ordinaires©Marvel

Tout ça se lit encore une fois à une vitesse effrénée , et le Cliffhanger final promet une rebondissement certain pour la suite de la série.

Dessinateur emblématique de Marvel, John Romita Jr, aidé d’un encreur et d’un coloriste remarquable, est au sommet de son art. Et se croit chez Avatar ou Dynamite : le sang gicle à tout va , amputations, décapitations , énucléations , le tout avec humour pour éviter les haut le coeur.

Seulement voilà , la politique de Kickass n’ a pas varié d’un Iota . La force du concept de Millar ( que se passerait t’il dans le monde réel pour un gamin se prenant pour un super héros ?) fait aussi sa faiblesse.

Miam, des bonnes boulettes de viande !

Miam, des bonnes boulettes de viande !©Marvel

Comme dans les Comics, un enterrement donne lieu à un affrontement sanglant. Mais dans la vraie vie , c’est impossible. De même que ces histoires de mafia tirées par les cheveux ou ses violences urbaines. En parodiant les super héros, Millar quitte le réel pour créer des héros qui appliquent le code des comics à une réalité fantasque.

Hit-Girl est un personnage très attachant mais fait trop souvent office de Deus Ex Machina de Millar. Encore une fois , il est difficile de gober qu’une gamine de 11 ans soit si puissante et arrive à battre en duel une Spetsnaz .

Les Spetsnaz, c’est naze !©Marvel

Enfin , on peut ne pas être totalement convaincu par le style de l’auteur. Millar joue à fond la carte de la parodie, de l’humour noir et de l’ultra violence référentielle . Soit . Mais il se cache derrière son histoire. A aucun moment ne transparaît ses convictions personnelles, existentielles, politiques ou sociétales, a l’inverse d’un Garth Ennis , qui en jouant sur le second degré de ses histoires , prend le risque de donner ses opinions sur ce qu’il dénonce .

Chez Millar on ne sent pas la sensibilité voire la révolte d’un Ennis , l’érudition d’un Morrison ou les angoisses d’un Ellis. Il se contente de privilégier la forme sur le fond et de faire le malin au mépris parfois de la cohérence de ses personnages .

Une guérilla urbaine peu crédible…©Marvel

L’amie de Kickass est victime d’un viol collectif et mortellement blessée . Deux séquences lui sont consacrées de manière désinvolte alors qu’un Ennis justement se serait livré à un plaidoyer féministe dont il a le secret . Ce n’est pas la première fois : Dans Wanted et Nemesis, il livrait également ses personnages féminins à des viols en banalisant ce crime abject et sans compassion pour ses victimes . C’est gratuit, inutile voire idiot .

A force de privilégier ce rythme haletant , les personnages perdent toute crédibilité … ce qui éloigne la série de son objectif initial : faire du super héros réaliste !Kickass reste un divertissement de qualité de par son humour souvent irrésistible ; Romita sait rendre l’affrontement final avec Red Mist burlesque à souhait . Mais il ne fait aucun doute que Millar cible de jeunes lecteurs friands de lecture Mainstream . Comme il ne fait aucun doute que Millar prépare sa prochaine adaptation cinéma, très imbu de lui même. Mais il lui manque le petit supplément d’âme d’un Garth Ennis ou d’ un Alan Moore dans Top 10, pour faire de Kickass autre chose qu’une parodie régressive .

Millar aime violer ses personnages féminins...

Millar aime violer ses personnages féminins…©Marvel

 

28 comments

  • Bruce  

    Bon ca fait deux films en deux jours que tu me persuades de voir Julien !

  • Julien  

    LoL ^^
    Ben tu me diras ce que tu en as pensé (si tu as le temps de les regarder)

    (Super est le meilleur des 2 pour moi…. ;p )

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *