Comic-Con 2015

Comic Con 2015- Le 24 octobre 2015- Porte de la Villette

Faut pas nous prendre pour des Con !

Faut pas nous prendre pour des Con !

Texte: Bruce Lit

Photos : 6 Patrick Faivre

Un an jour pour jour après la rencontre de Neil Gaiman, nous revoilà donc avec le jeune Patrick Faivre au Comic Con de  La Villette (le reste de la team parisienne : Présence est en vacances, Mat Maticien ainsi que Xabaris s’y sont pris trop tard pour avoir une place). La journée commence bien quand notre ami Patrick, à peine arrivé, repart illico rechercher sa place oubliée à la maison….Boulet lui ?

Pendant ce temps, j’entre dans le temple du Geek. Il est 10h00, il n’y a pas encore trop de monde, les Cosplayers commencent à circuler dans les (petites) allées et je me fraye un chemin pour rencontrer Frank Miller à 14h00. Quatre heures d’attente pour rencontrer le dieu du Comics ? Même pas peur ! On est là pour ça !
Pourtant, très vite je déchante : pour entrevoir le maître, il faut retirer des tickets tous envolés moins d’une heure après l’ouverture de la galerie. Si ce n’est pas de la loose façon Peter Parker, je ne sais pas comment l’appeler….

Le Parageek !

Le Parageek du Cosplayer!

Me voici donc hagard et solitaire, veuf et orphelin pendant que Patrick prend un taxi pour me rejoindre (roulez boulet !). Les séances de dédicaces de Miller accompagné de Brian Azzarello sont foutues…Bon…il ne me reste plus qu’à bazarder mon sac rempli de DD, Sin City, Batman (oui !) et 100 Bullets au vestiaire…

Pendant que Patrick découvre les joies des embouteillages le WE à Paris, je sèche mes larmes, redresse le front et hurle sur une estrade avec la foule à mes pieds : « Never Give Up » !  Je décide alors de me faire tirer le portrait aux côtés de Shawn Ashmore, l’acteur ayant incarné Iceberg dans les films Xmen. Quoi de plus logique pour le fan du mutant de glacé que de trouver réconfort dans les bras (sic) de son avatar cinématographique ?

On relance le PIB ?

On relance le PIB ?

Je rentre donc dans une petite salle où tout est fabuleusement organisé (au sens de fais ta photo et dégage…). Une fois la queue de 20 minutes achevée, on laisse nos affaires dans un petit vestiaire.  Une photo par personne. Iceberg est face à moi. Gloups. Grand (au moins 1m90), souriant et athlétique, il m’accueille chaleureusement : Hi, Im Shawn. Moi : Er…I’m Bruce, big Iceman fan. By the way, i’ve loved your movie The Day (un survival de série B qu’Ashmore a produit et interprété) ! You were great in it ! 

Bon c’est pas tout ça Bruce Lit, mais c’est l’heure de la photo ! Ashmore m’attrape vigoureusement, je l’entends mâcher son chewing gum et This is it ! Comme dans les parcs d’attraction, on récupère la photo à la sortie. Elle est pas mal si ce n’est que j’y suis inexplicablement rougeaud….En tout cas, je me sens soulagé de mes 30 € (le prix de la photo avec Iceberg…) et croise des fans de Game of Thrones déçus: l’actrice d’Arya est subitement partie pour raisons familiales et ne reviendra pas ! Il n’était pas dit que je fusse le seul à être frustré !

Iceberg brise la glace et Bruce Lit en est rouge de bonheur !

Iceberg brise la glace et Bruce Lit en est rouge de bonheur !

On se retrouve avec Patrick et sans le savoir, on va passer la journée au stand Glénat ! Y sont annoncés Elsa Charretier et Pierrick Colinet, les Frenchies de Infinite Loop. Mais aussi mon idole Matt Fraction, Jimmy Palmiotti et, gasp ! Geoff Darrow ! A force de distribuer des cartes de visites du blog et dire des âneries dans la file d’attente, les deux petites hôtesses du stand prennent votre serviteur en sympathie et nous refilent des numéros avantageux pour passer en premiers !

Je croise alors un immense bonhomme d’au moins deux mètres et 150 kgs. Une montagne humaine à l’air hagard. On se sourit. Je lui demande :  Are you Mr Palmiotti ? Il me répond : « Non Sir, my name is Geoff Darrow » ! Énorme ! L’auteur de Hard Boiled se ballade entre les stands sans que personne ne le reconnaisse. Patrick et moi lui sautons dessus. Il accepte les séances de Photos. Patrick en tire 4 floues. Je le maudis et on regagne la file d’attente pour Matt Fraction hilares !

Geoff Darrow, un géant de la BD au propre comme au figuré (ce qui n'est pas le cas de l'auteur de cette photo, un certain Patrick F.)

Geoff Darrow, un géant de la BD au propre comme au figuré (ce qui n’est pas le cas de l’auteur de cette photo, un certain Patrick F.)

Fraction, l’homme qui transforma les Xmen en Agence Tout Frime est là. Il semble concentré, un peu maussade mais il reste souriant pour les photos. Il signe ses deux tomes de Sex Criminals parus chez Glénat et les Xmen de ce traître de Patrick.

Au bout de 20 minutes un truc inimaginable se produit : Pendant que Fraction seul à son stand trompe son ennui en dessinant sur la table, Elsa Charretier et Pierrick Collinet cassent la baraque et battent tous les records de dédicaces, loin devant Fraction donc, mais aussi Darrow et Palmiotti !

Matt Fraction et Patrick Faivre : deux criminels sexuels !

Matt Fraction et Patrick Faivre : deux criminels sexuels 

Elsa et Pierrick sont au septième ciel. Ils sont jeunes, ils sont beaux (oh là là, j’ai perdu mon bagout lorsqu’Elsa me regardait de se ses grands yeux verts) et surtout bourrés de talent. Affable, Elsa dessine à tout va et discute gentiment avec tous ses fans. Plus en retrait, Pierrick redouble d’attention envers sa dessinatrice qui souffre de la lumière des projecteurs. On cause un peu ensemble. Je leur rappelle qu’ils me doivent toujours une interview depuis un mois ! Avec une gentillesse désarmante, ils me promettent d’y revenir sitôt leur promo terminée.

Patrick est sous le charme et à son tour se fait dédicacer son Infinite Loop. Pendant ce temps, je discute avec Olivier Jalabert, le Directeur de Glénat Comics. Je perds tous mes moyens lorsqu’il me dit connaître le blog et qu’il serait ravi de me donner une Interview ! Wow ! On discute vite fait du succès foudroyant de Charretier et Collinet, une success story invraisemblable qui met les USA à genoux et ouvre de belles perspectives pour le Comics made in France.

Collinet, Charretier et Darrow : du Comics de tout âge et de deux continents

Collinet, Charretier et Darrow : du Comics de tout âge et de deux continents

Puis arrive de nouveau l’immense Geoff Darrow ! Le créateur de Hard Boiled ! Le Moebius Américain ! L’inspirateur graphique de Matrix ! Il me sourit :You Again ?  Il me signe et dessine sur mon Shaolin Cowboy, il fait mine de me tirer les oreilles en découvrant que mon exemplaire est corné et simule de vérifier mon billet avec lequel je lui achète son Portfolio. Passer une bonne demi heure avec une star du Comics qui n’arrête pas de blaguer, ça vaut bien la déception Millerienne….

Mon dessin à moi !

Mon dessin « Special Darrow »  à moi !

S’assoit alors à côté de Darrow, Jimmy Palmiotti. Je lui achète Denver, sa série dont je ne sais rien, et où il me croque un beau portrait de femme fatale. Il fait un magnifique sourire en découvrant mon exemplaire de The Pro, l’irrésistible super-prostituée de Garth Ennis dont il assura l’encrage d’Amanda Conner… Lorsque nous découvrons que Conner est là aussi, il est trop tard, la file est complète et la dédicace payante….

Jimmy Palmiotti

Jimmy Palmiotti

Les signatures terminées, nous nous hasardons entre les stands. Les Cosplays sont de qualités variables, certains vraiment cheap (quelques Fat Vador…), d’autres très réussis. Deadpool bat tous les records de popularité. Avec Patrick, nous n’y comprenons rien…Deadpool, c’est pas ce héros qui ne fait que squatter les séries des autres en débitant des conneries ?

Côté vilain, c’est le Joker qui bat tous les suffrages. Quelques Spider-Man, deux Matt Murdock version Netfix, et contre toute attente aucun Wolverine. Bien entendu des défilés Star Wars déchaînent les flashs avec des armadas de Stormtroopers. Quelques commandos Umbrella de Resident Evil aussi. Et même la Reine des Neiges ! Ma fille est ravie !

Palmiotti en rouge et noir !

Palmiotti en rouge et noir !

Les grands absents de cette cérémonie Geek restent paradoxalement les ….Comics ! Tout à la nouvelle génération de fans attirés par les films Marvel, le support papier reste finalement sous-représenté ! Un comble quand on y pense !

Le geste Darrow

Le geste Darrow

Certes il y a bien le Stand Delcourt, Glénat et Panini. Mais Urban Comics est aux abonnés absent, ce qui n’a pas manqué d’alimenter une belle polémique sur internet. Certains fans ont été « choqués » estimant que Urban avait un devoir de représentation des personnages DC en France (surtout si ceux-ci figuraient sur l’affiche de la convention !).

Les raisons de l’absence d’Urban sont inconnues (les tarifs prohibitifs des emplacements y sont peut être pour quelque chose). Quoi qu’il en soit si leur présence se limite à vendre des revues trouvables dans tous les comics shops et autres Fnacs, l’intérêt est moindre et factuellement leur absence n’aura pas changé grand-chose !

Et rien en VO. Nada. Le collectionneur qui venait chercher l’objet rare repartira totalement bredouille, signe de la suprématie du cinéma et des séries TV. La légende est donc vraie : malgré les millions de fans qui se pressent dans les salles obscures, les ventes de Comics ne décollent pas plus que ça.

Avec Alex Marvell, un blogueur peut en cacher un autre !

Avec Alex Marvell, un blogueur peut en cacher un autre !

Avant de partir, on trouve au hasard des allées, des cours de sabre laser (!), deux Trônes de Fer (et surtout en plastique), les Raptors de Jurassic Park et accolé au Stand Panini, Alex Mar Vell, le blogueur des Chroniques de Mar Vell. On échange quelques recettes de « pro » où l’on apprend qu’une émission de 10 minutes nécessite à peu près 10 heures de préparation, d’écriture et de montage.  Le succès est au RDV pour Alex et il le mérite !

Le Comic Con et  ses auteurs, ses beaufs (oh mon Dieu…certains Cosplayers étaient vraiment embarrassants), ses déceptions, ses attractions spéciales file moi ta thune et ferme ta gueule ainsi que la désarmante authenticité des artistes nous aura fait passer par une miscellanée d’émotions diverses et contradictoires, reflets d’un truc qui s’appelle la vie….en bulles, en fric et en couleurs !

Spéciale dédicace à mon Poteau Patrick sans qui ces longues séances de dédicaces ne seraient pas les mêmes ! You Rule Mec ! 

Patrick is Doomed !

Patrick is Doomed !

25 comments

  • Patrick 6  

    Boulet moi ? Nan juste un peu distrait ! Ou disons troublé à l’idée de rencontrer Miller…
    Tout ça pour ça au final !

    En ce qui concerne la photo floue (troublée elle aussi) pourrais-je te suggérer de faire réviser l’auto focus de ton appareil ? Je crois discerner comme un léger disfonctionnement…

    « Fat vador ? » Il me semble que tu avais utilisé plutôt une expression du genre « Vache vador » ! Canaillou va !
    (ça balance ce soir)

    Au final une bien belle journée avec son lot de surprises bonnes et mauvaises (merci Miller)…
    Me concernant mon plus gros étonnement sera l’absence totale des comics VO comme tu l’as signalé ! C’est tout simplement incroyable ! Un comics convention sans Comics ! On croit rêver !
    Le super héros feront-ils le bonheur des fabricants de produits dérivés au détriments des éditeurs ?
    Sans réponse.

  • yuandazhukun  

    Très instructif ce Comic Con…Une journée marathon semble-t-il avec pas mal de déception et de frustation mais aussi de belles rencontres (bon sang Geoff Darrow !!! Quel génie !!). 30 euros la photo…avec de la vaseline ? Tout comme ces dédicaces payantes mais ou va-t-on ? Soit faire venir des stars c’est cher, acheter ce pour quoi ils font la pub je le conçois mais en plus payer le grigri ? Et des ventes de tickets très limités pour Miller ? Je vous tire mon chapeau à tous les deux pour rester serein et souriant face à cela…et un constat amère sur l’absence de Comics sur le salon…cela fait peur et est une nouvelle preuve de ce que tu disais Bruce avec Tornado, les adaptations cinéma Marvel prennent le pas sur le comic. Suivant une sortie cinéma prévue, on laissera tomber tel ou tel série pour privilégier une autre série (ou perso), c’est aberrant et écoeurant à mon sens,un irrespect du lecteur même si oui le comic est une industrie comme une autre. Mais quelle autre preuve plus flagrante de cette situation que ce salon de comics sans comics ? Merci Messieurs !

  • Présence  

    Merci pour ce beau reportage, bien détaillé. Matt Fraction, Jimmy Palmiotti, Geoff Darrow : sacré brochette, j’aurais peut-être aussi passé ma journée sur le stand Glénat (d’autant que tu as aussi un article sur Palmiotti sur ton site).

    Dommage pour Amanda Conner (madame Palmiotti), de ce que j’ai pu comprendre, c’est un spectacle à elle toute seule.

    Les chroniques de Mar-vell : d’excellentes vidéo sur un rythme enlevé, je n’en rate pas une seule.

    Et rien en VO. Nada. – Bon finalement, ce n’est peut-être pas pour moi ce genre de manifestation. C’est marrant parce qu’en 1997, Dave Sim faisait déjà une blague sur le fait qu’on trouvait beaucoup de choses dans les comic-book store, mais pas beaucoup de comics.

    http://momentofcerebus.blogspot.fr/2012/12/the-comic-book-store-environment.html

    • Bruce lit  

      Un article sur Palmiotti ? Je commence à les oublier ! Lequel ?
      Les chroniques de Mar-Vell: elles sont vraiment bien oui…Le temps de préparation monstrueux m’a convaincu de m’en tenir à l’écrit qui est déjà assez chronophage comme ça….

  • Bruce lit  

    @Patrick: « Vache Vador »: je vois que l’expression a imprimé sa marque… Une remarque pas très élégante de ma part, mais bon, il faut bien s’occuper dans les files d’attente…
    @Yuandazhukun: le volet industriel du Comic Con ? Elle n’aurait échappé à personne vu qu’elle se situait aux abbords de la cité des sciences et de l’industrie ;).
    Les dédicaces: les payantes étaient les photos avec Iceberg et celles de Conner. L’entrée pour Miller était gratuite. Ou pas ? Une partie des tickets ont échu aux détenteurs du Pass VIP aux alentours de…200€ (contre 19€ pour le prolétariat)….. Darrow, Charretier, Fraction et Palmiotti ont dédicacé gratos, pris en charge pris en charge j’imagine par Glénat. Et encore, il fallait acheter le bouquin… Pour aider de jeunes artistes, comme Charretier et Collinet, c’est donnant-donnant, ça ne me choque pas. C’est la règle des dédicaces (c’était la même chose pour Gaiman l’an dernier, ce qui permettait aussi à une librairie indépendante de jouer de faire le plein), le Comic Con ne fait que continuer un système existant.
    N’étant ni fasciné par le Cosplay, ni par les produits dérivés, je ne vais jamais dans ce genre de truc. Il aura fallu la présence de Miller pour me dissuader. Et puisque parce que, c’était aussi l’occasion de promouvoir le blog avec mes cartes qui se sont bien écoulées…
    Le plus décevant reste, oui, l’absence d’objet rares. C’est ce qui est passionnant par exemple en allant dans des conventions de disques par exemple, de trouver des enregistrements ou des pressages rares….Tout semble focalisé vers le ludique et non le passionnel. Il y avait aussi les conférences, notamment celle de la blogueuse Katchoo sur les l’âge d’or des Super Héroïnes qui était complète et qui au moins, draine un public intéressé par une thématique atypique. Parce qu’honnêtement assister à une conférence de Louis Letterier, auteur du Hulk avec Edouard Norton, très peu pour moi…
    Au final si Katchoo, Mar Vell et les autres peuvent tirer un bénéfice de cette grosse machine, pourquoi pas. Et quel dommage que des grands éditeurs comme Delcourt n’aient pas joué le jeu. Pas de dédicaces et juste les Walking Dead en vente….
    Je ne regrette pas d’y être allé, ni les passages en état second où mon budget initial explosa comme en Casino. Et puis une journée passée avec un ami n’est jamais une journée foutue…

  • Présence  

    Une question qui m’est venue en cours de route : as tu eu l’occasion de montrer le blog aux artistes (ou autres) sur la base d’une tablette ou de ton téléphone ?

    Pour Jimmy Palmiotti, il te suffit de cliquer sur le mot clé en bas de l’article, outil vraiment très utile pour retrouver un article (toujours aussi facétieux et taquin ce Présence) : Harley Quinn.

    • Bruce lit  

      Une question bien embarrassante Présence car je n’ai pas de téléphone portable, ni forfait wifi…..J’ai donné une carte à Darrow…

  • JP Nguyen  

    Merci pour le mini-reportage, les gars !
    Je crois que ce genre de manif n’est pas (plus?) pour moi. Je ne supporte pas trop la foule et ne suis pas d’un naturel jovial (enfin ça dépend avec qui et quand). Alors les files d’attente à répétition et l’impression d’être trait comme une vache, non merci.
    Sinon sur Facebook, j’ai vu la photo de Julien Hugonnart Bert (le French Inker) avec Miller et il semble que Frank Miller se porte mieux et ait été souriant en dédicace. C’est plutôt une bonne nouvelle, non ?
    Pour les conventions sans Comics, même à San Diego certains vieux routards se sont fait la réflexion…

    • Bruce lit  

      « Je crois que ce genre de manif n’est pas (plus?) pour moi. Je ne supporte pas trop la foule et ne suis pas d’un naturel jovial (enfin ça dépend avec qui et quand) »: Idem…C’est mon épouse qui m’a forcé d’y aller…Quasiment foutu dehors…Dixit : tu ne peux pas tenir un blog digne de ce nom sans y aller enfin ! .
      JP, j’ai pensé à toi : le prochain Paris comics expo aura lieu du 15 au 17 avril 2016 avec…..Bruce Timm ! Et Joe Madureira, Arthur Adams et Gabrielle Dell Otto. On y va ?

      • JP Nguyen  

        @Bruce : pas de visibilité sur mon agenda à cette période là mais à moins d’un heureux hasard, je doute d’être là.
        En revanche, si il y a un Lyon Comic Gone en juin, je te propose volontiers l’hébergement + la visite guidée de Lyon…

        • Sonia Smith  

          Je m’inscris aussi pour la visite de Lyon si Comic Gone il y a :-)

        • Bruce lit  

          Voilà une proposition qui retient l’attention de mes Hyper-sens…

      • Sonia Smith  

        Paris Comics, j’y serai patron :-)

        • Bruce lit  

          Arrête de m’appeler patron !

          • Sonia Smith  

            J’aime bien énerver le monde…bon je retourne écrire un truc sérieux au lieu de polluer cette discussion. N’empêche, ce serait sympa qu’on fasse le point des conventions et de s’y donner rendez-vous !

        • Bruce lit  

          Yes ! Un beau reportage en perspective ! Et surtout une première rencontre !

  • Bruce lit  

    Le teaser (tardif because heure d’hiver…)
    Avec Patrick Faivre à la photo, voici le récit made in Bruce Lit sur le Comic Con du 24 octobre. Où il est question d’Iceberg, de Frank Miller mais aussi d’Elsa Charretier, de Pierrick Colinet, mais aussi de Geoff Darrow, d’Alex MarVell et du bilan doux amer de cette journée au pays du geek.
    La BO du jour: entre le prix des billets, des dédicaces et des photos de stars, le tiroir caisse a bien résonné hier à la Vilette hier….https://www.youtube.com/watch?v=-0kcet4aPpQ

  • Sonia Smith  

    Merci pour ce reportage objectif et plein d’humour malgré quelques déceptions et des cosplayeurs disgracieux ;-), ça me fait quand même regretter de ne pas être allée avec vous, rien que pour partager une journée entre potes et enfin rencontrer en chair et en os mon boss Bruce. Merci d’avoir rappelé l’interview à Elsa et Pierrick, on peut comprendre qu’ils soient un peu pris en ce moment avec leur promo mais j’ai hâte d’avoir la réponse à nos questions un peu tordues ;-). Glénat fait très fort en ce moment aussi bien dans les parutions que dans leur promo, je suis vraiment heureuse pour cet éditeur qui fait du bien au paysage des comics. Je regrette vraiment d’avoir manqué Matt Fraction pour Sex Criminals que j’adore. Et je regrette par dessus tout de vous avoir manqués, vous, Katchoo, Mar Velle et l’équipe de Planète BD…une prochaine fois ?
    Encore merci pour ce compte-rendu rapide et objectif

    • Bruce lit  

      @Sonia : un jour, nous aussi on aura notre stand !!! Et je ferais payer cher la photo !
      -Bruce le boss-au sens Sarkozy-Macron du terme…..

  • Tornado  

    Hahaha ! Je ne sais pas si la journée était aussi drôle que l’article, mais en tout cas ça valait le coup rien que pour l’écrire (et le lire) !

    J’ai également une relation ambivalente avec ce genre de manifestation. Je suis un geek. Mais j’ai un rapport schizophrène avec cette notion. C’est-à-dire que lorsque je me vois entouré par les geek décomplexés, les cosplays, les fous-furieux capables de faire la queue pendant des heures et de dépenser des fortunes pour une minute avec une personnalité, je ne me reconnais pas du tout et ça me met mal à l’aise. Et puis je ne supporte pas la foule non plus.
    Mais d’un autre côté, j’ai de plus en plus envie d’aller dans ce type d’endroit car ça donne le sentiment d’être « au bon endroit au bon moment » pour les passionnés.
    En gros, c’est un vrai « j’aime/j’aime pas » en ce qui me concerne. Et si je suis capable d’avoir une attitude très « people » en société lorsque je me sens bien, je peux aussi (et c’est là où je parle de « schizophrénie ») être très intimidé et en retrait dans le cas contraire. Notamment dans ce type de manifestation.
    Maintenant, le faire avec des potes, c’est tout de suite plus engageant ! :)

    • Bruce lit  

      Pareil l’ami ! Je pense tout simplement que tout dépend du contexte, de l’état d’esprit et des gens avec qui l’on fait ça !

      • JP Nguyen  

        @Bruce : sorti de son contexte, on pourrait croire que c’est une citation de DSK sur l’échangisme… désolé, je sors…

  • Jyrille  

    L’article est très drôle et j’aurai adoré partager ces moments avec vous ! Merci pour ce compte-rendu enlevé et intéressant. Je rejoins JP, Tornado et Yuan, je crois bien que je n’aurai pas apprécié le manque de VO et de comics. Je peux comprendre pourquoi Urban n’est pas venu. Et je suis jaloux de vos dédicaces ! Darrow ! Fraction ! Conner ce doit être super aussi… Je viens de terminer le tome 2 de Sex Criminals et c’est encore mieux que le premier, une très bonne surprise.

  • Matt & Maticien  

    Super reportage. J’ai l’impression d’avoir vécu un bout de cette expérience malgré l’absence de ticket. Le comic con était complet deux jours à l’avance. Preuve de son succès grandissant malgré les dérives (inévitables?) signalées. 30 euros la photo ! Je trouve que c’est dégradant pour l’acteur (mais peut-être nécessaire pour limiter l’affluence…)

    • Bruce lit  

      Oh, 30€ ce n’est pas la mort…
      Alice Cooper l’a fait payer 400€ pour les passes VIP après ses concerts….Rock’nroll attitude…

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *