Sous le chapiteau

Première publication le 12/06/14. Mise à jour le 02/09/16

La malédiction de Frankenstein

La malédiction de Frankenstein©Marvel Comics

Wolverine & the X-Men 5 par Jason Aaron Aaron et collectif

AUTEUR : PRÉSENCE

VO: Marvel

VF : Panini

Ce tome fait suite à Wolverine & the X-Men 4 (épisodes 14 à 18). Il contient les épisodes 19 à 24, parus en 2013. Ils viennent d’être réédités dans le volume Deluxe 3  de Panini. Tous les scénarios sont de Jason Aaron.

Épisode 19 (dessins de Nick Bradshaw, encrage de Walden Wong) – Les événements de Avengers versus X-Men ont pour conséquence un surcroît d’activité à l’école Jean Grey. Kitty Pryde doit auditionner plusieurs nouveaux professeurs, l’école accueille de nouveaux élèves (Jia Jing dite Sprite, et Trevor Hawkins dit Eye Boy). Les jeunes membres du Hellfire Club campent dans les bois près de Salem Center. Paige Guthrie a décidé de quitter l’école.

Enfin sorti du tunnel AvX, Jason Aaron retrouve le fil directeur de sa série : une sitcom avec des mutants, et des plongées profondes au cœur de l’univers partagé Marvel.

Beaucoup à faire en un épisode

Beaucoup à faire en un épisode©Marvel Comics

Hors de question de vous priver de la surprise de découvrir les prétendants à un poste pédagogique à l’école Jean Grey. Ils ont droit chacun à une case pour se présenter et recevoir la réponse de Kitty Pryde. À chaque fois, Aaron joue sur une forme de dérision sans moquerie, avec des dialogues concis et ciselés.

Évidemment ces scènes parleront plus aux lecteurs maîtrisant bien leurs superhéros Marvel de second rang, et même encore un peu plus au fond. Aaron réussit là un épisode parfait évoquant d’autres aspects de l’école et de ses habitants, et même une conséquence spatiale d’AvX, démontrant à nouveau un talent certain pour la comédie sophistiquée.

Saurez-vous les reconnaître ?©Marvel Comics

Nick Bradshaw est en pleine forme avec des visuels très détaillés, et plein de personnalité. Cela va du visage d’Husk en train de peler en s’adressant à Toad, à un incroyable Wolverine reniflant une trace à quatre pattes dans un restaurant.

Épisode 20 (dessiné et encré par Steve Sanders) – Angel (Warren Worthington) se porte volontaire pour aller chercher une nouvelle mutante sur les côtes du Brésil. Sur place il doit faire face à Mystique et Silver Samurai qui sont aussi venu recruter Iara Dos Santos (Shark-Girl) pour le compte d’une autre école.

Changement radical de style pour une forme presque peinte plus européenne, avec une sensibilité plus viscérale, moins maniérée. Aaron confirme qu’il ne s’est pas beaucoup creusé la cervelle pour ses nouveaux mutants (Shark-Girl est une requin-garou comme son nom l’indique). Par contre il sait à nouveau rendre crédible et intéressante la nouvelle personnalité d’Angel pour un recrutement plein de piquant.

Épisodes 21 à 23 (dessinés par Nick Bradshaw, encrés par Scott Hanna, Norman Lee, Danny Miki, Walden Wong, Nick Bradshaw, Craig Yeung) – Les professeurs de l’école ont été recrutés contre leur gré pour servir d’attractions foraines dans un cirque mené par un individu de la famille du Baron Maximilian von Katzenelnbogen.

À l’évidence, Jason Aaron souhaitait rendre hommage à un épisode inoubliable de la période Chris Claremont, John Byrne et Terry Austin : le numéro 111 d’avril 1978 (réédité dans Marvel Masterworks – Uncanny X-Men 3). Il atteint parfaitement son but avec une situation de départ qui émouvra les anciens lecteurs, sans tomber dans le plagiat, l’histoire acquérant ses propres caractéristiques. Il s’agit également pour Aaron de montrer que les élèves de l’école disposent de leur propre personnalité et qu’ils apportent quelque chose à leurs professeurs.

Wolverine change de costume.

Wolverine change de costume

Le résultat se lit très agréablement, même s’il est difficile de croire au responsable de ces travestissements, ou d’accrocher aux conséquences pour l’un des jeunes membres du Club Hellfire.

Nick Bradshaw réalise à nouveau des dessins détaillés et charmants, dans un style très différent de celui de Byrne et Austin, ce qui accentue encore les différences d’avec l’épisode 111. Les semelles de chaussures de Quentin Quire valent le déplacement, ne serait-ce que pour la lettre oméga y apparaissant (c’est dire le sens du détail de Bradshaw). En prêtant bien attention aux images, le lecteur pourra repérer un warwolf dans le cabinet des curiosités (épisode 22, déjà aperçu dans les premiers épisodes de Excalibur).

Storm, reine de l'évasion

Storm, reine de l’évasion©Marvel Comics

Le lecteur pourra quand même regretter la différence de minutie d’encrage d’une page à l’autre du fait du nombre d’encreurs ayant participé à ces épisodes. 4 étoiles pour une aventure sympathique, avec une petite baisse du niveau d’implication émotionnelle.

Épisode 24 (dessiné par David Lopez, encré par Alvaro Lopez) – Enfin un peu de calme à l’école Jean Grey. Wolverine se retrouve de corvée pour assurer l’astreinte de nuit, pendant que les autres professeurs ont leur soirée de libre. Kitty Pryde et Bobby Drake peuvent enfin sortir ensemble pour un repas au restaurant. Hank McCoy retrouve Abigail Grant. Quentin Quire se lance un défi pour flirter avec une nouvelle de l’école.

La comédie romantique reprend le dessus, pour des flirts tous différents et tous attachants. Hors de question (à nouveau) de dévoiler la teneur de chaque rencontre, mais le lecteur ne peut qu’être attendri par ces différentes situations traitées avec toute la délicatesse qu’elles méritent. Le dessin de David Lopez est très propre sur lui, avec un niveau de détail satisfaisant (dans un style plus traditionnel pour un comics), et quelques expressions de visages très réussies. 5 étoiles.

Avec ces épisodes, Jason Aaron est libre de reprendre le cours de sa comédie mutante, mettant en valeur les personnages et leurs interactions. Il contente les lecteurs de longue date avec des références à l’univers partagé étendu Marvel (le recrutement des professeurs), ou à des histoires mémorables des X-Men (leur enrôlement non consenti dans un cirque, l’âge d’or du trio Claremont/Byrne/Austin).

Il trouve le bon dosage entre intéresser le lecteur par le biais de mutants établis de longue date (les professeurs), et renouveler les intrigues en intégrant des petits nouveaux. Il bénéficie des dessins craquants (mignons et plein de détails) de Nick Bradshaw pour 4 épisodes. Pour mériter une cinquième étoile, il aurait fallu que l’intrigue des épisodes 21 à 23 soit plus consistante, un peu plus intéressante pour elle-même que pour les traits d’humour.

Un directeur qui a du flair !

Un directeur qui a du flair !©Marvel Comics

35 comments

  • Bruce lit  

    Je craque complètement pour le couple Iceberg-Kitty. La grimace de Kitty me fait fondre ! j’ai envie de l’attraper, de l’embrasser, elle est craquante !
    Hmm… Je m’exprime comme une midinette moi… Mais Aaron instaure enfin de l’humanité, des sentiments, de l’amour pour ces personnages maltraités par la vie. Et ce grand corniaud de Bendis qui est venu casser tout ça en déportant Kitty sur sa série de m…. pour entraîner des mutants venus du passé….
    J’ai lu en diagonales l’intrigue de Frankenstein qui témoigne de la volonté d’Aaron de ne pas se prendre au sérieux. J’adore la séance de casting pour les nouveaux profs de l’académie. Anthologique !!!

  • Nicolas  

    Salut Bruce. Je sens la fureur du dragon quand tu t’exprimes sur Bendis, pourquoi tant de haine ?
    (La Fureur du Dragon, t’a capté ? lol)

    J’ai trouvé les dessins trop cartoony sur ces épisodes, presque du Arthur Adams à l’apoque de Monkeyman & O’Brien. Mais tu me donnes vraioment envie de m’acheter l’omn ibus.
    Bonnes références à l’historique des X-Men periode Byrne, en effet, on sent Jason Aaron vivantune histoire d’amour avec sespersonnages et avec l’univers des X-Men en général.

    Shark-Girl ? Eye-boy ? Jamais Emma Frost n’aurait recruté des mutants comme ça pour son école, quoique… elle avait bien Catseye : une fille se prenant pour un chat se prenant pour une femme.
    Je l’aimais beaucoup elle et les autres Hellions.

  • Nicolas  

    Présence : bravo et merci pour tes commentaires éclairés et le soin que tu met à tout nous décrire, je vous ai encore confondu toi et Bruce. Faute avouée…

      • nicolas  

        Je viens de le lire : personellement j’aime bien sa manière d’écrire. Je prend sdes X-Men comme ils viennent et c’est tout. N’oublie pas : ce ne sont que des comic-books après tout.

  • Nicolas  

    Et puisque je parle des Hellions dans mon précédent post, y’a t’il parmi vous des fans des anciens élèves de la Reine Blanche ?

    • Présence  

      @Nicolas – J’avais découvert les Hellions dans les épisodes des New Mutants. Il ne me semblait à l’époque être que des personnages superficiels, juste créés pour que le club Hellfire dispose également de son école de jeunes mutants, enrôlés sans bien comprendre qu’ils étaient manipulés du mauvais côté de la barrière. Je ne les ai pas suivis par la suite. Que sont-ils devenus ?

      • Bruce lit  

        Une attaque de sentinelles dirigés par les parvenus les a décimé durant le run de Portaccio / Byrne qui trouvait là l’occasion d’assouvir un fantasme : tuer, tuer, tuer du mutant !

        • nicolas  

          En effet, Byrne avait prévu de tuer la moitié des X-men don’t Jubilée et Psylocke avant de se voir remercié par Bob Harras.
          Présence : on pouvait les voir comme les doubles inverses de certains des New Murtants si Wolfsbane et Cannonball avaient eut des destins différents.
          Dommagze qu’ils aient été tués : ils suffisait de changer leurs costuimes de carnival et d’augmenter leurs pouvoirs comme Remnder sur les super-villains tués opar le Scourge.

    • nicolas  

      Une belle salope du temps de Claremont, très huimanisée pendant le run de Lobdell sur Generation X. Manipulatrice de première, montrant des remords tardifs quand elle a appris le sort de ses élèves au mains des Parvenus.

  • sam  

    Oui un tome un poil en deça des précédents.

    L’épisode du recrutement d’un nouveau prof qui l’ouvre est tout simplement énorme et représente bien la volonté d’Aaron de faire en sorte que cette école soit la plus dingue dans ce coin de la galaxie ! la première page avec l’attaque du gars abeille est juste hilarante, les entretiens sont à hurler de rire (et encore une fois prouve que Aaron DOIT ECRIRE spider-Man un jour !!!) et la conclusion est tellement logique : le retour de Storm là où est sa place !

    Les épisodes suivants sont moins entraînants : je suis ravi qu’il ait essayé de se concentrer sur la nouvelle personnalité de Warren (en précisant que sa durée de vie est désormais limitée) mais l’épisode n’est guère folichon.

    Je me souviens que j’avais vraiment peu apprécié l’arc sur le Frankenstein Circus la première fois…et puis par la suite, en seconde lecture c’est passé beaucoup mieux.

    Je suis avec Bruce, le couple Iceberg/kitty était adorable, tellement mal assorti que bizarrement ça marchait !!! tout à fait d’accord sur le massacre de leur relation par la suite…j’ai d’autant mal accepté que Bendis n’ a même pas attendu que nos larmes ait séché pour essayer de caser Kitty avec quelqu’un d’autre….

  • Nicolas  

    En effet, c’est la merde. Il faudrait un lavage de cerveau avant de les renvoyer dans le passé de manière a ce qu’ils ne changent pasle présent.
    Aux X-Men… ou alors a Bendis lol

  • nicolas  

    Le Monde sans les Premiers X-Men

    Xavier convoque ses élèves pour un entrainement en Danger Room, mais… ses élèves ont mysterieusement disparus !
    Magnéto et sa Confrérie ravagent Cape Citadel inspirant une psychose anti-mutant 2 ans avant celle afrontée par la seconde génération des X-Men. Xavier est seult pour affronter Magneto.
    Le Blob, Unus, Vanisher comettent des crimes dans tout New-York avant d’etre arretés par les 4 FF, Spider-Man et/ou les Vengeurs.
    Xavier enferme le Juggernaut dans sa cave, celui-ci s’échappe. N’ayant personne pour l’aider, Xavier fait appel à Nick Fury et aux Vengeurs, créant des liens durable avec le SHIELD et la second super-équipe du Marvel Universe.
    Magneto tente de recruter Submariner dans sa confrérie mais échoue, décidant de recruter Blob, Unus et Vanisher.
    Xavier recrute Mimic et fait appel au SHIELD pour combattre Factor Three; plus tard il re-forme ses X-Men avec Mimic, Havok, Polaris et Banshee.
    Le Monolithe Vivant fait des siennes, il est arreté par Xavier.
    Sauron commet des meurtres en série avant d’étre executé par Mimic dont le sens moral diffère de celui de Cyclope à cet époque.
    BolivarTrask crée les Sentinelles et capture plusieurs mutants; cette fois-i, Cylope n’étant paslà pour convaincre les Sentinelles d’aller sur le soleil, c’est Mimic, Polaris et Havok qui combinent leurs pouvoirs pour les anéantir.
    Xavier se fait temporairement remplacer by Changeling pour affronter la menace Z’Nox; Changeling/Xavier est tué par Grotesk, les X-Men pleurent leur professeur bien que Mimic soit au courant de la substitution ayant imité les pouvoirs télépathiques de son prof.
    Deadly Genesis : la seconde équipe de X-Men crée par Moira MacTaggert est anéantie suite aux manipulations de Xavier.
    Krakoa : Mimic et son équipe tentent de neutraliser l’Ile vivante mais échouent; Mimic recrute uen nouvelle équipe sur la demande de Xavier. Banshee, Storm, Wolverine, Nightcrawler, Colossus, Thunderbird rejoignent les X-Men. Havok et Polaris quittent les X-Men.

    Grace aux liens de Xavier avec le SHIELD et les Vengeurs, le Conte Nefaria est neutralisé sans que les X-Men aient à déplorer la perte de Thunderbird. Cependant, Mimic et Thunderbird ne peuvent cohabiter ensemble et Thunderbird quitte l’équipe.
    Noel suivant, les Sentinelles reviennent et capturent les X-Men; pour fuir la station orbitale Mimic prend les comandes et entoure la navette endommagée du champ magnétique de Polaris pour protéger son équipe. La Force Phoenix ne se manifeste donc pas.
    Les X affrontent Juggernaut et Black Tom Cassidy en Ecosse, Mimic exécute froidement Black Tom Cassidy créant des tensions inévitables au sein de son équipe.
    Lilandra débarque sur Terre fuyant son frère D’Ken et demande l’aide de Xavier et des X-Men qui vivent une aventure interspatial au terme de laquelle le cristal de M’Kraan est réparé par Mimic et les X-Men utilisant leurs pouvoirs magnifiés par les capacités psychique de Cal Rankin. Subtilement, Rankin devient accro au pouvoir des mutants comme Phoenix le fut dans la continuité de Terre 616.
    Mesmero change les X-Men en phénomènes de cirque, Magneto les libere de l’emprise de Mesmero en éliminant le mutant hypnotiseur avant de les emmener dans sa forteresse au Pole Nord; les X-Men finissent par s’échapper et vivent une aventure en Terre Sauvage avent de s’occuper de Moses Magnum au Japon (perte de Banshee qui quitte l’équipe) et d’affronter la Division Alpha.
    Arcade capture les X-Men, mais Mimic retourne la situation et exécute brutalement le tueur à gages.
    Cauchemar en Ecosse : Proteus s’échappe de l’Ile de Muir, Moira MacTaggert se rend compte que Mimic est devenu un junkie des super-pouvoirs et confie ses inquiétudes à Xavier.
    Mimic décide de prendre du champ avec l’école Xavier sentant qu’ils sont espionnés; les X-Men sont capturés par le Club des Damnés et cette fois-çi leleader desX-Men pette un plomb, ravageant le Club et flanquant une panique monstre dans New-York avant d’etre neutralisé par les X-Men et les Vengeurs ensemble.
    Mimic est officiellement arrêté par Captain América et mis sous la garde du SHIELD.

    10 ans après…

    La continuité est à peu de choses près inchangé, si ce n’est que Facteur-X n’existe pas. Rusty Collins est recruté dans l’Alliance d’Apocalypse, son cerveau lavé ainsi que Mike Nowlan, l’augmenteur de super-pouvoirs. Bulk et Vert-Luisant, deux Morlocks radiopactifs flanquent une panique monstre a NY et son arretés par les X-Men. Maddelyne Pryor n’existe pas puique n’ayant pas pu etre clonée a partir des cellules de Jean Grey.
    Les Marauders nettoient les tunnels Morlocks, les mutants secourus par Facteur-X meurent; Skids parvient a fuir mais est recrutée par les Hellions.
    Apocalypse recute de plus en plus de mutants sous le nez des X-Men qui ne voient rien venir.

    Fall of the Mutants :
    Maddelyne Pryor n’existant pas, les X-Men n’ont pas besoin de partir à sa rescousse mais partent pour Dallas aider Forge et Tornade pendant la crise contre l’Adversaire. Forge neutralise le demon avec le sortilège qui necessitait 9 ames : c’est le journaliste Neal Conal qui se sacrifie en place de Maddelyne. Neal passera les mois suivants a enregistrer les exploits des X-Men contre les Reavers, les Broods et fera un poignant reportage sur les conditions d’existence des mutants de Genosha
    Les Nouveaux Mutants perdent Cypher, Magneto perd ses élèves. N’ayant pas le vaisseau de Facteur X où se réfugier, Cannonball, Sunspot, Magik, Mirage, Warlock et Wolfsbane sont capturés par Hela et vont une fois de plus sur Asgard; quand ils reviennent ils décident de partir sur Muir rejoindre la mère de Wolfsbane.
    New-York est attaqué par l’Alliance Internationale du Mal, 12 mutants venus des 4 coins du monde.
    Sans les X-Men, ce sont les super-heros New-Yorkais qui gèrent la situation et cette fois la psychose anti-mutants est à son comble… Le Senateur Kelly fait voter et mettre en exercice la Loi d’Enregistrement des Mutants; la Freedom Force se developpe et crée des équipes dans les 52 Etats-Unis d’Amerique.
    Pas d’Inferno : sans les manigances de Maddelyne Pryor, Magik a juste la révolte de S’ym à gerer avec l’aide des New Mutants et reste la même.
    Crise Génosheene : les New Mutants sont capturés par les Magistrates, ce sont Wolverine, Psylocke et Jubilee qui partent à leur rescousse.
    Gambit se joint aux X-Men mais Mir. Sinistre tire les ficelles.

    Génèse Mutante : sans l’intervention de Facteur-X, Muir est entièrement détruite et les X-Men sont décimés. Cable n’apparait pas dans cet univers et les New Mutants revetus des splendies costuimes d’Arthur Adams deviennet les nouveauxX-Men. La seconde gé »nération d’X-Factor n’est pas crée, la Freedom Force etant encore ne activité, et -pour faire simple – Jamioe Maddrox et Syrene ayant été tués lors des combats contre Legion sur Muir.
    Pas d’X-Force, donc. Stryfe n’existe pasplus que Cable et ne forme pas le Mutant Liberation Front dont les membres seront recrutés par le Club des Damnée ou par Magneto, redevunu un super-villain.
    Apparition des Parvenus, parmi eux Cortez, qui anéantissent les a cadres du Club des Damnés; mais les New X-Men sauvent la vie de leurs anciens riveaux, les Hellions (license créatrice !)
    Aciens et Nouveaux X-Men travaillent ensemble et résolvent plussiers crises : l’émeute Morlock de Masque, l’attaque des Phalanx, le retour de Magneto et de ses Acolytes.
    Formation de Génération X avec dans le rôle des profs… Wolverine et Sean Cassidy, deuxdessurvivants de la Bataille de Muir.
    Emma Frost tente de reprendre contact avec les Hellions, mais en vain : libérés de l’influence du Club des Damnés, ils partent vivre des vies séparée.
    Bishop n’aparaissant pasdanscette continuité, Xavier ne subit pas son influence et lors d’un afrontement contre Magneto, ne lobotomise passon vieil ennemi et ne developpe pas son double négatif : Onslaught.

    • Bruce lit  

      Magistral ! Il faut absolument envoyer ça à Bendis !!

  • nicolas  

    Je viens de lire All New X-Men Trial of Jean Grey, c’est pour le moins suprenant : Jean développe un boost de super-pouvoirs et flabnque la patée à l’Imperial Guard et découvre le meutre de sa famille par les Shi’ar, Cyclops rejoint les Starjammers après avoir retrouvé son père.
    Où cela va – til nous mener ?

  • Présence  

    @Nicolas – Il y a là de quoi faire un magnifique « What if ? » d’anthologie.

    J’avais lu sur un site une hypothèse qui expliquait assez facilement la présence des all-new X-Men, sans aucune conséquence pour le passé. De la même manière que les X-Men se promènent dans des futurs alternatifs, Hank McCoy a très bien pu aller piocher les all-new X-Men dans un passé alternatif, et du coup plus aucun problème de continuité ou de logique.

    Ce qui est assez rigolo, c’est qu’il est fort vraisemblable que lors de la retraite de scénaristes (grande réunion organisée par Marvel dans un lieu de villégiature), l’équipe éditoriale et l’équipe d’auteurs ont du prévoir plusieurs possibilités, en fonction de l’évolution des ventes. J’imagine assez bien les alternatives suivantes. (1) C’est la catastrophe, les ventes s’effondrent, on renvoie les all-new dans le passé au bout de 6 épisodes, et on cherche une autre idée. (2) Ça marche, mais les fans qui crient au scandale, et il faut trouver une explication, pourquoi le passé alternatif. (3) Ça marche et le besoin d’explication s’étiole, supplanté par le plaisir de lecture (euh, non pardon, par les ventes), pas besoin d’explication.

    J’ai l’impression qu’on n’est pas loin d’arriver dans le troisième scénario. Cela illustre à nouveau la maxime : plus c’est gros, plus ça passe facilement.

    • nicolas  

      Je suis content que mon scenario t’ai plu, Présence. En effet, plus c’est gros plus ça opasse : il y a juste un plaisir de lire les aventures des premiers x-men à notre époque, et si imbroglio temporal il dot y avoir… Bendis nous pondra un scenario de son cru.
      Quoui’en dise les détractuers de Bendis, cet home me fait passer de super moments en compagnie d’une franchise qu’il a sut revitalier et rafraichir, aussi absurd que soient ses idées. Claremont a fait plus loufoque en son temps : les x-men dans l’espace, en Australie, amnésiques et a la recherché les uns des autres , etc..

    • Bruce lit  

      Ce qui peut aussi arriver : Scott Summer meurt et se fait remplacer par son gentil avatar et hop ! retour au statu quo. Mince, je pourrais envoyer mon CV à Marvel moi !

  • Présence  

    J’ai également fini « Trial of Jean Grey ». Où cela va nous mener ?

    Pour commencer, je dois à nouveau m’incliner devant la perspicacité de Bruce. Bendis propose un postulat idiot : Gladiator veut juger Jean Grey pour des crimes qui ne sont pas les siens (même pas ceux de la Jean Grey d’origine puisqu’elle était sous l’influence, et même la domination de la force Phénix), et pour les crimes qu’elle pourrait commettre si jamais la force Phénix revenait (ce qui ne devrait pas être dans les mois à venir, vu que son potentiel a déjà été bien exploité dans AvX). Bendis fait encore plus fort puisque tous les membres du concile galactique (Kree, Jaxon Quill…) font observer à Gladiator que son accusation ne tient pas la route. C’est à dire que dans le comics, Bendis fait dire à une majorité de personnages représentant l’autorité que ce procès est sans fondement. Il dit lui-même que son idée est idiote… et il le fait quand même.

    À partir de là, 2 choses : (1) une série de Cyclops avec son papa (écrite par Greg Rucka et en cours de publication), (2) peut-être que ce n’est pas Jean Grey, ou alors que c’est une copie deffectueuse…

    • nicolas  

      C’est l’histoire, pas celui qui la raconte, écrivait Stephen King. C’est Gladiator qui fait capturer Jean Grey, rien de plus. Il était logique que les Shi’ar réagissent quand Jean a débarqué du passé dans le fond… et avec pour le resultat qu’ele deviant aussi puissante que le fut Dark Phoenix.
      Gladiator est un pauvre con, on est d(‘accord, mais c’est Bendis qui s’éclate comme un gamin au commandes.

    • Bruce lit  

      Les enfants, je vous rappelle que Jean Grey n’était pas Phoenix ! Encore une fois, la Jean Grey qui a massacré tout le monde était un alien pendant que notre hérse faisait cocufier au fond de l’océan avec son Scott de futur mari…Ouch ma tête.
      J’aime quand Présence me dit que j’ai raison !!

    • Marti  

      Ce qui aurait pu être intelligent de la part de Bendis, c’est une histoire où Gladiator utilisait ce procès pour consolidé son pouvoir en pensant que le peuple mécontent serait ravi par ce procès, mais le scénariste a préféré juste en faire un gros con.

  • nicolas  

    Chers amis : je suis en trains de me lire Thor Omnibus vol; 2 par Jack Kirby, le plus grand créateur de l’histoire des comics. 900 pages de pur Bonheur. Bendis est un nain à côté de lui et Morrison une miserable sauterelle.

    Alors c’est clair que les mésaventures actuelles de la pauvre Jeean Grey à côté de ça, c’est du vent !

  • Bruce lit  

    Mince, tous les chemins menent à Rom !

  • Nicolas  

    Bendis se moque de nos critiques, ils fait son boulot point. J’aime Bendis le scenariste, parailleurs, je ne connais pas l’homme.

  • Matt  

    Tiens la rentrée des classes sur le blog pour la saison 4 se fait lundi ?

    J’hésite à me procurer ce tome 5 (3 en VF)
    Je n’ai pas gardé les épisodes précédents qui étaient liés à AvX et assez pénibles à lire (pas parce que c’était nul mais parce qu’il faut les lire en parallèle avec AvX et je déteste ça)
    Ce tome là me semble plus indépendant, mais je ne suis pas forcément convaincu par le contenu. Un épisode de recrutement, une intrigue dans un cirque peu consistante (je te cite Présence^^) et un épisode de flirts qui semble sympa. ça fait léger. A voir.
    Pour ceux qui ont lu toute la série, c’est mieux après ? parce qu’au final j’entends beaucoup de bien sur cette série mais je n’ai que le premier tome…que je trouve super mais…ben…ça fait un seul tome quoi. Le 2 avec AvX, bof. Le 3 je ne suis pas sur d’être convaincu…

    • Bruce lit  

      Les rediff’s de l’été : « School’s in »
      Réédité en Deluxe, le volume 3 de Wolverine and the Xmen par Jason Aaron se passe sous un chapiteau. Frankenstein, Freaks, et hommage à Chris Claremont au programme.

    • Jyrille  

      Je n’ai que les deux premiers tomes vf et je ne possède rien d’autre en mainstream, donc pas AvsX, et je trouve que ça marche bien. Mais je ne pense pas prendre ce troisième tome.

      • Matt  

        Ah bah quand même…sans lire AvX c’est pas très compréhensible je trouve. Des persos qui d’un épisode à l’autre ont changé de camp sans qu’on sache pourquoi vu que c’est expliqué dans AvX…
        Enfin je n’ai pas été bien convaincu par le tome 2. Mais bon…passage obligé du crossover, tout ça…je pensais reprendre après. Mais ce tome 3 ne me tente pas trop. En plus par la suite il va même y avoir un cameo des Young X-men de Bendis non ? Misère…j’aurais tellement aimé pouvoir faire comme s’ils n’existaient pas. Pourquoi les inviter dans cette série ?

        Sinon Jyrille, tu ne possèdes rien d’autre en mainstream ? Alors il faudrait s’entendre sur la définition de mainstream. T’as aucun comics de super slip donc ? Ou est-ce que tu ne considères pas comme mainstream les run plus personnels ou les auteurs ont eu carte blanche ?

        • Jyrille  

          Démasqué aussi… Ma définition du mainstream viendrait du fait que surtout je n’ai pas trop de Marvel. J’ai le run de Bendis et celui de Lark sur DD, le run de Morrison sur Batou, quelques Batman Urban mais plutôt comme tu dis avec des one shots d’auteurs. Aucune continuité donc…

      • Matt  

        Et en attendant il le cache ce tome 6 ! Oh le coquin !

        Je n’ai même pas pensé à chercher, ah là là ! Toujours à ouvrir ma grande G… avant de regarder.
        ça va encore prendre un temps fou à arriver en VF mais le tome 1 m’a donné envie de suivre cette série. Dommage en fait que dès le tome 2 on se mange un crossover puis ensuite les délires de Bendis qui viennent vampiriser cette série.

        • Bruce lit  

          Bien, bien, bien…encore un que le run de Bendis aura révolté….
          Pour avoir relu cet épisode de Wolverine adn the Xmen à l’occasion de sa remise à jour, je suis partagé. Cette histoire de cirque est chiante comme la mort et le personnage de Frankenstein est nullissime. MAIS les arcs d’intro et d’outro avec le recrutement du nouveau professeur et le repas entre Kitty et Bobby font partie des meilleurs moments de la série.

          • Matt  

            Disons que je reconnais Bendis comme un mec qui a fait de bonnes choses…mais qui au fil du temps, à force de faire de la merde commerciale, a davantage de bouses que de bonnes choses dans son palmarès. Et c’est triste parce que je sais qu’il peut être bon. Ou du moins qu’il pouvait.
            Ce n’est même pas forcément son style d’écriture qui me déplait mais cette manie qu’il a prise de faire ce qu’il veut. Tiens bah j’ai laissé un commentaire sur les gardiens de la galaxie de DnA tout à l’heure. Eh bien lors de sa reprise de la série (snif), Bendis a ignoré que Peter Quill, Nova et Thanos étaient censés être morts ou disparus dans une dimension qui s’est refermée sur elle-même. Qu’on fasse revenir des persos morts, c’est pas nouveau. Mais qu’on ignore complètement leur mort sans se donner la peine d’expliquer comment ils sont revenus, c’est du Bendis. Surtout que dans le cosmique, les pires délires mystiques ou scientifiques peuvent passer. Mais là non, on n’essaie même pas. On s’appelle Bendis, on veut toute l’équipe dès le premier épisode alors on l’a.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *