Le retour de facteur X

Première publication le 15 juillet 2014- Mise à jour le 23 octobre 2015

All new Xmen par Bendis et Imonem

Le retour différent des anciens nouveaux Xmen ! Mais je membrouille moi, maintenant !

Le retour différent des anciens nouveaux Xmen ! ©Marvel Comics

VO: Marvel

VF: Panini

Ce commentaire couvre les épisodes de la série All New Xmen. Bendis en signe tous les brouillons scenarii et Stuart Imonem fait passer la pilule….

Bon.. Faisons court…. Les habitués de la maison connaissent maintenant la « sympathie » que j’ai pour Brian Bendis.

Comme nous l’avions supputé, il est arrivé finalement à ramener les anciens Xmen, ressusciter la première monture de Facteur X, celle des années 80, et y apposer le label New Xmen, celui de Grant Morrison qui en son temps révolutionna la franchise. Jamais en retard en terme d’opportunisme, il va jusqu’ à pousser le vice à intituler son quatrième arc « All different »…

Comment dire sans être méchant ? Comme sur ses Avengers, Bendis fait défiler les personnages sans leur donner aucune consistance . Mystique élabore des plans foireux sans conclusion, drague cyclope sans aucune conséquence, le plan de Scott Summers et sa révolution jamais éclaircie. Oui !  tout un épisode est centré sur cette rencontre sans que, 20 épisodes plus tard, on ne comprenne le pourquoi du comment sinon de faire du featuring gratuit. Même Claremont n’aurait pas osé en terme de décompression. Et au moins lui savait où il allait la plupart du temps…

Une rencontre aussi spectaculaire quinutile

Une rencontre aussi spectaculaire qu’inutile…©Image Comics

Bendis n’en finit pas d’agrandir son casting : Mystique, Sabretooth puis Lady Mastermind, puis X23. Tout ce petit monde est convoqué autour d’un épisode puis dilué dans la masse sans n’avoir rien à faire ni à dire… Bendis n’a même plus de scénario mais des pitchs : et si Young Scott rencontrait notre version Uncanny Avengers de Havok. Que se diraient ils ?  Et si Jean pour échapper à son destin Jean Grey flirtait avec Hank Mc Coy pendant un épisode, comme ça, hein pour rigoler les copains ?

Tout cela manque de cohérence, de lucidité et truffé de faute de continuité. C’est ainsi que tout le monde semble avoir oublié que Jean Grey n’a jamais été le Phénix et n’a jamais tué personne puisqu’en hibernation dans un cocon de Jamaica Bay… C’est dommage, c’est dans le premier épisode de… Factor X….Et les Shi’ar qui vont la juger une énième fois en dépit du bon sens…

Une rencontre aussi inutile que peu spectaculaire...

Une rencontre aussi inutile que peu spectaculaire…©Image Comics

Les anciens Xmen, les nouveaux Xmen passent d’un point A à un point B, rencontrent leurs avatars, d’autre membre du Marvel Universe échangent trois vannes et passent à autre chose en dissertant sur le temps qui passent. Quant à leur mission première, cela fait bien longtemps que tout le monde semble l’avoir oublié…

Finalement on se retrouve ici avec un pur produit des 90’s. Une époque qui vit des titres comme Mutant X ou Xman cartonner sur quelques épisodes avant de sombrer dans l’oubli. Il suffisait de jouer avec les réalités alternatives, y confronter un personnage à ses avatars et boucler la boucle 20 pages plus tard, exactement comme ici. Il y a quelque chose de fascinant à lire cette série : comment peut on écrire 20 épisodes d’une série qui n’a rien à dire, sinon ressasser le passé et ignorer complètement la métaphore raciale.

Quelques séquences amusantes tire le lecteur de la somnolence

Quelques séquences amusantes tirent le lecteur de la somnolence©Image Comics

Réponse: par intermittence Bendis retrouve un peu du talent qui fit de lui un scénariste majeur des années 90 et donner lieu à des échanges intéressant par le jeune Scott Summers et Wolverine. Impossible de résisiter aux charmes de la jeune Jean Grey et certains de ses dialogues avec Kitty Pryde rappelle le Bendis de la grande époque. Et les dessins d’Imonem restent de toute beauté même si les nouveaux costumes de Facteur X, des Xmen, notamment celui du fauve frôle le ridicule. On les croirait tous parti pour un championnat du monde de ski…

Ce n’est pas nul, c’est du fast reading aussitôt lu, aussitôt oublié, un étrange produit bling bling où un auteur continue de piquer les idées des autres, prendre son lecteur pour un bleu et se réfugie derrière des dessinateurs surdoués pour ne rien raconter. C’est triste et surtout très, très creux aux antipodes du run de Jason Aaron…

Voilà, j’ai pas été trop méchant hein ?

Des nouveaux costumes  pour les anciens facteur X ! Oh ma tête !

Des nouveaux costumes pour les anciens Facteur X , Xmen! Oh ma tête !©Image Comics

24 comments

  • sam  

    Oui c’est ce qui est le plus rageant sur All New X-Men, quelque fois, on ne sait d’où ça sort, Bendis nous sort une séquence de dialogues entre personnages tout simplement fascinante…et puis…tout retombe une fois cette séquence terminée et on repart dans le vide qui fixe le néant en demandant au lecteur qui a la plus grosse…

    • Bruce lit  

      Mais quand meme : une serie qui aborde une revolution raciale, sans theorie raciale, des xmen qui ne sont que des x boys, des procès qui touche des personnes innocentes, un scenariste qui oublie ses propres histoires, c est lamentable…

  • Nicolas  

    Salut Bruce.
    Non, tu n’as pasété trop méchant. Tu a raison : c’est le macburger des X-Men, cette série. Vite lue, vite savourée, vite digérée. Mais je l’aime bien cette série, comme ma tasse de café du matin.

    Ou comme un bon steack Charal…

    J’ai envie de t’écrire un article sur une viville série que j’ai aimé, je fais comment ?
    Bonnes vacances.

  • Nicolas  

    En fait j’ai les moyens de te faire une page complete avec des scans, ça ne poserai pas de problêmes…

  • Bastien  

    Bonjour,
    Non tu n’es pas trop méchant et tu relate bien ce qui se passe à mon avis dans cette série.
    Une seule chose, c’est que pour moi c’est mon guilty pleasure mensuel (car je le lis dans les mags de Panini).
    Je sais que c’est pas très bon mais j’aime bien les personnages et j’avoue que je trouve ça divertissant.
    Bonne journée.

  • jyrille  

    Donc maintenant que j’ai vu l’expo, je te rejoins complètement sur les planches. Celles de Miller et de Romita Jr pour Daredevil m’ont complètement laissé coi et abasourdi par leur beauté. Dommage que les planches de Miller ne figurent pas dans le catalogue de l’expo…

  • Présence  

    « Jean Grey n’a jamais été le Phénix et n’a jamais tué personne puisqu’en hibernation dans un cocon de Jamaica Bay… » – Ah ben quand même ! Je commençais à avoir l’impression d’être le seul à trouver cette histoire de tribunal débile à tous points de vue. En outre, sur ce point Bendis revient un peu trop tôt sur le Phénix, dont le cas venait d’être réglé pour un petit bout de temps dans AvX.

    • Bruce lit  

      Tres bien vu Presence ;encore une Bendiserie ! Les Shiars , c est Scott qu ils devraient poursuivre et juger non ?

  • Biggy  

    Vraiment une plaie à lire cette série. Pourtant j’aimais beaucoup Bendis sur Ultimate Spidey et également sur Avengers. Mais je me rend compte avec ANXM qu’avec une histoire pourrie mais ses bons dialogues ne suffisent pas.

  • Marti  

    L’article vise en plein dans le mille : Bendis fait n’importe quoi dans ses intrigues, et en plus il doit sans doute emmerder les autres à piquer allègrement les personnages qu’il veut utiliser, comme Mystique et Sabertooth que Jason Aaron utilisaient dans Wolverine & the X-Men, ou tout simplement les X-Men de la Jean Grey School qui apparaissent un épisode sur deux, avec même une destruction de l’école à la clé… Un autre tour de force de Bendis reste le manque de cohérence qu’il peut y avoir en All-New X-Men et Uncanny X-Men, un coup les deux séries doivent être lues ensemble, et l’arc suivant on ne comprend pas laquelle des séries se passent avant l’autre (voir l’arc actuel où le casting de UXM morfle dan ANXM, alors que dans leur titre ils affrontent aussi des menaces pas possibles et accueillent même un nouveau membre…).

    Pour le procès je vous rejoins il est complètement con, mais le pire est qu’en y réfléchissant deux secondes n’importe quel lecteur peut trouver des storylines qui auraient mieux fonctionné : Gladiator qui se sert du procès pour consolider son pouvoir contesté, Corsair qui serait retrouvé dans les labos Shi’ars plutôt que d’arriver comme un cheveux sur la soupe dans son vaisseau comme si rien n’avait jamais changé pour lui…

    • Bruce lit  

      J’ai mis la main sur ses épisodes d’uncanny xmen….masochisme…

      • Marti  

        Ça s’améliore depuis quelques temps je trouve, alors qu’au début c’était clairement la moins bonne des deux séries. La plupart des nouveaux étudiants restent toutefois totalement inexploités et inintéressants.

  • Nicolas  

    Pour ton information Bruce, j’ai finalement viré les New Avengers (besoin de place) de ce Bendis que tu aimes tant lol Ses X-Men vont etre les suivants dans la charette. Tu auras réussis à me dégouter de ces dex runs.

    Pour ta peine, tu me relieras l’Omnibus X-Force en entier stp ! lol

    • Nicolas  

      Je reconnais que c’est du fast-reading ceci dit. All-New X-Menn’a aucune consistance et ses New Avengers tiennent plus de l’esbrouffe datée qu’autre chose, sans parler des dessins infects de McNiven.

  • Erik 5  

    Bonjour à tous et bravo pour ton article, Bruce, même si il est très très gentil, car soyons clair Bendis, en tout cas chez Marvel, nous prend pour des jambons !

    Pour abonder dans ton sens, je rajouterai des personnages out of caractères, une Jean Grey ado surpuissante et je ne parle même pas des incohérences temporelles généré par ces « All New » X-Men, mais bon, c’est comme si Marvel en avait quelque chose à faire d’une cohérence dans la continuité…Continuité ?, je pense que ça fait pas mal de temps que la « Maison aux idées » n’en a plus rien a faire de la continuité, chaque « Architecte » faisant un peu ce qu’il veut…Lamentable !

    En ce qui concerne Bendis, le monsieur est très bon…Quand il bosse pour du créator owned (voir son excellente série Powers par exemple), mais chez Marvel il encaisse du blé en roue libre, ne faisant même pas le minimum syndical, seul probléme…ça marche.

    Ne pas oublier que c’est par nos achats que nous contribuons à avoir de la médiocrité, par complétisme, parfois par habitude on favorise cet état de fait, alors, est-ce sa faute de nous servir cette bouillie insipide ?, Surement, mais on en ait un peux responsable aussi, du moins, c’est ce que je crois.

  • Bruce lit  

    Bonjour Erik 5 et bienvenue sur Bruce Lit. Une parenté avec John 5, l’ex-guitariste de Marilyn Manson ?
    Je ne connaissais pas l’expression être pris pour un jambon. C’est une expression qui donne faim et moins sexiste qu’être pris pour un con.
    Bendis n ‘a rien écrit de potable en 10 ans à mes yeux. Le dégommer est devenu un exercice de style de la maison sans haine personnelle. Je ne peux que t’encourager à lire un autre de mes poèmes d’amour à son encontre : http://www.brucetringale.com/mort-a-bendis/
    Les vacances se terminent bientôt sur Brice Lit et Powers est au programme !
    A Bientôt !

  • Erik 5  

    Je n’ai malheureusement aucun lien de parenté avec John 5, ni son talent du reste, c’est en noyant mon chagrin devant cette triste réalité que je vais me faire un plaisir de lire une de tes odes à ce cher Ben10 et j’ai surtout hâte de lire ton article sur Powers, que pour ma part, je trouve excellent…Si on met à part sa parution erratique, bien entendu.

    Sinon, Bruce, profite bien de la fin de tes vacances car l’année qui vient se promet d’être riche et tu as pas mal de boulot qui se profile devant toi.

    Mais, n’ai crainte on sera là pour te soutenir, toi ainsi que ton site, que je suis heureux d’avoir découvert grâce à Mégaverse

  • Bruce lit  

    M. Bendis est trop occupé pour venir au Comics Con de cette année. Quel dommage ! On aurait enfin pu discuter lui et moi ! Ses Xmen, sont, comment dire, si….si…
    La BO du jour: le chanteur français le plus interessant du moment résume tout le bien de ce que je pense des Bendiseries de Brian…. https://www.youtube.com/watch?v=sQbwf8D4xHw

  • Lone Sloane  

    Hey! Le facteur X sonne toujours deux fois. Ton affection pour Bendis est manifeste, Bruce, aurait-il fini comme un DRH d’Air France si il avait eu le bonheur de rencontrer son fan N°1 au Comics Con?

    • Bruce lit  

      Euh non…..je n’ai jamais supporté le « Tomber la chemise de Zebda »….
      Le retour du Comic-Con est en cours de rédaction…là…maintenant…tout de suite…

  • Sonia Smith  

    Ah ah, les combinaisons de ski, j’ai pensé exactement la même chose en voyant les costumes ! Je trouve que tu es plus juste que méchant, oui, il y a de bonnes idées, oui, on retrouve par moment quelques dialogues et esquisses de relations intéressants. Oui, il y a Jean Grey, mais mais mais…il manque l’essentiel : un fil conducteur, dommage

    • Marti  

      Le pire c’est qu’il y a bien en théorie des fils conducteurs dès le départ (au hasard : ce voyage dans le temps est-il utile ? Pourquoi les X-Men du passé ne peuvent-ils pas repartir ? Vers où le révolution de Cyclope va-t-elle ? Quel est le plan du Xvier jr du futur ?…),mais Bendis n’en fait rien, au mieux ils les rappelle vaguement dans une ligne de dialogue, au pire il les oublie…

      • Bruce lit  

        @Sonia: un fil con…ducteur. Oui…
        @Marti : Que faut il attendre d’un scénariste qui oublie ses propres idées ?

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *