Notre ami Frederic (Fake Covers)

FAKE COVERS par Frédéric Steinmetz

Une petite review de l’art book FAKE COVERS suivie d’une discussion avec Frederic Steinmetz scandée par Eddy Vanleffe.

Un art book auto édité par Frédéric Steinmetz à commander auprès de l’artiste. Prix : 25€, avec dédicace personnalisée et frais de port inclus.

Les participations de Frédéric pour Bruce Lit : ICI , encore ICI et LA.

La vraie couverture de FAKE COVERS
©2020-Fred Steinmetz-Marvel characters all rights reserved

La magie existe bel et bien en ce bas monde.
Mais revenons un peu à la signification de ce mot. Nous conviendrons donc qu’il s’agit d’un résultat extraordinaire et imprévisible arrivant quand plusieurs éléments disparates se rencontrent dans des circonstances exceptionnelles.

Par exemple:
Le comics de super héros américain est un des genres de la bande dessinée les plus fascinants. Les séries courent désormais depuis plusieurs décennies. Les créateurs ont donc forcément laissé la place à d’autres, puis même à leurs premiers fans entamant une connivence inédite entre l’œuvre et son lectorat. Résistant à toutes les modes comme à des tempêtes, ces périodiques fonctionnant toujours sur l’antique modèle issu de la presse avec son courrier de lecteurs, n’ont cessé de développer cette interactivité, qui fait exister les personnages bien au-delà de leurs pages.

Comme de juste, Internet a décuplé ce qui paraissait être infaisable avant. Tout à coup celui qui possédait un zeste de talent et une furieuse envie de s’y mettre pouvait se plonger dans la tâche d’écrire ses propres histoires. Les japonais ne connaissent-ils pas cela depuis des années, avec ce qu’ils nomment les «Dôjinshis»? Des BDs pirates pouvant parfois raconter des suites alternatives en dehors du circuit officiel des éditeurs de manga habituels? C’est ainsi que purent fleurir un peu partout sur la planète les Fan-fics (diminutif de fan-fictions), enfantés des fantasmes d’un public avide, capturant pour lui-même le patrimoine de ces icônes finalement universelles.

D’ailleurs la franchise Marvel X-MEN n’est –elle pas devenue une gigantesque usine à fan-fictions?

On ne l’apprendra plus à personne, mais Chris Claremont en a fait une modèle de cohérence sémantique, dont Scott Lobdell et Fabian Nicieza furent les continuateurs zélés. Une gigantesque fresque métaphorique sur la tolérance, le vivre ensemble, l’intégration et la réhabilitation, tout tournant sur l’obligation de partager la planète quelle que soit notre appartenance. C’est Grant Morrisson qui perçut le premier que tout ça était arrivé à son terme et le scénariste a totalement transformé le paradigme des mutants, les transformant en communauté vindicative, revendicatrice, collant totalement avec le nouveau millénaire et ses nouveaux enjeux. Joss Whedon et Jason Aaron tentèrent encore de concilier la nature profonde de ces personnages et l’air du temps, mais nous pouvons bien l’avouer à présent: c’était déjà trop tard.

Colossus VS Omega Red in the Snow…
©2020-Fred Steinmetz-Marvel characters all rights reserved

Comment rendre leur âme aux X-Men? Réponse: La fan-fiction.

X-MEN THE END: de Chris Claremont et Sean Chen? Une fan-fic!
X-MEN FOREVER de Chris Claremont et Tom Grummett? Une fan-fic!
X-MEN GOLD : de Marc Guggenheim? Un hommage non déguisé aux années Claremont: une fan-fic!
UNCANYY X-MEN de Matt Rosenberg et Salvador Larocca. Aventure de poche sans lendemain réhabilitant Scott Summers et surfant sur sa bromance avec Logan: une putain de fan-fic…
HOX/POX : délire quasi hors continuité de Jonathan Hickman qui n’a plus qu’un très lointain rapport avec le passé… franchement c’est une fan-fic aussi..
Toujours mieux: X-MEN ELSEWHEN de John Byrne…le gars ne s’embête même plus à vouloir être publié, il met tout sur son site… UNE FAN-FIC bordel !

Et c’est là qu’intervient Fréderic Steinmetz.
Quand on se promène en ligne dans les milieux comics français, on finit toujours par tomber par hasard sur une de ses planches et là, il se produit quelque chose….

Le bonhomme réalise de fausses couvertures du monde mutant et des X-Men en particulier, reprenant avec une maniaquerie de philatéliste les codes et l’esthétique de l’époque qui l’a sans doute le plus marqué. Symboliquement il situe chronologiquement son passage au numéro 139, juste après la SAGA DU PHENIX NOIR , soit la période culte par excellence. A partir de là son imaginaire s’écartèle entre hommage aussi pointu que rigoureux et liberté de concevoir absolument tout ce qu’il veut!

Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il va loin et plus encore, il nous emmène avec lui. A chaque illustration qu’il publiait sur le site COMICS ODDITIES avec son complice Sebastien Isolar II, je me disais: «Mais putain c’est cet épisode que je veux lire! Pas le délire avec ces X-Men venus du passé pour…papoter pendant des pages et des pages sur le sens de la vie.»

Bien entendu arriva ce qui devait arriver. L’idée de compiler ces couvertures en un seul livre fit son chemin et après une année 2020 au marasme sans précédent, la lumière jaillit soudain de ses insondables abysses. La perspective de pouvoir contempler tout ceci sur un très beau papier glacé: Le voici enfin arrivé en janvier 2021, l’artbook: FAKE COVERS!

Et en vérité je vous le dis mes bien chers frères et mes bien chères sœurs: c’est le meilleur livre des X-Men que vous pourrez lire cette année.

Etude sur Magneto…
©Comics Oddities-Fred Steinmetz-Marvel Characters all rights reserved

Frederic Steinmetz reprend donc ses couvertures, nous en décrit de manière à la fois poussée mais ludique, la gestation. Chaque anecdote vaut son pensant de cacahuètes. Dans une sorte de nouvelle continuité improvisée, l’artiste ré imagine plusieurs story-arcs dont l’un-inédit-est totalement conçu pour le présent ouvrage. Le tout est débordant d’enthousiasme à tel point que c’est à la fois un régal et une frustration:

Je voudrais savoir comment Magneto et Polaris explosent Fury. Je veux assister au combat homérique entre Jaspers et les X-Men. Je voudrais connaître les raisons de la métamorphose de….(NON ! Ne spoile pas baltringue!) En peu de numéros nous assistons à tant de face à face inédits et pourtant si évidents. Comment ne pas vibrer en voyant un Wolverine revêtant l’armure du Silver samouraï? Tant de choses sont induites, manipulation? Traîtrise? Autre chose?

Le retour à ces covers «narratives» ressuscite l’excitation que nous avions à chaque fois que nous nous précipitions chez le marchand de journaux, irrémédiablement attiré par ces postures, ces combats et ces personnages dont la prestance tranchaient avec le reste des revues jeunesse.

Le livre se parcourt, puis se lit, puis se parcourt encore. Enfin une fois fermé, la boite de pandore de notre imagination est quant à elle forcée et béante…. Le cerveau dans les étoiles, on se refait les films dont ces quelques couvertures sont les bandes annonces de luxe.

Un tour de magie je vous dis!

10 QUESTIONS A FREDERIC STEINMETZ

Oh mais qui a dessiné tout ça ?
© 2020 Fred Steinmetz-Marvel Characters all rights reserved

Frédéric, bonjour, peux-tu te présenter ?

Bonjour, Je m’appelle Frédéric, j’ai 43 ans, je suis marié et j’ai deux enfants, je suis tombé amoureux des comics en 1986, où, en entrant dans un kiosque à journaux, je suis tombé sur Spidey 76, et ce fut le coup de foudre !! De nombreux héros faisant face à un seul personnage (le Docteur Fatalis), ça ne pouvait que stimuler l’imagination du jeune amateur de mythologie que j’étais ! Mon premier contact avec ces personnages hauts en couleur fut donc Uncanny X-Men #59, dessiné par Neal Adams (un choc visuel indélébile) et Secret Wars #11 (imagine ma déception de commencer une histoire où tous les persos meurent à la fin de l’épisode !! Qu’est-ce que j’allais lire du coup si tous ses héros n’existaient plus ?!?)

Ce fut donc la période où, à peine âgé de 9 ans, je demandai de l’argent de poche pour suivre toutes ces aventures, et que je me suis découvert une passion pour reproduire certaines cases de Jack Kirby, John Byrne, ou Paul Smith !

Est-ce qu’illustrateur est ton vrai métier ou est-ce une passion d’amateur ? Quel est ton background artistique ?

C’est une passion d’amateur ! Je suis un autodidacte qui a appris à dessiner en lisant des comics ! Je n’ai jamais pris de cours de dessin, Étant fils unique, j’étais assez solitaire et je passais mon temps à dessiner! C’est au moment de choisir une orientation pour le lycée, que j’ai découvert qu’il existait une option «Arts plastiques», qui pourrait me permettre de m’améliorer ! À la fin du lycée, je suis entré à l’université de St Charles à Paris, où il y avait une option bande dessinée dirigée par le dessinateur Séra, Au bout de deux ans, je quittai l’université pour travailler, Pendant un certain temps, j’avais mis de côté le dessin, mais de temps en temps, j’y revenais… En me disant que ça ne servait à rien, mais que ça me défoulait, Avec le temps, je découvris les forums comics, et me suis mis à redessiner à un rythme plus soutenu, grâce au forum BUZZ COMICS, où s’amusaient des dessinateurs comme Mast’, Geoffo, Laurent Seuriac ou encore Bill Mitchell et Jeaph, qui inventèrent des jeux où l’imagination était au pouvoir !!

Quand John Byrne a la flemme de dessiner ses pages blanches d’ALPHA FLIGHT, c’est Fred qui le remplace.
©Comics Oddities-Fred Steinmetz-Marvel characters all rights reserved

Eddy: Comment t’est venu cette envie de pasticher et de reproduire de fausses couvertures comics ?

Sur Buzz justement, l’un des défis les plus amusants s’appelait « la réinterprétation graphique », on choisissait une planche, que l’on devait redessiner, en ne gardant que les dialogues, Le plaisir était que l’on pouvait aborder ce défi sous l’angle de la parodie, de l’hommage, ou du grand n’importe quoi ! Progressivement, je m’étais associé au forumeur Jeaph pour faire des «swipes» de couverture existantes pour le label «Marcel Comics», Ce fut une excellente collaboration où Jeaph s’occupait de la typographie et des couleurs dans un premier temps, Progressivement, je me suis mis à la couleur, en essayant de reproduire les codes couleurs des années 80, Ne maîtrisant pas la mise en couleur, j’ai trouvé dans cette approche vintage un compromis où je pouvais développer un style.

La période Claremont/Byrne c’est un traumatisme ? Pourquoi tout situer à la fin de celle-ci ?

Contrairement à ce que laisse penser Fake Covers, J’ai découvert les X-Men avec Paul Smith, et mon amour des X-Men vient de cette période, C’est LA série que je suivais avec passion (avec les FF de Byrne), Le traumatisme mutant a eu lieu véritablement lors de la période « Mutant Massacre» et l’arrivée de Marc Silvestri !! Par contre, la période Byrne est fondatrice ! Elle reste la période de l’âge d’or, ça, je ne peux le contester ! En terme de super-héroïsme, de saga épique, elle reste insurpassable, mais je suis plus touché par la période australienne, où le sentiment de « tout peut arriver, et le pire est à venir», c’était l’extase! Si j’ai situé mes intrigues sur cette période, c’est qu’il y a un moment de flottement artistique après son départ, et que je sais que pour les fans, l’ère Byrne est magique (et elle l’est!), Du coup, il y a un peu d’opportunisme de ma part, et aussi une approche où je peux me détacher de cet « héritage ».


Fred Va introduire un nouvel X-Man. Devinerez-vous qui?
©Comics Oddities-Fred Steinmetz-Marvel characters all rights reserved

Tu n’as jamais pensé à faire les intérieurs des aventures que tu imagines ?

Je n’en ai pas le courage !! Je serai mon pire scénariste !! Trop ambitieux ! Plus sérieusement, j’avais pensé à un moment réaliser quelques fausses planches, histoire de semer encore plus le doute dans l’esprit des fans des X-Men ! Mais la narration demande beaucoup de travail et de temps, et je pense que jusqu’à encore récemment, je n’y voyais pas vraiment d’intérêt, Le pari avec ces FAKE COVERS est de donner envie de lire des histoires qui n’existent pas, de laisser au fan le soin de les imaginer ! (Ce qui m’évite du coup de les dessiner !), Ce qui est amusant, c’est que j’ai eu l’idée de ces fausses couvertures au moment où Byrne revenait sur les X-men, au moment où il n’était pas encore question de son approche « Elsewhen », Je me suis dit qu’il y avait une possibilité de jouer avec la nostalgie, de créer une sorte de fascination et de frustration à voir des récits qui auraient pu s’inscrire dans la continuité mutante au milieu des 80’s. Ça offre plein de possibilités, de faire du clin d’œil, mais aussi de se détacher progressivement de cet «héritage » pour créer ma propre continuité, et mon propre «style». C’est après l’arc Jaspers que je me suis dit que ce serait rigolo de continuer à développer des intrigues, J’avais tapé fort avec une saga cosmique! Je voulais retrouver le plaisir de couvertures qui donnent envie de lire l’intérieur, et qui racontent quelque chose ! Et tout ça dans l’optique de créer ma propre équipe, avec des nouveaux membres, Doop par exemple est le membre qui me permet d’insuffler un peu de mon style, de ne pas rester prisonnier d’une approche 1er degré!

Au fait c’est marrant que tu aies repris Jaspers, c’est aussi un plot avorté de Chris Claremont, tu le savais?

Oui ! Mes premiers épisodes mettent en « vedette » Fury, le cybiote indestructible chasseur de mutants créé dans la série Captain Britain d’Alan Moore, j’adore cette série et le combat final entre Fury et Jaspers est un affrontement mémorable, Je savais qu’en commençant avec cette intrigue, le fan comprendrait tout de suite que ça n’a pas eu lieu, mais que cela aurait pu donner une belle saga ! Et la texture de Fury me permettait de tester le coup du titre intégré au perso, Chaque couverture a été pensé pour un plaisir très personnel : l’occasion d’expérimenter des approches, minimes pour le lecteur, mais importantes pour moi, j’ai appris progressivement à maîtriser GIMP, l’aboutissement de tout ça, ce sont les couvertures reprenant les affiches cinéma, je ne m’étais jamais attaqué auparavant à la typographie, c’était un petit défi pour moi, et ça me permettait de sortir du « cadre » imposé par le logo et les corner box.

Chris Claremont l’a rêvé, Fred l’a fait!
©2020-Frédéric Steinmetz-Marvel Characters all rights reserved

Tu ne serais pas le premier français à bosser pour les éditeurs américains, t’as déjà été contacté ou est-ce qu’ils ont du caca dans les yeux ?

Je n’ai jamais été contacté, et je n’ai jamais réalisé de dossier pour les convaincre que j’étais celui qu’il leur fallait, Disons que je ne maîtrise pas l’anglais et que ça m’a freiné, De plus, bien dessiner est une chose, il existe une tonne de bons dessinateurs ! Il suffit de surfer sur Instagram pour voir des fanarts parfois renversants ! Mais ce que recherchent les éditeurs, ce sont des mecs qui savent raconter une histoire, et qui savent bien la raconter ! Je n’ai jamais cherché à bosser dans le milieu, J’ai réalisé en 2010 un Motion Comics nommé « THE NOTORIOUS», en collaboration avec Kid Toussaint et Seb Limbourg, Si ce fut une excellente expérience, mais j’ai réalisé qu’à l’époque, mon niveau était encore trop fragile.

On peut encore le trouver THE NOTORIOUS?

Oh il ne vaut mieux pas !!! Si les curieux veulent avoir un aperçu du projet initial, en tapant « THE NOTORIOUS MOTION COMICS» il doit y avoir 2 épisodes disponibles sur Daily Motion je crois, La version papier elle n’existe plus, j’aimais beaucoup le script et les personnages, il y avait du potentiel, et il y en a toujours, J’en avais d’ailleurs refait quelques planches quelques années plus tard, histoire de voir… Parce qu’il y avait eu une certaine frustration de ne pas voir le résultat en album, Il y a eu un fantastique travail de Seb Limbourg, mais mon dessin était assez mauvais avec le recul, je me cherchais et c’est à la fin de l’aventure que j’avais enfin maîtrisé les personnages et l’univers, Une belle expérience malgré tout ! Ça m’avait permis d’aller au festival d’Angoulême, et de passer une nuit avec Kid Toussaint ! Ça n’a pas de prix !!

Peux-tu parler d’Adam Kubert, qui semble être l’une de tes influences ?

Wolverine #75 fut un traumatisme !! Il faisait suite à X-Men #25 , où Logan perdit son adamantium, Cet épisode de Wolverine fut mon premier contact avec Adam Kubert, et il synthétisait tout ce que j’aimais !! Un style fulgurant, une narration recherchée, un dessin qui se permettait une approche parfois à la limite du cartoon et qui continue d’expérimenter sa narration! Kubert était au service de l’histoire, généreux, et devait aimer Wolverine autant que moi !! Si j’ai eu différentes influences au fil des ans (de John Buscema à Marc Silvestri en passant par Maëster, Eric Canete et James Harren), Kubert reste LA référence !!!

Frank Miller? John Byrne? Adam Kubert? Naan! Frédéric ….
©2020-Frédéric Steinmetz-Marvel characters all rights reserved

D’autres faux arcs en vue ? Sur une autre franchise que les mutants ?

J’aimerais développer tout ce qui touche à la mythologie mutante, c’est à dire jouer avec Apocalypse, C’est un personnage assez fascinant, mais qui n’a jamais réussi à s’imposer à mes yeux, Étant fan de paradoxes temporels et d’univers alternatifs, le confronter à Kang et ses divers incarnations, ça pourrait être rigolo, Mais pour le moment, je n’en suis pas là, Si ta question est : y aura-t-il une suite à FAKE COVERS ? Je pourrais te répondre que j’ai du matos pour faire un volume sur Wolverine, mais que ce serait peut-être redondant, Le livre est déjà un concept qui touche une niche dans la niche, je ne sais pas si ce serait viable, Par contre, poursuivre les intrigues mutantes, oui. mais ce ne sera pas pour cette année, je risque d’être bien occupé dans les prochains mois…

Vous êtes bien teasés pour un second volume?
©Comics-oddities-Frédéric Steinmetz-Marvel Characters

Comics Odditiessemble être en stand-by en ce moment, l’aventure est-elle en hiatus ? Cela cache-t-il un gros projet derrière ?

Sébastien s’est découvert une passion pour le porno russe, j’attends qu’il en développe quelque chose d’amusant à mettre en image : une histoire à base de skrulls qui s’enrichiraient et deviendraient les nouveaux Golan et Globus de l’univers Marvel ! Ça me permettrait de dessiner Wonder Man, un personnage que j’adore, dans des aventures déviantes au milieu d’extra-terrestres protéiformes. Plus sérieusement, Sébastien a changé de travail l’année dernière, et la crise sanitaire le submerge de boulot au point où il n’a plus le temps d’écrire. Si projet il y a, ce n’est pas pour Comics Oddities,,,

Pour finir, si je te laisse le micro, de quoi aurais-tu envie de parler?

Fred: Je pourrais parler de ma passion pour John McTiernan, ou de mon amour pour les films déviants comme ZOMBEAVERS ou RAIDERS OF THE LIVING DEAD, Je pourrais affirmer avec une certaine mauvaise foi pourquoi PROMETHEUS et ALIEN COVENANT sont les nanars de luxe les plus passionnants du monde, Et je pourrais dessiner une histoire qui prouverait que Logan est meilleur que Victor Creed !

Wolverine meilleur que Sabretooth? Oh mais tu vas contrarier Bruce là…il va falloir ruser pour être publier maintenant.

©2020-Frédéric Steinmetz-Marvel characters

La BO de Frederic

24 comments

  • JP Nguyen  

    J’ai acheté cet artbook et j’en suis très content. Un régal pour les yeux et l’imagination d’un ancien lecteur des X-MEN.
    Un grand bravo à Frédéric pour avoir concrétisé ce projet.
    Et bravo aussi à Eddy pour une belle mise en valeur de ce travail dans l’article.

  • Lefeuvre  

    Il est bon, Fred !
    Il n’a pas démérité pendant les désormais fameux « combats de l’espace intericonique » lancés par Thierry Martin (idée de prochain article ?).

    Bravo !

  • Manu  

    Un super talent qui mériterait beaucoup plus de notoriété. Bravo pour l’interview très intéressantr!

  • Frédéric Steinmetz  

    Merci à vous pour ces commentaires ! Et un grand merci à Eddy pour cet entretien ! Quand je relis son texte, j’ai du mal à croire qu’il parle de mes dessins ! ^^. Encore merci !

  • Kaori  

    Ah j’adore le format, on dirait un Strange de l’époque, avec cette 4ème de couverture et ce format souple !
    J’aimerais bien en avoir un exemplaire dans les mains, parce que si l’idée est chouette, j’aime bien avoir les histoires qui vont avec les couvertures ^^ . Je ne suis pas douée pour la frustration.
    En tout cas je salue le talent de Frédéric ! J’avais beaucoup aimé sa chronique sur les pages blanches de Byrne, très drôle ^^ .

    Bien vu pour les fan-fics, je valide !

    Par contre, la BO, je passe ^^ .

    • Frédéric Steinmetz  

      Je comprends tout à fait que les couvertures seules ne font du livre qu’un simple artbook. L’intérêt peut apparaître assez limité si en plus, on est pas un fan hardcore des X-Men. Si tu cherches des histoires, non, ce livre n’est pas pour toi. Parce que j’ai plus focalisé mon « attention » sur les étapes pour parvenir au résultat final qu’à des intrigues poussées.
      Par contre, une fois en main, je pense que tu pourrais te laisser prendre au jeu ^^
      Merci pour ton message !

  • Tornado  

    Un grand bravo à l’interviewer et à l’interviewé. Enthousiasme communicatif dans les deux cas et très chouettes dessins, niveau pro !

    • Frédéric Steinmetz  

      Merci beaucoup ! Tout le mérite en reviens à Eddy !! Ses questions m’ont permis de partager ma passion, et son enthousiasme était communicatif !

  • Présence  

    Comment rendre leur âme aux X-Men? Réponse: La fan-fiction. – Superbe liste de X-Men: The End, à X-Men Elsewhen (n’empêche, j’ai bien envie de le lire celui-là)

    Valoir son pesant de cacahuètes : une expression que j’aime beaucoup.

    Enfin une fois fermé, […] on se refait les films dont ces quelques couvertures sont les bandes annonces de luxe. – Quelle belle description de l’effet d’une couverture réussie, qui ouvre l’appétit de l’imagination… Et dès la première réponse, on retrouve la même réaction avec la couverture de Spidey 76 : de nombreux héros faisant face à un seul personnage (le Docteur Fatalis), ça ne pouvait que stimuler l’imagination du jeune amateur de mythologie que j’étais.

    Tout peut arriver, et le pire est à venir : exactement mon ressenti de cette époque australienne.

    Retrouver le plaisir de couvertures qui donnent envie de lire l’intérieur, et qui racontent quelque chose : j’aimais également bien ce type de couverture, une époque révolue. Dommage.

    Un bel article en 2 temps (présentation de l’ouvrage + interview) et une belle radiographie du pouvoir d’attrait et de séduction d’une couverture comics à l’ancienne.

    • Frédéric Steinmetz  

      Merci beaucoup pour ce retour très intéressant ! Notemment sur le pouvoir évocateur des couvertures ! Je suis ravi que cet article est suscité autant d’intérêts ! Merci !

  • Surfer  

    « Et en vérité je vous le dis mes bien chers frères et mes bien chères sœurs: c’est le meilleur livre des X-Men que vous pourrez lire cette année. »

    Ah ah ah….Je comprends mieux pourquoi tu te prénommes Eddy 😀😀😀.
    Il faut espérer que tu ne prêches pas pour pas de boogie-woogie avant de faire les prières du soir !
    De toute façon , c’est un conseil que je ne suivrai pas ! 😀

    Plaisanterie à part ce sont de belles illustrations. Bravo l’artiste 😉. Mention spéciale pour celle qui représente un combat entre Wolverine et Dents de sabre que je trouve très réussi.

    La BO: Putain les gars…c’est la loi des séries ! Entre hier et aujourd’hui je ne suis pas gâté!!!
    En fait, vous avez décidé de me défoncer les oreilles. 👎
    Les consultations chez l’ORL c’est pas donné et j’ai une mauvaise mutuelle ! Vous voulez me ruiner ? 🤨🤨

    • Jyrille  

      Ah la vache j’avais oublié ce truc. Je ne te remercie pas.

      • Bruce lit  

        Putain, du coup je viens de revoir le clip avec ses nains et ses grosses….C’est….

  • Bruce lit  

    Oh punaise, quel cauchemar….
    Tu es malade….
    C’est la chanson qui rend fou, elle avait été composée pour les bacheliers de l’époque.

  • Bruce lit  

    Un triplé ! Entre l’article de Tornado sur DD, celui de JP sur les fiches Marvel et ton article Eddy, je tiens mes articles préférés de vous trois so far.
    Je suis fan de ton intro, j’applaudis des deux pieds sur le processus de création de notre propre continuité qui nous amène à considérer le reste comme Fan-Fic.
    Que ce soit pour les Xmen ou DD tout ce qui passe après Waid ou Aaron je considère cela comme (très)nul et non avenu.
    De là les pouvoirs d’évocation que tu soulèves à partir des covers de Fred est proche des pochettes rock : la promesse d’un univers, d’un imaginaire, d’une aventure, encore une parmi celle des Xmen.
    J’ai rêvé IL ETAIT UNE FOIS DANS L’OUEST en écoutant longtemps le disque de mon père en scrutant des heures cette pendaison mystérieuse.
    Si je prends l’épouvantable cover de Medina postée sur mon mur, on est aux antipodes de cette fonctionnalité tant c’est trivial et vulgaire. Merci tout ça.
    Un jour j’adorerai le même livre en version FIGURE REPLAY.
    LA BO : A fond, même si ce n’est pas moi qui l’ai choisie Surfer.

  • Eddy Vanleffe  

    Je suis navré de ne pas avoir pu laisser mon commentaire hier en soutien de Fred, j’ai eu une journée chargée.
    Je me le suis re-feuilleté ce matin même et j’ai encore été séduit par des détails que je n’avais pas remarqué.
    bien avant Hickman qui j’an suis sûr lui a piqué l’idée, il y a une sorte de jeu pour savoir qui sera le nouvel X-MAN, et dans les « variants cover » il y a une version spécial vilains dans lesquels on peut reconnaitre GARROK non mais GARROK quoi… il y a de la spéléologie là dedans et en plus on aussi droit au premier design de Zaladane…

    Merci à tous et toutes!
    Fred est modeste mais en fait mon enthousiasme n’est que ce qui découle naturellement de son travail. J’en attends plus encore…
    Pour les fan-fic… ben je me demande si ce n’est pas la possibilité finalement de lire de vraies bonnes histoires des personnages que nous apprécions.
    @présence, j’ai essayé de lire ELSEWHEN mais j’ay arrive pas trop, c’est en vain que je cherche les X-men d’ailleurs, on dirait plus Byrne Elsewhen que vraiment les mutants…
    @Bruce; oui je crois à l’interactivité de la fiction…

  • Jyrille  

    Sacré beau boulot, autant celui de Fred que celui de Eddy. Je trouve le concept vraiment intéressant et l’objet semble beau, mais bien évidemment cela ne pourrait jamais m’intéresser. Le feuilleter oui !

    Cela dit je n’ai pas compris le principe : il y a une histoire dedans ? Ecrite mais pas dessinée ? C’est aussi le principe de Comics Oddities ?

    La BO : oh yes du Mr Bungle ! Je vous rappelle que California est le meilleur album au monde. De tous les temps. Bon celui-ci vient de sortir et reprend de vieilles démos, c’est juste marrant. Ca sonne vachement Slayer d’ailleurs.

    • Bruce lit  

      Pas d’histoires Cyrille, juste des fausses covers qui rebondissent parfois sur des sagas cultes des Xmen et leurs mystères non résolus.

      • Jyrille  

        Merci Bruce

    • Frédéric Steinmetz  

      Slayer, avec un vrai chanteur !! Merci !
      Et oui : California, meilleur album du groupe !

  • David  

    N’étant pas sur les réseaux sociaux en accord avec mes convictions 😉 c’est possible de commander l’artbook tout de même ?
    Mon adresse mail est bastarok@hotmail.fr.

    • Eddy Vanleffe  

      je vais transmettre ton mail à Fred si tu veux bien.

  • David  

    Pas de souci 😉

Répondre à Jyrille Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *