Lucca Comics and Games

LUCCA COMICS AND GAMES- édition 2015

AUTEUR: ABARIS 

Le village..

Le village..

Faute de budget, Bruce Lit envoie son envoyé spécial Xabaris à ses frais faire un reportage sur le Lucca Comics and Games 2015 (avant les attentats). Un article qui ne m’a pas coûté un rond et vive l’exploitation ! (on est poète ou l’on ne l’est pas !)- Ndlr.

Lucca est une ville d’Italie en Toscane (pas loin de Pise) datant de la renaissance. Ce qui la rend si spéciale en dehors de l’aspect touristique et architectural c’est le LUCCA COMICS AND GAMES, un festival de renommée européenne incluant tout ce qui pourrait s’approcher de près ou de loin de la « culture geek ».
J’ai donc eu le plaisir d’y participer cette année et même, pour la première fois de ma vie, de me balader en COSPLAY ! Voici mon périple pour Bruce Lit.

Emporté par la foule....

Emporté par la foule….

Pour les néophytes, le COSPLAY est une pratique venue du Japon, contraction du mot anglo-saxon COSTUME et PLAY (en bref jouer à se déguiser). Ce terme fait référence au fait de se déguiser en personnage lié à la culture geek. Un exemple ?  Déguisement de Buffalo Bill : pas COSPLAY – Déguisement de Buffalo Bill façon Revolver Ocelot de la série Metal Gear Solid :  COSPLAY ! Facile hein ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que cet événement est énorme, il faut donc penser à réserver un hôtel le plus tôt possible en sachant que beaucoup de geeks n’hésitent pas à le faire une année à l’avance  ! Cette année les dates étaient du vendredi 29 octobre  au dimanche 1er novembre 2015. Ayant réservé « seulement » cinq mois à l’avance je me retrouve dans un hôtel à une dizaine de kilomètres de Lucca. Mais ce n’est pas plus mal. L’endroit est calme et au bord de la mer. Dès la sortie de l’aéroport, un énorme panneau publicitaire fait déjà la promotion de LUCCA COMICS AND GAMES, on sent tout de suite que l’événement est loin d’être anodin.

Xabaris et son frère en Sith ! Des gardiens de parking assez obscurs....

Xabaris (à droite) et son frère en Sith ! Des gardiens de parking assez obscurs….

Le samedi matin après le petit déjeuner, il est temps de me glisser dans ma tenue de Sith faite sur mesure; elle n’arrive pas à la cheville des vrais Cosplayeurs, mais elle a néanmoins assez de style pour ne pas me rendre totalement ridicule. Je descends donc déposer mes clefs à la réception accompagnée de mon frère, lui aussi en Sith et d’une amie déguisée en Katarina (League of Legend). Nous croisons les regards amusés mais nullement surpris des clients ou des employés de l’hôtel. Légèrement mal à l’aise, je sors de l’hôtel, je croise Bane accompagné d’une sorte de samouraï : on se revoit là bas les mecs !

Arrivé aux abords de la ville, le plus dur est de trouver une place où se garer. Ensuite, aucune difficulté à savoir dans quelle direction aller, quand on croise Naruto, un Pikachu géant et une infirmière de Silent Hill… Et c’est justement là, en périphérie de la ville que la magie commence à opérer.

C'est par là !

C’est par là !

Une fois arrivé à proximité des murs, on rejoint les premiers guichets. En fin de matinée la file d’attente n’est pas si longue que cela: d’un côté, ceux qui possèdent déjà des billets et de l’autre, une file pour  les derniers arrivés. Ce qui fait plaisir à voir c’est l’organisation: quand on pense que pour un  pauvre  Paris Manga, on a le droit à des heures de queue contre à peine 10 minutes ici pour un événement qui rassemble beaucoup plus de monde, on a le droit de se poser des questions. Ces billets donnent droit à des stands spécifiques où le chaland pourra allègrement se ruiner pour acheter des goodies, des comics, des mangas, des figurines ou bandes dessinées à des prix parfois beaucoup plus élevés de ce que l’on peut trouver sur Internet ou même en magasin.

Mais il est vrai que quelquefois, avec un peu de chance, vous pouvez tomber sur des vendeurs très honnêtes et ainsi acheter des comics pour 1€ (en format kiosque). Il faudra donc en visiter les stands pour pouvoir dénicher les bonnes occasions. Cela  fait finalement partie des petits plaisirs des connaisseurs.

Au bonheur des geeks !

Au bonheur des geeks !

Une fois passé la masse de photographes, touristes et de geeks, on aperçoit enfin la fameuse muraille de Lucca qui donne déjà cette sensation d’entrer dans un cocon conçu pour tous les fans d’univers alternatifs. Le geek peut enfin se dire : je suis chez moi. Pour les afficionados des conventions de ce genre, le Cosplay est quelque chose d’habituel, voire obligatoire.

Mais ce qui est génial à Lucca, c’est de voir cela, en dehors du contexte strict d’un salon. On voit des  Assassins  (Assassin’s Creed) perchés sur des murets ou des arbres, un Space marine (Warhammer 40 k) qui attend sagement de ses deux mètres de hauteur que la foule le prend en photo,  deux Doc. Brown marchant côte à côte (Retour vers le futur) et j’en passe.

Plus balèze que les murs de Facebook, Pink Floyd ou Game of Thrones: celui de Luca !

Plus balèze que les murs de Facebook, Pink Floyd ou Game of Thrones: celui de Lucca !

Il n’y a aucune règle: du comics au manga en passant par les jeux vidéo et les jeux de rôle, des films récents aux plus anciens, on peut vraiment trouver de tout. Ce qui m’a le plus surpris, c’est de voir que des gens de tout âge se prennent au jeu avec des personnages de toutes les époques. Voir des quinquagénaires déguisés en Marge Simpsons la clope au bec ou encore voir sortir d’un café Alex Delarge (Orange Mécanique) c’est indescriptible !

Un bisou les filles ?

Un bisou les filles ?

En suivant mon groupe, je me rends compte d’une chose : Les Sith ne sont plus à la mode. Tout mon petit groupe, excepté mon frère et moi-même, était déguisé en personnage de League of Legend, ce qui nous a valu de devoir s’arrêter tous les 10 mètres pour que des gens puissent les prendre en photo. League of legend  est un jeu en ligne où deux équipes s’affrontent en détruisant des tourelles pour accéder à la base de l’adversaire.

Riot Games, les créateurs du jeu, ont ainsi crée plus de 127 personnages FORTEMENT inspirés de tout ce qui peut exister, du Jedi à Assassin’s Creed, du loup-garou à la momie, des X-men aux divers romans de science fiction, bref, on trouve de tout. Et ce sont justement ces personnages  qui ont pris une place énorme dans l’univers du Cosplay et des conventions avec la finale des championnats en direct sur écran géant et un stand entier plus grand que celui dédié à la sortie du nouveau Star Wars…c’est dire !

Une ligueuse légendaire

Une ligueuse légendaire

On continue le parcours en allant vers le centre-ville. L’événement regroupe une grande majorité d’Italiens, mais il n’est pas rare de croiser des geeks venant du monde entier, Japon inclus. Il va sans dire que Lucca Comics est fortement déconseillé aux agoraphobes. Je me suis retrouvé un soir dans un véritable embouteillage de piétons, pire que les trains de banlieue en heures de pointe. Il est conseillé de prendre les petites ruelles adjacentes désertes pour contourner les axes principaux.De nombreuses boutiques du centre-ville étaient louées pour l’événement pour vendre comics, mangas et autres bandes dessinées italiennes, ainsi que des goodies et outres produits dérivés.  Boutiques de vêtements, de chaussures, une imprimerie: tous placent ça et là des bandes dessinées comme décoration.  C’est tout de même sympathique de voir une ville entière se prêter au jeu.

Me voilà au bout de quelques minutes de marche devant le stand de la Warner Bros où une énorme affiche annonce fièrement la couleur : Batman Vs Superman ! Mais c’est pour autres chose que les gens se dirigent vers la place principale. Je l’aperçois fièrement au loin sur une scène, ce pour quoi je suis venu: LA BATMOBILE ! L’année précédente c’était la DOLOREAN de Retour vers le futur qui y était exposée.

Aargh ! Je veux la même !!

Aargh ! Je veux la même !!

Me laissant me guider par mon groupe « d’experts », je leur demande notre prochaine étape ?  Japan Town !
C’est une des plus grandes zones accessibles avec les billets. Toutes une partie de la ville fermée, emplie de stand avec comme thèmes le Japon! Je dois avouer une pointe de déception pour cette partie-là. Un petit marché de divers bijoux et accessoires artisanaux contourne une grande place carrée avec fontaine et aire de jeux pour enfants.

On y trouve un peu de tout, mais tout ne faisait pas référence au Japon. Niveau manga, il y avait certes pas mal de stands mais guère impressionnants.  J’ai par contre beaucoup aimé le stand NAMCO / BANDAI qui exposait des figurines en édition limitée d’une grande beauté et quelques jeux en avant-premières.

Lattaque des Titans : LE phénomène déjà en Cosplay

L’attaque des Titans : LE phénomène déjà en Cosplay

Le Lucca Comics est aussi l’occasion de rencontrer de très nombreux artistes et dessinateurs issus du milieu de la bande dessinée, du manga mais surtout du comics. Il est vrai que 95%% de ces artistes sont Italiens et ne sont peut-être pas aussi reconnus que ceux des Etats Unis.

C’est aussi l’occasion pour les gamers de découvrir des nouvelles sorties, de pouvoir tester certains jeux. Un grand bâtiment était dédié au nouvel Assassin’s Creed, une montgolfière aux effigies d’Uncharted 4 se balader dans le ciel et l’on pouvait trouver d’énormes conteneurs estampillés Fallout 4 où le cosplayeur postapocalyptique pouvait se placer devant pour se faire photographier.

Pour toi Bruce ! Kratos, le dieu de la guerre !

Pour toi Bruce ! Kratos, le dieu de la guerre !

Il est extrêmement difficile de tout pouvoir visiter en trois jours (et je n’en ai fait que deux). Un jeu de rôle grandeur nature nous a été proposé dans les souterrains de la ville pour la modique somme de 5 € pour assister à des entraînements de combat médiévaux à l’épée, et le stand dédié aux jeux de rôle était tout bonnement énorme.

Pour conclure, Lucca Comics est, certes, une expérience génialissime pour les geeks et fans d’univers alternatifs, mais n’est peut-être pas indispensable pour tout le monde. Ce que j’ai aimé par-dessus tout c’est certainement la partie COSPLAY.

Non ! Nous ne sommes pas has-been !

Non ! Nous ne sommes pas has-been !

Si par contre vous êtes là seulement pour les visiter les stands et autres promotions…et bien, je vous conseille fortement de chercher un événement plus proche. Il y a beaucoup a voir et à acheter, mais pas plus qu’ailleurs, et les très bonne occasion sont malheureusement aujourd’hui sur internet. Entre hôtel, voyage en avion et location de voiture vous ne ferez pas une si bonne affaire en achetant votre figurine Vegeta exportée du Japon…  Et si vous êtes allergiques aux cosplayers et à la foule, même conseil.
J’espère que vous apprécierez les photos !

Le mot de la fin ? Luca....Un site qui convient aux Sith !

Le mot de la fin ? Luca….Un site pour nous les Sith !

13 comments

  • Bruce lit  

    Outsiders 5/7
    Lucca Comics and Games: ultime paradis perdu pour les Geeks en Italie ? Mais qu’est ce qui fait la spécificité de ce festival Italien ? Notre envoyé spécial Xabaris, tout affublé de sa plus belle tenue de Sith, nous raconte son excursion en territoire Cosplay.
    La BO du jour: autres temps, autres moeurs. Iggy chantait son apétit pour les liqueurs et drogues. La génération Geek préfère le cosplay et les goodies. https://www.youtube.com/watch?v=jQvUBf5l7Vw

  • Présence  

    Merci beaucoup pour cette visite guidée, très bien présentée. Ce fut un vrai plaisir que de découvrir les modalités pratiques de l’organisation (pas trop d’attente pour accéder), ainsi que les diverses attractions (il y a même des comics). Les photographies m’ont beaucoup plu. Visiblement vous aviez beau temps, mais il ne devait quand même pas faire trop chaud (heureusement vu les caractéristiques de certains costumes).

    Toujours aussi curieux, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller voir la localisation de cette ville sur une carte, sur wikipédia. Il y existe même une entrée consacrée à ce festival :

    « Le festival de bande dessinée de Lucques (Lucca Comics & Games) est le plus grand festival de bande dessinée d’Europe et d’Italie et le deuxième du monde après le Comiket à Tokyo. »

  • Bruce lit  

    Ben mon grand, t’es tout chou en Sith !
    Merci pour ce reportage In Situ habité.
    Je me sens finalement vraiment plus lecteur que Cosplayer. C’est amusant, mais je ne m’y retrouve pas. Et ce n’est pas une question d’âge (j’ai fait la deuxième Zombie Walk hé !). C’est juste que les produits dérivés ne m’ont jamais intéressé. Pis que ça, j’aurai tendance à penser qu’une statuette peut avoir une influence sur le déroulé d’une histoire ou d’un personnage. En fonction des ventes, des actions, de la bourse, un monde que je fuis normalement en lisant des comics…
    Maintenant, je respecte hein ? c’est pas mon truc, je claque suffisamment de fric comme ça dans le produit de base la bande dessinée. Je me rappelle d’un pote qui il y a dix ans avait acheté toutes les figurines de St Seiya (50€ à l’époque) à la demande de Bandai pour financer la suite d’Hadès. Du racket pur et simple…..qui m’a permis de me voir offrir un Seiya que Xabaris me jalouse…..

    Il n’est pas totalement exclu néanmoins que je vienne avec toi l’an prochain, rien que pour le plaisir de visiter cette splendeur nommée Italie.

    Ps: je trouve le logo du festival assez atroce….
    Ps2: la nana double face est craquante

  • Xabaris  

    Merci a vous deux.

    @Presence : effectivement le temps était bizarre. Vraiment chaud au soleil. Surtout en cosplay justement. Et plutôt très frais a l’ombre. Les jours suivant c’était t-shirt jusqu’à 16h30-17h et après froiiiid .

    @Bruce : ça vaut effectivement le coup d’œil. Après comme j’ai dit. Les Cosplayeurs restent pour moi le point le plus attractif avec bien sûre l’ambiance général qui règne dans la ville.

  • yuandazhukun  

    J’ai visité Lucca l’année dernière lors d’un périple en Toscane…ce qui m’avait surpris c’était d’être dans une ville moderne et passer la muraille, me retrouvais dans une vieille ville aux rues étroites, pavées et sombres, ou les habitants allaient puiser aux nombreux points d’eau leur précieux liquide. J’imagine les cosplayers se promenaient dans ces rues, cela doit être très décalé ! Bravo pour ton article initiatique Xabaris accompagné de belles photos, merci !

  • JP Nguyen  

    Merci pour la visite guidée, Xabaris !
    A l’instar de Bruce, le cosplay n’est pas trop mon truc. Je reconnais le travail et le talent des cosplayeurs (j’ai vu des trucs de ouf dans des documentaires comme des costumes dignes de cinéma ou la Hulk-buster armor de Iron Man…)
    Mais pour moi, les comics, c’est principalement de la lecture et des voyages imaginaires. Ma geekitude n’est pas dans l’apparat, je ne suis pas assez extraverti pour cela.
    Pour autant, je respecte et j’admire ceux qui en font leur hobby pour certains résultats visuellement bluffants.
    Autre point de convergence avec Bruce : la Two-Face girl est superbe !

  • Tornado  

    Merci beaucoup pour ce reportage en live ! Dans une des plus belles régions du monde (de ce que j’en ai vu, du monde…) ! J’y étais encore l’été dernier, tiens, en Toscane !

    Cela me ramène forcément à la convention Star Wars de Cusset (plus grand festival de l’hexagone en la matière) que j’ai eu la chance d’intégrer lors des vacances de Pâques cette année. Effectivement, malgré le fait que je ne cours pas après ce genre de jeu, c’était bien le volet cosplay qui était le plus impressionnant !
    On en a déjà parlé mais je ne me sens pas très à l’aise avec ce phénomène (le cosplay). Je suis un peu le cul entre deux chaises car je trouve ça très impressionnant et très chouette, mais en même temps je n’ai pas du tout envie d’y participer moi-même !
    J’avais beaucoup aimé les stands de figurines vintage et j’ai succombé à un achat compulsif en en achetant une bonne dizaine ! Avec le recul, j’ai pris conscience d’avoir ouvert une boite de Pandore et, afin de ne pas y consacrer la totalité de mes salaires à venir, j’ai stoppé là ma collection ! J’ai pensé un moment à tout revendre et puis, finalement, j’ai tout exposé dans ma salle de cours. Les élèves en sont ravi et donc, tout n’est pas perdu !

    La tentation de visiter ce « Lucca Comics and Games » est bien là. Mais le budget, le temps requis et l’agoraphobie risquent quand même de poser problème…

  • Tornado  

    Ah oui, j’allais oublier : Aurais-tu les coordonnées de Miss Double Face ? Ah, merde, c’est vrai, je suis pas célibataire ! 😀

    • Bruce lit  

      ….et plus très disponible….

  • Matt & Maticien  

    Merci xabaris! Très belle balade commentée dans les dédales de ce festival. On lit avec plaisir cet article dépaysant. Tu réalises la première ouverture internationale de ce blog! Well done. Et bravo pour le costume. Quand je pense que Bruce ne t’a même pas payé; )

  • Jyrille  

    Merci beaucoup Xabaris pour la visite guidée ! Tu donnes vraiment envie de venir voir par soi-même… Les photos sont terribles, celle de la Batmobile me fait rêver. Mais est-ce que tout le monde est en cosplay ? On pourrait le croire ! 🙂

    Je ne sais pas si tu as fait le jeu de rôle grandeur nature mais c’est une expérience que j’adorerai tenter. Et quand on voit tous ces passionnés, ça donne une ambiance sans doute unique. De plus, tu expliques bien la bonne organisation et cela a vraiment l’air gigantesque. Vraiment, un grand merci !

  • Lone Sloane  

    Merci pour la balade Xabaris, il y contraste saisissant entre le cadre toscan et la foule bigarrée et multicolore (à part ces deux siths en goguette:-) ). Tes photos sont chouettes et donnent envie d’aller se promener avec vous près de l’imposant mur de Lucca, et croiser ces cosplayeurs de plus près.

  • Xabaris  

    Merci tout le monde, très touchant vos commentaires 🙂 Plaisir de vous faire plaisir !

    @Jyrille : Non tout le monde n’est pas en Cosplay. Ce n’est pas la majorité, mais il y en a tellement et il tape tellement dans l’œil que l’on a effectivement cette impression parfois.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *