VENGEURS RASSEMBLEMENT ! (Infinity War)

 

Avengers : Infinity War par Anthony et Joe RussoAveng_00

Par : 6 PATRICK FAIVRE

Crédit photos : ©Marvel © The Walt Disney Company France

Cet article portera sur le film AVENGERS : INFINITY WAR réalisé par Anthony et Joe Russo.

Vous pouvez lire cet article en toute confiance il est garanti sans spoiler.

Bon on va gagner du temps et on va faire court : Avengers : Infinity war est le meilleur (et de loin) des trois films consacrés aux Vengeurs, voir le meilleur film de Super-héros tout court !
Voilà voilà ma chronique est finie terminée, vous pouvez maintenant reprendre une activité normale et retourner regarder des vidéos sur Youtube.
Merci de votre attention.

Euh quoi qu’est-ce que tu dis Bruce ? Mon article est trop court ?? Ben quoi il faut aller vite en ces temps de sur-information ! Quoi ? Que j’arrête mes conneries et que je me colle à une chronique digne de ce nom ?? Pffff ohlala qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour mériter le salaire mirobolant que tu octroies aux contributeurs du blog ! Donc bref vous avez demandé une chronique la voici la voilà !

Dix ans quasi jour pour jour après le début du Marvel Cinematic Universe avec Iron man (un homme de fer « Tony-truand » tout droit sorti d’Ally McBeal), 18 films et moult séquences post génériques préparant la venue de Thanos plus tard, voici donc The ultimate cross-over super-héroïque sur grand écran : tout le MCU (moins Ant-Man et Hawkeye) vs Thanos !

Bon l’histoire tout d’abord. Le film commence là où Thor Ragnarok se terminait : les Asgardiens devenus SDF dérivent dans l’espace. Ils se font arraisonner par le vaisseau spatial de Thanos. Le dieu du tonnerre (déjà devenu borgne) et les dieux nordiques se prennent une sévère correction. Le Titan fou réussit à s’emparer de la pierre d’infinité dont ils avaient la garde !
La prochaine destination de Thanos : la terre et plus spécialement le repère du Doc Strange, puisque son amulette, l’œil d’Agamotto, contient une autre pierre magique…

Vous l’aurez compris tout le film sera une gigantesque course aux œufs de pâques version pierres d’infinité…

Hey les gars on avait dit pas de Spoil ! Pfff c’est pas sérieux ça.

Hey les gars on avait dit pas de Spoil ! Pfff c’est pas sérieux ça

Le moins que l’on puisse dire c’est que les frères Russo, jouent à fond la carte des surprises multiples : tout d’abord sur le casting. Je ne vais rien vous apprendre ici, ils sont déjà tous sur l’affiche ! Le film est tout simplement la plus grande concentration de super-héros de tous les temps ! Outre la performance un peu vaine de cumuler le plus de super-slips possible, les réalisateurs parviennent surtout à les doter d’un minimum de psychologie. En ce sens créer un univers partagé où les héros interagissent d’un film à l’autre était un coup de génie ! Le film peut allégrement se dispenser d’expliquer les motivations des personnages : elles ont déjà été traitées dans leurs films respectifs ! Chacun connait déjà les protagonistes, il ne reste plus qu’à trouver un scénario cohérent pour tous les unifier. Une franche réussite sur ce point de vue, d’autant plus que les codes et les musiques correspondantes à chaque personnage accompagnent leurs apparitions.

Alors oui, les esprits chagrins rétorqueront que la grosse faiblesse du film réside précisément dans le fait qu’il nécessite d’avoir vu les autres films pour apprécier les nuances de celui-ci. Ainsi donc les néophytes tomberont un peu des nues « euh c’est qui déjà lui ? Il fait quoi déjà ? ». Mais bon l’histoire dans son ensemble peut malgré tout s’apprécier même si c’est le premier film du genre que l’on voit. On aura juste un peu l’impression de débarquer en cours d’histoire…

Photo promotionnelle partiellement mensongère… Un personnage n’apparait (quasi) pas dans le film.

Photo promotionnelle partiellement mensongère… Un personnage n’apparait (quasi) pas dans le film

Autre surprise, cette fois-ci concernant le rythme du film. Celui-ci est mené tambour battant sans pour autant devenir un spectacle abrutissant enchaînant gratuitement une explosion toutes les 30 secondes… Une très belle performance. Déjà responsable du très réussi Civil War, les frères Russo creusent le sillon du blockbuster non dénué d’émotion.

Surprise toujours avec le traitement réservé à Thanos lui-même. Il est de loin le personnage le plus intéressant du film ! Autant on peut d’habitude reprocher aux films MCU d’avoir des vilains à la psychologie simplifiée (euh il voulait quoi déjà Ultron ?) ou au charisme d’huître (qui se rappelle encore du Mandarin ?). Ici Thanos tire toute la couverture à lui, quitte à faire de l’ombre aux héros !
L’acteur Josh Brolin (un ancien Goonies !) livre un Titan terrifiant, charismatique aussi bien que mélancolique !

Le personnage est ici bien plus profond et émouvant que celui du comics où il était un sombre crétin amoureux de la mort ! Et encore il ne s’agit même pas d’une mort à la Gaiman, traduisez une petite Gothique sexy, que nenni ! Chez Marvel il s’agit d’un squelette en suaire miteux… Mince ce type bande pour sac d’os ! Je rêve !

Le personnage le plus charismatique du film

Le personnage le plus charismatique du film

Pardon aux fans du personnage (et je sais qu’il y en a beaucoup) mais à titre personnel je ne me sens que très modérément concerné par les héros « spatiaux » (même le Surfer post barrière de Galactus m’ennuie profondément) et Thanos, en dehors de son rôle dans la mort de Captain Marvel, est sans doute pour moi le pire de tous !

Dans le film les motivations de Thanos n’ont rien d’un cadeau qu’il souhaiterait adresser à la mort. Il considère froidement et logiquement que l’univers est au bord de l’extinction et que la seule solution pour éviter la fin du monde est de se débarrasser de la moitié des êtres vivants ! « Trop de vivants tue le vivant ». Mais attention il ne prêche nullement une sélection « au mérite », pas d’eugénisme ici. Il prêche une sélection aléatoire et égalitaire qui frapperait le riche comme le pauvre, le bon comme le mauvais… Bref c’est la grande braderie sur l’univers, la moitié doit disparaître !

Avec des motivations pareils on pourrait s’attendre à une brute froide et sans âme. Il n’en est rien, Thanos est un personnage aussi profond que jusqu’auboutiste. Il se consacre corps et âme à son projet même si pour cela il doit sacrifier la personne qu’il aime le plus au monde… Pour ne spoiler personne je ne développerai pas ce point, mais la scène du sacrifice, totalement émouvante, est un modèle de sensibilité parfaitement gérée à l’écran !

 Banner a des soucis d’érection Hulkienne 

Banner a des soucis d’érection Hulkienne

Surprise enfin avec la conclusion du film ! Bon là aussi pour conserver le suspens intact je me contenterai de vous dire que lorsque les lumières se rallument les spectateurs se retrouvent stupéfaits et hagards. Personne n’applaudie, le public sort dans un silence de plomb. Ils pensaient assister à un spectacle inoffensif de distraction de masse à la fin convenue. Ils ressortent complètement sonnés et déconcertés par le dénouement !
Une fin coup de poing tout simplement inédite dans le cadre d’un film de Super héros !

Quel est le con qui a pété mon escalier ?

Quel est le con qui a pété mon escalier ?

Les films Marvel semblent enfin trouver un équilibre entre tension dramatique et humour (ce qui n’avait hélas pas été le cas avec le dernier Thor à l’humour pour le moins décalé – dans le sens de surenchère déplacée).

Bon pour éviter d’être trop dithyrambique notons quelques défauts malgré tout. Tout d’abord au fur et à mesure du film Thanos collecte les pierres le rendant tout puissant, et pourtant il utilise finalement assez peu son pouvoir (on ne fait d’ailleurs pas toujours très bien la différence entre chacune d’entre elles). Il est mis à mal alors que son pouvoir est supposé le mettre à l’abri des attaques…

Iron Man cabotine toujours autant et ressent l’irrépressible besoin de retirer son masque à tout bout de champ, même en territoire ennemi ! Top crédibilité. Que dire ensuite, que le film existe en 3D, mais que comme bien souvent, elle ne sert absolument à rien. Economisez vos petits sous et contentez-vous de la traditionnelle 2D.

Regarde, Peter fais comme moi, enlève constamment ton masque pour qu’on te reconnaisse dans le film suivant !

Regarde, Peter fais comme moi, enlève constamment ton masque pour qu’on te reconnaisse dans le film suivant !

Pour conclure, les réalisateurs ont réussis le pari de réunir moult super-héros à l’écran sans tomber dans la foire d’empoigne ou dans le ridicule. Bien au contraire le film tient par sa cohérence et son efficacité. Avengers Infinity war est un film assez sombre et inattendu (qui traumatisera probablement les plus jeunes et surprendra tous les autres).

Le générique de fin annonce « Thanos will return » nous attendons avec impatience le prochain épisode prévu pour avril 2019.
Le temps va nous paraitre long…

C’est la foire au super slip !

C’est la foire au super slip !

——
Exilé au Japon, notre contributeur Patrick Faivre a vu le nouveau Avengers. Et appartement là bas aussi, c’est vachement bien. Review de ce que beaucoup considèrent déjà comme le chef d’oeuvre ès Marvel.

La BO du jour : @ Thanos, faut pas jouer avec le feu et les pierres !

https://www.youtube.com/watch?v=8gKmmaZrJpc

31 comments

  • James  

    Je suis bien plus réservé sur ce film!Pour moi,toute la dramaturgie du film sera cassée dans le prochain!Pour Thanos,je ne suis pas non plus un grand fan du personnage dans les comics!!Je trouve que le scénariste Jim Starlin part trop dans ses délires métaphoriques cosmiques avec ce vilain !Pour revenir au film,je trouve que le film n’aurait pas du s’appeler Avengers!!On voit très peu l’équipe et la multitudes de personnages noie complètement le concept des Avengers!Même dans les comic pour une plus grande lisibilité,les auteurs réduisent l’équipe!!Et enfin,Thanos comme spider-man a qui le MCU a retiré sa quintessence « le poids des responsabilités »!Thanos a perdu le sens de sa croisade : »l’amour de la mort »!A la place,on a un visionnaire illuminé qui se prend pour un sauveur!En bref,un film qui est très moyen et qui peut remercier le marketing disney et la jeune génération biberonné au MCU!

  • Patrick 6  

    Autant on peut regretter que Spiderman dévie du concept original (mais bon je suppose qu’ils ne voulaient pas raconter pour la 3éme fois la même histoire) autant dans le cas de Thanos on ne peut que se réjouir des libertés prisent par les auteurs ! Puisque le concept de départ était bancal autant le réécrire ! Même les amoureux de la mort à la daesh (sans majuscule) ont en réalité un but à atteindre, ils n’aiment pas « gratuitement » la mort…

    Je crois qu’en matière de comics nous avons l’habitude des mega crossovers impliquant tous les personnages Marvel (on ne sait pas toujours quel comics nous achetons tant les personnages sont souvent noyés) c’est un peu la même idée à l’écran. Alors de même le précédent « Captain Amercia Civil war » aurait dû en toute bonne logique s’appeler « Avengers Civil war » (ou « Civil war » tout court) celui-ci aurait pu s’appeler « Thanos quest » (ou que sais-je) sans que cela ne change quoi que ce soit au final…

    Pour le reste oui je suis d’accord avec toi on imagine bien que tout sera détricoté dans le prochain film, mais toujours est-il qu’ici l’effet de surprise fonctionne totalement.

  • JP Nguyen  

    Hey ! Dans les comics aussi, Starlin donnait une vocation de « régulation de population  » à Thanos (cf son retour dans la série du Silver Surfer ).
    Et en terme de profondeur, Thanos m’a toujours semblé plus profond que son modèle du DC Universe : Darkseid (que je connais peu mais qui a toujours joué le méchant-très-méchant-parce-que dans les histoires que j’ai lues).

    • Matt  

      Darkseid m’a toujours paru un peu con. Ses plans sont bien nuls et comme tu dis, je le connais mal aussi, mais il a toujours l’air d’être méchant pour être méchant.
      Thanos a même changé de camp plusieurs fois (enfin…toujours pour servir ses intérêts, mais il lui arrive souvent d’être au delà du bien et du mal comme un Galactus)

  • Présence  

    Je ne sais pas ce qui me fait le plus plaisir : le retour de Patrick, ou de bénéficier d’un article critique sur Infinity War. Dans les faits les 2 sont liés, et pas d’article sans Patrick, donc je vote pour le premier choix. :)

    Thanos tire toute la couverture à lui. – Voilà qui est conforme à Infinity Gauntlet, de Starlin Perez et Lim.

    Sans être taquin, j’ai du mal à concilier ta vénération pour des chanteurs au parcours hantés par la pulsion de mort, et ton désintérêt face à Thanos, amoureux de la mort, souffrant d’une fascination morbide pour la mort.

    On ne fait d’ailleurs pas toujours très bien la différence entre chacune d’entre elles. – C’était un constat déjà présent dans le comics. Starlin avait bien pris de le temps d’expliquer ce que chacun d’entre elle faisait, mais la distinction entre le joyau de l’âme et celui de l’esprit n’était pas toujours significative.

    Même s’il est à craindre que Tornado n’aille pas le voir, j’aurais été curieux de son analyse en termes de qualité d’adaptation du matériau originel The infinity Gauntlet.

    J’ai bien aimé cette critique qui permet de ne pas être victime de divulgâcheur (je ne l’ai pas vu) mais qui permet de comprendre à demi-mot (j’ai lu le résumé sur wikipedia, parce que ma curiosité est plus forte que tout). C’est épatant comment tu réussis à expliquer en quoi le film t’a plu, tout en insérant des détails qui montrent que tu n’est pas dupe sur le mode de fabrication. Au final c’est bien ton retour qui prime au travers de ton regard. :)

  • Matt  

    Ah là là…que de grossièereté envers les fans du personnage des comics. Je veux bien te pardonner parce que tu ne sembles pas avoir lu les épisodes du Silver Surfer qui précèdent la quête de Thanos des gemmes de l’infini. Il tient exactement le même discours au Silver Surfer sur la nécessité d’éradiquer la moitié des êtres vivants de l’univers, en passant par la terre et la manie des humains de détruire sa propre planète (discours écolo)
    Le fait qu’il fasse ça pour la Mort (qui ressemble souvent à une belle brune quand même hein^^) n’est qu’un détail. Jim Starlin écrit une mythologie, c’est un brin théâtral. Mais le fait que Thanos aime la mort est une façon de montrer qu’il est capable d’amour et une façon de le présenter comme l’instrument d’une force de la nature régulatrice de population.
    Dans le gant de l’infini, cette réflexion a déjà été faite avant et on passe sur une réflexion sur le pouvoir qui ne permet pas d’obtenir ce que l’ont veut, et l’aspect vain de l’obtenir par la force. La difficulté d’obtenir un tel pouvoir et la facilité de le perdre.

    Tiens regarde (je suis allé chercher les images exprès sur le net) :
    https://imgur.com/a/5aOODDX

    Bref…chacun ses goûts et tout ça, mais c’est dommage, cette critique assassine en 2 lignes sur des années de publications vient un peu ternir cet article en se parant d’un manteau de vanité un bref instant pour juger aussi vite sans avoir visiblement lu le truc…

    Sinon je suis bien content que Thanos soit réussi. Il méritait ça. J’imagine que son amour dans le film est sa fille adoptive. Pas Nebula car il lui en met toujours plein la gueule. Un choix intelligent pour une approche moins mythologique d’un personnage qui n’évolue pas autant dans un panthéon divin. J’irais surement voir le film.

  • Bruce lit  

    Il semblerait que le titre ait influencé sur le comportement de tous les fans de la planète, puisque le mot d’ordre semble être le rassemblement. Même les haters n’en tarissent pas d’éloges. Nothing wrong with that pour moi, si le film est réussi et plaît à un vieux briscard même exilé japonais, tant mieux. Si Marvel est arrivé à la maîtrise de ses films, tant mieux. Je verrais ça quand j’en aurais envie et/ou le temps, rien en presse.
    Ta remarque sur la mort m’a fait marrer mais a déclencher une hausse de sourcil circonflexe : un gothique ne comprend pas qu’on aime la mort ? Même moi qui n’aime pas les sagas cosmiques sait que La Mort est représenté comme un tas d’os déguisée sous l’apparence d’une belle brune mystérieuse.

    • Matt  

      Et quand bien même ce serait un tas d’os, l’écriture de Starlin, qu’on aime ou pas, est orientée « mythologie ». Et les mythes et légendes, c’est des histoires dans lesquelles le soleil tombe amoureux de la lune ou des trucs comme ça…alors bon les vannes « quoi ? le soleil bande pour une boule dans le ciel ? » ça fait un peu… »petit con » qui comparerait la mythologie grecque à une sitcom américaine^^ Mais bon j’imagine que c’était de l’humour de la part de Patrick. Non ?

  • Patrick 6  

    @ JP : Comme dit dans l’article je n’aime pas Thanos et je suis très loin d’avoir tout lu à son sujet (dieu m’en garde) cependant dans mes (lointains) souvenirs dans ses premières sagas (les « moins pires ») ses seules motivations étaient de se « pécho » la mort ! (le mec ne doute de rien, il ne pouvait pas lui demander son 0.6 tout simplement ?)
    Je fais confiance aux spécialistes qui lisent ce blog pour confirmer ou infirmer ce point.

    @ Présence : comme d’hab je te ferais un petit chèque comme convenu pour tes compliments ;)
    Ah si nombre des groupes que j’aime se trimbalent une image plus ou moins mortuaire, c’est surtout l’expression d’une peur (voir d’une douleur) et d’une fascination, mais aucunement d’un amour.
    Les Goths ne chantent pas « Viva la muerte ! »
    Là aussi je ne peux pas en dire trop mais, aussi loin que ma mémoire porte, le film suit les grandes lignes du Gant de l’infini, les entités cosmiques (toutes plus ridicules les unes que les autres) en moins…

    @ Matt : Ah ne te fâche pas, j’ai pris la peine de m’excuser auprès des fans ;) Mais bon rien n’y fait je n’aime pas Thanos version comics, point. J’ai donc préféré ne glisser que deux lignes sur ce sujet plutôt que de crier mon désamour sur 10 paragraphes…
    Pour le reste voir plus haut, j’ai le souvenir que dans les premières séries qui lui sont consacrées sa motivation n’est nullement d’écrémer l’univers … (si c’est le cas c’est que je me suis endormi d’ennui en chemin).

    @ Bruce : Dans la mort de Captain Marvel on le voit bien embrasser un squelette « car il n’a plus besoin de l’illusion ».
    Et outre ce que j’ai dit plus haut sur la mort made in Marvel, c’est le côté « scolaire » de sa représentation qui m’a toujours dérangé. Elle est plantée là dans son suaire comme une cruche et elle ne fait rien… Cette représentation n’est pas très originale ni très recherchée. J’irais même jusqu’à dire totalement puérile. Une mort tout public en somme. (Désolé de le dire, mais dans ces conditions moi je refuse de mourir ! Point final)

    • Matt  

      Dans les premières apparitions du perso, non en effet. Après personne n’a dit que les premières aventures sont les meilleures^^ Pour aucun perso d’ailleurs. Mais dès sa première résurrection, Starlin a lancé sa grande saga qui va des épisodes Silver Surfer (v3) 34 à 38 + Thanos Quest + le gant de l’infini.
      Tout le monde connait le gant de l’infini et c’est peut être le souci : ce n’est pas là que les motivations de Thanos sont le plus expliquées. Dans le gant de l’infini, il a déjà le pouvoir de faire ce qu’il veut et parvient sans souci à tuer 50% des gens. Ce qu’il lui reste…c’est de voir si ça lui apporte un truc. S’il accepte de n’être qu’un avatar de la mort.

      « Et outre ce que j’ai dit plus haut sur la mort made in Marvel, c’est le côté « scolaire » de sa représentation qui m’a toujours dérangé. Elle est plantée là dans son suaire comme une cruche et elle ne fait rien… Cette représentation n’est pas très originale ni très recherchée. J’irais même jusqu’à dire totalement puérile. Une mort tout public en somme. »

      Ce n’est pas un « personnage », c’est pour ça. Elle n’est pas censée parler à qui que ce soit. C’est un être abstrait. Starlin a juste choisi de ne pas donner de voix à la mort. De la faire ni méchante ni gentille. C’est comme dame nature qui serait invisible, ou un esprit de la forêt qui se pointerait sous la forme d’un animal sans rien dire de spécial. Pense au cerf de Princesse Mononoke par exemple.
      Elle ne fait rien parce qu’elle n’a pas besoin. Elle a recourt à des instruments de sa volonté comme Thanos. Je ne trouve pas ça puéril. Puéril ce serait la grande faucheuse qui prend son arme et va tuer elle-même chaque personne dans l’univers comme le papa Noël qui aurait le temps d’aller dans chaque cheminée^^

      Mais bref, hein…

    • Matt  

      Et pour le fait qu’il embrasse un squelette…really ? ça te pose problème ? C’est un être divin, peu importe. On n’est pas dans l’approche « attirance physique » de l’amour. Et dans les mythologies, il y a des histoires de dieux qui s’unissent aux humains sous forme d’animaux (ce qui en fait de la zoophilie) Est-ce une raison pour se dire que c’est de la merde parce que les rapports physiques sont bizarres ?
      Faut que les persos aient un joli cul ou ressemblent à des stars américaines maintenant pour que les lecteurs valident une histoire d’amour ? Même quand il s’agit de dieux et déesses et de concepts abstraits d’unions entre forces de la nature ?

  • Matt  

    Le truc pénible c’est que tu avoues n’avoir pas lu grand-chose de Thanos mais t’es persuadé que c’est de la merde et « dieu te garde » d’en lire plus. Je veux pas dire mais bon…on n’est pas loin du discours hautain des élites intellectuelles qui jugent les comics comme étant de la merde sans les avoir lus.
    C’est bien joli l’écriture non-consensuelle provocatrice, mais si c’est pour justifier de juger un truc sans l’avoir lu…bof quoi. Il suffit de dire que t’es pas fan du perso en comics et puis voilà.
    Car d’ailleurs, non, dans ses premières aventures (qui ne sont PAS les moins pires, car comme tout vieux comics, ça a pris un coup de vieux et les motivations des persos étaient souvent de conquérir le monde), Thanos ne cherche pas spécialement à pécho la mort. Déjà la mort n’apparait pas tout de suite. Au départ Thanos est seul et il veut obtenir du pouvoir, comme n’importe quel Dr Doom. Ensuite dans la saga du cube cosmique, la mort apparaît à ses côtés sans qu’on sache si d’autres personnes peuvent la voir à part Thanos. Donc il ne veut pas « pécho », il est obsédé par le concept de la mort qui l’attire, davantage comme un fou (éh ! le titan FOU, on a dit)
    Il s’agit d’obtenir le respect et l’admiration d’une force de la nature, afin de se faire l’instrument d’une volonté divine. Un fanatique davantage qu’un « djeunz » qui veut « pécho ».( c’est quoi cette vision, t’as trop vu American Pie ou quoi ?^^)

    Et je suis pas énervé, j’explique juste mes goûts et ma perception avec le même tact que toi^^

  • Tornado  

    Désolé Présence, mais effectivement je ne payerai pas mon ticket de cinéma « Infinity ». Je regarderai ça en numérique, un de ces quatre.
    Si c’est bien, tant mieux pour ceux qui aiment. Moi je n’aime plus. Ces partouzes super-héroïques, je peux plus les voir. Je suis devenu allergique.

    Pour moi qui n’en ai rien à foutre de Thanos, les attaques de Patrick m’ont bien fait rigoler. J’en fait aussi des comme ça quand je n’aime pas le old-school. C’est à prendre au 2nd degré car c’est juste un ressenti et une grille de lecture personnelle. Il n’y a rien d’universel dans ce type de ré(d)action et il n’y a pas à le prendre mal. Moi qui suis coutumier du fait, j’ai bien senti que l’auteur de ces lignes n’affichait là que sa grille de lecture personnelle, en ricanant de ses propres piques. Rien de méchant.

    Moi qui ai lu « Infiny Gauntlet » je dirais que c’est quand même sacrément balourd. La cosmogonie que développe Starlin est très dense, son application à mener son concept absurde jusqu’au bout avec abnégation (je développe les combats de chaque faction scrupuleusement tout en sachant que ces combats son vains) est très impressionnante. Mais c’est quand même raconté à gros coup de massue dans du bac à sable. Du old-school, quoi ! :D
    C’est un genre mythologique plutôt enfantin, qui parle de choses au contenu philosophique avec une illustration naïve. Sur le fond, il n’y a rien de mal à ça. Maintenant, sur la forme, personnellement je trouve que c’est assez balourd. Ce n’est pas très fin ni très élégant.
    Partant de là, cette illustration de la Mort est un poil galvaudée. Je préfère les images des « Aventures du Baron Munchausen » par Terry Gilliam, où cette même image de la mort est illustrée avec un côté théâtral assumé. C’est plus élégant. Il y a un meilleur équilibre.

    • Bruce lit  

      La représentation de la mort en tas d’os ne me gène pas plus que ça. Nous sommes dans de la BD, un art visuel qui représente et synthétise l’inconscient collectif qu’on en a. La mort et sa faux on la retrouve aussi bien au moyen âge que chez Gotlib ou Marvel. Pour le coup, saluons le coup d’éclat de Gaiman qui en a fait une Chrissie Hynde Gothique. Et super sympa.
      La représentation du Diable et ses cornes, c’est la même chose.

      @Matt : pour fréquenter ce drôle d’individu nommé Patrick F. Je reconnais là son penchant à la provocation et à la boutade. Rien de méprisant dans ses dires, il est même plutôt tolérant pour un Inrock(rires). Si l’on suivait nos familles rock, nous ne devrions même pas nous causer…

    • Matt  

      « Pour moi qui n’en ai rien à foutre de Thanos, les attaques de Patrick m’ont bien fait rigoler. J’en fait aussi des comme ça quand je n’aime pas le old-school. C’est à prendre au 2nd degré car c’est juste un ressenti et une grille de lecture personnelle. Il n’y a rien d’universel dans ce type de ré(d)action et il n’y a pas à le prendre mal. »

      Voui non mais…d’après ce que j’ai compris (je peux me gourer), il n’a pas lu grand chose sur Thanos Patrick. Toi au moins tu as lu les trucs quand tu dis que c’est infantile^^ Comment on fait la différence avec les élites intellectuelles qui nous prennent pour des attardés après si on peut se moquer sans avoir lu ?^^

  • Eddy Vanleffe  

    Salut,
    super critique qui met bien en exergue le fait que malgré le coté « qualité instable » d’un univers (sur…18 films? qui le serait Star Wars? Alien? …), il accomplit un truc étrange et inédit à savoir de construire un univers partagé avec les mêmes qualités et les mêmes défaut que leurs supports papiers, donnant vie à une sorte de fantasme qui arrive en partie à à son terme sur ce film qui quoi qu’on puisse en penser va plus loin que jamais.
    pas en terme de cinéma, ni de scénario, ni de patte artistique ni encore de complexité.
    mais voilà en terme de mythologie, Marvel a fait un truc unique qu’ils sont parvenus à retranscrire sur pellicule (terme purement rhétorique). il y a les titans, les dieux, les ramasseurs de poubelle, les robots, les super soldats, les savants fous.
    Ce qui ne devrait même pas être faisable en réél, tient le coup sur bientôt une vingtaine de film (minimum, hein?)
    C’est un tour de force en soi, un gros fuck au cinéma qui vu ce genre de haut depuis des années…
    métaphore musicale:
    imaginez que les dix premières places des charts mondiaux soient trustes par tous les groupes de métal pendant un an… bien sûr que tout ne serait pas bien, bien sûr que ça serait chiant à la longue, bien sûr qu’il y aurait de la daube dans le lot? mais merde, ça vous ferait pas plaisir un petit peu quand même?
    Bon tout le monde n’est pas métalleux hein… je le sais mais c’est un peu la même chose…tout le monde n’aime pas le comics, même dans les amateurs de BD, on aime pas les mêmes mais c’est un peu ça qui se passe…
    un truc iréél…j’en profite, je sirote une bière en terrasse et j’oublie le reste… je redeviendrais un critique demain!

    @pour ce qui est de Stariln, c’est un trip très étrange. on aime ou pas. Mais le bonhomme a fait une oeuvre personnelle au sein d’un univers qui n’était pas le sien (Comme Claremont je pense…) j’ai longtemps pas été réceptif. j’aimais bien mais je trouvais ça concon, un peu comme les délires de la série La chose…
    j’ai redécouvert et j’ai trouvé une cohérence hallucinante dans les thèmes perchés de la saga Warlock/Captain Marvel/Infinite infinity…. de Starlin et je m’amuse comme un petit fou à les lire aujourd’hui… c’est un peu comme revoir le film Yellow Submairne…
    j’ai donc ré-exhumé (grâce à Hachette) les trucs de ces artistes jobars qui bossaient pour Marvel comme Gerber, Starlin ou même Roy Thomas ou Bill Mantlo dont la poésie naïve est parfois touchante…(mon dernier trauma fut cet épisode où Hulk se ballade avec le cadavre de sa nana plusieurs épisodes avant de finalement creuser sa tombe de ses mains, comme un enfant qui ne comprends pas la mort…)
    le comics c’est du délire qui marche à l’instinct… Vive le Marvel mal écrit… ils étaient fous et je les jalouse moi et mon rationalisme de merde!

    • Matt  

      Moi j’avoue que Starlin ça me parle complètement. Alors je suis peut être facilement vexé qu’on simplifie à ce point ses thèmes^^ Peut être que j’suis fou aussi…

  • Jyrille  

    Merci Patrick pour cet article plein de parti pris ! Je rejoins Tornado, tu ne fais que donner ton ressenti pour la bd. Personnellement, je ne les ai pas lues, je n’en parlerai donc pas, mais je rejoins également Bruce et Présence quant à la dichotomie sur la mort et les gothiques ^^

    Pour le film, je ne suis pas d’accord sur un point : ce n’est pas le meilleur film de supers, ni même le meilleur du MCU. C’est sans doute le meilleur Avengers (même si j’aime beaucoup le premier, qui est nettement plus merveilleux), mais surtout, il eût été impossible de faire ce film sans tous les autres avant. Comme tu le soulignes, on connaît déjà les personnages et leurs motivations. Je n’ai pas vu Thor 3 (ni les deux premiers d’ailleurs), ni Black Panther, mais cela ne m’a pas plus gêné que ça (ma fille non plus, elle a juste eu du mal à reconnaître Cap). Pour moi, le meilleur MCU à ce jour reste Captain America 2 avec les Gardiens de la galaxie. Et il s’agissait déjà des frères Russo à la réalisation du Cap 2.

    Ici la gestion d’un tel nombre de personnages relève presque du miracle. Tout comme toi, j’ai apprécié le fait que ce ne soit pas qu’une suite de bastons et d’effets pyrotechniques, même si il y en a encore beaucoup. Et il y a deux beaux moments : l’arrivée de Cap (qu’on ne voit pas assez) et de son équipe en Ecosse, et l’arrivée de Thor au Wakanda. A la fin du film, il est pourtant évident qu’il ne s’agit que d’une première partie. Et que le personnage principal est bien Thanos, que l’on se surprend à apprécier. Une vraie réussite pour moi, mêmes les vannes fonctionnent.

  • Patrick 6  

    @ Tornado : Tu es mon ami et je t’offrirai une bière la prochaine fois que l’on se verra ^^
    En effet mon désamour de Thanos et mes commentaires (un peu) ironiques n’engagent que moi. (Je n’ai pas encore le gant d’infini le monde ne tourne donc pas –encore- autour de moi)
    « Une histoire racontée à gros coup de massue dans du bac à sable » oui voilà tu as très bien résumé ce que je pense des histoires que j’ai lu concernant Thanos ^^
    Tornado One point.

    @ Bruce : Hum non, chez Gaiman je vois bien plus une Siouxsie qu’une Chrissie Hynde dans le rôle de la mort ;)
    Pour le coup, notons que pour le diable Marvel a eu une approche bien plus créative que pour la mort elle-même ! Alors certes Mephisto est rouge, mais il n’a pas de fourche ni de corne et son look assez intriguant… Il incarne du coup un diable très crédible et original. Comme quoi quand les créatifs Marvel s’en donnent la peine…

    @ Matt : Hum merci de ta confiance mais j’ai quand même lu un minimum de comics tu sais ^^ Dans le cas de Thanos à l’époque je m’étais tapé le 1er RCM puis le Gant de l’infini, puis sa suite (que j’avais arrêté en plein milieu car là j’ai trouvé ça vraiment trop mauvais ^^)
    Je me rappelle avoir même lu un « Ka-Zar contre Thanos » (ahah ça fait rire à priori mais ce n’était pas le pire du lot paradoxalement !)
    Et d’autres numéros sans doute encore que je me suis dépêché d’oublier, car arrivé à ce stade je pense qu’il n’est pas utile de se taper l’intégrale d’une série avant de se rendre compte que le personnage central vous sort par les yeux ^^

    @ Eddy : Oui en effet malgré tous ses défauts (et dieu sait qu’ils sont nombreux) le MCU a réussi a retranscrire à l’écran un univers partagé cohérent ce qui était tout sauf gagné à la base !
    Ah oui « Concon » tu as très bien résumé ce que je pense de Starlin en tant que scénariste « spatial » ! Sauf que moi je n’ai pas changé d’avis… mais bon ça viendra peut etre qui sait ;)

    @ Jyrille : Oui Captain America Civil war était excellent ainsi que les Gardiens de la Galaxie, le seul reproche qu’on pourrait leur faire indirectement, c’est que le MCU a voulu insuffler le même esprit second degré à d’autres personnages comme Thor par exemple, alors qu’il ne s’y prête pas du tout ! Thor qui fait des blagues… personne n’y croit !

      • Patrick 6  

        Je me demande bien pourquoi tu déteste autant Siouxsie !
        Ah par contre tu m’en bouches un coin (si je puis dire) concernant l’inspiration de Death !
        Cependant vu que le maquillage du modèle (paix à son âme) faisait littéralement référence à Siouxsie, je pense donc que la boucle est bouclée ;)

        • Bruce lit  

          @Eddy : oh la vache, quel programme ! (-Burp)
          @Patrick : en plus d’être moche, boulote et prétentieuse, conne comme un manche à balais (faire la morale en traitant la loi anti tabac de loi fasciste-on croit rêver- quand on a porté la croix gammée comme ça pour de rire), j’ai toujours trouvé ses albums surestimés. sa reprise de Helter Skelter est pour le coup anti dépressive tellement je la trouve ridicule. Je ne lui concède qu’un seul joli titre : Happy House. Pour le reste c’est du pathos à deux balles…
          Où est la serpillière ? , je crois que j’ai vomi un peu partout…

          • Patrick 6  

            Décidemment je sens beaucoup de tensions aujourd’hui ^^
            Bah autant de haine, c’est que forcément l’amour n’est pas loin :))

    • Eddy Vanleffe  

      THOR RAGNAROK est un film en mode « self-destruct ». c’est avoué par le studio lui-même.
      Kevin Feige et son équipe ne savait pas quoi faire de Thor dont ils n’ont jamais pris l’univers au sérieux, et après deux films mi-figue, mi-raisin (mais rentables…) ils ont décidé de tout casser en beauté. Ce film est indigent et propose après une scène d’intro à l’humour lourdingue, une autre scène mise en abyme des deux premiers films par le biais d’une pièce de théâtre prouvant que le réalisateur chie sur les deux premiers et tant pis si ceux qui se sont déplacés sont sans doute ceux qui les ont aimés. Tout est donc balayé d’un revers de main sur l’autel de l’humour potache qui aurait pu être drôle pourvu qu’on ne tombe pas dans le scato, les blagues de récrés et des acteurs en roue libre à un tel point de donner l’impression qu’on a gardé le bêtisier pour le montage définitif. mention spéciale à Jeff Goldblum (qui d’ailleurs ne joue plus vraiment depuis au moins dix ans…). avec un esprit presque « scary movie » les personnages claquent pendant qu’on fait des blagues à la con. la dernière scène voit tout ce petit monde content d’avoir fait caca en ricanant bêtement. Walter Simonson doit pleurer en voyant Skurge réduit à…CA… et Hulk…mon dieu Hulk!
      les intentions étaient bien d’en finir…d’en finir et de se croire génial parce que ce qui rend tout ça insupportable, c’est bien cette auto satisfaction imbibée de suffisance qu’affichent les créateurs…
      A travers de la scène où Hela passe devant les artefacts Marvel en les jetant par terre, le réalisateur sa marre goguenard:
      « hé le fan, ton Marvel c’est de la merde, voilà ce que j’en fais et en plus tu vas applaudir en te consolant vaguement persuadé que c’est du « méta ». la bonne blague!

      voilà ce que m’a craché ce film à la figure!

      • Patrick 6  

        Bigre ! Je sens une tension ^^ Blague à part j’ignore tout des intentions initiales des « auteurs » (il y aura t-il un Thor 4 d’ailleurs ? J’aurais tendance à dire tant que la franchise marche il y aura une suite oui…) mais en tous cas j’avais ressenti un complet décalage entre la noirceur du propos (Asgard détruit, les dieux décimés, Odins meurt, etc etc…) et les blagues potaches qui fusent dans tous les sens ! Illogical Mister Spock ;) Pour le reste j’avais trouvé le film moins raté que le précédent où je m’étais quand même violemment ennuyé ! J’avais associé cela au syndrome « Gardien de la galaxie » mal géré, mais la théorie de « l’auto destruction » tient aussi la route » !

        • Eddy Vanleffe  

          Y’a qu’à voir le devenir d’Asgard dans Infinity War…
          à part repartir sur le run de JMS, je ne vois pas….

          • Matt  

            Bah why not ? Le Ragnarok dans les comics précède bien le run de JMS.

          • Matt  

            En tous cas tu ne donnes pas envie d’aller voir ce Thor 3.
            D’un côté tu n’as pas supporté non plus le 2eme gardiens de la galaxie que j’ai trouvé très bien, quasi au même niveau que le premier opus (avec peut être un chouilla trop de blagues aussi, mais rien de bien grave)
            D’un autre côté on m’a bien dit que dans ce 3eme Thor toutes les scènes potentiellement dramatiques ou épiques sont désamorcées par une vanne. Et y’a moyen que ça devienne lourd à un moment.
            Le truc qui me fait « envie » de le voir, c’est qu’apparemment ça aide pour enchainer sur Infinity War…et aussi Cate Blanchett en Hela a la classe^^ (mais euh…si elle fait des blagues aussi, je sais pas ce que ça peut donner…)

      • Zelphur4  

        Je suis d’accord avec lui, Thor 3 j’ai pas aimé (C’était de la merde !). Pourtant le film possède de bonnes idées que sa soit pour Hulk, pour les pouvoirs de Thor ou pour le destin d’Asgard. Mais a part ça : Hela n’est pas si mémorable que sa, la Valkyrie n’est pas si prenante que ça, il se foutent de la gueule des films précédents (ce qui est dommage pour ceux qui ont aimé les films d’avants), l’humour omniprésent carrément exagéré par rapport aux Gardiens de la Galaxie 2 qui doser mieux l’humour.

        Au final c’est simple, si il y a un Thor 4 par le même réalisateur que le 3, j’irais pas le voir.

    • Matt  

      « Hum merci de ta confiance mais j’ai quand même lu un minimum de comics tu sais ^^  »

      Béh c’est pas ma faute si t’as l’air de ne pas savoir que Thanos avait les mêmes motivations dans les comics que dans le film^^
      Mais bon ok t’aimes pas voilà, t’as le droit. Je me rappelles que tu m’as presque sauté à la gorge quand j’ai dit ce que je pensais de la série de slasher des Freddy, mais sans doute que ta provocation franche est moins offensive que la mienne…je suppose…
      J’ai toujours l’impression d’être en tort, en fait. Quand je critique un peu sèchement, j’abuse. Et quand j’apprécie moyennement vos critiques sèches, j’abuse aussi dans mes réactions. Pfiou…

      Bref n’en parlons plus, on va pas se prendre le chou pour ça. Le film est bien, c’est cool. Je le verrai donc surement.

  • Yuandazhu kun  

    Hmm…Pas très sympa pour le gros fan de Starlin que je suis…Après sa trilogie cosmique n’est pas ce qu’il a fait de mieux…Son Warlock, l’annual avengers, la quête des joyaux de Thanos, son Marvel the end ou redemption c’est énorme ! Pour l’époque, c’était bien plus profond que la plupart des comics…Je reste bien plus sceptique sur le film (que je n’ai pas encore vu) que sur l’oeuvre de Starlin (ah les goûts et les couleurs !). Dans tous les cas, merci pour ce bel article qui me donne malgré tout envie d’aller le voir (car plusieurs de mes amis l’ont litteralement traité de bouze immonde, c’est méchant !). Merci Patrick !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *