Bilan 2021

Bilan 2021

La préface de Denis Bajram*

Badass !
(C) Brice Cossu

On se souviendra facilement de 2020, l’année où on s’est tous retrouvés confinés chez nous par la première pandémie du siècle. On se souviendra sans doute aussi de 2022, l’année où une minorité de la population élira mal un ou une présidente pour qu’ensuite la majorité le ou la déteste pendant cinq ans.  Mais comment se rappeler de 2021 ? Que faire de cette année vaccinale, coincée entre espoirs et peurs ? Une chose est sûre, ceux qui croyaient durant le premier confinement que le monde d’après allait être différent se sont bien fourré le pronostic dans l’œil. On a juste l’impression aujourd’hui que toutes les tendances qu’on devinait avant la crise COVID ont finalement connu un terrible coup d’accélération. Numérisation, télétravail, livraison à domicile, replis sur soi, démantèlement du vivre ensemble et fin de la fête. Le monde de demain, on le prend en fait en pleine figure dès aujourd’hui.

Collectivement, 2021 sera probablement une année de transition franchement oubliable. Mais, personnellement, 2021 sera au contraire une année plus que mémorable : celle de notre GOLDORAK ! Car ça aura été une des expériences les plus fortes de ma vie. Ce que j’ai vécu avec mes co-créateurs depuis cinq ans est une aventure artistique incroyable. Avec Xavier Dorison, Brice Cossu, Alexis Sentenac et Yoann Guillo, nous avons tenté l’impossible : donner une suite à nos souvenirs d’enfance. Et, croyez-moi, ils sont incroyables ces souvenirs de Goldorak. Nous n’avons pas eu assez de tout le métier acquis pendant nos cinq carrières pour être à la hauteur, il a fallu l’exigence de tous à tous les niveaux pour y parvenir. Ce travail fou aurait pu nous coûter notre amitié, au contraire nous en sortons encore plus proches.

Mais autant que cette aventure artistique, c’est ce qui s’est passé depuis la sortie de notre BD qui nous a profondément marqués. Pourtant, quand nous avons eu fini de réaliser cet album, c’est la peur qui est montée en moi. Nous avions tout mis dans ce travail, mais peut-être que notre vision n’allait pas être partagée ? Car Goldorak ne nous appartient pas, évidemment. Il n’appartient même plus uniquement à son créateur, Gō Nagai. Il appartient aussi aux millions d’enfants qui l’ont regardé depuis 1978, aux millions qui ont recréé les épisodes dans les cours d’écoles, aux millions qui ont acheté les 45 tours des génériques, aux millions qui ont fait du chantage à leurs parents pour avoir des verres de moutardes à l’effigie de leurs héros, aux millions qui n’ont jamais oublié les émotions ressenties devant le petit écran. Ces millions d’enfants devenus des adultes, nous attendaient-ils ? Avaient-ils envie de voir une ultime aventure du Prince d’Euphor ? N’allions-nous pas nous prendre dans la figure des millions de commentaires déçus, voire vengeurs, pour avoir osé toucher à leurs souvenirs ? Je vous avoue que j’ai très mal dormi entre la fin de la réalisation de l’album et sa parution, imaginant déjà le pire.

C’est exactement l’inverse qui s’est passé. Dès les premières lectures par quelques journalistes, influenceurs, collectionneurs et libraires triés sur le volet, nous avons eu de formidables retours. La plupart nous ont surtout dit merci. Un énorme et incroyable merci. Et ce fut comme cela pendant toute la tournée qui accompagna la parution. Nous avons parfois vu des milliers de personnes venir juste pour une rencontre et une signature. Et, alors que nous ne pouvions pas leur accorder le temps qu’on aurait voulu, elles semblaient tout de même incroyablement heureuses d’être là. Nous avons vu des fous venus de loin dormir la nuit devant des librairies dans l’espoir de récupérer une édition collector, mais, au petit matin, laisser généreusement leur exemplaire à un autre venu d’encore plus loin, d’Algérie. Nous avons partout vu des gens faire la queue des heures, mais, au lieu de regarder leur smartphone, discuter avec les inconnus à côté d’eux de leurs souvenirs communs. Ils paraissaient tous unis comme l’étaient Actarus, Vénusia, Alcor, Phénicia, et ils se montraient capables de la même générosité que les héros de notre enfance. Et, depuis, c’est ce que nous renvoient à travers les réseaux sociaux les centaines de milliers de lecteurs de notre bande dessinée. Mille merci à Gō Nagai, le créateur de Goldorak, de nous avoir offert de vivre ça !

Je parlais plus haut de la fin des illusions sur le monde d’après, de démantèlement du vivre ensemble et de fin de la fête, craignant que ce soit la seule promesse d’avenir offerte par cette année 2021. Pourtant, lors de la parution de notre Goldorak, c’est exactement l’inverse que nous avons vu. Nous avons vu des gens heureux d’être ensemble, heureux de se retrouver après des mois de défiance envers les autres, heureux de se retrouver avec des inconnus, heureux de partager, d’offrir, d’accueillir. C’est exactement le message que nous avons voulu mettre dans notre Goldorak parce que c’était l’une des plus belles promesses de la série originale. Alors que les éditorialistes de tous poils et les pronostiqueurs d’apocalypse nous imaginent en monstres égoïstes et insensibles, repliés dans leur logement et derrière leur frontière, c’est exactement le contraire que j’ai vu ces dernières semaines. Alors, oui, disons-le haut et fort, le monde de demain n’a pas à être celui que les haineux et les toxiques nous promettent. Relisons nos plus beaux romans, nos meilleurs comics, bandes dessinées et mangas, revoyons nos plus beaux films et nos meilleures séries, réécoutons nos plus beaux disques, et vivons un monde à la hauteur de nos plus beaux espoirs.
Je suis sûr que nous pouvons compter sur le blog Bruce Lit et sa Bruce Team pour cela !

*Denis Bajram est l’un des scénaristes du triomphe BD de l’année : GOLDORAK. Il est également l’auteur mémorable de UNIVERSAL WAR

We are legends !
©JP Nguyen

Bruce Lit depuis 9 ans propose une review quotidienne sur la culture populaire (comics, BD, mangas, cinéma, musique).

Comme chaque année, la Bruce Team composée de 12 fous furieux (dont 2 femmes, sans doute les plus dangereuses) livre son article le plus long, le bilan 2021 avec ses tops et ses flops
, pour vous faire patienter jusque la fin de la trêve hivernale le 3 janvier.

Et puisque nous ne sommes pas superstitieux, l’équipe s’étoffera en 2022 d’une 13ème plume, Fletcher Arrowsmith, transfuge comme JB Vu Van de TOP COMICS, et qui fort d’une très belle lettre de motivation, aura su me convaincre d’intégrer un nouveau membre à mi-saison.

Welcome to lui et de bonnes fêtes à tous nos lecteurs.

Un grand merci et beaucoup de clap-clap à JP Nguyen qui signe cette année l’illustration du bilan.

Hey, ho let’s go !

Alex Nikolavitch

L’as des glaces
©JP Nguyen

Hein ? Déjà l’heure du bilan ? Ça file, nom de Zeus ! Bon, dans quoi j’ai mis le nez cette année, moi ?

Comics :
Le dernier truc que j’ai trouvé sympa, ce sont les ETERNALS de Gillen et Ribic, c’est franchement cool et plein d’idées. Et y a Ribic. J’ai bien accroché à RECKLESS, aussi, du chouette polar par Brubaker et Phillips. Mais j’accroche généralement bien au boulot de ces deux-là. Le MONSTER, aussi, de Barry Smith, qui démontre que ça reste un gros boss.

BD :
Plein de trucs, pour le coup, entre le GOLDORAK de Bajram, Dorison, Cossu et Sentenac, bel hommage à un truc avec lequel j’ai grandi. L’HISTOIRE DE LA SCIENCE-FICTION, aussi, de Xavier Dollo et Djibril Morissette-Pha, dans lequel j’ai appris plein de trucs sur un sujet que je suis censé déjà connaître pas mal.

Mangas :
Ben pas lourd. Mon fiston me tanne pour que je lise quelques grosses séries, faudra que je m’y mette.

Déceptions :
Les X-MEN de Hickman et consorts. HOX-POX avait vraiment suscité mon intérêt, mais ensuite je me suis emmerdé à balles de guerre, malgré tout plein d’idées. La série télévisée FONDATION m’a désarçonné. Il y a dedans autant d’idées fabuleuses, que ce soit sur le plan de l’écriture que sur celui de l’imagerie, mais le traitement d’un personnage comme Salvor Hardin, à l’opposé de ce qu’il est dans les bouquins, m’a sérieusement mis de travers. Je poursuivrai en saison 2, j’imagine, mais sans doute en grinçant des dents. Dommage, y a de très belles trouvailles de casting, notamment Lee Pace en Empereur et Jared Harris en Hari Seldon.

Mes films/séries :
DUNE ? Ben oui, DUNE. Enfin, j’en ai causé ici déjà. DUNE, quoi.

Mes articles préférés :
L’interview de Zezelj, un auteur dont j’adore le boulot. Ça m’a poussé à aller lire STARVE, à côté duquel j’étais passé (le sujet télé-réalité de cuisine m’attirait juste pas) et à me régaler.

L’article que j’ai préféré faire :
Le cycle sur la SNYDER CUT. Plutôt que je de descendre l’énorme truc boursouflé, je me suis appliqué à en dégager les qualités, et à comprendre la démarche d’un auteur que je n’aime guère pour en signaler la cohérence.

Ma musique de l’année :
Tu veux dire, à part les vieilleries obscurground que j’écoute ? Non, je passe, une fois encore.

BRUCE LIT

Actabruce
©JP Nguyen

Comics :
Le +
-Marvel :
Le CONAN de Jason Aaron et Mahmud Asrar a eu le mérite de me faire sauter le pas et investir dans les classiques.
Le PUNISHER SOVIET de Garth Ennis sauve l’honneur une fois de plus.
-DC :
Belle découverte avec le CRIMINAL INSANE de JM de Matteis.
-Indés :
BASKETFUL OF HEADS , fun, trash et décomplexé
BOMB QUEEN : fun, trash et décomplexé (bis)
PULP : irréprochable, du talent presque criminel.
LES MAITRES DE L’UNIVERS : complètement bas du front mais la nostalgie est bien ce qu’elle était.
TOKYO GHOST : Il fallait bien le talent de Rick Remender et de Sean Murphy pour me faire aimer de la scifi !
GOODNIGHT PARADISE : Avec cette enquête menée par un SDF psychotique, Joshua Dysart confirme qu’il a l’étoffe d’un grand.

Le –
5 YEARS : Terry Moore se prend les pieds dans son univers. Ennuyeux.
OUTCAST : Malgré des débuts prometteurs, la série de Kirkman peine à convaincre. Un Bullshit Detector lui a fait honneur.
LA LIGUE DES GENTLEMAN EXTRAORDINAIRES : Extraordinairement chiant et incompréhensible, Moore n’en a plus rien à foutre, moi aussi.

En BD, alors là il n’y a que l’embarras du choix.
GOLDORAK et son talent éclatant à chaque page.
LES AMANTS d’HEROUVILLE : une page du rock brillamment contée et illustrée.
NOBODY : digne des meilleurs Brubaker justement.
YELLOW CAB : profond et aussi vertigineux que New-York.
LE VAGABOND DES ETOILES du Jack London de ce niveau, ça ne se refuse pas.
1,2,3,4 RAMONES : une bio à la hauteur du mythe.
LE PATIENT : du thriller de génie !

Mangas :
BARBARA : Aucune concurrence possible avec le maître Tezuka
NOISE : Tsuisui toujours à la hauteur de sa réputation.
DRAGON HEAD : Certainement le survival le plus angoissant jamais lu.
LES FLEURS DU MAL de Kazuo Kamimura : génuflexion devant les éditions Lézard Noir pour réussir à publier une oeuvre profondément malsaine et sadique dans le contexte actuel.

Animations, Films et séries :
COBRA KAI : What else ?
SQUID GAME : Tandis que l’Occident se demande comment ne plus offenser personne, l’Asie tue tout le monde. That’s the spirit !
SAMOURAI CHAMPLOO : Une certaine idée de la perfection.
VALKYRIE APOCALYPSE : une excellente surprise que j’ai eu le plaisir de proposer à GEEK MAGAZINE.
FEAR STREET : A défaut d’être effrayant, un slasher ingénieux avec une belle histoire d’amour sur plusieurs générations.
ILLUSIONS PERDUES : Quel bonheur de voir mon roman culte illustré avec tant de panache à l’écran !

Disques de l’année
-La pop punk des gamins PLASTIC AGE. On en parle prochainement dans BEST !
-Le DARK MATTERS des Stranglers qui terminent ici leur carrière avec une oeuvre au noir.
-Le si bien nommé MORAL HYGIÈNE de Ministry fait du mal là où ça fait du bien.
-Hosanna aux LIMINANAS et leur miraculeux DE PELICULA
-Grâce soit rendue à Patrick 6 pour m’avoir initié à la mélancolie absolue de HAKO YAMASAKI

Mes articles préférés :
-Plaisir sadique avec mon JP à déglinguer cette pénible version de DD par Chip Zardsky. Que les choses soient claires : nous avons raison et vous avez tort !
-Que de bons souvenirs pour l’interview de mon idole de la chanson française Jacqueline Taieb !
-Sur l’interview de De Metter pour la deuxième saison de NOBODY, je ne me suis pas trop loupé tout comme pour la review d’OLIVE

Cyrille M

Poulpe Fiction
©Mattie Boy

Cette année comme toujours je tente vainement de rattraper le temps perdu.

En Comics, j’ai enfin dégusté ELEKTRA ASSASSIN,une lecture complexe et exigeante qui m’attirait depuis longtemps. Il faudrait que je la lise en français maintenant.
Je n’en ai pas encore terminé le second tome (sur trois parus), mais DIE est une réussite autant qu’un thème qui m’intéresse. Sans doute mon premier Kieron Gillen.
Le dernier Derf Backderf, KENT STATE, est une nouvelle fois une tuerie mais mes grosses claques vinrent de Brubaker : MY HEROES HAVE ALWAYS BEEN JUNKIES loin devant,PULP et WINTER SOLDIER juste derrière. J’ai profité des douceurs (relatives) de BASKETFUL OF HEADS et DEATH OR GLORY.
J’ai également découvert des classiques des supers-slips, toutes des lectures de haut ou bon niveau : LAST KRAVEN’S HUNT, SPIDER-MAN BLEU, DAREDEVIL JAUNE et OLD MAN LOGAN.

En BD, je me suis régalé avec le tome 5 de ZOMBILLENIUM, le dernier LAPINOT Midi à quatorze heures, le tome 2 de Thérapie de groupe, le tome 4 de ELRIC, tout SODA et le dernier Astérix.

En Manga, je crois bien n’avoir lu et dévoré que les adaptations de Lovecraft de Gou Tanabe.

Déception :
Le one-shot de Warren Ellis et Bryan Hitch THE BATMAN’S GRAVE m’a laissé un goût d’inachevé.Un dessin d’enfer, un rythme trépidant, mais une histoire finalement opaque car Ellis semble lancer des pistes pour rien et je ne suis pas certain d’avoir compris ce qu’il voulait raconter.

En séries télé, je me suis enfin mis au plat de résistance THE OFFICE (US). Il faut bien une quinzaine d’épisodes avant que cela ne décolle, j’ai mis du temps à devenir accro. A part ça j’ai adoré ZONE BLANCHE, SQUID GAME, WANDAVISION, LA METHODE KOMINSKY, SENSE 8, MARCO POLO, INVINCIBLE, YOUR LIE IN APRIL, LE SERPENT, le documentaire sur les Chicago Bulls THE LAST DANCE et celui sur Orelsan MONTRE JAMAIS CA À PERSONNE. Quasiment que des grosses machines ou des grands succès.

En animes, j’ai enfin goûté au délice de  YOUR NAME et j’ai bien ri devant le dessert THE MITCHELLS VS THE MACHINES.

On a bien profité du cinéma cette année après 2020 où tout était fermé. Mais j’ai également regardé des tonnes de film, y compris des navets ou des trucs pas très intéressants, comme les Doinel de Truffaut par exemple. Mes films vus au ciné sont donc DUNE, JAMES BOND TIME TO DIE, BLACK WIDOW, BOÎTE NOIRE et ADIEU LES CONS, tandis que sur les plateformes j’ai pu apprécier JOJO RABBIT, MEMORIES OF MURDER, DERNIER TRAIN POUR BUSAN, TIME AND TIDE, A QUIET PLACE (Sans un bruit), KONG SKULL ISLAND, THREE BILLBOARDS, GREEN BOOK, MONSIEUR ET MADAME ADELMAN, HEREDITE, LAYER CAKE, THE SHALLOWS (Instinct de survie), BABY SITTING 2, PALM SPRINGS, ALLIED, LE MEPRIS, PASSENGERS, BEASTS OF NO NATION, HAPPY DEATH DAY, PLAY et WIND RIVER.

En disques, j’ai surtout écouté les deux BO de DUNE par Hans Zimmer mais je me suis fait également quelques intégrales : les quatre RUN THE JEWELS les huit SUPERGRASS (au final, mon préféré reste In It For The Money) et les six GIRLS AGAINST BOYS (mes préférés étant Venus Luxure No. 1 Baby et You Can’t Fight What You Can’t See). Enfin j’ai beaucoup aimé le second album du groupe post-punk SHAME sorti en 2021, Drunk Tank Pink, et me suis enfin mis sérieusement à GOJIRA (un groupe pourtant pas trop aimé de Patrick 6) avec trois de leurs productions : le dernier sorti cette année, Fortitude, est très bon, mais c’est From Mars To Sirius qui impressionne.

Enfin, étant tout à fait athée, mes articles préférés parlent évidemment de Dieu, de la Vierge Marie, du Saint Esprit, des Apôtres, de leurs Artistes, de la Nuit de Noël, des Rois Mages, du Diable, de ses Démons, de sa Musique et du Déchu.

Ed Illustratrice

Thank you for smoking

Nous y voilà, l’heure du bilan est arrivée. Tâche appréciée par certains, redouté par d’autres. Poser ses idées à travers les mots sera toujours une mission délicate. Férue des pinceaux, mon message y est probablement plus audible qu’à travers ma prose. En vous remerciant de votre indulgence, à l’année prochaine … ! Je plaisante, je me lance en apnée.

Livres :
Nicolas Beuglé. LE CRI faisant suite à LE COMPLOT m’a impressionnée (édition Pocket). Thrillers palpitant qui ne peuvent laisser indifférent. 
Bd: VAN GOGH de Danijel Zezelj .Fragments d’une vie en peinture avec une force graphique qui en impose incontestablement. Une maitrise du noir et blanc à la perfection sublimée par une narration muette. Indétrônable !
CÉLESTIN ET LE COEUR DE VENDREZANNE). Un esthétisme raffiné ou le troisième volume DES CONTES DE LA PIEUVRE se mêle de poésie, mystère et suspens. Le talentueux maître Gess sait nous émouvoir avec sa plume soignée graphiquement et une imagination fantastiquement baroque pour la narration.
Récemment, j’ai découvert LES FLEURS DU CIMETIERES BAUDOIN (L’association ). J’aime tellement être impressionnée et le noir et blanc me fascine qu’importe l’outil utilisé par l’artiste. 

L’article que j’ai préféré illustrer : DANIJEL ZEZELJ 

Mon article préféré :
Le mien écrit t-elle très humblement. Avoir eu l’opportunité d’interviewer cet artiste reconnu internationalement avec la collaboration de Présence fut un énorme privilège. Lancer cette idée était sacrément osée, la mettre à bien fut ma plus belle mission de l’année accomplie pour le blog. Merci une fois de plus à Bruce de me l’avoir permise.

Film :
DUNE : fantastique musique de ZIMMER (entre autres parce que les images étaient belles aussi .)
THE FRACTURED : Le cerveau est une machine extraordinaire, flippante aussi !

Déception :
SQUID GAME Arf… j’ai pourtant essayé ! Le manque d’humanisme m’a sidérée. Quelques épisodes m’auront suffit. Je ne suis pas assez armée pour faire face à cette violence. 

Musique:
JOEP BEVING Incroyable compositeur néerlandais, c’est juste grandiose et émotionnellement très poignant  ! 
Puis récemment, j’ai pris grand plaisir à redécouvrir l’intégrale d’HUBERT FELIX THIEFAINE 30 ans après, sa poésie m’émeut toujours autant… 

Livres : Nicolas Beuglé. LE CRI m’a impressionnée. Thriller palpitant qui ne peut laisser indifférent. La mémoire de nos héritages peut troubler avec le mythe de l’au-delà.
Du même auteur, LE COMPLOT : seriez-vous prêts à remettre en cause tous nos fondements ? Ceux qui nous ont été transmis lors de notre éducation, inculqués dans nos institutions et retransmis à nos enfants ?  Est-il possible qu’un simple roman puisse changer en si peu de temps toute une vision de vie ? Seuls les plus téméraires y parviendront. Encore faudra-t-il être capable d’ôter ses œillères pour tout reconsidérer. Faites-vous partie de cette élite chers lecteurs ? Êtes -vous audacieux ? Ou allez -vous continuer votre petite routine aussi plaisante soit-elle en gardant tout de même à l’esprit que vous avez cette possibilité de découvrir enfin « La vérité  ‘? 

Après ce court bilan, je vous souhaite le meilleur. A vous comme à vos proches. En souhaitant que vous aurez prit autant de plaisir à parcourir le blog que moi cette année encore. Que cette nouvelle année en approche vous soit transcendante, l’important étant de jouir bien évidemment ! Des coeurs, des bises, prenez ce qu’il vous plaira.

Eddy VanLeffe

Moi les selfies, ça me fait chier
©Orpo-2021

J’avais raison, 2021 s’est avérée une magnifique année emplie de liesse et de joie et porteuse d’ un espoir nouveau et magnifique.

Mes Romans:
CIRCE de Madeline Miller, une revisite féminine et érudite du mythe de la première sorcière grecque. Et un retour aux ROIS MAUDITS de Maurice Druon pour la langue, la truculence et là encore l’érudition.

Mes Comics:
DOCTOR DOOM de Christopher Cantwell et Salvador Larrocca ou la réédition de RACHEL RISINGde Terry Moore

Mes BD:
Bien évidemment GOLDORAK , c’est une «bonbombe». Ces gars là ont fait ce qu’il fallait.

Mes Mangas:
MIERUKO-CHAN SLICE OF HORROR de Tomoko Izumi manga d’horreur feel-good dont le scénario réserve quelques petites claques, DESTINATION TERRA de Keiko Takemiya. Un Space opera aux thèmes humanistes profonds.

Mes déceptions:
PRETTY GUARDIAN SAILOR MOON ETERNAL le dernier film de Chiaki Kon, c’est long, criard et chiant.

Mes Films / Séries:
KAAMELOTT PREMIER VOLET D’Alexandre Astier qui ne déçoit pas, même si finalement, il n’offre QUE ce qu’on attendait, ou encore LE DERNIER MERCENAIRE avec Jean-Claude Vandamme dans le rôle de Jean-Claude Vandamme: distrayant!
En série animée, J’ai redécouvert YOUR LIE IN APRIL et bien rigolé devant ARRETE DE ME CHAUFFER NAGATORO, où c’est la fille qui harcèle le mec. En série je vais citer MY NAME de Kim Jin-min et Kim Ba-da, super série d’action mafieuse sud coréenne et SWEET HOME, huis clos d’horreur délirant toujours sud coréen de Lee Eung-bok, Jang Young-woo et Park So-hyun .

Mes articles préférés:
Sans faire de jaloux (trop tard -Nda) , j’ai vraiment aimé participer au dossier en trois partie sur le WU-XIA-PIAN avec Matt, ça m’a forcé à me remettre à ce cinéma et ça m’a revigoré, là où le cinéma américain me fait bailler. Cette année, je suis désolé mais j’ai du mal à citer un article qui m’ait marqué. En revanche je me souviens avoir été convaincu par Patrick pour KARMEN, JB sur COPRA, Alex sur RED SONJA et il me revient en mémoire aussi la madeleine de JP sur le MARVEL UNIVERSE HANDBOOK.

Ma musique de l’année:
THE BATTLE OF THE GARDEN’S GATE de Greta Van Fleet ou le dernier DARK MATTERS des Stranglers, album testament à plus d’un titre.

JB VuVan

Penguin Books
©DC Comics

Petit nouveau, je remercie toute la rédac du blog pour son accueil et Bruce pour m’avoir invité à la rejoindre !

Mes Comics :
+ : Dans 3 genres très différents, THE PLOT, hommage aux films d’horreur que j’aime (années 70/80) chez Hi Comics, COPRA, une relecture décomplexée de la Suicide Squad d’Ostrander chez Délirium, et DECORUM, où je découvre un Hickman capable de donner dans l’humour.
– : Beaucoup de déceptions côté Black Label : un HARLEY QUINN & THE BIRDS OF PREY trop sage et TROIS JOKERS, alias “Beaucoup de bruit pour rien”

Séries TV :
J’ai la mauvaise habitude de laisser les séries entamées en plan. Côté MCU, pour les séries que je n’ai que commencées sans les finir, MODOK était amusant, LOKI intéressant mais largement porté par Tom Hiddleston, WHAT IF un vent de fraîcheur. J’ai fini FALCON ET LE SOLDAT DE L’HIVER que j’ai assez bien aimé (vive Batroc !) malgré une fin lénifiante.

Mes BD : Je lis peu de franco-belge mais l’article de Présence sur LE PATIENT m’a vendu ce superbe jeu du chat et de la souris entre un jeune sociopathe et sa psychiatre.

Mes Mangas et animés
Coup de cœur pour THE TATAMI GALAXY. Le principe ? Un jeune homme estimant qu’il a raté sa vie d’étudiant vit en boucle ses années de fac, en choisissant à chaque fois un club différent afin de trouver l’amour et l’estime des autres. Visuellement hors norme et narrativement frappadingue.

Mes articles préférés : Les découvertes cinés dans les dossiers de Mattie-Boy et de Tornado sur les films de Ray Harryhausen, les films coréens, le giallo ou encore les films de sabre!

Jp Nguyen

Encadré
©JP Nguyen

Côté comics, ce ne fut pas une grande année pour moi. Je me suis fait un marathon en ligne sur INVINCIBLE, j’en suis ressorti impressionné mais pas conquis (genre « c’est très bien fait, c’est pas con, mais ça ne m’a pas vraiment fait vibrer »). Toutefois, c’était 10 000 fois mieux que le DAREDEVIL de Chip Zdarsky : mon attachement au Diable Rouge m’amené à lire ce run contemporain et, décidément, il semble hélas que mes plus grandes émotions comics fassent désormais partie du passé…

Côté BD, les articles sur le VAN GOGH de Zezelj et LE BARON de Masbou m’ont fait passer à l’achat et ce sont deux beaux joyaux, chacun dans leur genre… Avec la parution du one-shot LE REVEIL DU TIGRE, concluant la saga, j’ai aussi craqué sur CHINAMAN, une série qui me faisait de l’œil depuis fort longtemps.

Côté mangas, je crois que je n’ai lu que SOUL KEEPER, que j’ai trouvé de très bonne facture, en ressentant toutefois un petit manque l’empêchant d’être une lecture inoubliable.

Côté articles, je n’ai produit que peu de FIGURE REPLAY, mais j’étais particulièrement satisfait d’avoir pondu ceux sur le DOCTOR DOOM et celui sur le WOKISME. Et ma prose sur le MARVEL HANDBOOK suivie de son pendant Brucelisien ont aussi été très fun à réaliser. Comme chaque année, j’aurais voulu en faire plus, et notamment des teamups, même si ceux sur le JdR et AGE OF APOCALYPSE rattrapent la quantité par la qualité (encore mille mercis, Cyrille et Eddy !)

Générique de fin : avec Kaori, on a envoyé un article COLDPLAY à Mister Bruce, alors, en clin d’œil à ce teamup mais aussi à tous les brillants articles des collègues de la Team qui ont continué à consteller le ciel du blog, je choisis A SKY FULL OF STARS

Kaori

Dark Phoenix and White

Ça y est, c’est l’heure du bilan ! Encore une année de plus parmi la Bruce Team, le temps passe trop vite. Je prends enfin mes marques, j’ai enfin arrêté de me mettre la pression. Il ne reste plus que le plaisir (oui, il m’aura fallu 2 ans et demi, chacun ses tocs !)

Mes Comics :
Cette année, ce fut une année bénie par les Dieux. Parler de coup de cœur ne serait pas suffisamment. C’est une déflagration, une tornade, une explosion de joie ! En mars ont débarqué sur la série NIGHTWING l’auteur Tom Taylor (pour qui je n’avais pas particulièrement d’affinités, à la base) et le jeune dessinateur Bruno Redondo. Et depuis, ils ne cessent de m’enthousiasmer, de m’étonner, de m’époustoufler… Le duo brûle de passion, d’envie et d’idées et ça se ressent à des kilomètres. Et comme en plus c’est sur mon personnage préféré, c’est la fête à la maison tous les mois !!
Sur le feu, il y a la série en 12 épisodes par le duo Taylor/Putri, DARK KNIGHTS OF STEEL, dont j’ai beaucoup aimé le premier numéro… à suivre…
Côté Marvel, petite découverte intéressante sur la série MOON KNIGHT de Jed Mackay et Alessandro Cappucio, et je me suis laissée prendre au jeu des HELLIONS de Zeb Wells et Stephen Segovia…

Mes Mangas :
Ça y est, la collection des RANMA ½ est complète, je lis ça tranquillement (j’en suis toujours au numéro 3… Et… c’est tout !

Mes déceptions :
Le monde ? Les réseaux sociaux ? La haine qui grandit entre les différents extrêmes ? À part ça, comme presque toujours, je n’ai pas de déception car pas d’attentes.

Mes Films / Séries :
Ah… J’ai vu ADIEU LES CONS. Quelle claque. J’ai ri, souvent. J’ai pleuré, beaucoup, énormément. Quel film… Sinon, contente d’avoir pu profiter de la SNYDER CUT. Et nous avons aussi vu FREE GUY. Un très bon divertissement, pour des geeks par des geeks, bien mieux que READY PLAYER ONE, peut-être parce que le film ne se prend jamais au sérieux ? Côté séries, j’ai regardé puis enchainé les 3 saisons de TITANS avec mon fils, et la séparation a été un peu difficile. Mon côté fangirl n’a absolument pas pu résister à Savannah Welch et son interprétation de Barbara Gordon. Je suis incurable…
Côté film d’animation, j’ai vu VIOLET EVERGARDEN. Belle réalisation, beaucoup d’émotions, de thèmes difficiles. J’avais peur de regarder la série, je vais pouvoir m’y mettre maintenant que je sais comment ça se termine ! Enfin difficile de ne pas nommer l’épiphénomène de l’année, SQUID GAME. Mais la vraie claque de cette fin d’année, c’est la série animée franco-américaine ARCANE.

Mes articles préférés :
Cette année, comme je le disais, je n’ai fait que prendre du plaisir à écrire, sans me soucier des avis des uns et des autres, et ça fait du bien. Bien sûr, j’essaye toujours de donner le meilleur de moi-même, mais je me concentre là-dessus, pas sur ce qu’on va en penser. L’article qui me tenait le plus à cœur, c’est celui sur NIGHTWING bien sûr. J’ai également beaucoup apprécié faire les team-ups avec JP et Jyrille !

Concernant les articles des copains, je dirais que j’aime leur éclectisme, le mélange des genres et l’enrichissement culturel que propose le blog dans son ensemble. Donc merci à toute l’équipe pour tout ça !

Ma musique de l’année :
Pas grand-chose de nouveau. Je continue de découvrir IMAGINE DRAGONS et d’en apprécier les différentes facettes. Sinon, petit truc rigolo : je me suis prise au jeu des « réactions YouTube »… Je suis un « petit » Américain qui découvre la musique francophone, qui part d’Edith Piaf et Jacques Brel pour aller jusqu’à Stromae, en passant par Jean-Jacques Goldman, Mylène Farmer ou Michel Sardou. Et j’avoue avoir une petite fierté quand je l’entends dire que JJG, Michel Berger ou Daniel Balavoine sont des génies de la mélodie.

Mattie Boy

Homme à femmes…
©Mattie Boy

Mes Comics :
Rien de rien. Je me suis tenu éloigné des comics et très éloigné des comics de super héros.

Mes BD :
Suite à l’article sur BIKINI ATOLL, j’ai creusé un peu le contenu de la collection FLASH & BONES de Glénat et j’y ai trouvé de bonnes choses, pas forcément très originales ou transcendantes, mais de la série B d’horreur de bonne qualité.

Mes Mangas :
SOUL KEEPER de Tsutomu Takahashi que j’ai dévoré. KASANE de Gou Tanabe, ainsi que ses autres adaptations de Lovecraft.

Mes Films :
Houlà là ! Cette année fut surtout une année cinéma pour moi. Je me suis replongé pour les besoins d’articles dans le cinéma asiatique et italien. J’ai vu moult bobines, souvent peu connues chez nous. Certaines chroniquées ici dont je ne reparlerai donc pas. Mais FULL ALERT (1997) de Ringo Lam est un polar noir et désespéré très sympa (façon de parler), PEOPLE’S HERO (1987) un excellent polar HK inspiré de UN APRES MIDI DE CHIEN mais qui s’en démarque avec brio, et enfin le gothique italien LISA ET LE DIABLE est à redécouvrir dans sa version d’origine et non son remontage éhonté sous le nom de LA MAISON DE L’EXORCISME qui était un bricolage commercial du producteur pour coller au succès de L’EXORCISTE. Parmi les films récents, UNDERWATER est une série B horrifique prenant place dans les fonds marins hostiles de bonne facture, et la dernière itération de l’histoire de l’homme invisible INVISIBLE MAN signé Leigh Whannell propose une relecture du mythe très efficace.

Mes déceptions :
Aucune.

Mes articles préférés :
Ceux que j’ai préféré écrire sont sans doute les team-up avec Eddy, notamment sur les films de sabre chinois, ou encore mes articles sur le giallo (2ème partie) et sur les films de samouraï. Parmi ceux des collègues, je retiens surtout les articles « Vampires sous les sunlights » de Tornado et l’article de Kaori sur THE WINTER SOLDIER de Brubaker qui venait complémenter le mien sur CAPTAIN AMERICA, ce qui était amusant car il est rare qu’on partage un centre d’intérêt.

Mes jeux-vidéo :
LOST IN RANDOM dont l’article arrivera donc je n’en dis pas plus, et PROJECT ZERO : LA PRÊTRESSE DES EAUX NOIRES, le 5ème opus de la saga mais le premier auquel j’ai enfin pu jouer suite à son portage sur Switch. Il s’agit d’un jeu de type survival-horror japonais à base de fantômes que l’on repousse en prenant des photos à l’aide d’une « caméra obscura », un appareil mystique dont le concept fait écho à l’ancienne croyance arguant que prendre des photos peut voler votre âme.

Patrick 6  

Collectionneur compulsif
© Robert Crumb

Discussion du rédacteur en chef avec un des contributeurs du blog, un certain Patrick 6 (ne vous retournez pas, c’est un pseudo).

Lui : Hey coco t’es encore à la bourre pour ton article du bilan annuel !

Moi : Quoi ? Encore ? Mais combien de fois par an faut-il faire un bilan ?? Hein quoi ? Ca fait déjà un an ? Pfff je n’ai rien vu passer !

Lui : Oui je sais, on a le temps de rien que c’est déjà la fin ! (Le boss quand il est inspiré, il cite du Obispo. Il ne faut pas lui en vouloir).

Moi : Bon OK, alors en résumé cette année j’ai recommencé à lire des comics (mince alors ! Comme quoi tout arrive). Ainsi j’ai adoré SHADECRAFT par Joe Henderson et Lee Garbett, chez Image Comics. Même que je ferais bien article là-dessus !

Lui : Naan n’y pense même pas ! Tu vas encore me flinguer mon audience avec tes comics que personne n’a lu !

Moi : Pfff même pas drôle ! Autrement j’ai adoré KARMEN de Guillem March (encore chez Image), ou bien encore le très étrange MADE IN KOREA par Jeremy Holt et George Schall (toujours chez Image, décidemment). Actuellement en cours de publication, j’adore aussi la série THE ME YOU LOVE IN THE DARK de Skottie Young et Jorge Corona (euh oui, vous ne rêvez pas, j’ai pris des actions chez Image comics). Quatre numéros sortis seulement à l’heure où j’écris ces lignes, attendons la fin de la série pour penser à un article.

Lui : Oui, c’est ça attends, tu fais bien……

Moi : Au niveau BD, LUGOSI par Koren Shadmi et NOBODY par De Metter, remportent haut la main mon palmarès de l’année.

Niveau Musique, parmi mes albums préférés 2021 on peut compter les LIMINANAS avec «De Pelicula», toujours aussi barré et psychédélique (et dieu merci la présence de Laurent Garnier n’y change rien). ARAB STRAP «As days get dark» est excellent également avec ses accents graves et mélancoliques (qui évoquent un peu NICK CAVE). Selon le célèbre adage chinois : «Un album de WIRE par an tu adoreras» et, en effet, le nouvel album du groupe WIRE «PF456 Redux» est sec, froid, précis et, comme toujours, excellent ! Et puis, pardon, mais comme à chacune de ses livraisons, j’ai adoré le nouvel album d’ORELSAN. Même une production parfois un peu cheap ne parvient pas à diminuer le charisme de ce personnage résolument drôle, attachant et… pessimiste. Mais sans aucun doute l’album qui m’a le plus étonné cette année est celui de FLOATING POINTS PHAROAH SANDERS (rien que le nom) et son mélange étrange d’Ambiant, de Jazz et d’Electro !

Lui : Bon ok, admettons, ça devrait faire l’affaire. Mais quid de tes articles préférés du blog ?

Moi : Hum pour ceux qui ont été écrits par ma pomme je dirai que celui que j’ai eu le plus de plaisir à rédiger est, haut la main, celui sur HAKO YAMASAKI & DOJI MORITA vu que, cette année, ce sont les deux artistes que j’ai le plus écouté ! (et qu’en plus j’aime d’amour Hako Yamasaki) Euh d’ailleurs, du coup, je peux refaire ma liste de mes musiques de l’année ?

Lui : Nan trop tard !

Moi : Bon OK. Concernant les articles de mes copains de jeux, les défis Nikolavitch me font rituellement mourir de rire, ainsi que les Figure Replay, mais c’est le TOP 10 SOUL Tornado qui m’a le plus marqué, puisque j’y ai découvert LEE FIELDS qui est probablement mon nouveau coup de cœur musical de l’année ! Mince je ne peux vraiment pas modifier ma liste musicale ?

Lui : Naaan j’te dis !

Moi : Bon ben du coup voilà j’ai fini ! On se dit rendez-vous l’année prochaine même jour, même heure, mêmes pommes.

Lui : Soupirs…

Présence


La sagesse du poulpe
©Gess

C’est reparti pour une année d’abondance, dont les quelques listes ci-dessous ne pourront pas rendre compte de toutes ces bonnes choses. (oui, j’ai repris la même phrase que l’année dernière)

En vrac pour les comics –
Un peu de superhéros avec les NEW GODS de Jack Kirby puis THE ETERNALS, CAPTAIN AMERICA BICENTENNIAL BATTLES de Jack Kirby, La vie de JACK KIRBY par Tom Scioli (oui, il y a comme un point commun à ces comics), la trilogie WONDER WOMAN TERRE UN par Grant Morrison & Yanick Paquette, et beaucoup d’autres encore, mais il faut faire court.

Pour les indépendants, une corne d’abondance de comics diversifiés avec CLINTON CASH (Chuck Dixon se lâche sur les sources de revenus des époux Clinton), la suite des strips de DILBERT par Scott Adams, la fin de SEX de Joe Casey & Piotr Kowalski, les 4 tomes de DIE de Kieron Gillen & Stéphanie Hans (extraordinaire plongée dans un jeu de rôle, et l’histoire de ce divertissement), RED ROOM d’Ed Piskor, RUSTY BROWN de Chris Ware, SERIAL de Terry Moore, la suite de DEADLY CLASS de Rick Remender & Wes Craig, les deux premiers tomes de haute volée de DEPARTMENT OF TRUTH de James Tynion IV & Martin Simmonds, sans oublier CAN’T GET NO de Rick Veitch, et beaucoup d’autres, mais il faut faire court.

Pour les mangas :
Une immersion totale dans LA VIE DE BOUDDHA d’Osamu Tezuka (là, ça fait court, je n’en ai lu qu’un).

Et les BD ?
Une année extraordinaire : le formidable CONAN de Gess, LE CHOIX DU CHÔMAGE de Damien Cuvillier & Benoît Collombat, un nouvel album de Voutch, GRAND SILENCE de Sandrine Revel & Théa Rojzman, PRÉNOM INNA de Simon Rochepeau & Thomas Azuélos, VISA TRANSIT de Nicolas de Crécy, MES MAUVAISES FILLES de Zelba, TARZAN SEIGNEUR DES SIGNES de L.L. de Mars, ZAÏ ZAÏ ZAÏ ZAÏ de Fabcaro, CHER PAYS DE NOTRE ENFANCE de Benoît Collombat & Étienne Davodeau, et le plus marquant de tous CÉLESTIN ET LE CŒUR DE VENDREZANNE de Gess.

Ce bilan serait incomplet si je ne mentionnais pas les articles qui m’ont le plus marqué sur le blog : LA SAGA DE DEN, SQUID GAME, THE GREAT DARKNESS SAGA, Les échos (mais également très tenté par A-ha), Le Giallo 2ème parie, HELLRAISER, Les origines du rock Americana 2ème partie, L’interview de Christian Demetter (mais aussi PANORAMA de Michel Fiffe), COPRA (c’est à la suite de ces deux articles que j’ai commencé la série COPRA, merci JB & Bruce), L’homage à Frank Thorne, NIGHTWING par Tom Taylor et Bruno Redondo (j’attends encore le recueil VO avec impatience), L’interview de Danijel Žeželj (merci du fond du cœur Edwige pour cette interview). Merci à tous.

Tornado

Punk à poils
(c) Tornado

– Comics :
C’est en France que j’ai lu mes comics préférés, avec la collection FLESH & BONES dont nous parlait Matt. Ce sont des BDs purement divertissantes, qui ne révolutionnent rien (elles sont plutôt orientées vintage), mais qui se lisent avec plaisir et simplicité. Et ça fait du bien, même si tous les albums ne sont pas forcément du même niveau.

Du côté de l’Amérique et des superslips, j’ai particulièrement apprécié la collection BATMAN ARKHAM d’Urban Comics, dont chaque tome propose un florilège d’histoires auto-contenues sur un supervilain. Pour un lecteur comme moi, revenu des séries ongoing et de la saloperie de continuité, c’était vraiment cool de déguster tous ces récits de qualité, compilés dans une sorte de best-of (bon, j’avoue quand même avoir zappé toutes tous les purges épisodes publiés initialement avant les années 90…(avant que des mecs comme Alan Grant ou Chuck Dixon viennent montrer à leurs prédécesseurs comment on écrit des comics pour des adultes…).

– BD :
Sans conteste la suite de la série UNDERTAKER, meilleure série de western contemporaine (bon, je dis ça mais en fait c’est la seule que j’ai lue depuis BLUEBERRY…).

Mes déceptions :
C’est en me promenant dans les rayons de ma médiathèque que je suis tombé sur une collection de comics dont je n’avais jamais entendu parler : LEGENDERRY, L’AVENTURE STEAMPUNK. Et c’est en voyant que le premier tome avait été écrit par Bill Willingham que je me suis empressé de le lire. Bien mal m’en a pris : Quelle purge ! Cet univers steampunk en toc où se télescopent Vampirella, Zorro, Red Sonja, Flash Gordon, Steve Austin, le Dr Moreau et autres Green Hornet n’est qu’un prétexte pour dérouler durant un nombre interminable d’épisodes une série de bastons aussi couillonnes et ineptes que les pires comics de super-héros. Et en plus les dessins sont affreux. Bref, le truc n’a aucun charme, c’est creux, moche et bête comme ses pieds…

Mes articles préférés :
Sans conteste les articles musicaux (mais que les copains se rassurent : j’ai aussi aimé leurs articles sur les BDs, les films et les séries TV). J’appelle les lecteurs de Bruce Lit à encourager la publication d’articles autres que les comics, ça m’arrangerait vraiment parce que c’est quand même navrant, de mon point de vue, d’avoir une émeute pour un épisode moisi des X-men alors que d’autres articles super-intéressants génèrent une totale indifférence…
Et sinon j’ai adoré notre team-up avec Matt sur le décorticage de la filmo de Ray Harryhausen !
Coup de cœur également pour le FR de JP dédié à tous ces Woke à la noix qu’on adore détester !
Enfin, j’ai adoré me farcir les vieux téléfilms Marvel !

Mes films préférés : 
Hein ? Qu’est-ce que vous dites ?! De quoi vous parlez ?! Y a un cinéma après le covid ? (Ah ! si, j’ai vu DUNE, c’était pas mal). Je n’ai ni Netflix, ni Amazon ni rien du tout. Je ne suis qu’un éternel cinéphile qui regarde en boucle les films de l’histoire du cinéma.
Perso je rachète mes films préférés en 4K et je pioche dans mon TOP personnel. Cette année : LA MORT AUX TROUSSES, HURLEMENTS, LE LOUP-GAROU DE LONDRES, MATRIX TRILOGY, INDIANA JONES, SCARFACE, L’IMPASSE, IMPITOYABLE, FOREST GUMP, ONCE UPON A TIME IN HOLLYWOOD, IL FAUT SAUVER LE SOLDAT RYAN, ANGEL HEART, APOCALYPSE NOW, BRAM STOCKER’S DRACULA, THE BIG LEBOWSKI, THE BLUES BROTHERS, BLADE RUNNER, BRAVEHEART, LE SEIGNEUR DES ANNEAUX et LA VIE EST BELLE se sont engouffrés dans mon lecteur.

Mes séries TV préférées :
La troisième saison de COBRA KAÏ, qui a ouvert le bal 2021, était carrément au-delà du fantasme !

J’ai enfin vu BANSHEE et franchement, je me suis régalé. Et puisqu’on parle d’Antony Starr, j’ai vraiment bien aimé les deux premières saisons de THE BOYS, une fois digéré le fait que… c’est pas vraiment ultra-fidèle à la version originelle de Garth Ennis !

Mes déceptions :
Les dernières adaptations du TOUR D’ECROU d’Henry James sorties cette année n’étaient pas vraiment réussies.
Sans l’avoir détesté (je suis meilleur public avec les films qu’avec les comics), je ne peux pas dire non plus que le GODZILLA Vs KONG était un chef d’œuvre (c’est même pas un remake de l’original)…

Mes disques de l’année :
C’est clairement du côté du PROG que j’ai pioché mes meilleurs albums récents. Que ce soit le dernier Airbag (A DAY AT THE BEACH) et ses splendides solos gilmouriens, le dernier Sylvan (ONE TO ZERO) et son album concept épuré où rien n’est à jeter, ou le dernier Steven Wilson (THE FUTURE BITES), c’était à chaque fois le TOP du TOP avec des groupes et des artistes au meilleur de leur forme (surtout les deux premiers) pour un album à classer dans leurs chefs d’œuvre. Que du bonheur, malgré une époque censée enterrer le rock.

That’s all folks
See u in 2022 Space Cowboys

La BO du jour

63 comments

    • JP Nguyen  

      @Présence : il n’est pas impossible qu’un Secret Santa ait puisé son inspiration dans ton article pour faire un cadeau… 😉

      • Jyrille  

        Oh tiens du Baudoin ! Ca fait une paie que je n’en ai pas lu… Au fait, j’aimerai avoir vos avis, à toi, Tornado et Niko sur THE BATMAN’S GRAVE.

        • Nikolavitch  

          J’ai bien aimé Grave, lecture agréable, mais anecdotique, dans le fond

          • Jyrille  

            Merci Alex ! Oui ce doit être ça. De toute façon je dois le relire.

  • Bruce lit  

    Le Bilan Alex
    Dingue ! Encore un déçu du run Hickman. C’est un grand mystère en fait. Toute les grandes figures de la blogosphère (mis à part Présence) sont déçus et frustrés de ce machin. Et Dieu sait que tu es un lecteur indulgent (comme Présence)
    RECKLESS : le tome 2 est moins bon mais globalement, oui, c’est du très bon travail.
    Merci de rappeler l’importance pour le blog de l’interview de Zezelj.
    Le Bilan Cyrille
    Je trouve que le meilleur Supergrass reste le 1er. Formidable de bout en bout. Ce sera moins le cas par la suite.
    (A suivre)

    • Jyrille  

      Pour Supergrass je ne suis absolument pas d’accord. Le premier album a de bons titres mais ne donne pas envie de l’écouter en boucle. Le second si. Celui-là n’a aucun titre faible et est formidable de bout en bout. Et se doit d’être écouté en boucle.

      • Tornado  

        BATMAN’S GRAVE : Pas lu.

        Supergrass : J’ai eu les 3 premiers dans ma CD-thèque et je les adorais tous les trois. Je n’ai pas écouté attentivement les suivants.
        C’est un de mes groupes préférés de la période britpop des 90’s. Sans surprise leurs titres punks je les ai toujours zappés (idem pour Blur), tandis que j’écoutais en boucle leur titres psychés et pop.

  • Seb  

    Cher Bruce.
    Merci à toi et ton équipe pour ce travail de titans. Avoir une préface de Denis Bajram de cet acabit est un accomplissement en soi.
    Bonnes fêtes à tous.

  • Jyrille  

    Pour Supergrass je ne suis absolument pas d’accord. Le premier album a de bons titres mais ne donne pas envie de l’écouter en boucle. Le second si. Celui-là n’a aucun titre faible et est formidable de bout en bout. Et se doit d’être écouté en boucle.

  • Ed'  

    @presence Ah la la… Pourtant assidue, je n’avais pas vu passer ça. Merci beaucoup, suis ravie 😀 et a J-P également… Mon Santa 🙂
    @jyrille il faut a mon sens être en bonnes conditions pour écouter Joep au risque de déprimer. Oui quand même, mais cela n’enlève en rien à la beauté des compositions ^^ c’est émotionnellement très chargé.

    Belle soirée festive à tous !

  • Nikolavitch  

    Gros plaisir de voir Denis ici !

    Et joyeuses fêtes à tous !

  • Bruce lit  

    Je continue :
    Edwige : tu es magnifique sur cette photo. Je la veux chez moi dédicacée. Une vraie star !
    C’est cool de te sentir concernée par la littérature. C’est vrai que l’on n’en parle pas assez ici.
    Zezelj rules !
    Concernant SQUID GAME, c’est de l’humanisme tordu violent et malsain mais l’humanisme toute de même.

    @Eddy
    BOUH !
    C’était pour te réveiller !
    Je serais moins élogieux que toi sur MY NAME qui pour moi aurait pu faire un super film de 2 h et non une série qui semble tourner en rond en 7h de plus. Il ne semblerait qu’il n’y ait que notre héroïne qui n’ait rien pigé à ce qu’elle traverse alors que le spectateur a déjà deviné l’identité du tueur au bout du deuxième épisode. C’est un bon show hein mais pas toujours équilibré.
    Bravo pour t’être imposé cette année parmi les contributeurs les plus récurrents.
    On se retrouve sur le Stranglers qui est un disque épatant.

  • Bruce lit  

    @JB
    Tout pingouin sois-tu, je ne crois pas me tromper en affirmant que toute l’équipe est ravi de t’avoir accueilli cette année. Brillant début de saison. Continue comme ça mon p’tit gars. Je serai preneur d’un papier sur TATAMI GALAXY.

    @JP
    My man ! Je le redis j’adore cette illustration nocturne et paisible. C’est très doux presque apaisé. Pour le coup je te pardonne d’écouter Coldplay. Tu as raison d’être fier de ton FR Woke.

    • JB  

      J’ai déjà commencé un papier sur Tatami Galaxy il y a quelques semaines ^^

  • Bruce lit  

    Suite et fin
    Kaori : je me suis fait eu sur le teeshirt effectivement. Heureusement que tu es là pour parler en bien de Tom Taylor car jusque maintenant j’attends toujours de lire quelque chose de lui pour me convaincre qu’il est dans la cour des grands.
    JJG : génie de la mélodie ? Mais je peux vous écrire des pages là-dessus !

    @Mattie : super dessin, super couleur. J’ai oublié de préciser que SEA FOG fait partie des meilleurs films vus cette année suite à ton article. merci.

    @Pat : je t’attaque dès aujourd’hui pour révélations de propos confidentiels. Tu sais bien comment ça a fini la dernière fois…

    @Présence : GRAND SILENCE et ZAI ZAI ZAI, effectivement de grands moments de BD pour moi aussi en 2021

    @Tornado : le fan de prog et de groove qui se représente en Punk… On a plus de psy mais on peut en parler si tu veux…J’adore ce dessin ceci dit. Très surpris que tu aies aimé THE BOYS. Mais rien n’y fera : je ne me laisserai pas corrompre.

    • Kaori  

      @Bruce : Alors concernant Tom Taylor, il ne fait pas l’unanimité sur ses autres ouvrages, par contre je te mets au défi de trouver des avis négatifs sur son NIGHTWING. Notamment parce qu’il se complète parfaitement avec son compère Bruno Redondo aux dessins. Tom Taylor tout seul, ça peut être bon. Mais avec Redondo sur Nightwing c’est excellent. Je précise sur NIGHTWING, parce que j’ai lu leur SUICIDE SQUAD. C’est fun, et il y a de très beaux moments, notamment toute la partie sur Deadshot. Mais ça ne m’a pas emballée comme sur NIGHTWING.

      Pour JJG, je sais bien que tu fais partie de ceux qui revendiquent son génie et son talent. ça me faisait très plaisir de voir qu’un Américain pouvait en être convaincu aussi !

      • Jyrille  

        @Bruce : corrompre ? Tu ne penses pas que tu en fais trop, surtout que je n’ai pas entendu parler d’une trahison de la part de Garth Ennis.

        @Kaori : j’ai commencé la saison 3 de Titans et j’adore !

        • Bruce lit  

          Ah mais bien sûr que j’en fais trop ! Sinon on s’ennuierait. Non vraiment, je ne suis plus du tout intéressé par les adaptations de séries que je connais sur le bout des doigts en version comics.

          • Tornado  

            Moi non plus. C’est le casting et l’article dithyrambique de Kao qui m’ont motivé exceptionnellement…

          • Jyrille  

            Ah voilà au moins Tornado a essayé et adopté… tu vois Bruce qu’on peut changer d’avis ^^

            @Kao oh ben pourquoi pas, mais bon moi étant quasi newbie des Titans, je suis fan de la série depuis le début… Vas-y dis-moi en MP ce que ce vil Eddy t’as fait comme retour 😉

        • Kaori  

          @Jyrille : Ah ! Mais c’est avec toi que je vais finir par faire ce team-up de la saison 3 ! Le pauvre Eddy a été abandonné par ses femmes qui refusent de regarder après 3 épisodes :'( . Du coup pas sûre qu’il puisse continuer un jour (surtout que pour l’instant, il ne m’en a pas fait de très bons retours ^^;;; )

          @Tornado : j’en suis ravie et flattée ^^ .

          • Eddy Vanleffe  

            @Kao et Jyrille, plus j’y pense et plus je me dis qu’en effet, vous devriez le faire le team-up. je réalise que je risque de charger la série inutilement.
            c’est simple je trouve ça nul à chier, point barre.
            c’est du Batman, pas du Titans…
            Comme le dis Bruce, quand on a lu les comics, il est très douloureux de les voir se métamorphoser en produit télévisuel passé à la moulinette d’une rentabilité qui dicte la loi suivante: c’est Batman que les gens veulent…. on va leur donner un truc dans lesquels les personnages sont des figurants .
            ça ne sert à rien de persifler…mieux vaut que des personnes motivées défendent le truc.
            C’est dommage, je tenais vraiment à cette collab avec toi Kaori, mais on trouvera autre chose.

          • Kaori  

            @Eddy : tu as pu reprendre ou tu en es toujours à trois épisodes ? J’aurais trouvé intéressant de confronter nos points de vue. Par exemple, Batman disparait de la série assez rapidement, donc je ne suis pas d’accord avec toi. Par contre, oui c’est Gotham et les ennemis de Batman, pas ceux des Titans. Mais c’est la 3ème saison, pas toute la série qui se passe comme ça.
            Après, il faut qu’on arrive à synchroniser nos visionnages sur quelque chose, et ça c’est le plus compliqué. Si tu passes ton tour, je me mets avec Jyrille pour la saison 3 de TITANS, et on se fait autre chose. Je t’aurais bien proposé la saison 2 de The Witcher mais on n’a toujours pas commencé…

          • Jyrille  

            Simple question Eddy : combien as-tu vu d’épisodes ?

          • Eddy Vanleffe  

            J’ai toujours vu les trois premiers épisodes, mais j’ai pas envie de faire un truc dont je sens qu’il prend une direction délirante…
            déjà la saison 2, je suis resté par pur fan-boyisme..J’en suis sorti déçu et ça m’a valu une mauvaise réception sur les réseaux.
            j’ai l’impression que je vais devenir le grincheux de service pour ce qui est des adaptations (c’est déjà l’objet d’un article que je viens de finir) avec l’armée de tous ceux qui vont me dire « mais faut coller à son temps, adapter c’est forcément trahir etc… »
            l’exercice du bullshit detector pour moi est un truc très occasionnel dont je ne compte pas faire une spécialité. (je veux dire, je prèfère largement parler des tucs qui me plaisent en fait que me forcer à regarder un truc qui ne me botte pas)
            si on veut rester dans une énergie positive. vous serez mieux placé que moi.

            @Kaori…
            The Witcher 2…why not? je lis les bouquins en ce moment… ç’est vraiment très impliqué dans notre époque.

  • Jyrille  

    Ô JOIE ! Surtout qu’elle n’est même pas listée dans les sorties de la semaine de Comixity : j’ai le TOME 4 DE DIE EN VF !

    Ah ah je suis content, j’ai vu que tu as posté un avis déjà, Présence, ici : https://www.babelio.com/livres/Gillen-Die-tome-4–Bleed/1385456

    Je vais donc me dépêcher de la lire je pense.

    • Présence  

      J’attends ton retour avec une grande curiosité, car il me manquait l’expérience de rôliste pour en apprécier toutes les subtilités.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *