RIEN NE VA PLUS, LES JEUX SONT FAITS (AVENGERS ENDGAME)

Equipe de héros ou de bras cassés ? Source : Allo Ciné http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=232669.html  © Marvel Studio / Walt Disney Company

Equipe de héros ou de bras cassés ?
Source : Allo Ciné 
© Marvel Studio / Walt Disney Company

Cet article présentera deux points de vues opposés sur le dernier film des AVENGERS.

Attention seul un claquement de doigts de Thanos pourra vous faire oublier les nombreux spoilers contenus dans cet article !

Tout d’abord un résumé s’impose pour ceux qui n’auraient pas vu le précédent film de la célèbre équipe de super héros : INFINITY WAR . Thanos, le titan fou, afin de préserver l’équilibre de l’univers a décidé de tuer la moitié des êtres vivants ! Pour ce faire il doit réunir les 6 pierres de l’infini qui, elles seules, lui permettront de réaliser son projet écolo-génocidaire. Contre toute attente à la fin du film il parvient à ses fins et la moitié des vivants disparaissent d’un claquement de doigt !

Le présent film commence 5 ans plus tard et voit les héros endeuillés, impuissants devant la disparition de leurs proches. Jusqu’à ce qu’Ant-man (présumé disparu) réapparaisse de l’infiniment petit avec une solution pour le moins inorthodoxe pour défaire ce qui a été fait…

 

6 PATRICK est contre

En premier lieu remettons les choses dans leur contexte : après un AVENGERS 2 très décevant (je m’étais violemment ennuyé) je n’avais aucune attente concernant le 3ème opus de la franchise. Cédant cependant au consumérisme ambiant je m’étais rendu au cinéma plein de circonspections pour voir cette Guerre de l’infini. Quel choc ! Là où j’attendais un N-iéme blockbuster super-héroïque sans âme je trouvais un film profond, dramatique, plein de complexité et surtout une fin totalement choquante !
J’attendais donc la conclusion des 22 films du MCU avec une très grande impatience ! Hélas mes expectatives n’eurent d’égal que ma déception…

En résumé le film se divise en trois parties :

- Lorsque l’action commence, bien que 5 années se soient écoulées, le film ne montre rien des conséquences pratiques de la disparition de millions d’êtres humains. La moitié de l’humanité qui disparait, on est tout de même en droit de se demander son l’impact sur l’autre moitié ! Mais non, le seul changement notable c’est qu’il y a maintenant des baleines près de New York ! C’est un peu court jeune homme.
L’humanité a-t-elle été fédérée par un drame commun, un peu comme dans WATCHMEN ? La tragédie a-t-elle servie à quelque chose ? On n’en saura jamais rien !

Les héros survivants passent leur temps à pleurer et à se lamenter (trèèèèès) longuement sur leur échec. Choisir l’approche intimiste aurait pu être une bonne idée, mais hélas le film ne sait pas sur quel pied danser et sabote systématiquement toutes les pistes dramatiques ébauchées. Des exemples ? Le film commence sur la mort de la famille d’Hawkeye, puis on enchaîne sur une scène ou Tony joue à un jeu ridicule en faisant des blagues idiotes, pour se prolonger sur une 3ème scène où le même fait son testament en pleurant… Euh ne cherchez pas la logique ni la continuité émotionnelle, il n’y en pas !

- La seconde partie est basée sur les voyages temporels visant à défaire l’œuvre de Thanos. Leur traitement est pour le moins trouble, mal gérée et surtout totalement incompréhensible ! Alors on nous explique tout d’abord que les paradoxes temporels n’existent pas et que « RETOUR VERS LE FUTUR c’est des conneries ». Si l’on modifie le passé cela modifiera notre présent sans créer de monde parallèle. Ma foi personne n’en sait rien et cette théorie en vaut bien une autre, mais cela n’empêche pas l’Ancien(ne) de nous expliquer exactement le contraire un peu plus tard dans le film ! Pour ajouter à la confusion Captain America décide de retourner dans son époque et on le retrouve vieux en fin de film dans la continuité du monde MCU actuel ! Son retour dans le temps n’a donc pas crée de réalité alternative.
Bref le film joue avec des concepts qu’il ne maîtrise absolument pas et raconte tout et son contraire en même temps !

- La dernière partie est consacrée au combat final : C’est la partie la plus intéressante et la plus embarrassante en même temps ! Dans l’opus précédent on comprenait, à défaut d’approuver, la politique de Thanos (si les ressources d’une planète sont limitées, la vie doit l’être également). Logique à défaut d’être moral. De plus on pouvait reconnaître à l’Alien violet une certaine grandeur dramaturgique. Son attitude était dictée par la disparition de son propre peuple et pour arriver à ses fins il était prêt à tout sacrifier (y-compris à tuer la personne qu’il aimait le plus). Hélas il ne reste plus rien ici de ce titan tourmenté. Cette fois, constatant « l’ingratitude » de ses victimes, il change son fusil d’épaule et décide de détruire complètement l’univers pour le recréer à son image ! D’un personnage digne d’une tragédie Grec, Thanos devient ici un bourrin généocidaire sans aucune ampleur. Un méchant lambda « qui veut détruire l’univers ». D’antagonisme Homèrique, l’histoire retombe dans une guéguerre manichéenne et puérile.

Tony est au bout du rouleau, le film aussi…  Source : Livemint https://www.livemint.com/industry/media/-avengers-endgame-leaves-behind-lessons-for-bollywood-1557900345079.html  © Marvel Studio / Walt Disney Company

Tony est au bout du rouleau, le film aussi…
Source : allocine © Marvel Studio / Walt Disney Company

Devenu une brute mégalomane Thanos perd tout charisme. Cette lourdeur sert-elle pour autant à mettre en exergue le courage et la bravoure des héros ? Que nenni ! Ils se révèlent aussi brutaux que le Titan fou, n’hésitant pas l’assassiner sans sommation alors qu’il était désarmé et en train de préparer son repas ! Imprégnés de justice expéditive ils ne se montrent pas plus sages que leurs ennemis, puisqu’eux aussi ne trouvent que le génocide (la destruction complète du clan adverse) comme solution à leur conflit ! Mais dans l’Amérique Trumpienne cela ne pose pas de problème, après tout les héros sont beaux et musclés, alors que les méchants à exterminer sont laids et cornus ! Des gentils crétins luttant contre des méchants crétins.

Les héros ne portent plus aucune valeur positive et rien ne les différencie vraiment de leurs ennemis. Le film est le contraire de l’univers créé par Stan Lee. Pour le coup le plus sympathique du lot c’est Thor, bien que devenu un gros lourd à la Lebowski, il est le seul à assumer son côté beauf régressif. Il tue les gens car il le peut.
Tu parles d’un gâchis !

Enfin l’une des plus grosses tares de ce film (qui n’en manque pourtant pas) se nomme Captain Marvel ! Autant dire ce qui est, on ne comprend pas la nécessité d’introduire une héroïne (sortant de nulle part) capable de détruire à elle seule la flotte de Thanos en moins de 5 minutes ! Les autres héros font carrément pale figure ! Du reste en dépit de leurs pouvoirs ils ne servent tout simplement à rien à côté d’elle.

Comme si ce panorama consternant ne suffisait pas, signalons une nette tendance au politiquement correct opportuniste : on veut toucher le public féminin ? Pas de problème ! On ajoute une scène (inutile) ou les seconds couteaux féminins se coalisent contre Thanos. Les minorités ne sont pas assez représentées dans le film ? Pas de souci, Captain America fait du Faucon son successeur ! (alors que Bucky, son ami d’enfance, semblait un nettement meilleur choix). Il faut dire qu’une Valkyrie noire et la Black panther ça faisait un peu juste au niveau quota des minorités visibles… Enfin que dire de l’humour lourdingue du film qui croit bon de passer 5 minutes à blaguer sur le fessier de Captain America « Le cul de l’Amérique » ! Du haut niveau assurément.

Alors oui les effets spéciaux sont carrément bluffants et oui les batailles très prenantes, mais que le temps est long entre chaque scène d’action… L’énorme potentiel laissé par INFINITY WAR est tout simplement nié et gâché par cette suite lente à la morale aussi malsaine que cynique.

« Thanos ton film c’est de la meeeeeerde !! » Source : Inverse https://www.inverse.com/article/47646-avengers-infinity-war-hulk-wont-transform-banner-real-reason © Marvel Studio / Walt Disney Company

« Thanos ton film c’est de la meeeeeerde !! »
Source : Inverse 
© Marvel Studio / Walt Disney Company

KAORI est pour :

Un an d’attente après la sortie d’AVENGERS : INFINITY WAR. Le monde n’est plus le même, la moitié de la planète a été anéantie et la question est la même pour tous : et maintenant ?
Dès le début du film, nous revivons l’horreur de la situation à travers un personnage disparu depuis CIVIL WAR : Hawkeye. Impossible de ne pas ressentir des frissons durant cette scène où il perd toute sa famille.
Et puis le générique, plus lent qu’à l’accoutumée, avec une musique qui a perdu son côté épique et le film reprend là où on s’était arrêté avec INFINITY WAR : l’arrivée de Captain Marvel.
Et nous voilà partis pour 3h de film, mêlant intensité dramatique, clins d’œil et comédie.

Est-ce que ça m’a paru long ? Non.
Est-ce que c’était épique ? Non plus.
Je vais commencer par les points qui m’ont un peu dérangée.

Je l’avoue ici : je fais partie de ceux qui se sont éclatés en regardant THOR : RAGNAROK. Pourquoi ? Parce que j’ai toujours trouvé Thor très ennuyeux (je me suis ennuyée à mourir durant les 2 premiers films), parce que j’ai vu ça comme un film qui ne se prenait pas au sérieux et qui jouait l’autodérision à fond. Un peu comme un DEADPOOL. J’ai appris récemment que ceci s’expliquait par le fait que la plupart des répliques du film étaient improvisées… Bref, je me suis éclatée, jusqu’à la scène finale qui est en totale contradiction avec le reste du film.

Mais là, comment dire… là, l’humour potache et le ridicule de Thor ne passent pas. Pas après les événements de INFINITY WAR. En fait, l’humour tout court ne passe pas.
On est en plein événement dramatique, quand même !
Bon, allez, si, y a quand même une scène qui m’a amusée : lorsque War Machine et Nebula assistent à la danse devenue culte de Star-Lord sur COME AND GET YOUR LOVE.

 La relève est assurée Source : Allociné http://www.allocine.fr/film/fichefilm-232669/photos/  © Marvel Studio / Walt Disney Company

La relève est assurée
Source : Allociné 
© Marvel Studio / Walt Disney Company

Parce qu’allez, disons-le : un des points forts du film, c’est bien le scénario.
Se projeter 5 ans dans le futur est aussi bien trouvé que traité. Voir le futur à travers le regard de Scott Lang / Ant-Man qui lui n’a disparu que 5 heures permet de résumer en quelques minutes et de manière intense l’état dans lequel se trouve le monde et ceux qui restent.

Le spectateur est comme Scott, avec les mêmes questions. Bon, mon bémol : 5 ans, c’est beaucoup. Le deuil se fait, la vie aurait dû reprendre son cours. Alors pourquoi tout le monde est figé dans le passé ? Alors que Steve/Cap participe à une réunion de soutien pour « ceux qui restent » (avec deux jolis cameos : Joe Russo et Jim Starlin himself, quand même !!), il dit qu’il est temps d’aller de l’avant. 5 ans pour s’en rendre compte ? Mouais…

Bon, forcément, si l’humanité avait repris le cours de sa vie, il n’y aurait ni film, ni morale… Il fallait donc montrer en quoi le « snap » de Thanos fut désastreux pour l’humanité, pas seulement pour les Avengers.
Quoique ! Là on arrive à une belle réussite : le cas Tony Stark. Ça c’est une idée inattendue et intéressante. Et qui apporte son lot d’émotions. Même si on sait à l’avance comment ça va finir. Oui. Bien joué quand même, les gars.

Et puis il y a cette idée de faire 6 équipes pour récupérer les 6 gemmes, qui est non seulement bien trouvée (on se casse moins la tête avec les paradoxes temporels), mais qui en plus nous permet de revivre des moments cultes du MCU : la fameuse scène en travelling circulaire d’AVENGERS, l’ascenseur du WINTER SOLDIER et des rencontres majestueuses pour nos « têtes de liste ».

Alors, oui, certaines incohérences ont été pointées. Pourtant, certaines explications tiennent la route, même si ce n’est pas simple à comprendre. L’idée étant que pour créer un univers parallèle, il faut retirer une pierre de cet univers. Si on voyage dans une ligne temporelle qui possède les 6 gemmes, alors rien n’est changé. En fait, tout serait déjà écrit. Et on se retrouve dans la situation de la « boucle temporelle » où le personnage retourne dans son passé sans altérer son avenir, puisque son avenir, c’est son passé ! Plus concrètement : quand Cap retourne dans le passé auprès de Peggy, il se marie avec elle et cohabite avec le Captain America congelé… Est-ce que cela tient la route ? Je ne sais pas, il faudrait revoir tout le MCU… Mais bon, pour le coup, le mieux est de ne pas se prendre la tête et éviter de se faire des nœuds au cerveau pour profiter du spectacle.
Parce qu’il y en a, du spectacle !

Revenons sur cette idée géniale de retourner chercher les 6 gemmes de l’Infinité. On peut appeler ça « clin d’œil », easter-egg, fan-service, ça ne change rien au fait que c’est réussi.
D’abord dans la mise en scène. Autant certaines scènes sont vraiment plates en terme de réalisation (la mise en route du film est trèèèès lente), autant dès que l’on arrive à ces voyages spatio-temporels, c’est un petit moment de plaisir coupable.
Les réalisateurs nous offrent la possibilité de revoir ces petits moments cultes d’un autre point de vue que ceux des premiers films, et de manière savoureuse.
Ne boudons pas notre plaisir : regarder Hulk-intello en train de voir Hulk-2012 fracasser une voiture est assez amusant. La scène qui suit par contre… Hulk-intello qui essaye de faire la même chose parce que « ça fait du bien » est censée être une scène drôle, mais comme je l’ai dit, ça n’a pas pris. Dans la salle non plus d’ailleurs…

Tristitude.  Source : Allociné http://www.allocine.fr/film/fichefilm-232669/photos/  © Marvel Studio / Walt Disney Company

Tristitude.
Source : Allociné 
© Marvel Studio / Walt Disney Company

Toujours est-il que cette mise en abyme, humour mis à part, est vraiment réussie.
Et que dire du retour dans les années 1970…
Impossible de rester de marbre. La question qui pourrait se poser est « Pourquoi avoir pris ces risques ? ». Pourquoi ramener Cap près de l’amour de sa vie et Tony devant son père… Si là, il n’y a pas un risque énorme de changer le cours de l’histoire, alors je ne m’y connais plus en voyage temporel !
Mais admettons qu’ils soient les seuls à savoir où trouver les pierres. Pourquoi pas.
Cela nous offre en tout cas de beaux parallèles avec les films précédents. Un très beau moyen de boucler la boucle.

Enfin, nous arrivons au cœur même de la bataille. Les pierres sont réunies, le vœu de ramener les vivants est fait, et tout part alors en cacahuète : l’apocalypse sur Terre. Et des retrouvailles / confrontations très intéressantes. Chaque équipe dispersée. Et cette course de relais Dantesque, pour finir par ce plan polémique des femmes fortes du MCU.

En tant que femme, je ne vais pas le cacher : la première chose que je me suis dite quand nous avons assisté au départ des Avengers pour le voyage temporel, c’est « Ouah. Une femme sur dix (pardon Nébula que j’avais oublié à ce moment-là), ça rappelle les années 70 où on était loin de la parité chez les super-héros ! Courage, Natasha ! Tu n’es pas seule ! » (Oui, Natasha et moi, on se comprend sur ce point !)
Alors forcément, cette scène, qui serait également un hommage à A-FORCE, m’a fait plaisir. Elle n’a pas vraiment de sens, mais elle fait plaisir, oui.
Nous assistons à un des plus spectaculaires combat du MCU, à peu près au même niveau que celui d’INFINITY WAR.

Et puis ce combat final et ces conséquences… Oui, s’il y a quelque chose de réussi aussi dans ce film, ce sont ces moments-là : simples, évidents, touchants. Tout prend sens. L’adieu est particulièrement réussi : une sorte d’adieu à tous ces personnages qui ont croisé notre route durant ces dix années, des plus importants aux plus anecdotiques (comme ce grand blondinet au fond qui semble sorti de nulle part… il a juste grandi de 40 cm et 5 années depuis la dernière fois qu’on l’a vu…). Car même si l’aventure est amenée à se poursuivre avec certains, elle se fera d’une autre manière, car plus rien ne sera jamais comme avant. Ce qui donne tout son sens au titre du film.

Et pour finir, il y a ces hommages aux films précédents, ainsi qu’aux comics avec une passation de bouclier forcément émouvante.
La boucle est d’autant plus bouclée que le film se termine avec un extrait sonore qui renvoie directement au tout premier film de ce cycle : le début du premier IRON MAN. Pourtant, le thème principal du film, tout en filigrane, est sans aucun doute la filiation, comme pour annoncer la suite : d’abord avec cette scène d’ouverture que j’évoquais plus haut : Clint Barton en mentor auprès de sa fille aînée, mais aussi avec Scott Lang, Tony Stark (en tant que père et en tant que fils), et les rapports parent-enfant, que ce soit pour Thor ou même Thanos.

Ce qui nous amène à l’héritage, évoqué à travers le bouclier mais aussi par la bande-annonce du prochain SPIDER-MAN qui remplace la traditionnelle scène post-générique. Car même si Peter Parker n’est pas le fils légitime de Tony Stark, il est indiscutablement son fils spirituel et c’est une vraie relation père-fils / élève-mentor qui les unit : une idée vraiment bien trouvée pour cet univers.

Le film se conclue sur un générique « cadeau » pour les fans, presque comme une séance de dédicace. Très joli moment. Tous ces éléments font que malgré ces quelques défauts, ENDGAME est un film indispensable pour tous ceux qui se sont pris d’intérêt pour cet univers qu’est le MCU. Et comme dirait Stan : Excelsior !

 Thanos un hippie dans l’âme.  Source : Superpouvoir https://www.superpouvoir.com/avengers-endgame-thanos-en-couverture-du-artbook-des-22-films-du-mcu/  © Marvel Studio / Walt Disney Company

Thanos un hippie dans l’âme.
Source : Superpouvoir 
© Marvel Studio / Walt Disney Company

—–
Avec le recul nécessaire pour ne pas réagir à chaud, Kaori et Patrick se livrent à une critique contradictoire de ENDGAME : conclusion divertissante et émouvante du MCU ou film cynique à la morale malsaine. Les avis s’affrontent chez Bruce Lit.

La BO du jour : Le bien, le mal, le pour et le contre…

54 comments

  • JP Nguyen  

    Sinon, un jour, il faudra qu’on m’explique ce qui provoque le changement de page de commentaires sur les articles du blog…

    • Présence  

      Je suis moi aussi très curieux de connaître les paramètres déclenchant la génération d’une autre page de commentaires.

      • Jyrille  

        Moi aussi ! J’ai un autre bug : depuis quelques temps, l’affichage de la page d’accueil laisse une colonne noire sur la droite, alors qu’il y a de la place pour d’autres cases.

        • Bruce lit  

          As tu essayé sur un autre explorateur ?
          Les changements de pages interviennent après 40 commentaires.

          • JP Nguyen  

            Hum… Sur l’article Shi Xiu, on en est à 65 commentaires sur la même page… Mais c’est pas grave, le mystère fait aussi partie du charme, non ?

          • Matt  

            Ce ne serait pas lié aux réponses ?
            Quand on répond à quelqu’un (commentaire en dessous donc, légèrement décalé), ça ne peut pas changer de page.
            Alors que si on les écrit normalement sans répondre à quelqu’un en particulier, eh bien au bout de X commentaires, ça change de page.
            ça me paraitrait logique. Si ça foutait le commentaire en page 2 alors que tu réponds à quelqu’un en particulier, ce serait in compréhensible^^

          • Jyrille  

            Je pense que Matt a raison. Les réponses aux commentaires semblent ne pas compter…

          • Jyrille  

            Non, je reste sur Chrome, aucune envie de changer…

  • James  

    Alors j’ai bien lu les 2 opinions !Contrairement à Patrick,je n’ai pas aimé du tout l’idée d’un Thanos visionnaire et le passage pseudo-mélodramatique avec sa fille Gamora dans Avengers infinity war! car cela lui pose problème de la tuer directement mais qui lui dit qu’elle n’aurait pas été tué dans le claquement de doigt?Je préférais le Thanos de Endgame qui montre son vrai visage et arrête de jouer la comédie!Mais je préfère de loin la version des comics de Jim Starlin qui d’un Darkseid est passé à une sorte de fatalis sans oublier son amour pour la mort !D’autre part,contrairement à Kaori ,je n’aime pas A-force qui était de la propagande féministe grossière(série qui fut heureusement très courte) !Dans le film,cette scène grotesque du powergirl est incohérente car je rappelle que ces personnages féminins ne se connaissent pas alors pourquoi se regrouper?Pour revenir au film,il est trop long et très confus avec les voyages dans le temps mais Hulk prof est une bonne idée mais pas Thor bouffon! Je n’accroche plus au MCU depuis le rachat de Disney et sa vision de marvel!!

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *