La vérité d’ailleurs ! (Défi Nikolavitch X-Files)

Le Défi Nikolavitch : La théorie du complot, c’est la faute d’X-Files ?

Un article de ALEX NIKOLAVITCH

Illustration de MATTIE BOY

Chaque mois, Alex Nikolavitch, traducteur, romancier, essayiste, scénariste et subisseur des beuveries de Bruce Lit est mis au défi de répondre aux plus grandes énigmes de la culture populaire.
Retrouvez sa chaine Youtube ICI

La vérité si je mens
©Mattie Boy

On frappa à ma porte. J’attendais un colis, mais l’heure ne correspondait pas. J’allai voir. Personne. Je baissai les yeux. Il y avait un bidulmuche étrange sur mon paillasson, une boite avec des fils, des soudures, et un gros bouton rouge. Une bombe ? Possible, vu que le Front de Libération Culinaire n’avait pas digéré mes positions publiques pro endives au jambon.

Précautionneusement, je dépose le bidule sur la table de la cuisine. Le bouton rouge se déclenche. Et en lieu et place d’une explosion, j’entends monter une voix familière.

« Agent Vitch, votre mission, si vous l’acceptez, sera d’expliquer si X-FILES est à l’origine de la paranoïa ambiante et de la diffusion des théories du complot. Si vous étiez capturé ou tué, le DBL, Département Bruce-Lit nierait avoir connaissance de vos activités. »

Rien que ça ? Ben me v’la frais… « Ce message s’autodétruira dans 5 secondes. »
Prestement, je m’empare du bidule et m’approche de la poubelle. Une question me fige. Bac à recycler ou pas ?

Dans le doute, je le balourde par la fenêtre du jardin. Le flash aveuglant fait s’envoler une nuée d’étourneaux. Je referme la fenêtre. Je me frotte un instant les yeux, puis je retourne dans mon bureau, pensif. Une petite voix me taraude la tête. « Tout cela n’existe pas, Mulder. »

Des agents très spéciaux.
©IDW

Ah, X-FILES, ça ne nous rajeunit pas, tout ça. Je me souviens avoir pris le truc en route, au moment de l’épisode dans une station polaire qui remakait à petit budget THE THING de John Carpenter. C’est vrai que tout cela fleurait bon la parano. Mais de là à dire que c’était conspi…

Je me replonge dans mes souvenirs.
À l’époque où je regardais la série, j’avais déjà croisé des antivax, et des gens, parfois les mêmes et parfois pas, qui avaient des théories absurdes sur plein de trucs. Jeanne d’Arc, les Mérovingiens, les aliens du passé… J’avais vu passer des magazines à tirage confidentiel, voire des trucs photocopiés développant des théories bizarres. J’avais même joué au jeu de carte ILLUMINATI, qui prenait sur un ton de rigolade tous ces trucs fumeux qui circulaient dans l’underground américain et permettait de créer des organigrammes de grands complots reliant les punks-rockers, la commission trilatérale, les communistes et les Francs-Macs.

Mais de fait, ça restait très marginal. Ça manquait d’une vraie caisse de résonance. Internet, à l’époque, restait aux yeux du grand public un machin un peu mystérieux, au point que Scully, dans une scène restée célèbre, proposait « d’appeler Internet pour demander qu’ils nous faxent les numéros » (ouais, le traducteur était pas méga au point). En comparaison, notre vieux minitel semblait un sommet de technologie.

Tout est déjà là et pas ailleurs.
©J’ai Lu

Il y avait eu aussi, un peu plus tôt, les vieux J’AI LU L’AVENTURE MYSTERIEUSE, dont j’ai récupéré à vil prix, en brocante et en bouquinerie, tout un tas, parce que c’est une lecture souvent drôle et distrayante, mais surtout blindée d’idées pour créer dans des scénars des complots ésotériques nazis ou autres cités souterraines d’atlantes géants. Mais pareil, malgré leur grande diffusion à une époque, au moment où démarre X-FILES, ils sont déjà une chose du passé, et la collection a changé de nom pour s’orienter vers le New Age, les anges gardiens, le pouvoir des cristaux et tout ce qui s’ensuit.

Mais donc, X-FILES.
La première saison est plutôt structurée sur le principe du monstre de la semaine, et c’est assez bien foutu dans le genre. On sent bien que certaines instances veulent garder secrètes les conclusions de Mulder, mais on est dans un gros cliché du récit fantastique. Et la série de Chris Carter en empile, des clichés. Elle alimente ses scénarios avec tout ce qu’elle trouve dans le genre, quitte à les épuiser assez vite. Ce qui la fait fonctionner dès les départ c’est, plus que le scénario, le modernisme du ton et la photographie assez stylée pour l’époque, ainsi que la dynamique se mettant vite en place entre Mulder et Scully, les deux protagonistes. Là encore, on est dans la recette éprouvée, deux individus que tout oppose et qui se trouvent contraints de travailler ensemble, se découvrant l’un l’autre et apprenant à s’apprécier au fil des épisodes. Si TWIN PEAKS, diffusée peu avant (et à laquelle participe déjà David Duchovny, qui incarne Mulder) a révolutionné la façon de penser les séries, X-FILES reste beaucoup plus sage, dans le fond, mais participe de cette lente digestion qui conduira quelques années plus tard à l’âge d’or HBO.

Vouloir y croire, la clé de tout le bouzin.

La règle reste alors l’épisode auto contenu ou, au pire, en deux parties, notamment au changement de saison. Mais peu à peu se discerne un arc narratif global, à mesure que des concepts et des personnages deviennent récurrents.

Bien sûr, quand on reprend X-FILES de nos jours, force est de constater que cet arc est complètement embrouillé, pas très cohérent, et que pas mal de montagnes accouchent de souris. Il y a à cela une raison toute simple : une série télévisée, même à succès, est toujours un mort en sursis. Elle est à la merci d’une chute d’audience et donc d’un non renouvellement à la fin de la saison. Celle-ci, lancée sur un principe formulatif, évolue dans le temps pour ne pas s’enfermer dans une routine. Le complot est là pour la réveiller à intervalles réguliers. Et c’est là qu’entre en jeux un équilibre subtil, une équation quasi insoluble : la grande intrigue doit progresser, mais jamais se terminer, parce qu’alors, la série s’arrêterait avec. Les amateurs de XIII ou des paradoxes grecs genre Achille et la Tortue voient tout de suite de quoi je veux parler.

Donc, le complot s’alambique graduellement, se ramifie, se complexifie, se dote d’un contre complot, de factions, d’électrons libres, et agrège à lui toutes sortes de personnages et de trucs machins : l’huile noire (qu’on retrouvera quasi telle quelle dans PROMETHEUS), la vaccination antivariolique et le fichage qui l’avait accompagnée, les aliens et les autres aliens, etc.

Toute ressemblance avec l’évolution des complots à tiroirs, accompagnés de révélations qui ne se produisent jamais et de prédictions ratées telle qu’on a vu ça se développer chez Q-Anon n’est probablement pas fortuite. Mais pas pour les raisons qu’on croit.

Le type de gauche a ensuite californiqué. La dame à droite échangé des recettes de cuisine avec Hannibal. Coïncidence ?

Il s’agit tout simplement du problème structurel qui se pose quand on promet une grande révélation et qu’on n’a aucune idée de ce qu’elle doit être. Dans le cas d’X-FILES, c’est ce qui arrive à Chris Carter à mesure qu’il doit poursuivre son récit et y apporter de nouveaux éléments saison après saison, tout en sachant que « la vérité » aura forcément quelque chose de décevant. Dans le cas de la mouvance complotiste, les « révélations » reposant sur rien ou pas grand-chose se retrouvent vite battues en brèche une fois confrontées aux réels (on se souvient du type qui avait voulu « enquêter »sur le Pizzagate, pour découvrir que le restaurant incriminé n’avait même pas de sous-sol). D’où une fuite an avant toujours plus dingue, jouant l’escalade pour fournir leur dose aux aficionados.

La ressemblance s’arrête là. Carter n’est pas particulièrement complotiste, mais sa série supposant un « grand dessein » était forcée d’adopter une structure paranoïaque.

C’est par accident qu’il a diffusé vers le mainstream toutes sortes de thèses qui jusqu’alors étaient underground, à la façon de Kubrick recyclant les théories sur le fluor dans l’eau dans DR. FOLAMOUR, puis d’Alan Moore y faisant référence comme à un truc de cintrés marginaux dans WATCHMEN.

La série DARK SKIES (sous-tirée « L’impossible vérité ») n’a pas cette circonstance atténuante. Démarrant sur la matrice de toutes les théories du complot, les doutes sur l’assassinat de John F. Kennedy, elle prend un malin plaisir à réinterpréter toutes sortes d’événements réels de l’histoire américaine, convoquant d’ailleurs des personnages existants, comme Colin Powell ou Ronald Reagan, en les expliquant par une déstabilisation alien : la grande panne de courant de New York, la guerre du Vietnam, les émeutes raciales de Watts et même les délires psychédéliques de Tim Leary. Le discours est clairement conservateur et complotiste au premier degré. Elle ne tiendra qu’une saison, mais témoigne du glissement de certains discours vers les médias de masse.

Thank you for believing.
©IDW

Mais si X-FILES a donné au complotisme une résonance vers le grand public, le vocabulaire est arrivé un peu plus tard et d’une autre source : MATRIX. Car se faire matrixer, désormais, c’est se laisser embobiner, embarquer dans un monde fictif à coups de pilules bleues ou rouges selon les cas. La pilule rouge y représente l’accès à la vérité. Le choix de la pilule bleue, dans MATRIX, pour représenter le système oppressif n’est sans doute pas innocent, d’ailleurs : quand on sait que les Wachowski ont fait leur transition et sont devenues femmes, et à quoi sert certaine petite pilule bleue dans le monde réel, on peut donner de MATRIX une lecture qui déplaira profondément aux masculinistes d’extrême-droite qui se sont emparés du vocabulaire du film. Il y a toujours une forme d’ironie tragique du complotisme, dont ses tenants n’ont que rarement conscience. Mais passons.

Avec MATRIX, ce n’est pas une histoire parallèle qui se déroule en arrière-plan de celle qui est visible, c’est tout le réel qui est radicalement jeté au panier, avec la certitude que le niveau de réalité cachée est le seul vrai.

La parano a toujours existé. La fuite du réel aussi. X-FILES, MATRIX et les autres ne sont pas des causes, mais des catalyseurs, des points de raliement.

J’ignore de quelles couleurs étaient les pilules que s’envoyait à pleine poignées ce gros parano de Philip K. Dick quand il écrivait « la réalité, c’est tout ce qui ne disparaît pas au moment où l’on cesse d’y croire ». Son SIVA annonce déjà Matrix, et les asociaux échafaudant des théories démentes pour repousser un réel qui leur semble intolérable.

Plutôt que des pilules, c’est une bière que je me décapsule pour la boire à sa mémoire. Je n’ai pas le temps de la finir qu’on frappe à nouveau à ma porte…

  Dick, comme ce que sont censées faire pousser les pilules bleues. Tout est lié.
©Denoël

55 comments

  • Bob Marone  

    Article passionnant, une fois de plus.
    Moi aussi, me suis souvent fait la remarque que la collection L’Aventure mystérieuse (ainsi que la revue Planète) étaient un véritable catalogue pour scénaristes d’X-Files en manque d’inspiration. Tout y est ! Sauf que le trésor des templiers de Rennes-le-Chateau a été remplacé par l’assassinat de Kennedy.

  • JP Nguyen  

    Première remarque sur le dialogue de couverture : « assomption » ne me semble pas le mot idéal, étant donné que Mulder emploie un ton interrogatif mais bon… le choix de ce mot est peut-être dicté par un complot religieux, qui sait ?
    Deuxième remarque : non, Bruce ne devrait jamais tenter un Cosplay de Scully…

    Pour l’article,je plussoie sur l’analyse, bien que je n’ai été que témoin du grand engouement pour X-Files à l’époque. Pour moi, cette grande révélation qui n’arrivait jamais, c’était trop gonflant.

    Je rajouterai qu’avec le perfectionnement des trucages, la distinction entre réalité et fiction est de plus en plus difficile…
    Déjà, dans les années 90, il y avait un faux documentaire sur Roswell et la zone 51, où la supercherie n’était révélée qu’à la fin : des tas de gens y avaient cru !
    Aujourd’hui, on peut coller la tête de n’importe qui dans une vidéo et il semblerait que l’opinion a une mémoire de poisson rouge ou un cache limité à 1,4 Mégas.
    Dans le même temps, la parole publique des politiques se décrédibilise sans cesse. « Les masques c’est pas utile. En fait si, mais on en a pas assez… » Des mensonges assumés dont la révélation quelques mois plus tard ne fait pas grand bruit mais qui sapent toujours plus la confiance dans le discours officiel et contribuent à donner du crédit à tous les discours complotistes…
    Pour le coup, pas toujours évident de « garder un esprit critique » sans « embrasser la théorie du complot » : la Vérité est tailleur mais semble confectionner ses tenues dans un tissu de mensonges…

    • Matt  

      Béh…il assume un truc. assomption dans le sens non-religieux du truc. Ou est le souci ?
      Ok il formule ça sous forme de question, roh là là le pinailleur^^ Tu connais Mulder, s’il dit ça c’est qu’il y croit déjà, na !

  • Présence  

    Je vais avoir du mal à me remettre de la vision des travestis dans l’illustration de Mattie. Chapeau bas pour cette entrée en la matière traumatisante.

    Magnifique couverture de Francesco Francavilla.

    J’ai Lu L’aventure mystérieuse : des titres et des couvertures qui me faisaient rêver dans les librairies, mais mes parents ne souhaitaient pas élargir ma culture avec ce genre de littérature…

    TWIN PEAKS, diffusée peu avant : Paf ! Grand coup de mise à niveau, j’aurais juré que X-Files avait été précurseur, et j’étais complètement à côté de la plaque. Ah ben ça alors…

    La grande intrigue doit progresser, mais jamais se terminer, parce qu’alors, la série s’arrêterait avec. – J’ai beaucoup aimé ce décortiquage du mécanisme de la fuite en avant.

    Promettre une grande révélation et qu’on n’a aucune idée de ce qu’elle doit être. – En quelque sorte, c’est la rançon de la gloire, la face obscur du succès. 😀

    Confrontées aux réels : j’ai beaucoup aimé ces petits détails dans l’écriture, comme parler de réels au pluriel et pas au singulier.

    La réalité, c’est tout ce qui ne disparaît pas au moment où l’on cesse d’y croire. – Ah, le meilleur des paranos, le plus convaincant, le plus angoissant. Dans un genre similaire, j’aimais également beaucoup les romans de SF de Pierre Pelot, lui aussi bien parti par moment.

  • Eddy Vanleffe  

    Les complots sont toujours plus inintéressants que leur résolution, leur solutions et encore plus la réalité….sinon on ne les imaginerait pas…
    et puis c’est si facile….
    nous vivons depuis plus d’un an dans un monde abracadabrant.
    De deux choses l’une :
    soit les complots existent et là un semblant de logique nous appairait
    soit ils n’existent pas et c’est encore pire! Qu’est ce qui m’a foutu ces branguignols?
    vous leur confierez le chantier d’une maison vous? je vous raconte pas…
    je dis ça mais depuis le vaccin, je ne crois pas qu’il ont foutu la 5G, mais pourtant je capte mieux et sans pixels….coïncidence??????????

    X-FILES
    j’ai jamais trop accroché, je regardais mais dans la petite guéguerre entre X-Files et Buffy, j’avais largement fait mon choix….
    trop d’hommes dans le noir qui avaient des dialogues du genre:

    -ECOUTE, JE TE DIS RIEN MAIS LE MIEUX C’EST QUE LE RÉPÈTES…

  • Bruce lit  

    @Matt : je ne veux plus jamais quitter cette perruque rousse. Par contre, Alex se la joue bogosse et me vole de nouveau la vedette ! Encore bravo et merci.

    @Alex « d’appeler Internet pour demander qu’ils nous faxent les numéros » (ouais, le traducteur était pas méga au point » Je n’ai jamais vu cet épisode !
    Je n’aurais pas fait le lien avec MATRIX, c’est pourtant évident. Il faut dire que j’avais adoré le 1, seulement apprécié le 2 et absolument rien compris au 3
    Mais dans les deux cas, ce sont de licences qui m’ont déçu. X-FILES étant typiquement le truc écrit au fur et à mesure comme tu le soulignes. Je me rappelle qu’au bout de 6 ou 7 saisons, on n y’ comprenait plus rien entre allégeances, compromis et le départ des deux acteurs principaux n’aidèrent pas même si j’aimais bien Annabelle Gish.
    Le dernière épisode est très mauvais, la révélation bien entendu pas à la hauteur et la dernière scène de l’homme à la cigarette ridicule.
    Pour les complotistes, pour rebondir sur les propos de JP, les gérances autour des effets de Zeneca donnent bien évidemment du grain à moudre à ces personnes dont on voit les errances avec l’enlèvement de Mia.
    Si leur mouvance n’était pas affiliée aux extrêmes les plus dangereux (le refus des gestes barrières, l’attaque contre le capitole, 5 années de Trumpisme) je pourrais les trouver sympathique au temps où ils n’étaient qu’une poignée de doux dingues enfermés dans une cave à écouter les Ramones.
    Ce n’est hélas plus le cas.

    • Kaori  

      J’avais oublié que les acteurs principaux avaient été remplacés…

      Des complotistes par rapport à l’enlèvement de la petite Mia ? Je suis passée à côté…
      Les doutes à propos des vaccins, c’est encore autre chose selon moi… Entre les suspicions de lien entre l’autisme et le ROR puis entre la SEP et le vaccin contre l’hépatite B, ça ne m’étonne pas que ça soit compliqué de se lancer. Et maintenant les thromboses. On n’est pas complotistes autour de moi, pourtant clairement, la vaccination ne fait pas l’unanimité.

    • Matt  

      Je t’ai fait un corps de femme, j’ai juste changé la tête. C’est terrifiant en fait !
      J’aurais du te laisser une morphologie masculine^^
      Mais bon vu qu’il y a justement des mecs qui changent d’apparence façons Skrulls ou Mystique dans X-files, ça peut le faire.

      Je reviendrais lire l’article plus tard. J’ai pô le temps là. Boulot boulot

    • Nikolavitch  

      merci à Matt de me faire rire à tout coup.

      (mais je suis pas sûr que Bruce soit à son avantage, en rousse)

      ouais, ce complotisme marginal des années 80 était rigolo, parce que marginal, justement. il n’avait pas toutes les caisses de résonnance actuelles…

      • Tornado  

        « et les asociaux échafaudant des théories démentes pour repousser un réel qui leur semble intolérable »

        C’est tellement vrai ça, et tellement effrayant.
        L’an dernier je me baladais sur le port et j’aperçois assis à la terrasse d’un café un vieux pote de lycée que je n’avais pas vu depuis des années. Un fou-furieux qui a passé sa vie à voyager en stop jusqu’en Inde et au japon (me demandez pas comment on va en stop au Japon, mais je n’ai pas bien compris comment il a fait). Un vrai de vrai qui refuse de vivre dans notre monde réel, qui a suivi une secte dont il est devenu un membre important, qui a ingurgité toutes les substances psychotropes qui existent et qui a disparu puis réapparu dans sa famille durant les dernières décennies (une fois sa mère a appelé la mienne, catastrophée, pour savoir si on l’avait vu. Il est revenu un mois plus tard d’un périple aux pays-bas en ramenant chez ses parents deux squatters…).
        Enfin, bref. Il m’apprend alors qu’il a un nouveau métier : Youtuber ! Et que son travail consiste à ouvrir les yeux aux gens sur tous les complots de notre monde. Ultra-sérieux, il m’explique une heure durant les terribles rouages du complot judéo-chrétien mené par Macron et l’occident, et qu’en face il y a trois héros résistants : Poutine, Kim Jong-un, et je ne suis plus sûr du 3° (Bashar al-Assad ou Jair Bolsonaro), qui travaillent pour maintenir la paix dans le monde…
        Il était extrêmement sérieux et habité.

        Je le quitte amicalement mais épuisé et un peu embarrassé de voir qu’il est encore pire qu’au temps du lycée et de la fac.
        Quelques minutes plus tard, je repasse sur le port en chemin inverse et je le vois tenter d’interviewer des passants. Il leur parle de Florian Philippot.
        En fait il était venu pour son meeting…

        • Jyrille  

          C’est tout à fait déprimant. La Beat Generation nous a fait croire que c’était l’ouverture d’esprit qui pouvait sauver le monde, en jouant aux beatniks et prenant des drogues et faisant du stop jusqu’à Katmandou, et ces types reviennent pour faire de la propagande raciste, xénophobe, haineuse et hypocrite ?

          • Tornado  

            Oui, tout est sens dessus-dessous…

  • Kaori  

    Je n’ai qu’une chose à dire : qui a sonné à la porte ??? Je veux savoir !

    Bon sinon, je me rappelle aussi de cette époque où on parlait encore de Roswell et de tous les complots pour cacher les extra-terrestres. C’était les EU, ils étaient farfelus et c’était rigolo, ça donnait de bons débuts de séries (qui se rappelle d’INVASION PLANETE TERRE sur Canal+ ?) . Et je rejoins JP : finalement, ces complots sont bien plus proches de nous, et là, on rigole moins… Incompétence, Eddy ? Je n’y crois plus !

    Pour en revenir à X-FILES, j’ai choisi les deux camps : BUFFY et X-FILES. Mon cousin avait même les films de X-FILES en VHS. Bon là par contre, c’était sans moi. Je crois ne jamais être allée vraiment au bout. Et c’est vrai qu’il y a quand même un certain nombre de séries qui tiennent grâce à ça : retrouver le frère perdu, découvrir la vérité…. mais une fois que c’est résolu, on sait que la série est vouée à se terminer. Donc…

    Bravo Mattie pour l’illustration, je ne verrai plus jamais le Boss de la même façon !!

  • Tornado  

    Je viens de passer les deux années qui précèdent à me refaire l’intégralité de la série. Mon idée était de faire fructifier tout ça avec un article pour Bruce. Mais plus j’avançais dans les 11 saisons, et plus l’idée d’écrire un encyclopegeek me décourageait. Trop de choses à dire, trop de sous-dossiers à traiter.

    Mais pourtant j’avais un ou deux angles d’approche, dont le principal était, je vous promets : « X-Files serait-elle à l’origine de la grande mode de la théorie du complot » ?
    Résultat : Nikolavitch l’a fait, et je l’en remercie !

    Pendant qu’on y est, je peux aussi parler de mon second angle d’approche : Toutes les séries (ou sagas cinématographiques) qui créent le buzz et deviennent avec le temps sujet à rejet, comme un retour de bâton dont la violence est au moins égale à leur succès initial (succès initial monstrueux, est-il nécessaire de le rappeler).

    X-FILES ?
    – « Hé les copains ! je me suis acheté le coffret X-Files en blouré ! je vais me refaire l’intégralité de la série !
    – Ah… Tu regardes encore ça en 2020 ?… Ça a pas mal vieilli ?… (silence de mort)… »

    MATRIX ?
    – « Hey je me suis offert la trilogie en 4K ! Les trois films restaurés en HD !!!
    – Ah ouais, Matrix… C’est un peu nul passé le premier, non ? C’est prétentieux et incompréhensible, non ? (silence de mort)…

    GAME OF TRHONES ?
    –  » Hé ! Je me referais bien les 8 saisons, moi. Je les ai en coffrets !
    – Ce truc à la con avec cette fin pourrie torchée avec le cul ? (silence de mort)…

    Et là on ne parle que de gens qui regardaient le toutim religieusement au moment de leur sortie, en ne parlant que de ça en soirée.
    Il parait que c’est un phénomène naturel : Par définition, ce qui n’est plus à la mode est démodé. Donc, il suscite rejet et/ou indifférence. On a connu ça par le passé avec plein d’artistes : Dali, Vasarely, des visuels aujourd’hui considérés comme le mauvais goût absolu, jadis tellement populaires qu’ils étaient chez nous de partout sur les murs, la vaisselle et les bibelots.

    Une fois encore ce phénomène me désespère. Si on prend les trois exemples que je cite (X-FILES, MATRIX, GOT (et on peut ajouter TWIN PEAKS)), on tient là les quelques meilleures sagas SF/fantasy de tous les temps dans leurs médiums respectifs. Le haut du haut du panier. Le mètre-étalon.
    Ne pas leur reconnaitre toutes leurs qualités fondatrices (malgré leurs défauts réels mais mineurs en regard de leurs qualités), c’est cracher dans la soupe, et se décridibiliser quand par ailleurs on célèbre d’autres trucs du même genre qui ne leur arrivent pas à la cheville.

    C’est vrai qu’X-FILES cumule plusieurs défauts, avec ce fil rouge sur la « Mythologie » (le petit-nom choisi pour décrire son fil rouge sur le complot de l’invasion extraterrestre) qui se ratatine et déçoit toutes les attentes du spectateur au fur et à mesure des saisons. Mais qu’avons-nous autour de ça ? Des dizaines et des dizaines d’épisodes SF, fantastiques, thriller, surnaturels ou cyberpunks brillants, à la pelle, qui explorent tous les mythes de l’imaginaire collectif (fantômes, serial killers, loup-garous et vampires, intelligence artificielle, réincarnation, technologie futuriste, etc.), dans des mise en scène inventives, souvent drôles et pleines d’esprit ; des personnages principaux charismatiques et profonds, avec une belle écriture sur le fond et la forme.
    Jusqu’au bout de la 11ème saison, les épisodes de plus en plus embarrassants de la « Mythologie » côtoient des one-shots fabuleux, qui mettent la dragée haute à toute concurrence. Et on voudrait me faire renoncer à ça ???
    ben voilà, tiens, je viens quasiment de le faire mon article…

    Bon sinon, j’ai encore bien ri et j’ai appris plein de choses avec l’article du défi.
    Et ahahahah ! Super dessin ! Bruce en Scully est absolument inénarrable ! J’y penserai à chaque fois que je le reverrai à présent ! 😀

    • Eddy Vanleffe  

      moi si je tombais sur une rediff’ des x-files je regarderais,sans passion mais assuré de regarder un truc de qualité quand même….
      tu as raison Tornado tout objet d’adoration devient à un moment donné le contraire….
      va savoir
      On a fait de Whedon le héros de la geekverse en 2005-2012, cette année la Snyder-cut n’en finit pas de créer sa propre religion…
      ce sera marrant de voir ce qui sera dit à ce propos dans 10 ans…. (pas longtemps finalement…)

    • Matt  

      Moi j’ai jamais aimé les Matrix 2 et 3 même quand c’était la mode. Le premier avait un concept super, les autres c’est un peu de la branlette qui veut rien dire avec une finalité basique d’histoire de messie, le tout très poseur et fatigant au final.
      Mais j’ai le premier film en blouré.
      On n’est pas obligé non plus de tout aimer, ou de tout rejeter^^

      X-files c’est cool. c’est juste qu’on sent qu’ils n’ont pas les réponses au complot et qu’ils écrivent au fur et à mesure. j’ai jamais trop compris à un moment de la série on te dit que tout était faux, c’était pas des aliens…et Mulder est dégouté et se met à ne plus croire en rien; Mais j’ai jamais compris : il a quand même vu de ses yeux des mecs qui changent d’apparence comme des Skrulls ! Comment tu peux juste dire « ouais mais non c’était faux…y’avait rien de surnaturel » et te retrouver à croire en rien après ça ?
      Bon c’est un peu confus dans mon esprit mais du coup ça devenait tellement le bazar que je préférais les épisodes stand-alone.
      Mais c’est quand même chouette comme série.

    • Nikolavitch  

      désolé de t’avoir grillé la politesse ! mais bon, c’est la nature du « défi » d’attaquer une œuvre par le petit bout de la lorgnette. ça laisse de la place pour évoquer le truc sous un autre angle.

      sur X Files, j’étais assez fan des épisodes « déconne », le truc avec les phénomènes de cirque, celui avec des paranos encore plus atteints que Mulder qui les prennent pour des genre de Men in Black, l’invasion de cafards…

      • Matt  

        Il y a un épisode en noir et blanc en mode Universal Monsters un peu aussi qui est cool, avec un « monstre » gentil, sorte d’elephant man ou de Quasimodo.

        • Eddy Vanleffe  

          Je me souviens de l’épisode auto parodique « le sherif avant les dents longues » dans la saison 6 de mémoire…il était bien marrant…

          • Kaori  

            Il était génial cet épisode !!! Je crois qu’on voyait le point de vue de chacun des protagonistes, avec les acteurs qui surjouaient, c’était excellent !!

          • Jyrille  

            Ah oui il était bon cet épisode !

            Mais bon sang combien ai-je vu de saisons ? Si ça se trouve, aucune en entier ou presque…

      • Tornado  

        @Nikolavitch : Ne sois pas désolé. Au contraire, le truc était tellement énorme, je ne savais pas par quel bout le prendre !

    • Jyrille  

      Tout à fait d’accord. Mais avoue que Vasarely partout à la maison, ça pique les yeux quand même.

      • Tornado  

        Oui, Vasarely pique les yeux. Mais c’était un exemple… (peut-être pas le meilleur)…

  • Matt  

    Pour les théories du complot, c’est comme pour l’adulation ou le rejet des choses. Je ne comprends pas les avis aussi tranchés et extrêmes en fait. je trouve ça dangereux même.
    Je préfère avoir une attitude ouverte dans le sens ou…oui, il peut y avoir des complots. ça existe. Et le monde est régit par le pognon, donc quand on me dit qu’on nous maintient dans un état de « maladie » avec toute la merde qu’on mange histoire qu’on rapporte de l’argent en se soignant, ou qu’on nous inocule des vaccins inutiles contre des virus inoffensifs histoire de rentabiliser les recherches des mecs qui ont trouvé un virus à la con, ça me choque pas.
    Faut pas non plus croire que le monde est rempli de gens altruistes et que personne ne cherche à profiter de personne.
    Mais évidemment, avancer n’importe quoi sans preuve et sortir des théories énormes, ça va trop loin, et c’est parfois du délire.

    Mais en fait je ne vois pas comment on peut affirmer qu’il existe de tels complots abusés, ni comment on peut affirmer qu’il n’en existe pas. ça me dérange toujours quand quelqu’un défend ce genre de point de vue tranché extrême « non y’a rien du tout » ou « si, y’en a plein »
    Soir les gens sont paranos, soit ils veulent se rassurer, mais ça ne veut pas dire que c’est la vérité^^

  • Matt  

    « De deux choses l’une :
    soit les complots existent et là un semblant de logique nous appairait
    soit ils n’existent pas et c’est encore pire! Qu’est ce qui m’a foutu ces branguignols?
    vous leur confierez le chantier d’une maison vous? je vous raconte pas… »

    Ha ha Eddy ! C’est trop ça.
    Ouais finalement en imaginant les complots, ils ont l’air vachement intelligents^^

    Il ne faut pas devenir un fanatique qui affirme n’importe quoi. l’exemple de Tornado est vraiment…très spécifique. Il y a des noms de gens impliqués, etc. ça sort d’où, tout ça ?^^
    Mais après c’est pas déconnant de se poser des questions sur ce qu’on nous raconte comme conneries aux infos, sur la manière dont on se fait de l’argent sur notre dos, si on a vraiment une politique qui se soucie des gens et de leur santé ou d’abord du pognon, etc.

    Sinon on peut aussi faire l’Autruche et se retrouver dans le futur dystopique de 1984 hein^^

  • Matt  

    « Il y a à cela une raison toute simple : une série télévisée, même à succès, est toujours un mort en sursis. Elle est à la merci d’une chute d’audience et donc d’un non renouvellement à la fin de la saison. Celle-ci, lancée sur un principe formulatif, évolue dans le temps pour ne pas s’enfermer dans une routine. Le complot est là pour la réveiller à intervalles réguliers. Et c’est là qu’entre en jeux un équilibre subtil, une équation quasi insoluble : la grande intrigue doit progresser, mais jamais se terminer, parce qu’alors, la série s’arrêterait avec. »

    ‘tain ça c’est bien le problème que j’ai avec les séries. C’est pas écrit pour être cohérent. C’est écrit pour durer, quitte à tout annuler, retconner, pour que ça continue…

    • Nikolavitch  

      la série formulative type Les Experts a pas ce genre de problème. mais dès qu’il y a un fil rouge, ça devient plus chaud.

      ou alors il faut adapter une œuvre et savoir à peu près où on va (c’était, mine de rien, le cas de GoT, dont les bases de la fin ont été décidées tôt. mais avec des intrigues aussi denses, ça voulait dire ranger graduellement les jouets, en sacrifiant des fils)

      • Matt  

        GoT c’était maitrisé, mais au final trop long pour moi^^ Jamais repris après avoir arrêté à la saison 5.
        Mais je suis pénible. Je préfère les épisodes indépendants….ou le truc formulatif comme tu dis^^
        ça permet aussi de se garder les épisodes qu’on préfère sans forcément tout revoir. comme des petits films.
        Dans cette optique, j’ai parlé de 8 « longs épisodes » (1h40) de la série Hercule Poirot avec David Suchet dans un article récemment envoyé au chef^^

        • Eddy Vanleffe  

          oooooh!

          HERCULE POIROT ON BRUCE LIT

          je suis hypé!

          je suis hyper fan de cette série et ma fille aussi.

          • Matt  

            Découvert il y a peu de temps sur les conseils…de ma môman !^^ Qui est très fan de l’acteur dans ce rôle aussi (vrai que ça lui va super bien)
            Et c’est très chouette en effet.
            Je me regarde que les longs épisodes cela dit. Faut pas me demander de me taper 13 saisons. Mais mine de rien sous forme de films indépendants, sans se sentir pris en otage à la fin de chaque histoire, je vais surement me regarder la trentaine de longs épisodes.^^

          • Eddy Vanleffe  

            pareil. surtout que la série a un concept très simple adapter les nouvelles en épisodes de 45 minutes et les romans en téléfilms de 1.h 40.
            pas de continuité étouffante, pas forçage non plus j’en mate un de temps en temps en replay voilà!
            j’ai pu voir de jolies adaptations de mes romans préférés pari les moins renommés de l’autrice (Je ne suis pas coupable, le train bleu etc…)

          • Matt  

            T’as ouvert ta boite mail au fait récemment Eddy ? Je sais que c’est les 12 travaux d’Hercule (Poirot) pour te joindre ailleurs que sur le blog.
            Tu réponds pas, on pourrait croire que t’es fâché. On t’a dit qu’on était désolé hein. Ne fuis pas à cause de nos ronchonnades !

          • Nikolavitch  

            fille n°1 est méga fan, ici aussi, de Poirot, je lui enverrai le lien du papier dès qu’il sortira !

          • Kaori  

            Ah oui, Hercule Poirot !! Hâte de lire ça aussi, on pourra se regarder ça avec les enfants qui ne connaissent pas encore. J’aime beaucoup ces petits téléfilms, très bien adaptés, ils ne vieillissent pas du coup !

          • Jyrille  

            Ah oui Hercule Poirot, je me joins aux autres. Enfin ça fait quand même super longtemps que je n’en ai pas vu mais j’en ai de bons souvenirs. Et les bouquins aussi. Mais clairement je n’ai ni tout lu ni tout vu.

            Mais ça se voit encore quelque part ces épisodes en fait ?

          • Matt  

            @Jyrille : sur TMC le mercredi je crois.
            C’est là que ma mère les a vus.
            Moi j’ai pris des DVD^^

        • JP Nguyen  

          Moi aussi, je suis ultra-fan des Hercule Poirot de Suchet. Et il les a tous adaptés ! Même le dernier, où Hercule Poirot quitte la scène (snif) !

          En revanche, je dois être ultra-conservateur car je me suis aussi maté une adaptation plus récente Poirot contre ABC, en 4 épisodes, avec John Malkovitch et là, ils ont voulu introduire un twist à deux balles qui m’a pas mal ruiné mon plaisir… Putain, même sur Hercule Poirot, y’a des scénaristes qui veulent faire les malins et introduire des retcons !

          • Nikolavitch  

            j’imagine John Byrne s’attaquant à Poirot et le retconnant par tous les bouts.

          • Matt  

            Ouais ça ne m’a pas tenté. Surtout que j’aime ABC tel qu’il est déjà. C’est une des rares histoires que j’ai lues. J’ai aussi joué à un jeu vidéo qui l’adapte. Et vu l’épisode avec Suchet.
            Et puis Malkovitch, ça lui va pas du tout je trouve.

            Après bon hein…la liberté d’adapter, bla bla…mais c’est pas pour moi.

  • Matt  

    Article fort intéressant.
    Béh…au final j’ai déjà dit plus haut ce que je pensais des histoires de complots. Faut pas abuser, mais faut rester critique et se méfier un minimum de ce qu’on te fait avaler (littéralement ou figurativement^^)
    Il n’y a pas de solution dans les extrême du candide débile ou du parano extrémiste.

    Mais il faut à mon sens garder un esprit critique.
    Tenez les anti-vaccins. Demandez à des gens qui bossent dans le milieu médical déjà. Et qui savent de quoi ils parlent. Certains vous diront que sur le principe c’est bien les vaccins. Mais que le problème c’est la façon dont c’est inoculé et pour quelles raisons.
    Par exemple il est prouvé qu’on file aux enfants des souches virales de virus qui ne représentent aucun danger, juste parce qu’il faut bien les vendre pour rentabiliser les découvertes de virus qui sont faites. Moi je ne trouve pas ça normal de filer n’importe quoi à des gosses pour les protéger de…rien du tout au final, quand on sait que parfois il y a des vaccins qui peuvent être dangereux (genre le vaccin de l’hépatite B qui te filait la sclérose en plaques.)
    En gros médicalement c’est très bien, quand on te protège de vrais trucs dangereux, et que c’est prouvé sans danger. Dans les faits, c’est encore une logique commerciale de merde qui ne se préoccupe pas toujours correctement de ça…

    Mais ça dans la bouche des anti-vaccins ça devient « ouais faut tout interdire, on nous inocule des trucs pour nous contrôler mentalement ou pour nous tuer »
    Et dans la bouche des pro-vaccins ça devient « ouais mais bon…le risque est tellement négligeable. Et faut penser à son voisin ». Son voisin ? Euh…apparemment le vaccin du covid ne protège pas du tout ton voisin. Tu peux encore le transmettre. Et le risque est toujours négligeable quand ça ne te concerne pas.^^ Quand tu perds un gosse par contre…ça doit faire réfléchir.

    Je suis ni pour ni contre, bien au contraire^^
    Nan sérieusement, je pense juste qu’il faut se poser des questions des fois. Et ne pas tout prendre ce qu’on nous dit pour argent comptant.

    • Nikolavitch  

      sauf que l’hépatite B et la sclérose en plaque, c’est faux.
      le truc, c’est qu’on a vacciné 2 millions de personnes d’un coup, et que dans les 6 mois qui ont suivi, 30 personnes ont été diagnostiquées de la sclérose en plaques… et qu’à l’analyse statistique qui a suivi…

      ben tu prenais 2 millions de personnes au pif, tu les suivais pendant 6 mois, tu trouvais aussi une trentaine de scléroses en plaques.

      • Matt  

        Sans vouloir faire le complotiste, comment tu sais ça ? Parce qu’on te l’a dit ? Et tu crois tout ce qu’on te dit ?^^ Tu les imagines dire le contraire de toutes façons ? Et provoquer une panique ? Quel intérêt ?

        Enfin bon, même si c’est vrai, ça reste logique il me semble de vouloir savoir ce qu’on t’inocule. Il y a des vaccins inutiles qui sont vendus juste pour rentabiliser. Alors que…autant choper la maladie si c’est rien de grave. Parce qu’il y a toujours un risque d’être malade avec un vaccin.
        Il y a une logique commerciale je veux dire derrière tout ça. Pas médicale.

        Et l’hépatite B ça se soigne très bien aussi. Et ça se transmet par échanges de fluides corporels. Alors à moins de coucher avec tous les passants que tu croises, il me semble pas que tu sois très dangereux pour les autres quand tu la chopes.^^

        Autant je trouve les gens anti-vaccins exagérés, autant je pige pas non plus ceux qui acceptent tout sans se poser de questions. Si demain on te dit « on va vous inoculer 20 souches de plus » tu vas dire « yes sir » sans essayer de savoir pourquoi ? Et c’est contre quoi ? C’est vraiment utile ? Etc.
        Il y a quand même plus de 20% de médecins qui estiment que certains vaccins sont inutiles et que les enfants sont vaccinés contre trop de trucs. Sont-ils tous cons ? Et surtout…suis-je plus connaisseur qu’eux pour prétendre qu’ils ont tort ?
        Je veux juste dire que c’est un sujet plus compliqué qu’il en a l’air. Car souvent justifié par une logique commerciale. Sauf qu’il est facile de se cacher derrière de beaux principes de solidarité et de santé pour faire passer la pilule auprès de tous ceux qui se sentent une âme noble.
        Mais est-ce qu’on nous refile pas n’importe quelle merde inutile que les chercheurs trouvent et doivent rentabiliser ?
        J’ai plus les exemples en tête mais j’ai de la famille dans le milieu médicale et on m’avait parlé de souches de virus que personne connait, qui ne représentent aucun danger, mais ils en ont fait des vaccins histoire d’en vendre. C’est une industrie les labos. Ils ne font pas que des trucs utiles pour tous nous sauver par pur altruisme.

        • Nikolavitch  

          alors, sur les stats médicales, il se trouve que je sais les lire, et j’ai vu des gens crever de ce genre d’hépatites avant la généralisation du vaccin.
          (notons que, pour le coup, le vaccin HB qui a été accusé de la sclérose était vachement moins violent en termes d’effets secondaires que ses prédécesseurs des années 80). Crois-moi, l’hépatite B, ouais, dans plein de cas, ça se soigne bien. sauf quand ça se barre en hépatite fulminante (et là on perd le patient très vite) ou si c’est pas soigné du tout (et là, ça peut finir en cirrhose et cancer du foie, et là le pronostic est méga pas bon)

          sur les vaccins obligatoires, c’est grâce à eux qu’un mot comme « croup », par exemple, a disparu du langage courant. (c’est un symptôme de la diphtérie que je souhaite à personne).

          accessoirement, les vaccins sont vachement moins rentables que les antibiotiques ou antiviraux.

          Qu’il y ait des pourris dans l’industrie pharma, on peut en causer, j’ai suivi de très, très près le dossier Servier/Mediator, par exemple. c’est un cas ou un gros labo (bien protégé politiquement d’ailleurs pour diverses raisons) a bien su contourner les process de sécurité. qui marchent bien 95% du temps : ça a beau être un business, je peux t’assurer (je l’ai fait) qu’en cas de doute sur un produit, on a vite fait de le retirer, quitte à avoir la main trop lourde (j’ai assuré à l’époque des retraits sur la Josacine et sur le générique du Lasilix, qui se sont avérés inutiles après enquête, mais nul, pas même les labos concernés, qui y ont laissé des plumes, n’a contesté la décision).

          sur les souches de virus inoffensifs, ça m’intéressait de savoir desquels il s’agit, accessoirement.

          (tout ça en toute amitié, mais 20 ans comme professionnel de santé m’ont rendu chatouilleux sur le sujet)

          • Nikolavitch  

            après, les 20% de médecins qui trouvent qu’on a la main trop lourde sur les vaccins, y a une majorité d’homéopathes dans le lot. sans rentrer dans la discussion pour ou contre l’homéopathie, y a derrière des conceptions particulières sur la nature des maladies qui les rend violemment hostiles à la démarche vaccinale (ce truc qui est résumé par la phrase « l’homéopathie soigne le malade, pas la maladie). mais creuser les aspects théoriques derrière nous emmènerait vachement loin, je le crains.

          • Kaori  

            Ah pour le coup, le dossier Hépatite B, je connais un peu aussi puisque j’ai failli finir orpheline de mère à 7 ans grâce à cette merde ^^
            De ce que j’ai entendu, le vaccin aurait fait des dégâts sur les personnes qui avaient les anticorps… Ici on a fait vaccination de toute la famille et ma tante a développé une maladie dégénérative musculaire. On ne saura jamais si c’était lié ou pas.
            Pour info, Stéphane Sirkis, d’Indochine, est mort de cette même merde, ce qu’on appelle hépatite fulminante. Ton foie détruit en quelques heures. Et on ne survit pas, sans foie… Donc soit on te trouve un foie compatible dans les heures qui suivent, soit t’es mort…

            Voilà c’était ma pierre au débat ^^

      • Matt  

        Et puis bon même si au final il y a eu plein de désinformation au sujet des vaccins et qu’en fait ils sont tous bénins…bah tu peux plus en vouloir aux gens de se méfier maintenant. Le mal est fait.

        Et il suffit de voir ce qui se passe avec le Covid pour constater que niveau communication c’est toujours un merdier infâme. On nous dit tout et son contraire. Y’en a donc forcément qui mentent, ou qui se trompent, oui qui ne savent pas de quoi ils parlent, etc.
        C’est logique de se méfier dans un contexte pareil.

        • Nikolavitch  

          sur l’hépatite B, c’est clair que la communication a été lamentable.

  • Guigui  

    Vous êtes à côté lorsque vous dites que la mythologie de Chris Carter n’est pas cohérente. La preuve dans ces vidéos explicatives : https://youtu.be/7XbI5GTFPx8
    L’année prochaine, je ferai des podcasts pour revenir sur le cas du revival. Sinon très bon article avec une réflexion que je partage en grande partie.

  • JP Nguyen  

    Sinon, sur la cover du comics de IDW, ça pourrait être un crossover caché : Scully et Mulder VS Baby-Daredevil !

  • Jyrille  

    Excellent, passionnant, érudit et intelligent. Comme d’habitude, encore du grand art. Le dessin de Mattie est parfait, même si je préfère celui sur le prochain défi Nikolavitch.

    J’ai encore le jeu de plateau Illuminati. Il a été réédité il y a quelques années en format plus petit. Son illustration est souvent reprise par les vrais sites complotistes.

    https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/91M0809E%2B2L._AC_SL1500_.jpg

    C’est très marrant mais on n’y a pas beaucoup joué. Par contre je ne connaissais pas cette série de livres J’AI LU. Etonnant.

    Pour le reste merci, superbe analyse, que ce soit sur la série et ses contraintes que sur le passage à l’inconscient collectif. J’adorai X-Files à l’époque mais je crois bien n’avoir vu que quatre saisons. Au final, mes épisodes préférés étaient ceux qui s’autoparodiaient, où l’humour fonctionnait à plein. Je le répète, l’épisode « Men In Black », qui en fait s’appelle LE SEIGNEUR DU MAGMA (S03E20) est un chef d’oeuvre dont je ne me lasse pas. J’ai dû le voir dix fois.

    https://www.youtube.com/watch?v=OYYyUFb2wCQ

    https://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18627191.html

    En fait j’aimerai bien tout revoir, tu donnes envie. Parce que j’avais complètement lâché à partir de cette histoire de liquide noire. Alors qu’au début, ces monstres de la semaine étaient bien étranges et plutôt flippants (TOOMS notamment, le gars qui passe dans les tuyaux, ou l’autre qui a le même pouvoir que Kilgrave, l’homme-violet de Marvel, de faire ce qu’il veut aux gens en leur parlant).

    FAUX FRERES SIAMOIS était aussi très drôle comme épisode.

    Bref, je relirai ton article avec plaisir. J’ai les deux tomes de Dick chez Quarto qui m’attendent, mais aussi SIVA (jamais lu).

    Pas de BO ?

    • Matt  

      « Comme d’habitude, encore du grand art. Le dessin de Mattie est parfait, même si je préfère celui sur le prochain défi Nikolavitch. »

      Et comment tu connais le prochain défi toi d’abord ?^^

      • Jyrille  

        fessebouk

        • Jyrille  

          Enfin pardon je veux dire le complot illuminati maçonnique

        • Nikolavitch  

          ça a même fuité sur touitaire

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *