Young Man Logan (Wolverine : Madhouse)

Wolverine par le studio Madhouse et Warren Ellis

Un article cure-dents de BRUCE LIT
Young Man Logan  
©Marvel ©Madhouse ©Netflix

En 2011, le studio d’animation japonaise Madhouse produit une mini série en 12 épisodes ayant Wolverine pour héros. Warren Ellis fait partie du staff scénaristique et l’on retrouve Jeph Loeb et Dan Buckley à la production.
Diffusée à l’époque sur Game One, la série est désormais accessible sur Netflix.

Il n’est pas nécessaire de connaître la continuité de Wolverine pour apprécier ces épisodes parfois plus violents que les films grand public.

Spoiler X : ON !

Je dois l’avouer ! J’ai souvent plus de plaisir à visiter les adaptations animées que les films live de super-héros. Question de gout, de format, de budget et d’attention : il est plus facile de produire et d’écrire un animé qu’un produit destiné à des millions voire des milliards de spectateurs et je me retrouve plus facilement dans ces petites productions.

Un peu avant la revisitation des XMEN, Madhouse choisit donc de s’attaquer au griffu, un choix logique et cohérent. Il s’agit d’un personnage hyper-populaire qui est passé du statut de nabot velu et trapu à celui de Sex-Symbol avec l’incarnation de Hugh Jackman.
Plus sérieusement, Wolverine fait partie des super-héros qui peuvent se targuer d’avoir un lien authentique avec le Japon depuis le récit légendaire de Claremont et Miller.

Grosse baston avec un vilain rarement utilisé. C’est un bon point !

Ellis intègre très habilement l’intégralité de ce récit où Wolverine tente d’empêcher le mariage forcé de Mariko Yashida en affrontant son père Shingen, puis aidé de la mercenaire Yukio, la mafia japonaise.
Ellis livre une copie très professionnelle qui raccroche de nombreux éléments du décorum et de la mythologie du griffu canadien : la deuxième partie se passe sur l’île de Madripoor que Wolverine va conquérir pas à pas pour sauver l’amour de sa vie. Il va affronter Shingen, des robots, des ninjas, des samurais et aussi Omega Red le temps de 3 épisodes épiques.

C’est ici que l’adaptation animée prend tout son intérêt. Oui, les films Live ont plein de qualités mais les animés rendent les affrontements physiques plus en phase avec les comics : les héros, volent, bondissent, voltigent de manière plus naturelles. Logan défonce, survit à l’explosion d’un pétrolier, continue de se battre sous l’eau, lutte contre la mort dans les tentacules d’Omega Red avec beaucoup de naturel. Sourire en coin également lorsqu’à plusieurs reprises Logan gravit des parois à la force de ses griffes.

Là encore Warren Ellis brode une story remarquable : Logan affronte Shingen puis traverse l’intégralité des épisodes de John Byrne et de Jim Lee contre Arkady avant de se fighter comme chez Claremont sur Madripoor avant une fin violente et amère importée de chez Larry Hama et Marc Silvestri (La mort de Mariko).
Tous ces arcs sont formidablement reliés entre eux, une fidélité au matériel original souvent invisible des adaptations live.

Un opening de qualité

Bien sûr le choix d’adaptation de Madhouse ne plaira pas à tous : Logan a ici la vingtaine et semble tout droit sorti de chez AKIRA. Ce n’est plus une brute revenue de tout qui lutte contre son versant animal mais le beau gosse ténébreux et solitaire, une hérésie mais dont Ellis ne serait être tenu responsable puisque, répétons-le, c’est cet aspect que le film de Singer a choisi d’exploiter. Et puis, l’idée de faire un Young Man Logan n’a rien d’incohérent en soi sachant que Ellis mettra en scène un Wolverine beaucoup moins lisse dans la version Xmen de Madhouse.

Jeune ou pas, Logan n’hésite pas à tuer et il le fait par centaine avec des éviscérations, des décapitations et amputations assez habilement amenées hors champ avec ce qu’il faut de sang et d’ellipses pour contenter tout le monde et ne pas finir classé -R. Il possède une vraie chorégraphie dans ses mouvements même si ce n’est pas ici que le public aura droit à une BERSEKER RAGE d’un héros toujours maître de lui-même.

Les griffes font un joli bruit, Logan s’autoguérit plus souvent qu’à son tour et chaque épisode se termine sur de chouettes arrêts sur images. Cyclope version Simone Bianchi fait un caméo jouissif le temps d’un épisode.
On pourra, selon son niveau de maniaquerie, s’irriter de certains détails : Logan ne tombe sa veste rouge restée intacte que lors des derniers affrontements, il ne se bat qu’avec sa griffe gauche lors du dernier duel contre Shingen, la personnalité de Yukio complètement remaniée qui se transforme en Catwoman assumée par la production très loin de la version ruffian sans scrupules du comics.

Yukio en Catwoman ?
Source : Sens Critique
©Marvel / ©Madhouse / ©Netflix

Comme on le verra sur les XMEN, les productions Madhouse malgré des épisodes riches en action et en baston, malgré une tentative de donner du background aux personnages secondaires, se heurtent aux mêmes défauts : c’est long, décompressé et répétitif malgré toutes les qualités énoncées. L’animation parfois saccadée ? Le choix de ne pas avoir intégré d’autres vilains de 1er plan ? Le regret de ne pas avoir fait évoluer autrement Mariko Yashida dans son rôle de demoiselle en détresse comme le fera Larry Hama ? Le manque de voir un Wolverine animal ? La réponse se trouve sûrement dans ces assertions.

Pourtant ce WOLVERINE n’a pas à rougir : à bien des moments un vent d’amertume épique souffle sur le mutant : la mort d’une enfant face à un Logan impuissant, un prétendant à Mariko diabolique et parricide (!), un Shingen nettement plus redoutable que dans les Comics et une fin si dramatique que l’on aurait aimé la voir mieux exploitée.

Paradoxalement cet animé met d’avantage en scène Logan que Wolverine toujours privé de ses hyper-sens et de son collant orange et marron !
Un récit complet Marvel honorable et intéressant même si un goût de pas assez reste en bouche. On parle quand même du super-héros le plus extrême de tous les temps mais qui ne fume plus, ne boit plus et semble enfin réconcilié avec l’hygiène. Un modèle à suivre, lui ?
Shit…..

Un caméo apprécié avec un Cyclope en clin d’oeil au propre run de Warren Ellis chez les X-Men
Source : Marvel Animated
©Marvel / ©Madhouse / ©Netflix

La BO du jour
Wolverine se japonise !

39 comments

  • Nikolavitch  

    J’avais vu la série XMen, à l’époque, mais pas les Wolverine, tiens…
    J’irai voir.

  • Tornado  

    J’avais cette série à une époque. Et je ne l’ai jamais regardée…
    Ton article fait envie.
    Ce pourrait être un bon compromis pour moi qui ne peut plus blairer les mutants en comics.
    Comme toi je préfère souvent les versions animées aux films live. A un moment je surveillais les nouveautés et je les regardais toutes. Depuis j’ai perdu le fil mais il y a eu des perles (Planete Hulk, Docteur Strange, Iron man, Thor Légendes d’Asgard, Next Avengers, tout ça c’était excellent). Toutefois je n’ai pas essayé Madhouse. Wolverine c’est deux saisons apparemment. Il y a également Iron man et Blade.

    • Bruce lit  

      2 saisons pour Wolverine ? Tu es sûr ? Tu ne confonds pas avec le XMEN.
      Maintenant que tu le dis j’ai dû voir un Wolverine Vs Hulk (tout naze). Mais c’était pas Madhouse.

        • JP Nguyen  

          Hello, d’après l’article que tu as mis en lien, c’est plutôt « Marvel Anime » qui est considéré comme une série, dont Wolverine constitue une saison. Du coup, il n’y a bien que 12 épisodes de ce Wolvie-là (oui, le choix de Wiki de prendre « marvel anime » comme une seule série alors que les personnages et les concepts changent est assez bancal…)

          • Tornado  

            Ah oui, punaise c’est super mal expliqué comme Wiki…

  • Présence  

    Là encore Warren Ellis brode une story remarquable : cette phrase me suffit, pas la peine que je lise le reste. 😀 Ellis adoubé par Bruce.

    Logan a ici la vingtaine et semble tout droit sorti de chez AKIRA. – Exact, c’est un choix qui n’est pas fait pour me plaire, mais ça tient surtout au fait que ma découverte de Serval date des X-Men de Cockrum & Claremont, et que Marvel s’est tellement pris les pieds dans le tapis avec ses origines démultipliées à l’infini que sa jeunesse a perdu tout intérêt à mes yeux (à l’exception de Weapon X).

  • Manu  

    J’ai commencé à regarder la série sur Netflix mais j’ai très décroché. Ça m’a laissé malheureusement un goût de trop plat et un peu trop lisse à mon goût. Ce n’est pas mauvais mais c’est fade pour mes goûts de chochotte. Je réessayerai à l’occasion.

  • Eddy Vanleffe  

    je suis pétrifié de surprise! Bruce qui dit du bien de Warren Ellis (mais qui ne fait que pitcher… je crois qu’il a rédigé la bible littéraire et brossé la direction)

    perso quand j’ai vu ce géant juvénile dégingandé, je n’ai aps adhéré du tout… j’ai fait l’effort parce que je l’avais sous la main mais… je trouve que le rythme est trop lent…. comme pour les X-Men, je m’ennuie, pas d’ambiance…
    Madhouse pourtant j’aime bien surtout son réalisateur phare Yoshiyaki Kawajiri qui ne fait plus que des storyboards (épisodes 8 et 9 de ce Wolverine par exemple..)
    je devrais être content de voir sa patte dans des animés Marvel mais le mélange de prend pas, pas assez osé!
    je retenterai…

    • Bruce lit  

      @Présence et Eddy
      Alors ce n’est pas incompatible. Je m’explique.
      Ici ce n’est pas du Warren Ellis mais clairement un travail de commande. On n’y trouve aucune trace de son écriture ni de ses obsessions. Si son nom n’apparaissait pas au générique, rien ne me ferait supposer qu’il est dans le coup.
      On peut donc parler de professionnalisme.

      @Manu
      Sans mes enfants qui ont adoré le show, j’aurais sans doute décroché avant la fin.

  • JP Nguyen  

    J’avais commencé les X-Men de Mad House il y a plusieurs semaines et je dois péniblement en être à l’épisode 3 ou 4, je ne sais plus. Je n’arrive pas à me passionner pour ces versions.
    Ce Wolverine, avec son look de beau gosse, il ne me parle pas trop.
    J’ai regardé la vidéo de la baston contre Omega Red : j’ai trouvé que ça manquait de rythme.
    Snakt. J’exerce mon droit de retrait.

    • Eddy Vanleffe  

      oui la série est très cheap au niveau des combats… quand tu vois les trucs hallucinants qu’on peut voir dans Naruto, SNK, Vinland saga etc… l’action est vraiment décevante… POurtant il y a de quoi faire….
      Madhouse est sans doute aussi sur le déclin par rapport à de nouvelles structures comme Wit studio etc..

      • Bruce lit  

        C’était déjà le cas dans les 90’s non ?
        Même le cultissime animé Xmen, je n’aimais que le générique. On était loin du niveau d’animation, de dynamisme ou même de charadesign de DBZ ou St SEIYA.
        Les dessins animés ricains me semblaient avoir 10 ans de retard sur les japs.

        • Eddy Vanleffe  

          disons que les dessins animés américains était très customisés « enfants » avec un cahier des charges très lourd. Batman TAS ou Spider-Man ont fait de la resisitance et le fameux « culte » des x-Men ben…..comment dire…par rapport à la La JLA de bruce Timm déjà c’était monstrueusement ringard….
          mais les animés japonais de la Toeï était moins bien animés objectivement sauf que…rapidement il y a eu des metteurs en scène de génie qui parvenaient de la même manière débrouillarde que les concepteurs trucages des années 50-60 a faire pleinde choses avec peu. zoom, travelling imitant la shaky cam etc…. Là encore tezuka fut le premier, puis il y eu Rin Taro et Osamu Dezaki (fondateurs il me semble de Madhouse). c’est leur style qui imprima durablement les effets de style manga comme les arrêts sur images, les répétitions de plans X3, les focales sombres, la stylisation du dessin pour devenir très esthétisés jusqu’à la colorimétrie très vive ne négligeant pas la musique souvent très ambitieuse et ça nous le savons avec la disparition de Shunsuke Kikuchi…
          il n’y pas que lui Joe Hisaichi, Kenji Kawai, et Yoko Kanno ont depuis largement dépassé leurs frontières en terme de renommée.
          là ce qui choque sur Wolverine, c’est que justement donner le bébé à un studio de la trempe et de la patte de Madhouse, on aurait pu espérer mieux en terme d’idée graphique et c’est assez plan plan.. le seul animé qui fait le choc des cultures c’est Batman Ninja, qui est un pur délire pour les yeux et pour les yeux uniquement…

          • Matt  

            Bah en plus rien qu’en comparant avec X-men, c’est juste vachement moins bien fait Wolverine. Et Iron man c’est un peu pareil je crois.
            Clairement les X-men, qu’on apprécie ou non les choix sur les persos ou l’histoire, ça a plutôt la classe visuellement (sauf un épisode mal fichu, le 3 ou 4 je crois, mais il y a eu une histoire avec Fukushima, la production a eu des soucis et je crois que cet épisode a du être torché par une équipe réduite ou un truc du genre.)

          • Tornado  

            @Eddy : en compositeur tu oublies Yūji Ōno ! (mon préféré)

          • Eddy Vanleffe  

            il fait quelle musique, je ne le remets pas celui-là

          • Tornado  

            Capitaine Flam, Cobra et Edgar detective cambrioleur. Mais il a une superbe carrière de Jazz (notamment en trio avec Miroslav Vitous et Lenny White), très orientée bossa-nova. je suis fan. TRES fan.

          • Eddy Vanleffe  

            Oui! la vieille musique jazzy des anciens mangas…^^ Cobra….bonne ambiance… du coup le film refait avec la musique de Yello, c’est le cauchemar pour toi… ^^

          • Matt  

            On sent le vieux là Tornado^^
            Hisashi, Kawai, Kanno, c’est un poil plus récent.
            Mais oui c’est cool comme musique.

          • Eddy Vanleffe  

            disons qu’il y portent un vrai soin…
            il y a même tout un culte sur les openings, des compils etc….
            ça n’esiste que sous le prisme de la nostalgie, personne en France va se mettre un CD de génériques dans sa voiture… (je veux dire à part moi! ^^ ) et le générique de capitaine Flam étant pourtant un de se titre le plus célèbres, je doute qu’on le voir dans une compil de Barbelivien…^^ (faut véririfer!)

          • Tornado  

            Heu… Hum, hum… Joe Hisaishi et Yūji Ōno sont parfaitement contemporains (nés à quelques mois d’intervalle)… 🙄

          • Eddy Vanleffe  

            sans doute mais il a l’air d’avoir connu sa notoriété un peu plus tôt d’où cette impression de « vieux »
            et puis la mode en musique jazzy dans les animés c’est vraiment un marqueur fin 70’s et début 90’s… sans doute n’a t il jamais arrêté…je vois qu’il participe encore à un série Madhouse justement dans les années 2010

          • Matt  

            « nés à quelques mois d’intervalle) »

            Oui, donc t’aurais pas pu entendre leur musique quand t’étais gosse…vu qu’ils l’étaient aussi 😛

            Bon ça va je taquine hein.

  • Matt  

    J’avais fui cette série.
    J’aime bien la série X-men de Madhouse, mais les séries WOlverine et Iron-man, à peu près tout le monde était d’accord pour dire qu’il valait mieux les éviter. En tous cas ça ne m’a pas attiré, ni le look (pourtant il a un bon look dans la série X-men) ni rien.
    Pouah ! Voilà.

  • Patrick 6  

    Peu de chance que je vois un jour cette série, car d’une part je n’ai pas netflix, et d’autre part car je dois dire que les liens que tu as partagé ne m’attire pas du tout ! Notamment la bataille avec Omega red (une surprise en effet) a l’air étonnement figée ! Un mouvement toutes les 2 ou 3 secondes on ne peut pas dire que ce n’est pas d’une grande fluidité ! Une animation à l’économie en somme.
    Je pose mon joker.

  • Jyrille  

    Je suis partagé. Tu m’as l’air assez enthousiaste, mais ta note n’est pas haute. Je regarde un peu les vidéos et ça ne m’a pas l’air aussi catastrophique que les copains le disent (il faut dire que je viens de finir la saison 1 de INVINCIBLE et ce n’est pas très élaboré niveaux décors et animation) mais d’un autre côté je m’y connais peu en anime. Je n’ai toujours pas regardé les BTAS que j’ai par exemple.

    Je jetterai donc peut-être un oeil parce que tu dis du bien de Warren Ellis (team Présence et Eddy) et que j’aimerai voir leur version de l’histoire de Claremont et Miller (les seuls Wolverine que je possède sont cette histoire en version non censurée, Weapon X et le Spécial Strange 30 avec le Club des Damnés. Bon j’ai aussi deux tomes de Wolverine and the X-Men mais je viens de les relire et je vais les donner à un pote). Mais je reste sceptique sans parler de tous les films et séries que je dois regarder avant.

    La BO : jamais entendu parler c’est bien cool. Ca fait très pop des années 70 / 80, ça me fait penser aux Primitives et à The Only Ones.

    • Tornado  

      « team Présence et Eddy » ??? Hé ! ho ! Et moi !!! Ellis est dans mon TOP 3 des meilleurs auteurs de comics avec Alan Moore et Garth Ennis !

      « j’ai aussi deux tomes de Wolverine and the X-Men mais je viens de les relire et je vais les donner à un pote » : Tu m’étonnes !!! 😆

      La BO : Connais pas. C’est sympa. Très ska sur le couplet.

      • Jyrille  

        Huhu oui mais tu ne l’as pas dit en commentaires.

        Je t’étonne pas mais je vais également lui filer le INHUMANS TOUR D’IVOIRE que j’ai également relu dans la foulée 😀

        • Tornado  

          Ah ça c’est pas bien ! 👎😩

          • Jyrille  

            Le dessin c’est pas possible.

      • Matt  

        J’aime bien Ellis moi aussi !
        Là c’est juste que je n’aime pas le design du perso, je n’aime pas la qualité très très bof de l’animation.
        Et puis Wolverine je m’en fous aussi peut être^^ Il est déjà bien assez présent de partout dans plein de séries de comics. Le perso trop emblématique qu’il finit par ma gonfler.

    • Bruce lit  

      Enthousiaste non, indulgent plutôt oui. Je me suis dit que dégainer le Bullshit Detector était trop facile sur ce coup là.
      Invincible : les décors ne sont pas des plus élaborés non plus dans les comics.
      Alors encore je ne dis pas du bien de Warren Ellis plus que ça tant son travail est ici celui d’un Yes Man. Mais c’est très pro, ça oui.
      La BO : ce qui me passionne dans le postpunk (et c’est en est clairement ici) c’est l’émergence de tous ces groupes à singles comme autant de pépites éparpillées. Content que cela vous plaise.

  • Surfer  

    Bon, les animés c’est pas mon truc… mais si j’ai du temps à perdre j’irai, par curiosité sur Netflix, voir 1 épisode ou 2 de cet animé. J’aime bien le personnage et j’ai toujours trouvé intéressant ses liens avec le Japon.

    La BO: Ça sonne très New Wave eighties. Je ne connaissais pas du tout ce groupe et leur morceau ne me donne pas envie d’en connaître plus .

    • Jyrille  

      Ah excellent !

    • Eddy Vanleffe  

      Jde l’avais mise sur mon premier article que de souvenir… ^^

  • Kaori  

    Bon, merci pour l’article. J’avoue que franchement, ça ne me tente pas du tout, pour les mêmes raisons que Matt…
    L’extrait est en quelle langue ?
    Quant à la BO, mais… qu’est-il passé par la tête de Kirsten Dunst pour faire cette reprise ?! Bon, ce n’est pas pour me déplaire, je lui trouve toujours autant de charme… (je fais une fixette sur ses dents que je trouve adorables !!). La version originale est tout aussi sympa (et mieux chantée).

  • Bruce lit  

    C’est bien la 1ere fois que je me refais un clip pour regarder…les dents d’une chanteuse, Kaori…
    Euh chacun son truc, je ne leur trouve rien de particulier. Tout au plus son regard un peu myope-fatigué.
    Mais il est vrai que le charme un peu joufflu de la dame ne m’a jamais émoustillé.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *